Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Mailorama : les billets qui cachent la forêt

Mailorama : les billets qui cachent la forêt

Auteur du coup de com’ du Champs de Mars, le PDG de Rentabiliweb compte de prestigieux soutiens, de Madelin à Messier en passant par Bernard Arnault.

 Mailorama, le site Internet à l’initiative de la distribution d’argent avortée samedi 14 novembre sur le Champs de Mars à Paris, s’est fait connaître du grand public. Un gros buzz pour le Groupe à la réputation sulfureuse, Rentabiliweb, qui s’offre une publicité gratuite et très efficace. Mais qui abîme encore un peu plus la crédibilité et l’image du web. Enquête.

Un chef d’entreprise atypique

La clé du succès : adapter les services payants du Minitel rose au monde du tout-gratuit web

7000 personnes massées non loin de la Tour Eiffel pour récupérer des bourses remplies de billets de 5 à 500 € : un coût modeste, 40 000 €, pour un coup médiatique de grande ampleur. Derrière cette initiative « sympathique, conviviale et bon enfant » selon les mots des organisateurs, une filiale, Mailorama. Derrière cette filiale, un groupe, Rentabiliweb. A sa tête, un PDG improbable, Jean-Baptiste Decroix-Vernier alias JBDV, 39 ans, dreadlocks, kilt et 407 ème fortune de France, avec 57 millions d’Euro de fortune personnelle. Une formation en droit et en théologie, spécialité « exégèse rabbinique », renforce le caractère atypique du personnage. De sa péniche à l’entrée du port d’Amsterdam, il contrôle ses 120 employés - qu’il appelle ses « Ninjas » - à partir de trois écrans géants.

Spécialisé dans la monétisation d’audience, le groupe connaît une ascension fulgurante : 350 000 € de CA en 2003, 2, 5 M d’€ l’année suivante, puis 10 M, 17 M, 21 M et enfin 51 M l’année dernière. La clé du succès : adapter les services payants du Minitel rose au monde du tout-gratuit web. Les systèmes de micro-paiement audiotel puis par SMS proposés par l’entreprise assurent sa forte croissance, essentiellement dans le domaine des sites pornographiques. En rachetant en 2007 le groupe Montorgueil SAS et son portail de sites porno Carpe Diem, Rentabiliweb décolle financièrement, et double son chiffre d’affaire.

Des soutiens puissants

Derrière le Groupe à l’initiative de la distribution de billets, J2M, Madelin, Arnault (PDG de LVMH) et Courbit (ex-PDG d’Endemol France)

Très croyant, JBDV met en avant, sur le site de son groupe, les valeurs de transparence, d’honnêteté, de loyauté et d’intégrité. Une philosophie très éloignée de l’image d’un des principaux soutiens de Rentabiliweb et membre de son Conseil d’Administration, un autre trygramme bien plus connu : J2M. L’ex PDG de Vivendi prodigue depuis 2007 ses conseils, quand il ne pilote pas, indirectement, la stratégie du groupe. Jean-Marie Messier transmet à son poulain ses valeurs : l’opportunisme et l’agressivité. Ainsi Cyril Zimmerman, PDG d’un Groupe en monétisation d’audience concurrent, Hi-Média, déjeune juste avant la crise avec Messier. Un déjeuner « amical » qui aura tout de même pour conséquence une tentative d’OPA hostile de Rentabiliweb sur le groupe Hi-Média. Une tentative avortée, comme le buzz de la distribution d’argent du Champs de Mars ce samedi.

Au côté de Messier, Alain Madelin siège lui-aussi au Conseil d’Administration. Une position délicate pour le Président du fonds de solidarité numérique, un organisme qui a pour objectif « de réduire la fracture numérique et de contribuer à l’édification d’une société de l’information solidaire et inclusive. »

Le très libéral Madelin veille donc à garantir l’accès à l’information et au savoir, tout en conseillant une société spécialisée dans la monétisation de sites pornographiques ou de pari en ligne. Un secteur très rentable - d’où le nom de l’entreprise, Rentabiliweb - mais pas spécialement éthique. Ainsi Bernard Arnault, PDG de LVMH, et Stéphane Courbit, l’ancien patron d’Emdemol France, sont devenus actionnaires du groupe, attirés par la très forte croissance de son chiffre d’affaire.

Le web prisonnier du sexe et des paris en ligne, comme son ancêtre le Minitel

Le coup de communication de Rentabiliweb, populiste, démagogue et irrespectueux de la misère sociale, renforce l’image de voyous du monde du Web

Si l’on ne blâme pas ces hommes d’affaires qui investissent là où l’argent fructifie, le politique Madelin est, de par sa posture de président du fond de solidarité numérique, dans une situation plus délicate. De laquelle il se sortira médiatiquement en invoquant l’absence de responsabilité d’un conseiller d’administration dans les affaires courantes d’une entreprise, comme l’initiative méprisante de distribuer des billets de banque en plein Paris. On peut d’ailleurs s’interroger sur la manière dont la société a pu obtenir l’autorisation préfectorale pour organiser cet événement, dangereux pour l’ordre public, mais aussi et surtout illégal, l’article R642-4 du Code pénal interdisant l’utilisation de billets de banque "comme support d’une publicité quelconque".

Au-delà de cette bourde administrative, c’est la question de la responsabilité du politique dans l’économie numérique qui mérite d’être posée. Car le coup de communication de Rentabiliweb, populiste, démagogue et irrespectueux de la misère sociale, renforce l’image de voyous du monde du Web. Internet s’assimile de plus en plus à une jungle dans laquelle tous les coups sont permis. Une réputation largement étayée par les déclarations du Président Sarkozy et de son porte parole Frédéric Lefebvre sur l’urgence à contrôler cette zone de « non-droit ».

Internet est stigmatisé comme un sous média, dans lequel la pornographie et les jeux de pari en ligne ou les jeux vidéos semblent les seuls secteurs garantissant une réelle rentabilité. Et cette conclusion n’est qu’à moitié fausse. Car si le Web est riche de contenus de qualité, il n’en reste pas moins vrai que les CPM (coûts pour mille, NDLR) sont toujours trop faibles pour parler d’une économie saine et propice au développement de projets à forte valeur ajoutée, notamment dans le secteur de l’information. Ainsi, les titres comme Rue 89 ou AgoraVox, succès éditoriaux et d’audience, ne parviennent toujours pas à atteindre l’équilibre. Bakchich vient de déposer le bilan, et Mediapart est dans un gouffre financier.

Le rôle du politique dans l’économie numérique

L’épisode du Champs de Mars, manipulé par les politiques dans un affrontement droite / gauche, Dati / Delanoë stérile, doit être récupéré, non par Hortefeux seulement, mais aussi par Nathalie Kosciusko-Morizet, nouvelle sous-ministre au numérique, et soeur du PDG de PriceMinister. Le débat sur l’information journalistique d’octobre 2008, éclipsé par la crise économique, a laissé l’information numérique orpheline de toute politique. On pensait encore à l’époque que le grand méchant Web allait ruiner notre presse papier ; aujourd’hui, les sites d’informations indépendants tentent, en dernier recours, une adaptation papier pour sortir de l’impasse économique. Nicolas Sarkozy a choisi de placer la PQN (Presse Quotidienne Nationale, NDLR) sous perfusion, en négligeant le cas des pure players (sites d’information indépendants sur le web, NDLR). Le coup de pub de Rentabiliweb enferme encore un peu plus Internet dans cette fausse image mêlant arnaques, mauvais goût et superficialité.

Pourtant, la consommation médiatique passe de plus en plus par le web, et les jeunes européens affirment depuis 2007 passer d’avantage de temps devant Internet que devant la télé. Et le marché est loin d’être mature : avec 15 millions de foyers connectés, il en reste 11 à conquérir. Alors Nakomo, si Borloo vous avait rendue muette à l’écologie, allez-vous retrouver votre langue au numérique ? Et proposer une réelle politique de soutien et de développement aux contenus de qualité, en commençant par l’information indépendante sur le web ?

Un article du site www.animalpolitique.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 17 novembre 2009 12:42

    article très intéressant, merci.


    • DESPERADO 17 novembre 2009 12:57

      « Une formation en droit et en théologie, spécialité « exégèse rabbinique  »
      Eh ben dite donc, ou sont nos pourfendueurs de religion , Fourest etc...
      Le talmud au service du grand capital , pervers et vicieux.


      • Le péripate Le péripate 17 novembre 2009 13:11

        Et proposer une réelle politique de soutien et de développement aux contenus de qualité.

        En France tout commence avec des émeutes, et finit avec des subventions.... smiley

        Ce pays est foutu.


        • Canine Canine 17 novembre 2009 13:30

          Internet est stigmatisé comme un sous média, dans lequel la pornographie et les jeux de pari en ligne ou les jeux vidéos semblent les seuls secteurs garantissant une réelle rentabilité. Et cette conclusion n’est qu’à moitié fausse.

          J’aurais tendance à penser que cette conclusion est à 90% fausse, et qu’il n’y a que les politiques piégés par une objectif indiscret pour énoncer des trucs pareils. Aujourd’hui, sur les 30 sites les plus rentables du net, aucun n’est directement assis sur un de ces trois secteurs.

          (http://www.guillaumeautret.com/top-30-des-sites-les-plus-rentables/)

          Parmi ces trente sites, on notera deux sites d’information, Reuters et le New York Times.


          • non666 non666 17 novembre 2009 13:57

            1) Internet stigmatisé comme un sous-media....

            Excellent
            Il faut dire que tout en etant de plus en plus credibilisé par les medias des grands groupes , internet est de plus en plus cité, reproduit, suivi....
            Comme la radio d’abord, puis la tv, Internet devient LE media de reference , le plus reactif, le moins facile a faire taire.
            Le consensus mou entre adepte de la mondialisation liberale version US et adeptes de la mondialisation compatible avec l’econbomie sociale de marché hautement competitive que defendent les chantres du traité de lisbonne ne peut plus etre combattu que sur Internet.

            Il suffit de lire les liste des actionnaires des grands groupes medias et de la comparer avec les membres du groupe de bilderberg , de la trilatérale, des amis d’israel , du siecle, de la franco-americaine et les choses deviendront claires pour tout le monde !


            2) Rentabiliweb montré du doigt

            Barbier , comme une bonne parti de ses petits camarades lecheurs de cul de la sarkozie tir aujourd’hui a boulets rouges sur rentabiliweb.
            Quel est le crime de cettte officine ?
            Avoir promis de l’argent facile aux djeunz en periode de crise.

            Heu juste une question, quelqu’un a t’il deja regardé M6 vers 1h0 du matin ?.....
            Je dis M6 , mais je pourrais dire Tf1 et ses emissions debiles de tv-realités (votez pour votre candidat préférés pour seulement 1 € /mn)
            Je pourrais aussi citer ces pubs qui passe en boucle et qui promettent aux jeunes de gagner du cash facile en appelantr un numero(payant)....

            Quand aux radios qui promettent de donner la « parole » a leurs auditeurs en les faisant payer, tout en censurant ce qui ne doit jamais etre dit, est ce la peine de les citer ?

            Bon, on en est la dans la France de nicolas.
            L’auto-augmentation du chef est en train de faire boule de neige.
            Chacun trouve desormais legitime d’aller chercher de l’argent « gratuit ».
            Les voyoux se donnent rendez vous devant les distributeurs, qu’ils soient ceux de rentaniliweb ou ceux de la societe generale...la ou il y a du cash, il y a des victimes potentielles.

            Les politiques et les fonctionnaires ayant le cul merdeux dans cette affaire (l’autorisation a été donné avant d’etre enlevé...1 h avant) , ils cherchent une victime expiatoire pour faire oublier leur responsabilité.
            Pas de bol, ce qui creve les yeux, ce sont les mauvais exemples venus d’en haut.
            Le Vice invoquant la vertue a toujours un coté fort ridicule




            • sisyphe sisyphe 17 novembre 2009 16:43

              Et l’autre dégénéré qui vient parler de « rencontre festive », se faire le petit propagandiste des racailles en col blanc qui osent organiser une provocation aussi dégueulasse, qui était inévitablement appelée à dégénérer, comme les organisateurs l’espéraient bien...

              Ce qui est honteux, c’est que la Préfecture ait donné son aval à cette saloperie d’opération hors la loi ; une manifeste manipulation, en plein « débat sur l’identité nationale », pour recentrer le « débat » sur l’insécurité, la désignation de boucs émissaires (tous les dupont-lajoie s’y sont d’ailleurs précipités) dans cette constante partie de cache-casse que joue délibérément le pouvoir sarkozyen, en occupant le devant de la scène par ses mises en scène diversives à grand vacarme des médias, pendant qu’en coulisses, se votent les lois scélérates (comme la fiscalisation des journées maladie, qui vient de passer comme une lettre à la poste, les déremboursements, l’augmentation du forfait hospitalier) qui continuent de démanteler les droits, d’aggraver la paupérisation, et de détruire le système social.

              Manipulation de laquelle la police est également partie prenante, laissant agir à leur guise quelques casseurs, dûment filmés et photographiés, pour offrir en pature au bon peuple avide de répression et de sécurité.

              Dans un état de droit, cette boite de margoulins (qui prolifère sur les sites pornos) serait évidemment interdite, son voyou de patron condamné, entre autres à payer les dégradations commises sur les biens publics aussi bien que privés, le préfet mis à pied, et une enquête de l’IGS déclenchée sur l’étrange passivité de la police.

              Dans l’état sarkozyen, les responsables s’en tireront indemnes, quelques casseurs vont passer devant la justice, mais le résultat aura été celui espéré et provoqué ; une levée de boucliers contre des « émeutiers » (comme se sont empressés de les nommer les ordures populistes, dont certaines sur ce site), la propagation d’un sentiment d’insécurité, qui justifiera de nouvelles lois répressives, et la désignation à la vindicte populaire d’une catégorie de boucs émissaires (au hasard, ceux fixés sur les pellicules), ce qui va renforcer leur exclusion, donc leur communautarisme et leur violence, justifiant de nouvelles mesures anti-immigrés, voire la remise en question des critères d’attribution de la nationalité française.

              Tout bénef à quelques semaines d’élections, pour un pouvoir de plus en plus aux abois, devant les catastrophiques résultats de sa poltique sur tous les plans ; économique (explosion de la dette), social (explosion du chômage : + 30% en un an), sociétal (destruction des services publics, sociaux, et du tissu social), et humain (8 millions vivant sous le seuil de pauvreté, 3 millions de mal logés, 1 million de victimes de la faim, renforcement des communautarismes, opposition des catégories de citoyens entre elles, etc...)

              Mais les racailles en col blanc continuent à se faire des « golden glaouis » ; pas d’inquiétude pour eux... ; pour eux, pas besoin de coups de lattes en pature aux caméras ; le dépeçage et le gangsterisme se déroulent dans les bureaux feutrés des conseils d’administration, à l’abri des regards indiscrets.

              Vive la France.


            • le-Joker le-joker 17 novembre 2009 17:06

              Mauvais exemple New Delhi on voit que vous n’y avez jamais foutu les pieds, à New Delhi où règne une misère extrême les êtres humains conservent une dignité qui manque cruellement à nos encagoulés enragés et par seulement par le steak qu’on leur agiterait devant le nez mais abrutis par un mode de vie de dégénérés qui les assimilent à des comportements qui se rapprochent plus de l’animal que de l’être humain.

              Certainement que les personnes présentes et qui se font faites tabasser avaient écrit mailorama sur le front.

              Les photos que l’on peut voir dans tous les journaux de ces évènements ne trompent personne sur les origines des encagoulés.







            • le-Joker le-joker 17 novembre 2009 17:21

              Sisyphe pourquoi ce type d’évènement (dont je ne discute pas la médiocrité) ne dégénère pas à New-York ?




            • sisyphe sisyphe 17 novembre 2009 17:26

              « Les photos que l’on peut voir dans tous les journaux de ces évènements ne trompent personne sur les origines des encagoulés. »

              Comme par hasard, on peut voir ces photos dans tous les journaux, et, par le même hasard, la police n’est pas intervenue...
              Hasard ou nécessité ??...


            • sisyphe sisyphe 17 novembre 2009 17:32

              Je n’ai pas d’information sur le type d’évènement qui s’est déroulé à New York, mais ce n’est certainement pas dans les mêmes conditions ; parce que, vu la crise, et le nombre de gens dans la survie, organiser ce type d’opération n’importe où dans le monde, aujourd’hui, ne peut qu’aboutir à une foire d’empoigne : encore bienheureux si on évite des morts...

              A moins de faire ça dans les quartiers chics, bouclés par la police... ou des services d’ordre privés, musclés... ou armés...


            • le-Joker le-joker 17 novembre 2009 17:33

              Vous n’êtes pas très cohérent les hommes de gauche, d’un côté le gouvernement avec le débat sur l’identité nationale essaye de récupérer les voix du front national et de l’autre ils laisseraient des débordements de ce type en privilégiant les photos d’encagoulés voir même en les encourageant. Je sais qu’ils ne sont pas futés mais de là à faire l’inverse de ce qu’il faudrait faire pour récupérer les voix du front national ça devient quelque peu risible vos théories fumantes.



            • Nobody knows me Nobody knows me 17 novembre 2009 17:50

              Je ne suis pas forcément d’accord avec cette hypothèse de coup monté mais c’est tout à fait logique de laisser faire des casseurs pour promouvoir des lois encore plus strictes niveau sécurité.
              C’est du domaine du bon sens.

              Cdlmt


            • sisyphe sisyphe 17 novembre 2009 17:58

              Par le-joker (xxx.xxx.xxx.17) 17 novembre 17:33

              Vous n’êtes pas très cohérent les hommes de gauche, d’un côté le gouvernement avec le débat sur l’identité nationale essaye de récupérer les voix du front national et de l’autre ils laisseraient des débordements de ce type en privilégiant les photos d’encagoulés voir même en les encourageant.

              Ah ; parce que tu n’y vois pas de relation de cause à effet ?

              C’est toi qui ne m’a pas l’air très futé, sur le coup...

              On laisse se répandre le spectre de l’insécurité, comme avant toute élection, pour justifier un bon tour de vis, qui va rassurer le chaland (face, évidemment, au « laxisme » de la gauche) ; quant au pseudo débat sur l’identité nationale, moi, j’ai toujours dit qu’ils s’étaient mis, pour conserver les voix des gens sensibles à l’insécurité, aux anti-immigtration, dans un pétrin qui allait, au contraire, leur faire perdre des voix au bénéfice du front (Marine Le Pen ne s’y est d’ailleurs pas trompée, qui s’est jetée dessus).. 

              Rappelons, en passant, qu’aux dernières élections, le Front a été entièrement laminé ; ce n’est donc pas de ce côté que l’UMP tente de récupérer des voix (ils les ont déjà), mais bien face à l’opposition, qu’ils continuent à essayer de morceler...en jouant sur leurs thèmes classiques..


            • DESPERADO 18 novembre 2009 12:18

              @Joker
              Ton petit billet raciste plus haut a été éffacé tu l’as échappé belle, petit raciste minable.
              Comparer les noirs à des gibons à qui il faudrait distribuer des bananes, tu es un minable. 


            • TSS 22 novembre 2009 23:35

              les regionales approchent ,il faut à nouveau agiter le spectre de la peur(vieille rengaine !) plus on

               en approchera moins les forces de l’ordre interviendront tout en s’agitant un maximum... !!


            • Nobody knows me Nobody knows me 17 novembre 2009 16:59

              Le très libéral Madelin veille donc à garantir l’accès à l’information et au savoir, tout en conseillant une société spécialisée dans la monétisation de sites pornographiques ou de pari en ligne.

              Après, il ne faut surtout pas parler de connivence. On se fout vraiment de la gueule du monde.
              Dès qu’il existe des fonds de subvention de ce genre dirigé par un comité, on retrouve toujours un des membres du comité dans une société privée justement spécialisée dans le secteur...
              HASARD.
              Continuez donc à vous exciter sur les « gibbons », bande de nazes.


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 17 novembre 2009 17:26

                Je serais assez d’accord avec sisyphe.

                Cette histoire est emblématique de notre époque, jugez : une espèce de guignol, pote avec le Gotha de la finance, et déguisé en Jean-Paul Gautier du pauvre, se fait des montagnes de fric en vendant du cul sur Internet. C’est connu, Internet, c’est un repaire de négationnistes nazis pédophiles, et ça ne véhicule que des rumeurs, mais là, c’est du sérieux, c’est du cul, pur et dur, ça ne peut pas être mauvais, puisque ça fait du fric.

                Un beau matin (« c’est mon choix ») le guignol en kilt décide de distribuer du pognon dans la rue pour se faire un coup de pub. Les pauvres afflueront, c’est comme dans la Star Ac, mais on ne se donne même plus la peine de les faire bosser, seul le hasard comptera.

                C’est chic, c’est tendance. C’est la France d’Après, le fric tombe au coin des rues. Les pauvres trouveront ça un peu humiliant, mais qu’importe ! Faire des heureux avec du fric, ça passe avant tout, non ?

                Un crétin microcéphale prévoirait de la castagne autour des biftons... Mais non, non, ceux qui prennent de soin de nous sont au-delà de ça : le plus fort est à venir !

                Les forces de police, à coup sûr dûment chapitrées, et n’y voyant pas malice, autorisent la « manifestation festive », après un vague hésitation. Mais enfin, non, un rabbinologue en kilt qui vend du cul, distribue du fric gratuit dans la rue, comme ça, c’est irréprochable, rien à y redire.

                Franchement, ça donne une bonne image de la police : on poursuit avec une rage féroce les ceusses qui roulent à 55 km/h au lieu de 50, on enferme les ultra-terroristes de Tarnac qui n’ont rien fait, on fouille au corps les avocats et on leur met un doigt dans le cul, mais là, rien, pas de problème.

                Et last but not least, au tout dernier moment, alors que les pauvres trépignent dans le froid, le kiltomane annonce que finalement, non, pas de fric. Résultat, une émeute.

                Et tout le monde se récrie. Le Ministère veut attaquer ? Ah ben non, il a autorisé la manif. Alors ben euh, ben on tape sur les casseurs, tous cagoulés, et certainement pas d’ici, aucun Neuilléen dans le tas, c’est bizarre. Mais c’est porteur, ça fait identité nationale.

                A ce point de crétinisation et d’irresponsabilité lamentable, il faudrait faire démissionner tout le gouvernement. mais au point où on en est...


                • signolab signolab 17 novembre 2009 18:18

                  bon déjà la rente-à-billy/ouèbe, il peut se la carrer profond profond, parce que sa pub il la tient, et si il y a un truc qu’on aura retenu c’est qu’il ne faut en aucun cas se faire rouler par ce genre de guignols de compet’, et DONC NE JAMAIS APPELER DE NUMÉRO SURTAXE OU ENVOYER DES SMS POUR CONSULTER DU CONTENU SUR INTERNET. Il y a toujours une alternative : cherchons la et arretons d’engraisser ces malfaisants.


                • Freebird 17 novembre 2009 18:17

                  Article très décevant : pas un mot sur l’appartenance de Decroix-Vernier au Bilderberg, à la Trilatérale, aux francs-maçons, à la CIA, au Mossad, au Club Pif et Hercule, à l’amicale bouliste de Ploucville-sur-Bouse. Franchement, ça baisse AgoraVox ; il va encore falloir qu’un crétin nous ponde un article sur le 11/9 pour que Cybion atteigne sa dose quotidienne de connerie. C’est malin.

                  Sinon, l’auteur s’est-il renseigné sur les liens unissant les petits cons qui se sont mis à tout casser lorsqu’ils ont réalisé que le fric n’allait pas leur tomber du ciel ? Car manifestement, ils s’étaient donnés le mot. Des membres de la Trilatérale et du Bilderberg, sans doute ? Nous attendons avec impatience votre enquête à ce sujet.


                  • SergeC 17 novembre 2009 18:30

                    un personnage atypique, certes, mais qui n est en rien responsable de l incompétence de la prefecture de police qui a laissé faire ça : http://bit.ly/machette
                    c’est surtout ca le qui est honteux... vive les pouvoirs publics francais...


                    • SergeC 17 novembre 2009 18:33

                      un personnage atypique, certes, mais en rien responsable de l’incompétence de la prefecture de police qui a laissé faire ça : http://bit.ly/machette
                      voilà ce qui est honteux ... vive les pouvoirs publics en france


                      • vero87 17 novembre 2009 20:52

                        france inter a eu, le surlendemain matin, la bonne idée de dévoiler ds un journal tres matinal la dite forêt ..... excellente info ! ..... et on comprend mieux maintenant pourquoi le ministère de l’intérieur qui avait tres vite décidé de porter plainte ,a tres vite tout annulé lui aussi !!!
                         en garantissant toutefois que les personnes se considérant lésées pourraient bien sûr porter plainte ..... quel enfumage !
                        mais ,ces manipulations parfaitement organisées ne permettent-elles pas de prendre la température de la population ,d’une certaine population ? son temps de réaction, son comportement etc etc .....
                        les psy , rois de nos démocraties modernes, ont de beaux jours devant eux et de beaux employeurs à servir !  


                        • eko 17 novembre 2009 21:57

                          No comment...
                          La mémoire c’est comme le savoir cela ne sert pas à rien...
                          Il y a des méthodes qui sont toujours efficaces avec les poissons rouges...
                          il suffit de remuer l’eau et tout se trouble...

                          Occident (mouvement politique) Violences et évolution 

                          Dans le Quartier latin, les « Occidentaux » usèrent de violence contre les militants d’extrême gauche, en signe d’opposition à la représentation de la pièce de Jean Genet Les Paravents au Théâtre de l’Odéon à Paris en mai 1966, dont ils obtinrent finalement le retrait.

                          Le 12 janvier 1967, une petite équipe d’Occident attaqua les comités Viêt Nam sur le campus de l’université de Rouen, blessant grièvement des étudiants, l’un d’eux étant laissé dans le coma[9]. Cette agression entraîna l’interpellation rapide d’une vingtaine de membres du groupuscule, dont Gérard Longuet, Alain Madelin et Patrick Devedjian. Treize militants d’Occident sont condamnés le 12 juillet 1967 pour « violence et voies de fait avec armes et préméditation[10] ». Cette affaire alimenta la tendance paranoïaque des militants d’Occident, prêts à se soupçonner mutuellement de trahison. Patrick Devedjian figurait en tête de liste des « balances » possibles. Convoqué sous le prétexte d’une réunion, le jeune militant fut soumis à un interrogatoire musclé et à la « baignoire ». Complètement nu, il enjamba la fenêtre et se laissa suspendre dans le vide avant d’être embarqué par une ronde de police.

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Occident_%28mouvement_politique%29


                          • pigripi pigripi 18 novembre 2009 00:41

                            A qui profite le crime ?

                            Bien evidemment a Karcholeon qui ne vit que pour les presidentielles de 2012. Il y a eu grace a mailramtuvu une fantastique chance de reveiller encore plus l extreme droite et tous les extremes et les gentils encagoules ont joue le jeu car c etait une okaze de passer a la teloche et ca a marche....

                            Les preuves ? La manif a ete autorise par la prefecture qui est aux ordres du Karcho alors que dans le meme temps tous les medias rappelaient que la districution d argent sur la voie publique est un delit.
                            C’est donc en toute connaissance de cause que le prefet a autorise un evenement illegal !
                            Quel exemple pour la jeunesse....
                            La question avait meme ete posee AVANT l evenuement a Christine Lagarde qui avait repondu qu’il « fallait voir exactement les modalites et circonstances » !!!!

                            Mailmatuvu a fait son boulot de communication, la prefecture a fait son boulot d’obeissance au president premier magistrat de France, la ministre ecofi a fait son boulot de com, les encagoules on fait leur boulot de cons.

                            Operation reussie : les francais estimeraient à90% que Karcholeon serait reelu en 2012...


                            • frédéric lyon 18 novembre 2009 07:20

                              Il n’existait aucun moyen, légal et légitime, d’interdire l’action de promotion et de publicité entreprise par la société Mailorama. De même qu’il n’existait aucun moyen légal d’interdire des actions similaires qui ont été organisées sans incident ailleurs dans le monde.


                              De même qu’il n’existe aucun moyen légal d’interdire les défilés syndicaux, qui donnent pourtant lieu à des saccages et à des pillages sur la voie publique.

                              De même qu’il n’existe aucun moyen légal de faire porter le chapeau à Mailorama pour les dégats importants causés aux biens publics par les émeutiers.

                              Toute cette mousse ne sert qu’à tenter de dédouaner les véritables responsables de ces destructions.

                              Et ces véritables responsables sont dans l’ordre :

                              1) Les émeutiers qui les ont commis.

                              2) L’Etat et la Force publique, qui ont été incapables de les empêcher et de protéger les citoyens

                              Tout le reste, c’est de la littérature.



                              • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 novembre 2009 04:41

                                distribuer des billets de 5 euros , une manifestation festive ??


                              • pigripi pigripi 18 novembre 2009 11:04

                                @fredefriLyon

                                l n’existait aucun moyen, légal et légitime, d’interdire l’action de promotion et de publicité entreprise par la société Mailorama.

                                Faux. La distribution d’argent sur la voie publique est interdite et mailmatuvu avait clairement annoncé son intention de le faire !
                                Les medias l’avaient annonce tout aussi explicitement
                                Questionnée, Lagarde n’avait pas nie et demande que les choses soient precisees comme si elle ne savait pas, alors que toute la france le savait (preuve : 7 000 gogos au rendez-vous)

                                Je maintiens que cette « bavure » a ete voulue par les pouvoirs publics. Chaque fois que ça merde, l’extreme droite et la droite gagnent des votes, le désordre profite au pouvoir en place.

                                De meme que la présence d’encagoules enrages aurait pu etre controlee dans le RER et le metro sans y mettre des milliers de flics en tenue ...

                                Je persiste et je signe : mailmatuvu, les encagoules, les flics ne sont que les dindons de la farce presidentielle.

                                Ceux qui ont la pretention de croire qu ils sont au dela des manipulations de Sarkoleon feraient bien de revoir sa fiche : (ancien ministre de l interieur, ami de tous les medias et des plus riches, ami des patrons (son frere au medef, autre frere puissant dans l industrie pharmaceutique), un fiston dans les comptes de l’Epad, l’autre chez les rappeurs (clin d oeil aux marginaux et copain doc gyneco), etc.


                                • Vilain petit canard Vilain petit canard 18 novembre 2009 11:08

                                  En tout cas, oui, c’était calculé, pas de doute là-dessus, mais par qui ? Je serais moins affirmatif.


                                  • pigripi pigripi 18 novembre 2009 11:10

                                    @Abgeshied

                                    La morale de cette histoire est qu’il devient impossible d’organiser une manifestation festive en France sans qu’àla faveur des très fameuses « chances pour la France Â », cela ne tourne au vandalisme et à la bastonnade.

                                    Vos « chances pour la France » sont un abces de fixation pour le pouvoir et un moyen de se maintenir en place en favorisant le desordre et la terreur.
                                    Ce sont les idiots utile d’un pouvoir cynique et totalitaire.
                                    Ils croient se faire payer la « dette coloniale » quand en realite ils font le jeu des dictatures.
                                    Si ces idiots utiles avaient les c...qu’ils pretendent exhiber, c est a Neuilly qu ils iraient piller et casser....


                                    • lauragesta 19 novembre 2009 09:57
                                      Dériére Mailorama c’est la société rentabiliweb dite « spécialisé dans la monaitisation sur le net » (en gros ils vous disent fair de l’argent avec les pub sur les page... :/ ) 
                                      Mais en fait ça c’est une vitrine leur reel activité qui consiste en fait à vous envoyer des spam sur vos pc avec des site de visio comme http://www.eurolive.com/ qui propose des conference X avec des femmesde pays pauvre (qui parle deux trois mot de français) sans vérification de la majorité de l’internaute (mineur ou pas ils s’en foute)... « Mailorama » ou Rentabiliweb donne aux hôtesse de charme 10 % de se qu’il ramassent sur les ventes de codes d’accés... (Ce qu’on ne dis pas c’est que ce sont souvent des mineurs qui prenne la CB ou le pourtable de papa maman... Ou que Papa Maman se retrouve a payé une facture de 1500 € parce que le petit est allé surfé sur une site adulte avec son portable non bloqué)
                                      Les image et vidéo de cul payable par texo surfacturé surtaxé c ’est eux aussi. Le patron dette société française ne vie même pas en France il est français basé au Cartier rouge d’Amsterdam Jean Baptiste Descroix Vernier, ils cache ses « basses activités » deriere retabilitiweb et mailorama, pour payer le moin de charge et de taxe sur l’argent qui fait en France.
                                      Pour ce donner une bonne image il a fondé un site sur basé sir la collecte de fond pour des pauvre sur internet http://www.fondationdescroixvernier.com/fondation.html qui dit :
                                      « La Fondation Descroix-Vernier a pour objectif de sauver un maximum de vies en commençant par les plus faibles. Elle est juridiquement organisée en Fondation Belge, le gouvernement Français n’étant pas de ceux qui favorisent le plus ce type d’initiative. »
                                      L’HOPITAL QUI SE FOUT DE LA CHARITE !!!!!...

                                      Laura Gesta

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès