Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Naufrage pour les soldes d’été mais le gouvernement veut ouvrir les (...)

Naufrage pour les soldes d’été mais le gouvernement veut ouvrir les magasins ... le dimanche

Richard Maillé le député qui a initié le débat sur le travail du dimanche et s’apprête a défendre bec et ongles son texte avec l’aide de la majorité UMP, fait pourtant profil bas en ce qui concerne les soldes d’été ....

"Mauvais cru pour les commerçants. Les premières tendances des soldes de l’été révèlent que « la fréquentation atteint son niveau le plus bas depuis 2006 », selon des chiffres publiés hier par la chambre de commerce Marseille Provence (CCI). Selon cette enquête, réalisée sur un échantillon représentatif de 530 commerçants, 67 % estiment que le chiffre d’affaires devrait être inférieur à 2008, année qu’une majorité jugeait déjà peu faste"

On se souvient pourtant du lancement en fanfare de cette période censée relancer l’activité commerciale : Christine Lagarde la Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi a inauguré et officialisé ce mercredi 24 juin 2009 dès 8h00 au Printemps Haussmann (Paris 9ème) le lancement de soldes d’été 2009.

Reconduite dans ses fonctions par Nicolas Sarkozy lors du remaniement ministériel d’hier, la ministre s’est montrée enthousiaste et a réaffirmé l’importance de cette période pour les commerçants français qui souffrent de la crise actuelle notamment dans le prêt-à-porter ! C’est également l’occasion pour les foyers de faire de bonnes affaires ... - Source Fashion Adict

Mais, mauvaise surprise : Les consommateurs deviennent de plus en plus des ... promeneurs comme l’indique le magazine professionnel LSA

Pour la première fois depuis février 2009, la fréquentation des centres commerciaux au mois de juin affiche un résultat positif à +1,9%, communique le Conseil national des centres commerciaux (CNCC). " L’impact des soldes d’été, qui ont démarré avec une journée d’avance comparé à 2008, a été bénéfique", commente le CNCC. A ne pas confondre avec les ventes, la fréquentation a également été favorisée par un effet calendaire positif, avec un jour ouvrable en plus en juin 2009 par rapport à juin 2008, et autant de vendredis et de samedis. " Il semble que finalement la concurrence redoutée des soldes flottants n’ait pas eu d’impact trop négatif sur les soldes de fin de saison, commente le CNCC. Toutefois, il conviendra de regarder avec attention les performances du mois de juillet pour identifier les signes d’une éventuelle inflexion pérenne de la consommation". - Source LSA

Et à Paris, comment ont réagit les consommateurs ?

"Les soldes d’été seront un cru moyen. Ce ne sera pas des soldes exceptionnelles. La partie n’est pas terminée mais c’est notre première impression", a déclaré Charles Melcer, le président de la Fédération nationale de l’habillement à Reuters.

Les ventes "se maintiennent à peu près par rapport à l’année dernière. Certains sont légèrement en baisse. Les moins mauvais font entre +1 et +2% de plus par rapport aux soldes de l’année dernière", a-t-il poursuivi. "Le premier jour est bien parti, le deuxième n’était pas trop mauvais, le vendredi c’était un effondrement, samedi certain s’en sont sortie et d’autres ont très mal travaillé", a-t-il ajouté. Au total, les magasins parisiens ont fait moins bien que ceux de la banlieue et la province. - Source Le Point

Certains diront, oui mais l’Internet a pris beaucoup de parts de marché aux magasins traditionnels

Sur internet, le constat est moins amer, mais reste en deçà des prévisions des professionnels, malgré une progression des ventes de 10% par rapport au début des soldes d’été 2008. .. / ... Gilles Nectoux, le président du site Ebuyclub, une plateforme regroupant 600 e-marchands, précise : "les soldes étaient très attendus par notre communauté, mais le contexte économique a modifié le comportement d’achat, aujourd’hui moins impulsif". Ainsi, le panier moyen sur internet a reculé de 5%, pour s’établir à 70 euros, les produits étant davantage bradés qu’en 2008. Les sites de prêt-à-porter, de produits cosmétiques et de réservations de vacances ont été les plus consultés, alors que ceux commercialisant des articles high-tech et les vendeurs historiques par correspondance (La Redoute, 3 suisses, Quelle) ont vu la fréquentation baisser par rapport à 2008, de 12% pour les premiers et de 23% pour les seconds. - Source Le Figaro

C’est dans ce contexte peu favorable, (alors que les remises atteignent 70% de remise - constatés dans plusieurs magasins d’Ile de France par mes soins) qu’on envisage de proposer un jour de consommation supplémentaire.

Nicolas Sarkozy est formel : "Pourquoi continuer d’empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ? déclarait-il en novembre 2008, à Rethel. C’est un jour de croissance en plus, c’est du pouvoir d’achat en plus. Il faut quand même penser aux familles qui ont le droit, les jours où elles ne travaillent pas, d’aller faire leurs courses dans des magasins qui sont ouverts et pas systématiquement fermés."

Au delà du côté idéologique de la mesure "travailler plus ..." il faut considérer l’impact commercial de celle-ci. Et surtout son impact sur l’emploi, comme l’explique Bernard Thibaut :

"Les études ont montré que l’incidence dans ce domaine serait nulle ou négative : les postes créés dans la grande distribution détruiraient autant voire davantage d’emplois dans le petit commerce. Les gens voient que toute la semaine on licencie, et on voudrait leur faire croire que l’on va embaucher dimanche.

Le pouvoir d’achat ? L’incidence sur les salaires dans le commerce sera nulle, et ils le savent. La consommation ? Les Français ne vont pas dépenser plus que ce qu’ils gagnent avec des magasins ouverts le dimanche. Tous les arguments économiques sont tombés les uns après les autres. Même celui du tourisme. Il faudrait changer la loi pour développer le tourisme ? Paris est déjà la capitale mondiale du tourisme de qualité, et la réglementation actuelle n’a jamais entravé le développement de ce secteur d’activité. Et que l’on ne nous serve pas l’argument grotesque selon lequel Michelle Obama ne peut pas faire ses achats dans un grand magasin parisien le dimanche ! ... / ... "

Néanmoins, les députés de la majorité (qui avaient été moyennement convaincus de l’intérêt de la mesure) ne pourront pas s’opposer à l’envie du Président :

"Une opération de déminage sans précédent a été effectuée entre le gouvernement et le groupe UMP de l’Assemblée pour aplanir les zones d’ombre concernant les « dérogations au repos dominical ».

L’examen de la proposition de loi de Richard Mallié (UMP) sur l’ouverture des magasins le dimanche, interrompue le 18 décembre face à l’hostilité de nombreux élus de la majorité, reprend ce matin à l’Assemblée. Dans un climat nettement plus consensuel à droite. Sur ce texte emblématique pour Nicolas Sarkozy, « il y aura quelques individualités peut-être qui prendront leurs distances mais on les comptera sur les doigts des deux mains au maximum », a pronostiqué lundi le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre
... / ... " Source Le Figaro

Il est à noter que : Le président de la commission des Affaires sociales, Pierre Méhaignerie (UMP), opposé à une généralisation du travail dominical, présentera également un amendement afin de créer un comité chargé de veiller au principe du repos dominical. Composé de trois parlementaires de la majorité et trois de l’opposition, il présentera chaque année un rapport au Parlement.

"Le gouvernement n’est pas opposé à certaines limitations", a indiqué M. Méhaignerie à l’AFP. "Il sait que beaucoup d’entre nous sont prêts à régler des problèmes parce qu’il y a des procès multiples, sont prêts à prendre en compte les usages existants et acceptent que certaines communes touristiques soient en zone exceptionnelle, point final".

"Il faut les rassurer qu’il n’y aura pas d’extension exagérée", ajoute M. Méhaignerie, relevant que "le maire est au coeur du dispositif" puisque c’est lui qui demandera au préfet de déroger au travail dominical". Maire de Vitré M. Méhaignerie "n’a pas envie de demander à être commune d’influence touristique pour avoir le travail du dimanche, 70% des mes collègues sont dans cette situation
" ... / ... - Source AFP/Google

Ce qu’oublie de dire monsieur Méhaignerie c’est que pour Paris, ce n’est pas le Maire mais le Préfet qui décidéra !!! (Voir Challenge)

Et qu’en pensent les français ?

"55% des Français se disent opposés à cette mesure, selon un sondage Viavoice pour le quotidien Libération du mardi 7 juillet. Interrogés sur la mesure envisagée par la majorité pour "faciliter le travail le dimanche, notamment dans les grandes agglomérations et les zones touristiques", 55% des sondés s’y déclarent opposés, contre 42% de favorables (3% ne se prononcent pas).

Par ailleurs, 86% des personnes interrogées estiment que le dimanche est "un jour fondamental pour la vie de famille" et 85% qu’il "doit rester un jour de repos pour le plus grand nombre", tandis que 44% pensent que le travail ce jour-là "permettrait de préserver ou de créer des emplois".

Et les salariés figurant parmi les sondés, soit 484 des personnes interrogées, sont 57% à affirmer qu’ils répondraient "non" à leur employeur s’il leur demandait de travailler le dimanche, contre 42% à répondre oui" - Source Nouvel Obs

En bref :


- Le pouvoir d’achat n’est pas extensible. Et pourtant, nous ayons à la tête de l’état celui qui devait en être le président (Je veux être le Président du pouvoir d’achat. Le problème de la France aujourd’hui, c’est que les salaires sont trop bas et que les prix sont trop élevés ... / ... )

- Les consommateurs deviennent de plus en plus des conso... promeneurs

- Afficher des remises de 70% trouble les consommateurs qui ne voient plus pourquoi ils achèteraient le reste de l’année au prix fort (A quand la suppression des soldes au profit de prix plus ajustés toute l’année ?)

- Les français sont assez réticents sur la mesure

- Comme pour l’allongement de la durée de cotisation retraite, les études ont montré que les plus fervents défenseurs de l’ouverture du dimanche sont ... les retraités

Malgré les chiffres et les réticences, Nicolas Sarkozy, dès que le texte aura été voté par sa majorité, pourra afficher sa joie : Michèle OBAMA pourra revenir à Paris et dépenser quelques dollars en toute sérénité ... Ouf, la France a eu chaud. Un incident diplomatique de cet ordre aurait pu ruiner les relations entre nos deux pays !!!

Il reste néanmoins aux français, qui sont hostiles ou réservés face à cette mesure, une solution bien facile : Profiter du dimanche pour faire du sport, recevoir des amis ou de la famille, s’amuser avec leurs enfants et ne jamais mettre les pieds dans un commerce ouvert le dimanche ...

Ce sera la meilleure réponse à opposer à des élus qui eux ne sont absolument pas concernés par les problèmes de pouvoir d’achat et de qualité de vie !!!
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 8 juillet 2009 13:17

    Excellent article. Et il est vrai que ça commence à révéler une obstination de courant de pensées parfaitement décalé avec les réalités de terrain.
    Ce doit être en novembre que j’avais écrit en commentaire sur un site de journal économique que je ne comprennais absolument pas pourquoi un libéral s’obstinait à continuer une politique libérale....
    ...en pleine crise du libéralisme.
    Mais bon.
    Les réductions de salaires sont à la mode, les salaires à l’embauche chutent....
    « Payer pour bosser » est le slogan du MEDEF, ne l’oublions pas. Tant que les autres rapportent un max....


    • plancherDesVaches 8 juillet 2009 13:34

      Un complément d’infos qui est une vision du Notre Président de l’extérieur de la petite France Franco-Française.
      http://www.courrierinternational.com/article/2009/04/08/sarkozy-sait-suivre-le-sens-du-vent

      En gros : le monde a compris qu’il détruit le pays qui l’a élu, sauf ceux qui l’habitent.


    • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 13:32

      Ce gouvernement à une vision simple de l’être humain, il ne le voit qu’en tant que consommateur ou producteur. La notion de profit est son seul but. Quid des dérèglements que cela va engendrer ? Il s’en fout. Peut importe si cela se fait au détriment de la cohésion sociale, de la cellule familiale, de l’équilibre psychique de l’individu car cela n’a pas de valeur marchande à ses yeux. Pas plus d’importance à accorder à notre histoire ou nos aïeux ont sué sang et eau et se sont battus pour se repos dominical en famille ou entre amis. Nous nous orientons petit à petit vers un esclavagisme salarial ou nous serons corvéable à merci et pour pas cher ! Le rêve Sarkosien à portée de main


      • sisyphe sisyphe 8 juillet 2009 19:27

        Par Gabriel (xxx.xxx.xxx.98) 8 juillet 13:32

        Ce gouvernement à une vision simple de l’être humain, il ne le voit qu’en tant que consommateur ou producteur.


        Ben oui.

        C’est exactement la vision libérale de la société.

        L’individu n’est considéré libre qu’en tant qu’acheteur, que consommateur, qu’usager.

        Dès qu’il s’agit de considérer l’individu comme un travailleur, un salarié, un producteur de richesses, il n’est plus qu’une « variable d’ajustement » du sacro-saint marché.

        Consommez, empruntez ; nous nous chargeons du reste...

        Il est pas beau, le résultat  ?


      • titi 8 juillet 2009 15:46

        « Afficher des remises de 70% trouble les consommateurs qui ne voient plus pourquoi ils achèteraient le reste de l’année au prix fort (A quand la suppression des soldes au profit de prix plus ajustés toute l’année ?) »
        Donc vous ne connaissez pas la définition des soldes.
        Pendant les soldes un commercant est autorisé à vendre à perte.
        Sinon :
        1. la loi l’interdit.
        2. si il fait ca tout le temps alors il ne le fait pas longtemps !!!


        • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 16:04

          Parce que vous croyez que les commerçants vendent à perte ?

          D’autre part un stock mort coute plus cher qu’une vente à perte, donc le commerçant même en vendant à perte économise de l’argent.


        • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 16:07

          Avec une loi pareille, ce sont les forains, les bistroquets et grand nombre de petites entreprises qui vont disparaître, mais comme c’est pour faire plaisir au MEDEF et que tous ces petits patrons n’y sont pas adhérents, qu’importe le flacon...

          Gouvernement de merde ! ! !


          • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 16:12

            Avec une loi pareille, ce sont les forains, les bistroquets et nombre de petites entreprises qui vont disparaître.
            Mais comme tous ces petits patrons ne sont pas adhérents au MEDEF, pour qui cette loi est un cadeau de vassal, qu’importe le flacon...

            Gouvernement de merde ! ! !


            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 8 juillet 2009 16:13

              @ Titi

              Je connais parfaitement la définition des soldes.

              Comme vous le faites remarquer : « Pendant les soldes un commerçant est autorisé à vendre à perte ». Seulement, il faut être bien naïf pour croire que c’est le cas !!!

              Lorsqu’on constate que sur du textile ou de la chaussure les remises ont commencé à 50% puis 70 il n’est pas utile d’être économiste pour se rendre compte que le prix « normal » est surévalué en attente ... des soldes.

              La logique voudrait que le gouvernement autorise la vente à petits prix toute l’année (ce qui se constate de plus en plus hors périodes de soldes par des « rabais exceptionnels ») ce qui mettrait fin à l’hypocrisie des magasins qui ont du stock « spécial solde » qui est mis en rayon en substitution de certains articles qui reviendront tout de suite après (illégal mais très usité)

              En ce qui concerne les taux de 70%, si on poussait le raisonnement jusqu’à l’absurde, pourquoi ne pas ouvrir les magasins uniquement pendant les périodes de soldes puisqu’il est crétin d’acheter au prix fort ?

              L’économie ne fonctionne pas sur le principe du couillon qui paye le prix affiché pendant que les autres, pour avoir attendu quelques jours se voient octroyer le même article 70% moins cher. Ou alors, il faut m’expliquer ...


              • plancherDesVaches 8 juillet 2009 16:48

                Bien écrit, Jean Claude.

                Le pire est de constater que la majorité des gens n’ont pas compris....
                Mais bon : sur quoi d’autre pourrait s’appuyer le commerce si ce n’est sur la confusion de l’esprit ?

                Pourtant... : BEAUCOUP de gens savent que dans les supermarchés, le placement des rayons, la place dans les rayons, les « têtes de gondoles », les remises promotionnelles, la supression des étiquettes, l’IMPOSSIBILITE de faire jouer la concurrence... TOUT est fait pour rouler les gens.

                Et pour en revenir au travail du dimanche : ne compter pas sur moi pour aller dans un magasin ce jour là.


              • Proudhon Proudhon 8 juillet 2009 20:25

                @plancher des vaches

                Le problème c’est que peux de gens ferons comme vous ou moi. Les gens sont des pourris. tant que cela ne les concernent pas, les autres, ils s’en branlent.

                D’autant plus les gens de droite ...

                Spécialistes dans l’art de faire travailler les autres pendant qu’eux glandent. Vous n’avez jamais remarquer que quand on demande au gars de la production par exemple de venir travailler le samedi matin, les cadres sup et autres cadres glandeurs moyens eux n’y sont pas. Le parking est vide.

                Ils sont en week-end en train de se faire dorer la pilule, pendant que les cons d’ouvriers bossent pour les nourrir. Et ce sont les premiers àvouloir expliquer aux autres ce qu’est le travail.

                FAINEANTS !!!!


              • plancherDesVaches 8 juillet 2009 21:54

                Bon, je commence.

                Les gens de droite, je les sens, les perçois, les vomis à minimum 50 KM. Même sur ce site, ils savent m’éviter car je leur mets leurs vérités en face de la gueule.

                Alors, maintenant, Proudhon : vous devez savoir que je suis cadre d’entreprise. Les pires. Ceux qui sont TRES proches des directions et qui côtoient des requins TOUS LES JOURS.
                La pire gueule de raie est l’ESC et le Mines. Saleté de bestiaux. Plus pourris, tu meurs.
                Et le travail du samedi, j’ai fait, et en suis revenu.... ça n’a pas plus....
                Fainéants, tu croies ça... ??????????????????????
                On se fait exploiter à FOND. Et regardes le nombre de cadres qui se flinguent discrètement ou qui deviennent alcolo ou drogués, tu tomberas sur le cul.

                Un cadre est considéré depuis bien longtemps comme un simple balayeur, un kleenex.


              • Le péripate Le péripate 8 juillet 2009 23:01

                Mais c’est un vrai discours raciste ça ? Remplacez « gens de droite » par noirs ou arabes, et on a le vrai discours raciste dans sa dimension de marchand de bestiaux. Il « vomit » le pauvre petit !

                Alors, il paraît que tu es un caïd ?


              • Emile Red Emile Red 9 juillet 2009 10:01

                La gueule en biais de péripathétique qui la ramène une fois de plus, se sentant profondément visé dans sa propre odeur de vomi...


              • Proudhon Proudhon 11 juillet 2009 20:48

                @plancher des vaches

                Tout ce que vous dites est vrai dans votre cas. Mais vos collègues ont-ils la même idéologie que vous. Vu mon expérience en entreprise, j’en doute. De plus, comment se fait-il que les cadres se rallient toujours àl’avis du patron, même si il savent que c’est une grosse connerie. J’ai rarement vu autant de trouille face au patron que chez les cadres. Il va pas vous tuez le patron si vous faites valoir vos idées et idéaux.

                Du moins pas encore...


              • Kétamine 8 juillet 2009 16:50

                Bien sûr l’appel au boycott du travail du dimanche par le boycott des magasins ce jour là est une excellente idée ! La seule qui marchera ! On ne paiera pas les gens à rien faire et donc on fermera ce qui n’est pas rentable le dimanche. Simple et de bon gout, faîtes vos courses du lundi au samedi et amusez vous en famille ou avec vos amis le dimanche ! Programme très agréable à suivre, j’y étais déjà abonnée. La société a le droit d’avoir un jour « non marchand », convivial, amical et associatif une fois par semaine !


                • delamothe delamothe 8 juillet 2009 19:23

                  et Christine Lagarde qui annoncait un cru exceptionnel...Elle devrait se reconvertir dans les eaux de vie et liqueurs .


                  • Reinette Reinette 8 juillet 2009 20:51

                    ET bien !

                    il serait temps de solder ce gouvernement - il nous coûte bien trop cher !

                    http://storage.canalblog.com/73/62/54235/41353727.jpg


                    • gruni gruni 8 juillet 2009 21:09

                      @ Reinette.

                      Gouvernement impossible à vendre, même avec une remise de 70%.


                    • Reinette Reinette 8 juillet 2009 23:08

                      Gouvernement impossible à vendre ... ?


                      ben qu’est-ce qu’on fait ? une délocalisation !


                    • MortytheReaper 8 juillet 2009 21:18

                      Soldes médiocres car des articles médiocres proposés, trop de basse qualité. En plus, cette mauvaise pratique de retirer les taille standard ou le scoloris sympa. Le client gogo-pigeon est recherché, mais il s’est envolé. Grâce à l’Europe, la comparaison est redoutable pour la France « cher et pas beau ».
                      A méditer.


                      • gruni gruni 8 juillet 2009 21:21

                        @ L’ auteur.

                        Solde ou ouverture le dimanche, le porte - monnaie des Français n’ est pas extensible.
                        Ceux qui souhaitent l’ ouverture le dimanche, sont généralement ceux qui font la grasse matinée ce jour là, une qualité bien française ; l’ égoïsme.
                        Merci pour cet excellent article.


                        • tvargentine.com lerma 8 juillet 2009 21:34

                          Moi,je comprend rien à votre article ou vous vivez avec QUE DES SONDAGES !

                          Les sondages ne sont rien et la preuve a été démontré qu’ils sont orienté en fonction du client (ici les sondages payés par Libé.....)

                          Pour le reste ,il est vrai que la crise financière ne permet plus de se faire rouler par des « soldes »

                          D’ailleurs quel est le chef d’entreprise qui va acheter une marchandise plus chere qu’il ne l’a vend ??????

                          Les soldes c’est du bidon ,juste un leurre pour attirer les gogos

                          Personnellement,j’ai profité d’un aller retour PARIS-BUENOS AIRES à 675 EUROS pour profiter d’un voyage ou j’ai pu :

                          Faire mes courses (achat de rasoirs pas chere,dentifrices,savons,champoing,vetements d’hivers et d’été.........................bref j’ai fais de bonnes affaires avec un euro fort par rapport
                          au peso argentin.

                          Soyons certain que beaucoup de français partiront au USA en ayant profité des offres AIR-FRANCE PARIS-USA à 650 euros aller-retour pour faire de vrais soldes (cours du change favorable) pour acheter ce que nous ne pouvons plus nous offrir en France

                          En plus,regarder une ville comme BARCELONE et comparez avec LYON et PARIS que je connais bien et vous comprendrez que nos villes sont vraiment mauvaises dans la manière de proposer un tissu économique qui dynamise l’activité
                           
                          C’est peut etre du à la taxe professionnelle qui favorise les gros (qui ont les moyens de payer) et donc qui imposent leurs prix au détriment de la libre concurrence et du choix et aussi de la liberté de commercer 

                          En ce qui concerne l’allongement de la durée de cotisation,si le gouvernement supprime les aides aux « emplois-jeunes » qui ne servent qu’a remplir les poches des entreprises et exclure les seniors pour ne pas les payer au juste prix,alors je suis pour

                          En indexant l’age (40 ans) sur une réduction progressive de charge sociale jusqu’à la retraite du travailleur (61 ...67 ans) la France fait un véritable investissement et permet
                          un retour à l’équilibre des comptes car un senior qui gagne 2500 ou 3500 euros ce n’est pas la même chose qu’un « emploi-jeune » à 1000 euros dont 500 payé par l’ETAT en terme de pouvoir d’achat qui retourne dans le circuit économique et qui permet une croissance économique

                          Aujourd’hui,les seniors (+ de 40 ans) sont exclus du marché du travail au profil d’emplois dit « jeunes » car subventionné à perte par l’Etat et c’est le contribuable ,le citoyen français
                          qui voit son pays s’appauvrir

                          Une vrai politique de l’emploi existe et je fais confiance au Président Nicolas Sarkozy
                          pour le mettre en place

                          http://www.tvargentine.com




                           









                          • herve33 8 juillet 2009 21:58

                            Une vrai politique de l’emploi existe et je fais confiance au Président Nicolas Sarkozy
                            pour le mettre en place

                            Putain Lerma , tu es bien le seul à faire confiance à Sarko pour réduire le chomage . Et je ne savais pas qu’on était senior à 40 ans , peut-etre pour le marché du travail . Réduire les charges sociales pour les seniors , c’est encore une mesure à la con qui excluera davantage les jeunes du marché du travail . 40 % de hausse du chomage chez les moins de 25 ans . La solution c’est de supprimer toutes ces aides à l’embauche qui ne servent à rien et les réinvestir dans la formation de ceux qui sont à la recherche d’un emploi , et surtout considérer que la recherche d’emploi est un travail à part entière . Une entreprise qui a vraiment besoin d’embaucher se moque complètement des aides qu’on va lui donner . En revanche , des personnes compétentes et bien formées , c’est souvent cela qu’il manque . 


                          • herve33 8 juillet 2009 21:45

                            Sur le travail le Dimanche , le but de Sarko et du gouvernement est de faire en sorte que ce jour normalement chômé , ne le soit plus vraiment enfin de faire baisser les salaires de ceux qui travaillent effectivement le Dimanche pour des causes diverses , mais ce sont en général les services publics . ( hopitaux , transports , policiers etc ... )

                            De ce fait , le travail le Dimanche ne fera plus l’objet de compensation soit en salaire , soit en récupération . Cela permettrait surtout d’économiser des postes de fonctionnaires car les récupérations pour travail dominical pourront à terme etre réduite .

                            Voilà la vérité derrière cette affaire du travail du Dimanche .

                            C’est aux syndicats de se battre pour que le Dimanche reste un jour de travail exceptionnel et que les compensations soient préservées .


                            • Reinette Reinette 8 juillet 2009 23:12

                              C’est aux syndicats de se battre... ?


                              ouille ! c’est foutu


                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 8 juillet 2009 23:53

                              Et les « vide-greniers » dominicaux, sur lesquels on trouve des montagnes de marchandises NEUVES, de marchandises volées, de marchandises achetées-revendues, c’est pas du travail, peut-être ?

                              Ah oui, du travail au noir, car marchandises proposées par des « particuliers » (sic).
                              C’est tellement facile de revendre sur les « vide-greniers » de la marchandise volée
                              que maintenant les cambrioleurs emportent TOUT, quand ils ont le temps nécessaire.
                              Mais chut, c’est tabou.

                              « vide-greniers » non contrôlés, près de 100.000 (cent mille) manifestations annuelles en France, presque 2000 par semaine, et ça augmente toujours et encore !
                              Phénomène unique au Monde, encore l’exception française.
                              Des milliards et des milliards d’euro depuis 10 ans.
                              Mais chut, c’est tabou.

                              Les forêts sont vides le dimanche, plus de promeneurs, je l’ai constaté de visu...
                              Les centre ville aussi...
                              Les réunions familiales dominicales n’existent plus, du moins dans ma famille.
                              Tous courent maintenant les « vide-greniers », surtout les plus nantis, prêts à « investir »
                              pour gagner encore et plus dans la revente (sur internet et ailleurs).
                              Sous le couvert de la « collection ».... la collection de « neuf sous blister » (sic).
                              Mais les « vide-greniers » sèment la pagaille et le désordre. Affluence record, bousculade, dégradations, conditions de sécurité non respectées, acheter, revendre, acheter, revendre, acheter, revendre !
                              Des milliards d’euro depuis 10 ans.
                              Mais chut, c’est tabou.

                              Bousculades sur les « vide-greniers » dominicaux, ’y a bon pognon, les paquets de biftons y circulent largement. Dame ! La marchandise d’origine douteuse, ’faut pas laisser de traces.
                              Tellement de biftons que d’ailleurs maintenant les agressions y sont fréquentes ; des bandes repèrent les riches acheteurs/vendeurs qui y foisonnent et les dépouillent en un tournemain.
                              Des milliards d’euro depuis 10 ans.
                              Mais chut, c’est tabou.

                              Tabou, car tout le monde veut en profiter, comme son voisin.
                              Le Français veut continuer ses petits trafics dominicaux et ne veut pas travailler
                              officiellement le dimanche.
                              Les brocanteurs, antiquaires et autres négociants en biens d’occasion, totalement
                              écoeurés, mettent la clef sous la porte les uns après les autres.
                              Les petits commerces ferment. A quoi bon lutter contre cette déferlante ?
                              Car le comportement des revendeurs au noir, pris pour des « pros » par le commun des
                              mortels, a depuis longtemps dépassé les bornes communément admises ; plus de
                              respect, pas d’éthique ; normal, ils n’ont pas besoin de ça pour vivre, ils ont d’autres
                              revenus, bien confortables, seul compte leur profit personnel immédiat, le court terme,
                              ils n’ont pas de réputation à défendre.
                              Les grandes surfaces grincent des dents car ces milliards d’euro dominicaux leur plairaient bien... (rappel encore : sur les vide-greniers, énormément de marchandises NEUVES) mais le gouvernement laisse faire... jusqu’au jour où ça va péter.
                              Quel bordel !
                              Mais chut, chut, tabou !


                              • Emile Red Emile Red 9 juillet 2009 10:08

                                Ou bé alors, quand l’obcession va, tout va.


                              • Annie 9 juillet 2009 10:42

                                Les vide-greniers ne sont pas du tout l’exception française. Venez en GB et vous verrez le dimanche ce que l’on appelle les « car boot sales » ( au départ la marchandise à vendre était dans les malles de voiture). C’est ici une institution, un espèce de marché qui s’est développé en parallèle et qui se nourrit de la surconsommation. Si au départ il s’agissait de véritables vide-greniers, et pour quelqu’un qui aime chiner comme moi, d’une course au trésor dominicale, c’est devenu aujourd’hui une vitrine pour notre société de gaspillage. Je trouve que c’est, si l’on exclut les articles de contrefaçon ou volés, mais les plus grands sont contrôlés par la police, et la plupart des vendeurs sont des particuliers, une méthode de recyclage fantastique. C’est aussi une leçon en économie qui n’a pas été perdue pour mes enfants. Des jeux d’ordinateurs qui valent 300 Francs (désolée de toujours fonctionner en francs) que l’on peut acheter 6 mois plus tard à une fraction du prix. Cela s’applique pratiquement à tout, et relativise la valeur des choses, et le phénomène des modes. Pour les plus pauvres c’est aussi un moyen de survivre. Pour les plus aisés, un moyen de consommer sans avoir trop mauvaise conscience.
                                Mais c’est aussi une remise en question des chaînes d’approvisionnement qui prennent les consommateurs pour des pigeons.


                              • cathy30 cathy30 9 juillet 2009 10:22

                                Que le gouvernement consulte ou pas les français, cela ne change rien, il applique sa politique.
                                Il sait bien que le pouvoir d’achat est en berne. La vérité c’est que l’on veut une main d’oeuvre corvéable à souhait, qui bosse sans moufté. Très très disponible. Arrêtons de penser au pouvoir d’achat des français.
                                C’est d’abord le pouvoir d’achat des grands groupes.


                                • Christoff_M Christoff_M 10 juillet 2009 02:22

                                  est ce que vous croyez que ce sont les instituts de sondages bidons et les analystes de sciences Povres qui font la réalité !!

                                  Non chomage massif, merci l’Europe et ses pays à main d’oeuvre low cost, et crise profonde font que bcp de gens, j’en fait partie sont plus rechignant à dépenser pour les soldes et les vacances !! pas besoin d’etre un bac+5 pour deviner tout cela !!

                                  Si nos politiques s’adresssaient à des gens de terrain, à de vrais consommateurs, pas comme madame Lagarde qui fait mine d’aller dans une grande surface ou elle ne metjamais les pieds !!
                                  et si on arrètais de payer sur le dos des français des études bidons qui ne servent qu’à faire vivre des tours d’ivoire de surdiplomés complètement coupés de la réalité, et qui servent de repères à nos dirigeants...

                                  crise vous avez dit crise.... il suffit de remplacer les gens qui pensent avec des graphiques derrière leurs écrans et qui nous bombardent avec des mensonges tirées de leurs études foireuses à l’image de Cohen économiste et prof à sciences povres, qui nous sort en pleine crise que la moyenne des français s’en sort bien, que nous ne devrions pas nous plaindre, que la consommation se maintient en France... pas beau de faire du mensonge sur commande pour copinage avec le pouvoir... dans la presse nous avons Barbier, et à la télé Ferrari ou Pujadas pour relayer la propagande d’études bidons, payées par le pouvoir !!

                                  Qu’ils continuent à penser statistiquement dans le vide, en théorie, le réveil va etre dur et brutal et on pourra critiquer les régimes totalitaires mais les études bidons publiées chaque jour comme propagande à la masse assommée de propagande !!

                                  le meme phénomène existe aux états unis avec Obama !! cela aboutit à un zéro pointé dans les résultats comme le grenelle de monsieur Borloo qui découvre les ampoules dix ans après leur sortie !! avec son grenelle qui sert de fourre tout misérable pour masquer un vide sidéral de programme politique... on nous annonce de nouveaux transports, du grand Paris par ci, des intentions merveilleuses, alors que rien n’est réalisé depuis 2000 !! mais les prix augmentent et on vous fait payer d’avance des projets remis aux callendes grecques !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès