Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les pigeons s’en vont, les dindons prennent la relève

Les pigeons s’en vont, les dindons prennent la relève

Le mouvement célèbre des pigeons annonce aujourd'hui la fermeture ce soir à minuit de leur page Facebook. Mais d'autre mouvements d'opinion continuent à prendre de l'ampleur comme la pétition des dindons qui rassemble maintenant 23 000 personnes contre la réforme des aides à domicile.

 

"SURPRISE ! NOUS FERMONS CE SOIR À MINUIT. RHOUUUU !". C'est par cette phrase postée lundi matin sur leur page Facebook que les pigeons annoncent s'envoler vers d'autres cieux. Constatant avoir été partiellement entendus par le gouvernement, ils estiment que leur action a atteint son but, à savoir alerter l'opinion et les parlementaires sur un projet de loi de finance anti start-up. Dès lors, ils ne souhaitent plus faire d'esbroufe et veulent montrer en fermant leur page au sommet de leur popularité (plus de 73 000 fans Facebook) qu'ils ne sont instrumentalisés par aucune structure politique, comme beaucoup à gauche le soupçonnaient.
 
Sans faire complètement plier le gouvernement sur l'article 6 du projet de loi de finance de 2013 qui taxait la vente des parts sociales dans les PME, les pigeons, après avoir été reçus à Bercy, ont obtenu que le système soit revu a minima afin de ne pas pénaliser l'entrepreneuriat français déjà en berne. Ils estiment aussi que "ces derniers jours, environ 100% des médias ont parlé des entrepreneurs dont des petits et jeunes qui se serrent la ceinture, la majorité d’entre nous. Les français [nous] connaissent et [nous] comprennent un peu plus maintenant. Mieux, ils disent aimer les entrepreneurs, des sondages le prouvent".
 
Si les pigeons semblent donc satisfaits de leur action, ils ne partent pas sans avoir fait des émules. Dans leur sillages, plusieurs mouvement d'opinion ont repris le concept de l'animal plombé pour tenter de faire changer d'avis le gouvernement sur telle ou telle mesure. 
 
Les dindons de la farce
 
Ainsi en est-il des dindons qui s'opposent, eux, à la hausse de la taxation sur les emplois à domicile. Leur pétition sur le site mesopinions.com compte déjà 23 000 signataires et revendique de rassembler les employeurs à domicile aux côtés de leurs nounous, femmes de ménage et autres profs particuliers. Un mélange que semblent confirmer les commentaires laissés sous la pétition. "Quelle est le véritable objectif du gouvernement : détruire l'emploi ou favoriser le travail au noir ?" demande Edith, travailleuse à domicile.
 
 "A partir de combien de signataires ce gouvernement se décidera-t-il à nous entendre ?" ajoute Patrick. Les pigeons étaient près de 25 000 lorsque Bercy a commencé à s'alerter face à la gronde montante. Après les pigeons, bientôt les dindons ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 29 octobre 2012 17:50

    Pour les retraites nous étions jusqu’a cinq millions dans la rue et le gouvernement de l’epoque ne nous a pas entendus et l’actuel ne s’en souvient plus !

    Alors pour lui rafraichir la memoire faites lui parvenir le PPS ci-dessous, il est toujours d’actualité :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/02/pps-retraites/


    • Croa Croa 30 octobre 2012 16:22

      Le gouvernement fait ce qu’il veut. Son étiquette l’oblige seulement aux apparences. Ainsi l’actuel pouvoir de gauche a besoin de céder à une pression pour aller à droite, avec au besoin l’aide des médias ; Ces « pigeons » n’étaient rien à coté des opposants aux « réformes » mais bon tout ça bien empaqueté parait naturel alors que le gouvernement fait un magnifique bras d’honneur à son peuple smiley


    • velosolex velosolex 29 octobre 2012 19:13

      Jolie volière que vous avez là !
      Des espèces de toutes sortes : Mais ces fameux pigeons ne trompent personne.
       Il suffit de regarder leur bec et leurs griffes pour s’apercevoir qu’ils tiennent plus du vautour que de la tourterelle, et qu’en d’autres occasions, ils déchirent sans scrupule la main qui leur donne à manger.

      Vos dindons se plaignent d’avoir perdu des plumes, mais peut-être bien qu’elles servaient à certains à faire la roue, et que ce ne sont en fait que des paons, habiles à se pavaner, à la moindre fête.

      Quand aux moineaux, personne n’en parlent.
      Est ce parce qu’ils sont tant, qu’on les prend pour vulgaires, et qu’on les méprise ?.


      • foufouille foufouille 29 octobre 2012 20:05

        plus de viande sur un dindon que sur un pigeon
        un bon dindon fume
        mmmmm


        • bigglop bigglop 30 octobre 2012 02:43

          Bonsoir à tous,

          A mon avis le mouvement des « pigeons » a été un test pour le MEDEF qui lance le gros de ses troupes avec le mouvement des « oies » indignées du CAC 40, le rapport Gallois.
          Ainsi Hollandréou pourra dire qu’il ne pouvait rien faire, comme pour PSA, Arcelor-Mittal et bien d’autres tout en disant qu’il fallait « sauver » la Banque PSA Finance avec 7 milliards d’euros de garantie de l’Etat (in memoriam DEXIA), en attendant de futurs scandales avec la Banque Publique d’Investissement régionalisée pour les baronnies politiques.

          En attendant, ses promesses de lutte contre la finance folle et sans visage, sur la séparation des activités bancaires va se résumer à çà


          • bonnes idées 30 octobre 2012 13:27

            Une finance folle et sans visage ? Vous y allez peut-être un peu fort là.


          • bigglop bigglop 30 octobre 2012 17:14

            Bonjour @Par Bonnes Idées,

            Je ne sais si votre réaction est au 1er ou 2ème degré, mais vous devriez regarder la vidéo de Nicolas Doisy, co-auteur du rapport Cheuvreux/Crédit Lyonnais et le début avec le meeting de Hollande des présidentielles.

            Cordialement.


          • Dwaabala Dwaabala 30 octobre 2012 05:45

            Qu’ajouter aux commentaires qui précèdent le mien ?
            Selon que vous serez friqués ou misérables...


            • L’immigré 30 octobre 2012 06:03

              Chacun picore où il peut. C’est normal !
              Mais, que certains se prennent pour des pigeons me paraît excessif. Je les verrais plutôt comme des vautours, tels des faucons prêts à fondre sur leur proie.
              Je ne suis qu’un petit moineau qui se contente de construire son nid.
              Mais, quand on voit la
              politique de l’autruche de certains, qui se contentent de faire les perroquets bavards, je crains de n’avoir droit qu’à des noms d’oiseaux...

              Un vautour peut toujours tenter de chanter comme un rossignol. Il restera toujours un vautour. Et, les dindons de la farce auront droit au même traitement : être cuits à la broche !

              Ces vautours disparaîtront-ils ? Quand les poules auront des dents. J’en ai déjà la chair de poule...

              Heu... désolé de vous quitter subitement. Je ne suis qu’un con d’immigré qui vient d’incendier quelques voitures. Je dois justement me farcir un poulet...


              • nico31 30 octobre 2012 09:07

                Les dindons prennent les autres contribuables et leur personnel pour des pigeons.
                La réforme, je vous le rappel, consiste à supprimer le forfait de cotisation pour les particuliers employeurs et à les faire cotiser, comme pour tous les autres employeurs « au réel ».

                Les principales conséquences de cette réforme seront :

                1- Que leur personnels bénéficieront de droits sociaux améliorés.
                2- Que Les régimes sociaux seront moins déséquilibrés et que leur déficit se creusera moins vite.

                Qui est contre ces deux objectifs ?


                • lulupipistrelle 30 octobre 2012 10:55

                  Ceux qui savent très bien qu’un salarié payé en chèque emploi-service ne bénéficiera jamais d’indemnité chômage, ni d’arrêt maladie de courte durée. Bref , à tout prendre, le travail au noir sera plus rentable et pour l’employé et pour l’employeur... qui est souvent plus généreux dans ces conditions.

                  PS Déjà que les abattements des emploi-services ne concernant que les employeurs imposables sur le revenu...en l’absence de crédit d’impôt pour les employeurs non-imposables correspondant aux charges...il y avait déjà bel et bien une incitation à la non-déclaration pour ces employeurs....


                • jef88 jef88 30 octobre 2012 12:43

                  @lulu
                  Comment un smicard pourrait il se payer un(e) employé(e) de maison ?
                  Celui qui n’est pas imposable , par définition, n’a pas de fric !


                • et si on regardait de pres les impots des dindes comme mmes

                  bettencout...dassault...bollore...pinault chirac...bruni...hallyday... et la dame du patron qui a une 2ème adresse ou en beLgique..aux iles caimans...monaco...andorre et autres paradis fiscaux pour DINDES richissimes


                • lulupipistrelle 7 novembre 2012 18:33

                  @jeff 88 : on voit que vous ne savez pas de quoi il retourne... une famille non imposable peut préférer payer des cours de soutien en langue étrangère... plutôt que la redevance télé.

                  Même sans beaucoup de fric, on peut faire des choix intelligents. C’est même là que se situe la supériorité de la culture... sur l’économie, ha,ha,ha. 

                • jef88 jef88 30 octobre 2012 11:37

                  ce que j’attends ?
                  un mouvement de petites poulettes !
                  ce serait mignon ?

                  à part cela il reste les ânes, les cochons les bœufs, les chiens, les girafes et j’en passe !
                  vive le bestiaire !


                  • apopi apopi 30 octobre 2012 15:10

                     Comment peut-on oublier l’espèce dominante, les moutons chers à Panurge et qui continuent de suivre le berger UMPS.

                     Béééééé.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

simono-odiebo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès