Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Monsieur le Président : Et si vous nous reparliez de l’emploi des (...)

Monsieur le Président : Et si vous nous reparliez de l’emploi des seniors ?

Depuis 2008, le Président ne cesse de répéter que l'amélioration de l'emploi des seniors est une priorité du gouvernement. Or, depuis, il n'y a pas eu un mois de baisse du nombre de chômeurs seniors !

Le 19 septembre 2007, Nicolas Sarkozy lors d'un discours au Sénat : « Pour un contrat social nouveau  » déclarait : « Promouvoir le travail, c’est aussi mettre fin au gâchis insensé que représente la mise à l’écart des travailleurs dès 50 – 55 ans (...) Aujourd’hui, près de 6 salariés sur 10 sont chômeurs ou inactifs au moment où ils liquident leurs droits à la retraite (...) Quant aux dispenses de recherche d’emploi, elles seront progressivement supprimées pour ceux que cela concernera à l’avenir (...) » Et d'ajouter : « (...) Il n’est plus admissible que notre système d’indemnisation du chômage encourage cette culture du retrait précoce de la vie active (...) »

Le 12 août 2011, Les Echos écrivaient : «  Le seuil des 800.000 demandeurs d'emploi de 50 ans ou plus devrait être annoncé lors de la prochaine publication des chiffres du chômage. En effet : Pôle emploi en a dénombré 797.800 à fin juin, soit 100.000 de plus qu'à la fin juin 2010 (...) »

Outre la faible activité des entreprises et leur peu d'appétence à recruter des salariés de 50 ans et plus, on aura soin de rapeller que cette situation est en partie due au vote, par les parlementaires UMP, dans la nuit du 17 au 18 juillet 2008, de la suppression progressive de la dispense de recherche d'emploi (DRE). Jusqu'à cette date : «  les chômeurs seniors de plus de 57.5 ans pouvaient ne plus avoir à chercher un travail sans craindre la radiation et la perte de leurs droits  »

Dans le détail : « (...) A partir du 1er janvier 2009, l’âge minimal pour en bénéficier devait être relevé à 58 ans, puis à 59 ans en 2010, et 60 ans en 2011. Le Gouvernement visant ainsi une suppression progressive de la DRE pour 2012 (...) » Détails disponibles sur le site du Ministère de l'Emploi

Ce qui était prévu dans le programme 2007 du candidat Sarkozy : « (...) Supprimer la dispense de recherche d’emploi pour les seniors et créer les conditions juridiques, économiques et sociales pour permettre aux seniors de conserver une activité professionnelle le plus longtemps possible (...) »

Oui, mais à cette époque, le départ à la retraite était possible à 60 ans !

On aura soin de rapeller que cet engagement fut confirmé par Christine Lagarde en 2010 au fait qu’à 57 ans : « on n’est pas fichu, on peut retrouver un emploi »

Oui, mais maintenant l'âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans et c'est encore plus difficile !

Résultat de cette opération décryptée par Les Echos : «  Cette année, 8.720 chômeurs vont rester inscrits à Pôle emploi bien qu'ils aient cotisé assez longtemps pour partir à la retraite, du fait de la hausse de l'âge légal au 1 er juillet. Une part d'entre eux vont épuiser leurs droits à indemnisation, estime l'Unedic (...) »

Ce qui aura pour effet de propulser ceux-ci vers les minima sociaux ou plus aucune indemnisation. Mais pourrait bien arranger le Président et Xavier Bertrand dans leur objectif de repasser sous la barre des 9% de chômeurs.

Car comme l'explique le site Regards : « (...) Si l’on considère que les bénéficiaires des minima sociaux ne sont plus comptabilisés dans les chiffres du chômage, et si on ajoute à cela le fait que très souvent, les chômeurs non indemnisés se désinscrivent des listes de Pôle emploi (...) le chômage devrait enregistrer une baisse dans les mois à venir (...) »

Néanmoins, depuis février dernier où le Président annonçait vouloir : « (...) offrir aux entreprises qui embauchent un demandeur d'emploi âgé de plus de 45 ans une aide supplémentaire de 2 000 euros par contrat (...) » mesure accueillie dans l'indifférence la plus totale des organisations d'employeurs ! ou la discrète visite en Lorraine effectuée en mai sur le thème de l'emploi des seniors où il a lancé, je sais : « Reculer l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans, c’est « travailler deux ans plus sans gagner plus » Plus rien !

Ce qui n'empêche pas l'UMP sur son site projet/programme pour 2012 que le Président candidat reprendra sans nul doute d'écrire : « (...) Afin de favoriser une gestion active des âges au sein des entreprises et des branches, le gouvernement s’est résolument engagé depuis mai 2007 en faveur de l’emploi des seniors. C’est la première fois, qu’en période de crise, un gouvernement ne choisit pas d’écarter les seniors du marché du travail mais s’efforce au contraire de les y maintenir (...) »

Ne pensez-vous pas monsieur le Président qu'il serait temps de nous reparler sérieusement de : l'emploi des seniors ?

Crédit photo
L'Expansion


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Yvance77 17 août 2011 10:06

    Monsieur Bernard,

    Vous ne cherchez pas à pourrir les vacances de notre monarque par hasard ? Auriez-vous si peu de coeur pour lui parler de ces choses qui fâchent à l’heure du farniente ?

    C’est la dernière fois hein !!!



    • notre EMPEREUR ne veut rien laisser passer il fait comme les USA :  les petits retraités
       
      DOIVENT BOSSER JUSQUA 90 ANS POUR POUVOIR MANGER..........

      ET L UMP DONNENT DES AVANTAGES EXHORBITANTS A NOS ELUS ...ET NOS BANQUIERS.....


    • devphil30 devphil30 17 août 2011 11:51

      Allons voyons monsieur l’auteur de l’article , il faudrait analyser le discours politique en fonction de la pyramide des ages afin de mieux comprendre pourquoi notre prince a évoqué le travail des seniors .....


      Les seniors traditionnellement de mouvance de droite sont aujourd’hui largement représentatifs dans la population française en terme de nombre donc ... il faut les cajoler.

      Mais à force de cajoler dans tous les sens mais de ne rien faire ou de faire pire car la réforme des retraites va bien lui plomber sa campagne au nabot , on peux espérer que la catastrophe va s’arrêter en 2012.
      Que les mensonges pour faire plaisir à toutes les tranches électorales lui reviendront en pleine figure....

      Philippe 
       

      • jef88 jef88 17 août 2011 14:12


        « Outre la faible activité des entreprises et leur peu d’appétence à recruter des salariés de 50 ans et plus »

        Cela date de la fin des années 80 ...... Le peu d’appétence !

        En effet pour copier l’administration ou le diplome et le concours sont prépondérants, les entreprises ont mis des « diplomés » aux postes à responsabilité.

        Ce fut le début de la lutte du « savoir » contre le « savoir faire » et c’est le « savoir » qui a gagné avec à la clef une magnifique désindustrialisation.

        Alors les arguments du « savoir »
        - les vieux coutent trop cher ..... Ah bon ! Et l’efficacité cela ne rapporte pas ?
        - il faut gagner beaucoup de fric ! tout de suite !! Quand on investit c’est pour 6 mois ou plusieurs années ?
        - tout doit être écrit et chiffré. donc inflation d’administratifs qui se marchent sur les pieds

        Arguments du « savoir faire »
        RIEN : pas droit à la parole de toute façon les vieux sont ringuards et dépassés donc ils n’ont pas roit à la parole


        • K K 17 août 2011 15:39

          On sait que la fameuse niche fiscale des heures supplémentaires coûte 5 milliards d’euros par an, est inefficace car les entreprises ne déclarent pas toutes les heures supplémentaires (entre autre celles des cadres) et permet aux entreprises de retarder aux maximum les embauches.
          Bref, depuis trois ans, ce sont 15 milliards d’euros que l’Elysée a mobilisés CONTRE l’emploi.

          Et avec cela, on a aggravé la situation en retardant l’age de la retraite.


          • 65beve 17 août 2011 22:08

            ’soir,

            Je me permets de rabâcher ceci :

            Ceux qui sont nés après juillet 1951 vont travailler 4 mois de plus avant de partir à la retraite.
            Cela fera autant d’éventuels remplacements de retraités qui ne se feront pas.
            L’an prochain ça sera 8 mois puis 2 ans en 2015.

            Bon courage les vieux privés d’emploi ; vous êtes l’attention de chaque instant de nos ministres.

            cdlt


            • Stoïque 17 août 2011 23:42

              Mieux vaut un jeune au travail qu’au chômage et mieux vaut un senior souvent fatigué au chômage ou à la retraite qu’à garder la place qu’un jeune pourrait avoir...

              Même si ce ne sont pas les mêmes caisses qui sont touchées, mieux vaut payer un senior au chômage ou à la retraite que le chômage d’un jeune qui devrait pouvoir travailler... 

              La gestion de l’emploi est devenue complètement abberante, mais il est vraisemblable que les aspects illogiques des modifications faites tiennent plus des idéaux de revanchards droitistes, de la volonté de la puissance économique de vouloir encore plus de monde sur le marché de l’emploi pour casser les salaires ou pour baisser le coût des retraites que de vouloir vraiment bien gérer le marché de l’emploi.

              Pour ma part, je ne demanderais pas que Sarko and co fassent ce qu’ils ont promis ou ce qu’ils auraient du faire, mais plutôt qu’ils veuillent honnêtement traiter les problématiques de l’emploi... Mais ce n’est pas leur désir...

              Une raison majeure de plus de s’en débarrasser en 2012...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès