Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pétroplus peut et doit vivre !

Pétroplus peut et doit vivre !

C'est la peine qui domine encore ce matin. de la peine face à ce qui apparait comme une injustice, de la peine en voyant hier les larmes poindre dans les yeux de ces hommes courageux, de la peine devant toutes ses têtes baissées à l'annonce de la sentence qui résonne comme un coup de tonnerre : Liquidation dans les deux mois avec un ultime sursis le 5 novembre.

Hier encore, Rien ne laissait présager cela. Rien ne justifie cela, car enfin, cette entreprise fonctionne et fait des profits (10 millions en août, 8 millions en septembre). Cette raffinerie est essentielle pour la France qui doit importé des milliers de barils raffinés depuis l'étranger pour répondre aux besoins. Et la “solution” industrielle existe bel et bien, NetOil est un vrai repreneur dont le dossier a été reconnu valable par l'intersyndicale, elle est viable. Mais d'autres ne l'entendent pas ainsi. Il y a une entente manifeste entre les financiers (aucune banque n'accepté d'ouvrir un compte en France à NetOil) et des pétroliers qui n’aiment ni la concurrence, ni les hommes et encore moins leur pays et qui ne visent que les maxiprofits à venir. Quant aux tribunaux de commerce, on peut légitimement s'interroger sur leur compétence à traiter un dossier d'une telle importance stratégique pour notre pays.

C'est donc au niveau politique que tout doit se décider maintenant. Pendant six mois de campagne depuis l'historique discours du Bourget, nous avons dénoncé sans relâche la financiarisation à outrance et les dérives du capitalisme. Nous voici donc au pied du mur. Le maintien de l’activité à Petit-Couronne doit constituer un symbole majeur de la volonté de résister à l’hémorragie industrielle du pays. Il est donc indispensable que l'Etat intervienne directement à partir du moment où aucune reprise n’a été retenue. Il convient donc de procéder à la nationalisation de cette raffinerie ." Il faut désormais instaurer par la loi ou par d'autres voies juridiques, une clause de sauvegarde de l'activité dans certains cas où l'arrêt de l'entreprise rend improbable le maintien de ce genre d'industrie sue le territoire régional, voir national" déclare Emmanuel Maurel, candidat au poste de premier secrétaire du parti socialiste. Il a reçu le soutien de Marie-Noëlle Lienemann : "Il faut envisager la natinalisation immédiate, fut-elle transitoire, afin de sauvegarder l'emploi et l'outil, engager sa modernisation et structurer la filière"

En attendant la création de la banque Publique d’Investissement, le Fond Stratégique d’Investissement doit intervenir rapidement. La somme à mobiliser immédiatement est très inférieure à l’avantages fiscaux octroyés aux patrons " pigeons ".

Pétroplus peut et doit vivre !

Olivier MOURET


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 17 octobre 2012 10:10

    les capacités de raffinage de la France sont exédentaires , s’il y a déséquilibre , c’est uniquement parce que la France doit importer du gazole car elle est la seule avec la Belgique à avoir un parc à +50% véhicules diesel et exporte du SP95 en surplus .


    • jaja jaja 17 octobre 2012 10:14

      C’est Shell et ses milliards de profit qui est responsable de cette situation. En se débarrassant de sa raffinerie de Petit-Couronne à bas prix Shell savait bien que Pétroplus ça ne durerait pas longtemps...

      Les salariés du pétrole aidés de la population, les syndicalistes tous autour des Petroplus peuvent paralyser l’approvisionnement en pétrole comme ils l’avaient fait lors de la grève des retraites pour imposer le maintien de tous les emplois sur le site...

      Et c’est un vrai service public de l’énergie qu’il faut créer en réquisitionnant les grands groupes pétroliers comme Shell et Total.....



      • Robert GIL ROBERT GIL 17 octobre 2012 10:17

        il font des milliards de profits et il n’y a jamais assez d’argent pour payer les salariés...toujours cet argument patronal sur le cout du travail...

        Pour en finir avec cet arnaque, lire :

        http://2ccr.unblog.fr/2012/04/12/la-fable-du-travail-cher/


        • oncle archibald 17 octobre 2012 11:58

          Maintenir « par la force » le fonctionnement des structures viables, il faudra bien y venir de toute façon pour arrêter les hémorragies d’emplois qui vont finir par nous tuer tous ...

          Je ne connais à peu près rien aux problèmes de l’industrie mais les maires de villages font parfois cela au niveau de l’artisanat en zone très rurale. Par exemple dans un petit village de l’arrière pays audois la mairie a racheté la boulangerie qui venait de fermer ... Fonds de commerce et immeuble... Il a restauré la boulangerie, mise aux normes, réaménagé l’appartement, et mis en place dans cet « atelier relais » un boulanger qui paie un loyer pour la mise à disposition du logement et de l’outil de travail ... 

          C’est peut être vers ce type de solutions qu’il y aura un salut ... La structure appartenant à la collectivité locale ou nationale et les travailleurs organisés sous forme de coopérative ouvrière de production pour l’exploiter en payant un loyer ... Tout le monde y trouverait son compte ...

          • oncle archibald 17 octobre 2012 16:02

            @ Olivier MOURET : curieux de nature je suis allé sur votre blog et j’ai pu y lire ceci : « Si nos congrès (du PS) se sont parfois, hélas, réduits à des questions de personnes, celui de Toulouse, après les victoires aux élections présidentielles et législatives, peuvent librement donner lieu au nécessaire débat d’idées »

            Quel aveu et quel constat de la triste réalité ... D’abord se faire élire ...et puis réfléchir .... On voit bien là les limites de l’agglomérat des mécontentements qui a permis l’élection de François Hollande et de la chambre actuelle ... Sans projet vraiment bouclé. L’aurait-il été que vous n’auriez pu le présenter avant le vote pour ne pas risquer de perdre des voix soit sur la droite soit sur la gauche du « rassemblement » ... 

            C’est carrément minable et c’est ce qui fait que la politique actuellement menée est faite d’hésitations, de un pas en avant et un en arrière ... Qu’avez vous donc fait pendant le temps ou vous étiez l’opposition ?? Juste faire monter la haine conter Sarkozy et son gouvernement ... C’est bien peu ... François Hollande n’a pas emporté l’adhésion, il a fait battre Nicolas Sarkozy (que je ne regrette pas). 

            Si vous aviez bossé peut être auriez vous pu mettre en oeuvre dès le lendemain de votre arrivée au pouvoir des mesures qui auraient permis par exemple d’éviter la fermeture de Petroplus ... C’est bien beau de brasseger, mais ceux qui étaient la avant vous savaient aussi le faire ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès