Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Non, le programme économique du FN n’est pas désavoué par ses (...)

Non, le programme économique du FN n’est pas désavoué par ses inspirateurs

Marine Le Pen a proposé un programme économique prévoyant la sortie ordonnée de l'euro, la protection des frontières, le respect des conquêtes sociales et le retour de la souveraineté monétaire. Ce programme s'appuie sur les travaux d'économistes reconnus.

Or, d'après Slate.fr, ces économistes le désavoueraient. L'exercice consistant à interroger ces économistes dans l'espoir qu'ils humilient Marine a aussi été tenté par le Parisien, qui l'accuse d'"embrigader des économistes contre leur gré" et par Challenges.fr.

Qu'en est-il dans la réalité ? Il suffit de lire l'article de Slate au delà du titre, ainsi que les autres articles cités pour s'apercevoir qu'il n'y a aucun désaveu général sur le fond, mais souvent des nuances et des compléments.

Au final, rien ne justifie des titres choc comme celui du Parisien ("Quand le FN embrigade des économistes contre leur gré"). Personne n'a dit que ces économistes étaient membres du FN. Et chacun a le droit d'utiliser leurs travaux pour nourrir ses réflexions sans forcément en prendre tout.

Un sous-titre choc de Slate l'affirme : "Pour appuyer son programme économique, Marine Le Pen se réclame des travaux d’économistes reconnus. La plupart critiquent durement son projet."

Voyons dans le détail les remarques de ces économistes.

Le plus sévère, Christian Saint Etienne, est bien sur mis en valeur et présenté en premier :

"Sortir de l'euro serait suicidaire, prétendre le contraire est d'une stupidité sans nom. Notre dette, libellée en euro, exploserait. "

Cet argument de la possible explosion de la dette est totalement contredit par Norman Palma, qui verrait au contraire l'euro perdre de sa valeur avec la sortie de pays comme la France, et la dette fondre avec lui :

« Nous sommes à la veille de cet effondrement généralisé qui entraînera un retour aux monnaies et aux frontières nationales, qu’on le veuille ou non. Je ne pense pas que cela entraînera une explosion de la dette : comme celle-ci est libellée en euro, elle disparaîtra avec lui. C’est ce qui s’est produit en Amérique Latine avec l’effondrement du dollar au début des années 2000. Grâce à cela, par exemple, le Brésil qui avait une dette énorme s’est retrouvé avec un excédent considérable. »

Jean-Luc Gréau affirme sans argumenter que la sortie de l'euro serait "la catastrophe financière assurée pour la France". A part cela, il se contente d'exposer des désaccords politiques : "Je n’ai eu aucun contact avec l’organisation de Marine Le Pen. Il n’est pas sûr d’ailleurs qu’elle sache qui je suis, c’est-à-dire un économiste iconoclaste positionné au centre de la droite."

Philippe Simonnot exprime des désaccords avec Marine, mais sans contester sa compétence. Ce sont des désaccords politiques, qu'il présente comme tels : "Je ne suis pas souverainiste ... je suis libre-échangiste."

Jacques Sapir, qui s'est exprimé dans Challenges.fr, parle de "grand amateurisme" mais, quand on détaille ses critiques, on s'aperçoit qu'il affine le programme de Marine sans le démolir. Par exemple, il voudrait une sortie groupée à plusieurs pays. Si cela peut être négocié dans le cas de la sortie ordonnée de l'euro que Marine recherche, ce serait effectivement préférable.

Alain Cotta, interrogé par le Parisien, trouve que le FN présente le problème de façon "simpliste" mais ne le désavoue pas.  Il est l’auteur de « Sortir de l’euro ou mourir à petit feu » (Ed. Plon).. Il avoue sa préférence pour le retour à une monnaie unique de référence, chaque pays conservant une monnaie nationale, même s’il estime ce scénario peu probable.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

108 réactions à cet article    


  • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 11:23

    Les économistes qui critiquent les idées de Marine Le Pen (et surtout celles des élites de haut niveau qui la soutiennent) ont un problème :
    Ce sont leurs idées à eux qui ont complètement échouées pendant ces 40 dernières années. Ils ont été incapables de prévoir la crise, encore moins d’y remédier de façon pérenne.


    • OMAR 18 avril 2011 22:03

      Omar 33

      Tiens, Calmos qui parle de la Casba d’Alger.... !!!!..
      Ca doit tellement lui manquer, surtout la villa Suzini.

      Oui, là oû il a fait ses premiers cours.....d’éléctricité...


    • sisyphe sisyphe 18 avril 2011 11:41

      Article rigolo, qui va à l’encontre de son but puisqu’il démontre qu’effectivement, les économistes qui ont inspiré le programme du FN, s’en démarquent sur les points essentiels. 


      Je n’ai pas une spéciale confiance dans les économistes, qui n’ont jamais rien vu venir, et qui se plantent à peu près systématiquement dès qu’ils font des prévisions ; mais le « programme économique » du FN est une vaste plaisanterie, dès lors qu’il prône un repli autarcique, qui serait balayé par un système global qui, lui, n’aurait pas changé. 

      Retrouver la souveraineté des états, prendre des mesures protectionnistes ; oui ; mais à l’échelle européenne, comme le préconise Emmanuel Todd. 
      Vouloir le faire à la seule échelle française est une aberration. 

      • DG. DG. 18 avril 2011 12:37

        « FN est une vaste plaisanterie, dès lors qu’il prône un repli autarcique »

        le repli autarcique du programme éco du FN n’existe que dans votre imagination.
        vous raisonner encore en terme de « bon du trésor », ces choses sont voué a disparaitre, car il s’agit d’une spéculation sur l’impôt, et cette arnaque est de plus en plus connu. or cette disparition revient exactement au même qu’a un retour au protectionnisme


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 18 avril 2011 12:59

        Les mesures protectionnistes à l"échelle européenne, ça fait cinquante ans qu’on en parle et cinquante ans qu’on ne les voit pas venir. Tout simplement parce que le système n’en veut pas. C’est de la pure propagande en direction du gogo quand on veut l’inciter à voter oui à tel ou tel projet qui transfère encore un peu plus de pouvoir à Bruxelles.


      • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 13:07

        C’est effectivement le bilan qu’on peut en tirer : 50 ans pour mettre en place un système européen solide et protecteur, et à la place, un gruyère chargé de nous asphyxier et nous livrer pieds et poings liés à l’ultra-libéralisme prédateur.
        Le protectionnisme européen a déjà échoué à être mis en place, la preuve étant ces décennies de saccage !


      • sisyphe sisyphe 18 avril 2011 14:09

        Non ; ceci est une généralisation totalement abusive. 

        Il est vrai que la Commission Européenne de Barroso est un des bras armés du libéralisme ; quand, en revanche, l’Assemblée Européenne, composée d’ELUS, a permis, à la France, comme à d’autres pays européens, un progrès sur un tas de plans ; notamment des droits et du respect des citoyens. 

        C’est un contre-pouvoir nécessaire, face aux politiques anti-démocratiques de certains pays (pas besoin d’aller bien loin....) . 

        La cour européenne des droits de l’homme, par exemple, permet d’imposer les droits des citoyens, là où certains des pays membres auraient tendance à les bafouer ; c’est un recours précieux. 

        Bref, rejeter l’Europe, en gros, globalement, sans faire la part des choses, est une ineptie ; tout comme d’imaginer que le repli autarcique sur le pays seul, serait une chose seulement possible. 

        L’Europe est , à l’échelle mondiale, et face à la mondialisation, une arme de défense, SI et quand elle est utilisée dans l’intérêt de ses citoyens. 

        Il faut, pour cela, donner les pouvoirs à l’Assemblée européenne, en élisant les députés des partis qui les protègent, et rendre caduque le pouvoir de la Commission, dont les membres ne sont pas élus par suffrage universel. 

        Changer d’Europe, oui ; c’est une nécessité ; mais la démolir entièrement (ou en sortir), c’est une énorme connerie, qui se paierait beaucoup plus cher..


      • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 14:24

        Salut Sysiphe...
        défenseur du changement d’échelle de protectionnisme... Nous voilà donc arrivés au stade continental... patience, un petit effort et on en arrivera protectionnisme mondial, mais là encore faudra une explication. Quant au « caga blea » , va ben per lo protectionnisme au pont dau Var... lol.
        NB= Caga blea = Seguran = Niçois

        D’ailleurs, j’ai bien l’impression que c’est contraint et forcé par l’évidence que Todd a retourné sa veste. J’aime bien son engagement européen qu’il justifie par « réalisme » (lol !)... sinon, son discours anti-européen m’a toujours autant fait rigoler...

        Après, « l’économie du FN »... on a déjà assez rigolé comme ça, je ne vais pas m’étendre sur un oxymore.


      • Marin Marine 21 avril 2011 12:00

        Grand Donneur de Leçon : ignorez vous que toutes les tentatives européennes visant à autre chose qu’au libre-échange sont vouées à l’échec ? Vingt ans de bourrage de mou sur une « Europe sociale » ne vous suffisent pas ? Je pense au contraire qu’une reprise en main de sa souveraineté (monétaire notamment) d’un pays aussi important que la France aurait un effet d’entrainement sur d’autres nations qui sont elles aussi au bord de l’implosion économique ou sociale (Irlande, Grèce, Portugal, Pays Bas, Danemark, Finlande...). A noter que les membres de l’UE qui n’ont pas adopté l’€ ne s’en portent pas plus mal, tant s’en faut... En tout état de cause, MLP parle de sortie concertée.
        Pour votre information, Emmanuel Todt n’exclut pas un effondrement mécanique du système €, même s’il le redoute en soi.


      • Philodeme Philodeme 18 avril 2011 12:00

        à sisyphe

        dire « 

        Retrouver la souveraineté des états, prendre des mesures protectionnistes ; oui ; mais à l’échelle européenne, comme le préconise Emmanuel Todd. 
        Vouloir le faire à la seule échelle française est une aberration. »

        Mais regardons cette fameuse « europe »
        Nombre de pays importants ne prennent de l’Europe que ce qu’ils veulent.

        Nos amis anglais ne sont pas dans la zone euro et leur place financière associée à de nombreuses « îles » est un type de paradis fiscal.

        La Suisse négocie ce qui l’intéresse en accords bilatéraux avec Bruxelles et se porte bien.

        etc. votre argument sans l’euro rien ne va plus me semble ne pas correspondre à la réalité.

        Les souverainistes ont l’avantage s’ils deviennent pesants en « poids électoral » de provoquer une remise à plat des idées reçues .... comme celle « hors de l’euro rien ne va » ... il suffit de regarder Londres ou Bernequi n’en n’ont rien à faire de l’euro !!!!!!

        .


        • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 14:29

          Cher Psychoderme,
          Vous devriez jeter un oeil sur l’état économique et social du Royaume Uni avant de pérorer comme ça mon ami...
          Quant à Berne... Ouais... Luxembourg, Monaco, les Caïman et Antigua ne font pas mal non-plus. C’est sur qu’il y a plus de fric à la banque que dans ma poche.
          Vous en avez d’autres aussi intelligentes ?


        • Robert GIL ROBERT GIL 18 avril 2011 12:01

          le FN n’a aucune proposition qui remette en cause les intérêts des plus riches est une véritable escroquerie. Taxer les profits, renationaliser les entreprises ou interdire les licenciements, tout cela est un sujet tabou dans le parti. Ses propositions économiques n’ont rien à envier aux régressions sociales de Sarkozy : fin des 35 h, casse du code du travail ou destruction des protections sociales. Le programme du FN est dans la droite ligne de l’UMP : non remplacement des départs à la retraite dans la fonction publique, destruction de l’hôpital public et privatisation de l’éducation. Il propose même de « travailler plus pour gagner plus »… comme Sarkozy ! Sa seule réponse à la mondialisation est un protectionnisme qui ne remet jamais en cause l’exploitation capitaliste, et  ne s’attaque pas au pillage de l’Etat par une minorité de privilégiés. Faire vibrer la fibre nationale et patriotique pour endormir les électeurs et détourner leur attention, lire :

          http://2ccr.unblog.fr/2011/01/17/le-fn-defenseur-des-classes-populaires/


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 18 avril 2011 13:01

            Robert Gil, de toute évidence tu n’as pas lu ce programme économique, qui est pourtant en ligne.


          • Marin Marine 21 avril 2011 12:07

            chère Catherine,

             ce Roberto Gil est un fait un « bot » du PS ou du NPA qui envoie ce même message sur tous les articles comportant les signes « FN ». Ne vous en formalisez pas, son effet est totalement contre-productif. Merci pour votre analyse, qui suscite approfondissement.


          • Philodeme Philodeme 18 avril 2011 12:02

            à Morice et ses semblables dont commendo ricard

            et aux « modérateurs » s’ils lisent les commentaires

            Nous essayons de donner une opinion, qui vaut ce que vaut toute opinion, c’est à dire située plus ou moins loin de la vérité ou même plus simplement du réel.

            Surviennent Morice ou clones, venant de l’un des extrêmes politiques dit-on.

            En fait nous faisons erreur, ils arrivent de chez Yvette le troquet du coin et pratiquent par « brèves de comptoir ».

            et ils entrainent tout le monde en titillant dans un long chapelet de brèves ................

            Cela rend le site peu attractif pour beaucoup de commentateurs même si les articles, en général, provoquent par réaction dans un sens ou un autre une réflexion éventuellement utile pour chacun.

            La modération est difficile coincée entre censure et disons « chez Yvette » j’en suis bien conscient.
            Mais on peut peut être veiller à la forme et censurer les propos injurieux, les dérives « Godwiniennes ou polpotiennes », voire exiger la politesse et la courtoisie ; je suis persuadé que le site y gagnerait au plan des débats d’idées.


            • Ronald Thatcher rienafoutiste 18 avril 2011 12:40

              Philodeme,

              à force de fréquentation sur ce forum, vous réaliserez que les commentaires les plus injurieux et les plus calomniateurs viennent toujours du « café des cocus », le bistrot des illusions perdues, où grouilles les sous-marins de l’ump et du ps, qui viennent ici-même, faire leur marché d’idées novatrices et s’abreuver de réalité de terrain, que pour la plupart ils n’ont jamais connu, embrumés qu’ils sont par les vapeurs de politiques utopiques... de bons gars, mais accrocs au romantisme et mal embouchés !


            • Catherine Segurane Catherine Segurane 18 avril 2011 13:07

              @ Philodeme

              Je suis assez partagée sur les Morice et consorts.

              D’un côté, c’est vrai qu’ils polluent le débat. Ils ne peuvent empêcher l’article de tête d’exister, mais ils empêchent les commentaires de ceux qui ont quelque chose d’interessant à dire (apport d’information, affinement de l’analyse, objections contruites) en les noyant dans un flot de déjections dont on finit par ne plus les distinguer.

              Mais d’un autre côté, ils font la démonstration éclatante de ce qu’ils sont : une police de la pensée haineuse, éructante, meanaçante quand elle croit le pouvoir. Si nous devions faire nous mêmes la même démonstration de leur caractère parasitaire et nuisible, nous devrions travailler beaucoup pour un résultat moindre.


            • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 14:31

              lol... la paille et la poutre...


            • Philodeme Philodeme 18 avril 2011 12:57

              à Commando Pernod

              Ma réponse à Sisyphe comporte-t-elle des éléments de haine, de stigmatisation ?

              je dis tout simplement que la Grande Bretagne et annexes, et la Suisse par exemple sont en Europe et mais pas dans la zone euro et que ces pays ne se portent pas plus mal que la France.

              Aucun programme économique n’est d’une intelligence rare dans la mesure où ils ne sont pas appliqués au pouvoir et que de toute façon un programme s’applique à l’avenir.
              Il est probable que le renchérissement du coût de l’énergie va rendre caduque beaucoup de choses au niveau industriel et au niveau des transports internationaux (porte-conteneurs et autres) ....
              la mondialisation des marchandises risque de prendre un coup de frein !


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 13:41

                Ce projet est nationaliste et se présente comme socialiste. Bref en un mot « national-socialiste ». tout est dit...


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 13:46

                Chavez est national-socialiste... vous auriez quelque chose contre Chavez ?


              • Philodeme Philodeme 18 avril 2011 13:50

                à Loatse

                à mon avis réagir par slogan sans étudier les points faibles et les réfuter et les points forts pour en tenir compte.

                c’est à dire sans apporter de remèdes à la souffrance sociale d’un nombre croissant de citoyens ne peut qu’apporter de l’eau aux plus extrêmiste des souverainistes le FN

                je vous rappelle que le gaullisme était un souverainisme ....
                 


              • Catherine Segurane Catherine Segurane 18 avril 2011 13:51

                @ Loatse

                La « réductio ad hitlerum », ça eu marché, mais ça marche plus.


              • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 14:34

                Le degré d’ignorance et d’inculture ambiant est assez unique : je partage cet exemplaire étalage sur mon FB.
                Continuez svp, au vu de la qualité, on va certainement me réclamer une suite : je repasse ce soir.


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 14:44

                @Catherine

                Instauration d’un protectionnisme stric + emprunt d’une propostion du PS : la fusion de l’impot sur le revenu et de la CSG... comment peut on appeler ceci ?

                Voici ce que l’on peut lire sur le programme du Front national

                ECONOMIE /

                « Est préconisé la dévaluation compétitive maitrisée (?) de l’ordre de 20 à 25% du franc....Certes, elle augmenterait de 20% la dette extérieure... »

                Je passe sur la création du « Ministère des souverainetés ».. :)))

                Je passe sur le coût (qui n’est pas mentionné) de la sortie de l’euro, soit la remise de notre système économique en francs.. (combien cela va t’il nous couter ?)

                Avec de tels projets, je ne doute pas qu’il ne nous faudra pas plus de 3 mois pour implorer l’aide du FMI si jamais (mais heureusement cela ne se fera pas) le FN gagnait les élections de 2012...


              • Rounga Roungalashinga 18 avril 2011 14:59

                Ce projet est nationaliste et se présente comme socialiste. Bref en un mot « national-socialiste ». tout est dit...

                Degré zéro de la réflexion. Comparer ainsi deux programmes de deux époques différentes sans tenir compte du changement de contexte, opérer un raccourci aussi facile sans prendre la peine d’analyser ce que renferment les catégories que vous accollez ainsi, et surtout le sous-entendu gros comme une maison : « si on applique un programme nationaliste et socialiste, eh ben ça donnera du national-socialisme, comme les nazis, et donc on va se mettre à parquer les juifs dans les camps pour les exterminer »...bref, c’est d’un niveau consternant.
                Posez-vous la question : le régime national-socialiste allemand était-il détestable parce qu’il était national et socialiste, ou bien parce qu’il était fondé sur une idéologie raciste, expansioniste et totalitaire ?
                Ou alors : le régime national-socialiste allemand était-il fondé sur une idéologie raciste, expansioniste et totalitaire parce qu’il était national-socialiste ?
                Ce qui permettrait de répondre à la question principale : le FN est-il fondé sur une idéologie raciste, expansioniste et totalitaire ?
                Je sais que pour vous c’est « oui » à la dernière question, mais je crains que ce ne soient que vos préjugés qui fassent ça.


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 15:19

                @Cocasse,

                Hugo Chavez n’est pas national-socialiste..

                C’est tout juste un social-démocrate qui n’a d’ailleurs nullement collectivisé les grands moyens de production, il se contente de faire de la très légère redistribution à la marge. Ce qui est l’exacte définition d’une politique économique social-démocrate.


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 15:25

                @Roungalashinga,

                Pas de préjugés... UMPS et FN même puanteur...


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 16:44

                Tu plaisantes là, va écouter ses discours, plus nationaliste et patriotique, c’est même pas jouable. C’est bien un socialiste (mouvement bolivarien, le « socialisme du XXIème siècle »), et un nationaliste.
                C’est marrant, t’as l’air d’aimer chavez, non ? je me trompe ?
                Ca te fait mouiller la culotte les nationaux-socialistes ?
                 smiley


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 18:12

                @Cocasse,

                oui, je suis pro-Chavez, mais cela tu le sais déjà... Il suffit simplement de bien vouloir constater tout ce que cet homme a fait pour son peuple.. le bla bla ne m’intéresse pas, seuls les actes comptent...

                Quand à ma petite culotte, ce n’est pas parce que tu bandes pour marine qu’il faut prendre ton cas pour une généralité...


              • Loatse Loatse 18 avril 2011 18:22

                « La réductio »ad hitlerum« ca ne marche plus... »

                effectivement catherine, lui manque la moustache...


              • ourston 19 avril 2011 04:43

                « La dévaluation augmenterait de 20% la dette extérieure... »
                Certes, mais en attendant, la dette extérieur augmente chaque jour du fait du déséquilibre de notre commerce extérieur. Que fait-on pour remédier à cela ? On baisse les salaires pour rendre nos entreprises plus compétitives ?


              • Cocasse Cocasse 19 avril 2011 10:16

                Si j’ai fait cette allusion à Chavez, c’est pour montrer que l’on peut très facilement insulter une personnalité politique en la qualifiant de « national socialiste », comme on se permet de le faire avec MLP. Et donc qu’il s’agit d’une façon de procéder de l’ordre de la mauvaise foi.
                Il va de soi que je n’ai rien contre Chavez, au contraire, c’est un des rares chefs d’état qui force l’admiration.


              • Annie 18 avril 2011 13:55

                Très juste. La reprise devrait (c’est la théorie) passer par des coupes de jusqu’à 40 % dans certains services publics. Difficile de dire si la GB aurait pu autant s’endetter si elle avait adopté l’euro, mais en tant cas, être en dehors de la zone euro ne lui a certainement pas garanti de s’en sortir mieux par rapport aux autres pays.


              • Philodeme Philodeme 18 avril 2011 14:06

                à commando Pernod

                je connais bien sûr les défauts de l’économie non pas anglaise mais de la Grande Bretagne.

                Je signalais aussi la Suisse, vous pouvez comme moi faire des recherches vous verrez que nos amis suisses négocient de nombreux traités cas par cas avec l’UE.

                et par ailleurs j’évoquais quelque chose de beaucoup plus important la raréfaction pétrolière qui ne va pas être sans conséquence sur la circulation des marchandises et donc sur la mondialisation telle que la connait en 2011.
                Bref décroissance « bien obligée » et relocalisations possibles


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 14:07

                La GB a toujours été dans la merde, euro ou pas.
                Banque nationale privée, city zone off shore, degré d’immigration extrême, nettoyage du social au carsher depuis teatcher.


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 14:19

                Pernod : le branquignoles dans ton genre font davantage pour Marine, que nous autres sympathisants ne pourront jamais le faire.


              • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 14:37

                LOL... encore ! J’adore quand le FN fait de l’économie... Ca me rappelle ma fille qui faisait à manger pour toute la famille avec sa dinette...
                C’en est presque touchant...
                Mais continuez... j’ai promis à mes amis une suite sur ma page Facebook.
                Merci à tous.


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 15:07

                Pernod, je ne vois pas l’intérêt de donner du caviar à un âne.
                Une botte de foin ou une carotte suffit.
                smiley


              • Emmanuel Aguéra LeManu 19 avril 2011 09:13

                Re-bonjour à tous,

                Non je repassais juste pour compter mon score de « moins » (pas mal cette fois, je vous remercie) mais je ne puis m’empêcher au vu de ce qui précède, d’à nouveau constater la profondeur et le sérieux croissants de l’argumentation Marinée.
                Recentrage, vous disiez... lol.
                Je repasse ce soir et comptant sur votre active participation, vous prie d’agréer...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

FN


Palmarès