Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les trente-cinq heures pas encore servies en salle

Les trente-cinq heures pas encore servies en salle

Les trente-cinq heures vont-elles s’appliquer dans l’hôtellerie-restauration ? L’annulation par le Conseil d’Etat mercredi 18 octobre de l’accord sur le temps de travail entraîne des réactions partagées, à Marseille, entre salariés et patrons.

Les longues moustaches brunes de Gilbert, serveur d’un des cafés les plus réputés du Vieux Port, en frémissent : « Un rattrapage des heures supplémentaires serait une très bonne chose ! » Car l’annulation par le Conseil d’Etat, sur recours de la CFDT, de l’accord1 de 2004 a pour conséquence l’application du droit commun : le passage aux 35 heures de travail par semaine. L’accord fixait le temps de travail à 39 heures, payées 35, en contrepartie notamment de l’octroi d’une sixième semaine de congés payés. L’annulation entraînerait donc le paiement rétroactif des heures supplémentaires effectuées entre la 35e et la 39e heure depuis le 1er janvier 2005, date d’application de l’accord.

Sur la terrasse du Miramar, un restaurant du quai des Belges, trois salariés s’activent pour préparer les tables du déjeuner, nappes blanches et serviettes rouges. « Si jamais je dois payer toutes ces heures supplémentaires, je vais devoir licencier du personnel », s’exclame Christian Buffat, le patron. Un serveur accueille les premiers clients, qui semblent apprécier le doux soleil du mois d’octobre. Le restaurateur enchaîne sur les allégements de charges dont ont bénéficié cette année les patrons de la restauration :

«  Tout ça c’est du pipeau, nous n’avons même pas de marge pour augmenter nos salariés ! »

Cette annulation avantage sutout les salariés des entreprises qui en emploient plus de vingt. Avelino Carvalho de la CGT (voir ci-dessous) le concède : « Les heures supplémentaires sont majorées de 25 % pour les salariés des entreprises de plus de vingt salariés, contre 10 % pour les autres. » Christian Buffat est d’autant plus embarrassé : « J’ai plus de vingts employés, ce rattrapage va m’obliger à augmenter les prix et à réduire les effectifs. »

Face à cette situation, les députés UMP ont voté jeudi 26 octobre un amendement qui proroge l’application des accords de 2004 jusqu’au 31 janvier 2007, pour éviter le rattrapage des heures supplémentaires, mais aussi pour permettre de nouvelles négociations. Et les représentants des deux parties ne semblent pas près de s’entendre. De son côté, la Fédération des industries hôtelières (FIH) de Marseille reste perplexe face à la démarche « idéologique » des syndicats : « Le rattrapage des heures supplémentaires n’est pas plus avantageux pour les salariés que le paiement d’une sixième semaine de congés. » Avelino Carvalho s’oppose à ce constat : « Dans les faits, les patrons n’accordent quasiment jamais cette sixième semaine de congés payés, et au final, c’est le salarié qui trinque. »

Les syndicats de salariés sont également préoccupés par le respect du temps légal de travail dans l’hôtellerie-restauration par les patrons. Gilbert, affairé au service de touristes perdus dans leur plan de la ville, avoue : « Je ne compte pas mes heures, car je suis aussi rémunéré en fonction du chiffre d’affaires, mais cet avantage ne concerne pas tous les établissements. » Autre son de cloche chez Christian Buffat, qui nie l’existence d’heures supplémentaires impayées au-delà de 39 heures et s’emporte : « Qui est assez fada pour travailler sans être payé ? » Et de remettre en cause la loi sur les 35 heures : « C’est la loi sur les 35 heures tout entière qu’il faudrait abroger ! Si on veut travailler plus pour gagner plus, on doit pouvoir le faire. Sinon, on travaille dans l’administration ! »

1. Entre FO, CFE-CGC, CFTC et Union des métiers des industries de l’hôtellerie (UMIH).


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (19 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brassoad


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès