Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Paul Wolfowitz fait la guerre au personnel de la Banque mondiale

Paul Wolfowitz fait la guerre au personnel de la Banque mondiale

Un ancien fonctionnaire de la Banque s’ouvre le coeur tout en parlant de ce qui ne va pas en Afrique.

Vers la toute fin d’une entrevue accordée à l’émission Late Night Live du 17 août sur ABC Radio National (disponible en podcast), Robert Calderisi, qui fut notamment Directeur des opérations à la Banque Mondiale pour la zone CEMAC (Cameroun, RCA, Tchad, Guinée Equatoriale, Gabon), n’a pas été tendre envers l’actuel Directeur Paul Wolfowitz. Il lui reproche son manque de confiance envers le personnel de la Banque.

L’entrevue portait sur l’ouvrage de Calderisi, The Trouble with Africa : Why Foreign Aid Isn’t Working. L’animateur demandait à l’auteur ce qu’il pensait de la nomination controversée de Wolfowitz.

Dans sa réponse, Calderisi a laissé transparaître une amertume certaine envers le Directeur de la Banque : « He surrounded himself with people right out of the Pentagone and the rest of the US government and he has treated the staff of the Bank as the ennemy rather than a partner. »

Vivant désormais à Montréal, Calderisi a travaillé plus de trente ans en Afrique, y rencontrant des milliers d’Africains, retirant de toutes ces années un certain nombre de leçons mais aussi de solutions pratiques face au problème endémique d’un système d’aide internationale qui y a englouti en vain des milliards de dollars pendant toutes ces années.

Trois raisons expliquent selon lui cet échec : la culture, la corruption et la complaisance des pays donateurs.

La loyauté familiale et la fatalité sont pour lui deux traits culturels qui nuisent aux Africains qui acceptent trop facilement de se laisser dominer par leurs élites politiques. Ces dernières profitent de cette attitude pour s’enrichir.

Mais Calderisi ne croit pas que la situation soit désespérée, car « at the hearth of an African village or an African family is a tranquility and a resourcefulness and solidarity which is stricking and whichis a resource for turning things around little by little. »

Pour lui, le plus important est de venir à bout de la corruption endémique qui traverse les sociétés africaines depuis le moindre petit commis de l’État, ou de l’entreprise privée, jusqu’au plus haut dirigeant. Il n’est pas rare qu’un Africain soit obligé de donner sous la table plus de la moitié d’un mois de son maigre salaire avant de pouvoir obtenir un document officiel de l’État.

Même les systèmes judiciaires sont corrompus dans la plupart des pays Africains, à l’exception notable de l’Afrique du Sud.

La situation ne peut plus durer. Cela fait à peine trois ans que les Africains sont globalement retournés à leur niveau de revenu des années 1960, et ils doivent cet « exploit » à la hausse des cours du pétrole et du café.

Pendant ce temps, le niveau de revenu en Asie s’est accru 34 fois.

L’aide ne fonctionne réellement que lorsqu’elle supporte des initiatives qui correspondent aux orientations des gouvernements qui la reçoivent, a aussi dit Calderisi. Les quelques fois où des initiatives d’aide internationale ne se sont pas transformées en cul-de-sac sont celles ou le gouvernement du pays concerné y a cru sérieusement.

Pour Calderisi, il faut cesser d’employer l’euphémisme « bonne gouvernance » pour plutôt dire clairement aux gouvernements qu’ils n’auront pas un sou s’ils n’agissent pas dans l’intérêt de la population.

Pas d’aide non plus sans une véritable démocratie et sans un mécanisme de contrôle international de son utilisation là où les gouvernements n’ont pas encore démontrer leur capacité de contrôler eux-mêmes leurs dépenses publiques.

Dans son ouvrage, Calderisi donne l’exemple du Ghana, de la Tanzanie, du Mozembique et du Mali comme gouvernements qui vont dans la bonne direction.

Il faut cesser d’être indulgent envers les gouvernements africains là où les dirigeants profitent personnellement de cette indulgence tout en maintenant leur pays dans la pauvreté.

Si Calderisi n’a pas ménagé Wolfowitz, il lui reconnaît au moins la volonté de lutter sérieusement contre la corruption.

Ce que l’on retient de cette entrevue, c’est que le comportement de Wolfowitz est loin d’être le problème numéro un d’une Afrique qui doit en finir elle-même, une fois pour toute, avec ses démons.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (114 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • T3RPR[] (---.---.83.92) 21 août 2006 11:56

    WKJO WHO ???

    http://www.whokilledjohnoneill.com/

    regardez ce tout nouveau film qui je ne pense ne sera pas si hors sujet que certains pourront le croire je vous l assure !

    film et quéstion tres intéressante ;)


    • gerardlionel (---.---.83.246) 21 août 2006 13:47

      Je ne doute pas des responsabilites des africains dans leur marasme, mais quid des responsabilités du système colonial qui à bouleversé ce continent dans le passé, quid du système capitaliste global qui ruine les petits producteurs de coton par exemple, quid des puissances comme la France qui ont entretenus les dictateurs....

      Wolfowitz pas plus que quiconque ne réussira, tant que les racines du mal corruption, pillage, neo-colonialisme et manque de respect subsisteront !


      • Cool Mel (---.---.122.97) 21 août 2006 17:32

        « ...mais quid des responsabilités du système colonial qui à bouleversé ce continent dans le passé... »

        Arrête tes conenries, quand les Européens sont arrivés en Afrique, les Africains en étaient à l’âge du bronze. Et le principal boulversement introduit par les Blancs a été la fin des guerres tribales qui ravageaient le continent 365 jours par an, voire 366.

        Maintenant, si tu tiens absolument à te sentir coupable, personne ne t’empêche de donner la moitié, les deux tiers ou les trois quarts de tes revenus.

        P.S. - Actuellement, tu donnes combien ?


      • (---.---.252.147) 21 août 2006 18:14

        hé cool mel, si les Africains auraient été une civilisation aussi developpées que le votre,dans le temps, ils ne seront jamais été massacrés, humiliés, pris en esclave et n’auront jamais laisser voler leurs richesses naturelles par toi. ça se trouve que toi l’hommme blanc cool mel serait entrain de fouiller dans la poubelle pour te procurer à manger.


      • Cool Mel (---.---.122.97) 21 août 2006 19:42

        Je ne te le fais pas dire... Très mal, mais dire quand même.

        J’imagine que tu es un partisan du darwinisme social...


      • gerardlionel (---.---.83.246) 21 août 2006 20:02

        cool mel, quelle véhémence, cool mec ! J’eesaye d’imaginer que les cultures qui existaient en afrique au début du colonialisme occidental étaient des cultures de l’oralité et que ni toi ni moi ne savons exactement ce que cela veut dire !

        Que des groupes tribaux se soit livrés à des guerres quoi de plus normal comme chaque civilisation, comme en Europe ! Je ne me sens pas coupable, je ne donne rien, je cherche à comprendre et suggère des arguments !

        J’imagine que tu connais trés bien l’histoire et les civilisations de l’Afrique pour suggerer ce type d’arguments ?§


      • Cool Mel (---.---.122.97) 21 août 2006 20:42

        « ...je cherche à comprendre et suggère des arguments ! »

        Et bien il faudrait voir à en trouver d’autres que ceux qui plongent nos ethnomasochistes dans de délicieuses affres repentatoires*. D’autant plus qu’à force d’être ressassés, ils en deviennent lassants, et pas plus acceptables pour autant.

        * cf Le Sanglot de l’homme blanc, Pascal Bruckner, Seuil, 1983 (c’est dire si c’est du réchauffé, pour ceux qui suivent la marche des idées).


      • (---.---.49.115) 21 août 2006 21:33

        on peut faire un tour par LA ou ecouter une émission sur le sujet par ICI


      • lechti-du95 (---.---.169.198) 22 octobre 2006 01:39

        Toi il faudrais que tu commence par relire l’histoire. En parlant de connerie, je pense que tu en fait une belle. Quelle belle vision de notre histoire coloniale !!!. Commence par lire le fameux « code noir » (Il a été promulgué en 1685. Aboli par la Convention en 1794, l’esclavage fut rétabli en 1802 par Bonaparte et les dispositions du Code noir furent intégrées au Code civil en 1803 : ref :http://rebellyon.info/article1508.html). Alors si c’est de cela que tu veux parler, allons-y. Et pendant qu’on y est vas voir ce nouveau film « BAMAKO » qui est un trés beau résumé de ce qu’il faut savoir sur la banque mondiale et l’Afrique. bonne relecture de l’histoire


      • Daniel Milan (---.---.2.58) 22 octobre 2006 01:56

        Wolfowitz, est-ce un Américain d’origine inuit ?


      • Carole Papini (---.---.100.143) 21 août 2006 16:32

        Il y a beaucoup à dire sur Paul Wolfowitz et sa présence à la Banque Mondiale. Et sa présence sur d’autres fronts également. En fait il est omniprésent. Et meme Homni Vore.

        Plus d’info sur :

        Mariereinedefrance.s-k-y-w-a-l-k-e-r-s.com

        Il faut faire la guerre à Paul Wolfowitz. Et extirper le mal à la racine. Un autre monde est possible.


        • demian au sud-est-nord-ouest (---.---.227.180) 21 août 2006 17:22

          un sioniste au sommet de la banque mondiale ? mon dieu ( si j ose m exprimer ainsi ) mais c est une image d epinal , un fantasme judeophobe !!^^ dites les mecs , je trouve toujours pas les caricatures...on nous cache tout


          • Justice (---.---.29.215) 21 août 2006 18:09

            le sionisme n’a rien à voir avec la judeophobie

            dés que l’on dit qu’on est contre le sionisme, les juifs hurlent à l’antisemitisme en pretextant que si on est contre le sionisme on est contre l’existence d’israel.

            FAUX FAUX FAUX

            le sionisme est un projet politique raciste et xenophobe qui avait pour objectif premier la creation d’un etat juif.

            ISRAEL EXISTE DONC LE SIONISME N’A PLUS LIEU D’ETRE

            arretez votre pornographie memorielle.

            bienvenue dans un monde ou on crache sur les prophetes, les papes et les religions en toute liberté et ou la critique envers israel, le sionisme et les juifs est interdite.

            JE LE REECRIT « LE SIONISME N’A PLUS LIEU D’ETRE DEPUIS LA CREATION D’ISRAEL »

            SI C’EST CA ETRE ANTISEMITE ALORS J’EN SUIS FIERE !!!

            PAR LES TEMPS QUI COURENT C’EST MEME RASSURANT.


            • demian au sud-est-nord-ouest (---.---.227.180) 21 août 2006 18:21

              quote :

              bienvenue dans un monde ou on crache sur les prophetes, les papes et les religions en toute liberté

              c est exactement a quoi je passe le plus clair de mon temps

              le peuple devrait pendre toutes ces crapules religieuses de quelque culture qu elles soient.

              un croyant est un lobotomisé qui traverse l existence sous perfusion d haldol. l etat n a pas a entretenir ces laveurs de « cerveaux »^^ que les croyants paient pour les escrocs s ils en ont tant besoin !


              • Yann (---.---.186.72) 21 août 2006 18:40

                demian vous faites preuve d’anticléricalisme primaire. Vous auriez dû naitre en 1905, lorsque des bâtards incultes crachaient sur leurs propres dépouilles. Moi ce qui m’inquiète en premier lieu c’est la banque Européenne dirigé par un socialiste « Français » dont le but avoué est de voler notre argent au plus grand profit d’ont ne sait trop qui.


                • zed (---.---.228.103) 21 août 2006 21:31

                  Yann, ne serait-ce pas vous le « batard inculte » ? D’une, Jules Ferry et les hussards noirs de la république avaient peut etre bien des défauts mais pas celui de l’inculture. De deux, s’ériger contre les faiseurs de pensées moyennageuses tels l’eglise catholique, les diverses sectes et autres mollahs rétrogrades est un acte de libre pensée et de courage dans n’importe quelle société et époque. Enfin, depuis quand Trichet est socialiste ? Ce monsieur a été nommé en septembre 1993 gouverneur de la banque de France sur décision d’un 1er ministre, Balladur, dont il avait été directeur de cabinet en 1986 et qui est tout sauf socialiste ou social quelque chose. Si il faut fustiger un social traitre qui prone la gouvernance du grand capital et l’exploitation des plus petits par les plus gros, c’est Pascal Lamy qu’il faut blamer à la tête de l OMC.


                • www.jean-brice.fr (---.---.17.109) 21 août 2006 20:41

                  Le vrai problème entre pays riches et pauvres est une REPARTITION DE CAPITAUX : au temps de l’ETALON/OR, les pays riches INVESTISSAIENT dans les pays pauvres, même si c’était d’une façon impériale ou coloniale comme on veut. Actuellement, tous les capitaux ou la majorité (80%) vont aux USA pour équilibrer la balance des paiement de de ce pays : c’est un système parfaitement PREDATEUR que seule la puissance des médias anglo-saxons ont réussi à maintenir. IL faudra qu’un jour cela change : la seule méthode est celle du maître de l’école économique FRANCAISE c’est à dire Jacques RUEFF que les anglo-saxons admirent et redoutent ...


                  • justice (---.---.29.215) 22 août 2006 01:57

                    Demian ne cites pas que ce qui t’arranges pour faire ta reponse empoisonnée...

                    tu aurais du te casser les doigts ce matin.

                    Le vrai probleme entre pays riches et pauvres c’est que les pays riches ont volés toutes les richesses des pays qui sont pauvres actuellement.

                    Vous allez me dire « mais non ce sont les gouvernements de ces pays qui sont des voleurs » alors que ces memes gouvernements ont étés mis en place par les pays riches.

                    mais bon ca personne ne veut le savoir...

                    c’est comme pour l’esclavage, on ne veut pas en parler car les pays coupables ne veulent pas payer les frais...

                    il s’en suivrait une enquete et beaucoup de famille trés trés riche seraient ruinées...

                    quand on sait qui gouvernent ce monde (des banquiers) on a bien compris à quoi s’en tenir.


                    • Michel Monette 22 août 2006 02:15

                      Merci IP:xxx.x14.49.115 pour les liens.

                      Il est important de bien connaître le passé pour comprendre le présent. Au Québec, nous étions aussi plutôt dociles envers les possédants jusqu’au milieu du 20e siècle. Puis nous en avons eu assez. Il y a eu bien sûr les précurseurs, ceux qui ont commencé à dénoncé une situation injuste et à en secouer les fondements, il y a eu la scolarisation massive. Ce n’est surtout pas l’étranger qui nous a dit quoi faire et comment le faire.

                      Voilà, selon moi, ce qui va changer les choses en Afrique. Des précurseurs qui montrent la voie du changement et une scolarisation massive qui va permettre aux Africains de faire leurs propres choix dans tous les domaines de la vie, aussi bien la santé que l’économie, l’écologie, etc.

                      Ne pas renoncer à se souvenir, mais renoncer à s’accrocher au passé.

                      Quand à l’attitude de Monsieur Wolfowitz, il semble qu’il a une propension à se faire des ennemis qui devrait, souhaitons-le, écourter son séjour à la Banque Mondiale. Ce qui ne veut surtout pas dire que le personnel de la Banque ne mérite pas de se faire brasser. Tant d’échecs sur une si longue période...


                    • justice (---.---.29.215) 22 août 2006 02:59

                      pensez vous serieusement que les pays riches vont laissez l’afrique scolarisé massivement ses enfants ???

                      les puissances crées des conflits en afrique pour que ce continent ne se developpe pas.

                      s’ils se developpent alors dans ce cas ils recupereront leurs biens ou plutot les profits qui ont étés fait avec et ce ne serait pas plus mal.

                      mais c’est bien utopique et les pays ne laisseront jamais cela se faire.

                      je sors du contexte de cet article désolé mais ca me demangeait.


                    • Michel Monette 22 août 2006 03:24

                      Avez-vous vu /video.google.ca/videoplay?docid=8859891538096241080&q=Ethics+and+Eloquence+in+Journalism" />MAHATMA - Life of Gandhi ? Les Africains n’ont pas à demander la permission à qui que ce soit.


                    • Makiavel (---.---.63.144) 22 août 2006 07:09

                      « Des précurseurs qui montrent la voie du changement et une scolarisation massive qui va permettre aux Africains de faire leurs propres choix dans tous les domaines de la vie, aussi bien la santé que l’économie, l’écologie, etc. »

                      Il vous faut arrêter de rêver, M. Monette. Ils sont où vos précurseurs ? Et, depuis quarante ans, ils sont où les précurseurs de vos précurseurs ? Dès que les Africains tentent de prendre les choses en main, le continent part à vau l’au.

                      Le Zimbabwe était un pays prospère, jusqu’au moment où le précurseur Mugabe a décidé de chasser les agriculteurs blancs pour distribuer les terres à ces affidés zimbabwéens. En deux ans, le pays a été conduit au bord de la banqueroute.

                      En outre, vos références sont totalement irréalistes. Comme si les pays africains avaient quelque chose en commun avec le Québec, comme si les Africains avaient quelque chose à voir avec Gandhi et les Indiens.

                      Africains sont Africains, avec ce que cela implique, au-delà de leurs différences, de nonchalance, de fatalisme et d’imprévoyance. Ce n’est pas en niant les spécificités des Africains qu’on leur fournira les solutions dont ils ont besoin.

                      Quand on pense que des imbéciles internationaux osent écrire : « Pas d’aide non plus sans une véritable démocratie et sans un mécanisme de contrôle international de son utilisation... », on se demande où ils sont allés chercher que la démocratie correspond aux structures mentales des Africains ?

                      La démocratie n’est pas arrivée par hasard en Europe. Les Athéniens l’ont l’inventée, de nombreuses tribus, et pas seulement germaniques, la pratiquaient spontanément, depuis des temps immémoriaux. Mais même cette antique tradition ne l’a pas empêchée de dégénérer en partitocratie.

                      Comme le disait Bernard Lugan, il y a au moins vingt ans : il faut cesser de considérer les Africains comme des Blancs pauvres à la peau foncée.

                      Il serait, au contraire, grand temps de reconnaître leur identité culturelle propre plutôt que de vouloir leur imposer des formules qui ont fonctionné avec des peuples qui n’ont rien en commun avec les Africains, sur quelque plan que ce soit (économique, environnemental, culturel, mental, spirituel).


                    • (---.---.55.24) 22 août 2006 10:40

                      par Makiavel (IP:xxx.x26.63.144) le 22 août 2006 à 07H09 « Des précurseurs qui montrent la voie du changement et une scolarisation massive qui va permettre aux Africains de faire leurs propres choix dans tous les domaines de la vie, aussi bien la santé que l’économie, l’écologie, etc. »

                      Il vous faut arrêter de rêver, M.Monette. Ils sont où vos précurseurs ? Et, depuis quarante ans, ils sont où les précurseurs de vos précurseurs ? Dès que les Africains tentent de prendre les choses en main, le continent part à vau l’au. Que savez vous de l’histoire de l’afrique à part cette phrase bidon ? rien ! la preuve ! Pour justifier votre ignorance, vous nous pondez une phrase pour masquer le vide sidéral de votre cerveau sur le sujet.

                      Le Zimbabwe était un pays prospère, jusqu’au moment où le précurseur Mugabe a décidé de chasser les agriculteurs blancs pour distribuer les terres à ces affidés zimbabwéens. En deux ans, le pays a été conduit au bord de la banqueroute.

                      lol, et on va pleurer ! non mais, il a bien fait Mugabé de foutre ces blancs racistes ( peut être en étiez vous) qui ont confisqué avec le plus d’atrocités ( mais ça c’est votre spécialité à vous le peuple le plus civilisé) possibles ces terres aux précédents habitants de l’endroit ! Terres fertiles par ailleurs et bien rentables !

                      Encore une fois, on voit poindre dans votre raisonnement, la mission civilisatrice du blanc qui ne veut que du bien à l’africain. PARTOUT OU VOUS PASSEZ, VOUS DETRUISEZ TOUT mais enfin, s’il vous plait à crier misère sur le dos des chtis nafricains qui vous nourrissent et ont instruits vos rustres ancètres ! smiley

                      Cependant, on peut voir ici, les manoeuvres dont les nations « civilisées » font preuve pour aider les pauvres pays africains !

                      En outre, vos références sont totalement irréalistes. Comme si les pays africains avaient quelque chose en commun avec le Québec, comme si les Africains avaient quelque chose à voir avec Gandhi et les Indiens. A part vous nourrir et vous envoyer votre pétrole ou payer les dettes de la France, rassurez vous, on ne sait rien faire. smiley

                      Africains sont Africains, avec ce que cela implique, au-delà de leurs différences, de nonchalance, de fatalisme et d’imprévoyance. Ce n’est pas en niant les spécificités des Africains qu’on leur fournira les solutions dont ils ont besoin. Qui êtes vous pour parler sur l’afrique et les africains ? vous vous prenez pour qui ? qui vous a demandé quoi ? vous vous rappelez quand les blancs sont partis en courant de Côte d’ivoire en 2004, la majorité y est retourné s’installer tels des mouches qui sautent sur du beurre ! alors hein ! si vous avez envie de prendre vos rêves pour la réalité qu’à cela ne tienne ! mais ceux qui sont aidés dans l’affaire, c’est les blancs ! il suffit de regarder le docu certes controversé du cauchemer de darwin pour voir comment vous vous y prennez !

                      Quand on pense que des imbéciles internationaux osent écrire : « Pas d’aide non plus sans une véritable démocratie et sans un mécanisme de contrôle international de son utilisation... », on se demande où ils sont allés chercher que la démocratie correspond aux structures mentales des Africains ? pffff ! ils sont comme vous ! des racistes pures et débiles qui parlent sur ce qui ne savent ! Demander leur combien d’argent ils prennent à l’afrique et mettent sur leurs comptes offshore ! où sont passées les comptes de mobutu à sa mort ! alors, je vais dire un gros mot mais franchement M E R D E ! L’afrique ne vous demande rien, au contraire, VOUS LUI DEVEZ T O U T !

                      La démocratie n’est pas arrivée par hasard en Europe. Les Athéniens l’ont l’inventée, de nombreuses tribus, et pas seulement germaniques, la pratiquaient spontanément, depuis des temps immémoriaux. Mais même cette antique tradition ne l’a pas empêchée de dégénérer en partitocratie. excuses, ducon ! mais la culture judéo-chrétienne n’est qu’une pâle copie des différentes civilisations qui ont jalonnées l’afrique ! Que cela vous plaise ou non ! Vivez dans votre bulle allememande si vous voulez, mais laissez l’afrique en dehors !

                      Comme le disait Bernard Lugan, il y a au moins vingt ans : il faut cesser de considérer les Africains comme des Blancs pauvres à la peau foncée. c’est toujours VOUS qui savez qualifier les gens ! toujours vous qui savez ce qu’ils sont ce qu’ils ne sont pas ! Toujours vous qui classé qui en humain qui en non humain ! J’espère que de plus en plus d’africains comprendront qu’ils n’ont aucune estime à attendre du blanc ! Vous n’en avez aucune pour vous ! vous n’avez que de la haine ! haine que vous semez partout où vous passez ! là ou vous mettez les pieds, il n’y a que malheurs et désolations, injustices, guerres, génocides !

                      A peine 10% de gens de la race humaine ( ma parole, ils utilisent l’expression « race humaine » dès que ça les arrangent) qui fout la merde sur la planète !

                      Il serait, au contraire, grand temps de reconnaître leur identité culturelle propre plutôt que de vouloir leur imposer des formules qui ont fonctionné avec des peuples qui n’ont rien en commun avec les Africains, sur quelque plan que ce soit (économique, environnemental, culturel, mental, spirituel). comme si on vous attend ! Ne pensez quand même pas que tous les africians sont comme le fils Eyademema installé de force au Togo avec le sang des insurgés abbatu avec des balles bien françaises et des renforts apportés à cette dictature !


                    • Makiavel (---.---.63.144) 22 août 2006 11:13

                      « ...le fils Eyademema installé de force au Togo avec le sang des insurgés abbatu avec des balles bien françaises et des renforts apportés à cette dictature ! »

                      Poil à la tenture !

                      *mdr* de chez *mdr*


                    • Michel Monette 22 août 2006 13:41

                      Je crois que vous tordez un petit peu l’histoire là. Quand vous nous dites de cesser de nous occuper de l’Afrique, vous avez en partie raison. Cependant, nul être humain, où qu’il vive dans le monde, ne doit cesser de s’occuper du respect des droits de l’homme. Au-delà de cela, bottez le c... aux profiteurs !


                    • Michel Monette 22 août 2006 13:43

                      Mon commentaire s’adressait à IP:xxx.x14.55.24


                    • (---.---.229.120) 22 août 2006 16:06

                      écoutez un peu de reconnaissance cher monsieur ! vous n’avez pas l’air très clair non plus dans vos idées ! ça fait deux fois que je contredis vos intervenants sur des réponses suintant le racisme néo colonial ! Réponses auxquelles vous n’avez pas répondus quand on regarde l’heure de vos réponses !

                      avant de venir me dire ce que je dois répondre, demandez vous au moins pourquoi je dis tel truc ! ou alors, vous êtes sur la même lançée et je n’ai rien à faire ici.

                      j’ai vu le post de machiavel plus bas auquel, je n’ai pas daigné vouloir répondre ! Perte de temps !

                      j’ignorais que je retrouverais une de ces remarques chez vous :

                      pour la peine je vous recommande donc ce livre !


                    • Michel Monette 23 août 2006 00:42

                      On pourrait essayer de se comprendre ? Moi je ne demande pas mieux. Quant à la suite dans les commentaires, il n’est pas facile de s’y retrouver quand il n’y a pas de pseudo et un décalage horaire entre Paris et Québec qui fait que je suis de retour chez moi en fin de journée quand il est minuit à Paris.


                    • Zurgo (---.---.135.33) 24 août 2006 17:04

                      #1 : « Le vrai probleme entre pays riches et pauvres c’est que les pays riches ont volés toutes les richesses des pays qui sont pauvres actuellement. »

                      >> Justice, en toute honnêteté, et avec tout le respect que l’on doit à l’histoire, ne pensez-vous pas être caricatural(e) ? Vous devriez vous méfier de ce genre d’assertions faciles. La « vérité » est bien plus complexe que cela. smiley

                      #2 « C’est comme pour l’esclavage, on ne veut pas en parler car les pays coupables ne veulent pas payer les frais... »

                      >> Les pays, les ethnies et les hommes.. et il y en a à mon avis beaucoup plus que vous ne le pensez. L’esclavage est malheureusement un phénomène que l’on retrouve un peu partout sur la planète, et à toutes les époques. Je ne vous laisserai donc pas sous-entendre qu’il y a de « bons » pays d’un côté et des « mauvais » de l’autre. Une fois de plus, tout cela est trop simpliste ! smiley

                      Quand à M. Wolfowitz.. même s’il me semble raisonnable de froncer les sourcils en le voyant au poste qu’il occupe, il me semble plus sage, avant de le brûler en place publique, d’attendre de mesurer son action et de le juger sur ses résultats.

                      Pour finir et pour illuster la phrase ci-dessus, une belle citation d’un grand démocrate (rire) : « Peu importe qu’un chat soit blanc ou noir, pourvu qu’il attrape les souris » / Den Xiaoping. smiley


                    • Michel Monette 25 août 2006 02:21

                      Un bon complément produit par la BBC dont je recommande fortement l’écoute : Sierra Leone. The frontier between Africa’s past and future.


                    • qsb (---.---.4.52) 22 août 2006 03:31

                      « Ce que l’on retient de cette entrevue, c’est que le comportement de Wolfowitz est loin d’être le problème numéro un d’une Afrique qui doit en finir elle-même, une fois pour toute, avec ses démons. »

                      je trouve que c’est un peu l’oeuf et la poule... l’article finissant déjà à l’opposé de là où il a alléché, il ne peut pas se contenter de conclure sur une assertion un brin amnésique sur la simple question du colonialisme : comment pourrait-on reprocher à l’Afrique de ne pas « coller » à notre vision du monde ? (notre = la nôtre en majorité en cet endroit = un environ maigre 10% de la race humaine, dans toute sa diversité peuplant cette terre)

                      c’est désagréablement con de se retrouver avec une phrase pareille après un tel article... comme quand on se rend compte que Lestac a pompé sur Fitou, et qu’au final, on ne sait pas à qui mettre la mauvaise note...


                      • Michel Monette 22 août 2006 04:06

                        Allons-nous évoquer le colonialisme jusqu’à la fin des temps ? À force de fréquenter les cimetières, on finit par croire les croquemorts pour qui toute initiative ne peut que s’éteindre.


                      • Makiavel (---.---.63.144) 22 août 2006 11:12

                        « Le vrai probleme entre pays riches et pauvres c’est que les pays riches ont volés toutes les richesses des pays qui sont pauvres actuellement. », rabâche Justice.

                        De toute façon comme ils ne sauraient pas de quoi en faire, ce n’est pas vraiment du vol.

                        C’est une chose d’avoir du pétrole, c’en est une autre d’inventer le moteur à explosion. Chercher où est le mérite...

                        Comme quoi Justice parle pour ne rien dire. D’autant plus que si un jour - que j’espère proche, très proche - où on n’aura plus besoin de leurs richesses, ils seront infiniment plus dans la merde encore, que maintenant.


                        • nico (---.---.55.253) 22 août 2006 12:49

                          « C’est une chose d’avoir du pétrole, c’en est une autre d’inventer le moteur à explosion. Chercher où est le mérite... » T’inquiètes, y’en a pa beaucoup de plus con que toi..

                          « Le vrai probleme entre pays riches et pauvres c’est que les pays riches ont volés toutes les richesses des pays qui sont pauvres actuellement. » Et vous croyez que c’est différent maintenant... ça a pris d’autres formes... (la banque mondiale en est un outil parfait) plus « diplomatiques »... Corruption à l’aide au developpement, extraction des ressources par de grandes multinationales qui ne sont pas choquées de faire d’énormes bénéfices au nez des gens qui boivent l’eau polluée par l’usine (et qui crève de faim aussi). Et quand les déchets d’extraction sont répendus sur les rizières... mais c’est pas grave, le riz asiatique est moins cher.. (et faut bien écouler la surproduction de l’agriculture subventionnée occidentale) (http://video.google.com/videoplay?docid=4584572542018047702) Peut-être que si on laissait tranquile cette afrique en évitant de dégommer systématiquement les dirigeants qui veulent faire avancer les choses...


                        • Emile Red (---.---.212.51) 22 août 2006 12:20

                          Dommage M.Monette que vous n’ayez fait un petit laïus sur les origines politiques de Paul Wolfowitz, et son adhésion aux théories Straussiennes.

                          Cet homme est un des pires des faucons americains, tant et su bien que Bush l’a nommé à la banque mondiale pour l’écarter du pouvoir.

                          Il fut à l’origine de la première guerre du golf, et l’instigateur des preuves contre Saddam pour la seconde.

                          Suivant les préceptes de son maître Strauss, toute sa politique est basée sur la création de tensions martiales afin d’en tirer les bénéfices et d’obtenir la main mise sur les institutions et les ressources des pays belligérants.

                          Il y a de fortes raisons pour croire que les évènements actuels au Darfour lui soient partiellement imputables, en effet la pression de ceux-ci sur le Tchad voisin viennent à point nommé pour déstabiliser le gouvernement (pro-Soudanais) qui se refuse à suivre les injonctions de la banque mondiale concernant les royalties du pétrole.

                          Le but inavoué serait aussi de prendre le contrôle du Soudan par le MLS (armé par les USA) afin de le faire entrer dans le giron américain, toujours pour des raisons pétrolifaires, c’est d’ailleurs le congrés US qui a le premier parlé de « génocide », au grand bonheur du MLS.


                          • (---.---.55.24) 22 août 2006 12:49

                            c’est en partie vrai ce que vous dites !

                            moi j’aurais insisté sur les génocides actuels des populations noires du Dafour, de civilisations ancestrales très nobles !

                            Tout ça pour du pétrole ! L’afrique n’a pas fini de payer le prix le lourd, celui du sang, pour le developpement des gens qui profite d’elle !


                          • Emile Red (---.---.212.51) 22 août 2006 13:08

                            Il faut démonter le mythe du génocide islamique au Darfour, sachant que les premières victimes des « milices djandjaouid » sont les Fours musulmans.


                          • (---.---.229.120) 22 août 2006 15:59

                            hé non ! vous colportez des histoires bien jolies ! Le but est de détruire les populations noires Koush à forte valeurs traditionnelles et qui ne sont pas pour un sous mulsumanes ! en fait l’autre magrheb avance à grand pas quoi !


                          • ZEN etienne celmar 24 août 2006 11:51

                            @Emile Red

                            Enfin , tu entres dans le vif du sujet...


                          • Justice (---.---.42.88) 22 août 2006 17:06

                            Makiavel...

                            je me demande si tu marches à quatres pattes.

                            Faut il rappeler que les egyptiens etait un peuple noir.

                            ca aurait fait trop de mal aux coeurs des « blancs » d’avouer cela, migraine sur migraine je dirais.

                            pour ce qui concerne votre gueguerre au darfour

                            UNE SEULE QUESTION...

                            QUI LES ARMENT ???

                            alors arretons un peu ce cirque des musulmans pas musulmans...

                            c’est la france, la chine et les usa qui se battent la bas... pas les koush et les fours

                            le genocide au rwanda, nous savons trés bien que c’est la france qui a fournit les machettes, mais qui va se risquer à le dire...

                            Wolfowitz j’ai qu’une question pour lui

                            Est ce qu’il pense qu’il sera mort quand l’affaire du WTC eclatera ?

                            je ne pense pas lol

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès