Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les remboursonautes, cette nouvelle plaie du consumérisme

Les remboursonautes, cette nouvelle plaie du consumérisme

La chasse aux offres de remboursement (ODR) est en passe de devenir un véritable passe-temps pour des milliers d’individus. Pour certains, c’est même devenu une addiction.

Au départ, ce qui n’était que remise ponctuelle sur les petits pois, dentifrice, yaourts - des produits d’alimentation courante ou d’hygiène - est devenu en quelques années un système quasi généralisé, pérenne et ô combien perfide.

A la base, un procédé marketing employé depuis des années par les grandes marques pour promouvoir leurs nouveaux produits, des produits qui pourront être partiellement ou intégralement remboursés.

Le phénomène a pris rapidement des proportions aussi grotesques qu’imprévisibles, puisque ce "passe-temps" a dorénavant ses sites spécialisés, ses clubs de remboursonautes, ses adeptes compulsifs. Sur ce terreau putride, le business prospère comme ailleurs (vente de logiciels de gestion des ODR, ...).

On commence d’ailleurs à observer les premiers effets sournois du phénomène. Au départ, des quidams comme vous et moi, séduits à l’idée d’obtenir le remboursement partiel ou intégral d’un simple achat (un shampoing par exemple) qui se sont pris au jeu jusqu’à devenir au fil des ans de véritables accrocs de la chasse aux ODR.

De simples consommateurs éclairés, ils deviennent insidieusement des remboursonautes, voire même des remboursonaupathes.

A en croire l’avancée de cette nouvelle addiction, une nouvelle spécialité de la psychiatrie pourrait bien voir le jour : la remboursonaupathie.

Si une majorité s’y adonne occasionnellement, d’autres vont jusqu’à sacrifier l’essentiel de leurs loisirs pour réaliser les substantielles économies promises par nos génies du marketing.

A force, la vie sociale peut s’en ressentir. Si les conflits familiaux ou de voisinage explosent, c’est parce que le remboursonaute est souvent un sans gêne qui s’ignore, un goujat qui emprunte l’identité de son voisin et qui n’hésite pas à sonner à sa porte pour récupérer ensuite son butin.

Si certains se contentent d’écumer le Net, d’autres vont jusqu’à créer des embouteillages monumentaux aux caisses. Bien que les caissières se montrent le plus souvent compréhensives - bien obligées de l’être - il arrive que l’on frise l’engueulade, voire le crêpage de chignon.

Et si le coup de poing est encore rare, c’est que les activistes de l’ODR se recrutent plutôt dans la gente féminine.

Pour ces professionnels de la traque organisée, un ordinateur connecté en haut débit, une imprimante couleur pour imprimer les fameux coupons, suffisent à lancer leur petit business.

Pour l’heure, les professionnels du marketing continuent de nous servir leur discours lénifiant. D’après eux, le système serait toujours aussi efficace pour promouvoir les nouveaux produits.

Il est vrai que ces filous du marketing ont soigneusement tendu leurs filets de protection afin de décourager les acheteurs de renvoyer leur demande de remboursement. Ticket de caisse spécifique, coupon périssable, affranchissement retour sont requis, des tracasseries que l’on ne découvre qu’une fois rentré à la maison, avec une bonne loupe et un bon quart d’heure d’attention.

Voilà qui pourrait expliquer la professionnalisation rampante.

Or, si la communauté des professionnels de l’ODR continue de prospérer, cela pourrait mettre en péril ce beau scénario marketing, dans la mesure où ces "clients là" se fichent bien du produit, la gratuité et la quantité primant sur le reste. Car pour la quantité, il suffit de multiplier les adresses avec la complicité passive de la famille, des voisins, des amis, quitte à se fâcher avec la terre entière. Avec eux, le ratio d’individus demandant le remboursement est passé en peu de temps de 9 à 18%.

Certains de ces activistes forcenés vont jusqu’à accumuler des stocks impressionnants dans leurs garages, au point de concurrencer la supérette du coin. La tentation du business illégal n’est pas loin.....

Plus inquiétant encore est de voir des mères de famille qui, non content d’accumuler des produits aussi encombrants qu’inutiles, vont jusqu’à mettre leurs enfants au régime mayonnaise pour désencombrer leur frigo.

A ce titre, si les gens modestes sont plus souvent pris au jeu de l’ODR, il convient d’étudier de plus près les conséquences d’un régime alimentaire dicté par les produits remboursés, fort éloigné, on s’en doute, de la doctrine en matière de santé publique.

Enfin, une autre pierre mérite d’être soulevée. La gratuité des produits est un sujet qui, à juste titre, irrite prodigieusement les producteurs.

Ces derniers se plaignent assez d’être tondus comme des moutons par la grande distribution.

Alors, la gratuité et ces histoires de remboursonautes sont autant d’insultes faites à leur endroit, tout autant qu’au sens commun et à l’intelligence.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2008 11:27

    Est ce qu’on peut être remboursé si on envoie un bulletin de vote Nicolas Sarkozy ?  smiley


    • appoline appoline 18 décembre 2008 17:02

      Cher Chacha,

      Avec le bol qu’on a, ils risquent de nous proposer "1 acheté, 1 gratuit". Pitié !


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 18 décembre 2008 17:03

      Patience, Le Chat machine, d’ici quelque temps tu recevras un Sarko 2 qui laveras encore plus blanc que le savon de ta marque. 

      à Yohan : salut-bonjour, tu as raison de marquer que c’est une nouvelle manière de faire croire que la vie est moins chère et ceci avec la bénédiction des distributeurs, ces fossoyeurs de nos entreprises. Quant aux caissières, pour eux, elles sont là pour ça, et si elles perdent du temps, qu’elles le rattrape le dimanche.
      Suggestion dans la foulée : s’il (le dimanche) devenait la journée des coupons ? 


    • LE CHAT LE CHAT 19 décembre 2008 10:45

      @eugène

      c’est vrai qu’il a dit que la présidence de l’europe l’a changé , une fois de plus !
      ça devient difficile de faire un suivi qualité sur ce produit aux normes variables !  smiley


    • LE CHAT LE CHAT 18 décembre 2008 11:34

      faut vraiment avoir du temps à consacrer !

      il existe une catégorie d’addiction similaire , celles des accros aux jeux et concours, qui eux aussi traquent dans tous les magazines le moindre bulletin à renvoyer et y consacrent tous leurs loisirs , certains ne vivant plus que de ça !


      • foufouille foufouille 18 décembre 2008 11:47

        faut vraiment avoir envie........
        il faut donner un RIB...
        les bases de donnees clients sont ensuite revendues bien sur


        • aeonys aeonys 18 décembre 2008 13:09

          Ta quelque chose a te reprocher ?
          le fait de recevoir moins de pub mais plus centrees sur toi te deranges ?
          ou bien est-ce encore le fait que toi comme tout les autres, on peu te ranger dans des criteres et des categories de publipostage qui te degoute ?

          L’etat sait ou tu es et ou tu habites depuis ta naissance si tu veux t’affranchir de ca, va vivre sur mars et coupe internet mon pauvre...

          aeonys


        • La mouche du coche La mouche du coche 18 décembre 2008 13:22

          aeonys,

          Allez vous faire gardien à Guantanamo, vous y serez apprécié là-bas. Leurs méthodes sont les votres.
           smiley


        • K K 18 décembre 2008 13:28

          aeonys, votre post est inutilement agressif.

          Pour vous repondre, si on etait certain de baisser la quantite de publicite en fournissant des information, pourquoi ^pas. Mais en l’occurence, ce n’est pas vrai. On a autant de publicite qu’avant, mieux ciblee il est vrai, mais avec des commerciaux plus agressifs car on est "leur cible". Ce qui n’est pas le cas lorsqu on n’est pas cible.
          Par contre, le simple fait de payer par cheque fait qu’on est inscrit dans les listings .


        • Yohan Yohan 18 décembre 2008 12:02

          bonjour Foufouille et The cat

          Une vie basée sur l’hyper consommation, ça mérite un psychiatre, tout comme ces complonautes qui pullulent sur le net smiley


          • bobbygre bobbygre 18 décembre 2008 12:36

            tout comme ces complonautes qui pullulent sur le net smiley

            Vu le sujet de l’article, cette petite vexation était-elle nécessaire ?
            Sinon, article intéressant et finalement marrant. Abus, triche et gain facile, voilà encore un artifice de notre belle époque.


          • foufouille foufouille 18 décembre 2008 12:44

            le complot est interressant, mais a la longue, tu finit par connaitre toutes les theories

            moi j’aime bien les loteries gratuite ou tu clique sur une pub idiote pour valider le bulletin
            j’ai aussi un site de concours peu fatigant


          • Yohan Yohan 18 décembre 2008 14:37

            le petit test semble avoir bien fonctionné si j’en juge le moinssage smiley


          • Jean TITOUPLIN Jean TITOUPLIN 18 décembre 2008 13:03

            Cela me fait moyennement rire, depuis que je me suis trouvé derrière une cliente qui voulait absolument ses dix-sept tickets de caisse en payant chaque article par carte bleue.

            Les caissières sont admirables !!!


            • Laurent 18 décembre 2008 16:04

              Cela me fait moyennement rire, depuis que je me suis trouvé derrière une cliente qui voulait absolument ses dix-sept tickets de caisse en payant chaque article par carte bleue.

              Les caissières sont admirables !!!

              Les gens derrieres aussi...


            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 décembre 2008 14:41

              Depuis que je vais faire mes course avec un caddie en tissu fermer , je fait de tres grosse economie, pas besoin de se faire rembourser un produit que l’on a pas acheté.
              Les caissiere sous payées et surmenées n’ont en effet pas le temps de verifiée le vide que devrait contenir ce caddie.

              Mon dieu , c’est de l’apologie du vol a l’etalage !!!!!!!

              Voler un voleurs , ce n’est certe pas une escuses mais je n’en ai de toute maniere pas besoins......


              • maxim maxim 18 décembre 2008 16:57

                parait il que même dans les clubs de rencontre ,ou aux agences matrimoniales ,on rembourse le client si pas satisfait ...

                donc ,on essaie le produit aprés déballage ( en l’occurence ,dans ce cas précis ,une compagne ) on deballe pour voir si la marchandise porte bien le label de qualité !

                faut bien regarder de près l’estampille ! sentir aussi le degré de fraicheur à l’odorat et au toucher ....

                on pratique les essais en réel ,pour constater si les prestations sont bien celles décrites par l’agence ,exemple " bonne B ........" originaire des Balkans !

                ou bien Française originaire de Saint Claude ,et experte en spécialités de la région !

                bon ,et bien si c’est pas ce qui avait été convenu ,on peut rapporter la marchandise dans son emballage d’origine avec le ticket de caisse !


                • finael finael 18 décembre 2008 17:37

                  Pour moi je ne vois rien de malsain dans ce comportement :

                   Puisqu’une des techniques bien connue du marketing consiste à présenter un achat comme une "économie", il ne s’agit là que d’un retour à l’envoyeur.


                  • Yohan Yohan 18 décembre 2008 17:42

                    @ Finael
                    Vous nous en reparlerez après avoir été bloqué pendant 20 bonnes minutes à une caisse à cause de ce genre d’emmerdeur


                  • finael finael 18 décembre 2008 23:34

                    Oh il m’est arrivé bien plus souvent de rester bloqué à cause de personnes pinaillant sur les prix, allant rechercher des articles alors qu’elles sont déjà à la caisse ("Oh j’ai oublié, je reviens !"), incapables de ranger leurs achats dans leurs caddies, ne trouvant plus leur carte de crédit, s’eng...... avec la caissière, etc, etc ...

                    De toutes façons je sais que dans un supermarché je passe plus de temps en caisse que dans les rayons !!


                  • Esteban Esteban Bowman 18 décembre 2008 23:52

                    Un papier vraiment intéressant !


                    • krolik krolik 19 décembre 2008 11:09

                      Perso, c’est moi qui fait les courses. Et is je ne ramène pas la liste demandée, je me fais engueuler.
                      Alors pour la tranquilité à la maison je ne fais aucun achat potentiellement remboursé ou non.
                      La tranquilité à la maison vaut bien quelques euros.
                      Maintenant , si on me donnait le produit et que l’on me paie en sus pour que je l’essaie, cela pourrait être différent.
                      Mais en attendant : rien, je reste sur mes listes.

                      @+


                      • chmoll chmoll 22 décembre 2008 07:51

                        ça fait des lustres que ça existe, et chmoll en profite bien

                        y en a qui se serre la ceinture pour (un ex) s’payer des vacances

                        y en a d’autres qui savent se servir d’un système, qui évite de se serrer la ceinture pour s’les payer

                        pourvu qu’ça dure !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès