Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ou en sommes-nous ? Bourse, Macroéconomie, etc...

Ou en sommes-nous ? Bourse, Macroéconomie, etc...

Ou en sommes-nous ? Les facteurs avancés pour expliquer le rebond de la Bourse :

1. Les résultats meilleurs que prévu : ils ne baissent plus que de 21%
(graph résultats rassurants)

2. Les valorisations sont raisonnables. Regarder bien le graphique, le PER et les BNPA sont corrélés, c’est logiques car PER = Cours / BNPA, donc c’est plutôt les BNPA qu’il faudrait observé et la c’est simple une grande baisse continuelle.
(graph comparaison per/bnpa)

3. Le goût du risque revient, c’est une affirmation auto réalisatrice. Mais attention une grosse divergence entre Vol histo et Vol implicite est en train de se faire.

4. Des ordres d’achat déclenchés automatiquement grâce a des programmes tradings. Personnes ne peut le vérifier vraiment, mais ce sont des rumeurs de salle de marchés. Il est certain que les mois d’été sont propice à ce genre de choses vu l’absence de beaucoup d’opérateurs.

5. Les fusions acquisitions reprennent : sans commentaires.
( graph Fusion acquisition).

6. Une masse de capitaux qui cherche à s’investir. Fuite vers le rendement, donc de nouveaux les actions. C’est la prochaine bulle qui se prépare.
 
Un facteur explicatif à mon sens trop ignoré :
 
Le marché des changes est fortement corrélé à la performance de la Bourse. Le dollar évolue en sens inverse des indices boursiers depuis presque un an, une période exceptionnellement longue. La corrélation entre les deux marchés est plus forte que d’ordinaire.
(graph corrélation sp 500 dollar). Ce n’est pas très logique car si le dollar baisse il y a vente d’actifs américains et pression à la baisse (mais les actions montent). Comment cela ? les banques américaines !!!
 
Des données macro complètements ignorées :

Le taux d’utilisation des capacités de production le fond n’est pas atteint. ( graph destruction capacités).
La déroute de la production industrielle continue. (graph production industrielle).
La baisse continue des salaires ( et augmentation du chômage – lien ) qui freinera la consommation donc in fine la croissance. (graph salaires)

Quel scénario pour le moyen terme ?

A moyen terme avec une croissance potentielle qui se modère en raison des faiblesses qui ne manqueront pas d’être rencontrées à terme du côté de l’offre.

La croissance potentielle, liée aux gains structurels de productivité et à l’évolution de la population en âge de travailler, est en effet appelée à diminuer.

Elle se limiterait à 2,25% aux Etats-Unis et entre 1 et 1,25% dans la zone euro. Le taux de chômage compatible avec la stabilité des prix, de 8,5% avant l’éclatement de la crise, atteindrait 10% l’an prochain, ce qui rend plus difficile la mobilisation de la main-d’œuvre.

Ci-dessous le scénario des grandes banques Françaises pour la croissance trimestrielle ( exprimé en % d’accroissement ), pas vraiment la reprise.

(graph croissance trimestrielle)

Ce qui donne une croissance potentielle de la Bourse entre 3 et 5% contre 8/10 avant la crise (ces performances s’entendent lissées sur une période de 5 ans et en moyenne).
Quelques performances du CAC calculées en taux actuariel :

 

 

01/01/1995

4,07%

 

 

01/01/1998

1,00%

 

 

01/01/2000

-5,72%

 

 

12/03/2004

6,47%

 
Informations diverses de ce Week-end :
 
1. La réforme financière américaine prend du plomb dans l’aile. Comme pour la réforme de l’assurance-santé, celle des services financiers prend du retard sous la pression des lobbies, mais aussi en raison de querelles de clocher entre les différents régulateurs.
1 : 0
 
2. L’hypothèse d’un rebond rapide de l’économie britannique n’est plus jugée crédible. La Grande-Bretagne a enregistré une contraction de son économie beaucoup plus importante que prévu au deuxième trimestre de l’année.
2 : 0
 
3. difficulté grandissante pour Zapatero (coupe les ponts avec le patronat espagnol, chômage qui augmente, banques en difficultés, etc..)
3 :0
 
4. Interrogations sur la reprise française, alors que la conjoncture française semblait nettement s’améliorer au cours des derniers mois, la publication des chiffres de l’indice PMI pour la France fait l’effet d’une douche froide. Pour Markit, qui publie l’indice PMI, le recul de 47,8 en juin, à 47,2 en juillet, traduit« un fort taux de contraction de l’activité globale du secteur privé français », notamment dans le secteur des services.
4 :0

5. USA : la reprise n’est pas pour tout de suite, avertit Joe Biden Le vice-président américain "Il reste encore un long chemin à parcourir, mais manifestement, nous sommes désormais plus proches de la reprise que nous l’étions en janvier", a écrit M. Biden dans un éditorial publié dans le New York Times, ajoutant que le plan de relance avait été "décisif".
5 :0

Je vous laisse faire votre conclusion.

Les graphiques sont : http://emile1111.kazeo.com/Commentaires/Ou-en-sommes-nous-rebond-de-la-bourse-donees-Macroeconomique,a954950.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Cug Cug 28 juillet 2009 12:23

     Au même point qu’avant mais avec des millions de chômeurs en plus et des dettes publiques creusées.
    Donc c’est la fête (finale ?) pour les capitalistes néo-libéraux, pas d’augmentation des salaires, vente des derniers services publiques et concentration plus grande des capitaux.
    Sauf que ... le contrôle de l’énergie change tranquillement de main, que les plus gros capitalistes sont à présent chinois et que le dollar ne sera bientôt plus la monnaie mondiale.


    • Trashon Trashon 28 juillet 2009 13:35

      Tient en parlant d’économie et de service public, hier j’ai fais un retrait dans un DAB de la poste, j’ai bien cru m’être fait arnaqué en voyant des billets de 5 € sortir du distributeur...... ça en dit long sur l’état du pouvoir d’achat des français.


    • emile1111 28 juillet 2009 17:44

      Bonjour Cuj,
      Je risque de te heurter ( excuse m’en de suite), mon intention et de montrer « les vérités » le mieux possible et cela sans parti pris.

      Je suis d’accord la « clique de Chicago » et les idées de Reegan et Thacher y sont effectivement à l’ origine. Cela ne suffit pas.

      Si nous voulons essayer de comprendre ce qui c’est passé, il ne faut pas s’attarder aux coupables idéal ( certes, certains parmi eux – méritent d’être pendu haut et court, notamment les banquiers-mais nous leur avons facilités la chose).

      Mais il faut chercher derrière l’évidence et derrière il y a :

      - nos égoïsme individuel, toujours plus , propriétaire,  le dernier gadget,

      - les capitaliste néo-libéraux qui ont permis en France et après en Europe sont la social démocratie. C’est eux qui ont voté la première « loi de déréglementation » - c’est son nom- par Pierre Bérégovoy en 1986. C’est eux qui ont crée les conditions permettant a nos financiers de « voler la caisse ». Peut être sans le Savoir- je l’espère-. Mais qui est le Patron de L’OMC, Qui est le Patron du FMI.

      Je pense que tous nous devons réfléchir et s’attaquer à tous les lobbies qui nous ont manipulé- et qui continue-.
      Faux voir nos journalistes ce qu’il écrivaient encore en début 2008 ( Laurent Joffrin de Libération, Delhommais du monde pour ne citer qu’eux ).

       


    • Cug Cug 28 juillet 2009 18:09

       A leur décharge, dans les années 80 c’était le raout libéral chez les anglo-saxons + mondialisation accélérée grâce aux capitaux qui se baladent ... c’était la fête il fallait en être.
      Tout le monde sait que les socialistes au pouvoir en France depuis Mitterand n’ont de socialiste que le nom.
      Je suis étonné que des français et française votent encore pour le PS, surement des ermites.

      Joffrin travaille pour son actionnaire.
      Delhommais je lisais ses papiers dans le monde c’était affligeant de mauvaise foi et totalement à côté de la plaque, perso je l’enverrai au figaro faire joli.
      Mais aujourd’hui rien de surpasse des billets lisibles dans le figaro, ces types sont largués !!! Limite ils sont encore sous l’ancien régime avec une mouche au coin des lèvres et la face poudrée avec la perruque qui va avec.

      Nous avons changés de paradigmes économique, écologique, énergétique, géopolitique etc etc .... et que propose les politiques et économistes en place ?

      Rien, le néant.

      Pourtant des personnes motivées et compétentes avec des idées sérieuses il y en a assez pour fournir un gouvernement au complet avec toutes les équipes qui vont avec !

      C’est là que nous pouvons nous rendre compte que les véritables patrons sont les gros banquiers, industriels et financiers car eux nous savons pourquoi ils se satisfont d’un Sarko ou d’un DSK, n’est ce pas.


    • emile1111 28 juillet 2009 21:18

      Content d’être d’accord avec toi, mais cela commence a exister.


    • Alpo47 Alpo47 28 juillet 2009 13:10

      Je pense que le rebond de la bourse ne repose pas sur des fondamentaux solides, mais sur un « écran de fumée » qui est celui des résultats de quelques grosses institutions financières US.
      En effet, quasiment seuls les trois Goldmann Sachs, J.P.Morgan et Citygroup annoncent, une belle progression de leurs profits.

      Que se passe t-il ? On peut se demander si la modification des normes comptables, intervenue le jour de la réunion du G20, histoire de passer inaperçue n« y aura pas grandement contribué ? Les banques ont maintenant la possibilité de rentrer une valeur comptable »estimée« pour les actifs, auparavant qualifiés de pourris ou toxiques. Etonnant, non ?
      On peut se demander également quel rôle jouent vraiment ces institutions bancaires, au vu de leur immense pouvoir auprès du gvt US ?
      Il faut bien entendu ajouter les déclarations optimistes des dirigeants politiques, aidées par des chiffres officiels largement »caviardés« .

      Ce n’est, à mon sens, qu’une manière de glisser les déchets sous les tapis. Un jour ou l’autre, il faudra bien faire le ménage »pour de vrai".
      En d’autres termes, les causes de la crise économique sont toujours là, le pire pourrait bien encore être devant nous.

      Encore une fois, il faut remarquer qui profite de cette crise, car on peut les assimiler aux PREDATEURS qui pillent nos sociétés : Les grands groupes financiers, cités plus haut et quelques autres.

      On remarque par exemple que ces derniers jours, en France, une de nos grosses sociétés en grande difficulté ne s’en est sortie qu’en faisant cédant une partie de son capital à ses banques. Partout, ces dernières, profitent de la crise et prennent ou renforcent le contrôle sur notre patrimoine (GDF) ou sur des pans entiers de notre économie.

      Chacun doit prendre conscience que l’évolution du système bancaire fait de lui l’adversaire, voire l’ennemi, de nos sociétés.


      • nortydal 28 juillet 2009 21:41

        N’oubliez pas que les usa augmentent constament leur dette...
        voici une liste des principales banques qui achètent les Tbonds à la fed et les revendent ensuite :


        Countrywide Securities Corporation, Lehman Brothers Inc., Bear Stearns & Co. Inc., Merrill Lynch Government Securities Inc. ne font plus partie de la liste depuis leur faillite ou rachat.

        Daiwa Securities and Mizuho Securities distribue la dette aux acheteurs japonais. BNP Paribas, Barclays, Deutsche Bank, et RBS Greenwich Capital (une division de la Royal Bank of Scotland) distribue la dette aux européens. Goldman Sachs, et Citigroup pour la majorité des acheteurs américains.

        Décidément GS on vraiment de la chance leur principaux concurrents sur ce marché très juteux et en perpetuelle expention on fait faillite... et principalement Lehman Brothers Inc. qui reste la plus grosse faillite de tous les temps, et qui a entrainé la panique de l’automne 2008. Rappelons qu’elle n’a pas été sauvé par le tresorier américain H. Paulson qui est un ancien de GS. (d’après lui il n’aimait pas le patron de LB, donc il les a laissé faire faillite...)

        Etant donné le volume massif des émissions, la reduction du nombre d’acteur, et les commissions qui vont avec pas étonnant qu’ils se fassent du blé... Vivement le prochain plan de sauvetage de l’économie de plusieurs milliers de milliards pour « stimuler les comptes des banques ».

        Pour ce qui est du logiciel de GS qui peut manipuler les marchés, c’est loin d’être une rumeur. Si vous croyez que quelqu’un qui gagne 400 000 dollars par an est pret à tout perdre pour un produit qui est une fiction...

        source : wikipedia (en anglais).


      • plancherDesVaches 28 juillet 2009 13:16

        En effet, Cug.
        Et je ris doucement des aneries qui servent de façade au sommet sino-américains qui vient de se passer.

        D’un point de vue économique, par contre, je suis toujours mon « laboratoire » pas loin de notre petit pays. De l’autre coté de la Manche...
        La rupture semble avoir eu lieu en mars. Confirmation dans 2 à 3 mois.


        • Cug Cug 28 juillet 2009 14:10

           La Chine serait en train de liquider ses réserves de dollars et n’achèterait quasiment plus de bons du trésor US.
          Ceci explique l’entreprise de séduction de l’administration US et cela en dit long ... la Chine tient par les couilles (le dollar) les USA et non le contraire.
          « le dollar c’est votre monnaie et bientôt votre problème »


        • plancherDesVaches 28 juillet 2009 14:34

          N’allez pas « trop » vite.

          La Chine a d’abord besoin d’un maximum d’alliés dans la stratégie des petits pas habituelle chez les asiatiques.
          Même si les achats et prêts consentis contre matières sont massifs.

          Les US sont encore dangereux.


        • Cug Cug 28 juillet 2009 17:46

           Oui d’autant plus que la bête est blessée.
           Les USA ont des bases militaires sur tous les continents et une armée puissante par sa technologie et qui coute au budget US des centaines de milliards par an.


        • emile1111 28 juillet 2009 17:49

          Je pense que le dollar et le yen se tiennent par la barbichette et que c’est notre problème.
          Car évidemment un jour l’un des deux ou les deux ne « s’équilibreront » plus.

          Pancher des vaches : oui suit les GB ce sont certainement les plus mal en point de tous et cela risque d’être très saignant.
          1er grand États en faillites. Une bombe thermonucléaire


        • plancherDesVaches 28 juillet 2009 23:11

          Emile...

          Le Royaume-Uni n’a pas la puissance du grand-frère ni la capacité à lancer une guerre mondiale......

          C’est en cela qu’il m’interesse........

          Refaire appel au FMI serait « amusant », quelque part. Car le FMI serait, de fait, complètement décrédibilisé.
          Le Royaume de sa Majesté est déjà régi par les règles du FMI.......


        • emile1111 28 juillet 2009 17:53

          Merci pour tes remarques.
          J’irais voir ton site.
          Malheureusement AgoraVox ne me permet pas des mises a jours d’articles, donc je signale a tout hasard que l’article a déjà subit des rajout d’importances et que je le mettrais a jour en continue.
          Ajout :
          - faillites bancaires aux US, une dizaine de graph sur l’immobilier en France , etc..


        • François M. 28 juillet 2009 14:07

          Ce serait une bien terrible erreur que de confondre la solvabilité temporaire du secteur financier – achevée à grands coups d’assouplissement quantitatif et par l’appropriation massive d’argent public - et la santé à long terme de nos économies. La seule chose qui s’est réellement passée est un massif transfert des obligations des banques privées vers le public avec des dettes montantes pour les générations futures. Un baume temporaire qui ne fait que repousser l’inévitable écroulement du système financier et du système fractionnaire bancaire basé sur la dette. Un tiers des emplois du secteur manufacturier ont disparus en une décennie et cela ne manquera pas d’alimenter ces pousses vertes qui se nourrissent d’encre rouge. Même les gros joueurs tels que Warren Buffett ne voit pas de nouvelles pousses à l’horizon, que des herbes jaunes. C’est que dans le désert, n’importe quoi a l’air de pousses vertes, nous disent ces économistes et experts ; et le prix du baril de pétrole qui tend à la hausse risque de les anéantir. Est-ce pour cela que les géants de la finance tels que JP Morgan Chase ont commencé à emmagasiner des réserves de pétrole ? Et avec l’argent de qui ?

          Tous les détails : http://les7duquebec.wordpress.com/2009/07/28/cest-la-fin-de-la-recession/


          • emile1111 28 juillet 2009 17:59

            Je suis d’accord avec tout ce que tu dis mais il existe des solutions pour arrêter tout cela.
            Stiglitz et Ugeu : ne laissez pas les banques recommencer sur mon site ( mais il y en a d’autres)
            Jorion ( interdire touts les marchés de gré a gré ( avec leur dérivés). Lordon, Orleans, Roubini, Krugman, etc...
            Une simple maitrise des banques ( comme cela c’est passé en 1929 au US) remet déja beaucoup de choses a leur place.
            J’y reviendrais.


          • plancherDesVaches 28 juillet 2009 21:07

            Emile...

            Te souviens-tu, en fin septembre......

            3 pays du G8 avaient interdit la vente à terme.............


          • emile1111 28 juillet 2009 21:28

            OUI plancherdesvaches.
            En France cette interdiction reste de mise pour un quinzaine de valeurs financières et l’AMF vient de le prolonger jusque fin janvier 2010. En septembre le régulateur européen et américain doit donner ces recommandations.
            Le problème n’est pas la : il faut interdire les marché de gré à gré ( Over the Counter ) non transparent. C’est la qu’opére les banques, arbitragistes, hedge fund et autres véhicules .........


          • plancherDesVaches 28 juillet 2009 22:50

            Emile...

            Dans le Code Civil et le Code du Commerce, combien de clauses réputées non écrites.......
            (et elles sont en diminution depuis le règne de sarkosy)

            Je te laisse apprécier le malaise................


          • Gül 28 juillet 2009 22:54

            @ Plancher des vaches,

            Et mille pardons à l’auteur pour ce hors-sujet total.

            Surprise de te voir encore là à cette heure-ci ! Juste une chose, comme je l’ai demandé à Fergus, je souhaite entrer en contact avec toi pour parler « Bretagne » ! Si tu n’y vois pas d’inconvénient, tu peux me joindre là : gulanne@live.fr

            Amicalement.


          • emile1111 29 juillet 2009 08:08

            Plancherdesvaches
            Je ne comprend pas ta question sur les codes,
            Maintenant sur Sarkozy et sans faire de politique les textes de loi votée non parut , parut comme décret etc... il a explosé les compteurs. Et toute les réformes au mieux en trompe l’œil au pire elle nous coutent plus cher qu’avant.
            Heureusement pour nous qu’il n’a pas était élu il y a cinq, nous serions au niveau de l’Espagne avec ce qu’il voulait faire dans l’immobilier. c’est encore dans son programme.
            Remarque de l’autre coté de programme il y en avait pas.
            Donc notre problème c’est des politiques bidon. Faut sauter des générations et laisser émerger des jeunes.Et pourtant je suis dans la catégorie des seniors.


          • mallory9 28 juillet 2009 14:19

            Il y en a qui gobent encore les fadaises des médias officiels ?

            Vous n’avez pas compris qu’il ne s’agit pas véritablement de reprise, mais d’incantations visant à tenter de manipuler le pékin moyen dans l’espoir que tout reparte, alors que :
            * ils n’ont pas vu la crise venir
            * ils n’ont pas vu son ampleur
            * ils n’ont pas compris son origine ni les solutions

            et maintenant, vous faites confiance non seulement a ceux qui ont menti tout du long, mais en plus sans comprendre ce qui s’est passé entre temps.

            Après la faillite de Leman Brothers, la finance ne s’est pas écroulée dessuite a cause des perfusions massives faites avec l’argent public. Malgré cela, en avril 2009 elles allaient REFAIRE FAILLITE, mais, in-extremis un changement de norme comptable les a tirées TEMPORAIREMENT d’affaire.

            Entre temps, le chomage explose, les chomeurs arrivent en fin de droits, les bonus miroboliques attisent la colère des désespérés, la chine a officiellement quitté le dollar et rachette massivement des terres et autres matières premières (or compris), les accords d’échanges hors dollar se multiplient (merco sur, BRIC, etc...), et les faillites personnelles et d’entreprises explosent au point que les organismes censés les traiter (NAF et AAA) ferment leurs portes, le CIT (financement des PME) est en sursit, les plans de relances sont des échecs, le retour du protectionnisme, la chutte du fret maritime, etc...

            Un simple rebond du fait que ceux qui restent font des profits sur les cadavres des permiers partis vous suffit a croire que la reprise est la ?

            Et vous ne voyez pas la réalité ? le tableau d’ensemble avec tout ca ... vous en êtes encore a vous demander si la reprise est pour demain et de combien elle sera ?

            Vous etes perdu dans les rêves statistiques, la réalité est bien différente.


            • plancherDesVaches 28 juillet 2009 14:27

              « * ils n’ont pas vu la crise venir
              * ils n’ont pas vu son ampleur
              * ils n’ont pas compris son origine ni les solutions »

              Aïe aïe aïe... un peu d’info va vous faire du bien.

              http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2774
              http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2775

              La traduction française a fait l’objet d’un article ici. Je vous laisse chercher.
              Et vous confirme que les dés sont pipés. Mais bon... il fallait aussi rouler les simples millionnaires. Sinon, pourquoi jouer... ????


            • herve33 28 juillet 2009 19:17

              On peut etre expert en finance et ne pas voir ce qui se trame car ces financiers sont dans un monde à eux et ils sont complètement déconnectés de la réalité , d’ailleurs il ne fait aucun doute que la récente hausse de la bourse est dûe pour au moins 60 % aux fameux programmes de trading . et chacun sait que l’informatique n’a pas d’état d’âme . 

              Or le chomage est en hausse partout dans le monde , l’immobilier américain continue de s’écrouler , de nouvelles catastrophes financières sur les prêts des classes moyennes américaines sont sur le point d’éclater , le taux d’épargne des américains est en hausse , leur moral est au plus bas , donc les plus gros consommateurs du monde , ne peuvent plus consommer et comme le dollar va continuer sa chute , il pourront encore moins le faire . Sachant qu’ils sont à l’origine de 70 % de la consommation mondiale . On devine qu’on est pas au bout de nos peines

              Comme le dit l’ex-PDG d’Alcatel-Lucent , Le meilleur des mondes pour satisfaire le monde financier serait des sociétés sans usine et sans salariés, gérant des brevets et sous-traitant la fabrication du matériel technique dans les pays émergents, payant des impôts symboliques dans une myriade de paradis fiscaux... et empruntant au besoin de l’argent pour réduire le nombre de titres en circulation afin d’augmenter le revenu par actionnaire.


              • Forest Ent Forest Ent 28 juillet 2009 19:39

                Je ne vois pas du tout pour quelle raison la situation économique aurait dû s’améliorer. Tous les mécanismes fondamentaux sont aujourd’hui négatifs.

                Il ne reste plus qu’une question qui vaille : combien de temps survivra la bulle monétaire qui est en train de remplacer toutes les autres, que ce soit aux US ou en Chine ?

                Amha, bien malin qui peut fixer une date, mais la fin du système monétaire international tel qu’il a été fixé à Bretton Woods (sans toutefois la convertibilité, aimable fiction vite abandonnée) est assez proche. Entre 3 mois et 3 ans.

                Qu’arrivera-t-il au commerce international quand il n’y aura plus de monnaie d’échange ?


                • emile1111 28 juillet 2009 21:19

                  Vous me semblez bien pessimiste. La question n’est pas si le monde « actuel » tel que nous le percevons va survire, mais plutôt quel sera notre « monde d’après ». Dans ce sens nous ne sommes qu’entrés dans le tunnel pour paraphraser Marcel  Gauchet (http://emile1111.kazeo.com/Opinions-Points-de-vue/-Nous-sommes-sous-le-coup-d-une-anesthesie-Marcel-Gauchet-le-monde-d-apres,a954659.html ).
                  Après quels seront nos nouveau Paradigme ( « réalités », etc.…) ? Personne ne peut encore bien répondre.

                  Mais la monnaie tel que nous la connaissons n’est qu’une fiction, nous trouverons une autre fiction.

                  Paul Jorion qui fait beaucoup parler de lui sortira un livre début octobre (en fait deux, le deuxième sur la monnaie) dont le titre est « Le jour ou la vérité et la réalité furent inventé », tout un programme. Nous sommes à la fin d’un empire est ce n’est pas le premier qui s’éteint.

                  Nous ne connaissons pas encore le prochain, mais cela pourra être la Californie- ou la chine.
                  Le nouveau centre va se déplacer de NY à ………et cela risque encore de mettre du temps (une petite dizaine d’année)...

                  Je ne connais pas la réponse.


                • plancherDesVaches 28 juillet 2009 23:49

                  Forest est comme moi : TRES réaliste.

                  (on doit l’être un peu trop, tous les deux, mais bon : par rapport à l’enfumage général, parfois, ça fait du bien)


                • emile1111 29 juillet 2009 09:21

                  Bonjour,
                  je viens encore de mettre a jour cet article sur mon blog.
                  Ahurissant.
                  Maintenant j’arrête sinon vous allez me dire que tout cela est orienté.
                  Mais il y d’autres choses sur mon blog ( sauf vos réactions et cela pour moi est très précieux).


                  • mouton-garou mouton-garou 29 juillet 2009 16:33

                    Laissez tomber la croissance ou la reprise, ce ne sont que des dogmes pour tenir les moutons tranquilles. Rien n’a changé dans le monde des banques/finances, cette année les salaires/bonus vont crever les plafonds chez eux, pendant que tous les travailleurs hors finances de l’economie réelle vont crever tout court.
                    A mon avis la bulle du dollar n’eclatera pas tout de suite, les financiers bankster feront d’abord porter le chapeau aux classes moyennes par un chomage de masse (c’a a déjà commencer mais c’est loin d’être fini), puis les assurances annonceront leur déroute et seulement ensuite on informera sur une crise monetaire du dollar. C’est la qu’on verra si l’élite américaine est réellement prête à continuer les arnaques des banques privées à reserves fractionnaires et de l’usure sur la creation monetaire de ces banques privées.
                    Ca va etre chaud chaud chaud et je pense que c’a arrivera courant 2010. Mais ils peuvent toujours changer les normes comptables à leur guise, c’est tellement plus facile quand la majorité n’est pas informée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès