Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Nucléaire, le casse-tête chinois

Nucléaire, le casse-tête chinois

En voyage officiel en Chine du 5 au 8 décembre, Jean-Marc Ayrault, accompagné d’Arnaud Montebourg et des patrons d’EDF et d’Areva, a vanté le savoir-faire français en matière de nucléaire. Exercice de haute voltige au moment où la France veut réduire sa part de nucléaire tout en réindustrialisant et développant ses exportations.

En France, François Hollande l’a promis, la part du nucléaire sera de 50% dans la production d’électricité en 2025, elle est aujourd’hui de 75%. En parallèle, la Chine voit, elle, les choses en grand : 17 réacteurs déjà opérationnels et 30 de plus sont en construction. Du propre aveu du Premier ministre français : « le parc chinois devrait être de la même taille que celui de la France en 2020  ».

Une « coopération gagnant-gagnant »

Dans ces conditions, on comprend l’empressement d’Henri Proglio et de Luc Oursel, les PDG d’EDF et d’Areva, de louer la qualité du « partenariat » franco-chinois instauré dans le nucléaire depuis 30 ans. Les perspectives sont en effet réjouissantes, d’autant que la compétence française est déjà bien identifiée : quatre réacteurs en exploitation sont de conception française, et plus de 400 ingénieurs chinois ont été formés par le CEA.

Les entreprises françaises comptent donc pousser leur avantage : construction des réacteurs 3 et 4 sur le site de Taishan (où deux EPR de conception française sont assemblés par les entreprises chinoises), implantation d’usines de retraitement des déchets et de production de zirconium, et développement des contrats de fourniture d’uranium. Cerise sur le gâteau, la mise au point d’un réacteur franco-chinois de moyenne puissance (1 000 MW) n’est plus un sujet tabou. En plus du volet technologique, EDF associe également les entreprises chinoises au financement des futurs EPR britanniques, donnant une nouvelle visibilité à ces géants en devenir.

Ne pas reproduire les erreurs du passé

Une certaine fébrilité se ressent néanmoins côté français, car les industriels n’ont pas oublié la manière dont la France est elle-même devenue un acteur de premier plan du nucléaire. Ils se souviennent en effet que les premiers réacteurs français ont été construits grâce aux savoir-faire américains. L’erreur de Westinghouse et de General Electric a été de ne pas être capables de se maintenir durablement dans la montée en puissance du programme français. Cette erreur la filière nucléaire française ne veut pas la reproduire en Chine. Arnaud Montebourg le dit clairement, l’objectif est « d’éviter d’être des concurrents mais des alliés  ».

Le patron d’EDF considère que le programme chinois a permis à son entreprise de « de garder la maîtrise de l'ingénierie à un moment où la France ne fabriquait plus de centrales ». Les retards de l’EPR de Flamanville comparés à la bonne avancée de ceux de Taishan démontrent cependant qu’en l’absence de projets industriels en France, une partie du savoir-faire s’est déjà perdue.

Faute de penser clairement l’avenir du nucléaire sur le sol français (renouvellement, prolongation, démantèlement…), l’écosystème hexagonal risque de définitivement s’appauvrir, à l’image de l’Allemagne


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 12 décembre 2013 08:49

    « Arnaud Montebourg le dit clairement, l’objectif est « d’éviter d’être des concurrents mais des alliés  ». »

    et il y en a dont l’objectif est d’aller coloniser d’autres planètes
    les chinois vont bien évidemment pomper la technologie la reproduire low cost et parsemer la planète de jolis petits feux d’artifice .....

    mais comme on dit chez goldman sachs : on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs

    alors bravo alléluia !!!!!


    • JL JL 12 décembre 2013 09:14

      On se demande ce que signifie cet article, quand on n’accepte pas comme moi, de faire le travail chronophage et pas que, d’ouvrir et consulter tous les liens auxquels il renvoie et qui sont néanmoins indispensables pour se faire une idée de la pensée de l’auteur, puisque je suppose qu’il a un avis sur la question ?

      Cette phrase lue hors contexte (contexte qu’on ne trouve pas dans l’article, c’est ce que je dénonce), je cite : ’’ l’écosystème hexagonal risque de définitivement s’appauvrir ’’, c’est de l’hébreu pour moi. Ecosystème hexagonal ? Céquoidon ? ! S’appauvrir ? Le mystère s’épaissit !!!

      Se cacher derrière des liens, c’est une sorte de langue de bois. Je déteste cette façon d’écrire.


      • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 08:25

        Je trouve pourtant cela limpide.
        Question de culture générale et d’implication dans sa propre Vie sans doute ...


      • JL JL 13 décembre 2013 09:16

        @ Le Yéti,

        connaissez vous ce sketch joué par Francis Blanche et Pierre Dac, qui se termine ainsi : ’’Il peut le dire, mesdames et messieurs, il peut le dire !’’

        Ainsi, vous pouvez le dire, le sens de cette phrase : ’’ l’écosystème hexagonal risque de définitivement s’appauvrir ’’  ?

        Et surtout, ne l’expliquez pas, ça risquerait d’en instruire. Question de culture générale et de façon d’être ...


      • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 10:23

        Qui ne connais pas le Le Sar Rabindrannaduval ? Excellent !
         

        Merci, c’est très flatteur mais il y a erreur sur la personne.
        A tous et à chacun :
        Je ne suis pas ton père, je ne suis pas grand frère, je ne suis pas ton mari, je ne suis pas Dieu et surtout, je ne suis pas TOI.

        « Notre Vie est entre nos mains* et entre les mains de personnes d’autre. » Moi.
        (* En premier lieu ...)

        Alors autant je veux bien aider, parfois même énormément, autant je refuse catégoriquement de me substituer à celui qui rechigne à prendre en mains sa propre Vie (existence, avenir, conscience, choix, décisions, initiatives ...)

        Ce n’est pas à moi d’aller sur Google à la place de celui qui renonce à s’en donner la peine.

        Ecosystème ? Non ? Un terme barbare peut-être ...
        Hexagonal ? Qu’est-ce que de la géométrie vient foutre ici ?
        S’appauvrir ? Heureux celui qui depuis 2008 ignore encore la signification de ce terme.

        Je ne cesse de répéter (malgré les jets de pierres, insultes, tollés et autres ’gentillesses’) qu’il faut savoir ce que l’on veut ET le prix que l’on est disposé à payer pour cela ; que « comme on fait son lit, on se couche. » ou plus terriblement « Les faits jugent l’Homme. ».

        Souvent, sur le Net ou IRL, j’entends « Ha oui mais je ne savais pas ... ». Sur des sujets complexes, je peut comprendre, mais sur des sujets fondamentaux, sans pour autant devenir expert, je pose alors là question : « As-tu seulement chercher à savoir ? ».
        Peut-être qu’un jour au lieu de baisser piteusement les yeux, quelqu’un me répondra.
        Comme je dis toujours : « Les mots ’regrets’ et ’remords’ ont été invenytés pour pouvoir dire ’Si j’avais su !’ au lieu de ’Et pourtant je le savais ...’.

        Alors »quand on n’accepte pas comme moi, de faire le travail chronophage et pas que, d’ouvrir et consulter tous les liens auxquels il renvoie« on ne vient pas se plaindre de ne rien savoir et donc de ne rien comprendre et surtout on ne monte pas, à poil, aux créneaux.
        Le sujet t’intéresse ou pas ?
        Oui ? => Google.
        Non ? (C’est ton droit !) => ...
        NB : ici, le »tu" est générique et non uniquement personnel.
         

        PS : s’il y a quoi que ce soit qui ne paraisse pas clair pour qui que ce soit dans ces propos, n’hésitez pas à demander, je peux développer !


      • JL JL 13 décembre 2013 11:36

        @ Le Yéti,

        admettez que quelqu’un qui connait Le Sar Rabindrannaduval (vous êtes allé chercher l’orthographe sur Google ?), n’est pas complètement ignorant.

        Je me suis probablement mal exprimé : ’’l’écosystème hexagonal risque de définitivement s’appauvrir’’, est une phrase qui peut tout dire et, ce qui est excessif étant insignifiant, ne veut rien dire.

        Pour moi, c’est équivalent à : l’entropie risque d’augmenter définitivement ! Et ça ne fait pas avancer le Schmilblick d’un yota. A l’instar du Sar, Est-ce que vous pouvez me démontrer que ce n’est pas la même chose ?


      • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 11:57

        « Le Sar Rabindrannaduval (vous êtes allé chercher l’orthographe sur Google). »
        OK, je mz suis fait grillé ...
        (Disque dur en fait, mais c’est kif-kif. « Le Sar » je l’avais mais le nom imprononçable, j’avoue ...)
         smiley
         

        « ’’l’écosystème hexagonal risque de définitivement s’appauvrir’’, est une phrase qui peut tout dire et, ce qui est excessif étant insignifiant, ne veut rien dire. »

        Dia ! Ce fut dur et pour tout dire, je n’y croyais pas (Rien de personnel, c’est juste qu’Agoravox m’a échaudé concernant le recul et le discernement ...) mais c’est précisément à ça que je voulais en venir ! Merki.

        Je te trouve un peu sévère mais oui lancée telle quelle, même si elle reste pertinente, cette phrase perd grandement de son relief et aurait méritée d’être un tant soit peu développée tant ce sujet est vaste et important. Soit elle en dit trop, soit pas assez. (Après je peut aussi comprendre que l’auteur n’ait pas voulu digresser.)

        Ceci dit, mon laïus sur Gogole reste vrai.


      • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 12:02

        PS : Merci JL d’avoir discuté au lieu de se lancer hargneusement dans une querelle stérile.
        C’est comme ça que les sujets avancent (ce qui est sensé être le but D’Agoravox !) au lieu de diviser les gens.
        C’est ce genre de petit moment magiques qui redonnent confiance en la nature humaine.

        Respect.


      • JL JL 13 décembre 2013 13:08

        @ Le Yéti,

        respect partagé, puisque pour échanger correctement, il faut être deux au moins. Et je ne suis pas toujours le plus conciliant des deux.

        Bonne journée.


      • claude-michel claude-michel 12 décembre 2013 09:59

        La Chine est le pays des « SHADOKS ».....Ils passent leur temps à pomper.. !


        • Croa Croa 12 décembre 2013 21:39

          Les shadoks étaient bêtes mais pas les chinois qui pompent le juste nécessaires pour piger... Quand ils pompent, encore(!) : Vu qu’ils savent aussi demander au maître, c’est tellement plus simple !

          Maintenant les maîtres sont souvent chinois et il n’y a donc plus grand chose à pomper.


        • Le Yeti Le Yeti 13 décembre 2013 08:32

          Je suis bien d’accord Croa et j’ajouterai que « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
          Rien ne remplace l’expérience et le recul et sur ce point là les chinois pêchent énormément.
          Il n’y a qu’à se pencher sur le barrage des trois gorges (alors qu’ils avaient déjà connu des précédents !) ...

          Donc à ce train là, oui, si rien ne vient stopper les Chinois, ça va être la grande saison des champignons.


        • asterix asterix 12 décembre 2013 20:14

          Le nucléaire, c’est bien connu, est sûr et aucune centrale ne sautera jamais, les ingénieurs ont tout calculé. Un pépin une fois tous les 10.000 ans, disaient-ils il y a 50 ans...
          Tchernobyl, Three Miles Iland, Fukushima...
          En attendant la prochaine...Celle qui n’aurait jamais dû se produire, mais...
          La Chine est dépassée par ses « progrès » économiques. D’où cette nécessité ( ? ) de recourir à l’énergie du diable. Advienne que pourra...


          • Mortargent 13 décembre 2013 01:20

            Juste pour infos, combien de morts à Fukushima à cause de la centrale et non du tsunami ?

            Combien de morts dans le monde suite à Tchernobyl et à 3 Mile Island ?

            Combien de morts dans le monde suite aux accidents de la route sur la même période ? Ou à cause du tabac ?

            Energie du diable sans doute. Mais si vous intervenez sur ce forum c’est grace à elle, directement ou indirectement. Ayez au moins un peu d’honnêteté intellectuelle et de reconnaitre que comparé à la voiture, au tabac, à l’alcool etc... le nucléaire est très très très loin d’être aussi dangereux et mortifère que vous le pensez.


          • Ruut Ruut 13 décembre 2013 06:17

            Une énergie qui produit pendant 30 ans et pollue pendant 4 milliards d’année n’est globalement pas rentable.
            De plus nous n’avons pas a ce jour la technologie pour démanteler a 100 % les centrales.
            D’où la fuite en avant.
            Le nucléaire c’est l’erreur stratégique qui vas nous coûter un max pendant trop longtemps.
            Il nous a juste servi a faire des bombes et des isotopes médicaux, mais nous avons fait trop de centrales.
            1 a 2 par pays max suffit.


            • Denzo75018 13 décembre 2013 08:00

              Nos Verts Français sont restés étrangement silencieux et nos médias inféodés à la Gauche n’ont que peu soulevé cette contradiction Politique majeure !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès