Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les riches vont bien finir par devoir payer !

Les riches vont bien finir par devoir payer !

Jusqu’à maintenant, l’incompétence et le manque de solidarité de nos dirigeants laissaient craindre le pire (avec raison) quant aux conditions de vie qui seraient imposées aux plus fragiles d’entre nous pour régler cette crise qui n’en finit pas. Mais il semblerait qu’à force de tergiversations, de pourparlers interminables et de négociations impossibles, la situation économique de tous les pays d’Europe se soit tellement dégradée qu’elle s’approche aujourd’hui d’un point de non-retour qui, une fois dépassé, redistribuera les cartes d’une manière qui peut être favorable aux peuples.

Cette nouvelle -qui pourrait paraître anxiogène au citoyen déjà en difficulté -ne devrait pourtant pas l’effrayer : car en termes d’économies drastiques, de plans de sauvetage des banques ou de casse sociale, il est un seuil de misère et de contrainte au delà duquel nos gouvernants ne peuvent aller sans provoquer les révoltes que connaissent tous les Etats qui en abusent. Et c’est justement ce seuil qui se trouve déjà presque atteint.

Cela signifie que par exemple en Grèce, le gouvernement n’est pas en mesure d’imposer à son peuple des mesures d’austérité supplémentaires sans mettre en danger la stabilité non plus économique et sociale de son peuple mais tout simplement l’ordre public. Et ce n’est pas avec les coupes drastiques dans les budgets militaires ou des fonctionnaires (dont police, justice etc…) qu’ils seront en mesure de le rétablir par la force : on le voit en Syrie comme on l’a vu précédemment ailleurs, même un gouvernement autoritaire qui réprime la contestation dans le sang ne peut indéfiniment taper sur son peuple sans qu’il ne finisse par être débarqué… Et à moins que de souhaiter cette confrontation, les dirigeants de l’Europe vont bien devoir abandonner la spoliation continuelle des plus faibles pour aller chercher de l’argent là où ils savent qu’il se trouve, chez les riches.

Quand bien même d’ailleurs ils voudraient aller jusqu’à la confrontation, la structure administrative et juridique des Etats démocratiques européens ne permet ni la censure, ni le contrôle, ni la surveillance ou la répression dont les dictatures qui ont pourtant sauté ont largement abusé. La crise va trop vite, et il est fort probable que l’empire européen que nos dirigeants désirent créer, avec contrôle d’internet et surveillance des individus, ne sera pas prêt à temps pour éviter d’avoir à se confronter ou à leurs peuples, ou à leurs propres donneurs d’ordres.

La bataille va donc changer de nature, car les peuples ont désormais un avantage certain sur les riches, celui de ne plus rien avoir à perdre : les gouvernants se verront donc contraints de demander aux riches de faire des efforts (des vrais), et les riches seront contraints, d’une manière ou d’une autre, de payer (même un peu) : soit pour sauver l’Europe, soit pour la faire exploser.

En même temps que se déroulera cette bataille s’ouvrira alors une fenêtre d’action pour les peuples qui seront alors en mesure de faire entendre leur voix. Et il se peut que même leur silence soit bénéfique : car même en ne faisant rien ils auront toujours le plaisir d’assister à une guerre fratricide entre le pouvoir financier et le pouvoir politique, qui tous deux y laisseront forcément des plumes… A nous ensuite de savoir les ramasser !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 26 juillet 2012 07:33

    À l’auteur :
    « Les riches vont bien finir par devoir payer ! »

    Voilà une idée qu’elle est neuve ! ! !...
    smiley


    • eric 26 juillet 2012 08:16

      1 Les riches payent déjà : 1,5% des contribuables payent 41,5% des montant de l’impôt sur le revenu par exemple.
      2 A 50% de PIB de prélèvement, 5% de fraude fiscale èquitablement répartie sur l’ensemble de la population ( le prof qui donne des petits cours à ses propres élèves sans les déclarer par exemple), 57% de PIB dépensés, il est évident pour tous le monde que le problème du pouvoir d’achat des plus défavorisés passe plus par la baisse des dépenses publiques que par la hausse de l’impôt. 10% d’économie rapportent plus que la nationalisation de 100% des dividendes des boites privées.
      3 L’actuel Gouvernement intensifie la tradition socialiste de racketter les pauvres pour nourrir ses clientèles. 2 exemple. 459 Millions d’Euro prévu pour aider à se payer des voitures électriques ! Plus que le ce que devrait rapporter la tranche fiscale à 75% ! Du coup, on va taxer plus les petites cylindrées pas chères que peuvent se permettrent les pauvres. Le prolo rural qui ne peut pas se passer d’un vehicule pour vivre, va subventionner l’électeur socialiste de centre ville qui fait joujou avec sa voiture électrique. Et pas qu’un peu ! 7000 euro de subventions ! Presque un an de RSA !
      Pour que ce dernier ne souffre pas trop quand même dans sa consommation, de son investissement écologique, on va bloquer les loyers.....en centre ville !
      Là ou les salaires sont les plus élevés et augmentent le plus vite.... ! Pas là ou vivent les pauvres dont les revenus stagnent là ou l’emploi s’effondre.
      Dans le pays d’europe qui consacre la part la plus importante de son PIB a la retraite de ses fonctionnaires, tout en augmentant l’age de la retraite essentiellement pour les employés du privé, on comprend qu’il soit indispensable de parler le plus possible des « riches ».

      Le cynisme de la classe moyenne sup a statut socialiste n’a vraiment pas de limite....


      • Mycroft 26 juillet 2012 14:51

        1 : Vous omettez de dire que :
         a : l’argent sur lequel il payent ces impôts n’est pas nécessairement mérité ou justifié par des compétences marqués.

        b : cette situation est avant tout liée à une répartition complètement ubuesque des revenues, qui s’est accentué dans les dernières années et que l’impôt tend à compenser. Si on en arrive à une telle situation, c’est justement parce qu’on a pas assez pris au riche, qui ne sont pas tombé de leur piédestal, malgré une compétence fortement contestable quand on voit la crise économique occidental dont, en tant que dépositaire du pouvoir économique, ils sont les responsables. Pour info, l’impôt sur le revenue représente moins de 7% des revenues imposables.

        c : L’impôt sur le revenue est une petite partie des recettes de l’état. Ce n’est pas sa source principale.

        2 d’où sortez vous les chiffres, d’où tirez vous que la fraude fiscale est équitablement répartie ? Si elle est équitablement répartie, est-ce en nombre de délinquant (auquel cas il y a bien plus à gagner à fliquer les grosses fortunes) ou en somme détournée ? (auquel cas fliquer les grosse fortune coûtera moins cher, puisqu’il y aura moins de monde à surveiller)

        3 vous oubliez de préciser que c’est justement la population du centre ville qui produit les nouvelles technologies exportable. Et que c’est dans les centres villes qu’on trouve les boulots productifs, à l’heure actuelle. Et que si les loyer baisse, c’est justement pour permettre aux ruraux d’arrêter de vivre au fin fond de leur campagne perdue, de pouvoir se séparer de leur voiture, et de venir vivre là où il y a du travail. La campagne, c’est fini, il faut s’y faire. Seul les quelques paysans (qui vont avoir besoin d’être de moins en moins nombreux au fur et à mesure que la technologie agricole progressera, et il y a de la marge) seront contraint de rester là, et une petite crise des vocations poussera à une hausse des salaires.


      • kalagan75 26 juillet 2012 10:19

        bon résumé d Eric .
        il faut aussi préciser que notre pays a les prélévements sociaux et fiscaux quasiment les plus élevés au monde , il y a donc un gros problème de gestion de ces fonds sachant que les aides sociales reversées en France sont les plus élevées de la planète ...


        • Le péripate Le péripate 26 juillet 2012 10:34

          Parler des riches pour cacher le fait que on est un voleur de pauvres.

          Dégueulasse.


          • Traroth Traroth 26 juillet 2012 12:52

            Et de qui parlez-vous, au juste ?


          • eric 26 juillet 2012 10:42

            Au péripate, bien d’accord avec un bémol, ils ne se contentent pas de voler les pauvres, les classes moyennes du privé hors grandes villes y ont droit aussi...


            • Le péripate Le péripate 26 juillet 2012 10:52

              C’est vrai. Mais je suis plus sensible au cas de ceux qui votent peu, et au nom desquels tous sont spoliés.


            • eric 26 juillet 2012 11:05

              Entièrement d’accord sur le plan moral, mais, sur le plan économique, comme les seconds, artisants, commercants, paysants, Petites PME, sont les employeurs des premiers, c’est la double peine...
              Il faudra un jour punir les accapareurs affameurs du peuple socialistes !


            • foufouille foufouille 26 juillet 2012 11:36

              comme PSA, les riches sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis
              quand plus personne ne peut cosommer, on peut plus vendre


              • robin 26 juillet 2012 11:48
                Les riches vont bien finir par devoir payer !

                Peut être mais en attendant ils auront fait tout pour s’y soustraire par exemple en faisant établir une solide dictature technofinancière globale à leurs laquais politiques.

                • spartacus spartacus 26 juillet 2012 12:01

                  Taxer les riches rendra t-elle les pauvres plus riche ?

                  Les taxes ne favorisent en premier lieu que les obligés de l’état et ses disciples.
                  La redistribution est clientéliste, partiale.
                  Exemple avec le logement :
                  Les HLM sont données prioritairement en premier aux fonctionnaires, les ministères ont un parc dédiés, 1 fonctionnaire sur 6 en dispose de un. 45% du parc est occupé par des fonctionnaires.
                  Les seconds prioritaires sont les salariés des entreprises publiques (EDF, SNCF) qui ont des contingents réservés. En troisième sont les salariés des grand groupe qui payent le 1% logement et ont aussi des contingeants réservés....Les pauvres eux ne viennent qu’après.

                  La taxation des riches c’est de la stigmatisation d’une catégorie sociale pour cacher l’inéquité de la redistribution. C’est populiste, et ne correspond pas aux réponses de notre société. Même une taxation de 100% des « super riches » ne referai pas repartir l’économie.
                  Stigmatiser les riches en plus est contre productif, il les oblige a conserver leur argent ailleurs, vivres cachés et reclus.

                  La vraie réponse est dans une incitation a sortir leur épargne vers la société civile que vers l’état au lieu qu’il dorme en Suisse ou dans des banques. Surtout pas vers l’état. 

                  Le plus taxer sur une base qui diminue c’est le moins de rentrées.......
                  Le moins taxer sur une base qui augmente c’est le plus de rentrées....

                  Faire fuir les riches pour attirer les plus pauvres de la planète....

                  • arobase 26 juillet 2012 13:08

                    « Les riches vont bien finir par devoir payer ! »


                    ils auraient peut être intérêt !! qu’ils donnent un peu de l’argent qu’ils ont volé aux travailleurs , ne leur laissant que le minimum pour vivre, !

                    et encore, le médef et copé trouvent qu’on leur en laisse trop, le travail coûte cher......ils prônent la baisse des salaires comme en Grèce, pas de faire payer les « armateurs »

                    ils auraient peut être intérêt à donner un peu  sous peine un jour de se faire tout prendre et couper le cou. comme en 1789.

                    la colère d’un peuple affamé est imprévisible et dévastatrice.

                    pour le moment, trop de pauvres idiots soutiennent les riches, par idéologie, ou plutôt par bêtise et ignorance. ça prouve qu’il n’ont pas assez faim. 
                    qu’ils se rassurent, les goinfrent qu’ils soutiennent et encouragent sont encore plus bêtes qu’eux, insatiables et jamais repus. ils se chargeront eux même de les affamer plus et les pousser à changer d’avis.

                    • foufouille foufouille 26 juillet 2012 14:02

                      "pour le moment, trop de pauvres idiots soutiennent les riches, par idéologie, ou plutôt par bêtise et ignorance. ça prouve qu’il n’ont pas assez faim. "

                      ils sont content de bouffer des pates ........
                      certains le font meme pour acheter leur ecran plat geant


                    • Mycroft 26 juillet 2012 15:08

                      Vous oubliez pas mal de chose :

                      D’abord, le concepts du divisé pour régner. Les pauvres ne sont pas unis. Beaucoup moins que les riches. Ils vont s’étriper, entre immigrés, traditionalistes, gauchistes divers. Regardez les faire : ils crachent tous sur les gouvernement, mais se crachent plus fort encore les uns sur les autres.

                      Ensuite, parce que nous avons encore beaucoup à perdre. Nous sommes encore nombreux à avoir un « chez soi » (même de location), à pouvoir manger à notre faim (même si c’est des produits de basse qualité), bref, on est assez loin de l’Afrique. Les émeutes grecque ne sont pas des révolutions et elles ne changeront pas autre chose que les discours de facade présentés au peuple.

                      Enfin, parce que ne rien avoir à perdre ne fait pas tout. Allez donc lire des témoignage sur la Shoa (oui, je sais, point Godwin, mais là, c’est quand même en rapport avec le contexte), les gens n’avaient alors vraiment rien à perdre, affamé, condamné à être exécuté comme des animaux. Pourtant, très peu se sont battus. Et l’ennemie était bien moins subtil que le notre, bien plus simple à définir, il portait un uniforme et ne cachait guère ses intentions.

                      Bref, encore un membre de la gauche bisounours, qui croit que la guerre va facilement être gagnée, voir que les riches n’auront pas l’avidité suffisante pour la mener. Elle a déjà commencé, et ils ont quasiment gagné. Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que leur victoire sonnera le démantèlement de l’occident et une explosion des civilisation pour donner, comme lors de la chute de l’empire romain, une augmentation drastique des actes barbares, pour notre plus grand malheur à tous. Et que, bien caché dans leur bunker doré, ils perdront tout de même un confort non négligeable, car nous leur apportons bien plus qu’ils ne le comprennent.


                      • fredleborgne fredleborgne 26 juillet 2012 19:55

                        Vous avez une analyse correcte, amis vous manquez de références. Dans un sens, c’est plus difficile d’être capable d’analyser qu’acquérir un peu de connaissances.
                        Bon, je suis d’accord avec vous pour le « diviser pour régner » On peut très bien parvenir à nous faire battre entre nous en partant du principe faux que moins il y a de fous, plus il y aura du riz pour les autres... Une fois que les imbéciles du côté des riches auront tué leurs camarades, ils seront moins nombreux et tout aussi affamés et dépendants.
                        Car, la Shoah a été possible parce que les juifs pensaient être déportés en camp de travail C’était d’ailleurs le plus souvent le cas. Travail épuisant et sous-alimentation aliène les forces et l’esprit et il devient impossible de se révolter. Rajoutez le froid et la maladie, la séparation des femmes et des hommes avec peur des représailles sur les autres...Les « charters directs » n’ont eu lieu qu’à la fin, quand les infrastructures étaient construites, et la méthode bien au point.
                        Aujourd’hui, c’est le clientélisme qui prévaut, pour laisser la situation perdurer. Les allocations chômage et le RSA, sans compter les autres aides permettent d’instiller la misère petit à petit tout en opprimant ceux qui ont un boulot (Quel que soit le diplôme, smic )
                        Il sera bien temps de descendre petit à petit ces « avantages » de gaspilleurs, tout en prétendant devoir payer moins tout le monde pour le même travail afin de nous aligner sur la chine...
                        Mais c’est du pipeau : construire loin devient de plus en plus couteux avec un pétrole qui explose. Pour l’instant, les roumains déséquilibrent la barque européenne car eux n’ont pas eu le temps de gagner autant d’euros que nous. Les allemands sont aliénés eux aussi (Travail à 1 euro de l’heure) et on voudrait réussir ça dans toute l’Europe. C’est possible si on se laisse faire... Car les riches n’ont plus besoin de création de richesses. Leur fortune actuelle sera d’autant plus importante que les autres seront pauvres. Se payer des domestiques coutera rien... Nous avons un pic de vieux qui va finir de briser le système, car, avec la dénatalité, dans une vingtaine d’année, il n’y aura plus de chômage possible : c’est pour cela qu’on veut faire bosser les vieux plus longtemps... pour que le chômage actuel justifie tous les excès patronaux encore un peu.
                        Le vrai peuple n’a plus de vrais représentants. Le pouvoir politique leur a été volé depuis qu’il vote pour des nantis et non pour des gens comme eux, considérés, le comble, comme incompétents par rapport aux vautours/hérons aux commandes.
                        Je lis que les riches vont payer : je rigole doucement. Ils vont juste ralentir la pression durant un an ou deux pour faire croire à une stabilité...mais c’est tout


                      • xmen-classe4 xmen-classe4 26 juillet 2012 16:10

                        en économie, il y a les problèmes de fonctionnement et les problèmes d’équité entre les professions.


                        l’équité entre les professions passe après les problèmes de fonctionnement.

                        • BA 26 juillet 2012 16:30
                          - Mario Draghi, la BCE peut-elle régler le problème de la zone euro ?

                          - Euh … oui …

                          - La BCE peut-elle régler le problème de la zone euro ?

                          - Oui.

                          - La BCE peut le faire ?

                          - Oui.

                          - Elle peut le faire ?

                          - Oui, elle peut le faire.

                          - Bravo, Mario Draghi. Bravo, la BCE. Mesdames, messieurs, applaudissez Mario Draghi.

                          Tous les téléspectateurs applaudissent Mario Draghi. Le problème de la zone euro est réglé. Tout est bien qui finit bien.

                          Regardez la vidéo :


                          • spartacus spartacus 26 juillet 2012 17:14
                            Qui envisage une évasion, vit dans une prison. 
                            Qui rêve du paradis cherche sans doute à éviter l’enfer. 

                            • fredleborgne fredleborgne 26 juillet 2012 19:57

                              Pas d’accord avec tout, mais nous sommes dans le même camp : Révolution !


                              • Patricia 26 juillet 2012 21:35

                                De toutes façon « les riches » paient déjà, mais il est vrai qu’on pourrait leur faire faire mieux.


                                Quoiqu’il en soit si les « riches » paient +, ça ne changera pas le fait qu’ils gagneront toujours plus que ce qu’ils paieront !

                                Donc, ce n’est peut-être pas de cette façon qu’il faut réfléchir. 

                                Jusqu’à présent tous nos gouvernements ont agi envers les « riches » comme un domaine réservé qu’il faut traiter avec prudence comme si ceux-là faisaient un chantage à, « si vous nous embêtez, attention on se barre du pays ».
                                Soit, mais y-a-t-il un seul gouvernement jusqu’à présent qui a eu la présence d’esprit de réfléchir à des idées à proposer à ces « riches » qui les rendraient « participatifs », « citoyens » sans les faire fuir et qui, en plus, améliorerait leur image sans les ruiner.
                                Des idées il y en a mais il serait étonnant que dans ce beau pays il y ai des responsables politiques qui osent bouleverser les habitudes de cour.

                                • patdu49 patdu49 27 juillet 2012 06:28

                                  pour le moment toujours les pauvres qui raclent, et qui payent le + d’impôts ( en comptant impôts indirects, TVA, taxes et surtaxes etc ), proportionnellement à leurs revenus, qui sont pourtant LARGEMENT sous les seuils de pauvreté.

                                  et les prévisions pour les mois à venir, pour ces millions de citoyens :

                                  - augmentation énergie EDF, GDF, gaz bouteille, fuel, bois de chauffage etc..
                                  - augmentation tabac
                                  - augmentation impôts locaux
                                  - augmentation eau, assainissement
                                  - augmentation alimentation
                                  - augmentation dépenses liés aux déplacements ( contrôles techniques, achat alcootests, carte grises, etc ) 
                                  - augmentation loyers ( nouvel indice vient de sortir )

                                  alors même que leur pouvoir d’achat à été augmenté de ZÉRO € pour les bénéficiaires de minima sociaux, et de miettes pour les travailleurs pauvres autour du SMIC horaire.

                                  on est mal barré ..


                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 juillet 2012 06:53

                                    En fait les plus riches sont les pauvres vu que c ’est eux qui payent le

                                     plus d’ impôts . 

                                    Il est fort le Pat .... smiley



                                    • foufouille foufouille 27 juillet 2012 10:31

                                      « perso j aurais aimé vivre dans une société où le riche soit reconnu adulé »

                                      tu as un autel pour lui faire ta priere ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès