Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Marché du porc : la loi de la jungle gagne encore !

Marché du porc : la loi de la jungle gagne encore !

Hier, la table ronde du ministre de l’agriculture au sujet de la crise de la filière porcine, s’est tenue sans les deux premiers groupes de la fillière, qui jugent la hausse du prix du porc demandée trop élevée. Malgré tout, la cotation du Marché du porc breton devrait reprendre aujourd’hui.

 
Une réouverture totalement illusoire
 
Cela fait plus de deux mois que les éleveurs manifestent contre la baisse des cours sous le prix de revient, que certains estiment autour de 1,50 euro le kilo, alors que les prix étaient tombés à 1,23 euro. D’abord, le gouvernement a pris les manifestants à la légère, Stéphane Le Foll ayant le culot de répondre à un éleveur « c’est moi le ministre, mais moi je ne peux pas tout régler hein, un ministre n’est pas là pour décider tout ce qui se fait dans le monde  », le gouvernement se contentant d’aides totalement dérisoires. Avec le maintien de la pression, le montant des aides a été revu à la hausse, le gouvernement a fixé un prix objectif de 1,40 euro, sans coercition, ce que les deux premiers acheteurs ont refusé.
 
Pour donner le change et entretenir l’illusion que la majorité agit, Stéphane Le Foll est venu à l’Elysée avant de tenir une table ronde avec les principaux acteurs de la filière pour essayer de rouvrir le marché breton du porc qui avait fermé du fait du refus des deux principaux acteurs, Bigard et Cooperl, de se plier au prix non contraignant fixé par le gouvernement. Toutefois, le président du marché a annoncé sa réouverture demain malgré l’absence des deux principaux acheteurs, qui pèsent environ 40% de l’abattage de porc en France, et demandent « un retour à un prix de marché libre  ». Ainsi, il n’est pas assuré que les prix se situent à 1,40 euro aujourd’hui, puisqu’il n’y a aucune mesure contraignante. ..
 
S’agiter pour faire semblant d’agir
 
Cette nouvelle séquence est assez incroyable. En fait, un peu comme Alexis Tsipras avec les créanciers de son pays, toute proportion gardée, le gouvernement n’agit pas, autant du fait des traités européens que de ses convictions. Aujourd’hui, il n’est plus concevable de fixer un prix plancher pour les produits agricoles, alors que c’était pourtant la base de la PAC il y a encore quelques années. Une telle issue protégerait les éleveurs, même s’il faudrait des mesures accompagnatrices pour éviter les effets pervers. Et l’agitation des dernières semaines montre que c’est pourtant la seule solution. Car comment maintenir ce prix en France, quand il est 28 centimes plus bas en Allemagne et 38 aux Pays-Bas  ?
 
En demandant aux acteurs de la filière en France de consentir librement à acheter le porc plus cher que sur les autres marchés européens, le gouvernement montre qu’il a renoncé à vraiment agir et qu’il ne propose pas de solution durable pour les éleveurs. Avec la pression des immenses exploitations de nos voisins, qui ont aussi l’avantage de salaires bien plus faibles, la concurrence est totalement déloyale pour nos éleveurs. Devant des politiques qui refusent d’agir, les éleveurs sont poussés à des actions choc pour trouver de l’aide et essayer de sensibiliser l’opinion, ce qui a poussé certains distributeurs à répliquer à la décision de Bigard et Cooperl par un boycott de leurs produits pour soutenir les éleveurs.
 
La crise des éleveurs est profondément symptomatique des excès des marchés non régulés. Ces derniers peuvent ruiner d’honnêtes travailleurs. Chaque acteur défend ses propres intérêts, à sa manière, dans un cadre collectif qui a renoncé à agir et ne fait plus que tristement laisser faire.

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 18 août 2015 10:39

    LE PORC...
    1,40 = de la merde pour les grandes surfaces (et encore pas sur..)...Elles trouvent moins cher en provenance du IV Reich et tout aussi merdique...
    2,00 euros porc supérieur qui se vend comme des petits pains (pas en grandes surfaces bien sur...
    Cherchez l’erreur... ?


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 19 août 2015 09:14

      @Le p’tit Charles

      le porc c’est de merde les islamistes n’en veulent pas il n’y a que MUTTER MERKEL FURHERIN qui touche sa com en embauchent des désosseurs a 700 EUROS MOIS

      ELLE PEUT CHANTER DEUTCHLAND UBER ALLES OU HEIL MERKELL

      a la guerre ou en paix les FRIDOLINS DOIVENT GAGNER GAZ MOUTARDE POU PORC AUX ANTIBIOTIQUES TOUT EST BON MUTTER !!!!!!!!!!!!!!!


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 19 août 2015 09:21

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      en embauchant ;; ;; ;; ;deutschland......................MEME LES ISLAMISTES N’EN MANGENT PLUS QU ’ON MANGE DU MOUTON DU VEAU OU DU PORC aucune qualité tout est degueulasse aucun ne se differencie !!!!!!!!!!!!

      DE LA MERDE CANCERIGENE ....no dirigeants n’ent MANGENT PAS ce sont les commissions qui les intéressent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • ZEN ZEN 18 août 2015 10:47

      Tout est bon ...sauf le prix
      Je salue au passage le porc-salut !
      Bon, je sors... !


      • ZenZoe ZenZoe 18 août 2015 13:54

        @ZEN
        Vous avez raison de sortir, parce que le porc tique.


      • bakerstreet bakerstreet 18 août 2015 11:11

        On est malade du porc en Bretagne. 

        Gestion catastrophique, « après moi la fin du monde », se soldant par une eau rendue dégueulasse, impropre à boire, pour soutenir un lobby subventionné et mortifère ( cochons honteusement parqués, viande insipide), sans compter « les coups de sang » de la profession on-va-crever...." qui se soldent par une impunité et des ardoises à couper le souffler, sans compter la polution, les feus de pneus, les automobilistes pris en otages, et ce fumier que doit dégager de pauvres mecs payés au smig....
        Que va t’il se passer. Bien sûr le libéralisme de la profession est à géométrie variable. L’état va donner RDV aux deux industriels récalcitrants pour leur proposer de leur filer la différence entre 1,40 le kilo, et le vrai prix du marché, à charge pour eux d’acheter français. ...pas sûr que les européens avalent le bout de lard, et ne vident à leur tour des camions français

        • juluch juluch 18 août 2015 14:20

          @bakerstreet

          Tout à fait.....

        • lsga lsga 18 août 2015 12:14

          les éleveurs bretons ne vivent que grâce aux subventions, détruisent l’écosystème breton, et détruisent l’agriculture des pays où ils exportent leur saloperie.
          qu’ils fassent faillite, ce sera mieux pour tout le monde.
          Au passage : évitez de manger trop de porc, c’est extrêmement mauvais pour la santé.


          • bakerstreet bakerstreet 18 août 2015 14:01

            @lsga

            En Bretagne , les fermes sont familiales, mais elles ont la même logique économique et produisent la même merde ( que les paysans bien sûr ne mangent pas, eux, pas fous) que celle produite ailleurs, en Allemagne et au Danemark. Problème, ces pays ont des coûts bien moins élevés, et vendent beaucoup moins chers. 
            « Acheter français », c’aurait un sens si il y avait une démarche de rupture, produits bio, animaux vivant en plein air, comme certains plus malins déjà y ont pensé, à leur plus grand profit.
             Mais il n’y à aucun avenir dans la continuation de cette catastrophe économique et sanitaire, juste des surcouts !

          • Spider 18 août 2015 22:01

            @lsga

            contrairement à ce que vous pensez, les éleveurs de porc n’ont aucune subvention.


          • flourens flourens 18 août 2015 12:36

            rien compris aux règle, Laurent parle de loi de la jungle, tout faux, il faut appeler un chat un chat, il s’agit ici de la main invisible du marché qui ne peut se tromper et régulera les choses de manière naturelle, il suffit d’attendre et de surtout supprimer toutes règles qui empêchent son envol gracieux


            • taketheeffinbus 18 août 2015 12:41

              Mais quand est ce que les gens vont comprendre que dans un état de droit, un gouvernement n’est censé rien faire pour influencer les initiatives privées ?

              La propriété privée et les ensembles d’initiatives qui en découlent, sont des droits inaliénables, l’État n’a aucun pouvoir sur tout ça, du moment que la législation en vigueur est respectée, point.

              Arrêtez d’attendre un miracle des grandes pontes du gouvernement, arrêtez de tomber dans le piège des promesses lors des élections, tout ça c’est du vent ! Tout ce qu’ils peuvent faire au mieux, c’est se faire voir devant les caméras, brasser de l’air, et dire que si ça s’arrange, c’est grâce à eux... Tout au mieux ils peuvent jouer le rôle d’observateur neutre, pas plus ! Et encore heureux, sinon nous serions en dictature !

              Le pouvoir, chacun l’a, arrêtez simplement d’acheter n’importe quoi sans penser aux conséquences de vos actes, là ou vous laissez partir votre argent, il y a toujours un impact.
              Quel qu’en soit le domaine, et s’il n’y a pas d’alternatives, privez vous en et arrêtez de voir ça comme une punition, il n’y a pas grand chose qui soit indispensable réellement.

              Le jour ou les peuples comprendront qu’ils ont le pouvoir à travers ce qu’ils font de leur argent, et que chaque euro dépensé est un vote pour le monde dans lequel on veut vivre, plutôt que jouer les « j’en ai rien à foutre, la vie est trop dure et trop galère pour que je prenne ce genre de responsabilité à coeur », on aura fait un grand pas !


              • ZenZoe ZenZoe 18 août 2015 14:08

                @taketheeffinbus
                Vous dites plein de choses intéressantes.
                Malheureusement, les Français sont demandeurs de puissance publique partout. Ils ont beau râler pour le principe, à chaque fois que quelque chose ne va pas dans leur sens, ils courent pleurer auprès du roi sous son chêne pour qu’il y mette bon ordre au lieu de régler le problème eux-mêmes. Là en ce moment, ce sont les éleveurs qui voudraient bien, comme en URSS, que le gouvernement fixe les prix et forcent les acheteurs à les appliquer... Quant aux consommateurs, réfléchir au pourquoi du comment de leurs choix d’achat, hou là, ça prend trop la tête... Bref, y’a du progrès à faire !


              • CORH 18 août 2015 16:29

                @ZenZoe
                Là en ce moment, ce sont les éleveurs qui voudraient bien, comme en URSS, que le gouvernement fixe les prix et forcent les acheteurs à les appliquer...
                Ca existe encore l’URSS ?


              • CN46400 CN46400 18 août 2015 17:07

                @CORH


                Par contre la concurrence « libre et non faussée » où deux acheteurs font la pluie et le beau temps sur tout le marché français du porc, ça existe.......

              • Jeff84 18 août 2015 17:32

                @taketheeffinbus
                Si seulement la propriété pouvait être un droit inaliénable... Je peux vous citer 10 exemples de sa violation banale par l’Etat.


              • Jeff84 18 août 2015 17:34

                @CORH
                Non, mais les gauchistes ne demandent que sa résurrection.


              • Le421 Le421 18 août 2015 18:47

                @Jeff84
                Hum !! J’ai du mal à comprendre...

                Les agriculteurs producteurs de porc de la FNSEA qui réclament une intervention du gouvernement seraient d’affreux gauchistes ??

                Ah ?

                Putain, faut que je révise mes croyances, moi !!


              • Jeff84 18 août 2015 20:19

                @Le421
                Faut apparendre à lire, je faisais référence à une question précise.


              • Le421 Le421 19 août 2015 09:31

                @Jeff84
                Ben oui... La résurrection de l’URSS et tout ce qui va avec.

                C’est sûr !!

                Les « gauchistes » de 2015 ne peuvent être de de vieux réacs nostalgiques du passé.

                L’époque du « Travail, Famille, Patrie ».

                Ouais, c’est vrai.
                Les gauchistes, nous sommes des arriérés.
                Le modernisme de droite nous montre tous ses avantages, surtout au point où nous en sommes rendus.
                De là à être nostalgiques de l’URSS, ça pue le cliché en veux-tu en voilà !!


              • Le421 Le421 19 août 2015 09:36

                @Jeff84
                Post Scriptum

                Je n’ai effectivement jamais « apparendu » à lire...  smiley


              • Pyrathome Pyrathome 18 août 2015 19:00

                Moi, j’aide les producteurs de tous pays, je ne mange plus de viande qu’elle qu’elle soit....
                Qu’ils aillent se faire foutre ces tenanciers nazis cupides de camps d’extermination........


                • Alphonse Dé 18 août 2015 19:26

                  et ces bouseux bretons aussi


                  • Spider 18 août 2015 23:04

                    Il faut changer les méthodes de production de cette filière porcine.

                    Déjà il faut organiser le recyclage du lisier, car continuer l’épandage du lisier sur les champs n’est pas une solution, non seulement cela détruit l’environnement mais çà pue et en Bretagne, désolé pour les Bretons, mais en Bretagne çà pue, pas besoin de savoir où l’on est, on reconnait l’endroit à l’odeur.

                    Ensuite, si les éleveurs veulent sortir de ce marasme, il faut qu’ils produisent de la qualité et cesser d’élever des porcs de façon industrielle avec des porcs qui ne voient jamais la lumière du jour et restent dans des bâtiments à faire du gras.

                    Là où le gouvernement peut peut-être aider, c’est dans la création d’une coopérative par région où les éleveurs se regrouperaient pour créer leur propre circuit de distribution et de transformation du porc, coopérative qui serait gérée par les éleveurs eux-même. FIni la dépendance aux distributeurs et aux centrales d’achats des hypermarchés qui tirent le marché vers le bas. Les prix ne seraient guère plus élevés pour les consommateurs qui ne rechigneraient pas à payer quelques centimes de plus pour avoir de la qualité et du bon.

                    L’Europe doit aussi faire en sorte que la production dans l’Union ne soit pas en excédent et harmoniser la fiscalité du travail, il faut arrêter cette concurrence destructrice entre pays européens qui ne fait que tirer la filière porcine vers une moindre qualité et des prix de plus en plus bas. L’Europe doit aussi imposer la traçabilité même pour les produits transformés, parce que y’en a marre que les industriels nous fasse bouffer de la merde au prix fort.

                    En dernier lieu, que le consommateur comprenne qu’on n’est pas obligé de manger de la viande tous les jours, deux fois par semaine suffit amplement, qu’on peut alterner avec du poisson ou des aliments végétariens qui apportent autant de protéine que la viandeL Que le consommateur se mette aussi à recuisiner des plats simples au lieu de bouffer toute cette merde industrielle remplie de gras et autres conservateurs, exhausteurs etc ... Cuisiner ne prends pas forcément beaucoup de temps, on peut aussi cuisiner quand on a le temps et congeler pour les jours où on en a moins, tout cela est une question d’organisation, on dépense aussi moins d’argent en cuisinant soi-même et c’est meilleur pour la santé.


                    • CN46400 CN46400 19 août 2015 08:13

                      @Spider
                       « FIni la dépendance aux distributeurs et aux centrales d’achats des hypermarchés qui tirent le marché vers le bas. » 


                      Bravo, bienvenue dans le combat anticapitaliste......

                    • Le421 Le421 19 août 2015 09:35

                      @CN46400
                      Mais c’est pas vrai !!
                      Ils vireraient gauchos ces cons ??
                      Moi qui me disait bien peinard dans mes idées. Minoritaire mais peinard. En accord avec ma conscience. Pas cupide pour deux sous, partageux et idéaliste...
                      Et voilà qu’une bande d’imbéciles voudraient nous rejoindre ??
                      Ah non !! J’en veux pas !!  smiley

                      Eh, sans déconner !!
                      Un défilé de tracteurs avec les banderoles CGT à la Fête de l’Huma !! On peut rêver.


                    • Vipère Vipère 19 août 2015 09:37

                      L’auteur titre : « Marché du porc : la loi de la jungle gagne encore ! »

                      Soit, le marché du porc éminemment spéculatif à la baisse fait rage, mais ce n’est pas le combat des consommateurs, uniquement le combat des professionnels de la filière qui se livrent une bataille féroce et sans quartiers !

                      Manger du porc n’est pas une obligation, surtout s’il est de moindre qualité... dès lors regarder de mon balcon, les immondes élevages d’animaux, péricliter et avec eux les éleveurs qui les traitent avec une cruauté inouïe m’indiffère totalement, qu’ils disparaissent !


                      • MAIBORODA MAIBORODA 19 août 2015 10:01

                        L’embargo russe n’y serait-il pas pour quelque chose, monsieur Mistral-caniche otanien ?
                        Bon ! Ceci dit, le modèle de production industrielle intensive ne doit-il pas être questionné ? Sans être un adepte de l’intégrisme vert , il doit être permis de s’interroger sur les multiples aspects négatifs de la filière porcine et sur ses impacts environnementaux (déjections massives ; lisier « tsunamique » ; nitrates ; algues vertes, .... sans compter les engrais et pesticides nécessaires pour la nourriture de millions de cochons, qui lors de mes séjours en Bretagne me contraignent à ne boire que de l’eau minérale,et de l’eau de source ou de montagne achetées en packs dans les Leclerc de la région.


                        • fred.foyn Le p’tit Charles 19 août 2015 10:06
                          la loi de la jungle gagne encore ?...non celle de la mafia qui gouverne depuis la fin de la guerre... !

                          • zygzornifle zygzornifle 19 août 2015 13:48

                            le roi de la jungle s’appelle Bruxelles et non Tarzan .....


                            • Parrhesia Parrhesia 21 août 2015 18:55

                              Dans le but de sauver notre production porcine nationale, un important accord sur les prix à la production a été trouvé, et ceci avec la bénédiction gouvernementale !

                              Deux sociétés , comptant parmi les leaders de la filière, et dont une de capitaux étrangers, (système oblige) s’entendent ensuite pour faire capoter cet accord, compromettant ainsi cette activité dans l’une de nos principales régions de production.

                              Que croyez-vous qu’il se serait passé dans une France Libre et dans un système économique honnête ???

                              Un contingentement des importations de porc s’en serait immédiatement suivi et une taxation douanière appropriée aurait immédiatement été appliquée sur le contingent d’importation éventuellement autorisé !

                              Croyez-moi ou non, les actionnaires de ces deux sociétés rebelles de la filière porcine seraient aussitôt rentrés dans le rang !

                              D’ailleurs, dans une France Libre et dans un système économique honnête, il ne leur serait sans doute même pas venu à l’esprit de jouer ainsi les casseurs de filière !

                              Inversement, dans l’hypothèse où des producteurs se seraient crus autorisés à pratiquer des tarifs prohibitifs à la production, un système économique honnête dans une France Libre aurait abaissé illico le taux des droits de douane à l’importation, ramenant dans l’instant les producteurs trop gourmands dans le droit chemin. (Rappelons, afin d’éviter tout malentendu, que là, il ne s’agit évidemment pas d’un problème de producteurs trop gourmands.)

                              C’est comme cela que cette filière nationale de production devrait être gérée par des gouvernants compétents dans une France Libre et dans un système économique honnête.

                              Évidemment… on ne peut plus dire que la France soit libre, ni que ses dirigeant soient compétents !

                              Et l’on ne peut pas dire non plus que le système libéral des mondialistes soit honnête !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès