Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les pauvres

Les Pauvres datent de la plus haute antiquité. La stratégie utilisée par les riches pour éviter d’avoir mauvaise conscience date par ailleurs de la même époque. Un des pires problèmes des riches est de vivre à côté des pauvres. C’est pourquoi les riches ont toujours consacré beaucoup d’énergie à justifier leur position de riches. C’est toujours le cas aujourd’hui mais les économistes libéraux ont apporté leur aide pour les aider à garder un bonne conscience envers et contre tout.

La réponse la plus antique, la plus pérenne, et aussi la plus simple, disons la plus biblique, consiste à dire « Les derrniers ici-bas seront les premiers au paradis. » Magnifique. Rien à ajouter.

Et pourtant, des siècles plus tard, à l’aube de la révolution industrielle, on a modernisé la chose en disant que ce qui était bon pour les riches était bon pour l’ensemble de la société donc pour les pauvres. Vers 1830, certains économistes tel Malthus dirent que si les pauvres sont pauvres, c’est de leur faute : ils font trop d’enfants.

Ensuite on expliqua la chose scientifiquement, avec des gens comme Rockefeller (plus riche que Crésus), par cette merveilleuse règle de Darwin un peu bricolée : Seul les plus aptes survivent. L’élimination des pauvres se fait pour le bien de la race. Une loi de la nature, donc de Dieu. (L’ironie est que ce sont les mêmes qui luttent aujourd’hui contre le darwinisme avec l’Intelligent design.) Cette théorie du darwinisme social implique qu’aider les pauvres se fait donc au détriment de l’intérêt général bien compris. C’est pas bon.

Certains disent que c’est l’état qui doit aider les pauvres. Oui, mais les économistes libéraux pensent que l’état est incompétent donc on ne peut pas lui demander d’aider les pauvres, ce serait la pagaille et la solution serait pire que le mal. L’état doit s’occuper des choses sérieuses comme l’armée. En matière de protection sociale les fonctionnaires sont incompétents contrairement aux militaires qui dépensent l’argent public à bon escient. Ceci est particulièrement vrai pour les Etats-Unis.

Et puis aider les pauvres est mauvais pour leur moral, il faut qu’ils restent battants, qu’ils continuent de travailler plus pour gagner plus. D’ailleurs, ce sont souvent les femmes qui réclament des indemnités, et ce n’est pas bon pour la paix des ménages. Non, les aides nuisent aux défavorisés. De plus, elles nuisent aussi à ceux qui bossent qui doivent alors payer pour les oisifs. Les riches risquent de ne plus se rendre dans leurs bureaux climatisés du dernier étage si leurs impôts sont trop élevés. Quelle perte pour la richesse commune. Et même s’il continuent de bosser, comme Johnny, ils risquent de partir. à Monaco ou en Suisse. Pas bon pour l’économie tout ça. Mettons un bouclier pour les protéger. Regardez autour de vous, les riches bossent beaucoup moins qu’avant, c’est la faute aux aides sociales.

Et puis, aider les pauvres, c’est empiéter sur la liberté générale, donc sur la leur. C’est limiter le droit de faire ce qu’on veut de notre bel argent durement gagné. Et priver les gens de liberté n’est bon pour personne, pas plus pour les riches que pour les pauvres, c’est bien connu.

Dernier point, la crise est déjà tellement omniprésente, les informations économiques et boursières sont si déprimantes, le terrorisme est partout, alors il n’est pas conseillé, si on tient à son bonheur personnel, si on veut garder une pensée positive, de trop se préoccuper des pauvres. Non mais sans blague ! C’est minant pour le moral, ça n’est pas bon pour le swing au golf et ça ne fait pas avancer le yacht.

* Texte librement inspiré d’un papier de John Kenneth Galbraith publié dans le numéro de novembre 1985 de Harper’s Magazine. A lire ici en français.

...et écoutez Plume Latraverse.







(mais ils ont tous la tv en couleur)

Les pauvres ont pas d’argent
Les pauvres sont malades tout l’temps
Les pauvres savent pas s’organiser
Sont toujours cassés

Les pauvres vont pas voir de shows
Les pauvres sont ben qu’ trop nonos
En plus, les pauvres, y ont pas d’argent
À mettre là-d’dans

Les pauvres sont su’l’Bien-Être
Les pauvres r’gardent par la f’nêtre
Les pauvres, y ont pas d’eau chaude
Checkent les pompiers qui rôdent
Les pauvres savent pas quoi faire
Pour s’ sortir d’ la misère
Y voudraient ben qu’un jour
Qu’un jour, enfin, ce soit leur tour

Les pauvres gens ont du vieux linge sale
Les pauvres, ça s’habille ben mal
Les pauvres se font toujours avoir
Sont donc pas d’affaires !

Les pauvres s’achètent jamais rien
Les pauvres ont toujours un chien
Les pauvres se font prendre à voler
Y s’ font arrêter

Les pauvres, c’est d’ la vermine
Du trouble pis d’ la famine
Les pauvres, ça couche dehors
Les pauvres, ça l’a pas d’ char
Ça boé de la robine pis ça r’garde les vitrines
Pis quand ça va trop mal
Ça s’tape sa photo dans l’journal...

Les pauvres, ça mendie tout l’temps
Les pauvres, c’est ben achalant
Si leur vie est si malaisée
Qui fassent pas d’ bébé ! ! !

Les pauvres ont des grosses familles
Les pauvres s’ promènent en béquilles
Y sont tous pauvres de père en fils
C’t une manière de vice...

Les pauvres sortent dans la rue
C’est pour tomber su’ l’ cul
Y r’çoivent des briques s’a tête
Pour eux, le temps s’arrête
Les pauvres ça mange le pain
Qu’les autres jettent dans l’chemin
Les pauvres, c’comme les oiseaux
C’est fait pour vivre dans les pays chauds

Icitte, l’hiver, les pauvres gèlent
Sont maigres comme des manches de pelles
Leur maison est pas isolée
Pis l’ gaz est coupé

Les pauvres prennent jamais d’vacances
Les pauvres, y ont pas ben d’la chance
Les pauvres, y restent toujours chez eux
C’est pas des sorteux

Les pauvres aiment la chicane
Y vivent dans des cabanes
Les pauvres vont pas à l’école
Les pauvres, c’ pas des grosses bolles
Ça mange des s’melles de bottes
Avec du beurre de pinottes
Y sentent la pauvreté
C’en est une vraie calamité
Les pauvres...

... mais y ont tous la t.v. couleur
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 4 décembre 2008 13:47

    pour remettre les pauvres à leur place , voici en bonus un texte chanté par Raoul de godewarsvelde : Tu n’es qu’un employé A la maison neuf heures viennent de sonner La maman gronde sin fils qui vient d’rentrer Qui lui répond, il est pâle, un peu ivre : "Quoi ! J’ai vingt ans, je m’amuse, je veux vivre !" La mère a peur ch’est pas la première fois Qu’y rentre ainsi l’œil méchant l’air narquois Qui fréquente-il ? Sûremint des pas-grand-choses Des mauvaises femmes peut-être in sont la cause Il faut agir, elle le sait orgueilleux, Pour le punir elle lui dit : "Malheureux ! Refrain "Tu n’es jamais qu’un employé Un traîne-misère, un salarié Malgré tes habits du dimanche Tes joues rasées et tes mains blanches Pour jouer aux riches, il faut d’l’argent Si te veux sortir de tin rang Sans devenir un rien qui vaille Travaille !" "Eh ! Bien min grand t’es rare comme les bieaux jours Ta mère le soir t’enferme à double tour ?" "Et t’eut’ laisses faire, t’as donc pas d’énergie ? Les vieux vois-tu, ça n’comprend pas la vie" Gabie la blonde, une fille aux yeux bleus Vient l’imbrasser et les yeux dins les yeux Li dit tout bas : "Veux-tu d’moi pour maîtresse ? Et t’auras tout, le luxe et la paresse." "Reste avec moi, et laisse dire les jaloux Si te t’en vas, si t’écoutes les fous :" Refrain "Te resteras un employé Un traîne-misère, un salarié Malgré tes habits du dimanche Tes joues rasées et tes mains blanches Si te veux vivre sins argent, Sins jamais sortir de ton rang Pindint qu’les autes y font ripaille Travaille !" Il est resté car il n’a pas vingt ans Il joue aux courses, va dins les restaurants Dins les dancings on l’appelle le bieau gosse. Mais y a des soirs cha fatigue la noce Et pis un jour son coeur y est en émoi Il aperçoit un copain d’autrefois "Bonjour ! Ca va ?" et l’aute tourne la tête En li disant "J’connais qu’des gins honnêtes !" Il a compris, les larmes montent à ses yeux Chez sa maman il court très malheureux. Refrain "Je n’serai jamais qu’un employé Un traîne-misère, un salarié Malgré min costume du dimanche Mes joues rasées et pis mes mains blanches. Non j’veux pas ma vielle maman Que te rougisses de tin infant ! Pour pas être un rien qui vaille J’travaille !" ça c’est un hymne à la France qui se lève tôt , qui travaille plus pour gagner plus !


    • max14z max14z 4 décembre 2008 14:29

      En attendant, en france ya plus de pauvres que de riche, et en général, les pauvres sont plus riches "intérieurement" que les riches, qui sont en général, arrogant, hautain, cupide...etc Saviez que sur cette planete, 1% de la population détient 40% de l’argent qui circule sur celle-çi... ? c’est qu’il y a un problèmes quelques part non ? Regardez donc ""l’argent dette de paul grignon"", pour enfin comprendre le système de l’argent, qui est VRAIMENT, la plus grande arnaque du monde... allez sur le site filmoOx.com aussi, c’est plein de fructueuses info concernant l’argent...^^


      • maxim maxim 4 décembre 2008 14:47

        il vaut mieux être heureux en Mercédes que triste dans le métro !


        • ASINUS 4 décembre 2008 14:51

          @MAXIM

          quand les riches maigrissent les pauvres meurent

          confucius qui etait riche


          • foufouille foufouille 4 décembre 2008 16:03

            les abges c’est tellement ancien que ca devrait plus se reproduire depuis 100 000a.........
             smiley


          • Avatar 4 décembre 2008 16:33

            A Abgeschiedenheit,

            "Quant aux pauvres des pays très pauvres, c’est un tout autre problème, il ne s’agit plus de pauvreté mais d’indigence totale, laquelle participe de la destruction de la planète.

            Car la pauvreté à ce niveau-là est un problème écologique. " 
            écrivez-vous sans vergogne !


            Cela fait froid dans le dos de lire cela .

            Je serai curieux de connaitre quelle solution vous préconiseriez pour règler le problème de ces pauvres là ...

            Votre prose d’extrême-droite étant maintenant notoire sur ce site, s’agirait-il d’une solution finale ?


          • ARFF 4 décembre 2008 23:23

            je ne veux pas faire le defenseur inconditionnel de abgemachintruc dont je ne connais pas les idees profondes mais en tout cas votre acharnement sur ses propos sont un peu abusés et surtout les deforment totalement .

            Parlons donc vrai ...
            je suis RMISTE, depuis ...euh...tres longtemps ...et effectivement j’ai fait le choix, politiquement et philosophiquement, de rester au niveau dans lequel la societé a bien voulu me placer à ma naissance.

            Pas question pour moi de me mettre a cavaler sur l’echelle sociale ...rien a battre des riches, du travail et des pauvres , avec lesquels j’ai toujours vécu et qui sont aussi cons que les autres ...

            Effectivemnt pour cela j’ai pas fait d’enfant , etant dans une societé et une epoque ou on peux se le permettre.

            Et effectivement pour avoir voyagé un peu partout dans le monde je confirme que les pauvres d’ici, tout en étant occidentaux, restent les bourgeois du monde ... et que la vraie pauvreté, ou la misere comme la qualifierait Gorz, ou l’indigence comme dirait Abgetruc, on la retrouve En Masse dans les pays non occidentaux .
            Le fait qu’ils soient en masse ne les rend pas plus intelligents, comme les consomateurs français ne sont pas moins cons-somateurs à 60 millions ...au contraire la masse crée des desequilibre, dont le premier est le deséquilibre de la croissance demographique, lequel est ...un desastre ecologique .

            Apres si vous voulez vous voiler la face, "croissez et multipliez" , et restez riches ou pauvres.





          • Gilles Gilles 5 décembre 2008 11:28

            La stérélisation forcée, méthode la plus humaniste que ces nazillons peuvent imaginer


          • PtitLudo PtitLudo 4 décembre 2008 16:16

            "Salauds de pauvres !" Suivi de près par "Salauds de malades" et plus récemments par "Salauds d’accidentés du travail" ! A prendre au 25ème degré bien sûr.


            • Gilles Gilles 5 décembre 2008 11:30

              "Salauds de tout ceux qui pompent notre fric"..... c’est plus générique et directement en ligne avec la pensée de la droite dure. 

              En plus chacun peux y mettre ceux qu’ils veulent...même les pauvres peuvent l’accepter et trouver plus pauvre qu’eux !


            • philmouss philmouss 4 décembre 2008 17:57

              "Si l’argent ne fait pas le bonheur, alors, rendez le."


              • franssoa59 4 décembre 2008 22:33

                En fait Jules Renard, journaliste à l’Humanité quand Jean Jaurès en était le rédacteur, assistait dans un préau d’école à la prestation d’un politicien bourgeois devant un parterre d’ouvriers. Ce candidat d’un parti de droite à la députation termina son discours qui justifiait l’ordre social par une apostrophe devant cet auditoire en guenilles :" Et puis vous savez l’argent ne fait pas le bonheur". Du fond, Jules Renard s’exclama : "Alors rendez le nous !"


              • Frabri 4 décembre 2008 22:52

                Au début du siècle dernier les pauvres (les prolos), étaient représentés sur le terrain politique par le PS(SFIO) et le PC. En ce début de siècle, ils sont représentés par quel parti politique ?, avec quel nouveau projet politique ?, avec quel nouveau projet de société ?


                • HELIOS HELIOS 4 décembre 2008 23:19

                  C’etait le Front National qui défendait les pauvres français. 

                  Les pauvres ont failli s’en sortir en 2002, helas les un peu moins pauvres qui voulaient defendre les plus pauvres n’ont pas aimé et se sont laissé manipuler par les riches.

                  Maintenant, les riches font semblant d’aimer et de defendre les pauvres et les moins pauvres n’ont plus de place, ils vont mourir comme le Front National

                  Chacun son tour

                  (2nd degres, bien sur)


                • JoëlP JoëlP 4 décembre 2008 23:10

                  Merci pour les commentaires. Qui ne connaissait pas le blues de Plume Latraverse ?

                  Pour une réflexion sur Misère et Pauvreté dans les pays pauvres, je recommande le livre de Majid Rahnema "Quand la misère chasse la pauvreté"

                  Comment des sociétés qui vivaient dans la pauvreté mais dans un équilibre de vie entre les individus se retrouvent parfois plus riches en terme de PIB mais plus misérable quand l’économie productiviste et la quête du profit individuel ont brisé les liens sociaux. (diminution du BIB, le Bonheur Intérieur Brut)


                  • ARFF 4 décembre 2008 23:31

                    ben tiens...rien que le résumé du livre est intelligent , et parait tout aussi bien résumer la pensé du commentaire de abgetruc... que tout le monde a moinssé ... sans reflechir ....

                    ah la misère intellectuelle ...


                  • Blé 5 décembre 2008 07:34

                    La pauvreté peut-être pas mais la misère touche le raisonnement d’un individu.

                    Quand on est en situation de survie durant des années, on ne raisonne plus de la même manière car les repères quotidiens sont modifiés : l’urgence c’est la nourriture pas les dissertations philosophiques.


                  • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 5 décembre 2008 11:28

                     @l’auteur ,je ne connaissez pas et je vous remercie pour cette perle


                    @Abgeschiedenheit :

                    Je suis d’accord avec vous mais par contre je ne comprend pas :

                    "... encore que certains n’en ont cure et multiplient les naissances pour augmenter les aides...."


                     C’est Une legende urbaine ,il est vraiment hautain de croire que les pauvres sont assez stupide pour ne pas se rendre compte que malgres l’augmentation des droits et aides avec le nombres d’enfant cela ne palie pas l’augmentation des frais .Donc si ce n’est les rares cas de barbaries , ou les enfant sont eleves en batterie , personne en france ne fait des enfants pour les aides . Pour moi c’est de la bonne vielles propagandes anti-aides sociales.


                  • foufouille foufouille 5 décembre 2008 11:38

                    @ abges
                    etre pauvre, veut pas dire idiot ou imprevoyant
                    ceux qui ont acheter ou louer une maison avec un grand jardin(en ville, il reste meme encore des jardins potagers), peuvent par exemple mieux vivre avec un potager
                    ensuite quand tu as ete pauvre toute ta vie tu t’y habitue
                    de plus, les riches on besoin de plein de larbin .........


                  • belmachoire belmachoire 5 décembre 2008 11:49

                    Bien sûr.. Bien sûr... reste plus qu’à stériliser les peigne culs... car comme disait Bardamu : la plupart des plaisirs des pauvres sont punis de prison... et quand je pense que mes parents auraient dû s’abstenir de me concevoir j’en reviens pas dêtre là et de ne pas être dans la misère...


                  • ASINUS 5 décembre 2008 06:55

                    confusement certain propos de Abgeschiedenheit heurte ce que je crois etre ma conscience ou ce que l on ma inculqué relevant de l ethique reste que je suis toujours etonné de voir moinssé ses propos quand ceux ci releve de l evidence appeler un chat un chat ne devrez pas poser de probleme apres que sa grille de lecture ou les conclusions morales politiques qu il en tire soit contesté ou "contestable a mon sens" c est autre chose , agora c est bien la place publique ou l on débat ? pour la grande messe avec communion de pensée il y a d autre lieu


                    • Yena-Marre Yena-Marre 5 décembre 2008 10:49

                      Bonjour , Parfaitement en accord avec vous .Il est nécessaire d’échanger ses idées et donc merci AV de nous le permettre .Il est parfaitement inutile de le faire qu’avec des gens qui on une pensée unique c’est pour cela que même lorsque je ne suis pas d’accord avec un contenu il m’arrive de plusser car l’argument est « constructif ». Les fois ou je moinsse c’est quand c’est grossier ou trop inepte . Vive le debat .


                    • Mifi 5 décembre 2008 11:08

                      Une pensée pour les travailleurs pauvres : " Un ouvrier, c’est comme un vieux pneu, quand il crève, on l’entend même pas crever" J. Prévert.
                      Une autre : "Faut pas donner de l’argent aux pauvres, ils le boivent" un ancien pauvre


                      • Dr. Larsen Dr. Julien Greenthumb (Paris) 5 décembre 2008 11:43

                        Y en a qui le fument aussi !!!

                         smiley

                        J’ en connais d’ ailleurs !


                      • Dr. Larsen Dr. Julien Greenthumb (Paris) 5 décembre 2008 11:47

                        Je confirme, c’ est pas facile tout les jours d’ avoir du fric...

                        Tu sais plus quoi acheter, c’ est chiant à la longue !!

                         smiley !!!


                      • foufouille foufouille 5 décembre 2008 12:39

                        les nouveaux milliardaires/millionnaires russes sont tres malheureux
                        obliges de payer le psy a 10 000€/h (le caviar est offert) ou le medecin a 200€ ..........
                        quel malheur !


                      • Dr. Larsen Dr. Julien Greenthumb (Paris) 5 décembre 2008 13:28

                        Tu m’ etonne !!!

                        Tu sais combien ça consomme une Ferrarie ?

                        Franchement, c’ est chiant !

                        Pareil pour les fringues !

                        Obligé d’ en changer tous les trois mois parceque sinon, en soirée on te traite d’ has-been !

                        De plus, le champagne, le foie gras et le caviar, à la fin, ça fout la chiasse !!!

                        Pour finir, parlons logement... Tu crois que c’ est marrant de vivre Avenue Foch ou Montaigne, avec toutes ces bagnoles, toute cette pollution et ces boutiques de luxe à la con à chaque coin de rue ?

                        Par contre, pour acheter ta baguette, t’ es obligé d’ aller à l’ autre bout de Paris !

                        Je te raconte même pas, si tu as la dalle le soir, y a même pas un seul "arabe du coin" où tu peux aller t’ acheter des gateaux !!

                        Franchement, c’ est chiant !


                         smiley


                      • foufouille foufouille 5 décembre 2008 14:15

                        perso, je prefererais le chateau ...........


                      • ASINUS 5 décembre 2008 15:08

                        yep calmos , c est pas grave moi je serais devant vous chez st pierre lol !


                        j ai dis devant pas avant hein











Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès