Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Mauvaise passe pour EDF

Mauvaise passe pour EDF

EDF semble ne pas être chanceux en ce moment. EDF, premier électricien mondial, veut grandir et doit saisir toutes les opportunités pour renforcer ses positions sur le marché européen et mondial. Pour cela, elle dispose d’armes fortes par rapport à la concurrence. Le maintien dans les faits de son monopole français pour la vente d’électricité qui lui assure une rente de situation considérable, même si elle va commencer à s’éroder. Et surtout la rente nucléaire, c’est-à-dire l’avantage de disposer du plus énorme parc de centrales nucléaires européen qui lui assure un prix de production moyen très bas.

Pas de chance, la diversification du prédécesseur de M. Gadonneix avait été mal engagée. Vers les pays d’Amérique du Sud qui n’ont pas tardé à être en crise économique grave et vers l’Italie avec une prise de participation importante dans Edison, mais sans le pouvoir de décision correspondant avec seulement 2 % des droits de votes pour cause d’italianité excessive des pouvoirs publics italiens. Les affaires ont fini par se dénouer à grands frais et avec beaucoup d’efforts et de temps perdu.

Depuis EDF est reparti à l’attaque, mais sans grand succès jusqu’à présent. Une expansion vers l’Espagne et Iberdrola, le champion de l’éolien espagnol, vite stoppée par l’hispanicité et la pugnacité de son président qui ne veut pas entendre parler d’EDF. Au point qu’attaqué en justice, EDF a dû publiquement officialiser qu’elle n’avait pas l’intention d’attaquer Iberdrola pour que ce dernier lève sa plainte contre EDF devant les tribunaux espagnols. Mais, par contre, pas à Bruxelles auprès de qui Iberdrola s’est plaint de l’avantage compétitif que donne à EDF le fait d’être, d’après eux, toujours une société publique et avantagée de ce fait.

Autre développement d’EDF, la reprise de British Energy, l’opérateur britannique de centrales nucléaires pour laquelle EDF a été le seul candidat à la reprise à répondre à l’appel d’offre de ce dernier,qui possède le soutien officiel et public de l’Etat britannique qui en détient 35 % et qui, malgré cela, n’arrive pas à en boucler le rachat ! La faute à des fonds d’investissements qui essayent de faire monter EDF au cocotier pour lui vendre leur participation avec une plus-value maximale. M. Gadonneix, à juste titre, se refuse à surpayer British Energy, mais le temps dans ce genre de négociation joue plutôt en défaveur de l’acheteur. Il faudrait donc finir par boucler ce rachat rapidement.

D’autant que, pendant ce temps, M. Gadonneix n’a pas le temps de s’occuper d’un autre des fers qu’il a au feu. Je veux parler de son partenaire américain, Constellation Energy, dans lequel EDF a une participation de 9,5 % et de laquelle EDF souhaitait faire sa tête de pont pour participer à la relance du nucléaire aux Etats-Unis. Patatras, Constellation Energy semble avoir souffert de la faillite brutale de Lehman Brothers avec qui elle coopérait dans les activités de trading et souffre d’une crise de liquidités qui lui a fait perdre 70 % de sa valeur depuis le début de l’année ! Une occasion pour EDF de monter au capital de Constellation Energy. Mais un peu comme pour les assurances, la législation américaine interdit à un étranger de détenir la majorité d’un groupe d’énergie.

Le temps de trouver le montage financier ad hoc et peut-être une certaine lenteur dans la prise de décision, et voilà le milliardaire américain Warren Buffet propriétaire du fonds d’investissement Berkshire Hathaway, qui lance une offre de 4,7 milliards de dollars sur Constellation Energy et lui en souffle la contrôle. Gageons que Warren Buffet, qui a su sentir la bonne affaire et a su intervenir très rapidement, saura vendre plus tard son contrôle de Constellation Energy à EDF. Mais sans doute plus cher que ce dernier ne l’aurait souhaité.

Il y a des moments comme ça où la chance n’est pas de votre côté...


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 septembre 2008 15:48

    si l’ EDF fait des mauvaises passes il faut prendre langue et se mettre au courant des positions , sinon c’ est normal qu’ elle ampère des marchés ...


    • Gandalf Tzecoatl 23 septembre 2008 22:16

      T’ampérez vos propos, R’orgeat, d’autant plus que personne ou moultes ne discutaille sur la simplicité économique de Ca dérange plus du tout depuis un bail, ça fait longue.

      Méchamment,



    • Le péripate Le péripate 25 septembre 2008 14:38

       C’est la ouate qu’elle préfère, et l’abandon du marché national est une volte-face (pour Haddock). Pauvre ohm...


    • chmoll chmoll 23 septembre 2008 16:21

      pfffffff mauvaise passe pour L’EDF, dite plutot pour les contris

      pasque L’EDf n’en rien à foutre, si il veulent ach’ter 15 km d’pylones

      c tout bète ils vous foutent un p’tit 0.5 sur la facture

      par contre j’vois d’plus en plus d’particuliers avec leur p’tite éolienne dans leur jardin

      là d’accord L’EDF a d’la bile à s’faire ..pour leur CE


      • Pierrot Pierrot 24 septembre 2008 10:36

        Bonne passe pour l’EDF,

        EDF semble avoir gagner l’achat de l’opérateur britanique "British Energy" en surenchérissant de 1 % son offre précédente.

        La vie des sociétés est ainsi :
        un jour sans, un jour avec.
        Le temps d’écrire un article et il est déjà périmé.

        Bonne journée.


        • Pierrot Pierrot 25 septembre 2008 14:17

          à @ Léon

          EDF comme Renault ... etc...produit et vend à l’étranger.
          Je ne voie pas quelles inconvenients y a t-il a cela, tant pour EDF fournir de l’électricité aux Britanniques que pour Renault vendre des voitures aux Britanniques et autres ...

          Si l’entreprise EDF est performante (comme Renault ...) elle paie des impôts ce qui permet de payer les fonctionnaires, services publics etc... tant mieux.


        • Pierrot Pierrot 25 septembre 2008 14:24

          à @ Léon

          suite à vos questions,

          je ne travaille pas à l’EDF mais j’observe que EDF est le fournisseur multiénergies qui a la plus forte production d’énergie renouvelable directement ou via les achats aux particuliers (hydraulique, éolien, solaire, biomasse etc.)

          EDF consacre de l’ordre de 1 milliard d’euros de recherche à la recherche de solutions concernant les déchets nucléaires (transmutation, site géologique, site provisoire en sub-surface, retraitement et recyclage des combustibles).


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 26 septembre 2008 14:30

          Sur chaque facture EDF, il y a 40 % de taxes ; c’est beaucoup !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

EDF


Palmarès