Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > OpBankRun - Aujourd’hui Chypre, demain la France ?!

OpBankRun - Aujourd’hui Chypre, demain la France ?!

Nous savons (presque) tous ce qu’il se passe a Chypre en ce moment : c’est la pagaille ! 

Il y a d’ailleurs assez de matière sur Internet pour en avoir les moindres détails (néanmoins, nous vous fournirons toute une panoplie de liens jugés les plus pertinents en fin d’article).

Ce message n’est donc pas le énième message expliquant le pourquoi du comment mais bien comment nous devons réagir face à cela. 
 
Oui ! Réagir !
 
Tout d’abord, prenons un peu de recul et coupons la télévision : la télévision n’est que l’opium qu’on veut bien nous servir. Il faut donc prendre l’habitude d’aller chercher soi-même l’information, Internet étant très pratique pour cela. C’est un outil terrible, s’il est bien utilisé contre les pouvoirs.
 
Ce qu’il se passe à Chypre est une première dans l’histoire de la finance. 
 
Ils ont voulu (et veulent peut être encore, ça reste confus à l’heure actuelle) ponctionner directement les comptes en banque, sans prévenir à l’avance mais au contraire en fermant les banques pour empêcher les gens de retirer leur argent. Rien que le fait de formuler cette idée est choquant ! 
 
Alors oui, Chypre c’est loin, c’est en Europe, mais, nous n’avons pas le temps, “Je dois aller bosser moi !”, “J’ai mes enfants à aller chercher a l'école !”, etc.
 
Seulement, rendez-vous bien compte que ce temps, que vous n’avez pas, est contrôlé, régulé et organisé. Ils savent que vous n’avez pas le temps. Et c’est ce qu’ils veulent. Vous allez me dire : “Ils ? Mais qui ILS ? Encore une théorie du complot, etc.“. Non, ces “ILS” ce sont nos politiques, nos banquiers, nos “élites”...ou nos “sages” comme ils aiment si bien le dire.
 
Pourquoi devons-nous être si occupés ?
 
Mon idée est que, d’une manière générale, l’homme est loin d'être stupide. Très loin de l'être... Il le prouve par ses capacités d’adaptations, tous les jours depuis des millénaires.
 
Il analyse, compare, voit ou est le danger, ou la paix. Il a, ou pas, des charges et des taches a effectuer. Le travail. L'éducation des enfants. L’achat de nourriture. Sa sécurité. Il râle quand quelque chose ne lui plaît pas. Descend dans la rue avec d’autres pour manifester, etc. Une vie normale me diriez-vous...
 
Cependant, au-dessus de lui, il a quelque chose. Un Dieu pour certains. D’autres croyances pour d’autres, mais là n’est pas le sujet.
 
Il a également autre chose qui n’a rien de spirituel en soi : il a un gouvernement. Qui comme un bateau, se fait “gouverner” a l’aide d’un “gouvernail”. Correct ?! 
 
Nous sommes donc finalement, dans un grand “bateau”(un pays), dirigé par un “capitaine” (un président), des officiers (le gouvernement), des responsables sécurité (Armée, police, gendarmerie, RG, etc.), et l’équipage (le peuple.).
 
Alors vogue la galère !
 
Au milieu de mers calmes quelquefois, et la vie est alors plutôt agréable. Entre deux averses, ça mouille mais on sort les protections. Ou en pleine tempête...L’entité “bateau”, pourrait donc se résumer à un pays, traversant l’histoire et ses tracas. 
 
J’en reviens au TEMPS. Nous avons assez à faire a gérer le bateau en interne. Puisque quelqu’un est a la barre, et vu que nous n’avons pas le temps, nous faisons confiance a ceux qui pilotent et nous “obéissons” pour le bien de tout le monde.
 
Pour en finir avec ses métaphores, faisons une pause. Juste une petite pause. Et regardons au-dessus ceux qui nous gouvernent. 
 
Nous sommes comme eux. La seule différence entre eux et nous est uniquement un statut. Oui, ils sont ministres, presidents, pdg de multinationales. Oui, de par les LOIS en vigueur, ils ont des droits et des protections supplémentaires. Je ne vais pas sortir les violons de la République. Mais à part ces statuts particuliers, en quoi sont-ils supérieurs ?
 
De quels droits seraient-ils plus “puissants” ?! L’affaire Cahuzak, celle de Sarkosy et bien d’autres : cela prouve que nous faisons confiance a des voyous, et cela depuis des années !
 
Ce sont ce genre de personnes qui viennent de décider d’asphyxier les habitants de Chypre en appuyant sur une simple touche d’ordinateur dans un programme bancaire.
 
Ils ont supprimé une des dernières LIBERTES que nous avons : celle de dépenser notre argent si durement gagné (pour la majorité en tout cas...), dans ce qui nous fait plaisir, ou ce que nous avons besoin pour vivre. 
 
Vous êtes vous déjà demandé, si vous étiez Chypriote, quelle impression cela vous ferait si ça nous arrivait ?
 
Nous sommes samedi matin a Nicosie. Petit marché local de la capitale de Chypre. Café en terrasse. Soleil. Soudain, une certaine agitation dans l’air. Beaucoup de gens devant la banque. Une file d’attente se forme au distributeur. 
 
L’info se répand comme une traînée de poudre. Au café, ça fait des émules. Ça commente aussi sur Internet et par le biais d’alertes sur nos mobiles. Comment réagirions-nous ?
 
Rentrerions-nous chez nous, avec nos poireaux et nos carottes bio (c’est le marché non ?!) sans passer par la case “distributeur de billets” ? Un samedi ? Je ne pense pas... Nous irions dans la file d’attente, carte de crédit en main, en se mordillant la lèvre inférieure de peur de ne pas pouvoir retirer.
 
Nous nous retrouverions une semaine après, dans une situation encore plus difficile. Même plus assez de cash pour s’acheter à manger ! Les légumes bio, ce sera pour plus tard...
 
Au bureau c’est l’enfer....La panique totale ! La journée n’en finit plus. A l’usine, tout le monde ne parle que de ça. Commerçants, fournisseurs, clients, tout est grippé. Mais dans le doute, on continue de bosser. Bientôt le loyer a payer...
 
A Nicosie, devant le parlement cette semaine, des gens comme nous, des mères et pères de famille, des ouvriers, se sont fait repousser avec violence, juste parce qu’ils voulaient exprimer leurs craintes et leurs mécontentements. Drôle d’ambiance ! Dire qu’il y deux semaines, ils étaient sûrement en train de penser à leurs futures vacances...
 
Le constat est là, froid, implacable et sans autre chemin de fuite. Difficile de résoudre ce problème : Il n’y a pas assez d’argent pour régler la dette ! Nous ne savions même pas que notre pays était endetté a ce point. Et là maintenant, nos comptes en banque sont bloqués, interdits d'accès. Ho, nous avons tous bien essayé d’y accéder par notre compte en ligne. Celui-ci aussi est bloqué. Nous sommes bloqués. Notre famille, nos amis, tout est bloqué !
 
C’est cette situation qui est révoltante. Imaginez en France si cela arrivait. Mettons-nous à la place de ces personnes. Certains me diront : “ Chypre c’est tout petit, ils ont abusé, c’est normal ce qui leur arrive”. Oui, peut être. Mais là n’est pas la question. Comment pouvons-nous être certains que cela n’arrivera pas en France ? Parce qu’un “expert” en économie nous l’a dit au journal télévisé ?! Ou a la radio ?! La blague ! 
 
“NON ! Nous n’avons plus confiance en vous Messieurs de la finance et de la politique.”
 
Vous jouez avec notre argent, nos vies, nos projets, nos familles. Vous, ces milliers de personnes pensant être au-dessus des lois, ne pensant qu’au pouvoir et à l’argent. Maintenant, nous décidons d’avoir confiance en NOTRE personne. Nous désirons garder l’argent que nous gagnons tous les jours à la sueur de notre front. En sécurité. Nous vous retirons votre jouet. Ce que vous venez de nous montrer avec Chypre, c’est que vous pouvez décider, sous de soi disant mesures exceptionnelles face à une situation exceptionnelle, de voler notre argent. Sans nous demander notre avis.
 
Nigel Farage met déjà en garde cette semaine “Maintenant qu’ils l’ont fait dans un pays, ils sont capables de de le faire en Italie, Espagne, Portugal ou n’importe ou ailleurs. Le message qu’on envoie aux personnes qui ont des économies dans les banques de ces pays est : “Sortez votre argent pendant que vous le pouvez !” Et c’est ce que je ferais aussi.”
 
Nous avons trop l’habitude de nous faire assister pour tout un tas de choses diverses et variées. Nous devons reprendre notre vie en main ! Nous avons un impact sur le monde qui nous entoure ! Nos idées, nos pensées, nos choix et nos actes ont des conséquences non négligeables ! Nos gouvernements s’arrogent le droit de nous “paternaliser”. Nous sommes trop difficiles a gérer, jamais contents, râleurs, bref, de vulgaires créatures infantilisées.
 
Retirez son argent revient donc à ne plus soutenir à un système corrompu et “pourri” qui montre de plus en plus un caractère clairement obsolète. C’est donc un acte fort qui leur retire une partie de leur pouvoir, qui peut faire peur mais qui, au final, est relativement simple à réaliser.
 
Pour participer, vous pouvez :
- Retirer l'argent de votre compte courant (ne laisser que vos besoins pour les prélèvements automatiques),
- Retirer l'argent de vos comptes épargnes et/ou clôturez-les,
- Clôturer vos assurances vie,
- Partager cet article à tous vos contacts,
- Rejoindre l’événement Facebook et y inviter tous vos amis,
- Convaincre personnellement au moins 10 personnes de faire pareil.

Le but premier n’étant pas de faire s’effondrer tout le système d’un seul coup à une date précise, il est important d’agir de cette manière dans la durée et de changer sa façon de payer (liquide prioritairement). Nous pouvons donc commencer ces actions à tout moment !
 
"Individuellement, nous sommes une goutte d'eau. Ensemble, nous sommes un océan."
 
Liens promis :
- Chypre - Une habitante témoigne du hold-up : "Jamais je n'ai pensé que cela pouvait arriver”.
- Chypre : Le bal des vampires.
- Braquage à la chypriote.
- Nigel Farage - Retirez votre argent pendant qu'il est encore temps !
- Chypre : Les banques resteront fermées jusqu’au 26 Mars !
- Braquage à la chypriote saison 1 épisode 3 (le blocus)
- Pierre Jovanovic – Chypre – 20 Mars 2013
- Eva Joly : "La crise chypriote est une bombe pour l'Europe"
- Les manifestants ont attaqué le bâtiment du parlement de Chypre
- Chypre : cette grand-mère qui avait prévu le coup…
- Délits d’initiés à Chypre : 4,5 milliards d’€ se sont envolés avant le blocage des comptes
- Nicolas DOZE 21/03/2013
- Olivier Berruyer sur la situation à Chypre
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Yvance77 23 mars 2013 08:13

    Salut,

    Au delà du fait que Chypre ait eu un souci avec ses finances publiques - reste à savoir par qui c’est venu et qui pour en profiter - il y a quelque chose de pas anodin qui s’est produit avec le blocage des banques.

    Car fermer les succursales et empêcher l’accès aux divers distributeurs de cash, n’est pas sans conséquence. Ce n’est pas la petite épicerie qui clôt pour son congé annuel. Nous sommes excessivement dépendants - à tort - des services offerts par ce secteur.

    Que ce soit pour payer nos factures, recevoir nos paiements, s’alimenter etc... bien trop de choses passent par cette courroie de transmission qu’est la banque. Nous priver de ce lien est un acte de la part des gouvernants presque délictueux à mon sens !


    • FRIDA FRIDA 23 mars 2013 12:11

      @Yvance77

      « Nous priver de ce lien est un acte de la part des gouvernants presque délictueux à mon sens ! »
      Pourquoi « presque » ? C’est un acte criminel.


    • Aldous Aldous 23 mars 2013 12:20

      Chypre n’a pas de probleme de finances publiques pour l’instant.


      Ce sont les banques privées qui sont en faillite !

    • bigglop bigglop 23 mars 2013 19:08

      @Aldous, très bien résumé.

      Il s’agit en effet, d’une crise mondiale des banques après l’abandon de l’étalon or par rapport au dollar, suivi de la dérégulation totale des activités financières au niveau mondial.
      Cette dérégulation s’est accompagnée d’un développement de l’ingéniérie financière par l’apparition de nouveaux produits financiers nés de la titrisation, SPV, MBS, RMBS, etc.
      Les états, sous la pression des financiers, ont choisi de ’’sauver’’ le système bancaire, mais ce dernier, très reconnaissant, les a attaqués sur leurs dettes publiques (avec la complicité des politiques).
      En Europe, l’Irlande a sauvé ses banques en doublant sa dette publique, la crise bancaire espagnole n’est toujours pas terminée, les banques grecques ont été à plusieurs reprises recapitalisées.
      Dans la ’’crise’’ chypriote, le plus ’’amusant’’ est que la banque grecque du Pirée va racheter les filiales grecques des banques chypriotes en utilisant les fonds du plan de sauvetage européen pour la Grèce. ’’Ils’’ sont devenus fous !!!

      Ou comment à partir d’un problème de la taille d’un confetti, les acteurs provoquent un risque de déflagration ’’nucléaire’’ géopolitique - article de Frédéric Lordon


    • bigglop bigglop 23 mars 2013 19:17

      Ne pas oublier l’absence de volonté politique de combattre les paradis fiscaux et le shadow banking, poumon de l’activité financière spéculative mondiale.

      En plus, c’est le ’’modèle économique’’ choisi par Chypre, mais aussi par l’Irlande par son dumping fiscal, social (qui nous coûte 5 mds€/an).

      En ce moment, la Grande-Bretagne est dans le trou, avec une notation négative, son déficit donc sa dette augmentent, malgré de violentes mesures d’austérité, les quantitative easings de la Banque d’Angleterre (copiés sur la FED)

      Nous vivons une ’’époque formidable’’


    • karina 23 mars 2013 11:05
      Chypre : 11 milliards d’ euro de virements en attente en cas de réouverture des banques.



      • ecolittoral ecolittoral 23 mars 2013 17:28

        Et la bad bank qui va se mettre en place dans les jours qui viennent !

        Bad bank = actifs toxiques => dette de l’état = + de taxes, + d’impôts + de privatisations, licenciements, réduction des retraites etc...
        Grèce, Espagne, Portugal, Italie, Chypre...le suivant ce sera qui ?
        Nos trois banques principales plongent depuis lundi !
        Y aurait il un rapport ?

        • BA 23 mars 2013 22:20
          Samedi 23 mars 2013 :

          Un article ahurissant :

          Plan de sauvetage : le président chypriote espère un accord bientôt.

          Le président chypriote Nicos Anastasiades a affirmé samedi soir qu’il espérait bientôt un accord sur un plan de sauvetage de l’île, au moment où il tenait des négociations-marathon avec la troïka pour lever les milliards d’euros nécessaires à l’obtention du plan.

          Nous sommes ici et nous travaillons avec énergie pour sauver l’économie, a écrit le président conservateur sur Twitter. Nous déployons tous les efforts possibles. J’espère avoir un résultat bientôt, a-t-il dit à la veille de son départ prévu pour Bruxelles pour rencontrer les ministres de l’Eurogroupe.

          Des représentants de la troïka composée de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international étaient samedi soir au palais présidentiel pour poursuivre les négociations, avant une réunion prévue avec les responsables des partis politiques de l’île.

          Faute d’accord avant lundi, selon des sources européennes, les pays de la zone euro sont prêts à en éjecter Chypre pour éviter que la crise ne menace par contagion d’autres pays ployant sous leur dette comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie.


          Cette dernière phrase est extraordinaire.

          Les pays de la zone euro sont prêts à éjecter Chypre comme un malade choisirait de se scier un pied atteint de gangrène.

          Je me scie le pied, mais au moins je vais survivre.

          Mais en revanche, si je ne me scie pas le pied, la gangrène va continuer, et après ce sera la jambe ...

          • ETTORE ETTORE 23 mars 2013 23:31

            Comme dit, à la longue, à force de scier un membre gangrène [ et c’est pas le nombre qui manque en tant que membre malade] la tête va lâcher aussi !

            De plus, retirer son argent.... oui..... mais quelle valeur aura t-il bientôt, puisque la preuve est faite que ce n’est plus que du papier artificiellement sur-côté ?

            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 24 mars 2013 10:09

              ce débile de SARKO disait vivement la « mise en place du nouvel ordre mondial »

              ce vilain petit canard noir nous porte la POISSE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c’ EST FAIT.....

              BRULONS CET OISEAU DE MAUVAIS AUGURE MAFIEUX ET ....RACKETTEUR DE L UMP...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès