Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > P S A : Plan Social Actionnarial

P S A : Plan Social Actionnarial

Promis, juré, craché, il n’y aura pas de plan social chez PSA ! Tels étaient les propos de Philippe Varin il y a un an jour pour jour. Car il y a un an jour pour jour les représentants syndicaux avaient prévenu, avaient alerté histoire que l’on prenne les devants, histoire de ne pas se cacher derrière l’ignorance et le fait accomplit quand la terrible nouvelle tomberait.

Car s’il y a un an, les représentants syndicaux, les représentants du directoire de PSA et l’état de l’époque avaient pris le taureau par les cornes une autre issue aurait pu être élaborée. Au lieu de cela, l’état et PSA ont préféré soulever le tapis électoral, glisser dessous les dossiers qui fâchent telles les poussières qui se collent à vos basques et attendre, attendre, attendre encore au désespoir des salariés et de leurs représentants qui savaient ce qui se préparait.

Car le projet de Philippe Varin n’a jamais été de sauver la production pour sauver les emplois par une politique de recherche et d’innovation, encore moins de mettre en place une politique de reconversion industrielle pour fabriquer les véhicules de demain que les japonais arrivent à produire d’ores et déjà ! Son projet a toujours été financier, absolument jamais industriel !

Alors que représentent 8000 emplois directs, 35 000 emplois indirects quand la seule annonce des futures suppressions de postes génèrent des gains boursiers ? Il ne faut pas s’y tromper, ces plans sociaux qui se succèdent s’inscrivent dans une guerre totale que le modèle libéral livre contre les salariés, leur travail et leurs droits.

Aussi, toutes les décisions d’état qui consistent à “renforcer la compétitivité”, à “alléger les charges” qui pèsent sur les entreprises, à “fléxibiliser le marché du travail” deviennent de véritables actes d’allégence, de soumission et finalement de complicité à l’égard de l’agresseur : le dogme libéral ! Aussi, lorsque hier Sarkozy voulait mettre en place la TVA sociale, aussi lorsque aujourd’hui Hollande veut augmenter la CSG, encore et toujours au motif “d’alléger le coût du travail”, encore et toujours au motif de “protéger la compétitivité”, alors nous l’affirmons clairement A gauche pour de Vrai ! ils font tous les deux, sans distinction, acte d’allégence et de soumission et se rendent finalement complices de l’agresseur sans pitié.

Et ce n’est pas une vague promesse de plan de soutien à l’automobile qui changera quoi que ce soit ! L’austérité de gauche conduit au mêmes désastres que l’austérité de droite. L’austérité libérale de gauche conduit à sacrifier le monde du travail de la même façon, absolument la même, que l’austérité libérale de droite. Demander aux Grecs ce qu’ils pensent de leur ancien premier ministre social démocrate Papandreou ! Demander aux Espagnols ce qu’ils pensent de leur ancien premier ministre social démocrate Zapatero !

Face à l’accumulation des Plans de Sauvegarde de l’Emploi qui ne sont rien d’autres que des Plans de Spéculations Economiques, la seule réponse possible est celle de la défense du travail ! Car il s’agit évidemment d’un affrontement qui n’est pas nouveau, d’un affrontement endogène au système capitaliste, d’un affrontement entre le capital et le travail ! Houlala, le gros mot est lâché, les has-been de la pensée marxiste s’énervent pensez-vous à ce moment précis de votre lecture. Car le modèle libéral a cherché par tous les moyens à vous faire croire que les classes sociales n’existaient plus, qu’il n’y avait plus de classe ouvrière ni de classe dominante. Car le modèle libéral a voulu vous faire croire que nous sommes tous membres d’une équipe de rêve, celle de l’entreprise capitaliste émancipatrice et rédemptrice ! Et vous l’avez cru. Moralité, chez PSA, Philippe Varin, au lieu d’être licencié pour incompétence évidente touche allègrement ses 1,3 million d’Euros par an. Moralité, les membres du directoire de PSA touchent chacun plus d’un million d’Euros annuellement. Moralité, les ouvriers qui se cassent en deux, en trois, en quatre chaque jour sur leur machine vont être licenciés au lieu d’être glorifiés pour le travail qu’ils livrent quotidiennement. Moralité les ouvrières pointeront bientôt au chômage et les actionnaires pointeront eux leurs dividendes rapportées par l’opération financière.

Alors oui, ce qui se passe aujourd’hui chez PSA, comme chez Air France, chez Samsonite, chez SFR, chez Bouygues, chez Doux, chez Fram, chez Sanofi ne constitue rien d’autre qu’une opération pour rassurer les actionnaires. Il faut désendetter, être plus compétitif pour mieux rémunérer l’actionnaire et donner du baume au coeur aux marchés boursiers. Alors on se défait des ouvriers et de leurs salaires, cette mauvaise graisse qui empêche l’envolée des profits…

Ce mythe de la dette qui engendre les politiques d’austérité, qui engendre l’arrêt des investissements, qui engendre la désindustrialisation, qui engendre la décroissance, qui engendre le chômage, qui engendre la précarité engendre aussi les profits boursiers records.

Ce mythe de la dette est finalement le nouvel argument massue des libéraux sans limite pour organiser l’attaque en règle du capital sur le travail !

Finalement chez PSA le Plan Social Actionnarial est en marche conformément au plan de bataille prévu contre le monde du travail.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • Mougeon Mougeon 13 juillet 2012 06:03

    Et maintenant on fait quoi ?

    Nous affûtons la guillotine, ou nous attendons les prochaines élections ?


    • Arafel Arafel 13 juillet 2012 22:45

      Pour revoter UMPS ?


    • Arafel Arafel 13 juillet 2012 22:48

      Par Famine

      Ne vous inquiétez de rien le mougeon, la CGT est sur le sentier de la guerre 

      Oupsss.........alors les salariés de PSA peuvent se faire du soucis...........


    • manech42 manech42 13 juillet 2012 23:01

      Pour Mougeon


                        Le peuple tentera toujours de trouver un aspect positif aux choses,
                        qui par leur nature, ne sont pas susceptibles de changer.

                                       Staline à Molotov, 1928.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 juillet 2012 02:17

      @ Mougeon


      Si vous posez la question, c’est que vous n’avez pas encore compris. Notre société ne sortira pas vivante de cette crise. ll faut savoir quitter la table. Il faut penser a autre chose. J’ai deja dit que je cesserais d’écrire ici en septembre. Plus assez de lecteurs de bonne foi, trop de taupes et d’agents provocateurs et ce qui peut passer comme message et être compris ne justifie plus l’effort. Ceux qui ont un intérêt a ce que je dis me trouveront facilement sur Google. « Pierre JC Allard » Quand on ne m’y trouvera plus, c’est que la censure aura monté d’un cran et chacun fera pour le mieux avec ce qu’il aura.



      Pierre JC Allard



    • Dzan 16 juillet 2012 10:57

      Que voulez vous qu’elle fasse la CGT, sans syndiqués,
      De plus elle n’est pas la seulle, et Chérèque a déjà la main sur le stylo, pour signer, un accord foireux.
      J’ai payé pour apprendre.


    • lsga lsga 13 juillet 2012 07:27

      Produire des voitures ne sert plus à rien : les gens n’en veulent plus, le pétrole s’épuise, etc. Vous imaginez si les syndicats de fabricants de calèches avaient fait grève pour obtenir des subventions et maintenir en vie artificiellement le secteur ? C’est ça la lutte des classes pour vous ? 


      Ça s’appelle du coorporatisme, et cela n’a rien à voir avec la lutte ouvrière. 

      Il serait préférable de réorienter complètement la production vers ’autre chose’, ayant plus d’avenir. Par exemple (ce n’est qu’un exemple) :

      Comme ce serait beau de voir les syndicats entamer un rapport de force avec l’Etat pour l’obliger à réorienter sa stratégie des transports vers des problématiques écologiques, imposer des changements technologiques, et ainsi réorienter la production des usines française vers l’avenir.

      Mais non, nous, en France, on a des syndicalistes qui se battent pour ’le pouvoir d’achat’...

      • lsga lsga 13 juillet 2012 07:46

        Voilà, ça y en a être discours de gauche :



        vous y en a avoir discours de petits bourgeois corporatistes. 

      • Javascript Javascript 13 juillet 2012 09:40

        Et c’est où dans vos beaux vœux pieux que vous vous inquiétez du sorts des pauvres types qui vont se faire lourder ?

        On verra si un jour vous vous prenez un « plan social » dans la tronche si vous vous préoccuperez de « réorientez la stratégie des transports vers des problèmes écologiques ».

        C’est facile de rêver d’une autre société quand c’est c’est les autres qui souffrent du changement.


      • Croa Croa 13 juillet 2012 11:44

        En fait l’erreur c’est de soutenir le neuf.

        L’automobile fait vivre énormément de gens mais le neuf ne fait plus travailler que des machines automatiques (j’exagère à dessein) lorsqu’elles sont produites en France encore ! 

        Pour soutenir l’emploi il vaut mieux faire durer celles qui sont déjà en circulation quitte à proposer des kits de mise à jour antipollution (ça existe à l’étranger !)


      • lsga lsga 13 juillet 2012 13:24

        du sorts des pauvres types qui vont se faire lourder ?


        Précisément. Là, les syndicats s’apprêtent à ridiculiser tout ces ’pauvres gens’ (quelle expression de curé !). Vous croyez quoi ? Que c’est en faisant des grèves et des manifs que les gens vont se remettre à acheter des voitures ? C’est n’importe quoi.

        Dans le meilleur des cas, les syndicats vont réussir à obtenir une petite aumône du gouvernement et de Peugeot. Les syndicats amènent les salariés de Peugeot dans un conflit qui ne peut avoir qu’une issue humiliante pour eux. Bref : rien de pire pour démobiliser le Salariat et le désespérer de la Lutte des Classes. 

        D’ailleurs : étant donné l’urgence écologique, il n’est certainement pas souhaitable que les gens continuent à s’acheter des bagnoles neuves tous les 5 ans. Au contraire, il faut mettre fin le plus rapidement que possible au règne de la voiture individuelle. 

        Réorienter massivement la production française vers une société écologique est la seule manière de préserver les emplois. Forcez le gouvernement à faire interdire les voitures en centre-ville et à les remplacer par des petits véhicule électriques que seul Peugeot ou Renault fabriquera : vous les conserverez les 8.000 emplois. Mais non, les syndicats sont corporatistes et, comme les banques, ils veulent des milliards fictifs pour maintenir en vie une production inutile. 

        Encore une fois, les questions sont : que produire ? et comment produire ? 
        Quand les pages wikipedia de ces deux concepts fondamentaux du Marxisme seront convenablement traduites en français, peut-être que ce sera le signe que la gauche de ce pays sera enfin de gauche. 

        Pour l’instant, de LO au PS, je ne vois que du corporatisme.


        @Croa
        le neuf ne fait plus travailler que des machines automatiques ?

        Et toi tu te prétends de Gauche c’est ça ???? 
        Remplacer l’ensemble du travail mécanique et répétitif des ouvriers par des machines pour leur permettre d’avoir le temps nécessaire pour s’éduquer et participer à la vie politique : c’est juste un des objectifs fondamentaux du Marxisme...


      • Croa Croa 13 juillet 2012 19:00

        « Et toi tu te prétends de Gauche c’est ça ? »

        Ha non, pas de gauche !  smiley

        Mais encore moins de droite ! smiley

        C’est grâce au clivage séparant le peuple supposé souverain en deux camps artificiels que règne l’oligarchie.


      • lsga lsga 13 juillet 2012 20:19
        @croa
        C’est grâce au clivage séparant le peuple supposé souverain en deux camps artificiels que règne l’oligarchie.

        c’est grâce à des propos crétins dans ce genre là que l’Extrême Droite arrive au pouvoir. 

        je ne porte pas le PS dans mon coeur, mais je vois parfaitement la différence entre la politique de Sarkozy et celle de Hollande. 

        D’un côté, on avait un petit mafieux qui favorisait ses copains, qui baissait les impôts sur les plus riches, qui déremboursait les médicaments, qui augmentait la TVA, tout en passant son temps à stigmatiser les étrangers pour couvrir tout ça ;


        de l’autre, on a un ptit mou qui augmente les impôts sur les plus riches, qui augmente le nombre de postes de profs, qui fait encadrer les loyers, et qui légalise l’homosexualité parentale pour couvrir le fait qu’il va quand même faire de l’austérité. 

        alors certes, je ne prends pas Hollande pour Che Guevara, le jacobinisme de Mélenchon me donne la nausée, mais malgré mes critiques je connais mon camps, et je connais mon ennemi.
        d’un côté :

        de l’autre :

        ça fait une vraie différence. 

      • Arafel Arafel 13 juillet 2012 22:51

        Si les gros syndicats servaient encore les intérêts des salariés, cela se saurait.


      • manech42 manech42 13 juillet 2012 23:06

        Pour lsga


        En attendant continues de prendre tes 5 semaines de congés payés, tu sais, celles qui ont été gagnées de haute lutte par les travailleurs et leurs syndicats .

      • Acid World Acid World 14 juillet 2012 12:14

        L’oligarchie (la haute bourgeoisie) flingue à la fois les intérêts des prolos et des petits bougeois. Regardez tous les petits commerces qui ferment dans les petites villes de campagne. Et le seul parti qui en tient compte est le FN, même si sur d’autres sujets ce parti est trop simpliste et démago.

        Quand à François Hollande, il tire le socialisme vers le bas. Les vrais socialistes sont maintenant à chercher parmi les militants du PCF... Le PS n’est plus qu’une grosse mascarade, et n’a pas moins de casseroles que l’UMP.


      • lsga lsga 14 juillet 2012 14:26

        @manech42


        Je ne remet pas en cause la lutte syndicale, bien au contraire. 
        J’ai parfaitement conscience que je nous devons énormément aux luttes de nos alleux. 

        Je tiens à faire remarquer que les luttes engagées actuellement par les syndicats et l’ « extrême » gauche française s’égarent, et s’égarent selon un schéma classique corporatiste. 

        La lutte des classes, ce n’est pas se battre pour le pouvoir d’achat et des subventions d’État.

        @Acid World

        L’extrême droite n’a jamais rien apporté au salariat, au contraire. 

        Alors que le FdG reçoit le soutient de Chavez, les Lepen eux ont toujours soutenus les dictatures fascistes d’Amérique du Sud.

        Pinochet se prétendait nationaliste aussi, souverainiste. La vérité c’est qu’il a prostitué son pays aux américains. le FN, soit disant nationaliste, a été lui-même créé par les anciens de la Waffen SS et de la Gestapo : ceux qui ont vendus la France aux NAZI. 

        Mélenchon rencontre Chavez, qui s’est battu pour l’indépendance de son pays vis à vis des USA. Marine Lepen, elle, va s’agenouiller devant le T-Party US, eux qui précisément organisent les coups d’état fascistes pseud-nationalistes partout dans le monde. Ne comprend tu pas que le FN est un parti pseudo-nationaliste, qui a prêté allégeance aux USA et à Israël ? 

        Ne doute pas que malgré leurs paroles, les leaders du FN n’hésiteront pas à trahir la France si ils avaient le pouvoir :

      • Dies Irae_ Dies Irae_ 14 juillet 2012 18:07

        bonjour Isga

         

        n’y voyez aucune attaque personnelle, mais je pense que si vous saviez qui a financé Marx pour pondre sa doctrine, Vous lui voueriez certainement moins d admiration....

         


      • jymb 15 juillet 2012 20:51

        Raisonnement pas complètement faux, mais déjà du passé...

        Depuis 10 ans, les acheteurs potentiels (moi le premier) ont été écoeurés du monde auto avec des contraintes absurdes et une répression féroce par un big brother informatique digne des cauchemars d’auteur de SF

        Je n’ai plus aucune envie de pousser la porte d’une concession ! donc je garde ma vielille caisse, polluante ou pas. Et si on m’y oblige , j’achéterais la moins chère, d’où qu’elle vienne

        Quand aux villes elles ont tout faux pour la plupart car n’ont pas anticipé la venue de véhicules légers et non thermiques. Elles ont préféré faire la chasse brute aux 4 roues, se transformer en zone de loisirs pour touristes et oisifs.. mais la France entière ne survivra pas en se tranformant en parc de maison de retraite.

         


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 juillet 2012 08:06

        Mode UMP/Le Figaro : On

        Il faut voir le bon coté des choses. Après l’annonce de Varin l’action du groupe a bondi de quatre points.

        Mode UMP/Le Figaro : Off


        • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 08:50

          Tout entrepreneur est bien content de pouvoir disposer des infrastructures, des services publics et du tissu économique et social mis en place depuis des générations.
          Donc s’il a des droits, il a aussi des devoirs, s’il n’est pas capable de les assumer, il faut l’exproprier et mettre l’entreprise en autogestion :

          http://2ccr.unblog.fr/2011/04/22/je-me-suis-fait-tout-seul/


          • spartacus spartacus 13 juillet 2012 10:58

            Oui et puis comme en Russie, on en fait quoi de l’entrepreneur qui voudra pas, dans un Goulag ? On lui attente un procès « soviétique » ou le revolver sur la tempe le méchant patron avouera ses crimes ?

            Les spoliations soviétiques ont créés juste 20 millions de morts. 

            Ou alors la réforme de la canne à sucre à Cuba, les petits propriétaires en prison politique ?
            Petit pays, juste 170 000 morts. 
            Ou alors la réforme agraire au Cambodge, on les massacre à la kalachnikov ? juste 2 millions de morts.
            Ou alors comme sous Mao en chine, on les met dans des camps de redressement jusqu’a ce qu’ils meurent ? La c’est carrément 60 millions de morts. 

            Mais c’’est certain parce que ce sera auto-géré, on achètera bien plus de voiture, c’est une évidence économique communiste ! Ça marche tellement mieux quand personne et tout le monde est responsable.

          • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 11:51

            esclave, esclave :
            tes delires s’agravent et rien ne pourra te sauver si tu ni met pas un peu du tient...tu repete betement ce que te disent tes maitres, tu alignent les chiffres que l’on te donne, ton servage t’a lobotomise et tu devellope le syndrome du larbin ; l’article que je te joint te fera analyser tes symptomes, en esperant t’aider. A bientot de te lire.
            Avé !

            http://2ccr.unblog.fr/2010/12/22/le-syndrome-du-larbin/


          • spartacus spartacus 13 juillet 2012 12:33

            En fait de répéter, il semble que les liens qui sont a chaque intervention soient juste de la pub pour ton blog et qu’en fait il n’est que de la répétition de propagande communiste écrite par des autres.

            Mais non, il y en a qui ont leur propre libre arbitre et ne vont pas chercher dans la litérature communiste leurs références.






          • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 13:21

            et tes commentaires ne sont pas la pub et de la propagande pour les maitres que tu sert ???


          • spartacus spartacus 13 juillet 2012 13:51

            Le libre arbitre c’est justement de ne pas avoir de Maître à penser

            Le Marxisme comme idéal, ceux qui y ont goûté en sont ou morts ou vaccinés à jamais. 

            Alors t’as acheté une Peugeot l’année dernière ?
            T’es pas un peu responsable camarade de ce qui leur arrive ?!

          • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 15:20

            ah, esclave t’es un comique...
            tu oublie de dire que dans tous les cas, les plus riches passent sous silence la façon dont ils sont devenus riches, et comment s’est construite leur fortune. Balzac disait « derrière chaque fortune il y a un crime », mais plus pragmatiquement à la base de toute fortune, il y a l’exploitation des travailleurs et la confiscation des fruits de leur labeur sous quelque formes que se soit ! Mais de cela on ne parle jamais, on préfère laisser croire aux citoyens que les riches le sont devenus grâce à leur seul mérite....
            C’est ce que l’on appel « l’illusion liberale », voici un article a ce sujet :
            http://2ccr.unblog.fr/2012/05/23/illusion-liberale/


          • spartacus spartacus 13 juillet 2012 16:39
            Encore un copié collé et de la pub pour ton blog.
            Le libre arbitre c’est réponde avec ses mots et sa pensée pas celle des écrits des autres.

            Voici quelques exemples pour devenir riche :
            T’as une idée, tu mets la totalité de ton argent et ton temps dedans, elle décolle tu deviens riche.
            Tu es le premier sur un marché comme celui des télécom, tu deviens riche parce que parti avant.
            Tu écrit un livre, il devient Best seller, t’es riche.
            Tu chantes une jolie chanson, tu deviens une vedette t’es riche.
            Tu es commerçant dans l’âme, tu crée un commerce, une franchise tu deviens riche.
            Tu sens bien l’évolution de la conjoncture, tu empruntes à 5%, tu achètes de l’or au bon moment, tu le revends quand il a quintuplé, tu rembourse et tu es devenu riche.
            T’es cuisinier de talent, tu emprunte pour ouvrir un resto, c’est bon, les clients viennent tu revends tu es devenu riche.
            T’invente la brouette à moteur, elle n’existait pas, le marché décolle, tu deviens riche.
            Tu as besoin de quelque chose que tu ne trouve pas, tu le crée, ça intéresse les autres, tu revends et tu deviens riche.

            C’est peut être pour te déculpabiliser de ne jamais avoir pris de risques que tu voudrai croire que ceux qui sont riches ne sont que des héritiers ?

            Pour devenir « riche » il faut au minimum prendre sa liberté et prendre un risque ou avoir un talent spécifique. 
            C’est certain qu’en temps qu’obligé de l’état, on est prisonnier ; Quand on a goûté aux privilèges difficile de prendre sa liberté, la peur de perdre peut être ? Alors il ne reste que la jalousie ?


          • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 16:54

            mais pour develloper ton idée ?? tu fais quoi ??? Tu creer une entreprise, mais toutes les entreprises sont aidées d’une manière ou d’une autre, directement par les exonérations de charges, les diverses subventions, les crédits d’impôts, les allègements fiscaux, ou indirectement par les conditions favorables que la collectivité crée pour son développement : la formation de ses salariés, les infrastructures et les services publics dont elle peut bénéficier … Une entreprise n’est pas un ovni qui vivrait dans un monde parallèle. Une entreprise vit en interaction étroite avec son environnement économique, social et politique...tu depends des autres que tu le veille ou non !!! Tout seul tu n’est rien !!! Et pour devenir riche tu profites des autres, tu profite du systeme,si tu ne partage pas equitablement avec ceux que tu a utilisé, tu est un parasite, un nuisible...


          • spartacus spartacus 13 juillet 2012 17:23

            Dommage que les réponse il y ai plus de copier collé de de la personne.

            Parfois il faut s’émanciper. se libérer.

            Les exonérations de charges ? En ZFU peut être mais t’es jamais au bon lieu.
            Allègements fiscaux ? T’as le droit au début ...quand la boite ne fait pas de bénéfices. Super !
            Crédit d’impôt ? Impôts recherche uniquement, mais quid des 99% des entreprises non innovantes ?
            Formation des salariés ? Trouve une secrétaire qui a appris depuis la 6eme l’anglais et à Bac +3 est incapable de demander au téléphone les horaires Brighton Londres
            Exonérations de charges ? Sur les bas salaires uniquement.
            Subventions ?,T’es jamais dans la bonne case pour y avoir droit.
            OSEO ? pas assez innovant, obligation de prendre un prêt bancaire débile à coté ou contraites absurde qui tue l’intérêt. Dossiers usine à gaz...Quand t’as la réponse...t’es plus sur le dossier t’es passé à autre chose.
            Et pour devenir riche tu profiterai des autres ? Tu prends les risques, tu prends les responsabilités, tu offres a tes salariés un salaire, une reconnaissance sociale, la possibilité de vivre normalement et dignement, qu’ils se paye un logement une belle voiture. 
            Le salaire ? la moitié part en fumée brûlé par l’état et ses irresponsables protégés. La partie nette est sonnante et trébuchante. Elle correspond au travail donné. Comme dans toute hiérarchie il y a des très bons et moins bons salaires. 

            On peut aujourd’hui partir avec peu. Les coupables c’est ni les entrepreneurs ni les riches mais l’école et l’embrigadement marxiste des profs.
            90% de la population est incapable de lire un bilan et d’en détailler les plus et les moins. A la place ils inculquent « Zola ».
            On vit en économie de marché et les programmes et les profs font des dissertations sur ...Marx ! 
            Difficile de comprendre le monde dans lequel nous vivons si à la sortie de l’école les gens n’ont pas les clés !


          • Robert GIL ROBERT GIL 13 juillet 2012 18:15

            arretes, je vais pleurer !!!


          • altaos 13 juillet 2012 19:16

            spartacus prend ses sources dans les vieilles marmites de la CIA

            fort de celles-ci métamorphosées en certitudes dans un cerveau dénaturé et saturé sans doute à l’issue d’études poussées sur TF1,il vous distille tranquillement son poison à la sauce impérialiste ,sûr de lui,conscient ou non qu’il roule pour le nouvel ordre mondial ;
            NON , il n’y a pas eu 20 MILLIONS DE VICTIMES DU GOULAG.
            20 MILLIONS C’EST LE CHIFFRE DE COMBATANTS SOVIETIQUES TOMBES FACE AU FASCISME DURANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE
            le site northstarcompass.com détaille avec nicolas WERTH les véritables statistiques des victimes du goulag durant l’époque soviétique(victimes pas toutes innocentes )
            quant à la révolution cubaine les chiffres avancés par notre larbin relèvent du grandiose ;
            la réalité est 600 opposants exécutés et 20000 prisonniers politiques jusque dans les années 62 . BATISTA a été beaucoup plus efficace dans son domaine il me semble.
            pour dire que quand on argumente en prenant appui sur des contre vérités historiques,
            on argumente plus,on ment ;et notre larbin de service ferait mieux de récupérer son balluchon
            et d’aller naviguer de l’autre coté de la toile

          • titi 13 juillet 2012 22:18

            « Tu creer une entreprise, mais toutes les entreprises sont aidées d’une manière ou d’une autre, directement par les exonérations de charges, les diverses subventions, les crédits d’impôts, les allègements fiscaux, ou indirectement »

            C’est faux.
            Et bien au contraire. Quand on créé un boite, on se paie pas les premiers mois, on ne vend pas les premiers mois (et on est payer encore plus tard) et driiiiiiinnnnggg, l’Ursaaf vient réclamer la thune au bout de 3 mois d’activité. Alors vous dites pas de salaire pas de charges ? Bah non pas de salaire, charges quand même.

            Racket !!

            Saviez vous que jusqu’il y a quelques année, lorsque vous domiciliez votre entreprise à votre domicile vous deviez personnellement la taxe d’habitation sur l’ensemble (y compris la partie pro), et l’entreprise devait la taxe pro sur l’ensemble (y compris la partie perso)

            Racket !!


          • Arafel Arafel 13 juillet 2012 23:00

            Dire que je n’avais jamais vu le rôle du patronat sous ce angle...j’en viens presque à pleurer sur le sort de ces patrons multi millionnaires..

            Plus sérieusement, il y a encore des couillons pour pleurer sur le sort de ces exploiteurs ?


          • foufouille foufouille 13 juillet 2012 23:27

            titi connait pas l’etude de marche
            ses clients sont magiques


          • lulupipistrelle 14 juillet 2012 00:29

            @ Robert Gil : Tout entrepreneur est bien content de pouvoir disposer des infrastructures, des services publics et du tissu économique et social mis en place depuis des générations.

            Justement non ! N’importe quel pays de l’Est peut faire mieux... parce que le pouvoir local (et quelquefois national) se met en quatre pour vous offrir des infrastructures sur mesure...les salariés sont souvent plus polyvalents, et de toute façon très motivés...
            Vous remarquez que je ’ai même pas besoin de parler du niveau de rémunération... pour expliquer l’attractivité de la délocalisation, ou mieux de la création d’activité ailleurs...


          • spartacus spartacus 15 juillet 2012 10:16

            @robert gil

            Faut pas pleurer, c’est simplement la réalité.
            @ altaos
            Les sources sont nombreuses, notamment « le livre noir du communisme ». Ou « le bolchévisme à la Francaise ». Écrits d’historiens ayant fait la démarche d’ouvrir les archives communistes. 
            Il ne faut pas oublier que le communisme international conscient de ses monstruosités a organisé la « transformation de l’histoire » pour ne pas avoir a répondre des faits.
            @arafel
            les « patrons multi millionnaires » sont en général des dirigeants de SA donc des « salariés multimillionnaires ! » . Un PDG bénéficie de sécu et avantages des salariés.
            Mais il est vrai que si on éploie le mot « salarié multimiliardaire » ça a moins d’impact sur la propagande et les « salariés » ne peuvent être des bouc émissaires dans le communisme.

          • escudo escudo 15 juillet 2012 11:47

            Et toi le spartacus raté, tu écris que des conneries, donc tu restera pauvre et con a la fois... 


          • titi 16 juillet 2012 00:02

            @Foufouille

            « titi connait pas l’etude de marche
            ses clients sont magiques »

            Et vous foufouille racontez nous votre expérience de créateur d’entreprise !

            Votre étude de marché ? Vos clients ?


          • Yvance77 13 juillet 2012 08:50

            Salut,

            Les plus belles ordures sont quand même à trouver du côté de l’UMP. Car celles-ci savaient bel et bien que des plans sociaux étaient dans les tuyaux, et avec la complicité du MERDEF et de sa raclure de cheftaine (que je bafferai soir et matin pour lui apprendre à respecter le citoyen de base) tout a été fait pour reculer le plus possible ces plans afin que la patate chaude brûle les mains des successeurs.

            Copé (celui-là il faudra l’enfermer à vie sans procès) et Bertrand (idem) ont beau jeu dès lors de la ramener devant les caméras.

            Quelle bande de salauds... et cela se nomme faire de la politique. J’ai une haine comme j’ai rarement eu contre ces fossoyeurs du peuple !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès