Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Moralisation des rémunérations : les sportifs se font discrets

Moralisation des rémunérations : les sportifs se font discrets

L’indignation peut être sélective. Alors que tout le monde en appelle à l’Etat, qui pour l’instant fait la sourde oreille, pour encadrer la rémunération des dirigeants d’entreprise, silence radio sur les salaires et avantages fiscaux réservés aux sportifs professionnels. Et pourtant ce qui est qualifié de dérive à l’égard des patrons n’est que le strict reflet des pratiques sportives.

Il y a belle lurette que dans les affaires comme dans le sport professionnel, la morale, la légitimité des rémunérations sont des notions qui passent au second plan. Dans les deux cas, les résultats économiques ou sportifs sont déconnecté des rémunérations. Dans les deux cas, certains salaires ne frisent plus l’indécence, ils la dépassent et se cumulent à des primes exorbitantes.

Trop payés les patrons français ? Certains peut être. Quelques-uns assurément. A l’aune de la crise, l’opinion publique joue les candides et mime de découvrir que nous vivons dans une société de l’argent roi. Faut-il pour autant jeter l’opprobre sur l’ensemble d’une profession qui contribue à l’enrichissement national ? Evidemment non. Une moralisation des pratiques est souhaitable mais elle ne doit pas se limiter à une seule catégorie. Si le débat est ouvert il doit être étendu à tous les secteurs, politiques et sportifs inclus.

40 000 euros mensuels pour un honnête footballeur de Ligue 1 (plus de 300 joueurs), cela ne semble choquer personne. Ce n’est pourtant qu’une moyenne. On change d’échelle avec les stars (pratiquement dix fois plus) dont les rémunérations annuelles laissent dubitatif : Thierry Henry (17,4 millions d’euros), Patrick Viera (8,2 millions d’euros) Nicolas Anelka (5,8 millions d’euros), Franck Ribéry (5 millions d’euros) Karim Benzema (2,8 millions d’euros), Lilian Thuram (4,8 millions d’euros), Claude Makelele (5,4 millions d’euros)…

10 000 euros par mois en moyenne pour un basketteur de pro A et des stars du championnat français autour de 20 000 euros. Les vedettes du top 14 en rugby ne sont pas moins bien loties. Les internationaux réguliers dépassent les 21 450 euros net mensuel. Et les rémunérations des sportifs ne sont pas constituées des seuls salaires. Viennent s’y ajouter les contrats de sponsoring et les primes très confortables versées par les fédérations lors des rencontres internationales.

On rétorquera que le temps de vie professionnelle des sportifs est de courte durée mais finalement guère plus qu’un dirigeant de grande entreprise exposé aux exigences de ses actionnaires. “Il faut bien payer les joueurs si on veut avoir les meilleurs et conserver l’élite française dans l’hexagone”. L’argument est applicable aux dirigeants d’entreprise. Bâti sur le modèle ultra-libéral, le sport professionnel est une caricature du capitalisme sauvage.

Il ne s’agit pas de stigmatiser les sportifs mais de replacer le débat actuel dans un cadre plus général au moment où même les Etats-Unis réfléchissent à un salaire annuel maximum de 500 000 € pour les dirigeants des banques renflouées par des crédits publics.

“Il ne doit pas y avoir d’exemptés de l’effort”, a déclaré Brice Hortefeux à l’Assemblée nationale en réponse aux accusations de la gauche de ne pas avoir  imposé de règles strictes aux entreprises aidées par des fonds publics et d’avoir rejeté à l’automne un encadrement plus strict des rémunérations des dirigeants de sociétés.

Une gauche à la cécité partielle lorsqu’elle est de retour dans ses bastions locaux. Sa main tremble rarement lorsqu’il s’agit d’allouer de confortables subventions aux clubs professionnels locaux.

Voir plus loin  : Le JDD- Foot : pas touche aux avantages fiscaux


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • TSS 25 mars 2009 12:59

    ce qui me choque le plus c’est les 26 millions d’euros que paie le contribuable pour compenser les

    exonerations sociales accordées par l’etat aux footballeurs au motif de la competitivité du football français... !!


    • Gabriel Gabriel 25 mars 2009 16:47

      Bonjour,

      Combien de fois le salaire d’un institueur ou d’une infirmière ? Franchement, il y a quelque chose de pourri au royaume des hommes....


    • ben ben 25 mars 2009 13:07

      Pour une fois que Thuram ferme sa gueule sur un sujet, c’est déjà ça de gagné !!!


      • geo63 25 mars 2009 13:09

        Bonjour collègue clermontois dont je lis les fréquents articles. 
        Absolument d’accord avec vous :"le sport professionnel est une caricature du capitalisme sauvage". Ceci dit tout le monde ne peut pas être un footbaleur de D1 ou un basketteur équivalent ou un rugbyman du top 14 (of course !) etc...Mais ce qui m’indispose le plus c’est de voir ces petits c..s rouler en ferrari ou en porsche, comme s’il fallait afficher ainsi leur importance. Remarquez certains (petits) chefs d’entreprises ont exactement la même attitude...même dans notre environnement arverne.
        Nous sommes dans "l’escroquerie idéologique" comme le démontre bien Bernard Dugué.


        • djib 25 mars 2009 14:10

          Un petit bémol doit quand même être apporté à cette argumentation.
          Un joueur de foot qui joue mal, il voit sa cote descendre rapidement et son salaire aussi.
          Un patron de banque qui plante le systeme financier continue tout de même à se barrer avec des millions.

          Demain, avec la crise, les entreprises vont avoir moins d’argent à investir dans la publicité, donc des cachets revus à la baisse. De la même manière, les stades vont être moins bondés avec des gens qui ne pourront plus s’offrir l’abonnement au stade. L’ensemble du monde sportif à mon avis attend sans impatience que les contre coups de la crise financière viennent les toucher.

          De surcroit, la carrière d’un sportif peut aller de 17 à 35 ans, 18 ans en gros où les cachets sont inégaux sauf pour certains petits prodiges. Du jour au lendemain, sur une blessure tout peut s’arreter. 
          Un grand patron, je ne vois pas trop ce qui dans sa vie périlleuse et aventureuse peut représenter un danger pour son physique où sa carrière.De 35 à 40 ans jusqu’à sa mort il peut continuer à toucher des sommes astronomiques.

          L’iniquité du grand patronnat vient aussi du fait qu’on se doute qu’il existe une "aristocratie" de la haute finance. Les fils de grands patrons ont une voie royale toute tracée qui les attend s’ils le désirent. Et W. Bush en est le plus parfait exemple.
          Dans le monde du sport cela me paraît plus discutable. Le facteur génétique aidant, le fiston aura tout de même ses preuves à faire sur le terrain, là où le fils de banquier pourra profiter des largesses de la nation.

          Je suis en gros tout de même d’accord sur les sommes astronomiques qui circulent dans ce milieu. Mais je ne placerai pas les grands patrons et les grands sportifs sur un pied d’égalité.


          • DocJustice DocJustice 26 mars 2009 08:01

             Je ne suis pas un fan de foot...

            mais il y a une grande différence entre un patron qui s’octroie des primes exponentielles même si l’entreprise qu’il dirige est au plus bas, bénéficie d’aides de l’état ou licencie à tour de bras...
            et des footballeur professionnels sur qui repose directement une industrie du spectacle qui génère des bénéfices énormes...

            Pourquoi est ce que les seuls à se "gaver" seraient les clubs, les chaines de TV ou les opérateurs de téléphone...

            En revanche, il est scandaleux de subventionner le foot pro avec de l’argent public...


          • TITUS471 TITUS471 25 mars 2009 14:48

            Les dirigeants d’entreprise et les sportifs de haut niveau sont tout simplement soumis à la loi de l’offre et de la demande. Un excellent dirigeant d’entreprise pourra monnayer très cher ses services et il en est de même pour un footballeur.
            geo63 affirme que tout le monde ne peut pas être footballeur de D1. Il a raison, seuls les meilleurs intègrent ce cercle très fermé du monde du sport. Cependant il en est de même pour les dirigeants des grandes entreprises : tout le monde ne peut pas diriger LVMH, l’Oréal ou la Société Générale. Les dirigeants de ces entreprises, soyons honnêtes, ont de bien plus grandes responsabilités que celles des footballeurs de D1. Un match perdu n’a jamais envoyé qui que ce soit au chômage ! Là réside, à mon avis, le scandale des revenus faramineux de ces sportifs. Qu’est-ce qui peut les justifier ? Après tout ils ne font que taper dans un ballon, avec talent, certes, et parfois même avec brio mais ils tapent uniquement que dans un ballon ! Détiennent-ils le destin de milliers de personnes entre leurs mains comme un chef d’entreprise ? Non. Produisent-ils quelque chose ? Non. Sauvent-ils des vies ? Non. Nos sociétés s’effondreraient-elles si il n’y avait plus de footballeurs ? Non. Vu sous cet angle ils sont tout simplement inutiles et leurs revenus indécents.

            Il est certain qu’ils assurent un spectacle, un véritable show ! Ils apportent aux supporters du rêve grâce à leur indéniable talent à taper dans une balle. On pourrait croire que ce sont des artistes mais ce ne sont pas des artistes. Le rêve, le bonheur qu’ils apportent est très fugace, il ne dure que le temps d’un but ou d’un penalty. Contrairement aux artistes (compositeurs, réalisateurs, chanteurs ou acteurs) ils ne créent rien qui puisse rester dans la mémoire collective comme une chanson ou un film.

            Nous, simples citoyens, nous ne pouvons rien pour mettre un terme au scandale des bonus distribués à quelques patrons "voyous". En revanche nous pouvons mettre un terme aux revenus mirobolants des footballeurs. c’est très simple ! Cessons d’acheter des tee-shirts des différents clubs 10 fois plus cher que des tee-shirts ordinaires, cessons d’acheter hors de prix des articles de sport des sponsors de ces joueurs, résilions nos abonnements aux différents stades de foot, résilions nos abonnements à Canal+, n’achetons plus l’Equipe ou les journaux de foot, cessons de regarder les retransmissions à la télé des matchs... Nous sommes maîtres de faire tout ceci ! Si nous ne le faisons pas la demande restera toujours aussi importante et , dans la logique capitaliste, ces footballeurs seront toujours payés plus cher !
            Mais dans ce cas il sera inutile d’être scandalisé car nous serons les seuls responsables en tant que complices de ce fructueux marché.


            • Lapa Lapa 25 mars 2009 15:04

              il faut surtout arrêter de regarder le foot à la télé.
              baisse des audiences : baisse de la pub : baisse des droits télé.
              C’est l’abondance du pognon dans le monde du spectacle et de la pub qui permet ces salires indécents.

              Actuellement si seul le remplissage des stades (tickets) payait les footballeurs, ils seraient au smic.


            • LE CHAT LE CHAT 25 mars 2009 16:01

              les joueurs de Lyon ont pas demandé des stock options sur les actions du club , ils n’y croient plus ?


              • Pi@h 25 mars 2009 16:13

                Celà n’a rien de comparable...

                Comme l’a très bien dit Djib, un sportif verra sa côte descendre en flêche si il n’est pas performant, il peut voir son contrat non renouvelé ou signer dans des clubs ou les salaires sont loin d’atteindre les sommes que vous annoncez si il est n’est pas au niveau. Le sport de haut niveau est impitoyable.

                Il n’est pas très honnête de reprendre les salaires des tops joueurs Français en faisant passer leur situation pour une généralité, seuls les meilleurs sont payés dans ces proportions...

                Et quand bien même leur salaire atteint plusieurs dizaines de millions d’euros, celà n’est en rien comparable avec un dirigeant de société qui a une responsabilité sociale et économique sur les épaules (qu’il le veuille ou non). 

                Le footballeur ne créee, ou plutôt devrais je dire - ne détruit pas - d’emplois, il ne fais pas bosser des mecs 8h/j pendant 40 ans pour qu’ils puissent rembourser le crédit de leur toit et de leur bagnole. Le footballeur subit vraiment la loi du marché lui ! Si il est mauvais il dégage et il tombe aux oubliettes !

                Le PDG lui il gagne à tous les coups ! Il est bon il empoche, il est mauvais donc viré...il empoche !! faudrait comparer ce qui est comparable...

                Les artistes et sportifs arrivent ou il en sont par leur talent, même si ce terme reste très subjectif, c’est un des derniers "ascenseur social" qui existe dans nos sociétées dominées par les élites toutes formatées dans les mêmes écoles de pensées. Il n’arrivent pas au sommet par le jeu des copinnages/magouilles/relations/héritages comme la caste de sangsues qui nous dirige.

                Et puis arretez votre hypocrisie à 2 balles, si demain votre gamin est pisté par le Milan AC et qu’il a la possibilité de signer un contrat de plusieurs millions d’euros à l’année, vous allez vite ranger votre moralisme de façade.

                C’est marrant ça, personne ne s’est jamais offusqué de voir des mecs en costard toucher 3 salaire pour un jeton de présence à un conseil d’administration, toucher des centaines d’années de salaire moyen en guise de rémunération sans aucune production de richesse réelle en contrepartie, mais qu’un gosse de banlieue roule en ferrari ça ça vous fais chier hein !


                • patroc 25 mars 2009 17:21

                  ... Le foot, j’en ai rien à foot !...


                  • A. Nonyme Trash Titi 25 mars 2009 17:53

                    Mouais, vous n’avez pas tord Monsieur Moreigne, même si la plupart des joueurs que vous citez touchent leur salaire dans des grands clubs étrangers (salaires avec impôts payés par les clubs d’ailleurs).

                    En France, devenu un pays pauvre ou un pauvre pays, c’est comme vous voulez, il y a bien longtemps qu’on ne peut plus rivaliser. Et l’on voit poindre de temps à autres des tentatives de lobbying pour créer des conditions fiscales adaptées à nos pauvres petits joueurs de foot qui doivent s’exhiler pour gagner plus et payer moins. Et à cause de cet exil, voyez vous ma bonne dame, on ne gagnera jamais la Coupe d’Europe ! Diable, quelle tristesse... Espérons qu’une telle disposition ne verra jamais le jour, ce serait le pompon !!!

                    Ceci dit, la santé financière des club français est bonne (par obligation légale), alors qu’au Real Madrid, Manchester United, Barça, le déficit cube en centaines de millions d’euros. Une bulle qui pourrait bien craquer avec la crise et qui permettrait, peut-être, une remise à plat du système avec plafonnement du budget des clubs.

                    Reste l’argument à la c... "le temps de vie professionnelle des sportifs est de courte durée". Certes, c’était vrai à l’époque de Platini et consort. Mais cette ère s’est éteinte avec notre Zizou national. Avec leur revenu, les grands joueurs peuvent prendre leur retraite après 10 ans de carrière ! Pour les moins bons, ils ont 2 bras, 2 jambes et sont encore jeunes après leur carrière. Rien ne leur interdit donc de bosser !

                    Ce qui est sympa avec votre article, c’est effectivement qu’il va obliger nos grands philosophe du ballon rond à faire profil bas : Thuram entre autres, comme dit plus haut. Et c’est vrai pour d’autres, comme notre ami de gauche Y. Noah, qui vient de temps à autres donner la leçon, soutenir une certaine candidate, mais qui vit à New York ! Salut Yannick !

                    Un peu de rêve ou de provoc pour finir, avec le salaire de Cristiano Ronaldo, l’un des meilleurs joueurs du monde qui évolue à Manchester United : 150 000 euros par semaine, impôts payés par le Club. J’espère que sa carrière ne sera pas trop courte, sinon, ça va être ric-rac pour la retraite ! smiley



                    • TITUS471 TITUS471 25 mars 2009 19:03

                      @ TRAS TITI !

                      ".. comme notre ami de gauche Y. Noah, qui vient de temps à autres donner la leçon, soutenir une certaine candidate, mais qui vit à New York !". Je pense que nous connaissons tous un chanteur de droite, qui a soutenu un certain candidat, qui a fait des pieds et des mains pour obtenir la nationalité belge (qui lui a été refusée !) et qui a fini en Suisse ! Et nous savons tous pour quelles raisons et qui, malgré le bouclier fiscal du candidat de droite en question, réside toujours dans le pays des Helvètes !

                      Je vous accorde que Noah est meilleur tennisman que chanteur mais ce dernier a toujours affirmé payer ses impôts en France (il ne peut se permettre de mentir alors que le fisc ou n’importe quel journaliste peut prouver le contraire aisément ce qui n’a jamais été fait !). Si Noah est parti s’installer aux Etats-Unis c’est pour se rapprocher tout simplement de sa famille et notamment de son fils !


                    • A. Nonyme Trash Titi 25 mars 2009 20:47

                      Bien sûr, bien sûr, Yannick déclare tous ses revenus en France... C’est beau de rêver.
                      Enfin peu importe, je prenais cet exemple juste pour équiliibrer la balance, car c’est à croire que les riches de droites sont tous exhilés fiscaux et que les riches de gauches sont de bons contribuables...
                      Mais le sport national qui vise à payer le moins possible est très bien partagé par tout le monde !


                    • fredleborgne fredleborgne 25 mars 2009 19:08

                      Tant qu’il y aura des supporters et la droite ou le PS, il y aura des sportifs et des patrons surpayés. On peut aussi parler des comiques (Dany Boon, Bigard, gad Elmaleh...), de certains "artistes"...

                      Le bouclier fiscal tient bon. Sinon, ils pourraient partir à l’étranger. On parle de ceux qui ne paient pas leurs impots en France ?

                      En fait, tant qu’on bouge pas, c’est qu’on est d’accord. Encore 79000 chômeurs de plus ce mois-ci. 


                      • Internaute Internaute 25 mars 2009 20:33

                        En France on fait un scandale pour quelques malheureux millions payés à des patrons qui dirigent 150.000 personnes. Pourtant, ce qu’ils touchent vient d’une mentalité de gagne-petit. Pour les vrais bonus il faut aller voir du côté américain comme nous le montre cette dépêche de l’AOF

                        ================

                        (AOF / Funds) - Les 25 gérants de hedge funds les mieux payés ont gagné 11,6 milliards de dollars en 2008, selon le magazine américain Alpha. Leur rémunération moyenne s’est élevée à 464 millions de dollars, soit près de deux fois moins qu’en 2007 quand elle s’était élevée à 892 millions de dollars. Leurs revenus intègrent leurs parts des commissions de gestion et de performance de leurs sociétés, mais également la plus value générée par le capital qu’ils ont investi dans leurs fonds.

                        Quatre gestionnaires ont engrangé plus d’un milliard de dollars. James Simons de Renaissance Technologies domine le classement avec 2,5 milliards de dollars, suivi par le numéro un de 2007, John Paulson de Paulson & Co avec 2 milliards de dollars. La troisième place est occupée par John Arnold de Centaurus Energy, dont les émoluments s’élèvent à 1,5 milliard de dollars. Le vétéran de l’industrie des hedge funds Georges Soros a pris la quatrième position avec 1,1 milliard de gains. John Arnold est le seul à ne pas avoir figuré au sein du quatuor de tête par le passé.


                        • Jordan Jordan 25 mars 2009 21:12
                          Étant un parfait laïc, je ne pratique pas non plus la culture des dieux du stade. Ce sont leurs admirateurs qui font leur richesse, et non par l’exploitation des spectateurs, par quelques patrons.
                          Je me souviens d’une phrase de votre président qui avais soulevé lire des français, « l’homme n’est pas une marchandise » et pourtant en matière de sport l’homme est bien une marchandise, puisqu’ils sont vendus d’un club a l’autre, ce qui ce fait pour tous les sports d’équipe. En fait vous avez très bien américanisé le sport, comme beaucoup de choses par ailleurs. Vive les US. Nous ne nous plaignons pas du salaire des sportifs, s’ils ont des jobards pour les admirer. Le baby foot vous aimez ?
                           

                          • pruliere 26 mars 2009 07:21

                            écourter la "phrase de notre président" en dénature complètement le sens !!

                            Il n’a pas été dit "l’homme n’est pas une marchandise", mais "l’homme n’est pas une marchandise comme les autres" !
                            C’est cette nuance qui a provoqué l’ire des français, dont la mienne !


                          • Lairderien 26 mars 2009 09:40

                            Vous avez bien raison !!!!

                            J’adore le baby foot (même si c’est un peu ringard aujourd’hui) ou la récompense est au mieux, la tournée payée par les vaincus. Mais je déteste le foot, surtout à la télé.


                          • Manu 25 mars 2009 21:40

                            Tout à fait d’accord avec Pi@h ! Le scandale de la rémunération de (certains) hauts-dirigeants n’a rien à voir le montant pourtant astronomique des salaires de (certains) sportifs. Les sportifs ne touchent en fait qu’une petite partie des revenus qu’il générent (à l’instar des acteurs de cinéma ou des stars de la chansons). À contrario, les haut-dirigeants « spolient » en quelque sorte les salariés qu’ils dirigent (voir un de mes commentaires sur AgoraVox) : leurs rémunérations correspondent à celles de plusieurs milliers de salariés lambda !


                            • Thierry LEITZ 25 mars 2009 22:50

                              La concentration du "mérite" sur un seul, l’idôlatrie organisée, la concurrence vers les privilèges, le rêve vendu au peuple, c’est sur toute cette amoralité que se fondent les rémunérations stratosphériques.

                              De l’argent "public" -car c’est son origine- bien mal employé et qui ne retourne pas à la collectivité dans une mesure qui reflète son origine. Ainsi, le sport et les spectacles pourraient donner lieu à l’expression d’une solidarité pour le sport populaire, pour l’art et la culture, pour le secours social. Mais non, on en a fait une usine à cash qui fait rêver les crétins. Ces derniers ont bien une part de responsabilité dans l’injustice, mais elle est proportionnelle à leur volonté et leur pouvoir d’analyse, bien faibles apparemment.

                              Sportifs, vedettes d’écrans plus ou moins grands, troubadours et bouffons, grands patrons et sales affairistes internationaux, tous gagnent trop, bien plus que ne l’exige le bien-être humain. Leur revenu est à l’image de leur amoralisme : sans limite. Une limite autour de 400 k€ annuels irait dans le bon sens.

                              C’est l’Impôt, universel, progressif et bien dépensé qui seul peut contrer ces dérives, toujours déplorables, mais plus encore en ces temps de disette qui s’annoncent. D’où nécéssité d’un corps législatif VRAIMENT représentatif (pas comme le groupe de privilégiés de l’AN et pire encore du Sénat) et investi dans la poursuite de l’intérêt GENERAL.

                              Quand aux arguments avancés pour justifier l’impossible logique, ils sont indigents.
                              1/ "Les pauvres n’ont qu’une courte carrière (pour faire fortune)" Extra ! En 1 an ils peuvent se passer de travailler leur vie restante ! Du bon job, çà ! De plus, après 10 ans d’exploits variables, ils ont de quoi monter un business (capital+notoriété+image, y’a pas mieux) ou faire un tas de métiers sympas où bien des portes leur sont grandes ouvertes.
                              2/"mal payés (genre 30 000€ nets/mois) ils se tireront à l’étranger" Le beau malheur ! Effondrement assuré de tout le pays, chaos, guerre civile, voire décalage des orbites planétaires ! Attention, là, çà rigole plus, c’est grave ! Meuh non, s’’ils aiment la France, leur sport ou leur art, ils le pratiqueront à ces conditions avec la conscience réjouie de contribuer au bien de tous. Sinon, qu’ils aillent se faire voir ailleurs.

                              Finalement, cette crise, c’est l’occasion de mettre à jour nos logiciels. Et y’a du boulot !


                              • Lairderien 26 mars 2009 09:45

                                "Finalement, cette crise, c’est l’occasion de mettre à jour nos logiciels. Et y’a du boulot !"

                                Bien dit !!

                                Et effectivement, l’un des chantiers les plus importants c’est bien de remettre les pendules à l’heure avec l’impot direct, en recréant des tranches superieures à 80 ou même 90% au dessus d’un certain seuil de revenus. C’est le seul moyen de limiter la goinfrerie généralisée.


                              • fhefhe fhefhe 26 mars 2009 06:02

                                Je vous donne un Exemple Vécu ....par mon Fils... !!!!
                                Rugbyman....né en 1988.
                                Génération Para , Bastareaud....
                                Champion de France Minimes en 2001 et 2002
                                Champion de France Crabos en 2006
                                Club USC Colomiers Rugby.
                                Joue actuellement avec l’Equipe de 2 de Tournefeuille (Fédérale 2)
                                De son équipe...qui pouruit le Rugby
                                Mathieu Bélie (International - de 19 et - de 20 ans) Espoir au Stade Toulousain....Rénumération en tant que Stagiare au centre de Formation du Stade Toulousain...1 800€ et pour la saison 2009/2010 sera prété au club de Montauban....pour un salaire de 4 000€  : Poste Demi d’Ouverture.
                                Ludovic Fadel , Damien Catala centre de Formation de l’USC Colomiers...Rénumération 1 000€ par mois...
                                Quant à mon Fils qui pendant sa Période Junior (Crabos) effectué son apprentissage de Maçon chez les Compagnons du Devoir...Il a cessé avec son club l’an dernier....car en Reichel(moins de 21 ans) il fallait s’entrainer....4 Fois par semaine ...
                                Son poste de Pilier....nécessite....beaucoup de présence Physique...qu’il déploie sur les chantiers en Tant qu’intérimaire ....pour 8,71€ de l’ heure...à raison de 8h par jour...minmum....
                                Il a eu 21 ans le 27 Février de cette année....
                                A obtenu son CAP et BEP de maçon grâce à son apprentissage chez un Maître Artisan...
                                Depuis ....Juin 2007....il fait des Missions d’intérim..en vue d’un CDI....
                                Mais trop Jeune....Manque d’expérience....Pas assez Productif....donc MANOEUVRE....
                                Il joue par Passion le Dimanche....pour RIEN.... !!!!!
                                Mais il a sacrifié sa passion....pour un Métier soi-disant ....porteur..... !!!!!
                                Pour conclure....sur la centaine de Joueurs qu’il a cotoyé depuis les Jeunes Pousses au Sein de l’USC Colomiers ....3 en vivent avec moins de 2000€ par mois.....
                                Et de sa Génèration 1988 .....2 sont connus médiatiquement....Para et Bastareaud.....
                                Le Rugby, le Hand , le Basket et tous les autres sports non "Merdiatiques"....NE RECONNAISSENT PAS COMME LE FOOT LES SACRIFICES.....FAIT PAR DES MILLIONS DE JEUNES...
                                Le FOOT est un OGRE MEDIATIQUE POUR LES AUTRES SPORTS...


                                • fhefhe fhefhe 26 mars 2009 06:13

                                   Mon fils Joue en équipe "Réserve" de l’AST Tournefeuille...
                                  (21 ans au poste de Pilier...c’est "juste" contre des Amateurs plus agés et surtout plus "vicelards"...)
                                  Les "Titulaires" de l’Equipe "Une" sont indemnisés "forfaiterement" pour leur frais de déplacement...
                                  La Fédérale 2 est l’Equivalent du niveau de CFA 2 en foot....ou les "salaires" sont en moyenne de 1000€ par mois.... !!!!
                                  Le Foot est un sport ....qui est sur une "Autre Planéte".....


                                  • pruliere 26 mars 2009 07:17

                                    le foot, comme les autres sports pro, sont là pour amuser la galerie et attiser les nationalismes. c’est quasiment reconnu par les sportifs eux-mêmes dans le foot US, dont les salaires, soit dit en passant, sont plus de 10 fois supérieurs à ceux de nos footeux.

                                    On croit rêver quand on voit 1million de personnes dans les rues de Paris célébrer une coupe du monde, et seulement 200.000 pour la défense des retraites acquises par nos ancêtres.

                                    On croit aussi rêver quand en plein dans une crise importante qui a déjà coûté leur job à des millions de personnes, de nombreux supporters se déchainent sur les forums pour savoir si Marseille ou le PSG seront champions.

                                    Le sport pro n’est donc qu’un habile trucage organisé pour canaliser les émotions des gens afin d’éssayer d’éviter les débordements qui, s’ils s’amplifient, mènent aux révolutions. Les sans-culottes auraient-ils pris la Bastille s’il y avait eu la télé, Zidane et le tour de France ? Je n’en suis pas sûr !


                                    • Lairderien 26 mars 2009 10:01

                                      "On croit aussi rêver quand en plein dans une crise importante qui a déjà coûté leur job à des millions de personnes, de nombreux supporters se déchainent sur les forums pour savoir si Marseille ou le PSG seront champions. "

                                      Le but de l’ensemble de nos chers (très chers) dirigeants est atteint avec ces (faux) dieux du stade et autres stars de la télé-réalité : détourner l’attention de la masse du peuple des vrais problèmes pour leur permettre de continuer à s’empiffrer joyeusement.

                                      Rien de nouveau sous le soleil, du pain et des jeux et le peuple reste à sa place !!!


                                    • DocJustice DocJustice 26 mars 2009 08:11

                                       Tout à fait d’accord...

                                      Moi aussi, je me fout du foot...
                                      Mais, encore une fois, il n’y a pas de raison que les principaux acteurs d’un spectacle sportif qui génère des sommes astronomiques récupèrent une partie des bénéfices qu’ils créent par leur talent...

                                      Peut être préfériez vous les footballeurs des années 1960-1970 qui crevaient la dalle... 

                                      Quant à la mémoire collective, leurs "créations" s’y inscrivent tout de même... 1998, la coupe du monde d’une équipe de France métissée...ça vous dit rien ???


                                      • armand armand 26 mars 2009 09:49

                                        Il suffirait de décréter que les retransmissions des matchs soient traitées comme n’importe quelle actualité - c’est à dire libre de droits, et le ’sport-business’ s’écroulerait tout seul.

                                        C’était bien de rappeler à quel point ces rémunérations sont scandaleuses - et on peut ajouter les 500 000E que François Pinault verse à Laura Manaudou tous les six mois, comme ça, pour lui faire de l’argent de poche pendant qu’elle file le parfait amour (et ne nage plus) aux States.

                                        Mais plus profondément, n’y aurait il pas lieu de si’nquiéter d’une société qui érige le sportif en référence absolue, même pour la mode (en suoi le lieur Beckham fait-il mieux dans un costume que mon voisin de palier ?) au point de ne même pas s’indigner devant les monceaux d’or qu’on déverse sur lui ?


                                      • armand armand 26 mars 2009 09:50

                                        Désolé : "en quoi le sieur Beckham..."


                                      • bluelight 26 mars 2009 10:25

                                        Au moins Beckham il est très beau et très sympathique, il représente une évolution, c’est un ’metrosexuel’, alors qu’en France est soi disant adulé, d’après les media officiels, un analphabète donneur de coup de boule et dopé .
                                        Version moderne de la masculinité, version archaïque et régressive .
                                        A tout prendre je préfère Beckham et de loin !

                                        Au moins les footballeurs, pour gagner des sommes indécentes, n’héritent pas de leur fonction, il y a une sélection impitoyable .

                                        Ce qui n’est pas le cas à la télévision .

                                        Qu’a produit un PPDA dans sa vie pour recevoir un parachute doré de plusieurs millions d’euros, une fausse interview de Fidel Castro ?

                                        PPDA n’a même pas produit un bon spectacle !

                                        Et les présentateurs de JT des chaînes de service public financées par la redevance, en fait chaînes du public au service de présentateurs surpayés par le racket de la redevance sur les travailleurs pauvres, ils gagnent autant sinon plus que des joueurs de ligue 1 .

                                        Et certains héritent même de leur fonction, cherchez bien, vous trouverez des exemples .

                                        Et pourquoi la redevance n’est pas un impôt progressif ?

                                        C’est anti-républicain .


                                      • armand armand 26 mars 2009 11:47

                                        Ah bon, parce qu’il est ’beau’ (ça se discute, d’ailleurs...) il mérite de gagner des millions... ?

                                        Quant à l’hérédité, regardez tout le tintouin qu’on fait autour du fils Zidane...

                                        Le problème est de deux natures - l’indécence de rémunérations stratosphériques quel que soit le métier (question de ’bon goût’, de ’juste mesure’, qualités ignorées par notre société.

                                        - le placement des sportifs au sommet des valeurs...

                                        Mais il est vrai que chque société à les héros qu’elle mérite...


                                      • zelectron zelectron 26 mars 2009 10:10

                                        Ce sont les citoyens et non les gladiateurs qui vont mourir.

                                        Les politiques ont encore plus besoin aujoud’hui de "PANEM ET CIRCENCES" c’est une de leur planche de salut. Sans foutebol pas d’élections.


                                        • bluelight 26 mars 2009 10:16

                                          Tout à fait d’accord .

                                          Il y a une autre catégorie à ajouter, le show biz : télévision, cinéma, musique ...

                                          La redevance payée par les travailleurs pauvres sert à engraisser des présentateurs de la télévision publique qui parfois héritent de leur fonction, cherchez bien, ce n’est pas difficile à trouver !


                                          • XF Xavier Faureste 29 mars 2009 19:07

                                            Mais il est où ? Mais il est où ? Mais il est où Li-lian Thu-ram ?


                                            • Frapan Frapan 30 mars 2009 12:04

                                              ba il ne faut pas penser comme ça, c’est dur leur boulot !!


                                              courrir derriere un ballon

                                              faire les guignols devant des caméras de publicités

                                              donner des coup de boules

                                              mais vous ne changerez pas ce monde et pourquoi ?
                                               le mode d emploi n a jamais changé, depuis Rome
                                              Panem e circenses (du pain et des jeux (pour le peuple))

                                              dès qu il s’agit de raler les francais sont là, dès qu il faut agir, ils sont tous devant leur télé une bière à la main.

                                              mais disons que je suis mauvaise langue et que vous arretiez de regarder le foot à la télé !!
                                              c’est une bonne idée, on en reparle l’année prochaine ^^

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès