Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Note d’information n°2 (décembre 2009)

Note d’information n°2 (décembre 2009)

La crise est terminée, le chaos économique ne fait que commencer. Voici donc la note d’information n°2.

I. La Picardie au bord de la faillite.

 Après les Etats US ruinés, c’est au tour de nos régions ! Arnaud Caron vice président Vert au conseil régional de Picardie chargé des finances l’a dénoncé dans un courrier utilisé par Caroline Cayeux (tête de liste UMP).

Sources : http://www.dailymotion.com/video/xb59si_picardie-la-region-au-bord-de-la-fa_news .

http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Arnaud-Caron-recuse-le-coup-politique .

II. Tout va mieux aux USA !

La crise est terminée aux USA, d’ailleurs le dimanche 25 octobre, Capmark Financial, l’un des principaux groupes américains de financement d’immobilier commercial s’est placé sous la protection de la loi sur les faillites (chapitre 11).

Face aux risques d’impayés qui explosent, nous assistons à un resserrement du crédit qui paralyse l’économie US sur l’ensemble des secteurs (immobilier, immobilier commercial et prêts à la consommation). Pour 2010, regardez bien le graphique de l’OCC, The Office of the Comptroller of the Currency, l’organisme de tutelle des banques US sur mon blog : http://gillesbonafi.skyrock.com/ (Les crédits commerciaux aux USA).

Le tube US de l’année 2010 risque fort d’être celui d’AC/DC : Highway to hell (autoroute vers l’enfer).

D’ailleurs, plus de 36 millions d’Américains reçoivent des bons alimentaires.

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/2/plus-de-36-millions-d-americains-recoivent-des-bons-alimentaires_826373.html

III. Les français de moins en moins bien payés et bientôt ruinés

Contrairement aux idées reçues que l’on vous martèle à longueur de journée, le coût de la main-d’oeuvre en France ne cesse de baisser : 4296.2 euros (mensuel) en 2005, 3857 en 2006 et 3683.9 en 2007. En fait, les salaires diminuent car tout le monde ne peut pas travailler dans la finance !

Source :http://epp.eurostat.ec.europa.eu/tgm/table.do?tab=table&init=1&plugin=1&language=fr&pcode=tps00174 .

De plus, entre janvier et septembre, 162 171 dossiers de surendettement ont été déposés à la Banque de France, ce qui représente une augmentation de 17 % par rapport aux neuf premiers mois de 2008. Source : LE MONDE du 13.10.09 Avec la crise, le surendettement des ménages explose .

IV. L’immobilier de bureaux en chute libre

Le directeur de l’observatoire immobilier du Crédit foncier, Jean-Michel Ciuch a été licencié pour avoir affirmé que la crise n’était pas terminée car il avait calculé que la baisse des loyers de l’immobilier (de bureau) était d’environ 20 % mais surtout, il prévoyait entre 20 et 40 % de baisse supplémentaire pour 2010.

V. Les compagnies aériennes en faillite

Japan Airlines a demandé à ses anciens et actuels salariés de sacrifier une partie de leurs pensions de retraite complémentaire pour éviter la faillite. Le dépôt de bilan n’est pas loin et comme cela emplois et retraites seront perdus. http://www.jdf.com/indices/2009/11/24/02003-20091124ARTJDF00001-les-bourses-asiatiques-corrigent.php .

La commissaire européenne à la consommation, Mme Meglena Kuneva, a déclaré « Il faut une protection stricte, qui apporte au consommateur réservant des vacances à forfait l’apaisement qu’il mérite, et des conditions de concurrence équitables, permettant aux entreprises de lutter à armes égales. Pour moi, l’insolvabilité et la faillite sont un souci majeur. Les images de ces milliers de vacanciers échoués dans les aéroports, victimes des faillites de Sky Europe, XL , Futura et Zoom , auront convaincu que le moment est venu de lancer le difficile débat de l’extension de la protection minimale contre l’insolvabilité à toutes les formules de voyage. »

Source  : http://www.secteurpublic.fr/public/article/vers-une-meilleure-protection-du-vacancier-europeen.html?id=25929&C5=227

VI. Le krach ultime pour bientôt

De plus en plus d’économistes sérieux et reconnus osent dire la vérité. Albert Edwards, responsable de la recherche économique de la Société Générale a lancé une bombe en expliquant aux clients de Société Générale de se préparer à un effondrement mondial (global collapse).

Source  : http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/6599281/Societe-Generale-tells-clients-how-to-prepare-for-global-collapse.html.

Nouriel Roubini le célèbre économiste américain avait même osé affirmer que « le système bancaire est insolvable. »

Source : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2575

VII. Le miracle chinois est un leurre

En France, lorsqu’un analyste économique dit la vérité, il risque sa place, alors imaginez en Chine ! On entend ici ou là parler du miracle chinois basé sur des statistiques totalement fausses. Steen Jacobsen, le responsable des investissement de la banque danoise Saxo Bank a ainsi déclaré que la Chine était « à genoux » avec un taux de croissance de 0%.

Albert Edwards, toujours lui, confirme cette analyse et il avait d’ailleurs effectué une étude dans Stratégie Monde Hebdo du 15 janvier 2009 sous titrée : « Le moment est venu de se désengager. Réduction de notre exposition aux actions et préparation à la débâcle. Une dépression semble probable aux Etats-Unis, tandis que l’implosion de la Chine en 2009 pourrait être terrible. »

Jia Yinsong, un haut responsable au ministère chinois de l’Industrie et de l’Information, a mis en garde contre la surcapacité de l’industrie lors d’une conférence de presse (3 décembre 2009) ce qui fait écho aux propos de Justin Yifu Lin, vice-président et chef économiste de la Banque mondiale.

Source : http://www.chine-informations.com/actualite/chine-le-chef-economiste-de-la-banque-mondiale-avertit-des-risques-de_16123.html

En janvier 2009, le gouvernement chinois a annoncé que 20 millions d’ouvriers migrants (chiffre officiel) ont été licenciés depuis le début de la crise. En 2007, la Chine a officiellement reconnu 80.000 « incidents de masses » (des émeutes et manifestations), et 120 000 en 2008.

Le quotidien China Daily nous apprend ainsi (fin juillet) que Chen Guojun, PDG de Tonghua Iron steel, société d’Etat de la province du Jilin dans le Nord-est, a été lynché après avoir annoncé aux ouvriers que plus de 80 % d’entre eux seraient licenciés.
Source : Le lynchage d’un cadre, symptôme d’une économie chinoise malade ...
 
VIII. L’économie mondiale détruite par la finance
 
Les bénéfices financiers représentent 40 % de la création de richesse aux USA. Bien sûr, tout ceci repose sur la titrisation (en partie sur la dette). Or, il faut le rappeler, elle est basée sur une logique assurantielle et c’est là que réside le danger systémique car la bourse fonctionne par bulles. Ainsi, lorsqu’une tempête se déchaîne et détruit tout sur son passage, l’état se porte garant afin d’éviter la faillite des assureurs. Il en va de même aujourd’hui avec la finance et la bulle ou plutôt la montgolfière est en train d’imploser, il faut donc passer à la caisse pour sauver les banques. Ainsi, la conseillère à la maison blanche Laura Tyson, membre de la Commission de conseil économique de Barack Obama évoquait la nécessité d’un second plan de relance (Le Figaro - Flash actu : USA : 2ème plan de relance ?) qui sera nécessaire en Europe là aussi. Or, malheureusement, les montants en jeux dépassent les capacités des états. Pour rappel, Laurent Carroué, directeur de recherche à l’Institut français de Géopolitique, Expert du groupe Mondialisation du Centre d’Analyse Stratégique (ex Commissariat Général au Plan), en mai 2009 avait estimé le coût de la crise à 103 % du PIB mondial soit 55 800 milliards de dollars : La crise mondiale : une ardoise de 55 800 000 000 000 de dollars américains. Nous serons ainsi tous ruinés bientôt.
 
IX. Les DTS, la nouvelle monnaie mondiale
 
Le président du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn l’a annoncé clairement : « Dans un monde globalisé, il n’y plus de place pour une solution nationale » et la nouvelle monnaie de réserve devrait être basée sur « le système des droits de tirage spéciaux » (DTS). Source : http://www.lefigaro.fr/tauxetdevises/2009/11/17/04004-20091117ARTFIG00494-le-fmi-appelle-a-la-creation-d-une-nouvelle-devise-mondiale-.php Tout se déroule donc comme prévu, ce que j’avais d’ailleurs annoncé en avril dans mon étude : Crise systémique – Les solutions (n°5 : une constitution pour l’économie) .
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 4 décembre 2009 11:28

    ça suit son cours. Mais l’effondrement économique n’aura pas lieu avant que l’abscès sanitaire ait pété. Quand les banques fermeront à la mode argentine, les miltaires seront déjà dans les rues pour raison pandémique.


    • plancherDesVaches 4 décembre 2009 19:08

      Ouais, John. Ca suit son cours.

      Et c’est tout de même vachement plus rapide qu’en 1929. (j’étais pas là, mais on m’a bien expliqué)
      Vive les transmissions immédiates par informatique et la « mondialisation ». (mondialisation des gangsters, cela va de soit)

      Mais... nous allons peut-être vers ça :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_D%C3%A9pression_1873_%C3%A0_1896

      Ce qui, a cette époque, a été solutionné en pompant un maximum de richesses dans les colonies......
      M’étonnerait que les colonies telles l’Irak ou les Pays Africains continuent à être d’accord.


    • ObjectifObjectif 4 décembre 2009 11:47

      En parallèle, la masse monétaire de l’Euro a augmenté de plus de 60% entre 2002 et 2009, ce qui est la vraie inflation dans notre zone...


      • Gollum Gollum 4 décembre 2009 12:27

        Il est clair que tout ceci est la crise ultime du matérialisme qui décharge ses dernières cartouches. Bientôt le retour de l’Esprit.


        • plancherDesVaches 4 décembre 2009 13:29

          Pourtant, Madame L’Hagarde n’arrête pas de nous répéter que la crise est finite. Oui, complètement finite. Je ne comprends pas smiley

          Bon, sinon, excellent article qui synthétise que l’avenir est devant nous et que nous l’aurons dans le ... derrière si nous nous retournons.

          De là à aller dans un système communiste.. ce ne serait peut-être pas non plus une bonne idée.
          Hors, les DTS pourraient être une volonté de démarrage d’un ordre mondial que ni la Chine, ni les US ne sont prêts à accepter.
          Surtout que la Chine n’a pas obtenu de part plus importante en droits de vote au FMI et à la banque mondiale...

          Cela risque d’être sportif, dans peu de temps. Ca tombe bien : le tir au cowboy doit être amusant. smiley


          • lechoux 4 décembre 2009 15:20

            « Ainsi, lorsqu’une tempête se déchaîne et détruit tout sur son passage, l’état se porte garant afin d’éviter la faillite des assureurs.  »

            Où sont-ils justement les assureurs aujourd’hui ? Qui en parle ? N’y a-t-il pas une assurance obligatoire à prendre lors de la souscription d’un prêt ? Alors, pourquoi les assureurs ne prennent pas le relai des entreprise et des ménages qui ne remboursent plus leur crédit ?
            C’est un bon métier ça, assureur. J’ai loupé mon orientation professionnelle.

             
            « le coût de la crise à 103 % du PIB mondial soit 55 800 milliards de dollars » 

            Sur un autre fil, le montant des contrats de titrisation est 10 fois plus important.


            • Philippe D Philippe D 4 décembre 2009 18:30

              Bon,
              Je sais que ce n’est pas très sympa de vous donner une bonne nouvelle.
              Vous êtes plutôt du genre à préférer les catastrophes.
              Je respecte.

              http://www.france-info.com/chroniques-a-la-une-de-l-eco-soir-2009-12-04-la-tres-forte-baisse-du-chomage-aux-etats-unis-376953-22-24.html

              On commence par le chiffre du jour et c’est une grosse surprise : le chômage a baissé aux Etats-Unis en novembre. Il y a eu 11 000 licenciements le mois dernier c’est dix fois moins qu’en octobre.
              ...


              • plancherDesVaches 4 décembre 2009 18:56

                Très bonne remarque, Philippe D.

                A croire que la consommation intérieure ou les exportations sont subitement remontés en 15 jours.... Ce qui n’est pas trop vraiment réellement franchement le cas.
                Mais on aurait pu y croire, comme à Disney.

                Ha, un souci. On me prévient par ailleurs que les prêts type subprimes sûrs (AltA), les couvertures de cartes de crédits et les crédits immobiliers commerciaux sont en totale défaillance.
                L’état sera-t’il encore là.... ????

                Et même chose pour les assurances. Car même si les états garantissent (soit assurent) les défaillances des produits pourris des banques, les assurances vont morfler sec dans l’histoire.
                Nous verrons bientôt nos cotisations augmenter de façon spectaculaire.
                Les impôts locaux sembleront de la broutille à coté.


              • Marc Bruxman 4 décembre 2009 19:04

                Au hazard, données corrigées en variation saisonière. Un must pour parier bien en bourse et se les dorer à l’or fin ! ! !

                Grosse chute imprévue l’année N d’un indice = Correction violente des données en variation saisonière l’année suivante. Vous pouvez parier sur une hausse à coup d’options call, vous êtes sur de vous les dorer à l’or fin.


              • Gollum Gollum 5 décembre 2009 10:02

                A Philippe D : Arf.. je comprends mieux pourquoi vous êtes un soutien de Léon et Furtif :


                vous êtes un bisounours naïf.. vous aimez vivre dans votre petite bulle confortable rationaliste..

              • Marc Bruxman 4 décembre 2009 19:02

                La croissance en Chine à 0% ? ? ? Mort de rire !

                En Janvier 2009 oui tout était à l’arrêt. Mais en Juin tout était déja reparti (je l’ai vu de mes yeux). Les grues ont réenvahi les villes, les usines tournent à plein, etc, etc, ...

                Et pour rappel, la Chine n’est quasiment pas endettée contrairement à nous ! ! !

                Il est clair maintenant qu’il va y avoir un contrecoup de la crise et tout le monde s’y prépares. C’est notamment pour cela que les entreprises essaient d’accumuler du cash. Car tout le monde sait bien que ca va faire re-boom d’ici 2012. Mais c’est cette accumulation de cash qui doit justement permettre de se débarasser de la dette et donc de survivre.

                C’est en quelque sorte un sacrifice. Les états nations se sont sacrifiés pour maintenir la survie du système marchand et de la prospérité qu’il offre à leur citoyens. Ils n’avaient pas vraiment le choix en fait. Si les citoyens avaient perdus trop en prospérité ils se seraient rebellés de toute façon.

                Grâce à la privatisation de la plupart des services publics, le plus gros désastre devrait être évité. Sauf pour ceux qui vivent directement de l’état nation ! Mais en un sens, cela sera beaucoup moins grave qu’un effondrement des banques. Sauf si vous vivez directement grâce à l’état nation.

                Le FMI se prépares lui aussi à prendre le relai des états nations en matière monétaire. De fabuleux chambardements se préparent. L’union européenne peut nous protéger des retombées si nous jouons bien. Mais d’ici la les débats sur l’identité nationale paraitront bien stérile.


                • plancherDesVaches 4 décembre 2009 19:21

                  Il m’amuse quelque part que vous sembliez voir en la Chine un pays qui a « redémarré ».

                  Savez-vous que la Chine est devenue le premier producteur de ciment de la planète et même pire : ils produisent 30% de plus que les besoins mondiaux. (oui : MONDIAUX)
                  Acier, après transformation, pareil, ils stockent.

                  Alors, maintenant, on peut se poser la question.
                  Ils surchauffent leur économie en prêtant à tout va et occuper le peuple à bosser plutôt qu’à glander comme à ordonner le gouvernement... ???

                  Ou le béton et l’acier peuvent servir à tout hasard au cas où l’oncle Sam déclencherait une guerre... ???

                  Je vous pose la question, rien de plus.


                • lechoux 5 décembre 2009 13:13

                  Ah, ces chinois ! On se demande où trouvent-ils tant d’idées saugrenues : faire bosser des millions de citoyens à produire des biens qui ne servent pas ! Pourquoi ne font-ils pas comme la France, le pays du peuple le plus intelligent du monde, c’est à dire payer des gens à rien faire.. :)


                • piroliat 4 décembre 2009 20:47

                  cher philippe D
                  bonne nouvelle, c’est sur
                  mais cet écart avec les chiffres des mois précédents en font douter certains
                  j’ espere qu’ ils ne sont pas faux car ils sont tellement endettés que  plus rien ne les arretent.
                  et dans la situation actuelle, sa reste malheureusement anecdotique
                  il en faudra d’ autres pour voir la vie économique en rose.
                  on espere.


                  • BA 4 décembre 2009 21:56

                    D’après le Fonds Monétaire International, en 2014, quelle sera la dette publique par rapport au PIB  ?

                    La dette publique de l’Allemagne sera de 91,4 % du PIB.

                    La dette publique de la France sera de 95,5 % du PIB.

                    La dette publique du Royaume-Uni sera de 99,7 % du PIB.

                    La dette publique de la Belgique sera de 111,1 % du PIB.

                    La dette publique des Etats-Unis sera de 112 % du PIB.

                    La dette publique de l’Italie sera de 132,2 % du PIB.

                    La dette publique de la Grèce sera de 133,7 % du PIB.

                    La dette publique de l’Islande sera de 134,1 % du PIB.

                    La dette publique du Japon sera de 239,2 % du PIB.

                    C’est à la page 30  :

                    http://www.imf.org/external/pubs/ft/spn/2009/spn0921.pdf

                    Hypothèse  : dans deux ans, ou trois ans, ou quatre ans, les chefs d’Etat vont se réunir lors d’un G20.

                    Ils vont se mettre d’accord pour faire une déclaration commune, le même jour, à la fin du G20.

                    Ils vont annoncer que, dans les pays du G20, la dette publique a atteint un niveau insupportable.

                    Ils vont annoncer que les 19 Etats répudient leurs dettes.

                    Ils vont remettre les compteurs à zéro.

                    Les créanciers l’auront dans le baba.


                    • lechoux 5 décembre 2009 13:31

                      Je ne sais pas s’il s’agit de la région Picardie ou Normandie, car je ne trouve pas d’article sur le sujet, mais je crois qu’il faut considérer qu’une de ces régions a perdu des fonds dans la crise des subprime parce qu’elle avait placé ses recettes sur des contrats de titrisation qui lui rapportaient un pécule suffisant pour couvrir ses dépenses.
                      Quelqu’un pourrait-il leur donner l’adresse des casinos des environs ?

                      L’adage, en furetant : “99% des banquiers donnent une mauvaise réputation à tous les autres”.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès