Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Mory Ducros : 3000 victimes de plus du « plombier polonais »

Mory Ducros : 3000 victimes de plus du « plombier polonais »

Le conflit entre les salariés de Mory Ducros et leur repreneur semble toucher à sa fin. Les près de 3000 salariés qui seront licenciés devraient toucher 10 000 euros en moyenne. Mais beaucoup oublient de se demander pourquoi le transporteur a fait cessation de paiement.

Une cause : la concurrence déloyale
 
Bien sûr, certaines belles âmes n’aimeront pas cette stigmatisation de l’étranger, mais il faut quand même regarder la réalité du transport routier en face. Si Mory Ducros est au bord de la faillite aujourd’hui, c’est pour une seule et unique raison : la concurrence déloyale des personnes venues d’Europe de l’Est ou du Sud, dont les salaires sont nettement plus bas qu’en France. Pour rappel, le SMIC roumain est environ dix fois plus bas que le SMIC français… Et on le voit sur nos routes, qui accueillent une proportion grandissante de transporteurs espagnols, portuguais, polonais, roumains…
 
D’ailleurs, dans le transport routier la part de marché internationale (pour tous les transports d’un pays à la France ou inversement) des transporteurs français est passée de 46 à 17% de 1999 à 2010. Pire, le cabotage (les entreprises étrangères qui, après un transport international, en profitent pour faire une mission en France sur le trajet du retour) a déjà pris 3,6% du marché intérieur. Le syndicat de la profession estime qu’un tiers de ses 350 000 salariés sont aujourd’hui menacés, comme le montre malheureusement bien la crise de Mory Ducros, qui ne sera par conséquent pas le dernier.
 
Le PS et l’UMP sont responsables

Arnaud Montebourg peut bien s’agiter et obtenir la conservation de 60 postes supplémentaires (sur 5000) ou même 9 millions de plus pour les 3000 salariés qui vont être licenciés. Encore une fois, il ne fait que traiter les conséquences des problèmes sans jamais s’attaquer aux causes. Si son action n’est pas entièrement inutile, elle n’agit qu’à la marge et ne change rien aux données du problème, à savoir qu’il revient bien moins cher de faire transporter des marchandises par des polonais ou des roumains (qui peuvent circuler librement en France maintenant) ou même des espagnols, que par des français.

Dès lors, comme le souligne la profession, ce sont plus de 100 000 emplois qui sont menacés aujourd’hui et pour eux, Arnaud Montebourg ne fait rien. Certes, il joue (assez bien) à l’infirmière, mais ce n’est pas le rôle que l’on attend d’un ministre de la République. Si nos dirigeants ne prennent aucune mesure contre cette concurrence déloyale, le Munich social continuera. Les dérisoires annonces du gouvernement en décembre sur la question des travailleurs détachés montrent bien que le PS (comme l’UMP, co-responsable de ce désastre) ne remet pas en cause une direction qui nous mène dans le mur.
 
Il faut appeler un chat un chat : les 3000 salariés licenciés de Mory Ducros, sont, comme beaucoup d’autres, les victimes d’une concurrence déloyale de pays aux salaires 5 à 10 plus bas que les nôtres. Le PS, comme l’UMP d’ailleurs, a renoncé à les protéger. Il est donc temps de renoncer au PS (comme à l’UMP).

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 31 janvier 2014 11:22

    c’est vrai que l’esprit patriotique de nos bons capitalistes français font que s’ils trouvent moins cher pour faire transporter leur marchandises, il ne se soucient pas de qui la transporte, ni dans quels conditions sociales...ce qui compte c’est la rentabilité, c’est a dire le fric !

    voir : CONCURRENCE ET MONDIALISATION


    • gegemalaga 1er février 2014 10:01

      raisonnement idiot :

      ce ne sont pas les capitalistes français qui choisissent des tarnsporteurs moins chers ..
      ce sont les lieux de production qui ont changés de place .

    • gogoRat gogoRat 31 janvier 2014 11:50

      "Arnaud Montebourg ne fait rien. Certes, il joue (assez bien) à l’infirmière, mais ce n’est pas le rôle que l’on attend d’un ministre de la République."
       
       

      Le mot « ministre » vient du mot latin minister, signifiant « serviteur » ...
       son rôle n’est certes pas de panser ! ni même de penser pour les administrés !


      • Plus robert que Redford 31 janvier 2014 12:04

        Pour les entreprises de transport, à l’instar des compagnies aériennes et de la navigation commerciale, c’est plié !

        Cela se conçoit aisément puisque le déplacement (éventuellement transfrontalier) est l’essence même de leur activité.

        Mais cela ne s’arrête pas là !

        J’habite un petit bled rural quelque part entre Mâcon et Vichy, à la limite entre Saône et Loire et Allier.

        Quelle ne fut pas ma stupéfaction, il y a peu, de croiser à l’entrée du chemin rural menant à mon domicile, deux véhicules immatriculés au Portugal, dont l’un équipé d’une fraise spéciale destinée à forer des trous pour y loger des poteaux de ligne téléphonique (ce qu’ils étaient occupés à faire, bien sûr).

        Pas vraiment le type de véhicule polyvalent que l’on s’attendrait à voir dans une entreprise de services « délocalisables ».

        Impossible d’engager la conversation avec les ouvriers, n’étant pas plus Lusophone moi même qu’aucun d’entre eux capable de babiller dans la langue de Molière !!!

        Conclusion : qu’est-ce qui justifie un déplacement minimal de 1600Km, durant 20 heures et pour un coût de 650€ pour un seul véhicule de 3,5T ???

        Je n’ose proposer de solutions....


        • LE CHAT LE CHAT 31 janvier 2014 12:42

          les véhicules sont portugais , mais les chauffeurs souvent russes ou ukrainiens ....


        • 65beve 31 janvier 2014 18:06

          Bonjour Robert,

          En 1984 je travaillais chez un installateur de téléphones.
          France Télécom payait 70 francs (10€) pour un poteau téléphonique planté, quelque soit le terrain.
          Je suppose que ce prix n’a pas beaucoup changé, d’où l’arrivée de main d’oeuvre lowcost.
          cdlt.


        • Laury 31 janvier 2014 20:52

          Par Plus robert que Redfotd Cela montre simplement que les entreprise d’état
          profite aussi et depuis pas mal d’année de cette main d’œuvre « réduite » !!!!!
          Pour le transport de même les patrons Français (certain du moins) ont depuis longtemps de belle bases a l’étranger ,le plombier Polonais n’ai qu’un exemple
          Bref,sortir de cette Europe de merde anti-emplois pérenne !!! 


        • LE CHAT LE CHAT 31 janvier 2014 12:41

           Norbert le Rouge ( Dentressangle ) vient de faire une grande purge de ses chauffeurs français pour faire travailler ceux de sa filiale roumaine à la place ......
          Chez Charles André comme chez Géodis , de plus en plus de tractionnaires roumains, polonais , slovaques , tchèques
          Chez Labatut , chauffeurs devenus baltes
          chez Transalliance , chauffeurs hongrois ...

          etc etc etc


          • claude-michel claude-michel 31 janvier 2014 13:07

            Mory Ducros : 3000 victimes de plus du « plombier polonais » ...NON...victime de l’euro...nuance !


            • spartacus spartacus 31 janvier 2014 13:58

              Comme a l’habitude des salades d’explications vaseuses avec coupables factices de l’imaginaire des bobos éducation de gauche sans analyse de dossier.


              On va expliquer aux gauchistes de de droite : 
              Mory Ducros n’est pas un transporteur International soumis a la concurrence « mondialisée », mais un transporteur de messagerie principalement franco-Français. Il n’est pas en concurrence avec des « roumains » mais des entreprises Françaises.

              Mory Ducros avant s’appelait « DHL France ». Pendant des années et des années la « DHL Allemagne » a porté cette entreprise déficitaire à bout de bras. Comme quoi grâce a la mondialisation, des gens ont pu travailler...sic.
              Un investisseur a racheté cette entreprise. Le contrat « la poste » représentait 40% du chiffre d’affaire de cette entreprise. Contrat perdu fin 2013.

              La faillite de cette entreprise est due a une dépendance trop importante dans le CA et une conjoncture de volume de fret engrainée par une politique de destruction d’entreprises et de chasse à l’investisseur.

              Rassurons les gauchistes !
              Vous avez avec votes à gauche, vos représentants, vos syndicat montrés que vous alliez vaincre la finance.
              La finance a été vaincue en 18 mois. 
              Comme vous pouvez le constater, la finance n’investi plus du tout en France !.
              C’est même un cas unique dans le monde occidental.

              Pas de quoi s’inquiéter les bobos Keynésiens, continuez à accusez la « mondialisation » pour bien être certain que nous bénéficions seuls du chômage de masse et que nous passions à coté d’une reprise « mondiale »....

              • Gandalf Claude Simon 31 janvier 2014 21:20

                Tu vois Spartacus, la mondialisation, c’était très bien pour amorcer le développement des émergents.

                Mais là, elle fait perdre grave les pédales au plus gros centre de consommation, soit l’Europe. D’ailleurs, cela freine finalement la Chine.

                Je connais des serristes qui ont du fermer à cause des roses importées du Kenya, que tu connais apparemment.

                La Chine se targue de sortir 80 millions de pauvres de la misère chaque année. Parfait, sauf qu’en important à bas coût, tu importes également la misère.

                La mondialisation libérale tire les standards de vie vers le bas, et cela est néfaste au commerce.D’ailleurs, elle détruit la confiance : un pet de mouche à Wall-Street, et on en est par encore remis.
                 Une mondialisation keynésienne (équilibre des échanges, mesures anti-dumpings) serait un premier pas pour éviter la déflation en Europe, la ruine de nos services sociaux, l’explosion de nos dettes, etc.

                A chaque époque son idéologie, quoiqu’on en dise.



              • spartacus spartacus 1er février 2014 11:18
                On n’importe pas la misère, on favorise l’émancipation et on crée un marché potentiel. 
                L’échange dans un monde libéral, c’est l’achat libre de se qui correspond a son besoin.
                L’échange dans un monde Keynésien c’est l’intervention de l’état pour le compte de groupe de pression. Les Keynésiens ne voient que la surface des choses. Ils ne prennent pas conscience de la non-activité qu’a engendré leur interventionnisme.
                Ils ne comprennent pas Schumpeter et la destruction créatrice. 

                Exemple concret la prime a la casse. 
                Pour sauver un secteur (automobile) l’état intervient en injectant l’argent du contribuable vers une réduction de TVA.
                Tous les Keynésiens sautent au plafond. On a « sauvé » l’automobile avec l’argent du contribuable, mais en réalité il n’y a eu qu’un transfert des secteurs dynamiques et promesse d’emplois et d’avenir vers des secteurs non dynamiques et destructeurs d’emploi qui doivent aller vers leur destruction naturelle puisque ne correspondant pas aux besoins réels. 
                Les impôts que l’état a pris dans la poche du contribuable, ce dernier aurait acheté ce qui correspond au marché et à ses besoins, par exemple des vêtements (c’est un exemple). Le Keysianisme n’a en fait enlevé l’argent du secteur vestimentaire arbitrairement pour le mettre dans le secteur automobile. 
                Il a détruit le secteur porteur d’emploi pour sauver le secteur qui s’écroule. Moralité pour sauvez des entreprises automobile on a fermé des manufactures textiles.

                De grâce arrêtez avec votre soi-disant social. C’est de la merde !
                Le social Français est une vaste supercherie. Le social est totalement accaparé par les emplois protégés et bien rémunérés au détriment des toujours les mêmes, les mals protégés, les exposés. Comme les jeunes, les quinquagénaires du privé, les PME, les salariés et dirigeants des PME etc.

              • spartacus spartacus 2 février 2014 09:24

                Pour info il y a entre 15 et 16 millions dans le privé et entre 5 et 6 millions dans le secteur public.

                Un rapport 2/3 - 1/3.
                L’insulte démontre un sentiment de supériorité ou une incapacité a répondre sur le fond ?

              • gegemalaga 1er février 2014 09:58

                FAUX .

                c’est avant tout un probleme de baisse des volumes , en France , baisse due à la crise .

                bien sur , il y a des poids lourds etrangers sur les autoroutes , mais pas tant que c’a ;
                et surtout des Espagnols ( qui livrent leurs fruits et legumes ) des Portugais ( leurs fabrications vers l’industr. auto allemande ) ;

                et , vers l’est , des Polonais , hongrois , et autres , mais , qui eux aussi , livrent leurs 
                productions .

                quand les productions ...se deplacent : celà profitte ( aussi ) aux transporteurs locaux .


                • zygzornifle zygzornifle 1er février 2014 10:03

                  Il faudrait remplacer nos politiques UMPS par des politiques Polonais, rien que pour l’économie réalisée sur les salaires .....


                  • aviso aviso 2 février 2014 14:07

                    C’est aussi 1500 camions a brader pour faire baisser les coûts du transport encore plus !!!


                    • gogoRat gogoRat 2 février 2014 21:28

                       La question qui s’impose est :
                       qui faut-il assister ? ... s’il faut assister quelqu’un ?!

                      Help ! examinons cette question d’actualité :

                       le super-Boss Gattaz a promis 1 million d’emplois contre 100 milliards ?
                       ( cf http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20140114121713AAlVjhI )
                      ---------------
                      équations basiques :
                       100 Milliards = 100 * 1000 millions = 10⁵ * 10⁶
                       1 million = 10⁶
                      => 10⁵ euros par emploi

                      smic mensuel brut = 1 430,22 euros brut
                      arrondissons un poil au-dessus = 1500 * 12 = 18000 par an

                       100 000 / 18000 = plus de 5 ans de salaire (tiens : plus d’un mandat présidentiel)
                      --------------
                      >>> Traduction en langage courant :
                       Si l’Etat donne 100 milliards pour 1 million d’emplois ça fait 100 * 1000 euros par emploi crée (pour un million de gens sélectionnés par Gattaz et ses copains )

                       Pour le même prix l’Etat pourrait donner directement plus de 5 ans de salaire (à hauteur d’un peu mieux que le Smic) à un million de Français sans ressources !
                       Pas sûr que les « emplois » (y compris si CDI) promis par Gattaz dureraient en fait plus de 5 ans (pas besoin de détailler ici les astuces ...).
                       Est-ce que la rentabilité de cette dépense serait forcément moindre ? -Là aussi rien n’est moins sûr ! ...
                       


                      • christian pène 3 février 2014 11:55

                        concurrence déloyale ? un peu rapide , mais pourquoi pas ne pas incriminer la république à la française qui spolie par des contributions sociales insensées et a instauré les 35 heures tout en ouvrant grandes les frontières de l’Union européenne à des pays de faibles coûts salariaux ?

                        En France c’est l’État , donc le régime qui crée des problèmes , c’est l’État donc le pouvoir LE problème.....et c’est une certaine majorité de citoyens aveuglés qui désignent leurs bourreaux dont l’ENA.....

                        qu’on se le dise : la gauche a toujours été CONTRE le peuple , et l’UMP est un parti de gauche parce que francophobe.....ce sont eux qui en veulent à une extrême droite qui n’existe pas , en tout cas en France le fascisme est à l’extrême gauche : qu’on se le dise , par ses méthodes , c’est la peste rouge des partis aux drapeaux rouges + le « parti » Vert-pastèque des EELV......(Verts nuisants )


                        • ecolittoral ecolittoral 4 février 2014 14:07

                          Le titre et l’article sont plutôt réducteurs. J’irai jusqu’à dire que c’est un fait divers tout ce qu’il y a de plus banal depuis des lustres.

                          Le Français doit être chômeur non indemniser, acheter ses cigarettes en Espagne, cigarettes transportées par un camion roumain conduit par un Russe.

                          Russe condamné à l’exile puisque concurrencé par les immigrés. Ces derniers étant chassés de chez eux par l’accaparement de leurs richesse par des firmes étrangères.

                          Nous devons travailler presque gratuitement, dépenser deux fois ce que nous gagnons pour relancer la croissance.

                          Au fait ! Pour être transporteur, il faut transporter quelque chose.

                          Quelque chose qui sera vendu.

                          Qui, demain, aura encore les moyens d’acheter ce qui aura été transporté ?

                          Parce que les camions sont moins nombreux, transportent de plus en plus de vide et de moins en moins de cartons !

                          Votre mission, même si vous ne l’acceptez pas :

                          Dépenser deux fois les trois fois rien que vous gagnerez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès