Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Panne de secteur

Panne de secteur

Hypothèse sociologique sur la chute de l'Occident

On peut se demander si l'esprit d'analyse, l'habitude de la rationalisation et l'obsession de la classification n'ont pas été les raisons fondamentales de la chute de la civilisation occidentale. L'éducation des occidentaux, en effet, met l'accent sur la simplification des problèmes, afin d'en dégager les origines uniques, d'y apposer une grille de lecture, de les inscrire dans des schémas afin d'y apporter des réponses globales. Il est certain qu'une telle approche a permis des planifications politiques à grande échelle de temps et d'espace, toutefois il est permis de douter de sa pertinence dans le monde moderne. Celui-ci, en effet, se caractérise par sa complexité, son intrication, sa multipolarité, et par conséquent, se prête mal aux réductions intellectuelles.

Par exemple, quand j'étais au lycée, j'ai appris des rudiments d'économie, et en particulier, les secteurs économiques. Il y a d'abord le secteur primaire qui produit les matières premières, les mines, les exploitations agricoles. Puis le secteur secondaire, qui transforme ces matières premières en produits exploitables, c'est le domaine de l'industrie. Et enfin, il y a le secteur tertiaire, celui des services, qui regroupe tout le reste, depuis l'activité bancaire jusqu'aux clubs de gym. Et le prof d'histoire, tout fier d'avoir un truc à nous raconter qui fasse sens, nous disait que dans l'histoire, le secteur primaire avait longtemps été prépondérant, avec 80% de paysans au moyen-âge, puis à la révolution industrielle, avec la hausse des rendements agricoles, le secteur secondaire avait pris le relai, induisant l'exode rural. Enfin, à partir du milieu du XXe siècle, le secteur tertiaire avait cru en volume, réduisant les deux premiers secteurs à la portion congrue.

C'est logique, c'est simple et c'est beau, c'est ce genre de chose qui plait aux occidentaux, car ça permet à un décideur politique de dire "excellent, dans l'avenir, les économies avancées reposeront uniquement sur un secteur tertiaire à haute valeur ajoutée, autant laisser les autres activités aux économies du tiers-monde, d'autant qu'elles sont consommatrices de capitaux, qu'elles polluent et que les ouvriers sont des rustres vaguement marxistes qui boivent leur paye" (notez ici que les politiques des pays occidentaux sont généralement issus de la haute bourgeoisie).

Et puis, l'âge aidant et l'expérience des choses s'accumulant, on en vient à faire un peu moins confiance aux arguments d'autorité issus des thèses d'universitaires obscurs qui ne sont jamais sortis de leurs facultés, et un peu plus à son bon sens et à son jugement. Et là on commence à se dire que :
- Comment ça se fait que des pays du tiers-monde comme la Chine ou le Brésil volent au secours de la glorieuse Europe, première économie du monde, avec son mode de vie avancé et durable ? Ça devait pas être l'inverse ?
- Comment ça se fait qu'un pays comme la Grande-Bretagne, qui a jeté sans regret ses usines à la casse pour se couvrir de banques et de compagnies d'assurances selon le modèle prescrit, soit en grande difficulté financière malgré le fait qu'ils ne traînent même pas le boulet de l'euro ?
- Comment ça se fait que l'Allemagne, qui a précieusement conservé ses industries, soit érigé aujourd'hui en modèle ?
- Est-ce que ça sert à quelque chose, au fait, une banque, s'il n'y a aucune économie réelle à financer ? Et comment ça se fait que sur les trois premières banques du monde, deux soient chinoises (la seconde est britannique : la Hong-Kong and Shangai Banking Corporation) ?
- Qu'est-ce qu'on fait de tous ces rustres vaguement marxistes depuis qu'ils n'ont plus de paye à boire ? Merde, qui leur a donné le droit de vote ? Qu'est-ce qu'ils font avec ces fourches ? Qui brûlent-ils en effigie ?
- Et au fait, est-ce que ça existe vraiment, les trois secteurs économiques ? Quel est le con qui a classé dans le même sac les compagnies d'assurance et les vendeurs de merguez à la fête de l'huma ?
- Il y a quelques années, on avait même lancé comme un paquet de lessive la notion d'un "secteur quaternaire" où iraient se réfugier les millions de chômeurs d'un secteur tertiaire en train de mourir à son tour. Ça regroupait les services à la personne. C'est sûr qu'à force de torcher le cul des vieux, on aura vite fait d'éponger la dette.

Quand j'étais petit et que je ne voulais pas manger mes haricots verts, ma maman me disait "mange, en Chine y'a des petits enfants qui meurent de faim". C'était l'époque où la France construisait un navire entièrement en France, avec des industriels et des artisans Français, et elle était si fière qu'elle lui donnait son nom. Aujourd'hui, construire un tel navire serait simplement impossible (même si certains s'acharnent à faire croire l'inverse) : la plupart des fournisseurs ont disparu, le savoir-faire s'est perdu, les brevets sont partis à l'étranger. Et l'Europe va faire la manche à Pekin pour avoir une 'tite rallonge de crédit, histoire de se tenir propre et de finir l'année dans la dignité.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 30 novembre 2011 10:19

    Toute notre prime enfance est baigné de contes à endormir.

    Depuis cela n’a pas beaucoup changé. Ah si, c’est devenu du « Story Stelling » depuis que nos élites envoient leurs enfants aux US, comme les potentats d’Afrique envoient les leurs en France ou en Grande Bretagne.

    Maintenant que je suis grand, j’ai plus de mal à m’endormir.

    A mon avis, la source de nos problèmes est tout simplement la cupidité et son corolaire, la corruption.

    Par exemple :
    Depuis le démantèlements par Mitterrand des freins au LIBRE ECHANGE plus rien n’empêche la recherche du profit maximum au moyen de délocalisations dans des pays à bas coûts sociaux et financiers. Le gain est énorme et l’avantage concurrentiel irrésistible. Les gestionnaires font simplement ce pourquoi ils sont payés, enrichir leurs actionnaires mais pas seulement.

    Comme j’essaie de le montrer dans l’article référencé dessous, les gestionnaires ont aussi tout intérêt en tant qu’individu à utiliser les paradis fiscaux pour s’enrichir personnellement. A coût égaux, ils délocaliseront et je pense que même si cela revenait plus cher, ils le feraient encore.

     http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/des-paradis-aux-enfers-de-la-84586


    • Agor&Acri Agor&Acri 30 novembre 2011 16:07

      Clair, succinct et pertinent.

      Bravo smiley

      Pour ma part, je remonterais volontiers un cran plus haut que vous sur les origines du mal.

      Lorsque vous dites :
      "On peut se demander si l’esprit d’analyse, l’habitude de la rationalisation et l’obsession de la classification n’ont pas été les raisons fondamentales de la chute de la civilisation occidentale.« 

      je rajouterais cette interrogation :
      qui sont ces »élites« qui ont consacré leur énergie et leur pouvoir de persuasion à faire adopter, de gré ou de force, des modes de fonctionnement de la société qui s’appuient sur des process standardisés, des grilles de notation, des »normalisations« appliquées à tous les domaines ???

      Qui sont ces »élites" qui se sont employées à araser les êtres humains afin de les réduire à l’état de variable mathématique, pouvant être intégrée dans un algorithme de globalisation marchande ?

      Nier les ETRES pour ne s’intéresser qu’aux AVOIRS.

      Dans la même veine de dénonciation de ces aberrations,
      je vous invite à lire ce qu’avait écrit, l’année dernière, l’auteur du forum
      LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

      _____________________________

      MESSAGE N° 37 : CHÔMAGE : LE JEU DES CHIFFRES ET DES ETRES

      Cette implosion nous ouvrirait les yeux, nous français, sur le fait qu’on n’a théoriquement pas besoin d’importer des asperges Chinoises ou des plombiers polonais pour répondre aux besoins de la population française et que ce sont ces extravagances encouragées par la mondialisation qui, au final, détruisent nos emplois, notre qualité de vie, notre tissu social et toute l’écologie planétaire.

      .../...

      Le monde ne sera plus bientôt qu’un immense algorithme.
      C’est à peine métaphorique.
      Il y aura ceux qui se tiendront derrière le rideau de chiffres…et ceux qui se veulent « êtres » mais seront de simples numéros, traçables en tout et géo-localisables en permanence.

      Lien : SILENCE DES LOUPS Décryptage
      ________________________________________

      Une suggestion :

      Votre titre est : Hypothèse sociologique sur la chute de l’Occident

      Peut-être pourriez-vous à nouveau mettre à contribution vos talents de rédaction et de synthèse pour poster une suite,
      qui pourrait s’intituler :
      Hypothèse sociologique sur la chute provoquée des Etats-Nations occidentaux
      au profit d’une oligarchie mondialiste apatride.
       smiley


      • xray 30 novembre 2011 17:05


        Un intellectuel, c’est un mec. … Il est capable d’expliquer de long en large, de haut et de travers, comment la machine elle marche ! … Y-a pas de machine. Le mec ! 


        - Dis papa ! C’est bien payé, le métier d’intellectuel ? 

        - Assurément, mon fils ! Dans un monde en pleine accélération face à un mur, le métier de menteur,  c’est ce qui gagne le mieux ! 

        Commentaires interdits 
        http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2011/05/07/le-post-commentaires-interdits.html 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès