Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Meetic : des résultats mitigés

Meetic : des résultats mitigés

Meetic a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 113,8 millions d’euros en croissance de 44,5 % par rapport à 2006. La croissance du groupe est donc soutenue. Toutefois, tous les indicateurs ne sont pas au vert chez Meetic et cette croissance est due en grande partie aux opérations de croissance externe.

Un chiffre d’affaires inférieur aux prévisions :

Pour la première fois de son histoire, le chiffre d’affaires de Meetic dépasse le seuil des 100 millions d’euros. Toutefois, le cabinet Exane avait tablé sur un chiffre de 120 millions avant de revoir son jugement à la baisse à 114,5 millions (cf. article). Au final, le chiffre d’affaires réel de Meetic pour 2007 est donc de 113,8 millions d’euros.

Un nombre d’abonnés qui stagne :

Le nombre d’abonnés de Meetic a quasiment stagné entre le troisième et le quatrième trimestre aux alentours des 580 000. Certes, Meetic compte 80 000 abonnés de plus que fin 2006. Mais cette croissance est deux fois inférieure à celle réalisée en 2006, où Meetic avait conquis 170 000 clients supplémentaires, hors acquisitions.

Meetic semble donc être arrivé à maturité en ce qui concerne le nombre de membres sur son segment et ses positions. Seules des acquisitions comme celles de Neu.de (cf. article) ou des lancements de nouveaux services spécifiques (comme Ulteem ou Superlol et bientôt Peexme) pourraient permettre à Meetic d’augmenter significativement son parc d’abonnés.

Une faible diversification à l’international :

Meetic est le leader européen de la rencontre en ligne, et de loin ! Avec les acquisitions de DatingDirect et plus récemment de Neu.de, Meetic est en position de force dans les trois plus grands marchés européens : France, Royaume-Uni et Allemagne. Meetic a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros en Europe !

Mais Meetic reste confiné aux barrières de l’Europe. Malgré l’acquisition en 2006 du leader brésilien ParPerfeito et du lancement de versions cette année en Argentine, au Mexique et à Taiwan, Meetic ne parvient pas à renforcer ses positions en dehors de l’Union européenne. Son chiffre d’affaires réalisé hors Europe a été de 6,71 millions d’euros contre 6,24 millions en 2006, soit une augmentation de moins de 8 %.

De plus, Meetic avait investi dès janvier 2006 en Chine en rachetant le plus grand réseau communautaire mobile du pays. Mais les nouvelles législations chinoises ne permettent pas à Meetic de tirer pleinement parti de cette acquisition. Yeeyo.com, le nouveau site d’eFriendsNet est désormais basé sur le modèle de la gratuité financée par la publicité. Ce qui ne fait pas les affaires de Meetic...

Succès du paiement des femmes ? En êtes-vous sûrs ?

Le revenu moyen mensuel par abonné est aujourd’hui de 17,74 € contre 16,66 € il y a un an
. Meetic indique donc que le paiement des femmes semble fonctionner. En réalité, cet indicateur ne peut évaluer précisément le succès du paiement des femmes.

Seules les femmes qui payent sont prises en compte pour ce calcul du revenu par abonné. Est abonnée la personne qui prend un abonnement. Aussi, il est impossible via cet indicateur de savoir quelle est la proportion de femmes qui payent réellement sur Meetic. Car si une femme paie, elle prend un abonnement dont le prix est semblable à celui des hommes. Aussi, il n’y a pas une grande incidence sur le revenu moyen. Et si une femme ne paye pas, elle n’est pas considérée comme abonnée, elle n’a donc aucune incidence sur cet indicateur...

En réalité, dire que le revenu moyen mensuel par abonné est plus d’un euro plus cher qu’il y a un an signifie simplement que le prix du service a augmenté... Il est sûr que les hommes qui souhaitent dialoguer avec les femmes qui n’ont pas de pass doivent payer une somme supplémentaire qui se ressent dans l’augmentation constatée du revenu par abonné...

Ainsi, loin de démontrer la logique du paiement des femmes, cet indicateur ne fait que démontrer que les hommes paient plus cher pour dialoguer avec les femmes qui ne paient pas...

De même, si les femmes avaient réellement payé au cours de l’année 2007 sur Meetic, cela s’en serait ressenti sur le nombre d’abonnés. Or, comme on a pu le voir, même si le nombre d’abonnés de Meetic a augmenté, la croissance n’a pas été exceptionnelle, bien au contraire...

Mobile : des bons résultats

Allez, on va finir sur une bonne touche tout de même, la division Meetic Mobile réalise de très bons résultats, son chiffre d’affaires est de 3,4 millions d’euros, en hausse de 73 % par rapport à 2006. Sur le dynamique marché du mobile européen, Meetic est d’ailleurs un poids lourd du secteur puisqu’il réalise 3 % du chiffre d’affaires en la matière.

La vigilance des chiffres :

Cette analyse n’a pas pour but d’être exhaustive, il nous faudrait pour cela être en possession de l’ensemble des résultats et indicateurs financiers de Meetic. Elle incite simplement à la prudence quant à la communication des informations financières. A première vue, on pourrait penser que Meetic ne s’est jamais aussi bien porté, que son chiffre d’affaires est en constante croissance et que ses différentes versions sont un succès.

En réalité, lorsque l’on creuse un peu, on se rend compte que l’augmentation du chiffre d’affaires de Meetic hors DatingDirect n’est “que” de 15 millions d’euros et non de 35 millions. Que même si Meetic a conforté son statut de leader européen, le marché international lui reste difficilement accessible. Et que le paiement des femmes ne semble pas être un succès, eu égard à la toute relative croissance du nombre d’abonnés.

C’est en tout cas l’analyse que semble faire les instances boursières. L’action Meetic, qui avait atteint les 32 euros en novembre dernier est aujourd’hui à peine supérieure à 20 euros. Soit 8 % de moins que lors de l’entrée en bourse de Meetic en octobre 2005.

Voir aussi : Meetic lancerait un nouveau magazine féminin

Sources : Datingwatch.org, Boursorama


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • pallas 18 février 2008 12:23

    L’amour marchandisé, sa crée pas mal d’opportunité pour ceux qui veulent rencontrer uniquement des relations sexuels sans lendemain, ou bien planifier une histoire d’amour de A a Z dont le hasard de la rencontre sur la route de la vie n’existe plus, c’est pathetique. Le summum de la decadence est d’en devenir d’aliené les sentiments humains en chose qui se compte en billet vert. L’amitier entre 2 personnes deja mis a mal, jusqu’a la notion d’amour lui meme. Ce qui fait de nous des etres humains, une espece social, le couple, les enfants, la famille, les amis, se sentiment de clan et d’appartenance social disparait avec comme critere a la base, les castes. Une caste se defini au niveau financier, la France est un pays de Caste qui chaque jour se rapproche de l’inde et des usa. Nous perdons cette notion qui fait de nous des humains pour des individues qui n’ont de conscience que de nom mais qui se lache dans un marasme sans commune mesure d’ego s’entre choquant sans jamais discuter, toujours a rivalisé perdant du coup encore un peut plus notre Etre. Nous ne pouvons exister seul, nous ne pouvons etre soit meme sans personne qui nous represente, l’individu en tant que tel disparait pour finir en des etres qui ne pensent plus a un avenir, car ont ne pensent pas a la futur generation. faire des enfants comme ont acheteraient des animaux de compagnie, la notion d’amour perdu dans le brouhaha administratif, ringardisé le concept de trouver un compagnon pour une vie pour laissé place a la consommation immediate. Dans tout cette histoire, ce crée une nouvelle classe, imprevu, qui se repand, dont je fais parti. Celui de ceux qui sont lassé de tout, lassé du sexe afficher partout, créeant du coup un degout. Triste de ne pas avoir decouvert par soit meme la sexualité car des tres jeune par le biai de la television et l’ecole, la decouverte n’y etait plus. Lassé des donneurs de leçons qui disent comment faire l’amour, comment rencontré l’amour, comment vivre sa sexualité. Lassé que je suis, je fu etonné de voir que enormement de jeunes filles et garcons de mon age avait cette meme reaction quasi allergique, se refermant dans une solitude inconsciemment volontaire, la generation que je parle est comprise entre ceux qui ont 20 ans et 35 ans. Combien n’ont pas d’enfants et ne veulent pas en faire, voila la situation paradoxale ou nous nous trouvons, le Trop a crée un vide existenciel. Meetic n’est que de l’argent, se qui aggrave encore un peut plus se malaise. Mes sentiments, ma façon de vivre, ma façon d’aimé, tout ce qui compose ma personne, sa n’est pas un bien de consommation, je ne suis pas un produit, je ne suis pas a vendre, je ne me vendrai pas comme le font dans les reportages ceux que l’ont voient faire des rencontres furtives dans des cafés specialisé, je ne me vendrai pas sur Meetic comme si j’etais un produit avec un CV. Donc moi je suis conscient, beaucoup agissent inconsciemment de la meme maniere que moi, d’autres encore se reveil et sont eveillé. La realité c’est quand detruisant la notion de sentiment, sa a crée l’inconcevable, des humains qui rejettent tout.


    • Mescalina Mescalina 18 février 2008 13:43

      Pallas, est t’il IMPOSSIBLE pour vous de faire des paragraphes, de sauter des lignes ?? c’est une marque de fabrique ???

      Vous êtes illisible et ne donnez pas envi de lire vos post, pourquoi perdre du temps à écrire ???


    • Savinien 18 février 2008 23:20

      Un article qui aligne les chiffres alors qu’il y aurait tant à dire sur les réalités humaines et les souffrances, les désespoires et les non-dit que cache cet univers de la rencontre amoureuse via le net. Je trouve à la fois révélateur et fort inquiétant que l’on puisse aborder un tel sujet sous un angle aussi abscon ! Franchement, l’auteur, qui se dit enthousiaste de "cette nouvelle société de la comunication et de l’information", me donne des sueurs froides. Moi, à cette hideuse "société de la comunication et de l’information", je lui souhaite de subir le sort du Titanic. Tout simplement. Dommage que les icebergs vengeurs se fassent rares par ces temps de réchauffement planétaire ! En tout cas, à défauts de faire baisser le barométre de la planète, on pourra compter sur les circuits intégrés pour maintenir une température polaire entre les êtres...


      • Christoff_M Christoff_M 19 février 2008 05:48

         il y a peu on créait un journall avec des plumes, du talents des convictions !!

        maintenant on fait du fric et pour faire parler de soi on créée son journal pour y mettre sa pub...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès