Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Musique en ligne : le point sur les avancées

Musique en ligne : le point sur les avancées

Avec tout ce qui s’est passé cet été, suivi par la conférence sur le P2P du 8 septembre place de la Bastille, je fais le point sur les annonces de l’été qui me semblent être de réels changements :

La musique en ligne s’est trouvée de nouvelles sources de revenus on dirait, preuve qu’Internet peut être un vrai relais de croissance pour la musique. Voici quelques initiatives qui ont retenu mon attention :

- Perl Jam, groupe signé par une major, va commercialiser l’enregistrement de ses concerts à venir directement via son site, sans intermédiaire, sans DRM. Sans doute pour favoriser le bouche à oreille autour de ses concerts et faire venir plus de monde ?

-Johnny Hallyday, tout comme le groupe hollandais De Jeugd Van Tegenwoordig, va proposer son prochain single d’abord sur mobile sous forme de sonneries. D’autres groupes comme dEUS mettent leurs nouveaux singles en vente d’abord sur iTunes, ici. Quand la musique se diversifie et s’adapte aux besoins variés des fans : et si, au bout de 3 mois, le morceau devenait entièrement libre et gratuit pour les réseaux P2P ?

- Des podcasts "non professionnels" lèvent des fonds privés, comme celui d’Adam Curry qui va toucher 9 millions de dollars. A quand les internautes amateurs rémunérés pour faire découvrir de la musique indépendante à grande échelle ?

- Enfin Warner Music lance un e-label sans album, pour artistes du "web", posant un nouveau pont entre le monde de la musique libre sur Internet, et la musique des majors. Ce e-label pourrait sortir jusqu’à 3 singles par an d’un artiste à potentiel, notamment via les plateformes payantes. L’artiste garderait également ses droits d’auteur. Un lien entre creative commons et copyright ?

J’ai l’impression qu’on avance vers une hybridation des modèles économiques, des liens naissent petit à petit entre le libre et le copyright traditionnel, entre le gratuit et le payant, entre le net et le "brick and mortar", l’amateur et l’institutionnel. Qu’en pensez-vous ? d’autres exemples ? d’autres analyses ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès