Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Peut-on encore s’offrir le Luxe de Garder le Sénat

Peut-on encore s’offrir le Luxe de Garder le Sénat

Vieux serpent de mer que le débat sur l’utilité du Sénat 

Au moment où l’appel aux économies constitue le cœur de l’action politique, le Sénat est une anomalie constitutionnelle qui altère l’essence même de ce vertueux message.

 

Notre respiration démocratique s’appuie sur la séparation des pouvoirs dont les deux principaux sont l’Exécutif (Gouvernement) et le Législatif (Assemblée Nationale et Sénat).. Ces deux sanctuaires de la démocratie, selon l’architecture de la 5ème République, (Bicamérisme), sont (ou du moins sont sensées être) les chambres d’écho du peuple Français.

Sans me livrer ici au fastidieux exercice des prérogatives de chacune de ces deux chambres, je veux en venir à la finalité de leurs pouvoirs respectifs.

Le rôle du Sénat : Les Sénateurs examinent, après la première lecture de l’Assemblée Nationale, tous les textes de lois dans le cadre de ce qui s’appelle La Navette. Au-delà du débat toujours utile, des amendements qu’il peut apporter aux textes, l‘avis du Sénat, et quelque soit son vote, n’est en fait que consultatif, puisque le dernier mot revient à l’Assemblée Nationale lors de ce qui s’appelle, à juste tire, la Deuxième Lecture.

Attendu que là encore, de par l’architecture de la 5ème, l’Assemblée Nationale est majoritairement constituée de parlementaires de même obédience que le gouvernement, c’est donc le texte présenté en seconde lecture qui l’emporte toujours, s’autorisant, le cas échéant, à ignorer superbement le vote du Sénat. Certes, il existe des commissions de conciliations dites commissions paritaires pour tenter d’obtenir l’uniformité du vote entre les deux Assemblées, mais en cas d’échec, elles ne servent une fois de plus à rien.

1*_Je vous propose en fin de ce billet un lien qui saura vous instruire sur le caractère superfétatoire du Sénat

François Hollande nous propose un choc de simplification, escomptant en tirer bénéfice de significatives économies.

Dès lors Examinons le coût de fonctionnement du Sénat.

Dépenses : 343 millions (de nos impôts) entre frais de fonctionnement et rémunérations des élus. Il se compose de 343 sénateurs, donc chaque sénateur nous coute 1 million d'euros par an.

Mais ce n’est pas tout. Alors que la loi oblige le Sénat à la transparence auprès de la Cour des Comptes, les sénateurs continuent à ne pas s'y prêter et conservent des sommes énormes pour leur caisse de retraite. Le Sénat dispose de 1,5 milliard d'euros...

Justement, pour couronner cet extravagant tableau, parlons des généreuses retraites versées au Sénateurs Honoraires. Selon les chiffres de 2007, la caisse de retraite des sénateurs a versé 24 millions d'euros. Il y a 1,7 retraité par cotisant. On a donc 583 sénateurs à la retraite et quand on divise 24 millions par 583, cela donne à peu près 41000 euros. Un sénateur à la retraite coute donc à peu près 41000 euros, confortables émoluments pour le moins.

La seule mission reconnue utile du Sénat est que son Président assure l’intérim de la Présidence de la République en cas de décès ou d’incapacité du chef de l’Etat. Voilà un intérim fort coûteux.

Pourquoi en période de disette conserver le Sénat 

Le Supprimer me semble pertinent… Qu’en pensez-vous ? Votre avis m'intéresse !

 

Sondage accessible depuis tablettes et iphones

 

1*_Lien en référence aux informations contenues dans ce billet

http://ick.li/d90VLR

 

Che64 Aussi sur TWITTER  : @che64000

JPEG - 144 ko
Ces Chers très chers très très chers Elus

Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • aviso aviso 5 avril 2013 13:26

    Oui a condition de réduire le nombres de sénateurs de 30% et limiter a un seul renouvellement et de fixer le dernier mandat avant 70 ans , avec un mode suffrage a la proportionnelle intégrale par Région .


    • LE CHAT LE CHAT 5 avril 2013 13:56

      avec invalidation et remplacement par les suivants des listes pour les absentéistes chroniques , la France n’a plus les moyens d’entretenir les vieux parasites !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 9 avril 2013 10:45

      NOS POLITIQUES EN PLUS D ETRE TOUJOURS EN CONFLITS D INTERETS NOUS PRENNENT POUR DES CONS.......LES PLUS CYNIQUES QUI nous prennent pour des CONS veulent déclare leur patrimoine.....

      CE N EST PAS CE QU ON DEMANDE MAIS QU’ ILS DECLARENT LEURS COMPTES EN SUISSE...A MONACO....OU AUX CAIMANS


    • non667 5 avril 2013 15:00

      de gaulle l’avait soumis au référendum en même temps que la régionalisation ! désavoué ce « dictateur » (selon mitterrand ) a démissionné !
      40 ans de perdu !


      • citoyenrené citoyenrené 5 avril 2013 16:02

        le transformer en Sénat Citoyen, là vous aurez un bicamérisme intelligent, Sénat citoyen pour répondre au dégout provoqué par les politiciens, une assemblée des politiciens de métier complétée par une assemblée citoyenne , en cas de désaccord, référendum

        car le travail du sénat (auditions, consultations, commissions) est assez remarquable


        • Peretz1 Peretz1 5 avril 2013 17:04

          Sénat citoyen. Je lui ai donné un autre nom : Assemblée référendaire. Instituée dans la nouvelle Constitution que j’ai mise au point. Lire : www.voiescitoyennes.fr


        • citoyenrené citoyenrené 5 avril 2013 21:20

          @ Peretz1,

          si un cerveau collectif est plus performant qu’un cerveau individuel, la wikiconstitution élaborée sur le plan C d’Étienne Chouard vous intéressera sûrement


        • Peretz1 Peretz1 6 avril 2013 18:43

          Je connais. D’accord sur le diagnostic, mais pas sur le remède qui est pire que le mal. Je suis désolé mais je ne laisserai jamais piéger par le sophisme extravagant du tirage au sort. Il y a des solutions de bon sens pour créer un régime citoyen au-dessus des partis, sur mon site.


        • Peretz1 Peretz1 6 avril 2013 18:44

          Je connais. D’accord sur le diagnostic, mais pas sur le remède qui est pire que le mal. Je suis désolé mais je ne laisserai jamais piéger par le sophisme extravagant du tirage au sort. Il y a des solutions de bon sens pour créer un régime citoyen au-dessus des partis, sur mon site.


        • citoyenrené citoyenrené 6 avril 2013 20:35

          @ Peretz1,

          « sophisme extravagant du tirage au sort » vous manquez alors d’une certaine culture

          séminaire au Collège de France : « Tirage au sort et politique : de l’autogouvernement républicain à la démocratie délibérative »


        • YVAN BACHAUD www.ric-france.fr 5 avril 2013 18:39

          Il faut instaurer le référendum d’initiative citoyenne qui placera les députés sous le contrôle continu des citoyens. Cela obligera les députés à une véritable concertation car il y aura le risque de voir leur texte soumis à abrogation.

          Parmi les citoyens motivés il y aura plus de bonnes idées que parmi les 345 sénateurs. Si le députés ne tenaient pas compte de leurs observations ils prendraient le risque d’un RIC abrogatif.

          Et les citoyens pourront décider s’ils veulent ou pas du sénat.

          Les citoyens pourront également décider du TIRAGE AU SORT d’une Constituante.

          • Le421 Le421 6 avril 2013 09:34

            Cela fait partie des projets d’une VIème République voulue par le FG et le FN. Quoique pour le FN, je n’en suis pas certain.
            Un rôle consultatif qui coûte effectivement très cher...
            Sans parler des innombrables commissions Théodule qui planchent sur le diamêtre des haricots verts surgelés ou autres âneries.
            A chaque fois, il s’agit de planquer aux frais de Marianne les petits copains de ou voir même directement la famille.
            Le lobbying, le népotisme, l’entresoi et le copinage ont littéralement pourri le système.
            Les pays nordiques ont fait le ménage depuis longtemps. Vive la dictature de la probité.
            Si on proposait 3000€ par mois maxi à tous les élus importants, ça se bousculerait moins au portillon.


            • bernard29 bernard29 6 avril 2013 12:03

              Il faut toutes façon une deuxième assemblée. On peut transformer le sénat.

              Mais surtout le mal français est le corporatisme et c’est une raison de plus de supprimer le Comité Economique, Social et Environnemental ( tant au niveau national qu’au niveau régional).

              Si vous étiez réaliste vous appuierez cette demande dont certains députés ont déjà déposé un projet de loi.

              De gaulle aussi voulait dès 1962 , supprimer le CESE. Alors agissez auprès du PS au lieu de rêver à la disparition du sénat.

              Pour un contre pouvoir citoyen :


              • Luc le Raz Luc le Raz 6 avril 2013 12:44

                Sénat US : 100 sièges pour 313 914 040 habitants, France : 348 sièges pour 65 436 552 habitants. Et si on commençait par là smiley


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 avril 2013 18:12

                   A SUPPRIMER car sur 348 sénateurs...au moins 250 sont SENILES........................


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 6 avril 2013 18:14

                  OUI c’est le monde a l ’envers France 348 senaTeurs avec 5 fois moins d habitants et 100 aux

                   usa pour 5 fois plus d habitants


                • Ricquet Ricquet 6 avril 2013 13:01

                  Dans sénat : il y a sénile !

                  Est-ce un hasard ?
                  Pour être plus sérieux :
                  343 sénateurs + 577 députés = ça fait du monde en trompe l’oeil !
                  Pourquoi ?
                  Parce qu’il y a redondance du même individu qui est un apparatchik de parti.
                  Il sert la pensée commune du parti auquel il est identifié.
                  Cela est surtout vrai pour les députés qui ne peuvent être élus qu’avec l’aval de leur parti et donc un conformisme de rigueur propre à une assemblée de moutons.
                  Les sénateurs n’ont l’avantage que d’être moins arrivistes que les députés, (puisqu’ils sont arrivés en bout de parcours...) smiley
                  à quand un Laurent Louis en France ?
                  (obliger de prendre de tous les risques pour révéler les omertas)

                  • Ricquet Ricquet 6 avril 2013 13:23

                    Ces assemblées sont ternes.

                    Leur prestige passé s’est dissout (avec P. Seguin notamment / Maastrich)
                    Elles représentent le maintien d’un ordre dans une alternance orchestrée.
                    Elles sont une caution en trompe l’oeil de démocratie sans démos.

                    Donc non : Car ces assemblées traversent ou « pensent » dans les clous...
                    et sont « stérilisées » par le système = médiacratie ou médiocratie élective.

                  • Luc le Raz Luc le Raz 6 avril 2013 13:31

                    « Dans sénat : il y a sénile ! »
                    Période 2011-2014 : Le doyen est Paul Vergès, sénateur PCR de La Réunion, âgé de 86 ans lors de sa réélection.
                    Période 2008-2011 : Le doyen est Serge Dassault, sénateur UMP de l’Essonne, âgé de 83 ans.

                    Pourquoi fixer un âge minimum à 24 ans pour être élu et pas d’âge maximum ? Je me souviens de la réflexion d’un chauffeur de taxi qui venait de prendre en charge un sénateur : « sa secrétaire a été obligée de l’aider à monter et de me dire où il allait »... no comment.


                  • Peretz1 Peretz1 6 avril 2013 17:59

                    Il faut et il suffit de remplacer le Sénat par une Assemblée citoyenne. Tout y est dans : www.citoyenreferent.fr facile à lire ...


                    • Dolores 7 avril 2013 17:10

                      Supprimer le sénat ferait faire, certes, quelques économies.
                      Mais nous pourrions aujourd’hui tout à fait nous dispenser d’une assemblée nationale.

                      En effet, surtout depuis que nous sommes passés au quinquennat, l’assemblée n’est que la chambre d’enregistrement du gouvernement et de l’Europe.Les députés, issus du parti du gouvernement, sont à ses ordres.

                      Les députés godillots obéissent à la discipline de vote du parti et du gouvernement : on est donc assurés que n’importe quelle loi présentée par ce même gouvernement sera adoptée.
                      Ces gens-là ne représentent pas les intérêts des Français mais ceux de leur parti et les leurs.Leur conscience ne les empêche pas de dormir. Une fois élus,les électeurs sont quantité négligeable dont on n’a pas a tenir compte, ils sont tellement stupides.

                      Inutile donc de se gargariser du mot démocratie ou même de démocratie représentative, une majorité de Français n’étant pas représentée. C’est une dictature qui n’avoue pas son nom.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès