Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les inégalités s’accroissent. Vraiment ?

Les inégalités s’accroissent. Vraiment ?

L’opinion générale relayée par les médias nous le répète : les inégalités dans le monde s’accroissent, et c’est la faute de la libéralisation et de la mondialisation. Il faut avouer que c’est facile à croire, lorsque l’on observe la misère dans les villes et les campagnes du monde comparée à l’affolante fortune de certains.

Mais s’il y a des inégalités entre revenus facilement mesurables, existe-t-il une mesure de l’inégalité au niveau des pays ou du monde, que l’on puisse comparer année après année pour vérifier que les inégalités se creusent ?

Cette mesure existe, c’est le coefficient (ou indice) de Gini dont la définition est rigoureuse, mais un peu mathématique (voir ici si ça vous intéresse). En bref, c’est une valeur qui vaut entre 0 et 1 (parfois noté en %) :.

  • 0 dans une société "parfaitement égalitaire" où tout le monde aurait le même revenu ;
  • 100 % si une seule personne encaisse le revenu total de la société, et les autres rien du tout.

Sur l’excellent site NationMaster (en anglais), on trouve les indices de Gini de tous les pays ici. En particulier :

  • les pays du nord de l’Europe (Danemark, Suède, Norvège, Finlande) et quelques autres pays européens (Hongrie, Slovaquie...) sont les pays les plus égalitaires, avec un Gini = 25 environ ;
  • l’Allemagne suit à 28 ;
  • la France, l’Espagne et l’Inde sont ex-aequo à 31, juste devant la Suisse (si, si, on est aussi égalitaires que vous...) et le Canada à 33 ;
  • les Etats-Unis sont entre l’Uruguay et la Côte-d’Ivoire à 45, juste moins égalitaires que la Chine, 44 et nettement moins que la Russie, 40 ;
  • les revenus les plus inégaux se trouvent en Amérique du Sud (Brésil, Bolivie et Chili autour de 60) et en Afrique : Sierra Leone, Botswana et Lesotho ferment la marche à 63, devant la dramatique Namibie, 70.

Reste à savoir comment les indices de Gini évoluent au cours du temps. Ces infos ne sont pas facile à trouver, mais j’ai quand même mis la main sur quelques résultats :

  • pour les Etats-Unis, cet article fournit le graphique ci-contre, basé sur les données du "Census Bureau" américain. Il montre clairement que l’inégalité a effectivement fortement et régulièrement augmenté depuis 1970, alors qu’elle avait diminué presque jusqu’aux niveaux "européens" depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
    Ceci conforte donc l’idée d’inégalités croissantes, même s’il manque malheureusement les données les plus récentes ;.
  • pour la Suisse, je n’ai pas retrouvé de chiffres sur l’évolution du coefficient de Gini, mais dans le chapitre du cours d’Economie nationale
    "Distribution et redistribution des revenus en Suisse"
    du Pr Jean-Christian Lambelet, à l’université de Lausanne on lit :
    "au cours des années 90 en Suisse, les 20 % des actifs les plus riches ont vu leur part au revenu global légèrement diminuer alors que les 20 % les plus pauvres ont vu cette part au revenu augmenter très modestement. Les chiffres sont encore plus frappants si l’on considère les ménages helvétiques durant la dernière décennie : la part des 20 % les plus aisés au revenu total des actifs a diminué de 3,6 %, alors que celle des 20 % les plus mal lotis a progressé de 2,2 %."
    Donc en Suisse, les inégalités se sont REDUITES dans les dernières années ;
  • au niveau mondial, le rapport de l’INRI "Comment évoluent les inégalités et la pauvreté dans le monde" est très complet et clair. Il indique que le coeffcient de Gini mondial est passé entre 1965 et 1997 de 0,59 à 0,51 environ, donc que les inégalités se sont REDUITES au niveau mondial ! Voici quelques extraits de la conclusion :
  • "les différents travaux disponibles indiquent que la pauvreté absolue recule à l’échelle mondiale et que les inégalités évoluent différemment selon les pays" ;
  • "la relation entre l’intégration accrue aux échanges dans le contexte de la mondialisation et l’évolution des inégalités - entre les pays ou au sein des pays - semble faible" ;
  • "les études portant sur le long terme (...) indiquent soit une réduction, soit une stabilisation des inégalités internationales à partir de la fin des années 1960" ;
  • "les inégalités internes ont en revanche augmenté dans certains pays au cours des années 1980, puis au sein d’autres pays dans les années 1990".

Il est probable que l’amélioration des moyens de communication nous permette de mieux prendre conscience de la pauvreté et des inégalités que par le passé, ce qui nous fait croire que la situation empire, alors qu’elle s’améliore (sauf aux Etats-Unis...)


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • thirqual 3 octobre 2007 11:18

    Et l’évolution du pays servant de modèle au monde entier ne vous choque pas ? Ah. Bon. Après tout pourquoi pas, hein. L’Inde peu inégalitaire j’avoue que j’ai ricané, pardon à ceux qui crèvent de faim.


    • Gilles Gilles 7 octobre 2007 09:34

      En effet Thirqual, comment la France et l’Inde peuvent être au même coefficient à peu de choses près ?

      En fait le coef de Gini mesure les inégalités pas la pauvreté. Ce ne peut être une mesure du bien être ou du développement et il faut considérer cet indicateur dans un cadre très précis avec d’autres indicateur (IDH, PIB....)

      Un pays où tout le monde gagne 1 dollar par jour et de ce fait extrêmement égalitaire, tout comme le pays ou tous gagnent un million. Le fait qu’en Inde le gros de la population vie plus ou moins de la même manière (financièrement) doit influer sur le coef qui est calculé.


    • Gandalf Tzecoatl 3 octobre 2007 11:20

      Je vois beaucoup d’études économiques qui prennent comme repère le « 1 dollar par jour pour vivre ».

      Mais si vous regardez de plus près la valeur du dollar, elle est en constante baisse depuis au moins 1900.

      Donc, considérer que le nombre de personnes qui vivent avec un dollar par jour est en baisse est un facteur d’enrichissement des couches mondiales les plus pauvres est un facteur d’accroissement de linéarisation des revenus est faux. Il faut y inclure l’inflation des prix et la dévaluation du dollar afin de mesurer leur pouvoir d’achat.


      • Thierry Thierry 3 octobre 2007 12:20

        @ l’auteur

        Votre article n’est pas aussi objectif qu’il en a l’air.

        D’abord, vous avez semble-t-il mal lu le tableau de NationMaster : le coeff de Gini de la France est de 26.7 et non de 31 comme vous l’affirmez. Celui de la Suisse est de 33.1, loin derrière. Ce qui n’est pas très étonnant quand on connaît un peu les deux pays.

        Vous dites que les inégalités se sont réduites en Suisse, mais vous ne vous basez que sur les 20% à chaque extrémité, ce qui laisse de côté 60% de la population. Le coeff de Gini, qui tient compte de la population entière, a très bien pu augmenter.

        Il est en fait probable que les coeffs de Gini de tous les pays occidentaux augmentent, comme aux USA. Il se peut même qu’ils augmentent dans tous les pays, tout en baissant au niveau mondial ! Ce qui peut expliquer pourquoi les gens pensent que les inégalités augmentent...

        Vous remarquerez d’ailleurs que le coeff de Gini mondial que vous nous donnez est très supérieur à la moyenne pondérée (par quoi ?) des coeffs de Gini des nations, donnée par NationMaster. En fait, cette moyenne n’a aucun sens statistique, je trouve assez lamentable de la part de NationMaster de l’avoir calculée.


        • Dr. Goulu Dr. Goulu 3 octobre 2007 17:47

          Merci de vos remarques très pertinentes.

          Les chiffres de actuels de NationMaster proviennent du CIA World Factbook au 14 juin 2007, et ne sont effectivement plus ceux que j’ai utilisé pour mon article original datant de janvier 2007, qui dataient sauf erreur de 2004. Comme je l’indique, il est justement difficile de trouver des données sur l’évolution temporelle des indices de Gini, mais en se basant sur ces 2 dates pour 2 pays, on pourrait effectivement supposer que la France « s’égalise », alors que le fossé social s’accroit en Suisse.

          De nombreux pays utilisent les « quintiles » donc des tranches de 20% dans les revenus pour leurs statistiques. Cela correspond à un indice de Gini calculé à partir d’une courbe de Lorenz approximée par 5 paliers. Il est vrai qu’on peut imaginer que les quintiles min et max se rapprochent tout en ayant un Gini qui augmente, tout comme on peut trouver deux pays au Gini identique mais à la courbe de Lorenz fort différente. C’est tout le problème de la mesure de l’inégalité, en effet.

          L’indice de Gini mondial n’est pas une moyenne des Gini nationaux, mais simplement calculé à partir de la courbe de Lorenz de la population mondiale.

          Mon but n’était pas de nier l’accroissement des inégalités à certains endroits et/ou à certains moments, mais seulement d’inciter à nuancer un peu une idée reçue un peu dans l’esprit de la fantastique présentation d’Hans Rosling au TED (http://www.ted.com/index.php/talks/view/id/92)


        • Thierry Thierry 3 octobre 2007 18:23

          Merci pour ce lien, l’exposé de Rosling est vraiment génial !

          Une autre référence dans ce domaine est l’hénaurme bouquin de Bjorn Lomborg : The skeptical environmentalist. Mais c’est beaucoup plus aride que le merveilleux outil de visualisation utilisé par Rosling. Est-il utile de dire que ce bouquin a été très décrié par nombre d’écolos à haute stature morale ?


        • Barbathoustra Barbathoustra 6 octobre 2007 16:51

          Bjorn Lomborg’s n’est pas un scientifique. Comme tout vos propagandistes libéraux formés sur le tas pour NIER et par extension faire l’apologie du tout libéral, il ne s’intéresse qu’à l’économie. C’est un théoricien du : tout va bien mme la marquise ...


        • ZEN ZEN 3 octobre 2007 12:38

          Il n’y a pas de doute, les inégalités décroissent :

          « Les 1 % les plus riches ont un revenu égal à celui des 57 % les plus pauvres. En d’autres termes, moins de 50 millions de riches reçoivent autant que 2,7 milliards de pauvres. » « Le rapport entre les revenus moyens des 5 % les plus riches et des 5 % les plus pauvres a cru de 78 à 114 entre 1988 et 1993. » (voir le rapport du CERNA)

          On peut aussi faire un tour du côté de l’« Observatoire des »négalités"

          J’avais bien noté que l’auteur se présentait dans son profil comme un « rêveur ».. ;


          • alberto alberto 3 octobre 2007 13:51

            @ Zen : t’as raison, mais l’auteur amateur de Majuscules et de points de suspensions a sans doute voulu dire que les plus pauvres sont aujourd’hui moins pauvres qu’avant car on aurait vu les plus riches s’appauvrir par un effritement de leurs richesses aux profit des plus pauvres via la baisse du dollar, qui est la monnaie des riches, mais qui de cette façon sont devenus moins pauvres et les plus riches, moins riches : d’où cette bizarre distorsion des statistiques que tu dénonce avec justesse qui semble prouver une pseudo contraction des inégalités...

            @ L’auteur : les statistiques çà s’explique !

            Bien à vous


          • NPM 3 octobre 2007 22:13

            « En d’autres termes, moins de 50 millions de riches reçoivent autant que 2,7 milliards de pauvres. »

            Non, ils ne « recoivent » pas, ils crées !


          • Dégueuloir Dégueuloir 6 octobre 2007 20:44

            oui ils créent de la misère et vampirisent,mrs NTM.et toi tu béele.....


          • Dégueuloir Dégueuloir 6 octobre 2007 20:46

            tiens regarde NTM ,quelqu’un qui a crée de la richesse en son temps......... http://questionscritiques.free...


          • LE CHAT LE CHAT 3 octobre 2007 13:47

            Tiens , je pensait que les écarts de salaires étaient plutôt de 1 à 500 entre le smicard et le patron du CAC 40 , tout comme entre ceux des travailleurs pauvres américains et ceux du Dowjones et Nasdac .. smiley

            je crois qu’il vaut mieux avoir trente fois plus de $ ou de £ que 70 fois plus de chenilles grillées au Zimbabwé !

            y’a pas de doute ,comme dit zen le monde globalisé est de plus en plus égalitaire , 57 % de pauvres gagnant moins que 1% de riches ........

            les pauvres peuvent avoir du gini , c’est fait pour boire à trois smiley


            • Grasyop 4 octobre 2007 00:49

              Zen : « Le rapport entre les revenus moyens des 5 % les plus riches et des 5 % les plus pauvres a cru de 78 à 114 entre 1988 et 1993. »

              Le Chat : « Tiens , je pensait que les écarts de salaires étaient plutôt de 1 à 500 entre le smicard et le patron du CAC 40 »

              Ce n’est pas incompatible ! Les patrons du CAC 40, qui doivent logiquement être environ quarante, sont loin de représenter 5 % des français (à supposer qu’ils soient français). Ils représentent tout juste 0,00006% des Français (et pas les plus pauvres) !


            • MagicBuster 3 octobre 2007 13:49

              Quelques chiffres à méditer...

              Selon un rapport du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) :

              Les 3 personnes les plus riches du monde sont aussi riches que les 48 pays les plus pauvres.

              Les avoirs des 84 personnes les plus riches dépasse le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliards d’habitants.

              Les 225 personnes les plus riches disposent d’une fortune équivalente au revenu annuel cumulé des 47% d’individus les plus pauvres de la planète, soit plus de 3 milliards de personnes.

              Selon le même organe des Nations-Unies, il suffirait de moins de 4% de la richesse cumulée de ces 225 plus grosses fortunes mondiales (évaluées à plus de 1000 milliards de dollars) pour donner à toute la population du globe l’accès aux besoins de base et aux services élémentaires : santé, éducation, alimentation.

              Rapport ONU - PNUD 1998 - disponible chez Economica, 49, rue Héricart, 75015 Paris

              Autres chiffres :

              122 entreprises sont à l’origine de 80% de toutes les émissions de dioxyde de carbone

              Pour sa fabrication, un yacht de luxe nécéssite 200.000 heures de travail, soit 96 années de travail d’une personne (8 heures par jour, 5 jours sur 7). Ainsi, avec ce qu’il gagne en quelques jours, un milliardaire peut s’approprier la vie entière d’un autre être humain.

              Aux Etats-Unis, les 100 plus importants PDG gagnent chacun en moyenne 1000 fois plus que leurs salariés « ordinaires »

              La fortune personnelle de Bill Gates (50 milliards de dollars) est égale à la fortune cumulée des 106 millions d’Américains les plus pauvres...

              Le budget militaire américain de la seule année 2004 a été de 480 milliards de dollars, ce qui représente une dépense de 27.342 dollars par heure depuis la naissance du Christ.

              En 2002, George W. Bush a décidé une hausse des dépenses militaires de 40 milliards de dollars. Cette seule augmentation du budget militaire américain représente exactement la somme qui serait nécéssaire pour résoudre définitivement le problème de la faim dans le monde. (selon les estimations de l’ONU)


              • Fred 3 octobre 2007 14:56

                Le salaire médian français pourrait nourrir combien de personnes parmi les plus pauvres dans le monde ?


              • NPM 3 octobre 2007 17:16

                « Le salaire médian français pourrait nourrir combien de personnes parmi les plus pauvres dans le monde ? »

                Le salaire n’est rien, ce sont les services publics qui coutent, et avec eux, ont pourrait nourrir 3 fois plus de pauvres qu’avec le salaire de ton gars..

                Fumier de fonctionnaire tueur d’enfants !


              • NPM 3 octobre 2007 14:47

                Les inégalités n’ont aucune importances. (Et de toute façon s’applique la fameuse Loi de Pareto)

                Ce qui est important, c’est que l’prolo chinois soit passé de 2$ à 175$ par mois en 20 ans, and counting.. Il est passé du bol de riz unique par jour au lecteur DVD..

                Bref, jamais il n’y a eut si peu de pauvres dans le monde. En attend plus que les négres et les arabes se sortent les doigts du cul, et ca sera bon.

                Par contre effectivement, il existe un SENTIMENT d’inégalité. Celui ci est causé par une trop grande égalité, justement. Bref, les français seraient plus heureux si les écarts de revenu étaient bien plus élevés.


                • Gilles Gilles 7 octobre 2007 10:01

                  NPM « c’est que l’prolo chinois soit passé de 2$ à 175$ par mois en 20 ans, »

                  N’importe quoi ! Un jeune ingénieur chinois gagne 150$ à ces débuts et un ouvrier non qualifié (ceux qui font tes fringues et les jouets de tes gosses) stagnent autour de 60$, et encore.....

                  Sources : une participation à un forum économique euro-chinois à Shanghai en 2005. Les entrepreneurs chinois vienent y démarcher les patrons de pme présents et leur vendent leurs services en faisant miroiter les salaires très bas de leurs ouvriers et la main d’oeuvre intarissable et docile (faut vraiment les entendre, c’est hallucinant)

                  Evidemment avec 60$ le chinois gagnent plus qu’avant et donc l’inégalité semble décroitre. Sauf qu’avec ce pognon, qui est absolument insuffisant pour vivre dans une ville, c’est la misère crasse.(voir les faubourgs autours de shanghai où les gens vivent à même le sol dans des cabanes pourris car le moindre appart décent coûte 3 fois leur salaire et un appart comme le tiens plus de 10 fois.)

                  Et puis on peut remarquer que certains vivent mieux avec peu de pognons, voir très peu, que d’autres avec 10 fois plus. Tout dépend où on habite, de l’nevironnement et aussi et surtout, des services publics


                • Gilles Gilles 7 octobre 2007 10:16

                  A l’auteur qui a l’amabilité de répondre en détail aux commentaires.

                  l’indice de GINI mesure les inégalités de revenus. Plus il est faible, plus on en déduit que les inégalités diminuent. Et vous dîtes que justement elles diminuent sur le papier alors que notre perception de la vie réelle semble être inverse.

                  Mais il y a quelque chose que l’on oublie, qui n’est pas pris en compte dans cet indicateur. A quoi ce revenu nous donne accès ?

                  Dans un pays où il y a peu de services publics de santé et d’éducation par exemple, alors se sont les gens qui devront les financer sur leurs revenus, diminuant ainsi la part disponible pour la nourriture, le logement, les loisirs.

                  Dans un pays où ils sont trés développés, alors pour un revenu identique, la personne disposera de plus d’argent apparent. Evidemment dans ce cas il y a des impôts plus élevés, mais souvent comme en France, le pauvre reçoit bien plus qu’il ne donne, nivelant ainsi les inégalités de revenus.

                  On peut très bien imaginer un pays où les plus pauvres gagnent 100 dollars par mois, mais si l’éducation, la santé, la culture est gratuite ou presque (financé par une ponction sur les revenus des plus riches), alors ils sont en fait bien moins démunis que ceux qui gagnent autant dans un pays qui ne fourni aucun service public.

                  Du coup, les indicateurs d’inégalités ne peuvent se réduire au seuls revenus en argent frais mais devraient intégrer aussi la redistribution des richesses au sein d’une société. Comment ? je n’en sais rien par contre...


                • Dr. Goulu Dr. Goulu 7 octobre 2007 12:17

                  Juste pour préciser :

                  « l’indice de GINI mesure les inégalités de revenus. » C’est bien ça.

                  « Plus il est faible, plus on en déduit que les inégalités diminuent. » Non. pour que les inégalités diminuent, il faut que l’indice de Gini diminue avec le temps. Un pays A qui a un Gini de 25 est plus égalitaire que le pays B qui a un Gini de 35 la même année. Si le Gini du pays A augmente de 25 à 30, les inégalités augmentent dans ce pays alors que si B passe de 35 à 30 aussi, il a diminué ses inégalités.

                  « Et vous dîtes que justement elles diminuent sur le papier alors que notre perception de la vie réelle semble être inverse. » Non, je ne dis pas qu’elles diminuent sur le papier, ni qu’elles augmentent. Les données que j’ai pu trouver montrent que ça dépend des pays et des années. et que donc quand on affirme « les inégalités augmentent » il faut dire ou et quand. Les inégalités augmentent aux USA depuis les années 1970 est vrai. Les inégalités diminuent au niveau mondial depuis les années 1980 est vrai aussi. La « fracture sociale en France s’élargit » est faux : le coeff de Gini de la France est stable depuis longtemps, mais il ne diminue pas non plus ...

                  Le coefficient de Gini affine en quelque sorte le rapport entre les hauts et les bas revenus en tenant compte de toute la population, pas seulement des 20%, 10% ou 5% extrêmes. Il ne tient effectivement pas compte du pouvoir d’achat, des impôts et autres charges « obligatoires » sur le revenu, ce qui complique encore la comparaison, n’est ce pas...

                  Bienvenue dans le monde merveilleux des statistiques économiques, sur lesquelles nos dirigeants s’appuyent pour prendre des décisions au niveau mondial !

                  Finalement, postuler que « comme tout le monde le sait, les inégalités augmentent » c’est plus simple et plus rassurant...


                • Dr. Goulu Dr. Goulu 7 octobre 2007 13:24

                  en cherchant des infos sur l’évolution des inégalités en Chine, je suis tombé sur ce document : http://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/fre/2002/09/pdf/wei.pdf

                  Là encore, la conclusion de l’article est qu’il faut être prudent dans l’interprétation des chiffres montrant (effectivement) une augmentation des inégalités.


                • Yves Rosenbaum Yves Rosenbaum 3 octobre 2007 15:22

                  @ l’auteur

                  Le coefficient de Gini est très théorique et discutable, comme l’ont justement démontré les précédents post de Thierry et Zen notamment.

                  La réduction des inégalités n’est qu’un leurre, voici un petit florilège d’articles de presse, de tout bords iédologiques. Ne croyez surtout pas que j’y ai passé ma journée, un petit quart d’heure a suffi...

                  http://www.ledevoir.com/2007/09/10/156227.html

                  http://www.inegalites.fr/spip.php?article701

                  http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/250016.FR.php

                  http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/les-inegalites-sociales-se-creusent-en-chine_117743.html

                  http://67.28.120.71/news/6-7-7/4526.html

                  http://lecourrier.ch/index.php?name=NewsPaper&file=article&sid=2802


                  • Dr. Goulu Dr. Goulu 3 octobre 2007 18:09

                    Beaucoup des indicateurs cités comparent les plus hauts revenus avec les plus bas, et c’est certainement très important de les suivre avec attention car ils sont très parlants en termes de perception des inégalités.

                    L’indice de Gini est, à ma connaissance, le seul indice mesurant globalement les disparités de revenu dans une population entière, donc ce qui se passe aussi pour les 80% ou 60% des gens qui ont des revenus « normaux » dans le pays considéré.

                    Ce qui m’a surpris lors de ma recherche, c’est que les données de variation de ces indicateurs (Gini ou les autres) au cours du temps ne sont pas disponibles. Sauf pour les USA, il faut quand même le reconnaitre. Les affirmations selon lesquelles les inégalités se creusent, ou au contraire se réduisent, ne sont donc pas faciles à démontrer de façon rigoureuse. Donc : prudence.


                  • moebius 3 octobre 2007 15:34

                    ...lutte des classes... et puisque l’auteur aime tant les points de suspension, tenez en voila d’autres......lutte des classes.....................


                    • gnarf 3 octobre 2007 17:04

                      En mettant de cote les querelles sur les chiffres.

                      Je suppose que tout le monde est d’accord qu’il vaut mieux etre pauvre dans un pays ou l’economie est prospere que pauvre dans un pays ou l’economie ne fonctionne pas.

                      Plus on est pauvre, plus on depend des autres. Alors meme si on est archi-pauvre, au bord de la route, le simple fait que les autres s’enrichissent de la mondialisation est positif.

                      Et les histoires d’egalite, c’est vraiment un truc de riches. Quand on n’a pas de revenu et qu’on vit dans un pays pauvre (mon cas) on est bien content d’etre dans un pays dont l’economie decolle, cela aide enormement. Ensuite, aller crier que le mechant patron gagne trop par rapport a l’ouvrier, c’est un truc de bobos.


                      • Forest Ent Forest Ent 3 octobre 2007 17:09

                        J’ai feuilleté rapidement le rapport de l’IFRI cité, et cette conclusion y est tout sauf claire. On y constate que les inégalités ont augmenté dans la plupart des pays, en particulier US, UK et Chine.

                        Mais on y dit aussi que la « disparité à l’échelle mondiale » a parallèlement reculé en raison du rattrapage économique de certains pays par rapport à d’autres. Ceci concerne en particulier la Chine, cas plus que douteux, puisque la marchandisation y a été progressive et la mesure du PIB très peu factuelle.

                        Reste à savoir si le croissance a un lien avec la mondialisation. Cela n’a jamais été établi, au contraire. Dans le cas de la Chine et de l’Inde, pays surtout agricoles, le développement local de techniques agricoles l’explique beaucoup mieux, encore qu’il ne soit souvent même pas mesuré.

                        En résumé, ce rapport me conforte dans mon idée que la mondialisation AUGMENTE les inégalités, dans un contexte de croissance plus ou moins élevée sur lequel son rôle n’est pas établi, positif ou négatif.


                        • NPM 3 octobre 2007 17:35

                          « Reste à savoir si le croissance a un lien avec la mondialisation. Cela n’a jamais été établi, au contraire. Dans le cas de la Chine et de l’Inde, pays surtout agricoles, le développement local de techniques agricoles l’explique beaucoup mieux, encore qu’il ne soit souvent même pas mesuré. »

                          Vous fumez quoi exactement ????? Ca à l’air puissant !!

                          Oui, ca doit être l’Afrique qui explique la croissance, c’est évident ! Non ? Ou alors c’est grace à la France ???

                          AH AH AH !!

                          « En résumé, ce rapport me conforte dans mon idée que la mondialisation AUGMENTE les inégalités, dans un contexte de croissance plus ou moins élevée sur lequel son rôle n’est pas établi, positif ou négatif. »

                          Bien sur, bien sur, d’ailleur si le revenu entre européen de l’ouest et asiatique est passe de plus de 42 à 19 en 20ans, ca prouve que les inégalités augmentent.

                          Bref, les inégalités sont une bonne chose, une vrai Justice Sociale doit permettre de révéler qui sont les nul, les médiocre, et les autres. C’est un bon révélateur et ces trés sain pour l’économie, donc pour l’homme.


                        • Forest Ent Forest Ent 3 octobre 2007 18:40

                          « Vous fumez quoi exactement ? Ca à l’air puissant !! Ca doit être l’Afrique ... »

                          Il y a effectivement un de nous deux sous psychotropes, car je ne comprends pas votre propos.

                          « Les inégalités sont une bonne chose. »

                          Oui, dans une certaine mesure. Tout est affaire de mesure, ici-bas.

                          En tout cas, il y a un truc choquant : prétendre que la mondialisation n’est pas corrélée aux inégalités, qu’elle est corrélée à la croissance, et montrer dans le même temps que croissance et croissance des inégalités sont correlées. Il y a un truc qui ne va pas. smiley


                        • Dr. Goulu Dr. Goulu 3 octobre 2007 19:35

                          Je me permets d’intervenir sur le point « corrélation des inégalités et croissance » (et sur celui là seulement) car c’est le sujet d’un 2ème article que j’ai pondu sur mon blog et que je pensais éditer sur AgoraVox un de ces jours. Pour l’instant il est ici : http://drgoulu.wordpress.com/2007/09/26/inegalites-et-croissance/

                          A supposer qu’une corrélation existe, ce qu’on peine à démontrer puisque la croissance des inégalités n’est pas globalement avérée, encore faut-il définir dans quel sens irait une éventuelle relation de cause à effet : est ce l’inégalité qui cause la croissance, ou la croissance qui cause l’inégalité ?


                        • Forest Ent Forest Ent 3 octobre 2007 21:47

                          Cette saine distinction entre corrélation et causalité vous honore.

                          Tenons nous en donc aux faits :

                          les inégalités s’accroissent dans chaque pays,

                          il y a un début de décollage de certains PVD,

                          rien de tout cela n’est proprement expliqué par une comparaison globale.


                        • NPM 3 octobre 2007 21:53

                          « les inégalités s’accroissent dans chaque pays, »

                          Pas en France (stable depuis plus de 10 ans)

                          C’est là notre malheure..


                        • Dr. Goulu Dr. Goulu 4 octobre 2007 16:58

                          Et bien justement « les inégalités s’accroissent dans chaque pays » est loin d’être un fait établi. L’illustration de l’article http://drgoulu.wordpress.com/2007/09/26/inegalites-et-croissance/ le montre : en 2001, il y a (au pif) autant de pays dont le Gini a augmenté (points bleus au dessus de l’axe horizontal) que ceux où il a diminué (en dessous)...


                        • Forest Ent Forest Ent 5 octobre 2007 12:21

                          Comparer le Luxembourg et la Chine est un peu délicat. En se limitant aux pays de plus de 50 millions d’habitants, c’est plus net.


                        • Dr. Goulu Dr. Goulu 7 octobre 2007 11:57

                          Vous avez les variations du coeff de Gini des pays de plus de 50 millions d’habitants ? où ? Montrez-le, qu’on voie si « c’est plus net »...


                        • Dégueuloir Dégueuloir 7 octobre 2007 12:23

                          les stats et les chiffres ne veulent rien dire ,surtout dans le fait de vouloir « mesurer » la misère..........c’est tout simplement répugnant de quantifier la pauvreté ..........article douteux s’il en est................................................................... ...................................................................... ...................................................................... ...................................


                        • moebius 3 octobre 2007 20:45

                          ...alors ce score qui mene ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès