Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Marcel Frydman, entrepreneur à 79 ans : la questions du drive

Marcel Frydman, entrepreneur à 79 ans : la questions du drive

Dans la série de mystères qui entourent le fonctionnement de l’individu il y a cette cassure entre les suiveurs et les entrepreneurs, les actifs et les passifs, ceux qui s’en prennent continuellement à l’état et ceux qui s’en prennent qu’à eux-mêmes, ceux qui construisent un empire à partir de rien et ceux qui le dilapide. 

Alors qui peut pousser Marcel Frydman à se lancer dans de nouvelles aventures à 79 ans ? Depuis qu’il a du céder (une OPA) la célèbre marque Marionaud aux Chinois, Marcel Friedman n’arrête pas. Au début des années 2000, il se lance dans la chirurgie esthétique. Il dirige maintenant les deux cliniques Elysée-Montaigne et Paris Spontini. Mieux. Le 24 juin 2010, il inaugure avec deux associés, Patrick Gihan, Christophe Lizot, et un comité scientifique, un Centre Dentaire, dénommé Excellence Dentaire, de plusieurs centaines de m2. 

Marcel Frydman a commencé à travailler à 14 ans comme ouvrier tailleur. Il travaille donc depuis 65 ans non stop. Les motivations ? Il y en a plein. Surtout chez ces secondes générations d’immigrants. Surtout chez ceux qui ont connu la misère, comme pendant la seconde guerre mondiale quand sa famille d’origine juive polonaise a du se cacher. Son père sera finalement déporté et gazé à Auschwitz. Ce sont des choses qui marquent. Qui motivent. Il y aura toujours une différence de perception entre ceux qui ont tout eu facilement pendant leur jeunesse et ceux qui doivent prouver quelque chose parce que sortis de l’ opprobre, de la misère et du déficit d’éducation. 

Pour reprendre le titre du livre d’ Andrew Grove, le fils d’une famille de juifs hongrois, dont le père, lui, revint d’Auschwitz miraculeusement : "Only the Paranoid Survive" , ceux qui veulent assurer le futur semblent être ceux qui se souviennent très bien d’un passé incertain, voire dangereuxAndrew Grove et sa famille emigrèrent aux USA quand les russes envahirent la Hongrie en 1956. Andrew Grove, comme Frydman était certainement motivé. Co-fondateur d’Intel, dont vous utilisez tous les microprocesseurs dans vos ordinateurs, il en devint le PD-g pour faire d’Intel la même chose que Frydman fit avec Marionaud : un géant dans son secteur. Grove aurait sans doute pu titrer son livre :"Seul le paranoïaque réussit".


Moyenne des avis sur cet article :  2.51/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Parti Breton 10 juillet 2010 12:19

    @Foufouille,
    Je ne crois pas que ce soit le « pognon » qui pousse un entrepreneur à entreprendre ; dans le cas de Marcel Frydman, je pense qu’il pourrait largement se contenter de se la coulée douce ; les motivations , le drive, sont ailleurs.


    • foufouille foufouille 10 juillet 2010 12:27

      mais si
      le pognon apelle le pognon
      plus ils en ont plus ils en veulent

      sinon ils pouraient aider les gens
      mais ca doit etre plus dur que de signer des cheques


    • Trashon Trashon 30 juillet 2010 23:19

      Foufouille

      Pour certain il y a bien plus enivrant que le pognon même s’il va de pair avec, c’est le pouvoir


    • DESPERADO 31 juillet 2010 12:28

      Foufouille

      bien d’accord avec vous.
      Jamais assez d’argent, c’est un vice.Me dire qu’il aurait des motivations métaphysique, c’est de l’enfumage.
      ce sont des voleurs institutionnels.
      On essaie de nous vendre les Maddoffs en libertés comme étant des seigneurs de la vertu économique.
      Ils sont capables de tout pour gagner plus de fric, même se faire passer pour des humanistes. 

    • foufouille foufouille 10 juillet 2010 12:37

      "Aujourd’hui je suis à la tête des des plus prestigieuses clinique esthétiques de France : 70 éminents chirurgiens y opèrent des patients qui veulent se débarrasser des disgrâces avec les quelles ils vivent mal. Nos chirurgiens leur apportent du bien-être et du bonheur. Un tel pôle de 70 chirurgiens est unique au monde."

      La commission des sanctions de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a condamné Marcel Frydman et son fils Gérald à une amende de 5 millions d’euros et 550 mille euros respectivement pour un délit d’initié lors de la vente, en 2003-2004, de leur participation dans la société Marionnaud Parfumeries. La sanction, qui date du 20 novembre 2008, a été révélée sur le blog de Maître Allegra[3] et est consultable sur le site de l’AMF


      • Parti Breton 10 juillet 2010 14:12

        Donc il a payé sa dette... Pour les reste on trouve aussi des articles plus mesurésque vos propos , car présentant une vision plus globale comme par exemple , http://www.boursereflex.com/actu/2009/06/15/Parfum_de_crise_chez_Marionnaud _700_emplois_supprimes_en_France

        La question de l’article demeure : qu’est-ce qui pousse un entrepreneur à entreprendre ?
        Et c’est celle là qui m’intéresse.


      • voxagora voxagora 10 juillet 2010 15:03

        Il s’agit du désir qui pousse tout être humain qui,
        tant qu’il le peut, veut aller de l’avant, même si le corps s’affaiblit.
        Mais ce qui peut tuer le désir, tout simplement de vivre,
        de l’entreprise de vivre, c’est le dénigrement d’un être humain
        et de ses actes par les autres.
        Foufouille vous allez un petit peu loin.


      • foufouille foufouille 10 juillet 2010 15:09

        dans son cas le pognon

        pour le petit patron, adorer son travail


      • hans 10 juillet 2010 20:02

        Bien vu, il y a aussi d’autres exemples comme l’ancien PDG de DIM qui a recréé la société Bleu Forêt voyant le desastre des localisations (DIM ne produits plus en France) et d’autres aussi dont j’oublie le nom dans le domaine des chaussures.
        Par contre à La Gacilly Yves Rocher, il semble que le vent tourne....


        • sebastien43 31 juillet 2010 18:58

          je me permets par ailleurs de saluer l’auteur de cet article monsieur argouach, je ne savais pas que rédiger un papier, émettre une opinon pouvait susciter autant de réactions outrancières, réactions qui par ailleurs n’ont rien avoir avec le fond de votre papier.

          Sans chef d’entreprises pas de salariés, sans présidents d’associations pas d’employés, sans acteurs engagés dans la vie de la cité pas de réformes, après s’engager entraîne parfois des situations de risques, ou des erreurs etc...Mais in fine la question posée dans votre papier est des plus intéressante : il n’ya pas d’âge pour créer, innover, s’engager, entreprendre...Et cela m’apparaît une perspective véritablement intéressante. Tant qu’il y’a de l’envie..


        • bob 10 juillet 2010 21:14

          Bonjour,

          Plusieurs critiques sur cet article :

          Tout d’abord la plupart des journaux sont plus ou moins financés (directement ou non ) par l’état. Je vous ferai grâce des différents procédés de financement. Qu’en est-il du vôtre ?
          Suite à cette question, ou vous situez-vous parmi les gens qui vivent des subsides de l’état ou parmi les entrepreneurs ?

          Ensuite pourriez-vous expliquer le mythe de l’entrepreneur qui part de rien et fonde un empire SURTOUT LORSQU’IL DEVAIT SE CACHER ET NE PAS SE LIVRER A UNE QUELCONQUE ACTIVITE. Je voudrais savoir comment un individu ( quelqu’il soit) sort de son chapeau un investissement minimal pour une entreprise. Il va sans dire que les économies personnelles, l’héritage de l’oncle des amériques etc... sont des explications aussi éculées que peu crédibles.

          Pourquoi souligner qu’il est juif ? Le caractère religieux est donc si important dans la construction d’une fortune ???


          • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 16:54

            On se demande ce qui, dans le commentaire de Bob, peut judtifier un repliement !! Vous censurez ceux qui sont en désaccord avec vous, c’est bien cela ? 


          • chuppa 30 juillet 2010 20:07

            Les critiqueurs sont ils tous des créateurs d’emploi pour « ramener leur fraise » !!!
            Les salaires ne viennent pas de Mars ....
            Les « patrons » sont motivés notamment par : être maître de leur destinée (tant que faire ce peut) ; épanouir ses compétences et en vivre ; transmettre à ses enfants des connaissances et un patrimoine etc etc


            • bob 31 juillet 2010 10:35

              De quoi parlez-vous ? du créateur d’entreprise qui vit avec pratiquement la même paye que ses employés ou du flan avachi à son bureau et dont le seul but est de récupérer le maximum d’argent sur la bête avant de partir ?


            • perlseb 31 juillet 2010 11:42

              du créateur d’entreprise qui vit avec pratiquement la même paye

              Et aussi avec le même intéressement au capital ? Seul le fric motive les entrepreneurs.

              Intéressons-nous plutôt à la motivation des bénévoles (et il n’y a pas que ceux qui travaillent dans l’humanitaire, il y a par exemple des informaticiens dans le logiciel libre).

              Les entrepreneurs sont de grands gamins capricieux qui n’ont pas beaucoup de maîtrise personnelle. Voilà pourquoi ils courent toujours sans cesse. L’action continuelle permet d’éviter de réfléchir, ça peut aider quand on n’a pas sa conscience. Les entrepreneurs ont une part de responsabilité énorme dans la destruction de la planète à vouloir activer tout le monde autour d’eux pour l’exécution de leurs projets personnels. J’espère qu’on les jugera comme il se doit dans le futur : de grands malades.

              Je ne suis pas pour l’immobilisme mais bouger sans maîtrise personnelle ne mène qu’au chaos. Donnez de l’argent à homme sensé : il s’arrête de travailler et profite de la vie. Donnez de l’argent à un entrepreneur : il l’investit pour gagner encore plus quitte à détruire son environnement.

              Mettons en avant la créativité ou l’inventivité plus que l’entrepreneuriat. Investir de l’argent dans un commerce quelconque s’apparente à une partie de poker qui n’apporte en définitive pas grand chose à la collectivité (les emplois subalternes créés le sont en contrepartie d’une concurrence qui détruit des emplois qui étaient peut-être plus valorisant).


            • Causette Causette 31 juillet 2010 00:18


              Dans la série de mystères qui entourent le fonctionnement de l’individu il y a cette cassure entre les suiveurs et les entrepreneurs, les actifs et les passifs, ceux qui s’en prennent continuellement à l’état et ceux qui s’en prennent qu’à eux-mêmes, ceux qui construisent un empire à partir de rien et ceux qui le dilapide (de l’auteur)

              le premier alinéa, c’est du lourd smiley
               
              Clinique Élysée Montaigne et Paris Spontini, la vache ! c’est CHICOS dites donc ! les prix ne sont pas indiqués, est-ce un hasard ?

              après être aller faire un tour sur leur site, on dirait bien que ces cliniques ne sont pas là pour les ouvriers et employés accidentés du travail smiley les ouvriers c’est des passifs qui dilapident nous dit l’auteur, ET puis ces feignants d’ouvriers ils s’en prennent à l’Etat alors que les Banquiers et les entrepreneurs, eux, à part quelques milliars de subventions ils ne demandent rien à l’Etat, hein ! quoi ! comment !

              le site des accidentés du travail et des maladies professionnelles http://www.risquesprofessionnels.ameli.fr/fr/accueil_home/accueil_accueil_h ome_1.php

              N.B. : j’ai constaté depuis début 2009 la fermeture de 4 cliniques esthétiques sur Paris ? serait-ce la crise aussi chez les riches ?


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 11:48

                Salut Argouarch ,

                Ici sur ce site ce qui intéresse le lecteur c ’est ’ les patrons sont des salauds ’

                Venir faire l’ apologie de ceux qui entreprennent et réussissent ne peut que leur faire du mal .

                Bon courage à vous , les esprits tordus ne sont pas ceux que l’ on pourrait croire .... smiley

                Longue vie aux entrepreneurs qui créent des emplois  !


                • Jean 31 juillet 2010 11:55

                  De l’ emploi ou de l’ exploitation pour s’ enrichir ?


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 14:15

                  Tonimarius ,

                  Je pense , pour répondre à ta question que lorsque l’ auteur censure un post on sait qui le censure , par contre quand je prends un moins six anonyme on ne sait jamais quel est le sinistre courageux anonyme auteur du moinssage .

                  J’ appelle ce genre de sorte de gens des couilles-molles , pareilles que ceux qui ont dénoncé des juifs pendant la guerre , des courageuses fiottes couilles-mollettes .


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 14:55

                  Tonimarus ,

                  Que voilà un beau langage qui est le vôtre ,
                  Je ne vous ai jamais vu sur les fils de Villach ou de l’ autre sinistre insulteur Morice lorsque les commentaires ont été non-seulement repliés , mais tout simplement supprimés .
                  Des centaines de commentateurs ont été victime de ces agissement iniques .
                  Où se trouvait votre indignation ?

                  Concernant votre question l’ auteur ici fait valoir son expérience sur un autre site , cela a l’ air de vous indifférer .

                  Il a parlé de charte , eh bien si la charte ici n’ était pas à géométrie variable des milliers de posts seraient voués à suppression .


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 15:37

                  Vous avez raison Tonimarius .

                  Maintenant vous pouvez quitter l’ entonnoir sur la tête .... smiley


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 11:59

                  Jean si ton intention est de ne pas être exploité tu crées ton propre emploi , comme ça c ’est tes clients qui t’ exploiteront .

                  Et si tu te mets à ton compte , travailles gratuitement ça t’ éviteras de t’ enrichir .


                  • Argouarch Argouarch 31 juillet 2010 14:11

                    Diffamation, vous connaissez ? La France a les lois anti-diffamatoires les plus strictes de toute l’Europe. Beaucoup de petits médias ferment à cause des procès en diffamation. Je suis bien placé pour le savoir, je me suis retrouvé au tribunal pour des choses insignifiantes que je n’avais même pas écrites moi-même. Dire que quelqu’un n’est « intéressé que pas le pognon » peut être considéré comme une diffamation, et dans le cas de Marcel Frydman, comportant même une dose d’antisémitisme sous-jacent. C’est pas moi qui fait les lois en vigueur et que ça soit agoravox ou agence bretagne presse, ces sites doivent se protéger même si c’est au dépend de la liberté d’expression. Tout le monde ne peut pas être le Canard enchainé avec un budget important juste pour les avocats. Et de toutes façons chacun peut avoir son blog ou son site web et prendre ses responsabilités au lieu de les chargées sur les épaules du directeur d’un autre média qui doit en assumer la responsabilité juridique.


                    • Béatrice Bonichon Béatrice Bonichon 31 juillet 2010 14:55

                      Est-il diffamatoire de dire que cet article est un publi-reportage pour une fripouille notoire condamnée à 18 mois de prison avec sursis pour « diffusion d’information fausse », « tromperie » et « complicité de faux et usage de faux »

                      http://www.lepoint.fr/actualites-societe/marionnaud-l-ex-pdg-marcel-frydman-condamne-a-18-mois-avec-sursis/920/0/259151

                       :-> :->

                       


                    • Claude Hubert rony 31 juillet 2010 14:57

                      @ Argouarch

                      Je vous cite : « . Dire que quelqu’un n’est »intéressé que pas le pognon«  peut être considéré comme une diffamation, et dans le cas de Marcel Frydman, comportant même une dose d’antisémitisme sous-jacent »

                      outre que votre accusation est gravissime, elle démontre tristement aussi votre incapacité à argumenter. Pauvre défense.


                    • Causette Causette 31 juillet 2010 14:29

                      Par rocla (haddock)
                      Jean si ton intention est de ne pas être exploité tu crées ton propre emploi , comme ça c ’est tes clients qui t’ exploiteront .

                      un peu simplet comme raisonnement !

                      Un record de faillites en 2009, selon Euler Hermes SFAC
                      la production mondiale va reculer en 2009 pour la première fois depuis 1945
                      Le nombre d’entreprises défaillantes augmenterait de 25% en 2009. Euler Hermes SFAC estime que les défaillances d’entreprises pourraient atteindre « le record historique de 72 000 en 2009, et continueraient de progresser en 2010 ».
                      En 2008 déjà, les faillites avaient bondi de 15%, pour atteindre 57 700 entreprises, le chiffre le plus élevé depuis les 61 000 cas de 1997.
                      article mars 2009 Le Figaro.fr  smiley

                      Le Point septembre 2009 : « .../ ... Septembre a été le deuxième mois le plus noir pour les faillites en France avec 6.598 défaillances d’entreprises, un chiffre en hausse de 12% par rapport au même mois de 2008, annonce l’assureur-crédit Coface. Le record historique avait été atteint en mars 2009 avec 6.773 faillites ... / ... »

                      Et surtout, pour un auto-entrepreneur, je parle bien entendu d’un chômeur qui aurait l’idée de créer son propre emploi, il ne faut SURTOUT PAS confondre chiffre d’affaire et revenu ; dans ce genre d’aventure le salaire (revenu) peut ne pas dépasser les 500 euros par mois pour énormément de travail.


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 14:49

                        Causette ,

                        Des faillites il y en a toutes les années depuis que les entreprises sont structurées .

                        Si on suivait votre raisonnement on pourrait se suicider à la naissance , vu qu’ à la fin on meurt de toute façon .

                        Des prétextes et excuses pour ne pas oser entreprendre on en trouve 1000 par jour .

                        Dire qu’ on ne veut pas être exploité et qu’ on ne veut pas enrichir son patron , soit . Chacun pense comme il veut .

                        Perso c ’était mon avis à une certaine époque . Je me suis mis à mon comte et j’ en ai été très heureux .

                        Ca s’ appelle mettre ses idées en pratique .

                        Maintenant si l’ émetteur du propos en question a une solution tenant la route ce serait intéressant de la connaitre . Je spécifie  : tenant la route .


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 15:41

                           bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour  bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour bonjour Tonimarius , noublie pas le chapeau ....


                        • ZEN ZEN 31 juillet 2010 15:51

                          rocla
                          Tu te fais du mal
                          Il est temps de prendre des vacances, capitaine
                          Cap sur Antibes où t’attend ton yacht... smiley
                          Et bon vent !


                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 16:34

                          Zen merci pour ces judicieux conseils ,

                          Mais Antibes ça va pas , avec toutes ces antibaises comment ferais-je  ?

                          Bonnes vacances également à vous ,   smiley 


                        • Béatrice Bonichon Béatrice Bonichon 31 juillet 2010 15:11

                          Pour info, il est extrêmement surprenant, compte-tenu du passé judiciaire de monsieur Frydman qu’il soit encore autorisé à exercer des fonctions de mandataire social ....

                          http://www.inforeg.ccip.fr/Incompatibilite-et-interdiction-de-gerer-fiche-57-6146.html

                          Monsieur l’auteur, vous avez peut-être involontairement levé un lièvre....


                          • Lorenzo extremeño 31 juillet 2010 15:58

                            @ l’auteur,

                            un truc a du m’échapper dans le titre de l’article la question avec un « S »
                            je n’ose penser qu’il s’agit d’une grossiére erreur de la part d’un directeur
                            d’une agence de presse fut- elle bretonne.
                            Marionaud le géant du secteur tellement connu c’est pas MARIONNAUD des fois ?
                            En vous remerciant par avance de bien vouloir m’apporter ces précisions.


                            • brieli67 31 juillet 2010 17:40

                              du 9 du côté du RITS ??


                              Confirmations ou l’inverse ? 
                              un peu de suivi Diantre ! M. le journaliste citoyen.

                              • sebastien43 31 juillet 2010 18:48

                                bonjour,

                                Je viens de lire avec intérêt l’article sur marcel frydman, je note que l’auteur pose de vrais questions, à un moment ou un débat national s’amorçe sur la retraite et sur l’idée de la repousser à plus de 60 ans. Quels sont les ressorts poussant un homme ayant commençé à travailler à l’age de 14 ans à continuer à 79 à lancer des projets, à développer des entreprises, à faire vivre des salariés.

                                Je suis allé sur internet pour mieux comprendre le parcours de marcel frydman, et je suis étonné pour ne pas dire stupéfié par les commentaires caricaturaux postés suite à la rédaction de cet article qui suscite des réactions enflammées : les patrons tous pourris, ils ne créent des entreprises que pour le pognon etc, dans le simplisme et la caricature on ne fait pas mieux.

                                Je passe les commentaires ultra limites, concernant marcel frydman, confronté à des affaires qui ont défrayées la chronique, je note que personne ne se souvient que ce type à crée marionnaud, à partir de rien, qu’il à généré plus de 5000 emplois en france, et payé à travers son entreprise et sa personne des millions d’euros au fiscs, aux organismes sociaux, tout en faisant vivre directement ou indirectement des dizaine de millers de personnes.

                                Que marcel frydman est fait des erreurs, il est le premier à le reconnaître, mais la manière dont il a été trainé dans la boue, médiatiquement et socialement m’interpelle. Une vraie mise à mort sociale par médias interposés.

                                Un certain nombre d’acteurs du monde économique : telles toutes ces entreprises : michelin et autres qui planquent des millions d’euros en suisse n’ont pas eu le droit à un tel traitement médiatique, les sympathiques bettancourt and co mettent des mois à être convoqués devant les juridictions compétentes..

                                Je note également que la curée à été lancée par des médias tenus par ses concurrents, dérangés de voir un autodidacte devenu en dix ans leader dans un secteur aussi rentable, que celui de la cosmétique.

                                Cet homme à 79 ans, continue à avancer, développer des projets au lieu de se la couler douce aux barbades, et à travers certains commentaires dont ceux émis par foufouille ou la mère béatrice bonnichon, j’entends la voix de l’inspecteur javert personne imaginé avec brio par victor hugo, cet inspecteur javert qui n’avait de cesse de poursuivre jean valjan de ses foudres, de sa bêtise, de sa hargne, de sa rancune..


                                Par ailleurs madame bonnichon, moi qui ne suis appointé par personne, qui vit à paris et non pas en bretagne, je me permets de vous préciser que vos propos sur l’agence de presse développée par l’auteur, sont méprisables, écrivez, publiez et nous commenteront sur le fond...Mais vous refletez ce que la france porte en elle de plus méprisable : les calomnieurs, les aboyeurs publics..Créer votre entreprise, réussissez une belle succès story, rédiger un beau manuscrit, publier de beaux articles et vous attirerez le respect, mais pas en vous comportant de manière indigne et pathétiqe.




                                • Causette Causette 31 juillet 2010 19:27


                                  créer une entreprise à partir de rien, dites vous ? pouvez-vous nous donner la recette ; je pense que ça en intéresse beaucoup ici

                                  rien que pour une micro-entreprise, pour débuter, il faut investir un minimum (stage chambre de commerce, coûts du matériels) et les banques ne prêtent pas aux chômeurs ;

                                  être conscient que quel que soient les revenus de l’entreprise, les charges minimum sont loin d’être négligeables ; outre les impôts, il y a des charges à payer dès la première année, même si le chiffre d’affaire est égal à zéro.
                                  + la CSG et la CRDS, soit environ 127 € /trimestre
                                  + Allocation familliale : 86 € /trimestre
                                  + Caisse de retraite comme Organic : 196 €/ Mois
                                  = prévoir minimum 267 € par mois de charges auxquelles viendront s’ajouter vos impôts.
                                  CE N’EST PAS RIEN !

                                  pour ce qui est des condamnations de ce monsieur,
                                  - une première condamnation le 26 septembre 2007 : 45 000 € (amende + dommages et intérêts pour avoir illégalement REvendu des flacons-testeurs de grands parfumeurs
                                  - une deuxième condamnation en 2008 : 18 mois d’emprisonnement (avec SURSIS) + 300 000 € d’amende pour avoir truqué les comptes de l’entreprise en 2002 et 2003

                                  faut-il vous rappeler que les prisons françaises sont remplies de gens qui ont fait bien moins que ça !


                                • sebastien43 31 juillet 2010 19:38

                                  Lorque j’évoque créer une entreprise avec rien, c’est avec peu
                                  concernant les condamnations évoquées : il a été jugée il a donc payé aux yeux de la société etc.

                                  Mais en effet, si votre regard ne se porte que sur cet aspect de la vie d’un entrepreneur qui a crée plus de 5000 emplois, développé plus de 1000 points de ventes, et crée un géant de la parfurmerie en mettant en place les 33 heures avant l’heure, en proposant une mutuelle de premier plan à ses salariés etc... ( je vous conseille de lire alter éco ) cela est votre droit.

                                  concernant votre jugement de valeur sur les condamnations, évoquées, c’est votre choix, mais cela n’est en rien en lien avec le fond de l’article..Je me répète, il y’a beaucoup de javert dans notre société, et je crains que vous en fassiez partie..Ce homme a assumé devant la justice des hommes, laissez le vivre et continuer à créer et développer des activités. Ce qui est à mon sens la meilleure preuve, que ce monsieur est un entrepreneur et non pas l’escroc que vous vous plaisez à décrire..




                                  • sebastien43 31 juillet 2010 19:55

                                    pour info et les sympathiques causettes et beatrice bonichon, je vous conseille la lecture de ce papier : cela vous évitera peut être de tomber dans la caricature tout en vous permettant d’approfondir vos sources et vos références sur le personnage traité dans l’article.[PDF]

                                    Marcel Frydman, Marionnaud Parfumeries
                                    Format de fichier : PDF/Adobe Acrobat
                                    Marcel Frydman fait partie de cette race d’humanistes qui resteront fidèles jusqu’à leur dernier ..... 10 Ironie du sort, Marcel Frydman, un homonyme, ...
                                    mapage.noos.fr/digueneuve/frydman.PDF - Pages similaires

                                    • Causette Causette 31 juillet 2010 21:25

                                      alors reposons la question :
                                      créer une entreprise à partir de PEU, dites vous ? pouvez-vous nous donner la recette ; je pense que ça en intéresse beaucoup ici

                                      ça m’intéresse vraiment monsieur Sébastin 43 c’est pas une blague - par ces temps difficiles, car moi-même ayant PEU, si vous pouviez m’indiquer la marche à suivre, vous seriez bien aimable.


                                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 31 juillet 2010 21:30

                                      Causette ça intéresse personne ici de créer une entreprise , ce qui intéresse les gens ici c ’est la balavassion c ’est à dire de parler parler parler .

                                      Julien Clerc le disait ’ travailler c ’est trop dur et voler c ’est pas beau .
                                       
                                      La France de maintenant c ’est la balavassion ... smiley


                                      • Argouarch Argouarch 1er août 2010 11:28

                                        Certes Frydman a été condamné mais il s’est vu ligué contre lui tout l’establishment français du cartel de la parfumerie, les gens et les entreprises les plus riches de France en fait. Frydman et Marionaud étaient un nouveau venu, un arriviste, dans le petit club fermé de l’Oreal et compagnie, dont tout le monde a pu découvrir les connexions intimes avec le pouvoir et l’état. Le scandale c’est que Madame Bettencourt ne sera jamais inquiétée et que Frydman, lui, a été victime d’une cabale, voire une chasse au sorcières et définitivement d’une campagne médiatique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès