Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Notre ennemi c’est la pauvreté

Notre ennemi c’est la pauvreté

Cette phrase apparait plus cohérente que l’incantation électoraliste du « mon ennemie, c’est la Finance » ou du « je n’aime pas les riches ».

Car son corollaire logique et angoissant ne serait-il pas « j’aime les pauvre » ou « j’aime les impôts » ? Et là ça sonne plus juste.

Depuis 5 ans, les hommes politiques nous matraquent d’impôts et de taxes et quand cela ne suffit pas, ils en inventent de nouveaux (modification de la fiscalité de l'assurance vie, baisse du plafond du quotient familial, contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie prélevée sur les retraites...).

Et le drame, c’est ce sentiment que l’utilisation de tout cet argent pris dans nos poches ne semble pas très performante et que l’austérité est en train de nous étouffer.

La France souffre de n'avoir pas engagé les réformes structurelles indispensables après le choc pétrolier de 1974, à savoir la fin de ce que les économistes ont appelé les « 30 glorieuses » et l’entrée dans les « 30 piteuses ».

Aujourd’hui au pied du mur, nos hommes politiques se lancent à contretemps dans une politique d’austérité tout en continuant de tergiverser sur les réformes structurelles indispensables.

C’est le serpent qui se mord la queue : austérité en période de croissance quasi nulle, de banque restreignant l’accès au crédit par obligation à améliorer leurs ratios, de marché du travail trop rigide et d’une activité économique pas prête à répondre à une politique de l'offre, tout cela ne peut qu’accroitre la crise.

Résultat, la pauvreté augmente d’une façon inquiétante : chômage de masse croissant, baisse du pouvoir d'achat, dette qui continue à enfler, paupérisation des classes moyennes et difficultés de plus en plus grande à boucler les fins de mois. L’austérité est socialement destructrice.

Mathématiquement on pourrait penser que s’il y a moins de riches, c’est qu’il y a plus de pauvres, de quoi ravir ceux qui n’aiment pas les riches. En fait, d’après le Credoc, les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres.

Ajoutez à cela les rapports ambigus des socialistes français avec l'argent dénonçant les « riches » mais cumulant mandats parlementaires et locaux avec indemnités mensuelles de plus de douze fois le SMIC, plusieurs d'entre eux disposant de fortune personnelle ce qui n’est pas bien pour des socialistes mais évidemment ce n’est de leur faute, ils ne l’ont pas gagnée, ils en ont héritée, y compris de Suisse !

« L’Argent, l’argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase, l’argent qui tue, l’argent qui ruine, et l’argent qui pourrit jusqu’à la conscience des hommes ! » déclarait Mitterrand en 1971.

Alors vite, montrons qu’il n’y a pas de liens étroits entre l’argent et le pouvoir, ne faisons-nous pas payer les riches ? Pour preuve la taxation des hauts revenus à 75 %. Vu le résultat, on pourrait taxer Hollande de petit joueur, après tout lors de la crise de 1929, Roosevelt avait taxé les plus riches jusqu'à 90 %.

Tout cela donne le sentiment que nos dirigeants vivent dans une bulle confortable, loin de la « vraie vie » et que l’austérité c’est pour les autres.

Mais les conséquences des politiques d’austérité et de cet amour immodéré des socialistes pour les impôts sont quant à elles bien réelles : surplace de l’économie française, recul de l’investissement et la production industrielle, stagnation des exportations et hausse constante du chômage, nous sommes en train de détricoter le tissu social et creuser une fracture qui, à terme, finira par provoquer des dégâts irréversibles.

Alors espérons que la baisse du pétrole et de l’euro nous offrira une bouffée d’oxygène suffisante pour faire repartir la machine France.


Moyenne des avis sur cet article :  1.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 5 janvier 2015 08:45

    l’argent que les pauvres n’ont pas existe bien, mais pas dans leurs poches .....


    • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 09:29

      La pauvreté n’existe pas de par elle meme, elle est le résultat de l’action des humains..il n’y a de pauvreté nulle part dans l’univers sauf ou humains terrestre il y a....on peut supposer que nous soyons donc la seule erreur dans l’univers....qui est la notre dois je préciser bien sur...

      pour dire cela j’en vois pour moi meme assez pour comprendre que ceci est 100% de notre faute.....

      nous sommes globalement déments.......parc que on refuse la mort ?? oui mais cela n’est pas encore l’origine ultime..l’origine ultime est a trouver sans la pensée ,seules des visions peuvent aller sur ce chemin, cela implique l’ouverture de la partie endormie de notre cerveau...
      En ne restant que sur les questions politiques et économiques ont fait donc comme si elles étaient la source de tout cela, or justement non, car sans humains il n’y a ni politique, ni économie...

      ce qui se passe st donc toujours la meme chose, ni responsable de rien, ni coupable , le problème est le système , or ceci est FAUX.....le problème est la conduite demente de l’humain qui va crer alors des conditions xterieures dementes avec des politicnes dement et une économie de survie demente....avec un but dement....

      celui qui se connaît un peu,cela implique un voyage difficile en soi meme,difficile au début car les murs de protections de « moi je » tombent les uns après les autres, il n’y a plus alors aucune sécurité d’aucune sorte, celui qui se connaît un peu sait pour lui meme que cette démence humaine est la fuite de ce qui est......pour essayer de vivre ce que « moi je » voudrait....
      bien sur ici on retrouve l’axiome célèbre de krishnamurti ,que j’ai découvert pour moi meme ...par hasard dans ces voyages involontaires en « moi meme » , en étant la souffrance de cette vie demente...

      pour finir , le maître ne va pas s’arrêter sauf si lui à son tours sombre dans la terreur des peuples..car là je je donne pas cher de sa peau.....la vengeance serait terrible ..
      les peuples étant totalement divisé.......................la misère a de beaux jours devant elle....

      suis je exprès provocateur ici ?????????

      la notion de groupe ne marche plus que pour le pire,comme ici en Ukraine..ne pourrait pas utiliser cet aspect naturel pour le non pire..la paix ??

      ceci implique la disparition des pseudo élites !!


      • Claudec Claudec 5 janvier 2015 18:41

        « La pauvreté n’existe pas de par elle même, elle est le résultat de l’action des humains... il n’y a de pauvreté nulle part dans l’univers  » - Archi faux !

        Il suffit de regarder autour de soi pour en avoir des exemples. Il existe des plantes pauvres, des sols pauvres, des paysages pauvres, des animaux pauvres, anémiques ... à côté de plantes, de sols, de paysages, d’animaux, riches, gras et propères.
        La pauvreté n’existe que par la richesse et inversement.
        De plus la pauvreté, comme la richesse, sont des concepts relatifs, chacun d’entre nous étant le pauvre ou le riche de plus riche ou de plus pauvre que soi.

      • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 09:31

        Salut Michel

        je reprends ton propos sur Mitterrand et sa phrase

         L’Argent, l’argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase, l’argent qui tue, l’argent qui ruine, et l’argent qui pourrit jusqu’à la conscience des hommes ! » déclarait Mitterrand en 1971.

        un tel discours dit en direct à la télé, ça aurait eu de la gueule non, or comme les autres il ne l’a pas fait...dommage !!


        • JL JL 5 janvier 2015 09:45

          C’est toujours pareil : la finance étouffe le pays,

          et la finance crache sur les impôts au prétexte que le pays étouffe !

          L’auteur se moque du monde.


          • bibou1324 bibou1324 5 janvier 2015 09:53

            Rien à faire de la pauvreté. C’est la misère l’ennemi. Ces notions n’ont rien à voir.


            • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 10:21

              salut bibou, un peu quand meme, il n’y a de misère matérielle qui empêche meme de survire que chez les pauvres volontaires ou pas ...
              cela dit je pense saisir là ou tu veux en venir...c’est un bon point a mettre en avant..

              après tout l’univers entier semble ne rien posséder !! il est le tout ....... smiley

              et nous la dedans on se prends pour quoi ? des trous du cul me dit ma fille aînée....


            • Claudec Claudec 5 janvier 2015 18:50

              Profondément vrai.

              Qu’a à voir le miséreux du tiers monde avec le pauvre, « indexé », des pays riches ? 
              C’est un peu comme confondre pauvres et pauvreté,.et tous les types de pauvreté entre eux

            • sirocco sirocco 5 janvier 2015 12:26

              L’ennemi n’est absolument pas la pauvreté.

              L’ennemi est la richesse.

              Pourquoi ? Parce que notre planète ne peut pas supporter 7 milliards de riches.

              La pauvreté, ou plutôt la frugalité pour tous les habitants de la Terre, devrait donc être la norme, seule la misère devant être combattue. Sans une telle uniformisation dans la modestie du train de vie, c’est la guerre qui nos attend tôt ou tard.


              • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 13:57

                ceci me semble exact oui.....

                ça implique un changement radical dans les cerveaux donc les mentalités et je vois que le pire ne nous lâchera pas tant que nous ne changeons pas radicalement....or on essaye de tout changer sauf soi meme...voila donc que depuis 5000 ans c’est la misere mentale ou physique ...

                le sujet est donc moi, dans son approche de ce qui n’est pas moi et qui représente quand meme l’univers entier donc 99% + l’infini nous est inconnu moins ce petit moi...

                or changer soi meme ne peut être un but,sinon on retombe encore dans « moi je » qui joue un autre rôle...alors que faire ??

                j’ ai bien une idée pour moi, plus qu’une idée...ca ramene certains dires du bouddha en premiere ligne, la souffrance n’est pas un hasard mais une nécessite volontaire de Mère Nature....elle ne peut être ni solutionnée, ni comprise, on ne peut lui faire face, l’oublier, l’amadouer ,s’y habituer,etc rien ne marche...or nous on fait tout çà,ce qu’il ne faut pas......
                que reste t’ il alors ?? rendu là si cela est vécu le cerveau commence a s’ouvrir.........mais ceci ne peut etre un but de « moi je »....car sinon rien ne se passe..pas facile !!
                 ????


              • julius 1ER 5 janvier 2015 15:19

                l’équation No1 est et sera : comment rendre profitable à tous la frugalité et la mise en oeuvre de l’économie de la rationalité et de la frugalité ?????????????????

                cad comment gérer intelligemment des ressources limitées dans le temps et dans l’espace, et assurer une vie confortable pour tous ?????

              • julius 1ER 5 janvier 2015 15:34

                @hokhawan,


                tu peux parler, parler, mais la réalité c’est 35 milliards de dividendes en plus en 2014 en France et cela s’ajoute à des dividendes déjà copieux, alors que le chômage suit la courbe inverse.......... pour parler clair et sans bla, bla plus tu vires de monde et plus les actions grimpent....
                et en Europe avec 35 millions de chômeurs c’est la même chose mais à un degré moindre.....
                je me rappelle l’hiver 54 et l’appel de l’Abbé Pierre à une insurrection des pauvres, c’est plus que jamais d’actualité et nécessaire, c’est aux pauvres de se battre et d’inverser cette courbe sinon rien ne se passera et cela c’est une certitude .

              • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 18:35

                salut julius..

                je parle, ben oui, que veux tu faire d’autre ici ??

                tant que les pauvres sont divisés ce qui est le cas , qu’ont ils en commun. plus rien du tout !!! rien de grand ne vas se produire ..la haut ils coopèrent tout en se battant aussi , mais coopèrent quand meme, car eux savent que sans coopération ils ne peuvent pas niquer la masse, en bas ils se battent car eux n’ont pas compris cela.......ils savent la haut que la compétition est une aberration, en bas non !! ils savant que cette competition évidemment truquée les sert dans le sens ou la masse se bat entre elle....le vrai pouvoir étant finalement nulle part et partout....

                la preuve de ceci en est que ce qu’ils essayent de faire est de créer des monopoles partout....c’est en court dans tous les domaines....ils donnent meme leur plan dans un jeu connu de tous : le monopoly.....qui représente exactement notre monde aberrant...
                que se passe t ’il à la fin du monopoly ?? un gagnant qui finit par posséder la banque ..entre temps il y a eu tricheries ,bagarres ,etc la famille est fâchée..etc

                la solution est dans le problème, il ne faut plus jouer....oui mais meme la masse veut encore jouer,au cas ou !!! alors on joue et rejoue....

                quand monopôle il y a, pour les gens du bas de l’échelle sociale ,en général ceux qui travaillent réellement d’ailleurs que font ils ? ils créent une fausse concurrence,j’appelle cela le syndrome L’Oréal qui en position de quasi monopole a alors crée son propre concurrent qui est lui meme, Roja -Garnier...car ils veulent que les gars en bas continuent à croire que la compétition est inévitable et donc continuent à se battre........
                etc. donc je parle de cela.....et plus...

                personne n’est oblige de lire, ni meme de croire...de toutes façons chacun doit absolument voir par lui meme, car supposons une seconde que je ne dise pas que des conneries, voir meme des choses très vraies donc pouvant être vu par d’autres de toutes façons tout ceci demande a être compris en profondeur par chacun....et non avalées benoîtement comme le demande les religieux et les politiques comme les économistes...

                si on voit en gros la meme chose sur ce qui se passe,alors là nous serons à nouveau reliés les uns aux autres avec un etat d’esprit commun sur l’essentiel genre : on produit toutes les nécessités vitales ensemble et on partage équitablement ! vision commune, ceci donne une sécurité relative a tous, ce qui élimine la plupart des conflits donc unitaire d’où découlera une vison et une action ensemble...restera a s’occuper des malades mentaux qui sont devenus les dirigeants de cette planète...si on est unis à 80 contre 20, c’est reglé d’avance smiley
                si Mr X veux son château ,pas de problemes il se le construit tout seul si c’est personnel !!! drôle non ? il y a le collectif égalitaire qui prime sur les besoins vitaux et le personnel de chacun...qui peut s’exprimer dans le collectif ou a l’extérieur du collectif...

                 Mais la première étape n’est pas la réaction-action sans savoir , la première étape est la compréhension la plus profonde de ce qui se a/passe ...ceci éclaire très bien le rôle de diversion des trolls ici et ailleurs , comme de jacques attali qui lui aussi est un troll qui dit n’importe quoi mais lui ça doit être naturel smiley ils essayent d’empêcher toute discussion profonde en jetant de l’huile sur le feu pour maintenir cette division de la base qui est absolument nécessaire pour éviter l’éveil des moutons...donc la fin du berger....

                c’est évidemment le berger qui a besoin des moutons, les moutons n’ont pas besoin du berger...mais ne le savent pas....la peur qui est un mot vide qui ne dit rien les en empêche..et voila que tout à coup la peur devient un sujet central etc etc........

                la peur est fuite de quelque chose, si je ne fuis plus ai je encore peur ???

                etc etc......


              • Claudec Claudec 6 janvier 2015 10:26

                L’ennemi n’est ni la richesse ni la pauvreté, c’est le nombre.

                Une forme de frugalité, appliquée à la société, ne consisterait-elle pas tout simplement à la « dégraisser » par réduction du nombre de ses membres ? Dans le respect de l’éthique et de leur dignité bien sûr, en faisant en sorte, par l’éducation et notamment le planning familial, d’aligner partout dans le monde les taux de natalité sur ceux des payas les plus riches.
                Une population future, moins nombreuse et par conséquent moins prédatrice, plus frugale, ne pourrait-elle pas ainsi bénéficier plus longtemps d’un progrès au moins égal à celui que nous connaissons aujourd’hui, plutôt que de subir, toujours plus nombreux, sa dégradation par le nombre ?
                L’écologie dénataliste, en somme. Mais après tout, même pour les croyants, le Christ, lorsqu’il prêchait de croître et se multiplier, n’a pas enjoint à l’homme de le faire jusqu’au déraisonnable.

              • Claudec Claudec 6 janvier 2015 12:05

                Et j’ajoute :

                Quelles que soient nos convictions, politiques autant que religieuses, n’est-ce pas le meilleur moyen d’offrir à notre descendance un monde meilleur que celui dont nous nous plaignons dans une multitude, un désordre et une cacophonie allant croissant, dont ne peut naître que le pire.


              • Doume65 5 janvier 2015 12:51

                « les réformes structurelles indispensables »

                Des exemples SVP.


                • Michel bougydeval Michel bougydeval 5 janvier 2015 14:01

                  Les réformes structurelles indispensables et cruciales pour augmenter le niveau de vie, abaisser les déficits publics et équilibrer les systèmes sociaux me paraissent relativement évidentes dans leur principe : assouplir les rigidités du travail telles que les effets de seuil et la complexité des lois sociales incompréhensibles pour beaucoup de PME, avoir des syndicats représentatifs en adhérents, réformer les retraites par augmentation du nombre d’années de cotisation, seule façon d’accroître la population active et cotisante (tout abaissement du niveau des retraites ou prélèvement additionnel sur les actifs ayant un effet dépressif sur l’économie), recherche d’un service public plus efficient et de qualité en supprimant les branches de faible utilité pour la collectivité…


                • Doume65 6 janvier 2015 12:47

                  Au vu des solutions « relativement évidentes » citées, on comprends pourquoi elle n’ont pas été intégrées à l’article. Non qu’elles soient en soi fausses, mais disons qu’elle sont très orientées et pour le moins discutables.


                • Garance 5 janvier 2015 14:51

                  Vous les françaouis z’êtes jamais contents ; toujours y faut qu’ y pleurniche


                  La France a l’est riche, il a plein de pognon

                  Moi j’y suir dans une boîte à Marseille ou j’y suis blindé à donf

                  T’y m’crois pas ?

                  Rigarde



                  Yaya mama Taubira.. !!!!!...Yaya mama Taubira..... !!!!

                  Yaya mama Taubira....Yaya mama Taubira...... !!!!


                  Mama Taubira .... ma parole...j’te kif grave

                  C’est quand tu veux ...ou tu veux.. : c’est toi qu’a les clefs



                  • Scual 5 janvier 2015 15:50

                    Et un torchon de propagande libérale de plus, un.

                    Le plus drôle c’est quand on nous parle de la taxe à 75%. Là c’est vraiment du foutage de gueule. Pour la payer il faut être littéralement submergé de frique et en plus elle ne s’applique qu’à la partie au dessus si je me souviens bien, de 83 000 euros de revenus... par mois !

                    En clair si on gagne 84 000 euro par mois, on paie 75% de 1000 euros ce qui reviens à 750 euros. Oui cette taxe reviens pour une personne qui gagne 84 000 euros à se sacrifier pour payer 750 euros. Un véritable suicide, une telle somme les obligera forcément à vendre un de leurs nombreux châteaux.

                    Bref l’argent qui manque en France on sait où il est parti il y a des chiffres officiels : cadeaux fiscaux, évasion fiscale et manque à gagner du au chômage... lui même du aux délocalisations des activités industrielles de ces mêmes riches fraudeurs.


                    • Depositaire 5 janvier 2015 18:07

                      De toute évidence, il y a effectivement des réformes à faire. Mais tant qu’à parler de réforme, allons-y franchement !

                      Certes Howahkan Hotah a raison, le problème est en nous.

                      Prenons le problème des deux côtés : intérieur et extérieur.

                      Côté intérieur, il y a ce problème de l’ego non apaisé, ou, si on préfère, du mental qui n’est pas maitrisé. Nous connaissons tous l’expression « prendre des vessies pour des lanternes ». Les chinois disent mieux : « prendre des chauve-souris pour des dragons » ! En clair, nous imaginons des choses que nous prenons pour la réalité. Et ça c’est constant, en permanence. Ajoutons à ce problème sérieux une bonne dose d’émotivité et on aura un aperçu assez clair de la problématique humaine contemporaine.

                      Pour satisfaire un ego insatiable qui veut tout accaparer, tout diriger, les êtres humains ont inventé tout un tas de systèmes de plus en plus compliqués, de plus en plus oppressants, mais comme l’ego est vraiment insatiable, quand il n’est pas apaisé, il lui en faut toujours plus. Vous pouvez faire toutes les lois, les réformes, le systèmes que vous voulez, tant que sur le fond vous ne cherchez qu’à satisfaire l’avidité insatiable de votre ego, ça ne marchera pas et ça ne peut pas marcher. C’est normal. Alors comment en sortir ? J’y viendrai plus loin après avoir vu la situation par l’extérieur.

                      Au niveau extérieur, tant que l’on aura pas entrepris LA réforme par excellence qui consiste à sortir, mais alors, à sortir vraiment de ce système aberrant qu’est l’économie de marché, jamais les choses ne pourront changer. Les réformes que vous entreprendrez ne dureront qu’un temps avant de voir les problèmes ressortir comme avant, si ce n’est pires ! Tout simplement parce que ce système économique ne conçoit l’être humain que comme un élément comptable. Nous sommes réduits à être des homo economicus. On ne voit les choses qu’au niveau de ce qu’elles rapportent et au final cela ne revient qu’à contribuer à enrichir d’une manière exponentielle une infime partie d’individus dans la société déjà très riche, mais dont la cupidité insatiable fait qu’elle en veut toujours plus et de plus en plus, quelque puisse être le coût social ou environnemental.

                      Nous sommes dans un système pyramidal ou ces individus extrêmement cupides sont au sommet de la pyramide et décident de tout uniquement et exclusivement pour leur profit. De sorte qu’au final, ce sont une bande de psychopathes, donc, des malades mentaux, qui dirigent le monde, et le comble est qu’ils veulent faire passer leur pathologie comme un modèle idéal à atteindre. Mais pourquoi devrions-nous suivre des malades mentaux ? Pourquoi ne pas décider une fois pour toutes que la place de ces gens est à l’hôpital psychiatrique et non à la direction des sociétés ?

                      La solution au problème est simple. Il faut changer radicalement de modèle de société. Élaborer un système qui mettra l’être humain et son épanouissement sur tous les plans, du spirituel au corporel en passant par le social et le culturel, au centre des préoccupations et qui sera la priorité des priorités et non l’enrichissement de quelques uns. Certes, il est impossible de le faire du jour au lendemain, mais peu importe le temps que cela prendra, il faut s’y atteler. Je ne vois pas d’autre alternative.

                      Sur la question « intérieure » , c’est par une éducation d’éveil de nature spirituelle que la transformation intérieure de l’être humain pourra se produire. Et c’est précisément ce que cette oligarchie de psychopathes redoute le plus. Pour y parer elle a trouvé un moyen astucieux : dénigrer la spiritualité en la confondant avec la religiosité, ce qui n’est pas du tout la même chose ou en dirigeant les gens vers des sectes de toute sortes qui, au mieux éloignent les gens de cette spiritualité véritable, au pire les déstructurent complètement et les empêchent ainsi d’entreprendre cette recherche intérieure car trop perturbés pour cela. Une autre « astuce » qui a été créée est celle de l’athéisme, qui, d’ailleurs n’existe pas vraiment. Chacun croit à quelque chose, ne serait-ce qu’à sa raison qu’il divinise. Mais la réalité est là, incontournable. Nous nous dirigeons droit vers une catastrophe mondiale dont il est impossible de dire comment nous en sortirons, si même l’humanité réussi à en sortir !

                      Ce que je dis de cette éducation d’éveil existe et a toujours existé dans certains milieux retreints et donne des résultats remarquables en matière d’équilibre psychologique et d’apaisement de l’ego aussi bien que dans la maitrise du mental. Il suffit juste de s’y mettre.


                      • howahkan howahkan Hotah 5 janvier 2015 19:07

                        Salut dépositaire.........

                        tu dis : Nous nous dirigeons droit vers une catastrophe mondiale dont il est impossible de dire comment nous en sortirons, si même l’humanité réussi à en sortir !

                        les pseudo élites ont aussi peur voir bien plus que le commun des mortels,plus tu possèdes ,plus tu as peur..c’est une constante....une loi universelle comme le désir est aussi peur et souffrance etc etc

                        j’ai eu à l’age de 12 ans en 1967 une vision instant année de une ou deux secondes , condensée bien sur et pénétrante, vision du monde de ce moment en 1967 jusqu’à en gros aujourd’hui ...années après années tout s’est mis en place....je n’ai pas vu de catastrophe disons physique...mentale totale si mais pas physique, pas de grosses destructions ....pour moi le moment est simplement ouvert mentalement, la première étape étant la descente aux « enfers » mentaux de soi meme, on y est en plein ..........ceci n’est pas une certitude pour le plan physique par contre ....mais une impression ..

                        sinon je te rejoins sur l’ensemble de ton propos..salutations..


                      • rocla+ rocla+ 5 janvier 2015 18:59

                        L’ ennemi c ’est le blocage mental .


                        • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:00

                          c’est l’abris bus, et la pêche au sardine


                        • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:00

                          XS 
                           


                        • JL JL 5 janvier 2015 19:15

                          ’L’ ennemi c ’est le blocage mental .’’

                          Parole de poujadiste.

                           smiley


                        • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:25

                          et il le sait, les boîtes lui sié bien


                        • rocla+ rocla+ 5 janvier 2015 19:20

                          Poujadiste parole de connard .... smiley


                          • rocla+ rocla+ 5 janvier 2015 19:23

                            C ’(est effectivement le blocage mental qui empêche à certains d’ avancer 

                            dans la vie .

                            Victimes consentantes de préjugés en tout genres ils baissent les bras 
                            devant les obstacles qui se présentent . 

                            L’ autre avec ses sardines à l’ huile s’ il avait le respect du lecteur
                            il s’ exprimerait correctement .

                            Un branleur de phrases bidons .

                            • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:29

                              monsieur rocla pourquoi avoir besoin de plusieur pseudo ?
                              Avez vous été bannis une fois ?, que vous avez besoin de plus ?


                            • rocla+ rocla+ 5 janvier 2015 19:37

                              Pardon , là je regarde en Replay la vie des forains sur Replay M6 

                              je vous répondrais sans doute pas , ne vous connaissant ni d’ Adam ni de 
                              Trèves de plaisanteries . 

                            • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:43

                              non, tu ne répond jamais,


                            • rocla+ rocla+ 5 janvier 2015 19:51

                              Je pourrais à la rigueur répondre à des personnes bien intentionnées , 

                              à des personnes dont le discours contient un tenant et un aboutissant 
                              pas à des bribes de phrases décousues n’ ayant aucun sens , où
                              à des personnes comme ici privilégiant des grèves d’ imbéciles heureux 
                              les comparant à des gens responsables de leurs actes devant la justice . 

                              Si vous ne voyez pas de différence entre le travail de branleurs syndiqués 
                              et un médecin indépendant je ne puis rien pour votre intelligence .

                            • Xenozoid Xenozoid 6 janvier 2015 15:13

                              bien sure que non


                            • Xenozoid Xenozoid 6 janvier 2015 15:14

                              il ne répondra pas


                            • Xenozoid Xenozoid 6 janvier 2015 15:16

                              et dsolé tominarus, c’est un jeux pour lui, il faut relativé,il est bloqué


                            • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:31

                              de quel blocage parlez vous ?


                              • Yohan Yohan 5 janvier 2015 19:41

                                Pourtant, la fabrique tourne à plein, on croirait même que la pauvreté est utile au gouvernement, tant on en fabrique et on en importe...


                                • Xenozoid Xenozoid 5 janvier 2015 19:49

                                  ben voila ,a qui cela sert ?


                                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 5 janvier 2015 19:58

                                  Nul ne veut de ton joug que le Christ a porté
                                  Et chacun te blasphème, ô sainte pauvreté !

                                  (Laprade - La Tentation, VIII)

                                  http://fr.wikisource.org/wiki/La_Tentation_%28Laprade%29

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès