Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Nicolas Sarkozy faisait l’apologie des subprimes en 2006

Nicolas Sarkozy faisait l’apologie des subprimes en 2006

Nicolas Sarkozy est et a toujours été pour une moralisation du capitalisme, c’est du moins ce que doivent penser ses interlocuteurs internationaux depuis le mois dernier.

Il souhaite se tailler une stature internationale actuellement, en essayant d’engendrer un nouveau Bretton woods. Il est à Camp David ce week-end avec un des plus impopulaires présidents américains afin que son idée aille jusqu’à son terme. Georges Bush a fragilisé la voie des Etats-Unis comme aucun autre président ne l’avait fait jusqu’à présent, il ne fait donc aucun doute que ce Bretton Woods II aura certainement lieu. Nicolas Sarkozy souhaiterait donc laisser une marque temporelle de son passage à l’Elysée. C’est très certainement une constante de ce poste si l’on sort de ce jeu-là Jacques Chirac.

Nicolas Sarkozy a donc un passé, c’est surprenant de dire cela, car à vrai dire il a un passé dès qu’il se crée un nouvel avenir basé sur les faits nouveaux qui se posent à lui en tant que contraintes. Ce président a donc un passé revisité régulièrement au rythme auquel il défraie la chronique depuis un an.

Vous vous souvenez peut-être d’un des arguments-clés de la campagne du président l’an dernier : l’accession à la propriété. Il souhaitait qu’une grande partie des Français deviennent propriétaires, ce qui était un argument comme un autre. Cet argument reposait sur une nouveauté technique : le crédit hypothécaire, qu’il fallait modifier afin que les Français s’endettent davantage. Je le cite : "Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué. Ceci profiterait alors directement à tous ceux dont les revenus fluctuent, comme les intérimaires et de nombreux indépendants". Et à nouveau "Les ménages français sont aujourd’hui les moins endettés d’Europe. Or, une économie qui ne s’endette pas suffisamment, c’est une économie qui ne croit pas en l’avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C’est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages".

C’était fin 2006, lorsque cet autre Nicolas Sarkozy enviait le modèle américain. Nous savons aujourd’hui que la croissance de cet ex-empire ne reposait que sur la captation de l’épargne mondiale, cette épargne était ensuite dilapidée aussi vite que les outils financiers le permettaient. La croissance américaine souvent vantée pour mieux déprécier notre modèle français n’était que du vent, mais un argument de poids de la campagne de 2007 pour se valoriser sur les vestiges du modèle républicain français. Nous le savons aujourd’hui, et nous participons également à ce financement via les recapitalisations de Fortis et de Dexia.

Le Post vient d’inhumer une vidéo montrant Nicolas Sarkozy vantant les mérites du crédit hypothécaire aussi appelé "subprimes" aujourd’hui. Il souhaitait imposer la "rupture" à ce sujet également en France en modifiant nos pratiques d’emprunts. Inutile de dire qu’il vient de la réaliser cette "rupture" contre son gré certes, mais forcé par les événements. Nicolas Sarkozy vient donc de changer les choses, mais d’une façon opposée à celle qu’il préconisait en 2006. Cette vidéo nous replonge dans la manipulation mentale dont nous avons été l’objet durant plusieurs mois, écoutez, on frémit à nouveau.



Nous vivons une époque moderne, comme aurait dit l’ex-chroniqueur de France Inter, Philippe Meyer. Deux années après ces promesses de campagnes qui n’engageaient certainement que ceux qui... Nous sommes obligés de constater aujourd’hui que les actionnaires de cette nouvelle rupture sont les contribuables français. Dans ces conditions, une mélodie vient à mon esprit :


L’Opportuniste de Jacques Dutronc




Peuples.net

Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (146 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 octobre 2008 12:58

    Bonjour,

    Sarkozy n’a pas tant un passé qu’un passif


    • pissefroid pissefroid 21 octobre 2008 13:33

      NS est notre nouveau NPA (Nullissime Président Adoré).


      • anny paule 22 octobre 2008 07:04

        Tant qu’à faire, je substituerais "abhorré" ou "abject" à "adoré" ! Même si c’est de l’humour de votre part !


      • François51 François51 21 octobre 2008 13:37

        cette chanson "l’opportuniste" de Dutronc,elle a été écrite pour lui ou quoi ?.
        incroyable !.. quel portrait en chanson ! bien involontaire évidemment.


        • Céphale Céphale 21 octobre 2008 13:47

          Chanson prémonitoire ! avec "L’opportuniste" Jacques Dutronc taille un costume sur mesure à Nicolas Sarkozy.


        • Krusty Krusty 21 octobre 2008 14:19

          En même temps il a pas tout à fait menti le gnome mettant en pratique son "idéologie"...
          La preuve, il vient de faire un crédit hypotéquaire avec la France comme garantie (nous quoi !) pour 360 milliards...

          Elle est pas belle la vie de roi ?


          • MagicBuster 21 octobre 2008 14:34

            Sarko est le mec le plus à gauche que je connaisse (dans ces discours), par contre dans la pratique, j’ai jamais vu un président aussi libéral. Comme quoi les beaux discours , ça ne sert pas à grand chose (à part se faire élire évidemment). Si ça continue on va devoir supporter sainte ségo. . . Entre la peste et le choléra. . . tu crèves quoi qu’il arrive et c’est bien ça le but de l’UMPS.


            • Antoine Diederick 21 octobre 2008 14:47

              Article intéressant.

              C’est vrai que la "rupture" à la Sarkozy a "une sale gueule " aujourd’hui.

              Je me faisais la réfléxion suivante hier :"Les hommes politiques se font élire sur les fantasmes du peuple, ensuite les hommes politiques disparaissent dans la tourmente de la réalité, à moins de rébondir en exploitant notre courte mémoire"

              Pourtant, cette idée sarkozienne n’est pas une mauvaise idée, il faudrait surement "creuser " un peu pour aider les gens a acquérir leur propre logement, pourquoi pas....


              • Dzan 22 octobre 2008 10:27

                Pourtant, cette idée sarkozienne n’est pas une mauvaise idée, il faudrait surement "creuser " un peu pour aider les gens a acquérir leur propre logement, pourquoi pas....

                Surement pour les fondations !!!


              • Croa Croa 22 octobre 2008 10:42

                Pour les banques ce n’est pas une mauvaise idée en effet. Pour les gens c’est moins sûr

                Pour loger correctement tout le monde il faut d’abord loger les pauvres, donc conctruire des HLM. Au dela, par effet d’aubaine les opportnitées ne peuvent que s’ouvrir et les prix devenant raisonables, de plus en plus de ménages peuvent choisir de devenir propriétaires.

                Pour enrichir les banques il faut au contraire laisser les HLM se dégrader et finalement on dynamite tout ça. Ceux qui le peuvent se saigneront pour un logement "décent" et grâce à des taux attratifs certain peuvent même espérer acheter une baraque à 50 km du bureau (bonjour le risque coté frais !) Les "prêts" attractifs présentés comme un cadeau sont en réalité une arnaque préparée de très loin.

                Rappel  : Les régimes politiques ploutocratiques (le notre donc) fonctionnent par la dette : Les sujets s’endettent ce qui les rends sages et accessoirement cela génère encore plus de pognon pour les maîtres. (Lesquels risquent d’en faire une indigestion mais heureusement il y a Sarko qui fourni l’Epatoum !)


              • momo 21 octobre 2008 15:15

                @ l’auteur :

                "(...)du crédit hypothécaire aussi appelé "subprimes" aujourd’hui."

                Renseignez-vous un peu mieux avant de poster : les "subprimes" sont une forme de credit hypothécaire ("à risques"). Le crédit hypothécaire est largement pratiqué en France...


                • Gilles Gilles 21 octobre 2008 16:42

                  Momo

                  "Le crédit hypothécaire est largement pratiqué en France..."

                  Il existe mais n’est pas aussi développé qu’aux USA. Pour acheter une maison, la banque vous prêtera essentiellement en fonction de vos revenus (j’ai testé, je cherche à acheter) et de votre capacité à honorer votre emprunt sans vendre votre bien

                  Ce que proposait Sarko, c’est que pour quelqu’un avec peu de revenus (ménage pauvre), s’il achète une maison, le prêt soit gagée sur la valeur de la maison.

                  Pour que ça marche, il faut des taux d’intérêt peu élevés (ça l’était au USA) et un crédit à taux variable (faible au début pour tenir compte des revenus actuels) en croissance ensuite, à charge à l’emprunteur de se bouger pour gagner plus.

                  Les fameux américains pauvres qui se sont fait baisés, comptaient sur une augmentation de leurs revenus qui n’est jamais venus...cause baisse des revenus du travail vers le capital + l’augmentation des taux + le fait que pour payer leur anciens emprunts ils étaient obligés d’emprunter à nouveau en gageant la plus value que leur barraque pouvait leur rapporter

                  Ou alors, il faut emprunter sur de trés longue période (plus cher et plus risqué en cas d’accident de la vie)

                  Dans tous les cas c’est faire supporter un risque potentielement gravissime aux emprunteurs. ça marche pour certains, mais dans le lot il y aura des laissés pour compte. Le tout c’est quand le nombre de loosers dépassent la limite...ce qui est finalement arrivé. Et quabnd le système s’emballe, c’est la déche

                  Plus de pauvres à la rue donc plus de maisons en vente, le prix des maisons baissent mécaniquement. Ce qui a pour effet de déprécier la valeur de celles en hypothèques et quand les autres pauvres sont expulsés ils sont non seulement à la rue mais doivent encore remobourser des fortunes à la banque (la nouvelle valeur actualisée de la barraque étant inférieure aux dettes)...cycle infernal qu’un président devaruit enticiper


                • momo 21 octobre 2008 17:06

                  Les credits hypothéquaires sont des credits garantis par une hypothèque des biens achetés. En France, on a placé des gardes-fous quant à l’attribution des prets : revenus, durée, etc... Ces gardes-fous ont été levés aux USA, ce qui a fait que ce sont des prets hypothéquaires dits "à risques"...


                • Gilles Gilles 21 octobre 2008 17:52

                  Oui exactement....moi en écoutant Sarko dire ça, j’ai compris que des gardes fous allaient être pour le moins "allégés" puisqu’il fallait faciliter l’accés à ces prêts pour les interimaires etc etc

                  lesquels..on en saura jamais rien...


                • Proudhon Proudhon 21 octobre 2008 18:00

                  @Gilles

                  Vous dites :
                  "Les fameux américains pauvres qui se sont fait baisés, comptaient sur une augmentation de leurs revenus qui n’est jamais venus...cause baisse des revenus du travail vers le capital + l’augmentation des taux + le fait que pour payer leur anciens emprunts ils étaient obligés d’emprunter à nouveau en gageant la plus value que leur barraque pouvait leur rapporter "

                  Les fameux américains pauvres comptaient aussi sur le fait que leur bien immobilier allait pratiquement doublé en quelques années. Donc ils espéraint faire une grosse plus-value. C’est du moins ce que leur disait les enculeurs, pardon, prêteur des maisons de crédit. L’esprit mercantile n’est malheureusement pas, aux USA surtout, l’apanage des riches.


                • anny paule 22 octobre 2008 07:15

                  Petit point de détail qui ne manque pas de piquant : quand vous écrivez des "gardes fous", cela traduit le fait que nous avons affaire à des "gardes" et qu’ils sont "fous" (Le plus "grand", en l’occurrence, devient NS, "gardien du Temple" France ! C’est pas si faux que ça !)... Si vous aviez écrit des "garde-fous", cela aurait signifié "barrières de protection", "moyen d’empêcher les gens de tomber"... ce que vous vouliez dire ! 


                • Gilles Gilles 22 octobre 2008 10:27

                  proudhon

                  "Les fameux américains pauvres comptaient aussi sur le fait que leur bien immobilier allait pratiquement doublé en quelques années. Donc ils espéraint faire une grosse plus-value."

                  Oui, enfin, quant il s’agit de ta résidence principale, qui n’est pas non plus un château mais une maison banale, que tu bosses dans le coin et qu’à priori tu ne vas pas la vendre mais y vivre, on ne peut t’accuser d’avoir des vues spéculatives malsaines.

                  Et même si tu la vends, comme il faut te loger, tu en achètes une autre dont le prix a forcément suivi à la hausse

                  La hausse de l’immobilier a surtout servi de prétextes aux banquiers et aux courtiers (les enculés) a fournir encore plus de crédits a des gens qui ne captaient pas trop ces mécanismes et les risques

                  Aprés, des gens et des sociétés ont effectivement, spéculé sur cette hausse et sont sont enrichies...mais ce ne sont pas ceux qui se trouvent expulsés maintenant


                • Gilles Gilles 22 octobre 2008 10:29

                  Merci Anny pour la précision...garde-fous en effet. Les gardes fous serait effectivement pour canaliser le "fou" qu’on a élu avec 53%


                • aquad69 21 octobre 2008 15:35

                  Bonjour Peuples.net, Mr Nicolas Sarkozy a surtout une orientation constante : favoriser les milieux qu’il voit comme "producteurs" économiques, cad les nantis. Et celà explique son engouement pour le libéralisme économique à l’américaine, quoiqu’il paraisse en dire aujourd’hui. Les mesures d’aides proposées dernièrement à certaines banques françaises en sont une très claire illustration : La Grande Bretagne a été saluée quand elle a pris la seule mesure de sauvetage de son système financier qui puisse léser le moins possible les Anglais : elle a nationalisé ses établissements bancaires en danger. Ce faisant, elle a transformé sa dépense en investissement, à des conditions qui en font peut-être une bonne affaire d’ailleurs, avec une chance de récupérer sa mise, peut-être même avec plus-value, et avec l’avantage et la garantie de se donner un droit de décision dans la gestion des banques en question. L’Allemagne a fait de même... Mais il faut souligner que ce n’est pas du tout ce qui a été fait chez nous : le "prêt" destiné aux six banques en question n’est à l’avantage que de ces établissements, à l’exclusion du peuple français ! Et notre gouvernement de s’interdire de fait tout pouvoir d’influence dans leur gestion. Voilà bien une preuve de plus, s’il en fallait encore une, de la compromission de l’équipe dirigeante de ce pays avec les milieux de la grande finance et des grandes fortunes. Et il nous devient de plus en plus difficile de voir en monsieur Nicolas Sarkozy "notre" Président de la République... Cordialement Thierry


                  • aquad69 21 octobre 2008 15:40

                    Bonjour Peuples.net, Mr Nicolas Sarkozy a surtout une orientation constante : favoriser les milieux qu’il voit comme "producteurs" économiques, cad les nantis. Et celà explique son engouement pour le libéralisme économique à l’américaine, quoiqu’il paraisse en dire aujourd’hui. Les mesures d’aides proposées dernièrement à certaines banques françaises en sont une très claire illustration : La Grande Bretagne a été saluée quand elle a pris la seule mesure de sauvetage de son système financier qui puisse léser le moins possible les Anglais : elle a nationalisé ses établissements bancaires en danger. Ce faisant, elle a transformé sa dépense en investissement, à des conditions qui en font peut-être une bonne affaire d’ailleurs, avec une chance de récupérer sa mise, peut-être même avec plus-value, et avec l’avantage et la garantie de se donner un droit de décision dans la gestion des banques en question. L’Allemagne a fait de même... Mais il faut souligner que ce n’est pas du tout ce qui a été fait chez nous : le "prêt" destiné aux six banques en question n’est à l’avantage que de ces établissements, à l’exclusion du peuple français ! Et notre gouvernement de s’interdire de fait tout pouvoir d’influence dans leur gestion. Voilà bien une preuve de plus, s’il en fallait encore une, de la compromission de l’équipe dirigeante de ce pays avec les milieux de la grande finance et des grandes fortunes. Et il nous devient de plus en plus difficile de voir en monsieur Nicolas Sarkozy "notre" Président de la République... Cordialement Thierry PS : j’ai doublé ce commentaire, car un bug a fait sauter tous les espaces sur le précédent ; et alors, la technique !


                  • aquad69 21 octobre 2008 15:44

                    au secours ...


                  • Grasyop 21 octobre 2008 15:54

                    « PS : j’ai doublé ce commentaire, car un bug a fait sauter tous les espaces sur le précédent ; et alors, la technique ! »

                    La technique sur ce site...

                    En attendant, il faut éviter de copier-coller dans la fenêtre de rédaction un texte rédigé ailleurs, ou alors reprendre chaque ligne vide.


                  • wuwei 21 octobre 2008 15:51

                    S’il fallait écrire sur chacun (e) des retournements de veste, errements, contre-vérités, mensonges, approximations, rodomontades, cuistreries, de notre hâbleur en chef je crains fort qu’il faille songer à embaucher de nouveaux rédacteurs sur Agoravox. Mais il est nécessaire quand même que cela soit fait histoire, si c’est possible (?), de déciller les yeux de ceux qui croient encore en lui.
                    Mais au cas ou certains penseraient qu’avec le PS ce serait différent voivi une partie du propos de Mr Valls dans le bloc note de Libération :
                    « Depuis les origines, ce qui nous distingue des incantations d’une certaine gauche, c’est le devoir de responsabilité. Il s’accompagne d’un devoir de vérité que nous assumons avec lucidité : nous sommes favorables à l’économie de marché, il n’y a pas d’autre alternative. » 
                    Il faut « rétablir la confiance » et « réformer le système financier international »,
                    « Il est nécessaire de comprendre les contraintes des entreprises qui sont le moteur de la création de richesses. »
                    il « n’y a pas d’autre alternative »

                    Propos que pourraient ou ont déja tenu, Mmes, Mrs, DSK, Lang, Aubry, Royal, Moscovici, Dray, Allégre, Delanoe.... Avec une telle gauche le MEDEF peut dormir tranquille et la spéculation repartir vers des sommets himalayesques.


                    • Dzan 22 octobre 2008 10:35

                      Il y a déjà belle lurette que les cadres du PS ont perdu tout contact avec le petit peuple.

                      Seul le militant de base, qui lui vit au milieu de ses concitoyens, et non rive gauche à Paris, se rend compte du désarroi, de ceux -ci.


                    • mikaboom 21 octobre 2008 16:15

                      Encore un article ala con, un article avox.....

                      Et ma critique de cet article n’est pas motivée par la défense de notre médiocre président mais par la désinformation, l’approximation, la stupidité du journalisme citoyen dont le présent article en est la plus digne illustration

                      Les subprimes et le crédit hypothécaire n’ont rien à voir. Ce qui caractérise le risque autour des subprimes ce n’est pas son coté hypothécaire (la majeure des prets immobiliers le sont, hypothécaires, y compris en France) mais ses taux variables non-capés.

                      Ce que Sarko défendait en 2006 c’est le crédit hypothécaire appliqué à la consommation.

                      Bref, encore un article inutile qui bouffe des ko inutiles dans le monde de l’internet.



                      • Gilles Gilles 21 octobre 2008 16:50

                        tut tu mikaboom

                        Oui il existe, mais pas pour n’importe qui... ;tout dépend de ta capacité de remboursement et de ce que tu mets en hypothèque. Lit :

                        "En France, seuls 32% des prêts immobiliers étaient adossés à une hypothèque à fin 2004, là où les prêts garantis par un logement représentent plus de 78% de l’ensemble des prêts aux ménages au Royaume-Uni, selon la Fédération bancaire française."

                        La nouveauté destructrice, est de généraliser le prêt à des gens potentiellement insolvables ; Quant au taux non capés, tu as raisons, mais quand tu prêtes à des gens aux revenus trop faibles, c’est parfois la solution de la banque pour arriver à te prêter... faible taux au départ mais en hausse et dépendant du contexte aléatoire du futur

                        Sinon, ce n’est pas des conneries ce que dis l’auteur :(jeudi 16 mars 2006.) et il en oublie :
                        Dans le cadre du projet d’ordonnance qui pourrait être soumis au prochain Conseil des ministres, deux nouveaux produits de crédit devraient voir le jour avant l’été : le crédit hypothécaire rechargeable

                        Et ça , c’est aussi un gros gros danger qui est en grande partie responsable des déboires US.





                      • musk 21 octobre 2008 16:40

                        Vous avez dit opportuniste ... 

                        Degaulle et les Harkis ....Chirac et la fracture sociale ... Mitterrand (1982 à gauche puis virage à droite toute ) ... Sarko 2006 ... à droite puis virage "à gauche" etc...

                        "Ce qui fut, cela sera,
                        ce qui s’est fait se refera,
                        et il n’y a rien de nouveau sous le soleil !" - :)
                        (Qohéleth, I, 9)

                         

                        • Padupe 21 octobre 2008 17:50

                          Cela me conforte dans l’idée que cette affaire des subprimes n’était pas fortuite. Mais que, seuls ses effets trop brusques, ont fait réagir les autorités politiques, par crainte de réactions incontrôlables des populations concernées.

                          Car enfin, que l’un ou l’autre préposé aux prêts hypothécaires, dans l’une ou l’autre banque américaine, ait agit imprudemment et accordé des prêts à qq.emprunteurs non solvables, ce serait plausible. Mais que cette "erreur" ait pris les proportions que nous connaissons, au point de mettre en péril l’économie mondiale, sans que cela soit détecté par aucun organisme de contrôle, est, pour le moins, incroyable et même impossible. 


                          • impots-utiles.com 21 octobre 2008 17:54

                            Les fonds d’investissement spéculatifs ( les hedge founds, qui se nourrissent de la crise et l’amplifient, en spéculant sur la baisse des valeurs) sont au centre de toutes les inquiétudes , les noms de deux grands établissements français , particulièrement exposés, ayant été cités…

                            http://www.impots-utiles.com/apres-les-subprimes-les-hedge-funds.php


                            • impots-utiles.com 21 octobre 2008 17:56

                              Les fonds d’investissement spéculatifs ( les hedge founds, qui se nourrissent de la crise et l’amplifient, en spéculant sur la baisse des valeurs) sont au centre de toutes les inquiétudes , les noms de deux grands établissements français , particulièrement exposés, ayant été cités…

                              http://www.impots-utiles.com/apres-les-subprimes-les-hedge-funds.php


                            • Antoine Diederick 22 octobre 2008 11:42

                              pas besoin d’être un hedgefunds pour cela, la presse économique belge rapporte que bnp - paribas a spéculé à la baisse sur fortis, pariant sur sa chute....et in fine, achète les reste d’actifs de la banque belge....

                              ils le font tous.....


                            • moebius 21 octobre 2008 21:37

                              "Il souhaite se tailler une stature internationale actuellement, en essayant d’engendrer un nouveau Bretton woods." ....alors tout ça pour avoir sa photo dans Paris Match... il est con ce Sarko hein ! ne partage pas les convictions politique de monsieur Sarkosy mais il a fait là ce qu’il fallait faire au moment ou il fallait le faire Le president a montré qu’il était un homme politique...ça manque un peu les homme politiques à gauche, aucune ambition, rien...nullissime comme cet article, je ne peux que le déplorer mais le président est bien parti pour un second mandat puisqu’il n’y a pas de véritable candidat au PS laissons donc le champ libre a la gauche qui témoignera sur la voie publique que nous ne sommes vraiment pas pas content mais vraiment pas.. et président bling bling gnin gnin et merde


                              • moebius 21 octobre 2008 21:42

                                 si seulement la gauche avait un plus de sens politique c’est a dire autant le sens de l’opportunisme...mais elle préfere radoter


                                • Le péripate Le péripate 21 octobre 2008 21:44

                                   "Le roi de France est le plus puissant prince de l’Europe. Il n’a point de mines d’or comme le roi d’Espagne son voisin ; mais il a plus de richesses que lui, parce qu’il les tire de la vanité de ses sujets, plus inépuisable que les mines. On lui a vu entreprendre ou soutenir de grandes guerres, n’ayant d’autres fonds que des titres d’honneur à vendre, et, par un prodige de l’orgueil humain, ses troupes se trouvaient payées, ses places munies, et ses flottes équipées.

                                  D’ailleurs ce roi est un grand magicien : il exerce son empire sur l’esprit même de ses sujets ; il les fait penser comme il veut. S’il n’a qu’un million d’écus dans son trésor, et qu’il en ait besoin de deux, il n’a qu’à leur persuader qu’un écu en vaut deux, et ils le croient. S’il a une guerre difficile à soutenir, et qu’il n’ait point d’argent, il n’a qu’à leur mettre dans la tête qu’un morceau de papier est de l’argent, et ils en sont aussitôt convaincus. Il va même jusqu’à leur faire croire qu’il les guérit de toutes sortes de maux en les touchant, tant est grande la force et la puissance qu’il a sur les esprits."
                                  Montesquieu, Lettres persanes.


                                  • Olga Olga 22 octobre 2008 10:44

                                    Rica : " Je te l’avoue, je n’ai jamais vu couler les larmes de personne sans en être attendri : je sens de l’humanité pour les malheureux, comme s’il n’y avait qu’eux qui fussent hommes ; et les grands même, pour lesquels je trouve dans mon coeur de la dureté quand ils sont élevés, je les aime sitôt qu’ils tombent. "
                                    Lettres persanes, Montesquieu


                                  • fhefhe fhefhe 21 octobre 2008 21:54

                                    Qui peut prédire l’Avenir de "Nos Finances" .... ???
                                    Qui peut prédire des Métiers de Demain... ???
                                    A la fin du xix siécle les carossiers fabriquaient des "Carosses" pour "Véhiculer" , sur les routes en terres ( parfois pavées ) , les personnes Aisées....
                                    En 1910 l’Industrie Aéronautique n’existait pas...
                                    En 1920 l’Industrie de la Téléphonie n’existait pas ...
                                    En 1930 l’industrie de l’informatique n’existait pas ...
                                    En 1940 l’Industrie de l’ Aérospatiale n’existait pas...
                                    En 1950 l’Industrie du "Web" n’existait pas....
                                    En 1960 l’Industrie de l’Energie Nucleaire n’existait pas ....
                                    Cette chronologie ( Imparfaite....) a pour but de Prendre conscience que Rien n’est Figé ....ni Logique
                                    Mais deux Industries existent depuis la Nuit des Temps :

                                    — Le SEXE

                                    — Le COMMERCE ( ou l’Echange )
                                    Ces deux industries...sont classées comme étant " de SERVICES"
                                    En effet le secteur Tertiare est Devenu Prépondérant dans les sociétés Occidentales qui a nous a appris que 1 + 1 = 2
                                    Sachez tout de même que dans certaines contrées isolées du " Progrés Moderne " 1+1=3
                                    Ex : 1 Noeud + 1 Noeud = 3 Noeuds ( prenez 1 ficelle avec un Noeud et "nouez la" avec une autre ficelle qui posséde aussi un Noeud ....)

                                    Cette crise "systémique" de l’Industrie de la Finance sera pour mon "Petit Fils" dans la chronologie de l’Histoire des Industries....

                                    Changeons de Logique pour Envisager sereinement "Demain" , apprenons à compter comme ci dessus...
                                    Qui sait parmi vous tracer au sol un Angle Droit (Pour construire sa maison par exemple ) avec un Bout de bois et une ficelle... ? ( Je vous mets sur la piste ...Pythagore qui n’avait pas de systéme "Métrique" , ni d’Ordinateur...nous l’a appris)

                                    On oublie Trop le Passé , On se Soucie Trop du Lendemain , Le Présent c’est déjà Trop Tard !!!!
                                     


                                    • Dzan 22 octobre 2008 10:44

                                      3 4 5

                                      Le carré de l’hypothénuse est = à la somme du carré des 2 autres côtés.

                                      Les maçons du Moyen-age, qui ignoraient Pythagore, traçaient un trait de 3 m, un autre à peu près perpendiculaire de 4m, les faisaient se rejoindre avec une longueur de 5 m, et ils avaient un angle droit.
                                      J’ai juste ?

                                      C’est seulement pour détendre en ces temps difficiles.


                                    • fhefhe fhefhe 22 octobre 2008 11:04

                                      Oui , et SANS mesurer il suffit simplement  de faire trois pas d’un côté et 4 de l’autre et l’Hypothénuse doit faie 5 pas !!!
                                      Juste une ficelle et un bout de Bois


                                    • Antoine Diederick 22 octobre 2008 09:31

                                      Bonjour,

                                      Hou la....

                                      je me suis fait moinsser sur mon post plus haut :

                                      				 				par Antoine Diederick (IP:xxx.x42.231.175) le 21 octobre 2008 à 14H47 				
                                      				

                                       
                                      					Article intéressant.

                                      C’est vrai que la "rupture" à la Sarkozy a "une sale gueule " aujourd’hui.

                                      Je me faisais la réfléxion suivante hier :"Les hommes politiques se font élire sur les fantasmes du peuple, ensuite les hommes politiques disparaissent dans la tourmente de la réalité, à moins de rébondir en exploitant notre courte mémoire"

                                      Pourtant, cette idée sarkozienne n’est pas une mauvaise idée, il faudrait surement "creuser " un peu pour aider les gens a acquérir leur propre logement, pourquoi pas....
                                      				


                                      ok.... smiley

                                      Disons les choses autrement :" Que fais Sarkozy pour la France ? "

                                      Enfin pour l"instant, nous en sommes à l’heure des scandales....


                                      • Céphale Céphale 22 octobre 2008 10:19

                                        De mieux en mieux : le 21 octobre 2008 au Parlement européen, Sarkozy a fait l’apologie de la social-démocratie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès