Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les riches trinquent, les pauvres dégustent

Les riches trinquent, les pauvres dégustent

Au moment où le gouvernement veut lancer une politique de rigueur, on apprend que les baisses d’impôts des 10 dernières années coûtent environ 100 milliards d’euros en 2009.

L’actualité est cocasse ces jours-ci. Alors que Sarkozy est soupçonné d’avoir reçu des financements illégaux pour sa campagne présidentielle de 2007 d’une milliardaire pratiquant l’évasion fiscale ; alors que l’Assemblée Nationale publie un rapport rédigé par Gillez Carrez (UMP) montrant que les baisses d’impôts octroyées depuis 2000 grèvent le budget de l’État d’environ 100 milliards d’euros, François Baroin nous annonce qu’il va falloir économiser 40 milliards en ratissant les étudiants, les chômeurs, les handicapés et les fonctionnaires.
 
Dans son rapport, le député Gillez Carrez détaille les baisses de prélèvement obligatoires accordées depuis l’an 2000. Ainsi le taux des prélèvements obligatoires est passé de 44% en 2000 à 41,5% en 2009 (hors mesures de relance). La moitié des allègements le sont pour l’impôt sur le revenu. Ainsi, uniquement pour cet impôt, le manque à gagner que représentent ces nouvelles mesures prises depuis 2000 est chiffré entre 33 milliards et 42 milliards, alors qu’il en a rapporté 47,7 milliards en 2009... Les baisses des impôts sur les sociétés coûtent quant à elles entre 7 et 10 milliards. Parmi ces baisses accordées figure le crédit impôt recherche, épinglé dans un récent rapport du Sénat (son efficacité reste à prouver et un effet d’aubaine permet des montages financiers pour toucher plus de crédit d’impôt). D’autres allègements sont également évoqués tel le passage du taux de TVA de 20,6 à 19,6, la baisse du taux de TVA dans la restauration (pour une partie de l’année 2009), les allègements sur les successions et donations.
 
Enfin l’État a également dû compenser certains allègements consentis (heures supplémentaires, taxe professionnelle).
 
Un rapide calcul montre que Sarkozy a assez largement participé à ces allègements :
  • Loi TEPA (paquet fiscal) qui défiscalise les heures supplémentaires, exonère les droits de succession, offre un crédit d’impôt pour les intérêts des emprunts immobiliers, et bien sûr renforce le fameux bouclier fiscal (qui existait déjà sous Villepin). Elle a coûté 7,7 milliards en 2008. La montée en puissance de certains dispositifs peut laisser penser que son coût est désormais plus élevé.
  • Le crédit impôt-recherche est passé de 980 millions en 2006 à 4,1 milliards d’euros en 2009.
  • La TVA sur la restauration est passé de 19,6 % à 5,5 %, pour un coût d’environ 3 milliards d’euros en année pleine (d’après le rapport de Gilles Carrez).
  • Une exonération d’impôt sur la revente de filiales qui a coûté 22 milliards d’euros en trois ans (soit une moyenne d’un peu plus de 7 milliards par an, pour ceux qui ont la flemme de calculer).
Au total ces quatre mesures représentent un manque à gagner pour l’État d’environ 22 milliards d’euros par an. À cela il faudrait ajouter le remplacement partiel de la taxe professionnelle par la contribution économique territoriale. Une partie du montant de la taxe professionnelle est compensé par l’État auprès des collectivités territoriales. Pour quel coût ?
 
Ces allègements d’impôts depuis les années 2000 se sont ajoutés à une augmentation des revenus des très riches l’INSEE remarque ainsi que « Entre 2004 et 2007, les revenus moyens des très hauts revenus ont augmenté plus rapidement que ceux de l’ensemble de la population. Le nombre de personnes franchissant des seuils symboliques de revenus annuels s’est également accru, d’où une augmentation notable des inégalités par le haut.  ». Alors que le revenu moyen a augmenté d’un peu moins de 10% entre 2004 et 2007 pour 90 % des moins riches, ces revenus ont augmenté de près de 30 % pour les 0,1 % les plus riches et de 40 % pour les 0,01 % les plus riches.
 
Les riches vont bien, merci pour eux (pour s’en assurer on peut aussi consulter cette autre étude de l’INSEE).
 
Par ailleurs la part des salaires dans la valeur ajoutée des entreprises a perdu environ 5 points depuis le début des années 1980. Quelle importance ? Les cotisations sociales sont payées sur les salaires et remplissent donc les caisses de l’état. Si au lieu de payer des salaires, l’entreprise verse des dividendes à ses actionnaires ou des primes à ses salariés, l’État ne touche plus ces cotisations... De même 9,3 % du PIB est passé des salariés aux actionnaires, là aussi c’est non seulement un manque à gagner pour les salariés mais aussi pour l’État.
 
Résumons : les gouvernements depuis 2000 ont consenti des baisses d’impôts, les riches gagnent toujours plus, les salariés perçoivent une part plus réduite des revenus de l’entreprise et donc l’État reçoit moins de cotisations. Pas de surprise : le déficit se creuse.
 
Par exemple, Gilles Carrez estime que le déficit public aurait été de 3,7 % du PIB en 2009 au lieu de 7,5 % si les baisses d’impôts depuis 2000 n’avaient pas eu lieu (ou si elles avaient été compensées par d’autres recettes, par exemple).
 
Ainsi les seules raisons des mesures d’austérité prônées par François Baroin, ce sont l’appauvrissement de l’État organisé depuis 2000 et les dividendes versés aux actionnaires au détriment des salariés. Quelle conclusion en tire le ministre ? Revenir sur des allègements consentis ? Augmenter la fiscalité sur les plus riches ? Lancer des négociations pour l’augmentation des salaires ? Non. Geler les salaires des fonctionnaires, augmenter moins rapidement que prévu l’allocation pour les handicapés, diminuer le nombre d’emploi aidés pour aider les chômeurs de longue durée (c’est vrai que le chômage n’est plus un problème dans notre pays).
 
Assumez votre politique MM. Baroin, Fillon et Sarkozy, précisez-bien que pour que Liliane Bettencourt touche son chèque de 30 millions d’euros du fisc, pour que les salariés ayant déjà un emploi à temps plein puissent faire des heures supplémentaires défiscalisées, pour que les riches paient toujours moins d’impôts, il faut demander aux handicapés, chômeurs, fonctionnaires, étudiants de se serrer la ceinture. Après tout ils ne sont plus à ça près…
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • Luc Paul ROCHE Luc Paul ROCHE 7 juillet 2010 10:26

    Bravo pour cet excellent résumé de la situation actuelle.
    Au plaisir de vous relire.


    • Alpo47 Alpo47 7 juillet 2010 11:36

      +1
      Ce qui est très, très, étonnant, c’est que personne n’ait vraiment réagi à la suite de la publication de l’étude du député Carrez.

      On y apprend tout de même que : LE TROU DE NOTRE BUDGET EST DU AUX BAISSES DE CHARGES DES ENTREPRISES ET D’IMPOT POUR LES MEMES ENTREPRISES ET LES HAUT REVENUS ...

      Hallucinant, et c’est un député UMP qui le dit. On a réduit les impots de 100 milliards qui manquent aujourd’hui. Or, on constate tous les jours que la réaction du gouvernement est de réduire les aides aux plus bas revenus et non de revenir sur ces exonérations en tout genre.

      Que se passe t-il ? .
      Dans quel Univers vivons nous ? Sommes nous passé dans la 4e, 5e, 6e dimension, sans le savoir ?
      Les partis « de gauche » n’ont pas bondi devant les micros, les syndicats n’ont pas appelé à la Rue, les « opposants » divers n’ont pas pris la parole à l’assemblée, personne ... n’a rien dit.

      Juste la démonstration que tous les dés sont pipés, qu’il n’y a pas vraiment d’opposition et que TOUS défendent les mêmes intérêts.


    • PhilVite PhilVite 7 juillet 2010 13:31

      « Juste la démonstration que tous les dés sont pipés, qu’il n’y a pas vraiment d’opposition et que TOUS défendent les mêmes intérêts. »

      Avez-vous remarqué que lorsque vous dites cela, on vous traite de « dangereux populiste qui fait le jeux des extrêmes » ?

      Ces gens nous carbonisent et ils osent nous dire que les dénoncer serait dangereux pour le pays. Je crois que le mot mafia est de plus en plus approprié pour parler de notre classe politique. Comment se défend-on de la mafia ?


    • Jiache 8 juillet 2010 12:00

      @PhilVite

      >> Avez-vous remarqué que lorsque vous dites cela, on vous traite de "dangereux populiste qui fait le jeux des extrêmes" ?

      Oui, le populisme fait le jeu des extrêmes, c’est même un jeu dangereux. D’autant plus dangereux que Sarkozy lui même actionne ce levier jusqu’à ce que le bras casse si je puis me permettre cette image.
      L’idée de nabot premier est de refaire le coup de 2002 : UMP / FN au second tour et se poser en sauveur de la France. Qui sera dupe ?


    • Gabriel Gabriel 7 juillet 2010 10:27

      Après avoir fait les poches des salariés et des retraités, ils s’attaquent aux étudiants et aux handicapés, j’ai honte pour eux ! Je pense maintenant que tous le monde à compris que ces gens là non aucune morale et aucune éthique. Ce sont les fossoyeurs de notre démocratie et de notre république. Leur unique but est l’appauvrissement de la société afin de mieux en contrôler les individus. Ce sont des SS de la finance, des fabricants de pauvreté et de précarité. Ils ont et auront sur leurs mains le sang des victimes de leurs actions. Ils ne pourront pas dire : « On ne savait pas… » Toutes les saloperies qu’ils font à la population sont mûrement réfléchies et exécutées en connaissance de cause. L’établissement d’un nouvel ordre à commencer de façon homéopathique pour s’accélérer avec le temps. Abrutissement des citoyens par le contrôle et la diffusion dans les médias de fausses nouvelles et de programmes débiles, casse sociale en règle de tous les acquis sociaux, vole systématique des richesses de la nation et appauvrissement généralisé de la majorité, politique de la peur en dressant les communautés les unes contre les autres en exacerbant leurs différences. Ces gens là, de par leurs actions, se rendent coupable de crimes contre l’humanité et cela, en toute impunité !...


      • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν 7 juillet 2010 14:32

        «  Ce sont des SS de la finance, »

        Je vous prierai de modérer votre vocabulaire. On ne compare pas n’importe qui ou n’importe quoi aux SS. Il s’agit quand même d’une organisation qui a exterminé sept millions de personnes, commis des crimes de guerres abominables, et si elle ne représente pas le mal absolu, c’en est quand même une bonne approximation.

        En outre, c’est une comparaison qui ne peut pas avoir le plus petit début de pertinence, la SS étant une organisation fanatique tournée vers un idéal, et en tant que telle, méprisante des richesses matérielles (la cupidité, dans leur imaginaire, c’est justement un truc de juifs).

        J’en profite aussi pour rappeler que l’extrême droite n’est pas assimilable au fascisme ni le fascisme au nazisme, et que les différences entre ces trois concepts sont bien des différences de nature, et pas de degré (c’est à dire qu’on ne peut pas dire que le nazisme est une forme extrême de fascisme. Ça n’est pas la même chose, même s’il y a des ressemblances).

        Typhon


      • Rudolph 7 juillet 2010 15:14

        Typhon, vous dites que les SS étaient une organisation fanatique tournée vers un idéal, c’est bien pourquoi je dirait que le terme de « SS de la finance » de Gabriel est particulièrement bien choisi.
        Ces fumiers de financiers ont pour projet une dépopulation de la planète sous couvert d’arguments écolo, ils ont un grand mépris du genre humain qui leur fait dire qu’ils ont bien raison d’asservir leur pair car l’humain de toute façon c’est de la merde alors MOI, je le vaux bien, je me sers dans la caisse et je sais prêt à tout voir assassiner pour éliminer toute personnalité politique dissdente (on peut citer l’affaire Boulin qui a remonté récemment mais on pourrait également en trouver plein d’autres).

        Ces SS des temps modernes, j’insite, sont des assassins et ils ont des programmes de domination des masses (comportementalisme, lavage de cerveau propagandiste médiatique) et ils sont à l’orgine de génocides dans le monde, le moyen-orient étant plus particulièrement à la mode pour des interventions armées sans se cacher et ils commanditent du terrorisme dans les pays occidentaux.
        Ah oui, et j’oubliait également toute la chaîne de production et de vente de drogues produites en afghanistan pour détruire nos pays. Le tout reposant sur une idéologie particulièrement perfide de gens qui se prennent pour des élus à l’instar du Grand Inquisiteur dans les Frères Karamazov.

        Typhon, pourquoi défendez-vous cette vermine financière et leurs excécutants politiques ?


      • Τυφῶν בעל Perkele Τυφῶν 7 juillet 2010 19:58

        Je ne défends rien, pauvre mollusque, je me borne à dire la vérité, à savoir que, jusqu’à nouvel ordre, aucun membre de ce gouvernement n’a perpétré de génocide. Ils n’ont tué personne, c’est pour ça que vos envolées verbales, à vous et à Gabriel, sont profondément déplacées.

        Accuser des gens qui n’ont tué personne de crimes contre l’humanité, c’est ridicule, honteux, et débile, quelle que soit leur degré d’antipathie. Et en matière d’antipathie, permettez moi de vous faire un procès d’intention en vous traitant de petit merdeux d’extrême gauchiste, de pourriture bolchévique, et de saloperie rouge.

        Typhon


      • Rudolph 8 juillet 2010 17:39

        très étrange vos insultes ...
        Enfin bon, je me réfère à mon commentaire précédent : oui, ces gens tuent en masse


      • leypanou 7 juillet 2010 10:48

        Merci pour ce rappel. Le problème pour nous citoyen conscient est aussi de savoir comment faire pour sanctionner les journalistes de la télé qui ne servent que de crachoir aux politiciens. Pour un journal écrit, il suffit de ne pas acheter le journal, c’est ce que je fais déjà depuis pas mal d’années. Mais, pour la télé, qu’on le veuille ou non, on paye la redevance et pourtant on est obligé de se « gaver » de contre-vérités ou d’approximations. Combien de fois un journaliste qui invite un politicien de la majorité a-t-il posé la question : « oui, mais, vous annoncez des réductions par-ci par-là mais est -ce que cela ne vient pas de toutes les baisses d’impôts depuis 2000 ? ». Soutenons/Visitons les sites d’information alternatifs, achetons les sources d’information alternatives (exemple : acrimed, le monde diplomatique, cqfd, ainsi que d’autres à divers degrés) : ce n’est qu’un goutte d’eau peut-être mais c’est déjà un début.Plus il y a de citoyens conscients, plus il y a des chances que cela change un jour.


        • M.Junior M.Junior 7 juillet 2010 10:50

          Quand les politiciens aussi bien de gauche que de droite ( En 2000, les socialistes étaient au pouvoir) arrêteront de manger dans la soupe du patronat...

          Quand les citoyens prendront leur destin en main...

          Bref...avec des Si on refait le monde en restant sur place !

          Oui, tu as raison, le petit nicolas amplifie les effets de la crise en promettant de maintenir coute que coute le bouclier fiscal et en laissant les handicapés vivre indignement !

          Des solutions existent mais pour cela les politiques devraient revoir le gout du luxe à la baisse.

          Et le confort personne n’aime le quitter surtout quand le ptit personnel te sert les pompes (pour rester poli) tous les jours ;)


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 7 juillet 2010 10:57

            Bonjour,

            après le dur constat de Gabriel, il n’y a plus grand chose à dire de plus. Mais vous dites : " Par exemple, Gilles Carrez estime que le déficit public aurait été de 3,7 % du PIB en 2009 au lieu de 7,5 % si les baisses d’impôts depuis 2000 n’avaient pas eu lieu (ou si elles avaient été compensées par d’autres recettes, par exemple). " En fait, c’était un désir populaire de voir leur retenues baisser pour augmenter leur pouvoir d’achat. Mais consécutivement à la baisse effective des impôts, c’est l’euro et les commerçants qui en ont largement profité pour envoyer encore un tour de vis aux prix censés être libre et concurrents.

            Un bon exemple, plusieurs marques de cigarette décident en même temps de baisser leurs prix européens. Qui c’est qui est pas contente, c’est Roseline Bachelot qui veut encore augmenter la taxe sur le tabac !! Cette réaction complètement hirsute va encore accroitre la différence entre les prix hors de nos frontières alors que des familles font déjà cinq cent bornes en voiture pour craquer leur maigres payes ou allocations, acheter leurs clopes et faire le plein de diésel... !!

            Si on taxait plutôt la bêtise humaine, nos gouvernants et décideurs à eux seuls rempliraient les caisses avec 3 % de bénéfice annuel... !!


            • pallas 7 juillet 2010 11:06

              Mais heureusement que les pauvres trinquent, un Pauvre n’a pas de probleme d’argent, de quoi ils se plaignent ????..

              Sa n’est pas eux qui sont obliger de faire attention à ne pas rayer la portière de la Ferrai.

              Ha ça les pauvres, sa n’a aucuns gout, sa achète n’importe quoi et pas de nourriture biologique, parait que c’est trop cher ????.

              Salaud de pauvres !!!!!!!!!!

              UN riche, c’est raffiné, prend soin de l’environnement, roule en Vélib au cœurs de Paris, va au quatre coins du monde pour dire que la pollution c’est mal heu !!!!!!!!!!!!!!!!!.


              • Gavroche Gavroche 7 juillet 2010 12:33

                pallas à oublié de dire que c’était la faute à la génération 68 smiley


              • pallas 7 juillet 2010 13:04

                Non, la je n’accuse pas la génération 68 cette fois, parcontre mon accusation serai que nous avons voulu suivre le modèle anglo/saxon qui a été une grave erreur.

                Le conflit entre les classes social est universel et date de «  »«  »l’empire romain«  »«  »", il serait tant de ce débarrasser une bonne fois pour toute de l’héritage de l’Empire Romain.

                Les USA n’est rien d’autre qu’un Néo Empire Romain primaire.

                Ont a vaincu les Romains, mais leurs idéologies est toujours existante.

                La j’accuse les Romains, car la cause viens d’eux.


              • titi 7 juillet 2010 21:26

                « Ont a vaincu les Romains »

                C’est qui le on ?


              • titi 7 juillet 2010 11:27

                @L’auteur

                Vous avez beau faire des calculs plus ou moins avérés, le gouffre des comptes sociaux et des comptes de l’Etat ne date ni de mai 2007, ni de 2000.

                Lorsqu’il y a un trou, c’est que les recettes ne couvrent pas les dépenses.
                D’où deux possibilité : augmenter les recettes ou baisser les dépenses.

                Or tout le blabla que l’on peut faire autour de Mme Betancourt et des ses acolytes reste du blabla.
                Certe il y a un effet d’exemple : madame Bétancourt fait des chèques de 150 000 euros ; M. Blanc fume 12 000 euros de cigares ; je sais plus qui prend l’avion pour acheter ses clopent.
                C’est très bien de dénoncer tout celà, car c’est se foutre de la gueule du monde et, lorsqu’il s’agit d’argent public, celà mérite le Goulag ou la déportation à l’Ile du Diable.
                Sauf que la sécu elle perd 50 000 000 d’euro par jour... Trois fois le budget cigares de M.Blanc à la minute.

                Dire que les riches doivent payer est une hérésie, tout simplement parce qu’il n’y en a pas assez. Le CAC 40 ne comporte que 40 entreprises. Prenons 1 Milliard à toutes les entreprises du CAC qui les ont (car certaines ne les ont pas) et nous ne résouderons rien mais nous aurons mis la moitié des entreprises à genoux.

                Donc augmentation d’impot voudra dire augmentation d’impots sur ceux qui paient des impots et qui sont suffisament nombreux pour constituer une assiette « rentable ».
                Donc la classe moyenne.

                Bah la classe moyenne elle dit stoppe.
                Surtout quand on voit comment sont utilisés les impots qu’elle paie déjà.

                Rationnalisons d’abord les dépenses...


                Remarque au passage :
                « Si au lieu de payer des salaires, l’entreprise verse des dividendes à ses actionnaires ou des primes à ses salariés, l’État ne touche plus ces cotisations »
                C’est faux. Les primes sont elles aussi assujetties aux cotisations sociales comme les salaires. Les dividendes sont assujettis à CSG + RDS et donc cotisations sociales il y a.

                Mais c’est normal que vous ne le sachiez pas. Car même M.Emmanuelli est capable d’affirmer, droit dans ses bottes, sur un plateau de télé que les revenus du capital ne participent pas à l’effort collectif. Alors que c’est totalement faux.

                Ce serait pas mal d’oublier un peu la démagogie de bazar pour traiter d’un problème aussi crucial.


                • Julien Julien 7 juillet 2010 13:08

                  Concernant la dette publique, une fois pour toutes :


                  Attali a évoqué avec Mélenchon, lors de leur débat sur Arrêt sur Images, la possibilité que les Etats empruntent directement à la banque centrale, plutôt qu’aux banques privées.
                  Ça coule de source, en fait !


                • factsory 7 juillet 2010 13:19

                  Je ne me suis pas du tout concentré sur l’aspect Bettencourt de l’affaire et n’ai pas évoqué les cigares. J’ai parlé de l’affaire Bettencourt juste car il était cocasse de voir l’indulgence envers la femme la plus riche du monde, et les manques à gagner énormes, entre autres dûs à cette indulgence.

                  Si la sécurité sociale n’a pas assez d’argent c’est bien (entre autres) en raison des exonérations accordées à gauche et à droite (dans tous les sens du terme).
                  Je vous renvoie à un article du blog Déchiffrages : « Il est très avantageux, pour une entreprise, de reverser des profits aux salariés plutôt que d’augmenter leurs salaires, car les profits ainsi distribués n’acquittent pas les cotisations sociales. Les bénéficiaires ont ainsi l’illusion d’y gagner. Or le déficit de la Sécurité sociale se creuse. »


                • Krusty Krusty 7 juillet 2010 17:07

                  (titi) « Dire que les riches doivent payer est une hérésie, tout simplement parce qu’il n’y en a pas assez. »

                  Ahahahah...une hérésie...Comme si le pognon était un dieu pour vous...

                  Si déjà les entreprises du CAC40 payaient réellement ce qu’elles doivent comme impôts en France, ca irait mieux. Mais voilà, magouilles et cie comme pour notre gouvernement qui les autorisent à négocier l’impôt sous le couvert du secret...

                  Celà dit, vous avez raison, il n’y a pas tant de riches que ca en France, mais le peu qu’il y a se gave à fond depuis 2007...

                  Le reste de votre argumentation est puérile. Vous pensez en bon sarkozyste qu’on peut rationnaliser les dépenses d’un etat comme d’une entreprise.
                  Malheureusement c’est impossible ; éduquer, soigner et même aider (horreur !!!) sont les obligations aux citoyens de toute société démocratique moderne et sont sujettes par essence aux déficits, aux pertes...

                  Merde alors, le sarkozyste libéral de la droite décomplexée découvre qu’on peut pas se faire du fric avec des gamins ou des malades...

                  @Julien

                  Sympathiques lectures, merci.


                • titi 7 juillet 2010 17:25

                  @Julien

                  "

                  Attali a évoqué avec Mélenchon, lors de leur débat sur Arrêt sur Images, la possibilité que les Etats empruntent directement à la banque centrale, plutôt qu’aux banques privées."

                  L’emprunt c’est encore un problème de recette.
                  Si il n’y a pas d’excédent de dépense il n’y a pas à trouver des recettes par tous moyens...

                • titi 7 juillet 2010 18:06

                  @factsory

                  « Il est très avantageux, pour une entreprise, de reverser des profits aux salariés plutôt que d’augmenter leurs salaires, car les profits ainsi distribués n’acquittent pas les cotisations sociales. Les bénéficiaires ont ainsi l’illusion d’y gagner. Or le déficit de la Sécurité sociale se creuse »
                  Sauf que c’est encore faux.
                  La participation n’échappe pas à la CSG et RDS : 12,5%.
                  Et pour les cotisations « classiques » celà depend des modalités de déblocage.
                  Dire que ces revenus échappent à l’effort collectif c’est de la pure connerie. Il faut se renseigner avant des répéter ces aneries.


                • titi 7 juillet 2010 18:31

                  @Krusty

                  « Ahahahah...une hérésie...Comme si le pognon était un dieu pour vous »

                  Euh remarque débile.
                  J’ouvre mon dictionnaire : Hérésie : choix, préférence pour une doctrine.
                  Une hérésie n’est pas nécessairement liée à une religion.
                  Va falloir acheter un dico pour noel.

                  A part en 1993 (gouvernement Creysson) les recettes de la sécu ont toujours augmenté. Dire qu’il y a un complot et donc d’un bétise crasse.
                  Mais voilà les dépenses augmentent encore plus vite.
                  D’après la CNAMTS, les dépenses de santé seront de 210 milliards en 2015 contre 140 milliards en 2006. Soit 70 milliards de trous à financer en plus par an à ce terme.

                  Révez pas vous aurez beau pleurer parce que les salaires ceci les salaires celà , la valeur ajoutée ne croit assez vite. Même avec des salaires à 100% tot ou tard la courbe passera sous les dépenses et le déficit reviendra.
                  Et la c’est pas un problème de vocabulaire, c’est un problème d’arthmétique...(je dirai 2nde les suites géométriques)

                  La maitrise des dépenses s’impose ...


                • factsory 7 juillet 2010 19:12

                  @titi
                  Puisque vous faîtes semblant de ne pas comprendre, voici un petit lien explicatif pour échapper aux cotisations sociales (hors CSG et CRDS, oui mais elles sont anecdotiques).


                • titi 7 juillet 2010 21:17

                  @factsory

                  Mon bon factsory, vous pensez bien que des calculs comme ça j’en fait tout les jours.

                  Dailleurs dernièrement j’ai démontré à mon comptable qu’il se trompait sur une « optimisation fiscale »... mais bon...

                  Les mots ont un sens.
                  Lorsqu’on dit que l’interessement échappe aux cotisations sociales c’est faux. Justement à cause de la CSG + RDS.

                  Si « je vous dis tous les membres du gouvernement sont probes (à part 1 ou deux mais c’est anecdotique) ». Vous en pensez quoi ? Que c’est des foutaises.
                  Bah dire que l’interessement ou les revenus du capital échappent à l’effort social c’est des foutaises.

                  La différence curciale c’est que ces cotisations sociales n’ouvrent pas de droits.
                  Or sur AV il y a des fortiches pour dire que les cotisations ne sont pas des charges car elles représentent un salaire différé. Or là pas de salaire différé du. Ce qui fait que les prélèvement sociaux ont une saveur particulière : ce sont des charges nettes.



                • factsory 7 juillet 2010 22:57

                  @titi
                  Votre suffisance ne constitue pas un argument.
                  Si vous préférez une grande partie des cotisations ne sont plus perçues par l’État. Et dans l’article, j’aurais dû écrire « l’État ne touche plus une grande partie de ces cotisations » au leu de « l’État ne touche plus ces cotisations », cela ne change pas grand chose au fond.
                  Ne pas augmenter les salaires et (éventuellement) utiliser des primes d’intéressement permet de largement éviter les cotisations sociales.


                • Krusty Krusty 8 juillet 2010 00:38

                  (titi) « Euh remarque débile. »

                  Merci.

                  (titi) « J’ouvre mon dictionnaire »

                  C’est une grande première ?

                  (titi) « Hérésie : choix, préférence pour une doctrine. »

                  C’est pas votre dico, c’est wikipédia...Vous c’est la génération ’lol mdr tropdlaballe casstoipovcon’ non ?

                  (titi) « Une hérésie n’est pas nécessairement liée à une religion. »

                  Diantre me serais-je trompé ou etait-ce de l’ironie liée à la sarko-idéologie consistant à vénérer le pognon par dessus tout. C’est difficilement compréhensif, je le concois, pour quelqu’un qui ne lit que les premiers mots de son dictionnaire. La connotation religieuse etant dominante pour le mot depuis l’antiquité je me suis dit que la répartie pouvait être drôle...
                  N’est ce pas ?

                  (titi) « Va falloir acheter un dico pour noel. »

                  Inutile, un tas de petit troll de l’ump m’éduque au quotidien. C’est fou ce qu’on apprend...

                  (titi) « A part en 1993 (gouvernement Creysson) les recettes de la sécu ont toujours augmenté. Dire qu’il y a un complot et donc d’un bétise crasse. »

                  Hein ??? ou ca un complot ??? J’ai dit ca moi ???
                  Oui les recettes augmentent, comme la population et l’esperance de vie...

                  (titi) ’Mais voilà les dépenses augmentent encore plus vite.« 
                  D’après la CNAMTS, les dépenses de santé seront de 210 milliards en 2015 contre 140 milliards en 2006. Soit 70 milliards de trous à financer en plus par an à ce terme. »

                  Oui, ils font chier ces malades...A moins que des labos se gavent au passage en surfacturant des médicaments déjà largement rentabilisé...
                  Se faire du fric sur la maladie...Non pas dans sarkoland...

                  (titi) « Révez pas »
                   
                  Je ne fais que ca...Vous devriez essayer...

                  (titi) « vous aurez beau pleurer parce que les salaires ceci les salaires celà , la valeur ajoutée ne croit assez vite. Même avec des salaires à 100% tot ou tard la courbe passera sous les dépenses et le déficit reviendra. »

                  Oui no futur...Sauf bien sûr pour les actionnaires, spéculateurs et autres...Pour eux pas de déficit, ca rentre...
                  Vous parliez de bétise crasse ?

                  (titi) « Et la c’est pas un problème de vocabulaire, c’est un problème d’arthmétique...(je dirai 2nde les suites géométriques) »

                  Je n’ai pas été à l’école, désolé...

                  (titi) « La maitrise des dépenses s’impose ... »

                  Oui dans sarkoland il faut surtout imposer, de gré ou de force...aprés on pourra toujours réflechir...


                • titi 8 juillet 2010 07:45

                  @factsory

                  «  l’État ne touche plus une grande partie de ces cotisations » au leu de « l’État ne touche plus ces cotisations », cela ne change pas grand chose au fond. »

                  Bah si ca change.
                  Maintenant question subsidiaire : si c’est tellement avantageux de passer par l’interessement, pourquoi toutes les entreprises n’y ont elles pas recours à la place du salaire ?

                  @krusty
                  Mon dico c’est « Larousse edition 1981.. »je sème à tous vents«  » C’est pas wikipedia.

                  Ceci dit si je suis de la génération lol mdr, vous me flattez : me voilà bien rajeuni.

                  Va aussi falloir sortir de votre dicours d’AG d’étudiant glandeur.

                  Le nombre de personne en ALD (affection longue durée) était de 7,5 millions en 2005. La sécu prévoit entre 9 millions et 12 millions d’ici 2015.
                  C’est pas en faisant les poches de Bétancourt ou en économisant 12000 euros de cigares que vous financerez cette explosion.
                  Faire croire au gens que c’est en taxant Pierre, Paul ou Jacques parce que c’est des « sââloooo deuuuu riiiiches » que l’équilibre arrivera c’est des bobards pour les simplets.



                • Krusty Krusty 8 juillet 2010 09:29

                  (titi) « Le nombre de personne en ALD (affection longue durée) était de 7,5 millions en 2005. La sécu prévoit entre 9 millions et 12 millions d’ici 2015. »

                  Oui je vois bien qu’ils vous génent...Et que propose votre idéologie eugénique pour nous débarrasser de ce ’problème’ camarade libéral ?

                  (titi) « C’est pas en faisant les poches de Bétancourt ou en économisant 12000 euros de cigares que vous financerez cette explosion. »

                  Votre saint CAC40 (dont L’Oreal fait partie) a rapporté 100 milliards de bénéfices en 2008 pour 6 milliards d’impots...Sûr qu’il vaut mieux appliquer un plan de rigueur en s’attaquant aux étudiants, malades etc...
                  Belle mentalité ma foi...

                  (titi) « Faire croire au gens que c’est en taxant Pierre, Paul ou Jacques parce que c’est des »sââloooo deuuuu riiiiches« que l’équilibre arrivera c’est des bobards pour les simplets. »

                  Faire croire aux gens que les riches paient leurs ennnooooorrmmmmesss impôts (petit rappel, les taxes c’est la droite) en France c’est un attrape gogos. Les seuls qui paient sont ceux qui travaillent pas ceux qui parasitent l’économie. Le cas Bettancourt est typique de « l’égalité à la sarkozy »...30 millions d’euros de bouclier tout en diminuant les aides aux étudiants (et ce n’est qu’un exemple).

                  Peut-être que pour vous les ’riches’ ne le doivent qu’à leur seul mérite et qu’ils n’ont rien à rendre à la société dans laquelle ils s’engraisse ?

                  Comme j’aimerais adorer l’argent, le fric ,le flouse comme vous et considérer la vie comme un combat ou l’on joue à « c’est moi ka la plus grosse »...Comme j’aimerais imaginer la France comme un pme ou les salariés sont les cons de pooovvvreeesss, les classes moyennes les agents de maitrises et nos amis riches les cadres et dirigeants...Tout ca avec un budget à équilibrer, du dégraissage à faire, un peu de coaching...
                  Comme on dit, heureux les simples d’esprits...le royaume à sarko leur appartient...


                • foufouille foufouille 8 juillet 2010 10:17

                  tit doit avoir assez d’argent pour payer sa future chimio ou son accident de la circulation ou une autre maladie qui cher car le chirurgien veut ses 7000/mois


                • xbrossard 8 juillet 2010 12:09

                  @titi

                  « si c’est tellement avantageux de passer par l’interessement, pourquoi toutes les entreprises n’y ont elles pas recours à la place du salaire ? »

                  peut-être tout simplement parce que les salariés ne veulent pas....à bon, ça a un avis ces bêtes là ?


                • titi 8 juillet 2010 12:19

                  « Votre saint CAC40 (dont L’Oreal fait partie) a rapporté 100 milliards de bénéfices en 2008 pour 6 milliards d’impots...Sûr qu’il vaut mieux appliquer un plan de rigueur en s’attaquant aux étudiants, malades etc...
                  Belle mentalité ma foi... »

                  Tiens une info vient de tomber...

                  Les 500 plus grosse fortunes de france représentent 250 Milliards d’euros.

                  Allez soyons super intelligents ratissons tous ces gens ; c’est normal c’est des salauds.
                  Vous venez de financer 2 ans de dépenses de la sécu. C’est énorme !!!
                  Et dans 3 ans vous faites comment ?
                  Vous irez faire la manche où ?


                • titi 8 juillet 2010 12:28

                  @Krusty

                  « Le nombre de personne en ALD (affection longue durée) était de 7,5 millions en 2005. La sécu prévoit entre 9 millions et 12 millions d’ici 2015. »
                  Oui je vois bien qu’ils vous génent...Et que propose votre idéologie eugénique pour nous débarrasser de ce ’problème’ camarade libéral ?"

                  Qui a parlé d’eugénisme ?
                  Heu faut arrêter la fumette... ou la reprendre... les dommages aux cerveaux sont irréversible, une fois que c’est fait y a pas de raison de s’en priver.

                  Je vous repose la question. Vous pensez financer ces dépenses grace au budget cigares de Blanc ? Au bouclier fiscal de Mme Betancourt ? Va falloir reprendre les calculettes parce que le compte n’y est pas.

                  PS : vous avez très bien choisi votre avatar. Vos ne pouviez pas mieux choisir.


                • titi 8 juillet 2010 12:37

                  « tit doit avoir assez d’argent pour payer sa future chimio ou son accident de la circulation ou une autre maladie qui cher car le chirurgien veut ses 7000/mois »

                  Euh.. ce que je dit c’est qu’augmenter les recettes « collectives » ne suffira pas à faire face aux dépenses « collectives » et vous me répondez que j’ai assez d’argent.

                  C’est très niais comme remarque...


                • foufouille foufouille 8 juillet 2010 13:01

                  « Euh.. ce que je dit c’est qu’augmenter les recettes »collectives" ne suffira pas à faire face aux dépenses « collectives » et vous me répondez que j’ai assez d’argent.« 

                  et ?
                  on les soignes pas ?
                  le chirurgien veut plein de pognon, big pharma aussi
                  pour exemple, certains medocs coute 1% de leur prix de vente
                  le depistage du cancer du colon, la grippe bachelot et autre trucs inutile, les hopitaux »design", etc

                  ca coute cher surtout car les medocs ne guerissent mais efface le probleme
                  un antalgique ne soigne pas la douleur mais empeche de la ressentir
                   


                • Krusty Krusty 8 juillet 2010 14:06

                  (titi) « Allez soyons super intelligents ratissons tous ces gens ; c’est normal c’est des salauds. »

                  C’est pas moi qui le dit...

                  (titi) « Vous venez de financer 2 ans de dépenses de la sécu. C’est énorme !!! »

                  Tout a fait...

                  (titi) « Et dans 3 ans vous faites comment ? »

                  On récupère les impôts que ces sociétés devraient normalement payés à la France (aka dans un milieu non corrompu) et on recommence tous les ans...Oui c’est tous les ans les x milliards mais fallait lire jusqu’au bout...

                  (titi) « Vous irez faire la manche où ? »

                  Je sais pas...Chez Bettencourt, d’autres y vont bien...

                  (titi) « Qui a parlé d’eugénisme ? »

                  Vous semblez trouver normal que la plebe paie pour les malades afin que vos poooovvvrrrreeeesss riches ne partent pas de la France. Quand les pauvres ne pourront plus payer, les malades ne seront plus soigner (ca va la ? dites moi si c’est trop complexe pour vous).

                  (titi) « Heu faut arrêter la fumette... ou la reprendre... les dommages aux cerveaux sont irréversible, une fois que c’est fait y a pas de raison de s’en priver. »

                  Je ne fume pas, c’est trop taxé par les libéraux comme vous...

                  (titi) « Je vous repose la question. Vous pensez financer ces dépenses grace au budget cigares de Blanc ? Au bouclier fiscal de Mme Betancourt ? Va falloir reprendre les calculettes parce que le compte n’y est pas. »

                  Comme ma grand mére disait, les petits ruisseaux font les grandes rivières...Si on cumule déjà tout l’argent que ne paient pas vos amis riches grâce à pleins de mag...oups d’astuces (niche copé, négociation directe de l’impôt pour les grandes entreprises, abus de biens publics, président qui double son salaire, gros n’avion du président etc... par exemple), on vivrait déjà nettement mieux, et peut-être même que le compte y serait sans pour autant être obligé de condamner les malades comme vous le souhaitez...

                  (titi) « PS : vous avez très bien choisi votre avatar. Vos ne pouviez pas mieux choisir. »

                  Merci, pour tout vous dire, c’est rapport à la grandeur de mes pieds...Et puis ca fait rire les enfants les clowns...Vous savez, les enfants, ces petits êtres non productifs et couteux pour les gens comme vous...

                  Je vous retourne d’ailleurs le compliment, même si j’estime votre niveau de reflexion plus proche du moineau que du canari...


                • titi 8 juillet 2010 15:08

                  @foufouille

                  « pour exemple, certains medocs coute 1% de leur prix de vente
                  le depistage du cancer du colon, la grippe bachelot et autre trucs inutile, les hopitaux »design« , etc
                  ca coute cher surtout car les medocs ne guerissent mais efface le probleme
                  un antalgique ne soigne pas la douleur mais empeche de la ressentir »

                  Ca me parait en tout cas de meilleures pistes.
                  Ce que vous citer c’est bien une maitrise de la dépense pas la recherche d’expédients pour gonfler les recettes.
                  Il pourrait aussi y avoir un plafonnement des dépenses en fonction des ressources. etc...

                  Jadis Mme Royale avait proposé le plafonnement des allocations familiales. Proposition rejetée pour cause de clientelisme.



                • foufouille foufouille 8 juillet 2010 16:29

                  @ titi
                  pour limiter les depenses faudrait tout changer
                  interdire les visiteurs medicaux ..........
                  on peut aussi prendre le cas des accidents, la secu demande le minimum
                  elle ne prevoit meme pas l’enlevement du materiel medical ni les problemes futurs

                  tout vient de ce que les dirigeants sont tous issus du meme petit monde ferme depuis 65a
                  avec un peu de « sang frais » de temps en temps
                  ca fait 3 generations de « fils de » genre hirsch

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès