Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Moins de pub mais plus de taxes !

Moins de pub mais plus de taxes !

L’annonce de la suppression de la publicité sur les chaînes publiques par Nicolas Sarkozy en faveur d’un report sur les chaînes privées ne devait pas s’accompagner d’une hausse de la redevance. Effectivement, ce n’est pas sur la redevance que le « nouveau problème » se reportera, mais sur une nouvelle taxe - une de plus - sur les écrans (télé, ordinateurs, portables).

Le président du pouvoir d’achat s’apparente plutôt à un distributeur aléatoire de prime à l’électorat et de pénalités au plus grand nombre suivant l’urgence du moment tant la ligne politique de ce dernier est incompréhensible.

On nous parlait d’un "ultra-libéral", c’est-à-dire d’une version simplifiée d’une société sans règles du jeu et ouverte à la concurrence.

Cette version est tantôt appliquée au sens le plus strict, tantôt à son contraire le plus parfait, c’est-à-dire l’interventionnisme partout où l’Etat n’a rien à faire.

Cette fois-ci, il s’agit d’un nouveau faux-problème concernant la publicité sur les chaînes publiques. Sous prétexte de fournir un meilleur contenu et sous couvert de "simplification" sans pub, le transfert des recettes publicitaires publiques vers le secteur privé constitue un jackpot pour TF1, M6 et consorts.

Les publicités constituent environ 25 % des ressources de France Télévision (70 % via redevance) et étaient déjà insuffisantes en 2007. Pour simplifier la donne, le choix a donc été fait d’envisager le transfert de ces 25 % vers le privé avec une "ponction" de retour vers le public.

Si le ratio avait été de 1 pour 1 voir supérieur à 1, l’idée aurait pu être bonne puisque le privé aurait "subi" la publicité pour financer le public.

Invraisemblable ! On connaît donc aujourd’hui le rapport de priorité : le privé prime sur le public puisque l’idée est d’avoir un ratio inférieur à 1 et de compléter par une nouvelle taxe sur les "écrans".

Cette taxe, complétant la taxe sur le recyclage, la TVA et autres, constituera un nouveau prélèvement sur les ventes ainsi qu’une nouvelle ressource à gérer sans parler de l’effet mécaniquement inflationniste sur les prix de vente.

Les Français manquent de pouvoir d’achat ? Ils travailleront plus et payeront plus.

Ils travailleront plus, mais plus encore, ils payeront de nouvelles taxes (franchises médicales, redevance pour les seniors, plus de TIPP, plus de TVA (sociale), etc.).

Ce que l’Etat donne d’une main à certains (médecins, pêcheurs, fortunés...), il le reprend mécaniquement sur la masse des consommateurs, en créant une nouvelle règle locale, une nouvelle intervention, un nouveau prélèvement sur la masse.

Cette solution aisée constitue à prélever sur l’ensemble un montant que peu connaissent dans la constitution afin de répartir certaines ressources vers certains canaux discrets : cela se fait déjà sur les feuilles de paie comme sur les volets CRDS, formation professionnelle ou 1 % logement.

Autant de "libéralisme" formalisé qui pénalise les feuilles de paie, le pouvoir d’achat et, plus largement, l’économie du pays.

Plus on invente des prélèvements - surtout pour un problème qui n’a pas lieu d’être et pour alimenter encore un peu plus les caisses de Bouygues - plus on pénalise le pouvoir d’achat, les salaires et l’économie en général.

La chute de la part des salaires dans le PIB ainsi que l’effet exponentiel des revenus issus du patrimoine face aux revenus issus du travail ne font que péjorer la valeur "travail" au profit de la valeur "rente-aubaine".

Les prélèvements en France sont à des taux records, non seulement d’une administration publique qui ne sait pas se réformer, mais aussi du fait d’une foultitude de niches et canaux d’aides "localisées" qui pénalisent à coups de pourcentage les rémunérations de tous.

Pour les hauts revenus, l’impact est amorti par la rémunération en valeur absolue, mais pour les bas salaires, l’impact relatif (au %) se prend de plein fouet et occasionne les 15 % de "smicards" que l’on connaît avec une partie de compléments au "black".

La création de ce type de taxe constitue une rustine de prétexte pour exposer une "faillite générée méticuleusement" occasionnant l’état de fait : "on ne peut plus faire autrement".

A l’image de la Sécurité sociale que l’on pille joyeusement depuis des décennies à coups (coûts) de frais médicaux, dentaires, chirurgicaux, hospitaliers disproportionnés, et ce, sans jamais taper du côté des abus des praticiens, mais toujours des usagers, on joue la même carte sur la carte de la télévision.

115 € pour des programmes moyens (si ce n’est toujours liés aux gesticulations sarkoziennes), cela ne suffisait pas. Il fallait trouver un peu plus de lait sur la nouvelle voiture de la maison : la télévision. Pour que celle-ci soit toujours un plaisir (allusion), on fera comme pour la voiture : un peu plus de taxes : tant qu’il y a des beaufs pour rouler et regarder le foot.

Travailler plus, gagner toujours aussi peu, payer plus : elle est belle la France d’après !


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 18 janvier 2008 10:07

    Vous dites une grave erreur "Les français manquent de pouvoir d’achat ? Ils travailleront plus et payeront plus."

    Pour votre culture d’information

    Le dispositif est décrié mais les entreprises utilisent massivement les heurres supplémentaires sans cotisations ni impôts.

    Leur nombre progresse en flèche : 20 millions en octobre,premier mois d’application de la loi sur le pouvoir d’achat.
    En novembre ,d’après les premiers pointages de la sécurité sociale les entreprises de plus de 10 salariés ont doublé la mise avec 40 millions d’heures sup.

    Sans création de richesses,impossible de distribuer du pouvoir d’achat. !

    Nicolas Sarkozy s’est engagé à poursuivre les réformes.

    Voila pour la richesse des français.

    Concernant la publicité,nous ne pouvons pas accepter la publicité sur un service public,comme nous ne pouvons pas accepter que des organismes publics communiquent avec des numeros à les citoyens par l’intermédiaire de numéro à forte valeur ajouté (taxé)

    Il est étrange de vous voir défendre des animateurs producteurs et de la médiocrité sur le service public aveuglé par un TSS,qui ne vous permet plus d’analyser les choses simples.

    Concernant les taxes sur le numériques,il est normal que l’Etat taxes ces nouveaux produits de consommation

     

     

     

     

     

     

     


    • Brif 18 janvier 2008 11:09

      « Concernant les taxes sur le numériques,il est normal que l’Etat taxes ces nouveaux produits de consommation » : NON, c’est encore de l’interventionisme. C’est le contraire d’une politique libérale. Et ceux qui ne veulent pas regarder la TV ? Ils paient quand même ?


    • Niamastrachno Niamastrachno 18 janvier 2008 11:56

      Oui c’est çà t’as bien compris tu raques quoi qu’il arrive...


    • Alain D 18 janvier 2008 11:13

      Posons le problème avec des chiffres. Hypothèse d’un téléviseur de 1000 €, une taxe de 2% et une durée de vie du téléviseur de 5 ans. Le montant de la taxe est donc de 20 €, soit 4 € par an ou 0,01 € par jour.

      Et bien moi je suis d’accord pour payer 1 centime par jour pour regarder une télévision sans pub. Et vous ?


      • 5A3N5D 18 janvier 2008 11:26

        Vous avez certainement raison : au fond, payer 50 cts d’euro sur chaque boîte de médicament, ce n’est vraiment pas la ruine.

        Surtout quand on a un travail et qu’on est pas atteint d’une ALD.


      • sacado 18 janvier 2008 13:35

        "Hypothèse d’un téléviseur de 1000 €, une taxe de 2% et une durée de vie du téléviseur de 5 ans. Le montant de la taxe est donc de 20 €, soit 4 € par an ou 0,01 € par jour."

        Alors moi qui vis "à l’ancienne", avec des télés à tube cathodique (oui, je suis très "XXè siècle") qui coûtent 150 euros et qui durent 15 ans, je vous laisse imaginer le coût. Bon, suaf qu’il faut ajouter le coût de l’ordinateur. Et celui du téléphone portable. Ah, l’abonnement internet aussi. Et puis aussi...


      • isabelle c 18 janvier 2008 11:44

        je suis bien d’accord avec cet article. Les recettes de la pub sur France télévision avoisinent les 800 millions d’euros. Afin de combler les minutes prises par la pub par des programmes, le gouvernement doit trouver 1 milliard. Il nous parle de la BBC... la redevance TV en angleterre est de 182 euros. Non seulement on va avoir des taxes sur les telephones, les ordi, les ecrans... et il finira par nous dire, faut augmenter la redevance.
        Il y a 12% de la population qui vit sous le seuil de la pauvreté aujourd’hui. D’après un sondage tns sofres, 58% des ménages ne compte pas faire le moindre investissement cette année (ni four, ni tv, ni electro menager...). Le moral est en berne... et sarkozy nous sort une réforme qui pourrait être bonne en temps de non crise ! seulement ce n’est pas le cas. Et avant de travailler plus il faudrait déjà qu’il y ait du travail, et avec des salaires dépassant les 1300 brut. Ce qui est de moins en moins le cas.
        Alors tant qu’a tenter de récupérer 1 milliard d’euro, autant en faire de l’utile et de l’urgent. La télé ce n’était en rien primordial. D’autant plus que cette réforme n’était pas dans son programme. Y’a d’autres urgences, et vitales avant ça !
        "je serai le président de votre pouvoir d’achat"... il a juste oublié trois mots dans cette phrase... "de la perte" !


        • Forest Ent Forest Ent 18 janvier 2008 12:02

          Bon article.

          Il est vrai que cette mesure est un naufrage idéologique. Je suppose que l’UMP serait gênée aux entournures si elle n’avait pas déjà bu le calice. Selon le "canard enchainé", c’est une idée de Minc pour sauver Bouygues (dont TF1 se fait piquer son marché par la TNT) sans embêter Bolloré (et sa TNT). Mais on ne sait pas encore bien ce qui sera taxé : télés, ordis, téléphones, lave-linges, sèche-cheveux, ... Heureusement, ça ne devrait pas être les guitares, ni les jets privés.

          Même pendant la campagne, personne n’avait osé défendre le programme économique de l’UMP. La sécurité vient de faire le flop intégral avec le retour de l’ilotage. Le "plan banlieues" et le "grenelle de l’environnement" viennent d’exploser en vol. On vote le TCE tel quel. La presse est aux ordres. On peut être obligé de travailler le dimanche sans salaire en plus. Etc, etc ...

          Il est dommage que l’on ne puisse espérer que quelqu’un ne nous explique un jour sur AV pourquoi il a voté Pinocchio (autrement que par le "Ségo elle est moche" habituel). En tout cas, c’est déjà un échec hallucinant.


          • Niamastrachno Niamastrachno 18 janvier 2008 12:06

            La honte totale, ce mec est d’un culot ahurissant. Plus ça va, moins ça va...

            800 millions qu’il veut extirper de la mane achats électroniques - calcul simple : 15 millions de foyers dont un peu plus de la moitié est en mesure de se payer du matos informatique : environ 100 €... magnifique...

            De Carolis n’en demandait pas autant...

             


            • hahahaha 18 janvier 2008 12:10

              John wayne,

               

              Ne pleurez pas, vous devenez ridicule, taxer les fournisseurs est une très bonne chose, que tout le monde mette la main à la pate c’est ça une société juste.

               

              Bien à vous, un salaud de riche.


              • Alpo47 Alpo47 18 janvier 2008 13:19

                Sauf que ce ne sont pas les fournisseurs qui sont taxés, mais, au final, les consommateurs ...

                Donc, le pouvoir d’achat, vous vous rappelez, l’argument majeur du candidat élu, va encore baisser...

                Allez, rassurons nous, le pouvoir d’achat augmente bel et bien ... chez Martin Bouygues, patron de TF1 et actionnaire d’Areva, fournisseurs de centrales nucléraires que vend le VRP Sarkozy à toutes les dictatures de la planète...

                Merci qui ?


              • Niamastrachno Niamastrachno 18 janvier 2008 13:49

                @ hahahaha : hahahaha

                george abitbol pas john wayne

                Qui a parlé de taxer les fournisseurs ? Sacré farceur va... ou aveugle c’est selon.

                Et non je ne pleure pas, de la colère, juste de la colère, un soupçon de dégout et d’ahurissement...


              • hahahaha 18 janvier 2008 17:39

                John,

                 

                Je ne savais que john wayne était un juif sépharade,on en apprends tous les jours sur agoravox.

                 

                Bien à vous.


              • adeline 18 janvier 2008 19:38

                incroyable de petitesse ce commentaire du crucifié bientot -30 ?


              • -noID- 21 janvier 2008 19:42

                AAAh Georges Abitbol : L’Homme Le Plus Classe Du Monde smiley

                "English Blazer : la classe à l’anglaise"


              • Ceri Ceri 18 janvier 2008 12:15

                oui et le risque, c’est que la nouvelle taxe pour financer France télévisions soit aussi payée par ceux qui n’ont pas de télévision...

                 

                Accessoirment l’action TF1 a pris 17% le jour où on a appris la fin de la pub sur France TV


                • Niamastrachno Niamastrachno 18 janvier 2008 13:52

                  Coté entreprises, tout le monde est hyper content de voir son poste publicité exploser de 20% après le discours de l’autre naze, et là vous pouvez faire confiance aux trusts, le coût sera répercuté et sur les salariés, et sur le prix. Aucun doute à ce sujet, ça a même déjà commencé a faire du reporting dans ce sens.


                • Alain D 18 janvier 2008 21:02

                  Pour le cours de bourse, il faudrait se renseigner, il est revenu à son niveau d’avant l’annonce cf le graphique http://fr.finance.yahoo.com/q/bc?s=TFI.PA&t=3m.

                  Je n’ai pas d’enfants et pourtant je paye des impôts qui financent l’école. La bonne question à poser est du mode de financement de la télévision publique : impôt ou redevance ?

                  Je n’ai pas de télé non plus... mais j’écoute les radios sans pub.


                • Rage Rage 19 janvier 2008 11:33

                  Effectivement, le 8 janvier l’action TF1 a bondi de près de 10% en fin de séance.

                  Le plus étonnant c’est d’avoir des raisonnements du type "si on a une taxe de 2% sur un téléviseur cela donne..." : oui, mais en l’état actuel des choses le contribuable paie déjà par voie de redevance !

                  Il s’agit donc de payer une seconde fois ce que l’on paie déjà.

                  De plus, il s’agit de faire payer ceux qui ne regardent peut-être même plus la télé (ils ont raison) en taxant les autres canaux que sont le téléphone portable, l’internet etc...

                  Taxer l’abonnement Internet, fliquer les téléchargements, cela fait rêver pour la création et l’information alternative...

                  Enfin, France TV manquait de recettes. Au lieu d’avoir de nouvelles sources privées, on veut faire payer à l’ensemble un nouveau % pour compléter le manque et alimenter Bouygues TV. Ce "report de charge" se fera sur la consommation et la vente de produits ménagers ce qui induira mécaniquement non seulement une perte de pouvoir d’achat mais aussi un frein de consommation, donc une perte de ventes pour les entreprises...

                  C’est beau le libéralisme à géométrie variable !


                • 5A3N5D 19 janvier 2008 11:40

                  """"De plus, il s’agit de faire payer ceux qui ne regardent peut-être même plus la télé (ils ont raison) en taxant les autres canaux que sont le téléphone portable, l’internet etc..."""

                  C’est-à-dire en taxant les autres moyens de communication libre, pour lesquels on paie déjà des abonnements et consommations. Il ne faut jamais laisser entrer le loup dans la bergerie.


                • HELIOS HELIOS 18 janvier 2008 12:26

                  Moi j’en conclu :

                  --- la taxe, comme les autres taxes va s’appliquer sur le prix HT donc on va payer de la tva sur la taxe...

                  --- si je suis contraint d’acheter, je ferais comme pour les CD/DVD : sur internet d’un pays ou cette taxe n’existe pas !

                  Comme ça, nos vendeurs de Darty au marchand du coin, vont peut être se lever le cul pour que je revienne chez eux. soit ils absorbent la taxe soit ils ralent du coté de chez Sarko...

                   

                   


                  • lavalle Lavallé 18 janvier 2008 16:52

                    et ça continue , à quand la taxe pour avoir le droit de réspirer , l ’ impôt des impôts , on supprime , on retaxe .... grand panier percé , de plus ces fonds de tous genres volés aux consomateurs sont détournés et n ’ arrivent pas en entiers à leurs déstinations.

                    Une idée , pour en finir une bonne fois : pourquoi ne pas faire comme pour les loyers , un mois en cours et un mois d ’avance , ainsi nous laisserons nos salaires avant de les avoirs touchés .

                    Et l ’ impôt de la connerie avec une TVA à 99 % !

                    A bon entendeur

                    lavallé,

                     


                    • lavalle Lavallé 18 janvier 2008 17:04

                      Ah ! j ’ oubliais !...........

                      De plus on nous propose et quelque soit les chaînes des programmes nuls , toujours de la télé inintéréssante , jeux , films policiers qui ne tiennent pas debout , séries Américaine ou l ’ on trouve la solution en 45 mns , dans la réalité c ’ est tout autre , etc.......

                      toute l ’ année du vu et du revu..........x..........fois en boucle..............

                      plus de taxes = encore moins de télé.

                      lavallé


                      • HELIOS HELIOS 18 janvier 2008 23:14

                        Juste un dernier commentaire sur ce fil...

                        Comme une lueur, je voulais vous dire qu’il faut comprendre ce que fait Sarkozy en ce moment.

                        car, malgré ce qu’il nous a dit, nous avons en France un vrai problème à regler que seule une bonne prise en main peut resoudre

                        Notre déficit est important, les caisses de l’état sont vides ou a peu prés, dans ce cas la solution est toujours la même : serrer la ceinture.

                        Donc pendant les mois, et surement les années qui viennent nous allons assister au un serrage de vis serieux. taxes a tout va, et si les impôts y echappent partiellement, c’est juste une question d’efficacité !

                         

                        Allez, bon wek end a tous.


                        • pdth pdth 19 janvier 2008 18:02

                          Monsieur Bouygues a toute les raisons d’être satisfait de cette mesure, il va pouvoir engranger davantage de profits au niveau de TF1 , de plus avec la hausse du titre en bourse son patrimoine va pouvoir continuer a grossir ......Certains peuvent penser que les liens d’amitié entre notre président et cet individu sont pour quelque chose dans la décision qui au final aura pour conséquence une ponction supplémentaire du contribuable et un enrichissement supplémentaire M Bouygues. Ceux qui pensent cela on peut-être une vue restrictive du problème car ce n’est peut-être pas seulement M Bouygues que notre président souhaite enrichir , certaines petites chaines du satellite vont grandement profiter de cette mesure , parmi celles les chaines de M Lagardere et il convient de ne pas oublier Direct 8 qui appartient à un chef d’entreprise qui enfin commence à bénéficier d’un retour sur ses investissements (yatch , avions .....vous voyez toujours pas de qui il s’agit ? .... )

                          Ce qui est bien avec notre président c’est qu’il explique en des termes assez explicites l’ économie, nous savons désormais la difference qu’il existe entre le capitalisme et le libéralisme , la politique , avec ce qui distingue l’oligarchie de la démocratie de , et le népotisme de la justice.

                           


                          • Lucky 21 janvier 2008 00:16

                            Supprimer la pub et créer de nouvelles taxes sans connaître le cahier des charges imposé à la télé publique en matière de production et de programme est aussi "intelligent" que de préconiser de faire des heures supplémentaires pour gagner plus quand il n’y a pas de croissance économique. Et d’ailleurs pourquoi vouloir revenir à une télévision d’Etat "Peyrefitte" où la liberté d’expression serait conditionnée par le bon vouloir du pouvoir politique, qu’il soit de droite ou de gauche, à travers le niveau de dotation budgétaire. Si l’on veut une télévision publique de qualité, pourquoi ne pas supprimer la redevance et en faire une chaîne à péage. Si la qualité paie, le consommateur pourra exercer un vrai choix : voir du foot sur cAnal +, se divertir (décérébrer ?) sur TF1 ou se distraire intelligemment sur les chaînes publiques (je blague, car je ne vois pas comment une chaîne publique ayant moins de moyens financiers que les autres pourraient produire ne serait ce que 4 heures d’émissions quotidiennes en propre).

                            Au fait j’ai noté que -toutes chaînes confondues- les présentateurs prennent des congés systématiquement pendant toutes les périodes scolaires tout en critiquant à longueur d’année les fonctionnaires.

                            La télévision publique renvoie à des modèles dépassés -télévision chinoise, russe ou française des années 60/80-. La publicité est envahissante : le téléspectateur est en principe un adulte : il change de chaîne ou arrête sa télévision. La chute de l’audimat sera la sanction : aux chaînes d’en tirer les conséquences en réduisant le temps de pub ou en améliorant la qualité des programmes. De toute façon en dernier ressort le consommateur de télé doit être le payeur direct (péage) ou indirect (en acceptant la publicité). Pour le reste, c’est de l’idéologie politique (à droite et à gauche), le but non avoué étant le contrôle d’une ou plusieurs chaînes par le parti au pouvoir.

                            Dernière remarque : on nous présente cette réforme comme acquise. J’espère qu’un débat parlementaire avec vote aura lieu pour qu’on puisse connaître l’avis de chaque député sur ce sujet. J’engage d’ailleurs les français à demander à leur député d’indiquer leur position.S’ils ne veulent pas se mouiller, qu’ils soumettent le projet de réforme à un référendum.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès