Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Malte sous pression de Ryanair

Malte sous pression de Ryanair

Plusieurs quotidiens maltais ont annoncé, le 18 avril, que Ryanair avait menacé Malte de fermer ses liaisons au départ de l’île si le gouvernement maltais ne diminuait pas davantage ses coûts aéroportuaires. La porte-parole du « low cost carrier » irlandais, Bridget Dowling, a servi à cette occasion les arguments habituellement utilisés dans ce type de circonstances : sa contribution à l’accroissement du tourisme dans l’île et le maintien d’un certain nombre d’emplois sur le site. Mais Malte ne compte pas céder au chantage. L’exemple des dix aéroports épinglés pour « aides d’Etat illégales » fait réfléchir...

Ryanair dessert l’aéroport international de Malte depuis septembre 2006, et les autorités locales font observer que les coûts sont restés inchangés depuis le début. Tout en reconnaissant l’intérêt du service proposé par l’Irlandais, elles confirment n’avoir pas l’intention de céder au chantage. Sans doute Malte médite-t-elle sur le sort des aéroports européens qui, tels Charleroi, Pau, Aarhus, Tampere, Leipzig, Lübeck, Dortmund, Berlin, Alghero et Bratislava, sont sous le coup d’une enquête de la Commission européenne pour aides d’Etat illégales.

La France dans l’œil du cyclone
Une situation qui inquiète également bon nombre d’aéroports français : à l’exemple de Pau, plusieurs Chambres régionales des comptes ont épinglé, dans un rapport assassin, l’utilisation débridée de fonds publics (entre 300 000 et 1,5 million d’euros par an selon les cas) pour favoriser la venue de Ryanair sur des aéroports régionaux tels que Strasbourg, Rodez, Carcassonne, Limoges, Biarritz, Reims, Beauvais, Saint-Malo ou encore Marseille. Ces aéroports déroulent un tapis d’euros en échange de l’ouverture de lignes régulières, s’engageant unilatéralement pour dix ans alors que Ryanair, pour sa part, peut fermer les lignes comme bon lui semble. C’est ainsi qu’après avoir empoché les aides publiques à Biarritz pour l’ouverture de lignes « à l’année » en direction de Londres et Dublin, la compagnie a décidé de fermer Dublin à la fin de la saison touristique, avec la promesse de la rouvrir, peut-être, au printemps. Dans son numéro du 21 mars dernier, La Tribune rapporte que la Chambre régionale des comptes de Picardie a épinglé la Chambre de commerce de l’Oise pour ses faveurs à Ryanair, s’élevant à rien moins qu’un million et demi d’euros rien que pour l’année 2005 à Beauvais (Paris, pour Ryanair).

Plan média bidon
Pour éviter de se voir taxé d’aides publiques illégales, Ryanair fait verser l’argent à sa filiale Marketing Airport Marketing Services Ltd, en échange d’un « plan média » consistant en quelques annonces sur son site internet. Malheureusement, la contrepartie promotionnelle est sans aucune mesure avec les sommes avancées, comme l’ont notamment cruellement reproché aux aéroports de Strasbourg et Rodez les Chambres régionales des comptes d’Alsace (rapport 07-537 du 29 juillet 2007) et de Midi-Pyrénées (rapport DO7 257 04 du 28 septembre 2007). Selon des sources bien informées, la Cour des comptes aurait été saisie de l’ensemble de ces dossiers ; il faut dire qu’on parle de plusieurs dizaines de millions d’euros de subventions déguisées. A la Commission européenne, on fait prudemment observer, pour expliquer que seul Pau a été inquiété à ce jour par l’Europe, qu’une enquête de l’Union pour aides illégales ne peut s’ouvrir que si une plainte est déposée à Bruxelles.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • el bourrico 23 avril 2008 11:42

    Avions neufs pour frais d’entretient réduits, personnels recrutés en Europe de l’est et sous payés, salaires variables en fonction des vols effectués, vous n’êtes payés que pour ce qui est prévu, les imprévus sont à vos frais (retard, déroutement, etc.), pertes régulières des contrats pour renégiociations des dits contrats à la baisse, etc, etc. La liste est longue.

    Et dire que certains trouvent ça formidable, un cousin à moi est pilote, il s’est renseigné pour rentrer cher Ryanair, il a compris, il est allé voir ailleurs.

    Bref, que Malte résiste a cette entreprises "moderne" est une très bonne chose, si seulement le France avait un peu de courage pour envoyer balader ce genre de société nuisible, ce seait bien aussi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès