Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ouverture du dimanche : la guerre est déclarée !

Ouverture du dimanche : la guerre est déclarée !

Les magasins de bricolage Leroy Merlin et Castorama se disent déterminées à maintenir l'ouverture ce dimanche de leurs magasins frappés d'une interdiction de travail dominical et ce, malgré la décision défavorable du tribunal de commerce.

Derrière cet épisode juridique se cache des enjeux forts pour ces deux chaînes auxquelles s’ajoute l’enseigne Bricorama : capter la clientèle des bricoleurs du dimanche et si possible celle des concurrents.

A 120 000 euros le dimanche par infraction constatée, la note risque d’être salée pour les chaînes et on peut se demander combien de temps cette « guerre » interne au secteur pourra durer.

Bien sûr, les libéraux de tous poils vont s’empresser de s’indigner des « mauvaises manières » faites à ces enseignes au motif qu’il faut « libérer les énergies, que c’est bon pour la croissance, que l’ouverture du dimanche est créatrice d’emploi et qu’en plus les salariés que l’on paye plus cher, sont d’accord ».

On peut être perplexe : le marché du bricolage, s’il conserve quelques marges de progression, est comme les autres. On pourrait ouvrir les magasins 24 H/24 et 7 jours sur 7 que cela n’y changerait pas grand-chose : le marché du secteur ne se dynamisera que lorsqu’une enseigne aura disparu. C’est bien ce qui se trame en coulisse et les salariés qui défendent leur bonus actuel se réveilleront un jour ou l’autre avec la gueule de bois. La vraie « guerre » est entre les enseignes, pas contre une décision judiciaire.

Bien évidemment, le travail du dimanche peut rester une possibilité pour ceux qui le souhaitent, bien qu’on puisse penser que ce souhait ne soit pas pérenne compte tenu de l’évolution dans le temps de leur situation pécuniaire ou familiale. On peut penser que les « volontaires » pour travailler le dimanche n’ont pas toujours le choix s’ils veulent conserver leur boulot mais qu’ils s’y retrouvent en raison des majorations de salaires consenties. On retrouve dans cette catégorie de « volontaires » les étudiants ou autres précaires qui sont prêt à tout accepter et bien sûr quelques uns qui regardent d’abord la fiche de paye avant de se poser d’autres questions et sont prêts à sacrifier leur vie sociale.

Car le problème est bien là : combien y aurait-il eu de « volontaires » en l’absence de majoration salariale ?

Supposons maintenant que le dimanche soit un jour travaillé comme les autres dans tous les secteurs : quid des majorations salariales ? Il y a fort à parier que ce bonus financier disparaîtrait et que ce jour serait payé comme les autres. La majoration salariale actuelle n’est donc qu’un miroir aux alouettes. Par ailleurs, considérer le dimanche comme un jour ordinaire dans tous les secteurs ferait se tarir la clientèle des magasins de bricolage qui sont en première ligne actuellement. Il s’agit donc d’un combat sectoriel par la recherche d’un privilège qu’il ne faudrait surtout pas accorder aux autres : c’est le seul moteur de cette « guerre ».

Perplexité sur les perspectives de croissance du marché du bricolage, perplexité sur le soutien des salariés à leurs employeurs, perplexité enfin sur le maintien des majorations salariales à long terme : on peut ajouter également questionnements importants s’agissant de l’impact sur le lien social et familial qu’engendrerait la banalisation du dimanche.

Bien entendu, nous n’en sommes plus à « sanctuariser » le dimanche pour des raisons religieuses, mais avouez tout de même que la partie de foot, le ramassage des coquillages, des champignons, des noisettes, le repas de famille, la balade au parc, la partie de pêche avec les enfants ou les amis, le ciné avec le copain ou la copine ou tout simplement la grasse mat’ accompagnée sous la couette conservent encore leur charme.

Et c’est cela qu’il faut préserver.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

145 réactions à cet article    


  • Rensk Rensk 29 septembre 2013 16:30

    Question bête et méchante... N’avez-vous pas en France l’interdiction de faire du bruit le dimanche ? Style tondre sa pelouse, percer avec un marteau piqueur dans du béton...

    Chez-nous c’est interdit le dimanche, la nuit dès 20°° (sauf dérogation) et même entre 12°° et 13 heure 30 (tondeuse)...


    • Jelena XCII 29 septembre 2013 18:13

      Les flics en France ne se déplacent plus pour du tapage nocturne, la seule solution c’est de se munir d’une batte de baseball et d’aller trouver l’énergumène.


    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:23

      Je sais, mon frère a eu un accident de moto en France, la police n’a pas voulu se déplacer car il n’y avait pas de mort... Mon frère a posé sa moto en pleine rue pour arrêter le trafique après cette réponse de la police... et ils se sont déplacé quand-même...

      Sa femme a juste perdu un œil et se promène en « Moshe Dayan » depuis...


    • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:47

      Bonjour, Jelena.

      Ce que vous dites pour le tapage nocturne est peut-être vrai chez vous, mais à Rennes, où j’ai habité 5 ans, les flics se déplacent.


    • Rensk Rensk 29 septembre 2013 21:51

      Wouhaaa, il y a des flics qui font leurs travail en France... C’est bien dans le français qu’il y a autant d’exceptions pour confirmer la règle non ?


    • foufouille foufouille 29 septembre 2013 22:28

      chez moi, ils déplacent si il y a du sang


    • appoline appoline 30 septembre 2013 11:18

      Jelena a raison mais sincèrement je pense qu’il faut vraiment être motivé pour être flic, au bout d’un moment, au vu des politiques menées, ils doivent préférer prendre le café en potes. Donc, la batte de base-ball a toute son efficacité


    • foufouille foufouille 30 septembre 2013 11:25

      si tu sort ta batte, ils se déplacent car tu es un « forcené »
      le plus simple est la carabine a air comprimé avec silencieux


    • peace06 30 septembre 2013 13:36

      Je suis desolée de vous contredire, mais la police vient pour tapage nocturne..
      elle est venue chez moi, le jour de mes 50 ans , parce que je dinais dans mon jardin avec quelques amis (il etati 23h) et il m’ont demander de rentrer car dans le jardin ma conversation genait mes voisins !!!


    • foufouille foufouille 30 septembre 2013 15:45

      t’as bien de la chance


    • smilodon smilodon 29 septembre 2013 16:37

      Laissons les mecs qui veulent bosser le dimanche, bosser le dimanche !.. Et laissons les mecs qui veulent gagner plein de pognon en une seconde braquer les bijouteries !.... Défendons de la même manière les uns et les autres ..... !!... La vie est un choix !... Pareil pour la mort !... Y’a des choses simples et honnêtes, qui rapportent peu, certes, mais bon, c’est un choix !... Pas de syndicat pour défendre ce « droit » !... Et y’a un autre choix...Braquer les bijouteries !... C’est un « choix » aussi !... Différent !.. Bizarrement, y’a plein de monde pour défendre ceux qui n’auront même pas réussi !!..... Ca vaut vraiment le coup de se retrouver devant un tribunal, juste pour vouloir « bosser » !... Quand braquer une bijouterie, vous fait passer pour une victime !... De ceux qui veulent bosser, sûrement !..... J’y comprend plus rien à ce monde !... Quand j’étais « petit », c’est pas comme ça qu’on m’a dit que c’était...La vie !.... Bosse et tu seras récompensé !... C’est comme ça qu’on m’avait dit, à l’époque !..... Ca a changé ??... Merci de m’avoir prévenu !.....Adishatz !...


      • Rensk Rensk 29 septembre 2013 16:57

        Nous avons pleins de chauffeurs de camion qui viennent pour traverser le pays pendant la journée (car en Suisse il est interdit de rouler la nuit, idem pour les avions) et que constatent nos policiers ? Les chauffeurs dépassent les limites de 8 heures de conduite d’affilée car ils tiennent compte de notre interdiction pendant la semaine... (le dimanche ils contournent la Suisse)...

        Quel est le risque pour tous ? Pas seulement pour les conducteurs sur l’autoroute mais bel et bien pour tous !!!

        Selon les produits chimiques transportés... vous me direz ! (Ouf, votre femme, que vous n’avez jamais aimé, y est enfin passée sans que je passe par le meurtre...)

        Assurance accident pro = 63’073 pour le 1er trimestre
        Ass. non pro pour la même période = 133’564
        Et ne me dites pas que cela n’a aucune influence sur les primes


      • Edmon Edmon 29 septembre 2013 22:52

        Ah la la ... ! Putain d’camions hein ?
        Les mecs qui conduisent 8 heures d’affilé doivent représenter à la louche les 0, 2 % du trafic , car ils sont amendables plus de deux mois après pour un dépassement de trois minutes sur 4 heures 30 , de plus y’a des moyens légaux pour le faire rouler bien plus longtemps sans risquer une immobilisation et une amende carabinée payable de suite.18 heures de conduite avec 45 minutes de coupure en double équipage.Avec des chauffeurs des pays de l’est , c’est comme si vous n’en aviez qu’un à payer.
        Quand à circuler le dimanche , là aussi c’est extrêmement réglementé , ne roule pas qui veut .Et surtout pas des produits chimiques .
        Votre discours a juste vingt ans de retard au bas mot , même s’il n’est pas dans mon intention de minimiser les risques et l’inconscience de certains .Simplement il ne faut pas faire d’un cas particulier une règle.

        Pour ce qui est du reste , je suis bien d’accord avec vous et là encore , c’est de l’expérience personnelle.


      • appoline appoline 30 septembre 2013 11:24

        Si les employés veulent arrondir les fins de mois, que le gouvernement les laisse travailler, c’est quand même un comble.

        A ce moment là, si personne ne doit travailler le dimanche, laissez les infirmières chez elles le dimanche. Ah, là, ça gène, vous commencez à chier dans votre culotte, mais il faut aller au bout du raisonnement, ce qui est valable pour l’un, l’est aussi pour l’autre.

        D’ailleurs le gouvernement s’est réuni cd matin, que va t il en ressortir ? Ils ont compris, ces cons, qu’ils faisaient ENCORE une erreur, c’est tout le problème quand on blablate et qu’on ne raisonne pas.

        Quant aux braqueurs, tiens, il y en a un encore qui est tombé sur une balle, un branleur de 17 ans qui pensait se faire de la tune en braquant un buraliste.

      • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:14

        Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


        Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

      • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:09

        Sans compter les conditions qui sont faites aux travailleuses ; je parle des caissières de supermarchés ! jamais prévenue à l’avance, ( en tout cas chez Leclerc- qui prend soin de l’environnement(!) c’est le samedi qu’elles savent pour le lendemain) ; et c’est pas sur volontariat !!
        Il n’y a qu’échapper à un repas avec la belle-famille qui peut être apprécié !!


      • Gorkk 7 octobre 2013 21:18

        @Alinea : plutôt que d’utiliser cet argument pour vous opposer au travail du dimanche, il serait plus productif de vous battre pour imposer aux enseignes un minimum de délai pour le changement des horaires des employés, plus de contrôles sur le caractère « volontaire » ou non du travail le dimanche, un encadrement des changements d’horaires d’une semaine sur l’autre, etc.

        Vous ne croyez pas ?


      • Marc Chinal Marc Chinal 29 septembre 2013 16:40

        Dans un système de monnaie, de l’argent dépensé le samedi ne peut plus l’être le dimanche.
        .
        L’ouverture le dimanche ne peut donc en aucun cas augmenter « le chiffre d’affaire » au niveau global.
        .
        Par contre, une enseigne, en étant ouverte plus longtemps que d’autres, peut augmenter SON chiffre d’affaire (forcément au détriment des autres enseignes qui n’ouvriront pas autant).
        .
        Le but est donc clairement de « tuer la concurrence » (qui souvent, lorsqu’elle est trop « petite » ne peut se permettre d’être ouverte 7 jours sur 7.)
        Rien de bien neuf dans un monde monétiste.


        • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:53

          Bonjour, Marc.

          Bravo pour ce constat lucide.

          Précision supplémentaire : vous oubliez de souligner que les dépenses de personnel supplémentaires occasionnées par le doublement des salaires du dimanche est évidemment répercuté sur les prix des marchandises, une augmentation qui touche non seulement les acheteurs du dimanche mais aussi les clients de la semaine, en l’occurrence les dindons de cette farce.

          Encore que tout cela puisse changer à l’avenir : dès lors que, sur le mode anglo-saxon, le travail du dimanche se sera généralisé les salaires cesseront d’être majorés et le volontariat jet aux oubliettes. Voulons-nous d’un modèle américain ?


        • appoline appoline 30 septembre 2013 11:29

          Ben voyons, il est vrai que pour les fonctionnaires, qui déjà ont du mal à gratter en semaine, le problème est bien compliqué.


          Bien sûr que le magasin gagne du blé mais ce n’est pas cela dont il s’agit, il s’agit du personnel qui arrondi ses fins de mois avec ses heures du dimanche. 

          Il faudrait interdire au personnel médical aussi de bosser le dimanche. Ouinn, non les vies seraient en danger, moi je moi je, tant que vous n’êtes pas concerné, ça va tout de suite mieux

        • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:15

          Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


          Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

        • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 16:41

          Est-ce que les magasins de bricolage vous empêchent d’ aller au foot 

          à la pêche ,ramasser des escargots ? 


          Qui êtes vous pour décider ce que doit faire votre voisin le dimanche ?

          • Fergus Fergus 29 septembre 2013 19:58

            Bonjour, Capitaine.

            Le problème n’est pas, et vous le savez bien, dans les magasins de bricolage ou les éventuelles jardineries ouverts le dimanche sans que cela soit aberrants, eu égard à la nature de l’activité. Le problème réside dans la tentation d’ouvrir toujours plus de magasin de toutes natures le dimanche, mais aussi en soirée ou la nuit. Le danger est là : dans un risque de dérive à l’anglo-saxonne qui ne fera que des perdants dans le prolétariat.


          • Le printemps arrive Le printemps arrive 29 septembre 2013 21:25

            @Fergus :
            les jardineries ont déjà résolu le problème du travail du Dimanche, puisqu’étant sous le système de la convention des fleuristes, elles ouvrent légalement depuis une éternité et que les salariés peuvent s’asseoir sur toute majoration de salaire.
            Les animaleries (qui vendent des plantes pour aquarium= fleurs) ont bien compris leur intérêt en appliquant la convention des fleuristes.

            Les magasins de bricolage sont jaloux !

            Cependant la nervosité sur ce thème du travail dominical peut s’expliquer par le chiffre d’affaire en berne de ces enseignes, qui croient au père noël en rallongeant le temps d’ouverture.
            Les retraités viennent de se faire piquer 70 €/mois, la tva va augmenter début 2014, jusqu’à preuve du contraire les licenciés en masse ne vont pas se lancer dans de grands travaux, l’allègement fiscal pour avoir des enfants au collège va disparaître, total en deux budgets : 35 milliards de moins dans l’action publique et 40 milliards de ponctions fiscales supplémentaires ...
            Ces enseignes sont des Don Quichotte.


          • rocla+ rocla+ 29 septembre 2013 21:58

            Bonsoir Fergus , 


            Dans ce genre de raisonnement le mieux serait de fermer tous 
            les magasins . 

          • foufouille foufouille 29 septembre 2013 22:34

            le prix n’est pas plus cher le dimanche mais il devrait


          • Fergus Fergus 29 septembre 2013 22:50

            Bonsoir, Capitaine.

            Les fermer tous, non, mais négocier sérieusement des conditions d’ouverture limitées et répondant à un véritable besoin des consommateurs. La loi Mallié a fichu un merdier sans nom ; il serait temps de remettre tout cela à plat dans une concertation sérieuse.


          • appoline appoline 30 septembre 2013 11:32

            Et fermer les hôpitaux, allez zou, tout le monde dehors, vous reviendrez lundi. Mais laissez donc les gens travailler s’ils le veulent au lieu de couper une merde en deux et en fin de compte, emmerder tout le monde


          • Duke77 Duke77 30 septembre 2013 12:15

            Ca a rien à voir Appoline. Tu peux pas comparer les métiers d’urgence : hôpitaux, pompiers, police, dont l’ouverture le dimanche est un gage de sécurité publique avec l’ouverture de magasins de loisirs. Cet argument est débile. L’ouverture de castorama ou de décathlon le dimanche, c’est juste un moyen de permettre à de hauts dirigeants d’appliquer une stratégie pour éliminer la concurrence qui ne peut pas ouvrir ce jour-là et dont le chiffre d’affaire baissera, rendant leur situation encore plus précaire. Les PME sont déjà très mal en point depuis la mise en place du Rsi par Sarkozy. Elles sont en train de disparaître car elle paient de plus en plus d’impôts pendants que les grands groupes défiscalisent dans les paradis fiscaux.


            Tu compares une activité de santé avec un caractère d’urgence pour la survie de certains malades avec une stratégie de business de grosses structures pour éradiquer les PME du marché... qui mènera à un quasi-monopole : un lobby bien solidaire et qui morflera : les salariés et les clients. T’as visiblement rien compris ou tu es de mauvaise foi !

          • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:13

            Excellent triplet Duke !


          • Je Me Souviens Je Me Souviens 1er octobre 2013 00:15

            Le danger est là : dans un risque de dérive à l’anglo-saxonne qui ne fera que des perdants dans le prolétariat.

            Je ne comprends pas pourquoi.Dans mon village(- de 10 000 habitants) tous les commerces sont ouverts 7 jours sur 7,certains jusqu’à 23h00 et il y a 2 magasins ouverts 24 heures sur 24.Ces commerces sont les plus grands employeurs locaux de jeunes qui ont besoin de ces emplois pour financer leurs études.Le prolétariat en sort gagnant parce que ce ne sont pas les enfants de riches qui ont besoin de bosser pour payer leurs études.


          • 1871-paris 1871-paris 2 octobre 2013 17:06

            Tu as raison apres tout si une personne a envie d uriner quotidiennement dans l arret de bus que tu empreinte regulierement qui es tu toi pour lui interdire !!! 


            Resonnement absurde bien sur...

          • howahkan Buddha 29 septembre 2013 16:47

            le système est en total perdition,, il ne coule pas mais comptablement il a déjà coulé sur ses propres bases. n’importe quelle société ’normale« aurait déjà disparu sur ces mêmes bases..
            Alors il faut blâmer,biaisée,mentir trouver des boucs émissaires ,etc vous connaissez..

            les pays les plus »progressistes« hi hi hi !!! ont déjà depuis longtemps, très longtemps ,comme en Irlande ou je suis, appliqués l’ouverture le dimanche....il y avait meme des magasins comme Tesco en alimentaire qui dans les grandes villes etaient ouvert 24/ sur 24 ,tous les jours...pays montré en exemple pour tous.....et ma fois c’est vrai que à l’époque l’illusion était bonne, qui savait que le beau fruit était pourri, comme ailleurs...et puis arriva 2008 , vous savez le crache bankstere ....et malgré les self employed,équivalent de vos  »auto employés« ou je ne sais plus quel mot, malgré les magasins ouverts tout le temps et bien la chute fut très très rude, le pays fut endetté pour renflouer le fleuron du système, les banques ..
            inutile de vous dire que l’ouverture des magasins tout le temps ainsi que les »self employed" ne sont pas des sujets......du tout......le 24hsur 24 a tendance a disparaitre , de plus en plus de magasins ne sont plus ouvert le weekend ...et oui c’est cela la réalité c’est du pipeau total, intégral....mais comme en Irlande il y a moins de grand groupes genre Leclerc et compagnies ,l’emploi dans ce secteur est encore très correct car il a une foule de petits commerces locaux ...

            Ce sujet ce n’est même plus du sparadrap sur une jambe de bois..il s’agit juste de faire croire que nous devons encore faire plus, beaucoup plus, tout déréguler etc etc...détruire un max comme le fut la Russie sovietique troskiste leniniste est le but., pourquoi ? faut chercher...par qui me direz vous....cherchons bien ça commence par un z en anglais ..zorglub., zut, zanzibar ,.non,cherchez mieux...

            salutation et résistance à l’auteur


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 18:35

              J’ai aussi trouvé sacrément culotté l’intervention... je suis passé outre avant qu’il ne se retrouve dans les réactions les plus appréciés... Un vrai scandale du détournement des faits « non comparable entre pays »


            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 18:47

              salut rensk tu dis : Un vrai scandale du détournement des faits « non comparable entre pays »..à mon propos..

              peut être, je ne eux te répondre ,ceci est trop bref.

              on a du mal se comprendre..je disais que malgré les ouvertures tout le temps des magasins bien avant septembre 2008 le crach mondial ,cela n’a strictement rien permis de résoudre à la crise ici même..j’ai rajouté que de + en + les ouvertures tout le temps etaient de moins nombreuses.....il n’est pas utile d’insulter, il est peut être préférable de garder cette énergie pour les vrais trolls qui manipulent agoravox vers le pire, vers la haine des autres , non ?

              salutations


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 19:22

              Ne crois pas que je ne t’ai pas relu et relu... c’est vrais que maintenant tu avance des trucs qui vont dans le sens de mes poils de pubis... mais moi je lis l’ensemble de ton intervention d’en haut...

              Bref, tu n’est pas loin de la « vérité » mais il y a des choses qui peuvent choquer autrui dans « ta vérité »...

              Sache que le peuple a voté pour l’ouverture des stations services avec magasins (24/24-7/7)... sur les autoroutes et « grands axes » de touristes... ce 22 du mois... Le 23 le patronat est déjà venu nous dire qu’ils demande PLUS (alors que ceux qui s’intéressent à la politiques savent déjà qu’avant le 22 (jour du vote) il y avait déjà 3 objets parlementaires prévu pour arnaquer les employés)... que le parlement (vu de droite) prendra plus vite en son sein que les initiatives du peuple...

              Sache que je ne t’en veux pas, j’ai vu ta réaction plus bas et t’ai proposer (en temps que vieux, 58 ans) la paix avec le lien en musique (de ma contrée d’anarchistes, le Jura = voir mon logo)


            • howahkan Buddha 29 septembre 2013 19:42

              rensk l’anarchie me va très bien..pas de problèmes, j’ai aussi 58 ans.....je verrais tes liens avec plaisir.....mon texte n’était pas clair, mais moi non plus smiley.......t’ayant lu avant je savais que il y avait un truc quelque part.....

              salutations

               


            • Rensk Rensk 29 septembre 2013 22:00

              Attention, je vous quitte car il y a trop de cencure ici... fait par Michel DROUET vu que les interventions visible d’avant ont déjà passé la censure.

              Ce gars ne veut pas savoir ce que nous pensons mais il veut nous diriger (comme si c’était mon Dieu)...

              Michel, tu n’est qu’un con de plus sur ce monde de connards de ta sorte !!! Heil (= soigne-toi)


            • alinea Alinea 1er octobre 2013 00:18

              Ça la fout un peu mal, non, de demander du fric d’entrée de jeu ! ça titille ma fibre anarchiste jurassienne !


            • soi même 29 septembre 2013 17:09

              La réponse ne peut pas être trancher simplement, autant que c’est justifier pour certain secteurs d’activités, autan pour d’autres cela est plus une contrainte inutile qu’une véritable solution.

              En autre le pure commerce de la grande distribution qui n’a pas de rapport avec l’oisiveté touristique !

              Car, il s’agit de tous autre chose agrandir sa part de marché et non pas de véritablement rendre un service utile.

              Le chômage de masse ne doit pas mon plus servir de prétexte pour faire sautés tous les verrous, et de crée en réalité des emplois temporaires low cost qui est lorsque l’on n’est plus rentable, de se voir mis aux rébus !

              Je ne suis pas non plus opposer à travailler le Dimanche du moment que cela fait partie d’astreinte de service où de cas exceptionnelle de nécessite dans l’entreprise.

              En dehors des astreintes de service et des emplois qui dépendante directement du tourisme, le fait de vouloir le généralisé est en réalité une régression déstructurante de la société qui a besoin de temps de pause régulière rythmé pour gardé un aspect sain et efficace.

              Une activité qui deviens permanente en continue qui provoque une arythmie de la société est un facteur de déstabilisation majeur de nos repères et provoquera à terme plus de maux que de bénéfice que l’on pense en tiré.

              Ceux qui n"ont pas vécus pas les 3 huits où les horaires dissocier ne peuvent pas comprendre pourquoi, il est impératif de gardé un cadre relativement strict de repos hebdomadaires.
              Car à termes cela ruine la santé, et nous décroches de la vie et des relations social qui sont vitaux pour notre épanouissement intérieur !

               

                

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès