Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les statistiques chinoises ont-elles encore du sens ?

Les statistiques chinoises ont-elles encore du sens ?

Les évènements dramatiques de la crise financière ont à peine effleuré la Chine qui a constamment donné l’impression de maintenir le cap dans un contexte général pour le moins tourmenté.

L’explication de cette apparente stabilité proviendrait-elle des masses de liquidités absolument massives déversées par les autorités chinoises dans leur économie ? Sur les seuls neuf premiers mois de cette année, les prêts accordés par Pékin - 1’270 milliards de dollars - et destinés à soutenir son marché immobilier, son secteur industriel et ses autres infrastructures ont effectivement bénéficié d’un bond stupéfiant de 136% par rapport à l’année précédente. En fait, les crédits consentis par l’Etat chinois en faveur de son économie - qui représentent à ce jour 140 % de son P.I.B. - consacrent ce pays comme le champion incontesté dans ce domaine parmi les pays du BRIC. A de tels niveaux de financements, une crise du crédit tout aussi grave qu’imprévisible peut survenir à tout moment !

Les ratios sont en effet loin d’être rassurants car, tandis que de 2000 à 2008, 1.50 dollars de nouveaux crédits se traduisaient en 1 dollar de progression de son P.I.B., ce ratio - qui est aujourd’hui de 7 contre 1 - démontre une efficience en nette dégradation. Pour mémoire, juste avant le déclenchement de la crise en 2007, ce ratio était de 4 contre 1 aux Etats-Unis...

En réalité, ces sommes fabuleuses déversées dans son économie nationale ne font plus aujourd’hui que gonfler la capacité industrielle de la Chine qui serait ainsi en mesure - par exemple - de répondre aux besoins annuels en ciment à la fois des Etats-Unis, du Japon et de l’Inde ! La production d’acier, qui excède aussi largement tous les besoins dans une conjoncture internationale déprimée, permet par ailleurs à la Chine de stocker aujourd’hui plus de 80 millions de tonnes en quête d’acheteurs. Et que dire des inventaires en aluminium actuellement à 250’000 tonnes ? La Chine ,dont on attendait qu’elle sauve le monde, ne tardera pas à accuser le coup de baisses de prix de ces matières avec à la clé des fermetures d’usines contrôlées par l’Etat...

Sa croissance à un rythme annuel de 8.9% au troisième trimestre 2009, son stimulus gigantesque de 586 milliards de dollars supposé agir comme thérapie de choc ne font en réalité que proroger un état de fait où elle utilise les Etats-Unis afin de développer son secteur privé tandis que les Etats-Unis profitent de ses ressources afin d’étendre leur secteur public ! Pour autant, ce mariage de raison est actuellement susceptible d’imploser à tout moment et ce principalement en raison de la sur capacité économique chinoise. La Chine, qui subventionne en effet indirectement son secteur privé à l’exportation en maintenant la valeur de sa monnaie à un niveau très bas vis-à-vis du billet vert tout en tolérant un gonflement de facto de tous ses stocks qui ne trouvent pour le moment pas de débouchés, se condamne par la même occasion à une dangereuse fuite en avant. Toute interruption de ces subsides et de ce soutien à son secteur privé serait en effet susceptible de déclencher une crise politique et sociale au sein de ce secteur habitué à bénéficier de la générosité quasi inconditionnelle de son Gouvernement !

L’investissement partout et à tout prix est ainsi devenu le mode de fonctionnement d’un pays qui ne cesse de construire des usines et d’accumuler des stocks sans perspective clairement définie de rentabilité future. Il est vrai que les autorités régionales de cet immense pays n’hésitent pas à soutenir des projets peu viables afin de promouvoir les entreprises locales, tout en faisant usage si besoin était de manipulations comptables, afin d’embellir leurs statistiques de production et se distinguer au niveau national... dans le but d’obtenir en retour encore plus de subventions.

Le fait est que les chiffres du P.I.B. de la Chine sont bien plus redevables à sa production industrielle qu’à la vente de ces mêmes produits manufacturés dans un environnement politique où les autorités se gardent bien de divulguer ceux de ses projets qui ont été annulés ou ceux qui ont échoué. Ce faisant, elles ne font que retarder un désastre qui semble inévitable.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • chrisgalond 10 décembre 2009 10:55

    Non monsieur, le fait est que le contrôle étatique de l’économie a permis à ce pays d’échapper aux conséquences catastrophiques de la crise.


    • saint_sebastien saint_sebastien 10 décembre 2009 12:28

      je ne suis pas sur que la chine échappe aux conséquences de la crise. Si la demande diminue et qu’il n’y a pas de croissance sur la demande intérieur , bref si on ne peut vendre les objets qu’on produit , on ne peut pas continuer à faire tourner les usines à vide , c’est un peu ce qui se passe en Chine il me semble.

      Mais c’est vrai que la chine a d’énormes réserves de liquidités , et peut donc stimuler la consommation intérieur avec

    • manusan 10 décembre 2009 10:58

      Commençons par répondre au titre de l’article : les statistiques chinoises ont elles un sens ?

      Les statistiques chinoises existent avant tout pour noter les fonctionnaires. D’un bon ou mauvais chiffre dépend la carrière des politiques locaux comme nationaux, ils sont donc peu objectif.

      D’un point de vue global, gardons de jouer les madames soleil, juste une observation : les US sont tombé en crise à cause une bulle de crédit, qui a touché tout le monde surtout ceux qui avait acheté les fameux subprime. Que fait la Chine maintenir sa croissance ? elle créer une bulle de crédit. Elle le paiera un jour, c’est certain, et contrairement au US qui ont externalisé sur tout le monde, elle en supportera seule le coût, maintenant elle a aussi des réserves pour avoir le « luxe » de se payer une bulle le temps que la tempête passe, le tout c’est que ca ne dure pas trop longtemps et surtout que ça reparte comme avant c’est à dire que les pays riches continuent à s’endetter, en gros pas d’inflation. Qui serait prêt à en faire le pari ?


      • Hengxi 10 décembre 2009 11:15

        Cet article est une bonne synthèse de ce que certains aimeraient tant croire qu’ils finissent par le penser, et donc par l’écrire, mais cela fait un peu mauvais joueur.
        Somme fabuleuses dites vous : bien moins que le plan Américain qui lui n’a pas été d’une très grande utilité.

        Le stock : Ah bon, si vous pouviez me trouver des adresses, ce serait bien car en grande majorité les usines chinoises travaillent à flux tendu.

        Les matières premières stockées : Oui, c’est vrai, et cela fera sans doute comme pour le cuivre dont personne ne voulait i y a quelques années, que les chinois ont acheté en quantité pour nous le revendre ensuite, cela s’appelle du commerce.

        Les investissements dans les usines : oui, c’est vrai, mais majoritairement pas pour la raison que vous indiquez : La Chine s’est engagée à réduire son taux de pollution, or de nombreuses usines sont vétustes et ne respectent pas les nouveaux critères imposés. Cela s’appelle moderniser un pays, critiquable ?

        Ce que vous oubliez de citer, c’est qu’une partie des fonds issu du plan sont destinés à moderniser l’infrastructure routière et ferroviaire. Des projets initialement prévus à 3 ou 5 ans ont été avancés, comme la voie de chemin de fer rapide qui reliera Nanning à Guangzhou : 3 heures au lieu de 9, critiquable également ? (pas pour moi, car j’emprunte souvent ce trajet)

        D’autres usines, mais également des logements sont en construction en grand nombre pour la simple raison que ce pays a mis en place une réforme agricole pour inciter les trop nombreux paysans jeunes à changer d’emploi. La Chine a en effet environ 38 % d’agriculteurs, ce qui est bien trop, et dont une bonne partie constitue la masse la plus pauvre. Les aides par les prix sont interdits par l’OMC (comme pour les autres pays), et la seule solution est que ces paysans soient moins nombreux.

        De plus, les dirigeants savent très bien que la crise est obligatoirement passagère et se prépare donc à rebondir, mais également à réunir tous les atouts pour entrer dans une économie de marché.

        Le PIB Chinois est représenté à hauteur de 50 % par l’épargne des ménages, et cela en raison de l’absence de couverture sociale et de retraite pour une partie de la population. Ils sont en train de mettre en place un système de couverture pour que les familles investissent davantage dans l’économie sociale. Qu’y a-t-il de critiquable à cela ?

        Je comprends que dans un pays en récession, on essaye de se réconforter à tout prix, mais il ne faut pas aller jusqu’à divaguer et tenter de faire prendre les vessies pour des lanternes.
         
        Je n’ai pour ma part jamais compris ce système qui consiste à dénigrer les autres pour se donner l’impression que l’on est dans le vrai, et ce m^me dans l’échec.

        Ci-dessous un excellent article traitant du sujet avec le recul souhaité :

        http://www.cafedelabourse.com/archive/article/plan-de-relance-chinois-les-raisons-dun-succes/


        • perlseb 10 décembre 2009 19:55

          Oui Hengxi, je crois que la Chine est dans ses « Trentes Glorieuses ».

          Quant à ceux qui affirment que la Chine a besoin des USA pour exporter, alors qu’ils m’expliquent ce que les chinois récupèrent en échange de leur travail si ce n’est une monnaie de singe. La Chine n’a besoin que de nourriture et de matières premières pour se développer : un peu comme le Japon.

          La Chine travaille, elle a les moyens de payer ses matières premières à qui elle veut (Amérique du Sud, Afrique et Océanie) car elle produit. Peut-être que dans le futur, d’ailleurs, plus personne ne voudra être payé en dollars et cela ne posera pas non plus de gros problèmes pour les chinois.

          Par contre, les américains produisent à peu près la moitié de ce qu’ils consomment. Que l’on m’explique en quoi on peut dépendre d’une telle nation. Les américains profitent bien trop du statut de leur monnaie. Quand l’essentiel du PIB est constitué de consommation, elle-même basée sur une montagne de dettes, n’a-t-on pas là un colosse aux pieds d’argile ?

          L’avenir des USA est dans les mains des chinois et pas l’inverse. Les USA sont dangereux militairement et c’est peut-être la seule raison pour laquelle les chinois ne les laissent pas tomber. Alors je remercie les chinois s’ils peuvent nous éviter une guerre avec des américains un peu trop fiers.


        • jltisserand 10 décembre 2009 11:16

          Les pays de l’ouest ont profité au début de la consommation intérieure pour leurs développements. La Chine avec 1,3 Milliard d’habitants a un énorme marché intérieur qui peut probablement soutenir le développement du pays.

          Sans doute y aura-t-il surproduction mais je veux croire que l’avenir de la Chine est plus brilliant que celui des USA.

          Sans doute aussi faut-il voir dans leur "frrénésie de production une manière de se débarrasser des tas de dollars qui, sous peu, ne vaudront plus que la valeur du papier


          • Hengxi 10 décembre 2009 11:34

            @La rédaction.

            Ah que la rédaction elle se les aime ces articles à charge, même sans trop d’arguments.

            On e les met bien au chaud en haut pour être bien vu, comme l’article sur le téléphone.

            Pas une pute, mais une gentille secrétaire qui couche avec le patron pour garder son boulot, c’est plus présentable.
            Encore un effort et vous pourrez vous appeler Rue 90 ...


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 14:26

              Je me disais bien que Hengxi n’allait pas apprécier cet article : la réaction a été à la hauteur de mes attentes !


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 16:48

              Il ne reste plus à l’auteur que de faire un article incendaire sur l’Algérie pour faire grimper Abdelkader17 aux murs !

              Chiche !

               smiley smiley smiley


            • wawa wawa 10 décembre 2009 11:49

              et les statistique américaine et européenne ont elles aussi un sens.
              balayons devant chez nous avant de critiquer le voisin.

              Ceci dit les dirigeant chinois font ce qu’il peuvent : ils essaient de maintenir leur pouvoir à court terme en maintenant en activité des industries qui devraient fermer ( ce ne sont pas les seuls à le faire) par peur d’une explosion sociale qui ebranlerait le pays.

              Et il essaient de ce protéger de l’effondrement du $ en accumulant des lingot de n’importe quoi : or cu fe al terre rare etc.

              A long terme ce n’est pas forcément idiot. Mais pas sûr qu’il n’y ait pas prochainement une poussée déflationniste, avec inversement du carry trade qui ferait sursauter le dollar.

              de toute façon les chinois ne peuvent inverser leurs positions comme un day trader particulier. Ils sont obligés d’y aller doucement et le font plutôt bien jusqu’à présent.

              Est ce que se sera suffisant pour ne pas se faire plumer par les usa, est ce qu’il ne sont pas en train de se créer des bulles domestiques destinées à éclater, çà c’est une autre histoire !


              • lechoux 10 décembre 2009 17:03

                « Et ils essaient de ce protéger de l’effondrement du $ en accumulant des lingot de n’importe quoi : or cu fe al terre rare etc. A long terme ce n’est pas forcément idiot. »

                Oui, c’est cohérent. Peut-être également que la Chine souhaite avoir la même structure économique que les pays accidentaux, à savoir un endettement équivalent à 100 % de son PIB, pour ne pas être le dindon de la farce s’il y a un effacement général des dettes.
                C’est gênant pour l’occident et les ultra-libéraux que la Chine se concentre sur son marché intérieur, car cela n’est pas compatible avec une économie mondialisée.

                « Mais pas sûr qu’il n’y ait pas prochainement une poussée déflationniste, avec inversement du carry trade qui ferait sursauter le dollar. »
                Pourriez-vous développer ? Merci.


              • lechoux 11 décembre 2009 18:45

                Il fallait lire « occidentaux » et non « accidentaux ». C’est soit un lapsus, soit une prémonition.


              • Hengxi 10 décembre 2009 12:06

                « La Chine est du domaine exclusif de Mr Hengxi . Dont l’objectivité n’est plus à démontrer , ni son impartialité désintéressée . »

                Pas du tout, mais pas du tout, d’autant plus que j’attends vos arguments qui puissent aller à l’encontre de ce que je relate.

                Certains se plaignent de la médiocrité de certains médias, mais ils y sont en fait en plein dedans.

                "Que dis-je Mr Hengxi est la Chine et ses articulets quotidiens arrachés à son temps de travail ne doivent pas subir la moindre critique"

                Si je ne m’abuse, les articles sont proposés par les auteurs et chosis par plusieurs rédacteurs non ?

                Donc, si mes articles ne plaisent pas, ou encore leur trop grande quantité, la solution est fort simple.

                Je notais simplement que cela faisait deux articles à charge qui étaient placés directement en une, c’est la honte qui vous fait causer ?

                Bonne verveine.


              • Hengxi 10 décembre 2009 12:08

                3116 commentaires postés, je sus loin de votre niveau ; il faut dire qu’ils ne font souvent qu’une phrase.


              • franco-chinois 10 décembre 2009 12:45

                @ Chantecler

                Les affirmations dans les 5 lignes que vous avez pondues, seriez vous capable de les étayer avec argumentations et faits ?

                Vous étiez enseignant ? Vraiment ?

                Pourquoi Mr Hengxi vous dérange tant, au point de lui faire des procès d’intention aussi grotesques ?

                Visiblement les putes de l’information ont de beaux jours devant eux, les clients en redemandent.


              • jps jps 10 décembre 2009 13:22

                @hengxi
                un de vos arguments est inexact. Comme d’autres rédacteurs, j’ai déjà validé vos articles, y compris lorsque je n’étais pas en accord avec vous car si parfois « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire. » Valider un article ne signifie pas le cautionner mais estimer qu’il peut être nécessaire au dialogue dés lors qu’il est structuré et circonstancié. Compétences que je vous reconnais.


              • manusan 10 décembre 2009 13:45

                Je suis aussi résident en Chine, je ne partage pas les avis d’Hengxi sur le pays. Maintenant même si je reside depuis 2002, un peu plus longtemps que lui, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai raison, après tout même ceux qui ont quitté le pays après 20 ans, avouaient ne pas comprendre comment pensaient les gens, comment le pays était véritablement gèré économiquement et surtout vers où il allait. Les madame soleil de tous bords, la Chine va imploser, la Chine va dépasser les US dans 40 ans, me font bien rire, en 1969, on avait bien prédit qu’on vivrait sur mars en 2009. Et ne parlons même pas de Dubaï il y a 5 ans.

                La Chine comme le reste du monde est sous perfusion avec son plan de relance (maintien sous perfusion) et son plan de crédits, on verra dans 2,3 ans. Ce qui est certain, c’est que la relance (ou la croissance) par le crédit non contrôlé, on sait qu’il faudra la payer un jour.


              • Hengxi 10 décembre 2009 13:52

                « Maintenant même si je reside depuis 2002, un peu plus longtemps que lui, je n’irais pas jusqu’à dire que j’ai raison »

                Je n’ai jamais dit que j’avais raison, je laisse par contre chacun à ses certitudes.

                Bon voyage au pays de Casimir et heureux de vous avoir croisé.

                Si la Chine est un pays qui change, ce n’est hélas pas le cas de certaines mentalités bien grassement franchouillardes.

                Heureux de vous avoir croisé tout de même, ne faites pas trop de petits entre bien-pensants de la pseudo-gauche bien caviardée.


              • Michel Santi Michel Santi 10 décembre 2009 14:17

                A Mr Hengxi : En tout cas, ce n’est pas moi qui fait systématiquement des articles comme vous dites « à charge » contre la Chine.


              • manusan 10 décembre 2009 14:25

                Hengxi, vous seriez la réincarnation d’un gardien de la révolution prolétarienne chinoise plus pure style fin des années 60 que ça ne m’étonnerait pas.


              • amipb amipb 10 décembre 2009 17:41

                Il faut tout de même reconnaître à Mr Hengxi quelques articles intéressants, surtout lorsqu’ils ne parlent pas des « minorités », ni de sujets religieux. Sinon, gare à la berezina d’arguments infondés ou basés sur des articles de propagande (voir l’article sur le missionnaire chrétien indien, les références aux écrits de MM Parenti, j’en passe et des meilleures).

                Mr Hengxi, j’attends d’ailleurs toujours votre mail à l’adresse indiquée sur « Vive la république ! » (l’erreur de ponctuation est dans l’article).


              • franco-chinois 11 décembre 2009 08:31

                @ amipb :

                franco-chinois@live.com 

                C’est celui la que vous cherchez : ?


              • amipb amipb 11 décembre 2009 08:40

                Je ne cherche rien, j’ai donné le miens à Mr Hengxi qui veut faire une enquête sur le monde des associations d’aide aux tibétains. Je suis donc à sa disposition.


              • _Ulysse_ _Ulysse_ 10 décembre 2009 11:55

                Vu que la chine a basé son dév économique récent sur l’export, la rente salariale et la dévaluation monétaire, elle subit forcément la crise au travers d’une baisse de ses exportations.

                Que le gouvernement chinois compense cette baisse par des investissements n’est pas une mauvaise idée. Par contre, que font-ils exactement ? Ils utilisent leurs réserves en dollars au lieu d’acheter des bons du trésor US ou es ce de la création monétaire ?

                A plus long terme, l’idéologie néo-libérale étant mourante, la chine doit s’attendre à ne plus pouvoir s’appuyer sur ses exportations (nouvelles régulations du commerce, mondiale, retour des barrières douanières etc) pour son dev économique. Si elle veut assurer son dev économique à long, je pense qu’elle doit faire monter en puissance son marché intérieur, cela passe par une hausse des salaires et une réduction des inégalités.


                • tvargentine.com lerma 10 décembre 2009 12:50

                  Qui peut faire confiance à une dictature communiste aujourd’hui ???

                  Le jour ou les droits de l’homme existeront et la démocratie en place par des éléctions libre ,alors vous aurez des vrais statistiques reposant sur des normes internationales

                  La dictature communiste et criminelle chinoise cherche à faire croire que la crise n’existe pas en chine en annonçant un taux de croissance important

                  mais sur quoi peut bien reposer ce taux de croissance,puisque ce pays etait le sous-traitant des sociétés qui ne vendent plus ???


                  http://www.tvargentine.com




                  • Hengxi 10 décembre 2009 13:54

                    « Qui peut faire confiance à une dictature communiste aujourd’hui ??? »

                    C’est ça, va faire confiance aux descendants de mITTERAND and consors, les rois du mensonge et de l’imposture ; et gardez bien au chaud votre petit napoléon, il est là pour un moment avec des opposants de votre trempe.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 14:33

                     smiley  smiley smiley 

                    Il y a presque autant d’ambiance que pour un article sur le proche orient içi !!




                  • amipb amipb 10 décembre 2009 17:42

                    Ce que ne comprend pas Mr Hengxi, c’est que l’on peut être contre Sarkozy et contre la dictature communiste chinoise.

                    Mais non, si l’on n’est pas noir, c’est qu’on est blanc. Beau manichéisme.


                  • fonzibrain fonzibrain 10 décembre 2009 13:19

                    Le retard dans le paiement des dettes des cartes de crédit au cours des 6 derniers mois en Chine a augmenté de 126,5% annuels au cours des trois premiers trimestres de 2009 à 7,43 milliards de yuans (1,09 milliards de dollars), c’est ce qu’a déclaré lundi 30 novembre la Banque Populaire de Chine, qui est la banque centrale du pays.

                    Le retard dans le paiement des dettes de 6 mois ou plus représentait 3,4% du total des dettes des cartes de crédit à la fin du troisième trimestre, en hausse de 0,3 points de pourcentage par rapport à la fin du deuxième trimestre.

                    La banque a mis en garde contre les risques potentiels d’un retard croissant dans le paiement des dettes sur les cartes de crédit, les banques ayant élargi les marges des crédits qu’ils accordent.

                    Au 30 septembre de cette année, les banques chinoises avaient émis 175 millions de cartes de crédit, 33,3% de plus par rapport à la même période de l’an dernier.

                    Au deuxième trimestre de 2009, le retard dans le règlement des dettes des cartes de crédit d’au moins 6 mois a augmenté de 131,3% par rapport à l’année précédente à 5,77 milliards de yuans.

                    Au premier trimestre de 2009, le retard dans le paiement des dettes des cartes de crédit d’au moins 6 mois a augmenté de 133,1% par rapport à l’année précédente à 4,97 milliards de yuans. <a href=’http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6830500.html’>quotidien du peuple</a>



                    les chinois mentent, commes les usa et nous autres

                    le système s’est cassé l’an passé, depuis, le système ne tient que grace aux mensonges et à la triche


                    • bigoudi7 10 décembre 2009 13:41

                      On commence à avoir l’expérience des crises financières que personne n’avait prévu (sauf après)Actuellement il y a une propension des « experts »(en quoi) à prévoir des crises partout et tout le temps ;ça facilite le travail de prévision et on est sûr de tomber juste un jour...l’article est interessant mais MHengxi,s’il est en Chine a un gros avantage sur Chanteclerc,déja de ne pas s’énerver ;bref n’attendons pas que la Chine s’effondre car il y a à l’ouest de l’Europe un petit pays mal gouverné depuis 30 ans,au pif ,selon les barrages de routes,ou chacun ramène à soi,ou les réformes empirent les désastres(sécu,retraite,etc) ou l’industrie décline ,ou l’emploi fontionnaire(non producteur de richesse) augmente(communes ,conseils généraux et régionaux,emplois de copinerie souvent) et qui pourrait bien se casser la gueule en tous cas pour les classes moyennes,les quelles vont déja se farcir cette idiotie de taxe carbone à elles seules dès janvier car les paysans,les routiers,les pe^cheurs n’en veulent pas ;au pays des aneries ne critiquons pas les autres surtout les asiatiques qui ont démontré depuis des siècles leur intelligence


                      • Eloi Eloi 13 décembre 2009 17:28

                        emploi fontionnaire(non producteur de richesse)

                        Ca, ca demanderai plus de développement et de justifications qu’une parenthèse, comme opinion.


                      • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 10 décembre 2009 13:49

                        Extrait du livre de François Lenglet, sur la crise économique..

                        « L’envolée chinoise s’est accompagnée d’un bien médiocre allocation des ressources [...] Le taux d’investissement chinois varie selon les années entre 30% et 40% du PIB. A ces niveau, le gaspillage est important et inévitable. [...] ex : - le Guanxi, le piston à la chinoise qui determine souvent le destin d’un dossier de credit [...].
                        Selon les statistique officielles, les créances douteuses, c’est à dire les dettes bancaires qui n’ont que peu de chances d’être recouvrées, péserait pour 30% du PIB chinois, mais les banquiers étrangers les évaluent plutôt entre 40 et 50%, ce qui peut mettre en péril les établissement bancaires lorsque la conjoncture sera moins dynamique. »


                        • Hengxi 10 décembre 2009 13:55

                          Bel exemple de masturbation intellectuelle.


                        • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 10 décembre 2009 14:29

                          Ce sont des faits... Rien de très romantique là-dedans.
                          Les expat’ qui deviennent plus sinologue que les chinois eux même m’ont toujours fait beaucoup rire.


                        • Marco Marco 10 décembre 2009 17:12

                          C’est que les expatriés Français aiment bien les ptites chinoises :D

                          Bref tout ça c’est encore lié uniquement qu’au sexe.

                          Le jour ou l’humanité pensera plus avec son cerveau qu’avec son sexe on aura fait un grand progrès...


                        • Philou017 Philou017 11 décembre 2009 07:24

                          "Selon les statistique officielles, les créances douteuses, c’est à dire les dettes bancaires qui n’ont que peu de chances d’être recouvrées, péserait pour 30% du PIB chinois,"

                          Qu’est-ce qu’ils ont en à faire ? ils ont les coffres pleins de liquidités, ils peuvent se permettre de gaspiller.
                          En attendant cet argent circule et fait fonctionner leur économie, ce qui peut compenser partiellement la baisse des exportations. Remplacer la baisse de la consommation mondiale par une consommation intérieure accrue, je trouve ca tres bien, y compris avec des pertes sur les investissements.

                          Je suis assez d’accord avec hengxi. Il faudrait arrêter de jauger les mesures économiques au seul baromètre de la rentabilité financière à court terme. Parce que ca c’est de l’analyse libérale basée sur les seuls indices financiers, qui ne sont pas significatifs de l’équilibre économique, mais du niveau de bénéfices de la sphère financière. Je suis sur que les Chinois sont les derniers à se plaindre du crédit abondant.
                          Espérons seulement que les banques chinoises ne jouent pas au Casino fou de la titrisation. Mais les Chinois sont sans doute plus intelligents que nous à ce niveau.


                        • José Diaz 12 décembre 2009 10:38

                          Ah bon ? On peut penser avec son cerveau ? Jamais essayé...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès