Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les prix de frime de certains Bordeaux s’effondrent, et c’est (...)

Les prix de frime de certains Bordeaux s’effondrent, et c’est bien normal...

Cela fait bien quatre ou cinq ans que je l'annonce : à force de prendre les consommateurs pour des couillons, le retour de bâton sera sévère. Voilà un premier signal à prendre très au sérieux : c'est dans CDISCOUNT(l'un des plus importants sites marchands du web, pas un truc bidon), qui déclenche un réajustement des prix qui avaient été montés en épingle artificiellement. Je passe sur les réactions de ceux qui avaient acheté ces bouteilles au plus haut : ils vont sûrement être contents... De quoi refroidir l'ego de pas mal de proprios bordelais, et cela la fout mal au moment où les Primeurs 2010 "sortent", non ?

Cela prouve en tout cas deux choses :

- Il faut donc raison garder : aujourd'hui, avec le Net, tout est lisible (la preuve), instantané : n'importe qui peut savoir la vraie valeur marchande d'un vin et ceux qui se croient à la bourse vont devenir les "guignols du vin".

- Le vin, ce n'est pas que du business. En Alsace, en Champagne ou en Bourgogne, on sait parfaitement maîtriser le marché et on ne s'amuse pas à jouer aux "traders" comme certains chatelains bordelais. Il en est d'ailleurs de même dans la plupart de nos vignobles.

En fait, cela est la conséquence d'une flambée des prix inadmissible de beaucoup de vins bordelais, dont le négoce (ou je ne sais qui) ne peut plus supporter le poids. Ce n'est pas fini, et je trouve cela parfaitement normal et sain que l'on cesse de ne parler que de prix dans le coin. Cela fait un tort énorme aux 90% des producteurs bordelais qui élèvent de vrais vins à des prix cohérents (et mérités). Ceux qui ont exagéré, et exagèrent encore, ne s'en remettront pas. Je passe sur "l'insolence-indécence" face à des vignerons qui ont du mal à rentrer dans leurs frais et vivent dans la même région.

On l'aura compris, les prix affichés (avant "bradage") étaient évidemment largement surcotés, et, en fait, les prix "normaux" redeviennent peut-être simplement les prix proposés aujourd'hui... sous la réserve de la qualité de ces millésimes, souvent anciens (2003, 2002, 2000, 1999), sans AUCUNE GARANTIE DE STOCKAGE. Le pire, c'est que je ne m'avancerais même pas à vous dire - qu'à ces prix ultra bradés- vous faites encore de bonnes affaires...

Bref : cliquez pour accéder...

Beau-Séjour Bécot 2003 démarre fort avec pas loin de 47% de dégringolade puisqu'il est proposé à 44,90 € (perso, je n'achète même pas à ce prix) alors qu'il était à 85,50 € !!!!! Merci Parker de l'avoir noté 93/100...

- Martinens : un Margaux 2007 proposé à 12,99 € au lieu de 23 €... (43% de discount)

Chasse-Spleen 2006 : 17,54 € au lieu de 29,50 € (39% de dégringolade, "d'économie", pardon). Ils ont raison de mettre l'étiquette "Parker" pour vendre, on voit à quoi une si "bonne" référence a servi (le fou-rire commence à me prendre)...

- Oups : on en est à 50% pour le Sauternes Château Broustet 2005 : 12,50€ au lieu de 25€ !

Marquis de Terme 2007 : 19,99 € au lieu de 33,10 € (39% de dégringolade).

Marquis d'Alesme-Becker 2002 : 18,99 € au lieu de 31,20 € (39% de dégringolade). Celui-là, gaffe, il a pu faire le tour du monde et rester 3 mois dans un container sous le soleil...

- Encore plus fort : M de Rouillac, un Pessac-Léognan qui revient au prix d'un (bon) Bx Sup : 5,90 € au lieu de 15,90 € (si, si, vous lisez bien, 62% de dégringolade)

- Presque aussi bien avec "que" 60% de dégringolade, un inconnu Haut-Médoc Château Maurac 2002 : 5,49 € au lieu de 14 €... Là encore, 9 ans après, attention à son parcours...

- Même bradage à 60% pour ce Sire de Carmin de la Tour Carnet (jamais entendu parler) à 7,80 € au lieu de 19,50 € pour le 1999 (quand je pense qu'il y a du avoir des "critiques" qui ont du bien noter ce truc... et des gens qui ont du l'acheter à ce prix, de facto). Même proprio pour ce Médoc La Tour Blanche 2003 (53% de dégringolade) à 6,99 € au lieu de 15 € !!!!! On remarquera d'ailleurs que les cuvées de Bernard Magrez (contre qui, je n'ai rien, en soi) sont un bel exemple de prix qui se dégonflent comme des baudruches. Jugez-en vous-même puisque on dépasse largement les 50% pour certains... Comme quoi, savoir communiquer, c'est bien, mais le faire avec un vrai bon rapport qualité-prix, c'est mieux. On peut aussi se dire que cela remet pas mal en question la multiplication de "cuvées".

- Celui-là est à 55% de dégringolade : Château La Grace Dieu 2006 : 19,99 € (ce que je trouve encore cher) au lieu de 45 €, une "sélection" d'un concurrent (merci le Guide Hachette)

- On en est à 53% de bradage avec ce Graves Grand Enclos du Château de Cérons 2004 à 6,99 € au lieu de 15 €, bof, bof, bof

- Pas mal non plus (on croyait que le 2000 était pourtant un bon millésime) : Emilius de Trimoulet à 9,99 € au lieu de 21,90 € (54% de dégringolade)

- On en a aussi un qui a l'air de bien porter son nom : La Girouette de Pérenne, puisqu'il est 5,88 € au lieu de 11,90 € (fallait déjà oser pour un Premières Côtes de Blaye 2004)

- Celui-là aussi, il porte bien son nom puisqu'il est bradé (58%) à 8,82 € au lieu de 21, 30 € : c'est la Cuvée Excellence du Vieux Château Guinot (Saint-Emilion GC 2003, on se demande pourquoi il ne le vendait pas carrément à 30 €).

Allez, passons notre chemin... pour aller voir aussi en Champagne où on sent qu'un malaise existe (très différent) : Bricout (13 au lieu de 20), Duval-Leroy... oscillent entre 20 à 35% de moins, et jusqu'à Laurent-Perrier... Mais là, vous connaissez la raison puisque vous savez où il faut commander, directement chez le producteur (à l'exception d'une dizaine de marques)...


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • leypanou 24 mars 2011 12:21

    Certains marchands ne comprennent que ce language : moins d’acheteurs. Heureusement qu’il y a de gens comme l’auteur qui essaient de conscientiser l’acheteur. Le vin, c’est comme l’immobilier : tant que ça marche, il y en a qui en profitent. Mais à la différence de l’immobilier, le vin, on peut très bien en acheter pour moins cher, ne serait-ce qu’en achetant des vins étrangers. D’où, la part de plus en plus importante pris par les vins Sud-Africains, chiliens et autres australiens.


    • Galahad Galahad 24 mars 2011 12:45

      « Heureusement qu’il y a de gens comme l’auteur qui essaient de conscientiser l’acheteur »

      Vi, avec une objectivité toute relative smiley


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 mars 2011 14:58

      Bonjour,

      « Cela fait un tort énorme aux 90% des producteurs bordelais qui élèvent de vrais vins à des prix cohérents » je pense que ce sont les maisons qui ont chang« de main dont il faut se méfier ; j’ai d’ailleurs vendangé dans les Corbières pour des champagnais d’origine ayant racheté dans la bordelais puis dans les Pyrénées orientales, j les ai vu faire de près, ce sont les pires, ils véhiculent leurs barriques dans des camions citernes immatriculées dans le 33.

       » Cela fait un tort énorme aux 90% des producteurs bordelais qui élèvent de vrais vins à des prix cohérents " même constat privilégier les vieilles familles comme les PomCela fait un tort énorme aux 90% des producteurs bordelais qui élèvent de vrais vins à des prix cohérents Pommery seules aptes à stabiliser la uqlité de la production d’années en année : http://www.scpomillesimes.com/spip.php?article26


      •  C BARRATIER C BARRATIER 24 mars 2011 17:44

        Il est toujours dangereux de généraliser ! Des centaines de bordeaux restent excellents.
        on trouve le même phénomène périodiquement de crises sur des prix dans tous les autres vignobles.
        Quant à garder des vins au delà de 8 ans, cela devient impossible avec les bourgognes ou côtes du Rhône, mais pas de problème avec les bordeaux avec de bien plus longues durées. J’ai du Bécot 2003, je l’avais payé 35 euros il y a trois ans. J’en ai bu une bouteille dimanche avec des amis. Excellent, et prometteur.

        Il ne faut pas se contenter de regarder les étiquettes, ni le guide PARKER. Il faut en stocker et en boire ! Le seul avis valable est celui qui ressort d’une consommation entre amis.


        • TSS 24 mars 2011 18:49

           Parker,il en aura fait des degats !!

           la burne qui a fait des Bordeaux au goût americain ,plus boisé tu meurs ! au point que

          Bussereau à autorisé de mettre des copeaux dans les barriques.

          Dans ma region ,en Touraine,si il n’y a pas ecrit « vieilli en fût de chêne » ça ne va pas ,alors qu’à

          l’origine c’etait surtout le chataignier et l’acacia !


          • Kalevala 24 mars 2011 19:20

            il est temps que les vignerons cassent les prix, car avec la crise tous le monde n’avalerons pas des tranquillisant.


            • Keuss 24 mars 2011 20:52

              Les Bordeaux s’effondrent, pendant que les Jura gagnent en popularité. Modestement, mais surement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès