Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Lettre ouverte aux amoureux de la planche à billet

Lettre ouverte aux amoureux de la planche à billet

La planche à billet est vantée sous tous les toits : même certains « libéraux » en sont adepte. Jamais nos homme politiques n’ont été aussi unanimes, jamais les experts n’ont paru si sûr d’eux sans (ou presque sans) connaître de contre argument.

Mais tous ces amoureux n’ont pas tous été séduits de la même façon. La planche à billet, ou création monétaire pour les intimes a tellement de charmes éphémères.

D’abord, il y a ceux qui veulent échapper aux lois du marché : l’Etat paye des intérêts, quelle honte ! Ces fourbes de banquier !

Je ne fais pas ici l’apologie des banques, loin de moi cette idée, mais si les particuliers paient des intérêts, pourquoi pas l’Etat ? Si on vole le citoyen en prêtant à intérêt à son Etat, ne le vole t’on pas en lui prêtant pour sa maison ?

Ceux là, voudraient que la Banque Centrale nationale prête directement à l’Etat. Comme ça la charge de la dette est moins importante, le contribuable gagne, les banques perdent nous disent-ils. Mais c’est plus compliqué que cela.

Le contribuable paiera, mais par un moyen détourné, qui déresponsabilise le politique. Imaginer que ce politique laisse comme tel le déficit, et qu’il finance le reste par la planche a billet, ce politique aura mené une action « sociale », il n’a pas cédé a l’austérité, quelle courage. Il aura crée de l’inflation et il dira « ce n’est pas moi ».

L’inflation n’est pas sociale. En plus d’être l’euthanasie des banques et des prêteurs à taux fixe, c’est une hausse des prix qui pénalise la classe moyenne. Le retraité qui a perdu du pouvoir d’achat, ça lui fait une belle jambe de savoir que sa pension est restée stable en euro.

L’objectif caché est de créer un excèdent grâce à l’inflation, plus qu’un peu de traficotage des chiffres pour les dépenses indexes sur celles-ci baissent en terme réel et le tour et joué. Brillant.

D’autres (qui se voient repousser des boutons d’acné quand leur flamme se dévoile) évoquent la relance économique, et la baisse du chômage, par la multiplication du crédit. En bref une création monétaire pour lutter contre les cycles naturels d’une économie.

En 2001, Alan Greenspan, le président de la FED décida d’ouvrir les tuyaux au maximum pour empêcher la bulle internet et les attentats du 11 septembre d’avoir un impact trop important sur l’économie américaine. Durant quelques années, cela créa de la croissance. Mais sur quoi cette croissance était-elle basée ? Sur une bulle, les subprimes, une spéculation sur des crédits immobiliers pourris à taux variable, où beaucoup d’américain se sont fait plumer.

Cela n’aurait pas eu lieu sans les injections massives de la FED. Je ne dis pas que de tels crédits ne serait pas apparus, mais je pense qu’ils auraient été beaucoup moins nombreux, car ils étaient encourages par la hausse des prix de l’immobilier, et par extension, par l’utilisation de la planche a billet. Attendez, sauvez une économie par l’impression monétaire et en crée une bulle… ça me fait penser à ce que fait Draghi a la BCE avec les obligations souveraines.

En plus de créer une inflation que tout le monde paye, elle fait augmenter les bien tangibles comme l’or et la terre, car les investisseurs fuient les obligations et ont peur des actions. Donc qui profite ? Les riches propriétaires de biens réels, qui voient leur patrimoine augmenter plus vite que l’inflation.

L’amour rend aveugle, c’est certain. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 10 décembre 2012 10:54

    les banquiers veulent notre bien, c’est a dire, tout nos bien....donc, il n’est plus temps de tergiverser !

    voir : METTRE AU PAS LA FINANCE


    • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 15:33

      Un commentaire pertinent du lien proposé :

      yapadaxan dit :

      Mettre au pas la finance, c’est s’en débarrasser définitivement. Le capitalisme mondialisé, c’est le contrôle mondial de la production des richesses. Mais le capitalisme n’en a pas encore assez. Il spécule et crée de toutes pièces les moyens de la dette. La BCE n’a pas le droit de prêter directement aux Etats. En revanche, elle a le droit de prêter aux banques. Les Etats empruntent donc aux banques qui consentent des prêts avec un fort taux d’intérêts.

      De quoi les citoyens ont-ils besoin ? D’Etats maîtres de leurs économies ou d’Etats dépendants qui ponctionnent leurs citoyens, au prix de plans d’austérité ?

      Pourtant ce sont aussi ces Etats qui ont permis que la BCE ne puisse plus les financer, enrichissant en cela les banques, la finance et le capitalisme.

      Il faut un parti révolutionnaire qui sache expliquer au peuple les tenants et les aboutissants de la dette et du système économique au niveau des Etats. Il faut organiser la riposte de manière frontale pour obtenir que les richesses produites par le travail soit équitablement partagées et non confisquées par des happy few milliardisés. Il faut démarrer la mécanique populaire du refus...


    • BA 10 décembre 2012 13:23

      Charles Sannat écrit :

       

      Ha ha ha ! la crise était finie ! hahahaha !

       

      D’un côté, on apprend que l’Irlande (vous savez, le pays dont on a tant vanté le miracle économique, basé uniquement sur du dumping fiscal, ce qui est une GRAN-DE idée) ne pourrait pas rembourser comme prévu les aides européennes de 85 milliards d’euros perçues en 2010 pour leur Banquothon national. Oui, n’oubliez pas que globalement les pays ne vont pas forcément si mal que ça, s’ils ne devaient pas payer les pertes de leurs banquiers… mais c’est un autre débat dans lequel il est formellement interdit d’entrer sous peine d’être immédiatement qualifié de « populiste ».

       

      Donc l’Irlande ne pourra pas rembourser ses crédits conformément à l’échéancier prévu au « contrat de prêt ». En langage clair, cela s’appelle faire un défaut de paiement. Et de un.

       

      Pour le « et de deux », et là franchement je m’esclaffe, c’est l’Italie. La troisième économie de la zone euro, celle qui avait failli embraser l’Europe entière il y a quelques mois et faire exploser la monnaie unique en vol. Figurez-vous que là-bas c’est la crise politique.

       

      Alors au moment où j’écris ces quelques lignes, l’Europe est dans la situation suivante :

       

      Allemagne : s’en sort à peu près tant que ses voisins européens peuvent encore lui acheter quelques BM ou Mercedes. Ne devrait pas tenir longtemps dans la mesure où ses partenaires commerciaux, qui représentent 60 % de son PIB, sont en train de s’effondrer, et que ces mêmes partenaires commerciaux essaient désespérément de faire les poches d’Angela…

       

      France : pays en voie de sous-développement, surendetté, incapable de réformer et de faire des choix difficiles. La dette grossit de jour en jour sans que rien ni personne ne souhaite l’arrêter. Devrait s’en sortir quand même à peu près dans la mesure où l’État (de droite comme de gauche) va « mobiliser  » l’épargne des ménages. En clair : on va tous donner à l’ÉtatThon, que l’on soit volontaire ou pas, et notre épargne finira « réquisitionnée ».

       

      Italie : pouvait espérer s’en sortir grâce à la « magie » du docteur Mario Monti…Hélas, Silvio B. ayant besoin d’une immunité, il faut qu’il se fasse réélire. Ce ne sera sans doute pas sur les thèmes de la rigueur et de l’austérité à la Mario Monti si vous voyez ce que je veux dire. Donc le pays devrait repartir à la dérive mais…. Avec le moral !

       

      Espagne : Banquothon international en cours pour renflouer des dizaines de banques qui ont tout raté, sauf la bouffonnade des « stress tests ». Vous vous souvenez des « stress tests » ? On avait bien rigolé à ce moment-là. Résultat : un peuple saigné à blanc, et un pays dont vous assistez en direct à l’effondrement de type grec…

       

      Portugal : un cocktail d’Espagne, d’Irlande et de Grèce. Plus rien à faire. À transférer en soins palliatifs. Il n’y a plus rien à faire.

       

      Grèce : encéphalogramme plat. Mort clinique constatée. Débrancher le patient. Heure du décès ?

       

      Europe : ensemble hétérogène de pays n’avançant pas au même rythme et dans des directions opposées et tentant par tous les moyens de faire croire en leur capacité à concilier des choses inconciliables et réussissant à se mettre d’accord sur la date de la prochaine réunion… et encore.

       

      Monnaie unique : l’euro est la monnaie utilisée dans cet ensemble brinquebalant n’en ayant plus pour longtemps.

       

      La question qui se pose est de savoir si l’euro va exploser à cause de l’explosion de l’Europe ou si l’explosion de l’euro entraînera celle de l’Europe…

       

      Charles Sannat.

       

      http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-ha-ha-ha-la-crise-etait-finie-hahahaha-.aspx?contributor=Charles+Sannat&article=4152911368G10020&redirect=False



      • jef88 jef88 10 décembre 2012 14:01

        d’accord sur l’ensemble !
        mais un oubli de taille : les frontières de l’europe sont grandes ouvertes !

        donc on achète presque tous nos produits en chine en oubliant (volontairement ?) que seule la production crée de la richesse ......


      • 1871-paris 1871-paris 11 décembre 2012 16:33

        tout travail creer une richesse, industriel, intellectuel... si ce n est toi qui le fera c est un autre, si personne ne le fait tout reste immobile !

        le pib est bien le redultat de toute cette richesse, malheureusement la ponction des interets d emprunts d etat n a jamais ete aussi lourde dessus...

      • Romain Desbois 11 décembre 2012 18:41

        Faut les intérêts des emprunts d’Etat n’a jamais été aussi bas !!!! et n’a jamais aussi pesé peu en % du PIB. On n’a jamais produit autant en france que maintenant !!!!

        Tout ceux veulent faire croire qu’il y une crise sont des escrocs ou des menteurs ou des malhonnêtes ou les trois des deux.


      • Abou Antoun Abou Antoun 10 décembre 2012 13:26

        Vous faites bien de remettre les pendules à l’heure. L’inflation ... la pire des solutions car n’efface pas la dette et ruine les petits épargnants tout comme les salariés, les retraités, etc. Les allemands ont déjà donné et se souviennent de leur histoire contrairement à ce que certains affirment.
         


        • 1871-paris 1871-paris 11 décembre 2012 16:39

          n importe quoi ! de quoi parles tu ? 

          l inflation erode l epargne c est tres juste. mais tant qu elle est controle elle n erode pas le salaria qui y est indexe ! au contraire c est un remede contre la tesaurisation en scripturale !
          regarde les plans de rigueurs qui ont marsuer la chute de la republique de veimar. et en filigrane les directives prise par Roosvelte !

        • Romain Desbois 11 décembre 2012 18:43

          A condition que les salaires soient indexés la Commune.


        • Aldous Aldous 10 décembre 2012 13:36

          Article stupide :


          Il fait comme si les banques avaient l’argent qu’elles pretent aux etats.

          Revisez le systeme des reserves fractionnaires.

          Les banques se remunèrent sur des lignes de crédit par sur de l’argent.

          Les banques no possedent pas l’argent qu’elles pretent. 

          La banque centrale peut en faire autant mais sans taux.


          De plus l’article est trompeur :

          Il fait comme si les banques privées ne faisaient pas tourner la plàche a billet.

          Or c’est exactement ce qu’elles font et désormais la FED a le droit de le faire sans passer par le Congrès. QE illimité ! Interets illimités aussi !

          Ceux qui critiquent ce system ne sont pas des fanatiques de la planche à billet.

          Ils veulent juste que ce soit dans l’interet de l’etat et de tous que cette planche a billet tourne et non au profit des usuriers.

          La masse monnétaire DOIT fluctuer. C’est naturel. Elle doit s’adapter aux besoins de l’economie.

          Ce qui est anormal c’est que cette fluctuation donne lieu à usure et enrichisse les banquiers.



          • Le péripate Le péripate 10 décembre 2012 13:49

            Question concours de stupidité, puisque il en est question, je crois que la phrase « la masse monétaire doit fluctuer, c’est naturel » mérite une mention toute spéciale.

            Il est arrivé, quand la monnaie était de la monnaie et pouvait donc être considéré comme naturelle, que la masse monétaire « fluctue ». C’est le cas de la découverte du Nouveau Monde. Mais le cas général a sinon toujours été la stabilité. Ca a été notamment le cas du siècle libéral le 19eme où le Franc a sur un siècle conservé sa valeur. Et l’économie s’en portait très bien.

            La création monétaire ( de substituts monétaires) depuis n’est qu’un impôt supplémentaire, dont l’immense avantage est d’être presque invisible et de fournir des boucs émissaires commodes (si les prix augmentent deviner à qui c’est la faute, hein ?).


          • Aldous Aldous 10 décembre 2012 14:00

            L’etat doit pouvoir faire fluctuer la masse monnétaire car 


            1) la population fluctue
            2) l’activité economique fluctue
            3) les riches thésaurisent.

          • Aldous Aldous 10 décembre 2012 14:03

            en relisant votre message je vois que vous confondez fluctuation de la lasse et de la valeur.


            Je parles de la masse de monnaie emise pas de sa valeur.

            Savoir si la valeur doit fluctuer, c’est autre chose.

            En théorie une monnaie indexée sur l’or ne varie pas en valeur si on en emet d’avantage


          • jef88 jef88 10 décembre 2012 14:04

            il faut d’urgence supprimer le point 3


          • Le péripate Le péripate 10 décembre 2012 14:11

            Ah bon ! la population fluctue...


            Ce qui est drôle dans le bric-à-brac qui vous sert de connaissances économiquesvous reprenez les arguments de Friedman sur la bonne mesure de l’augmentions de la masse monétaire.

            Vous êtes donc un gauchiste monétariste.

            Pourquoi pas, en théorie. Sauf qu’il n’existe qu’un seul mécanisme régulateur réellement solide : le marché. Les sages recommandations de Friedman ont été oublié à la première occasion. Dès le 11 septembre en fait.

          • Le péripate Le péripate 10 décembre 2012 14:13

            « les riches thésaurisent » est du vulgaire keynésiannisme et carrement du charlatanisme. Argument poubelle.


          • Joachim 10 décembre 2012 14:16

            L’économie 19ème un modèle ? Combien de taux de croissance moyen de 1800 à 1914 ? 2,5% l’an, alors que l’on partait d’une économie encore préindustrielle, à tel point qu’il y a encore eu en 1847 une crise économique de type Ancien Régime à cause de problèmes agricoles ? De tels taux de croissance par le monde manchestérien, alors que si ça marchait si bien que ça, l’on aurait du atteindre des taux plus proches de 10% sur des périodes supérieures à une décennie. Et la crise de 1873, connait pas ? 


          • Le péripate Le péripate 10 décembre 2012 14:33

            Apprenez à lire. Le mot « modèle » est de vous. Je parlais de la monnaie. Niez-vous la stabilité des monnaies durant cette période ?



          • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 15:29

            Les sages recommandations de Friedman ont été oublié à la première occasion. Dès le 11 septembre en fait.

            T’as pas honte ?????
            Tu veux parler du 11 septembre 1973, jour ou Pinochet a pris le pouvoir dans le sang au Chili avec l’aide de la cia et de friedman le criminel, juste pour expérimenter ses thèses de soucoupiste ?
            Ou alors du 11 septembre 2001 qui fût la quintessence du néo-conservatisme néo-libéral de la busherie et ses ignobles coups tordus envers le monde entier ?
            Guignol tu es, guignol tu seras toujours et en prime.....aveugle, sourd, et grave déficience mentale....


          • Le péripate Le péripate 10 décembre 2012 16:20

            Je veux parler de ou bien.

            Les fous font toujours les questions et les réponses. Ce n’est pas la peine de me demander donc.


          • 1871-paris 1871-paris 11 décembre 2012 16:48

            peripate et au choix ses amnesies historique, ou ses dogmes theorique su il voudrait voir comme verite universelle !


            freidman a decouvert que les population fluctuaient... nous esperons qu a titre postume les nobels le retabliront historiquement pour cette grandiose decouverte ! heu sans deconner d autre avait peut etre compris avant non ?

            les riches ne thesaurisent pas, ba tiens dont et la mere denis porte des strings ! franchement suffisait que tu nous le disent pout qu ont efface tout les lagardere dassault levi arnaud valencienne scelliere etc que des philantropes patriotique !

          • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 15:20

            Il faudrait que tout le monde fasse de la planche à billet : Pourquoi se gêner ??
             On fait les courses, allez hop, on imprime, une nouvelle voiture ? on imprime , une belle maison ? on imprime, des dettes ? on imprime....juste pour voir comment ça va finir !!
            Le pire, c’est que ces crapules de banksters appliquent des intérêts usuriers à l’argent qu’ils reçoivent presque gratuitement des enfoirés de banques centrales.....
            Vous savez comment on appelle un tel système ? une maffia.....
            Conclusion :
            Les banquiers sont des maffieux au même titre que les politiques qui les laissent faire et qui font encore mieux en faisant voter des lois en leur faveur....ou en les renflouant at vitam eternam sans jamais être inquiété par la justice...un hold up en bonne et dû forme !!!


            • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 15:39

              Sinon, d’autres ont trouvé une solution adéquat pour en finir avec les vampires....
              ( NDLR : on compte aujourd’hui 793 milliardaires sur Terre )....
              Les envoyer tous sur la lune avec un allez simple.... !
              http://www.atlantico.fr/decryptage/tourisme-lune-est-vraiment-pour-2019-bertrand-comet-570276.html
              D’ailleurs, pourquoi attendre 2019 ? Faisons-le de suite pour qu’ils puissent voir du pays et mourir en toute sérenité et tranquillité dans les « mers lunaire » qui portent ces mêmes noms.....ah ah ah !!!


              • 1871-paris 1871-paris 10 décembre 2012 16:43

                puree que c edt nul le degres 0 en eco

                1- ou vont se fournir les banques en reserve fractionnaire a ton avis ? qui leur prete a des taux ridicul comparer a ceux qu ils pratique sur les marches financiers ?
                2- quel difference entre une inflation d etat et une creation monetaire du credit privee de maniere deregulee ? les 2 font de l inflation mon general mais l une profite a tous(1) et l autre qu au capitale exercant un effet de levier souvent speculateur de + (credit par effet de levier)

                • Romain Desbois 10 décembre 2012 17:08

                  Exact.

                  Aujourd’hui on a remplacé l’inflation par le blocage des salaires, ce qui fait perdre du pouvoir d’achat .
                  Ce que l’inflation ne faisait pas quand les salaires étaient indexés sur l’inflation. C’est hélas la gauche a supprimé l’inflation, on voit à qui ça a profité.

                  Mais trop d’inflation est très nocif, on considère qu’à partir d’un taux à deux chiffres les effets s’inversent.


                • Eloi Linquette 10 décembre 2012 17:54

                  Bonjour,


                  Je tien a répondre a certain commentaire 

                  1) Je n’ignore pas que les banques privée crée aussi de la monnaie a partir de rien, mais je dénoncé ici uniquement l’impression des banques centrales. 

                  2) Je suis contre toutes impression monétaire, pour les raisons expliquer dans l’article. Je suis pour un retour a l’étalon-or.

                  Et enfin en réponse a Aldous : Le riche thésaurisent justement car les taux d’intérêt réel sont négatif, et il sont négatif a cause de l’impression monétaire. 

                  • Aldous Aldous 10 décembre 2012 20:38

                    les riches thésaurisent avant tout parce qu’ils sont avides.


                    L’inflation decourage la thésaurisation car la monnaie perd de sa valeur, ce qui incite a investir ailleurs.

                    Les taux negatifs des prets d’etats ne concernent que les banques internationales. Pas les particuliers.

                  • Eloi Linquette 10 décembre 2012 21:57

                    Le riches ne thésaurisent pas dans la monnaie fiduciaire, mais dans l’or. L’or qui ne peut perde de la valeur, l’or qu’on ne peut crée ex nilho et qui il est vrai, ne crée rien, ne rapporte rien. 


                    La monté de l’or est irréversible tant que les obligation auront des rendement par rapport au risques aussi faible. 



                  • Eloi Linquette 10 décembre 2012 21:59

                    Les taux d’emprunt d’Etat ne concerne pas les particulier ? Qu’a t’il alors dans les assurances vie et dans une partie du livret A ? 


                  • Romain Desbois 10 décembre 2012 22:07

                    Vous avez raison Aldous mais il faut aussi reconnaître queles taux pour les particuliers n’ont jamais été aussi bas.

                    C’est le moment d’acheter sa résidence principale !!!!

                    (Fouilaryen couché !!!)

                    Eloi

                    Je ne suis pas d’accord avec vous concernant l’or.

                    Sa valeur est comme tout ce qui est en bourse. Actuellement il ya une bulle sur l’or et comme toute bulle quand elle éclatera ce seront les « petits porteurs » qui se prendront la claque.
                    Je ne vais pas pleurer sur eux mais faudra pas venir se plaindre.

                    En bourse pour faire fortune il faut vendre quand ca grimpe et acheter quand ca baisse.
                    Tout les gogos font l’inverse.


                  • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 22:21

                    La monté de l’or est irréversible tant que les obligation auront des rendement par rapport au risques aussi faible. ....

                    L’or ne monte pas, jamais, il est toujours et restera toujours à la même valeur....
                    Justement parce que le fait de créer de la monnaie ad vitam eternam fait perdre de la valeur à cette même monnaie par rapport à l’or.....
                    ex :
                     le dollar aurait perdu plus de 90 % de sa valeur depuis le jour de sa création ( cherchez donc la confirmation sur google.....)

                    Thésauriser l’or est aussi néfaste que thésauriser en règle générale....comme disait Victor Hugo « l’argent est comme un tas de fumier dans un champ, il ne sert à quelque chose que lorsque on l’étale sur le champ de façon égale.... »

                    La seule manière d’acquérir la liberté, c’est de briser vos chaines, abolir tout système financier et la monnaie de singe qui va avec, point barre....


                  • Pyrathome Pyrathome 10 décembre 2012 22:24

                    Actuellement il ya une bulle sur l’or et comme toute bulle quand elle éclatera ce seront les « petits porteurs » qui se prendront la claque.

                    Vous voulez parler de « l’or papier » ( qui représente peut-être dix fois, voire plus, la réalité physique.....) car l’or qui est chez-vous au chaud ne perdra jamais sa valeur, bien au contraire !!


                  • Eloi Linquette 10 décembre 2012 22:32

                    L’or n’est pas une bulle car l’or n’est pas un actif comme les autres : ces LA monnaies. C’est un taux de changes de la valeur des monnaie fiduciaire plus qu’un prix. Et la valeur repose dans la confiance. Personnelement, j’ai plus confiance en l’or que dans une monnaie qui peut être dissoute par des banquier et banquier centraux. 


                  • Romain Desbois 11 décembre 2012 18:48

                    vous n’avez rien compris à rien.

                    La confiance mais c’est ce qui fait tout sur tout en économie et particulièrement à la bourse, quelque soit la valeur.

                    L’or a été très bas il ya un peu plus de dix ans, il peut aussi vite rechuter dès que la crise sera érodée (je peux même le prédire pour dans un an ou deux, trois maximum).

                    Et vous savez , il suffit que quelqu’un de bien placé dise, l’or ne vaut plus rien, pour que tous les gogos courent vendre leur or. C’est comme ça qu’on casse la confiance.


                  • Eloi Linquette 11 décembre 2012 19:00

                    Vu la politique monétaire mené et vu les déclaration des banquier centraux, l’or est trés loins de ce qu’il pourrais atteindre, et quand les investisseur n’auront plus envie d’acheter des obligation a rendement réel négatif ou des actions dont il n’ont plus confiance, alors l’or augmentera. 


                    Monsieur, Rendez-vous dans 3 ans ! 

                  • Eloi Linquette 10 décembre 2012 18:15

                    Je me fait traité « d’ignorant » par quelqu’un dont je partage le raisonnement qui suit. A part sur 1 point : on se fait voler même quand c’est la nations qui imprime. 


                    Les banques profitent du système comme vous l’avez expliquez, mais je parler ici que des banques centrale. 


                  • Eloi Linquette 10 décembre 2012 22:06

                    L’inflation profitent a ceux qui ce sont endété a taux fixe, c’est sur. Mais il ne faut pas voire l’inflation que du coté des crédits : les consommateurs normaux sont touché par la hausse des dépense « vital », et les riches qui possède des terres et de l’or sont tenté de les gardé, donc de ne pas investir dans l’économie. 


                  • Stof Stof 10 décembre 2012 19:38

                    Ou comme les banques qui ont un lingot d’or et qui le revendent 50 fois sous forme de bon-papier. Comment un truc pareil peut il être légal ? Ah oui, ce sont les banquiers qui font la loi.


                    En ce qui concerne la planche à billet, de toute façon rien ne va plus dans l’économie réelle, donc pas de risque, ce sont encore les banquiers qui se goinfrent. Ils reprêtent même cet argent aux états( et à taux négatif parfois !!)....
                    Dans l’économie réelle, ce serait plutôt déflation et chômage.

                    • Romain Desbois 10 décembre 2012 22:19

                      j’ai vu un excellent reportage sur arte sur l’histoire du dollar.

                      A l’époque du dollar or , les banque sont fait la même chose. La crise venant tout étatsunien a voulu se faire rembourser ses dollar en or comme il était de règle (banque run). Évidemment , il y avait plus de dollar que d’or en branche et les banques ont donc refusé de s’exécuter.

                      C’était en 1929 ....

                      Que ceux qui prônent le retour à la monnaie indexée sur l’or (genre le puant Jovanovic) regarde cet excellent reportage.

                      La fabuleuse histoire du dollar


                    • Eloi Linquette 10 décembre 2012 22:28

                      La faillite est un des cycle naturelle de l’économie, et les cycle économique le sont touts autant. L’étalon or permet de l’accepter, la planche a billet ne fait que crée des bulle, elle met des bouchons sur les trou du bateau plutôt que de changer de bateau. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

unautre


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès