Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Modèle allemand, non merci…

Modèle allemand, non merci…

Voici un court argumentaire fort utile qui circule en ce moment dans les réseaux militants et syndicaux, à diffuser sans modération...

Pas de salaire minimum : plus de 6,55 millions de personnes en Allemagne touchent moins de 10 euros brut de l’heure, 2 millions d’employés gagnent moins de 6 euros de l’heure, et ils sont nombreux à vivre avec moins de 4 euros par heure, c’est-à-dire moins de 720 euros par mois pour un temps complet.

Pauvreté : 6,5 millions de travailleurs, c’est à dire 22% des actifs, vivent sous le seuil de pauvreté. Les 10% des travailleurs les plus pauvres ne gagnent que 259 euros par mois. Les 10% d’au dessus gagnent seulement 614 euros par mois. Il y a 12 millions de pauvres,  et entre 1992 et 2006, le revenu des 10% les plus pauvres a baissé de 13%, tandis que celui des plus riches s’est accru d’un tiers. En février 2010, le droit au “minimum vital digne” garanti par la constitution est passé de 359 euros par personne à 374 euros.., 80% des actifs ont perdu du pouvoir d’achat entre 2000 et 2010.

Précarité de l’emploi, explosion du temps partiel et de l’intérim : les réformes ont conduit à une telle multiplication des petits boulots, de 5 ou 8 heures par semaine, que la durée moyenne du travail est tombée à 30,3 heures. Création des contrats “Minijobs” (contrat de travail précaire, de courte durée et moins taxé) et des contrats “Midijobs” (salaire compris entre 400 et 800 euros par mois). Jusqu’à 400 euros, le patron est exonéré de charges. Le salarié aussi, mais du coup il ne cotise pas pour la retraite et l’assurance-maladie. En cas de perte de ce boulot, il n’a pas de droit à l’allocation chômage. Il y a 6,5 millions de « mini-jobers » avec des emplois à 400 euros pour 60 h par mois et 7,84 millions d’emplois à temps partiel. En dix ans, l’Allemagne a créé deux millions d’emplois à temps partiel, de courte durée : 18,3 heures en moyenne. Il y a 1 million d’intérimaires ; pour exemple, l’usine BMW de Spandau n’a pas embauché de CDI depuis 2001, et 26% de ses salariés sont intérimaires.

Baisse des salaires : le salaire moyen a baissé de 4,2% en dix ans. L’espérance de vie des personnes aux plus faibles revenus est passée de 77,9 ans à 74,1 ans en seulement 9 ans (2001 à 2010). Seulement 26,4% des personnes âgées de 60 à 64 ans occupaient en mars 2011 un emploi soumis à cotisations sociales. Moins de 19% occupaient un emploi à temps plein. Rappelons que ces mêmes séniors ont vu l’âge de départ en retraite reculer… sans pour autant trouver du travail. Le développement de l’épargne-retraite privée est par ailleurs encouragé avec la mise en place d’un système complémentaire de pensions privées par capitalisation avec incitations fiscales. Selon le ministère des affaires sociales, plus de 660 000 séniors de 65 à 74 ans ont un emploi à temps partiel pour compléter leur pension.

Le chômage : Seule la 1ère année de chômage est indemnisée. La 1ère année de chômage est indexée sur le dernier salaire ; ne peut toucher cette allocation que celui qui dispose de moins de 9750 euros d’économies, sinon il faut vivre sur ses avoirs. Les chômeurs de moins de 25 ans qui vivent chez leurs parents voient leur indemnité baisser de 20%. Au-delà d’une année, les chômeurs ont droit à une allocation de 370 euros, somme modulée en fonction des revenus du couple, de son patrimoine et du nombre d’enfants – une partie du loyer et du chauffage est remboursée par l’agence pour l’emploi – à condition d’accepter les emplois qui leur sont proposés. L’allocation est réduite de 60% en cas de deux refus la même année. Elle est supprimée au troisième refus. Y compris si l’emploi est en dessous de la qualification. La prostitution étant légale en Allemagne, une chômeuse a été radiée pour avoir refusé d’être secrétaire dans un bordel…

Les « Jobs à 1 euro de l’heure » ne peuvent être refusés par les chômeurs (qui du coup sortent des statistiques du chômage). Un service de l’emploi scandaleusement intrusif : des agents s’invitent au domicile des chômeurs, épluchent les relevés de compte, ouvrent les frigos pour voir si il y a des dépenses inconsidérées, vérifient que vous êtes bien en colocation et non en couple…

Des écoles qui préparent les enfants à une vie de précaire  : dans une école spécialisée pour enfants en difficulté à Bochum, les enfants et ados apprennent comment composer un petit déjeuner pas cher en utilisant les promotions, à meubler un appartement de 40m2…

Cerise sur le gâteau, l’Organisation internationale du travail affirme dans un rapport récemment publié que la politique allemande de compétitivité est « la cause structurelle » de la crise en zone euro ! Il faut refuser de suivre cette voie !

 Sources : Spiegel, Organisation internationale du travail, OCDE, Deutsches Institut für Wirtschaftsforschung, Ministère du travail allemand, Rue 89, Marianne, CIDAL

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/03/27/modele-allemand-non-merci%E2%80%A6/


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • chapoutier 4 avril 2012 07:26


    bonjour robert gil

    L’Allemagne est un modèle pour bon nombre de types qui glosent sur la compétitivité économique.

    Et on voit de quoi il s’agit : jeter une partie de sa population dans une misère indispensable du point de vue des banquiers.

    Pour eux, la paupérisation massive est la clé de la réussite en bourse.

    Sarkozy s’en est bien inspiré.


    • tu vois BOUFFON................................ ?.BRAVO MERKEL....plutot hou.hou..hou


    • phil_lipp 4 avril 2012 14:03

      Voilà : le but des Allemands c’est de jeter les gens dans la misère pour faire plaisir aux banquiers ! Ben voyons... 


    • ARMINIUS ARMINIUS 4 avril 2012 08:43

      Pas plus tard qu’hier enquête sur grande chaine télé française (pas de pub !) au sujet de la comparaison satisfaction salaire et agrément conditions de travail entre France et Allemagne : France 30% Allemagne 60% (soit le double). Quelques jours auparavant reportage sur diplômés Italiens et Espagnols se ruant sur l’Allemagne pour y trouver bons salaire et reconnaissance au travail : tout ce qui manque dans leur pays et ...le notre. Comme quoi on peut toujours prouver tout et son contraire !


      • Emmanuel Aguéra LeManu 4 avril 2012 13:37

        Rien compris. Mais je suis un peu con.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 avril 2012 08:44

        Citez voir un modèle existant ( avec description de ses bienfaits les plus importants )

         qui aurait votre préférence ...



        • spartacus spartacus 4 avril 2012 13:17

          Le modèle qu’ils préfèrent c’est le modèle Grec ou Francais.


          On paye plein de prestations sociales et on envoie la facture aux générations suivantes...

        • zelectron zelectron 4 avril 2012 18:09

          comme la plupart des dettes d’ailleurs ! nos enfants pourront nous dire merci.


        • Romain Desbois 4 avril 2012 08:53

          Sarko nous vend le modèle allemand après avoir vanté le modèle anglosaxon. Bref ce qui lui va c’est un modèle anti social.

          N’oublions pas qu’on peut remercier la crise de nous avoir évité les fonds de pension que Sarko nous avaient promis.

          Perso j’aimerai bien que les locataires de nos châteaux publics se calquent sur les modèles nordiques où la frugalité du train de vie de l’état et l’intégrité des personnels politiques sont légendaires.


          • Emmanuel Aguéra LeManu 4 avril 2012 14:22

            Le modèle, en général c’est ce qui inspire le résultat recherché, non ?
            Le sculpteur prend un modèle et le suit. En résulte ce qu’il en résulte, mais certainement pas un autre modèle, à moins qu’un autre sculpteur... etc.
            En l’occurrence, on nous présente comme modèles les résultats d’un système sociétal parti en couilles total. Contre-sens total ?

            Ou bien après, y’a l’autre modèle, le type... telle marque (renault ?), tel modèle (4cv). Alors quand on nous parle du modèle allemand ou des « modèles nordiques », serait-ce donc un produit du catalogue des options sociales ? Mais alors, si la Norvège vit de son bois, le Guatemala de son café, j’en passe, en quoi ces modèles « types » nous serviront-ils ?

            On ne mange pas du bacon au ptit dèj et les zoulous se passent fort bien de camembert. Quie foutre des modèles ci ou ça, ici, on a besoin d’une restauration de l’état et des fondements de sa république. Le pouvoir corrompt, on le sait et y’a qu’à voir Sarkozy, tout est devenu permis pour (auto)protéger un « système » qui ne mène on ne sait pas où mais on voit bien que ce n’est pas reluisant.

            Y’a pas de modèle. En comparant les niveaux entre les pays occidentaux, on n’en déduira seulement le classement dans la dégringolade de l’état social. Pas de freins. C’est la feuille blanche, l’art à l’état pur, le monde à réimaginer, mais cette fois hors du chemin rassurant d’un processus de progrès que l’on croyait acquis une fois pour toutes... Une feuille à remplir pour une nouvelle société vers une nouvelle civilisation, mais sans modèle ou on est foutus.

            Un jour, politique inspiré, dans une époque de grand chômage et où la mode était au « partage du travail », avait parlé au contraire de « partage du chômage ». C’était un éclair de génie, une belle façon de commencer à remplir la feuille.


          • stereo 4 avril 2012 09:13

            Un système esclavagiste qui ne veut pas dire son nom...

            La Parisot doit en baver d’envie, mais alors qu’attend-t-elle pour s’expatrier, ah non, j’avais oublié que si son petit Nicolas repassait, elle pourrait en faire de «  belles choses » pour que la bourse grimpe, grimpe !.... Elle peut toujours attendre !!!


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 avril 2012 09:16

              Le modèle Chinois doit être le modèle pour les syndicats Français ,

              on envoie le pognon et eux la marchandise . 

              C ’est quand-même pas dur à comprendre hein , les syndicats ... smiley

              • Loatse Loatse 4 avril 2012 13:43

                Va plus y avoir de modèle chinois.. les chinois en ont marre de travailler comme des esclaves pour des cacahuètes... la riposte ne se fait pas attendre... :(

                http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/03/31/pekin-durcit-encore-un-peu-plus-la-censure-d-internet-en-chine_1678564_3216.html

                Il fut un temps ou sarkozy avait jeté son dévolu sur le modèle suédois... mais ne s’y est pas arrêté longtemps... ce modèle est très exigeant pour les gouvernants... les frais des ministres paraissent sur les journaux, la cantine est payante, les membres du gouvernements doivent se loger eux même (et non au frais de l’état)... lors de déplacements, les hotels sont bon marché...

                Une ministre a été remerciée pour avoir mis sur sa note de frais une boisson prise dans le mini bar de sa chambre...

                c’est dire... :))))
                L’a dû avoir très peur là le hamster à ressort....


                • Romain Desbois 4 avril 2012 14:34

                  Je crains que les français ne souhaitent pas copier le modèle suédois, même si ils disent le contraire.
                  il suffit de voir comment est qualifiée Joly d’origine norvégienne je crois.


                • musashi 4 avril 2012 13:43

                  Le modèle Allemand est loin d’être la panacée mais quelles autres modèles fonctionnent mieux dans le monde ? Comme partout il y a des choses à prendre et à laisser.


                  • foufouille foufouille 4 avril 2012 13:48

                    hartz IV
                    demenagement obligatoire si appart trop grand
                    liquidation de la retraite privee
                    le fils de chomeur est chomeur des 14a
                    .....


                    • phil_lipp 4 avril 2012 13:56

                      « demenagement obligatoire si appart trop grand »


                      est-ce pire que de ne PAS avoir de logement du tout ???

                    • Loatse Loatse 4 avril 2012 14:17

                      « est ce pire que de ne pas avoir de logement du tout ? »

                      Vous êtes bon pour accepter également les logements communautaires, vous....


                      C’est vrai qu’il vaut mieux déplacer les pauvres gens qui ne sont pas propriétaires eux, que de construire plus de logements...


                    • phil_lipp 4 avril 2012 17:13

                      c’est grave de partager son appartement ??? moi je le fais et je trouve ça sympa (et économique).


                      curieux tous ces gens qui sont contre... contre quoi au fait ? le capitalisme, les riches ? et qui ne rêvent que d’une chose c’est d’être propriétaire avec une grosse télé, une bagnole lol

                      bref qui rêvent d’être riche à la place des riches...

                      y’a pas que l’argent dans la vie, non ?

                    • foufouille foufouille 4 avril 2012 17:57

                      « c’est grave de partager son appartement ??? moi je le fais et je trouve ça sympa (et économique). »
                      toute ta vie avec 2 momes ?


                    • Loatse Loatse 4 avril 2012 23:52

                      @Phil

                      Vous êtes libre de vos choix.. il n’y a pas de mal non plus à choisir de vivre seul(e) autrement que dans 15 mètres carrés...
                      L’emploi s’oriente de plus en plus vers ce que l’on nomme la flexibilité (pour ne pas dire la généralisation des travailleurs jetables), appliquer cela au logement, cela revient à transformer les citoyens en nomades..

                      A vingt ans cela peut être sources d’expériences, de changement... Arrive un moment ou on a envie de se poser, que cela soit dans le monde du travail ou géographiquement, y établir des attaches.. bref ne pas être balloté à droite à gauche au gré des caprices politiciens...

                      Propriétaire (et il n’y a pas de mal à l’être), on ne viendra pas vous prier de quitter les lieux auquels vous êtes attachés dés lors qu’un de vos enfants quitte le nid et ce pour y loger une famille plus grande ou « rentabiliser l’espace » en vous imposant des colocataires, là est la différence..


                    • phil_lipp 4 avril 2012 13:49

                      Critiquer un système sur le fait qu’il ne distribue pas assez d’argent, revient à considérer l’argent comme le centre de toute vie. Certes certains gagnent moins d’argent que d’autres en Allemagne mais :


                      - ils ont un emploi au moins, et donc une place dans la société, ce qui n’est pas négligeable ;

                      - le coût de la vie est largement inférieur en Allemagne et on ne côtoie pas la misère au quotidien comme dans d’autres pays ;

                      - le système de protection sociale est solide et viable. Une garantie pour les protections futures ! (on ne sait jamais, par les temps qui courent...).

                      Question : avez-vous déjà mis les pieds outre-Rhin ? Y avez-vous observé ce que vous décrivez ?

                      • Romain Desbois 4 avril 2012 14:41

                        Ca me fait penser à ce qu’à dit un pseudo économiste sur BFM :

                        Il faut diviser le SMIC par deux afin que les entreprises puissent embaucher plus.

                        C’est sur que si on est volontaire pour travailler bénévolement, il n’y aura plus de chômage forcé


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 avril 2012 15:18

                        Question : avez-vous déjà mis les pieds outre-Rhin ? Y avez-vous observé ce que vous décrivez ?


                        Outre Rhin oui . 

                        Dans un temps lointain j’ ai travaillé en Suisse , bien payé et tout . En Alsace beaucoup de personnes vont travailler là-bas . La plupart sont propriétaires de leur coquette maison , souvent le couple travaille tous les deux et le change est fort favorable .Dans le nord de l’ Alsace beaucoup font la navette tous les jours pour bosser en Allemagne , bon là c’ est la zone Euro pas de change . Les travailleurs qualifiés gagnent bien leur vie . 

                      • foufouille foufouille 4 avril 2012 16:03

                        Dans un temps lointain j’ ai travaillé en Suisse

                        on est plus dans ce temps la

                        « - ils ont un emploi au moins, et donc une place dans la société, ce qui n’est pas négligeable ; »
                        arbeit macht ma frei ?
                        un retraite n’a donc aucune place dans ta societe


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 4 avril 2012 16:15

                        Ben non Foufouille travail obligatoire jusqu’ à 100 ans ensuite période probatoire , examens de santé et si t’ es pas en bon état hop fusillé !  .... smiley


                      • epicure 4 avril 2012 22:04

                        donc tu considères que se faire imposer de travailler comme prostituée, c’est avoir une place dans al société.

                        Pourquoi ne vas tu pas en allemagne devenir prostitué payé 1€ de l’heure, pour montrer que tu es convaincu de tes dires ?

                        C’est clairement un système qui méprise les gens et le travail des gens qui est présenté.
                        La seule place qu’on leur offre c’est larbin jetable, si tu fais la synthèse.

                        Il y a deux raisons de travailler avant tout : le boulot te plaît, le boulot te permet au moins d’assurer un niveau de vie décent. Sorti de ces deux critères c’est de l’esclavagisme.
                        Un travail subit et très mal payé c’est vraiment de l’exploitation.
                        La société allemande actuelle a donc choisie la voie de l’exploitation des travailleurs.

                        Quel avenir pour ce pays qui en plus vielli donc avec une partie des retraités qui n’auront même pas de quoi avoir une retraite qu’on peut considérer comme minimal, s’ils continuent comme ça ?
                        Comment compte ils faire fonctionner l’économie quand les gens ne pourront même pas acheter leur portion de pâtes à l’eau quotidienne en hard discount ? Sur quoi fonctionnera l’économie ?


                      • lloreen 4 avril 2012 22:33

                        Il faut battre l’adversaire avec ses propres armes.Bien sûr que je suis prête à travailler bénévolement.
                        Dès que le commerçant me donne gratuitement sa marchandise, que le président, les ministres et tout l’aéropage sont bénévoles aussi.

                        Autant dire que ce n’est pas demain la veille....


                      • phil_lipp 5 avril 2012 11:59

                        @ epicure


                        je vis DEJA en Allemagne smiley

                        penser que les Allemands méprisent le travail, c’est mal les connaitre.

                        petit rappel concernant le Harz IV : ton loyer est payé intégralement et tu touches environ 370€ par mois pour ta subsistance. C’est peu mais suffisant pour vivre ici (ce montant n’a pas été attribué au hasard...).



                      • mojique mojique 4 avril 2012 14:41

                        J’aimerais connaître exactement les sources quand tu écris que des agents rentrent chez les gens de force pour ouvrir les frigos. Au moins dans quel Spiegel ou autre journal.

                        Merci


                        • foufouille foufouille 4 avril 2012 16:05

                          ca existes aussi en france
                          « controle caf »


                        • mojique mojique 4 avril 2012 21:31

                          Merci pour ce lien


                        • mojique mojique 4 avril 2012 14:44

                          Sinon traduction de la pancarte que porte le type :

                          Saleté de job à 1 €

                          Je lave 1/2 assiette, j’attends un peu puis je lave l’autre 1/2 assiette.


                          • spartacus spartacus 4 avril 2012 14:48

                            Le système est différent. Sous une autre conception.

                            Il n’est pas moins bien comme caricaturé ici. 
                            il c’est adapté aux conditions de compétitivité de l’état. Il vise des objectifs à long terme, objectifs inconnus dans la nomenclatura française.

                            Les personnes à capacité de travail limité ont droit à l’EMR.
                            Les droits à l’assurance maladie ne tiennent jamais compte de l’emploi exercé.
                            l’ALGII (allocation chômage) tient compte des ressources de l’ensemble de la famille. Il est géré strictement. 
                            Les résultats sont sans appel ! Le contrôle et la sanction fait que la durée du chômage de longue durée a cessé de croître.
                            L’équivalent de l’URSAFF (ressources de la CAF) n’est pas prélevé sur les salaires en charges sociales mais par l’impôt sur le foyer. Les régions compensent par des aides individualisées.

                            En Allemagne ils ont une culture de négociation sociale importante. la grève est l’exception. Les syndicats sont des vrais syndicats de société civile, rien a voir avec nos syndicats au 90% d’effectifs de la fonction publique. Les demandes corporatistes sont inexistantes.
                            En matière de services public, elle sont inexistantes. Les 
                            La continuité du service est la règle, Les gens arrivent à l’heure au boulot.
                            On peut prendre l’avion, le train sans risquer de perdre son emploi, d’arriver en retard. A 18h
                            Le système des retraites ne pèse pas sur la dette.
                            Les enseignants sont toujours dans l’établissement et toujours disponibles, ils ne se barrent pas dès le minimum requis. Les élèves sans profs c’est inexistant.


                            • lloreen 4 avril 2012 22:24

                              Pour l’instant ,Verdi (syndicat de la fonction publique) a organisé des mouvements de grève très bien suivis le 27.3 avant les négociations avec les patrons.A Francfort 450 vols avaient été annulés (sans compter les vols intérieurs et vers la Suisse).
                              Verdi demande une augmentation des salaires de 6,5 % (environ 200 euros), le patronat propose 3,3%.
                              Si un accord n’est pas trouvé, c’est la commission d’arbitrage qui se réunit.

                              Je n’ai entendu sur aucune chaîne française qu’on parlait de ces mouvements.


                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 4 avril 2012 14:56

                              Pauvre allemands ! ils ont ce pour quoi ils ont voté...
                              Faisons confiance aux français pour qu’ils ne fassent pas la même erreur.
                              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                              • SamAgora95 SamAgora95 4 avril 2012 16:12

                                Rien n’est joué ! 


                                Aidé par les médias. L’UMP est entrain de jouer la carte Mélenchon en poussant le FDG, c’est la seule chance qu’il ont de l’emporter. Tout ce jouera au 1er tour.

                                Malheureusement, force est de constater que la manipulation est entrain de prendre. La preuve ! même certaines personnes (Pourtant très intelligentes) sur Agora ne réalisent pas la dangerosité du vote Mélenchon, et font le jeu sans le savoir de la droite.

                                Ne laissons pas l’ego surdimensionné de M. Mélenchon nous imposer Sarko encore 5 ans de plus.



                              • Tall 4 avril 2012 16:17

                                dans quel film ?

                                Si le vote Melenchon fait suffisamment baisser Hollande que pour le faire passer sous Le Pen, c’est alors Melenchon qui sera loin devant Le Pen.
                                Car il y a un effet de vases communicants entre Melenchon et Hollande qui empêchera toujours Le Pen de battre les 2 en même temps.
                                Et donc un nouveau 2002 est impossible en 2012.

                                Quant à un 2e tour Melenchon - Sarkozy : toute la gauche votera Melenchon comme un seul homme, tandis que la partie de la droite devenue anti-sarkozyste s’abstiendra

                              • phil_lipp 4 avril 2012 17:17

                                LOL t’inquiète pas pour les Allemands (et les nombreux étrangers qui y vivent et arrivent de + en + nombreux), inquiète-toi plutôt pour ta sécu et ta retraite (françaises)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès