Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Photovoltaïque : la leçon des chinois aux européens

Photovoltaïque : la leçon des chinois aux européens

La Chine s’est donnée pour objectif de devenir le leader mondial du photovoltaïque. En 5 ans, elle est passée de 0% à 80% de parts de marché mondial. L’industrie Française est ruinée, les Américains sont en difficulté : la faute à des coûts de main d’œuvre déloyaux ?

Pas vraiment. Si la Chine a souvent tiré un avantage compétitif démesuré en pratiquant des salaires de misère, notamment dans le textile ou dans l’électronique – l’exemple des enfants travaillants dans les usines Samsung nous le rappelle encore aujourd’hui – elle montre avec le photovoltaïque qu’elle est capable de battre les européens grâce à sa technologie et à une politique volontariste de l’Etat.

Aujourd’hui, les produits photovoltaïques chinois sont 80% moins chers que les produits européens. Dans le même temps, on apprend que le coût de la main d’œuvre ne représente que 10% du prix du produit final. La domination écrasante chinoise établie en seulement 5 ans ne s’explique pas donc pas par un dumping salarial.

L’appareil de production chinois est totalement surdimensionné par rapport aux besoins actuels : la Chine est capable de produire 45 Gigawatts (GW) de cellules photovoltaïques chaque année alors que la demande mondiale atteint à peine 28 GW.

Résultat : avec ses immenses sites de production capables de produire 1 gigawatt par an, contre 90 mégawatts pour notre fleuron national Photo-watt, la Chine joue la quantité pour faire d’immenses économies d’échelle. Elle peut ainsi inonder le marché mondial avec des produits de qualité à prix imbattables et casser la concurrence.

L’effort d’investissement de l’Etat Chinois a été si important qu’aujourd’hui, 80% des coûts panneaux solaires chinois seraient subventionnés ! Ces aides directes ou indirectes sont bien interdites par l’OMC, mais pourquoi s’en soucier, si nous taxons les panneaux solaires, l’Etat Chinois promet de taxer nos vins et spiritueux !

Pendant ce temps là en Europe…

D’ici la mise en place de barrière douanière, la filière européenne a le temps de mourir…28 producteurs de panneaux photovoltaïques made in Europe ont fait faillite depuis début 2012. En France, 14 500 emplois - soit un sur deux dans la filière ! - ont été détruits entre 2010 et 2012.

Il faut dire que les gouvernements successifs n’ont rien faits pour développer le photovoltaïque en France. Tandis qu’en Chine, l’Etat sort son carnet de chèque et promeut le photovoltaïque sur tout le territoire, la France promettait de maigres crédits d’impôts.

Pire encore, en pleine croissance du secteur, alors que la filière commence à peine à se mettre en place depuis 2008, les tarifs de rachats de l’électricité solaire sont soudainement recalculés à la baisse en 2010.

En 2012, c’est déjà trop tard : il ne reste qu’à contempler le naufrage de notre fleuron national Photowatt. Par charité, et pour faire plaisir au candidat Sarkozy, EDF rachètera l’entreprise, alors que sa direction avoue ne croire qu’à moitié à l’avenir du solaire en France…

Bref, cette leçon chinoise devrait être méditée. Ce n’est pas en se serrant la ceinture budgétaire que l’on fait avancer un pays. Tous les projets Français, le TGV, le Concorde, le Minitel, le nucléaire, etc. ont demandé de forts investissements de l’Etat adossés à une stratégie à long terme.

La croissance chinoise ne tombe pas du ciel : elle vient des gigantesques travaux d’infrastructures qui soutiennent la demande intérieure et font reculer les coûts de production. L’Empire du Milieu vient d’inaugurer la plus grande ligne TGV du monde. Pendant ce temps là, la France annule plusieurs projets de ligne TGV, l’appel d’offre de ligne Lisbonne-Madrid est annulé et le Lyon Turin a du plomb dans l’aile.

En conclusion : l’Europe se serre la ceinture, immobile, comme tétanisée par ses créanciers, tandis que la Chine prend son élan, toujours obsédée par le mythe du grand bond en avant. Il est temps d’investir sur l’avenir en Europe.


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • 1871-paris 1871-paris 28 février 2013 13:20

    he oui et en france ont ne taxe pas les panneaux ou cellules made in chine mais bizarrement ont voud les pose au meme prix que s il etait produit en france ! 

    toujours le meme a se goinfrer sur la populasse !

    • Croa Croa 28 février 2013 23:30

      Cette arnaque repose sur deux piliers :

      - Le libre-échange (Renoncement de nos gouvernements à protéger l’industrie.)
      - La liberté des prix (Renoncement de nos gouvernements à réglementer les marges.)

      Désormais le « marché » est Roi : C’est lui qui décide !


    • jacques jacques 1er mars 2013 11:08

      Les accords sur les prix sont légions même dans le cas de « Free » les autres s’alignent seulement pour ne pas se lancer dans une guerre sur les prix.
      Pour ce qui concerne la France les subventions à l’installation se traduisent toujours par une hausse des prix.Un solution serait peut être de subventionner le résultat ,c’est à dire mesurer avant et après et subventionner en fonction l’économie réalisée.Ce qui favoriserait les entreprises qui pourraient mettre en avant leurs résultats et leurs savoir faire et permettrait aussi au particulier de faire leurs travaux eu même .


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 février 2013 13:25

      On ne peut pas à la fois offrir des milliards à ses copains banquiers en piquant dans les économies de la population et dans les richesses nationales accumulées au cours des siècles... et investir dans l’industrie. Les gouvernants actuels ont pour mission de rafler tout le fond de la caisse de façon à préparer les conditions idéales pour la prochaine guerre mondiale. Ils doivent laisser les pays lessivés. Ensuite un gouvernement technocratique mondiale apparaîtra sur ce champ de ruines, avec les mêmes arguments que ceux qui furent utilisées pour l’union européenne : garantir la paix entre les peuples. Ha ha ha ! L’affaire est bien menée. 


      • hunter hunter 28 février 2013 13:41

         « La croissance chinoise ne tombe pas du ciel : elle vient des gigantesques travaux.... »

        Vous avez oublié un paramètre essentiel : la cupidité infinie des entreprises du « monde développé », qui n’ont pas hésité une seconde à détruire les structures industrielles de leurs propres pays, pour améliorer leurs dividendes et leurs bonii !

        Les chinois ne sont pas responsables de notre chaos économico-socil, ce sont nos grandes entreprises qui le sont.
        Sans oublier nos hommes politiques depuis 40 piges, soient complices par manque d’intelligence (je n’y crois pas trop), ou par collusion, parce qu’ils y trouvaient leurs intérêts.

        Et ça, c’est encore plus grave.

        H/


        • Micka FRENCH Micka FRENCH 28 février 2013 18:37

          De l’Ecossaise...

          Pour info, au Royaume-Uni, un panneau photovoltaïque 12V 100W coute £75.

          En France, le même revient à 299 euros...
          J’ai même trouvé un « kit » sur Internet français composé d’un panneau 12V 100W, un pauvre convertisseur (600W), une pauvre batterie 70 Ah et un régulateur 10A (! !!!!!!) pour 1400 euros !!!!!

          Pour ma part, éolienne + panneaux et le tour est joué.

          Je suis équipée de SMD LED 5050 "lignt bulbs 3,5W équivalents à 60W en incandescence depuis plus de 5 ans.
          Toute mes ampoules sont en 3,5W (Pure white ou warm white selon l’humeur).
          On ne les trouve que peu en France au prix de 19 euros la pièce. EN UK, (£2 free postage)

          Micka FRENCH, éclairée......


        • Yvance77 28 février 2013 13:49

          Salut,

          Mais le pire est que l’on nous bassine et rebat les oreilles avec la multitude d’emplois dans le Vert, et que un des avenirs est là.

          Quand on voit comment les pouvoirs publics ont laissé pourrir cette situation, c’est lunaire !


          • hunter hunter 28 février 2013 14:09

            Salut Yvance,

            Oui, de toute façon compter sur des politiciens professionnels pour comprendre qu’il n’y aura plus jamais de croissance, c’est peine perdue.

            Ces enjeux sont trop complexes, et impliquent la prise en compte de paramètres ayant à voir avec une solide formation scientifique.

            Un type comme Cochet reste sans doute le seul qui ait compris que nous devons radicalement changer de système (d’ailleurs son « antimanuel d’écologie » est très clair), car il utilise ses compétences de mathématicien pour démontrer que la planète va dans le mur, mais qu’il est aussi possible de l’éviter.

            Le problème est que le PGCD de l’humanité, est la cupidité, et que les plus cupides sont les plus puissants, et qu’ils sont appuyés par les politicards, dont le compteur-temps est resté bloqué sur ....1955 !!!!!

            Bref, il n’y a aucune solution rationnelle qui émergera ! ce sera le mur, et comme dirait l’autre, « Dieu reconnaitra les siens »

            H/


            • Micka FRENCH Micka FRENCH 3 mars 2013 19:57

              De l’Ecossaise...

              Je ne suis pas aussi pessimiste que vous quant à la croissance en France.

              Pour l’instant, l’incompétence vient des hautes sphères des entreprises, des incompétents aux hauts salaires mais aussi des « conseillers financiers » QUI ONT RUINE LA FRANCE...
              .
              On ne SAIT PAS FABRIQUER en France. Il faut embaucher pour une PRODUCTION DE MASSE, à la chinoise.

              Il eût fallu inonder la France de produits « faits en France » et non chercher le bénéfice en REVENDANT 10 fois le prix, de biens achetés à vil prix en Chine, avec des vendeurs en CDD ou en STAGE ; ce qui est devenu un sport national....

              Micka FRENCH


            • jef88 jef88 28 février 2013 14:23

              Dans le même temps, on apprend que le coût de la main d’œuvre ne représente que 10% du prix du produit final. La domination écrasante chinoise établie en seulement 5 ans ne s’explique pas donc pas par un dumping salarial.

              ARCHI FAUX !

              le cout de la matière première est (presque) une constante
              si l’on considère que la main d’œuvre est 5fois plus chère ici qu’en chine elle serait ici de 38%
              donc il y a bien un dumping salarial en faveur de la chine


              • alberto alberto 28 février 2013 14:31

                jef : tu me l’as ôté du clavier d’un poil !

                Donc il y bien dumping « social » sur le coût de la main d’œuvre...

                Quant à la fiabilité du « made in RPC » : tu y crois ?


              • jef88 jef88 28 février 2013 17:00

                boooof ! ! ! !
                la fiabilité oui dans le (très) bas de gamme ......
                de toute façon ils vendent des prix pour engraisser les intermédiaires !


              • wesson wesson 28 février 2013 17:27

                bonjour jef88, 


                désolé de vous contredire mais l’auteur a hélas assez raison : ce n’est pas le coût salarial qui fait la différence, mais dans ce cas d’espèce, c’est la matière première. 

                La chine est surtout un endroit ou l’on peut trouver des matières premières de qualité pour l’électronique et moins chères que partout ailleurs. Les terres rares par exemple sont 2 à 3 fois moins cher en Chine que n’importe où ailleurs. C’est d’ailleurs à cause de cela qu’ils ont fini par griller le japon avec l’électronique, qui en est à recycler les anciens téléphones pour en retirer les terres rares. Pareil pour le silicium de qualité électronique, vous l’avez en chine à une fraction du prix ou vous pouvez l’avoir en France.

                Et la raison de ces matières premières bon marché en chine est bien entendu le fait qu’ils ont d’une part trusté le marché mondial dans ce domaine, et que d’autre part ils se foutent (ou se foutaient) des conditions environnementales dans lesquelles ces matières sont extraites. Evidemment ça fait baisser le prix.

                J’ai eu à titre personnel l’expérience de ceci. J’ai fait il y a déjà pas mal de temps un stage dans une entreprise de bobinages. Le prix d’un transformateur neuf provenant de chine et livré directement en France était moins élevé que le prix de la seule matière première (entrefer, fil émaillé, coque, laque, ...). Cette entreprise n’était déjà pas compétitive, avant même de parler de payer les salaires.

                Alors là dedans, les salaires des ouvriers, ça ne joue que sur une part assez faible du prix final. De toute manière, un prix n’est fonction que de ce que vous accepterez de payer pour avoir telle ou telle marchandise. Le jour ou les aides d’état on baissé sur les panneaux solaires, instantanément le prix de vente a baissé d’autant, ce qui revient à dire que c’était une subvention déguisée.

              • Politeia 28 février 2013 17:52

                Non non Wesson. Du fait de son Dumping social la chine peut faire travailler des milliers d’esclaves dans des conditions environnementales désastreuses et ainsi déjà tirer les couts sur les matières premières. 1kg de silicium en france = 1kg de silicium en chine = même valeur.


              • Croa Croa 28 février 2013 23:50

                Vous avez TOUS faux !  smiley

                Le silicium ne coûte rien ou presque au départ et on en trouve partout ! C’est le procédé de fabrication qui est coûteux et même pas la main d’oeuvre, assez réduite en fait bien qu’elle soit nécessaire tout comme l’énergie nécessaire que vous oubliez un peu aussi.

                Si les chinois sont moins cher c’est tout simplement parce que leurs ingénieurs sont devenus meilleurs que les nôtres car nous sommes là aux pointes de la technologie. Les fonderies de silicium sont très spéciales, dépoussiérées et tout car ça commence par la production d’un barreau de silicium pur à 99,9999% qu’on dope ensuite là où il faut juste ce qu’il faut et très précisément, le tout en essayant d’arriver tout de même à des productions de masse et j’en passe...


              • goc goc 28 février 2013 14:26

                il y a aussi un mal qui ronge nos entreprises, c’est celui qui consiste à faire diriger notre industrie par des financiers et des technocrates en mal de réunionite aigüe, au lieu de techniciens et d’industriels compétents.

                En Chine ils ont encore en mémoire le passé ou leur technologie étant proche du zéro absolue, ils devaient compenser par leur volonté, leur patiente et leur débrouillardise
                Aujourd’hui ces qualités sont épaulées par la technologie et mises au service du développement industriel

                voila pourquoi nous sommes condamnés à n’être plus que des clients aux ordres de l’ogre chinois


                • jef88 jef88 28 février 2013 17:02

                  les financiers ont pris le pouvoir dans les entreprises lors de la 1ère crise du pétrole !
                  et depuis le court terme prime alors qu’un investissemnt se calcule à au moins 5 ans


                • cassandre4 cassandre4 28 février 2013 21:38

                   Par jef88 (xxx.xxx.xxx.33) 28 février 17:02

                  les financiers ont pris le pouvoir dans les entreprises lors de la 1ère crise du pétrole !
                  et depuis le court terme prime alors qu’un investissemnt se calcule à au moins 5 ans

                  --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                   « Mais çà, c’était avant » maintenant le « retour sur investissement » doit se faire en moins de 12 mois. 

                   Retraité d’une firme d’équipement industriel (dans l’agroalimentaire), il m’est arrivé d’installer des lignes de production qui étaient rentabilisées avant d’être payées, (c’est ma firme qui en fait , jouait le rôle de la banque !)


                • Jason Jason 28 février 2013 14:32

                  Le photovoltaïque est un produit qui n’est pas mûr, ni économiquement, ni techniquement. Son rendement (énergie fournie par le soleil/puissance de sortie) avoisinant un peu plus de 25% est encore insuffisant. Le recyclage des panneaux reste problématique. Son implatation ne convient pas à toutes les zones (ensoleillement), et il ne suffit pas de faire payer les autres abonnés EDF pour nous faire avaler la pilule.

                  La Chine peut faire ce qu’elle veut, mais en France il faudra encore pas mal d’années et de progrès pour que ce soit une alternative économiquement viable.

                  Et puis, l’économie chinoise étant un capitalisme d’Etat, avec un bilan social désastreux, l’Europe ne leur arrivera jamais à la cheville. Il faut comparer ce qui est comparable avant de tirer des conclusions.


                  • hunter hunter 28 février 2013 15:31

                    Et savez-vous Jason, quel est le rendement du moteur thermique qui anime votre bagnole ?

                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_%C3%A0_combustion_et_explosion#Rendement

                    D’accord, ce chiffre est supérieur aux 25% que vous notez, mais guère plus non ?

                    H/


                  • Micka FRENCH Micka FRENCH 28 février 2013 21:05

                    De l’Ecossaise....

                    Je suis très surprise par le nombre d’avis émanant de lecteurs ne possédant ni éoliennes, ni panneaux, ni éclairages et ou appareils basse tension (12V)... mais ILS ONT NEANMOINS UN AVIS.............

                    Etonnant, non ???????????????

                    Micka FRENCH


                  • jacques lemiere 28 février 2013 21:28

                    car le scandale du photovoltaïque ce n’est pas ça, ce sont les subventions pour des moyens de productions électriques qui en dépit de votre contentement ne peuvent servir de bas à un système électrique performant...



                    Dans un foyer on peut se passer Electricité preuve ne est des led pour s’éclairer...mais pour faire tourner usines, faire rouler des trains etc...

                    et encore ..regardez en allemagne...

                  • Micka FRENCH Micka FRENCH 28 février 2013 22:10

                    De l’Ecossaise...

                    Non performant ?

                    Vous avez arrêté l’éolien et le voltaïque dans votre demeure pour retourner chez EDF quand ?????

                    Micka FRENCH


                  • jacques lemiere 1er mars 2013 18:37

                    non vous ne comprenez pas ce que je veux dire...

                    le jour où on verra un système électrique marcher sur d’éolien et le solaire on verra , en attendant ce sont des gouffres à subventions.
                    L’intermittence du renouvelable en fait un parasite pour les moyen de base de production qui doivent s’adapter..
                    Un des plus grands critiques du renouvelable en Allemagne a fait monter des panneaux solaires sur son toit pour profiter de la gabegie de l’argent public...
                    bordel regardez ce qui se passe en Allemagne, en outre une maison d’habitation n’ pas besoin de beaucoup d’électricité..et on sait bien que le gisement d’économie d’énergie électrique est énorme et prime sur les gadgets renouvelables.
                    réfléchissez un peu...regardez ce qui se passe dans les pays sans électricité , croyez vous qu’ils installent des pv d’abord ?
                     


                    Je répète encore ..regardez ce qui se passe en Allemagne regardez leur bilan carbone national, leurs émissions de CO2, regardez le fric mis dans la politique verte...c’est édifiant 

                  • Monique Marie 2 mars 2013 03:28

                    Bonjour,
                    Il y a une personne qui a acheté des paneaux voltaiques en angleterre
                    Puis-je avoir un lien vers leur site / shop svp
                    Merci d’avance


                  • vfcc 28 février 2013 14:33

                    J’ai fais une recherche sur le sujet.

                    Quid de la necessité de s’alimenter en matériaux, pour la fabrication des cellules photovoltaiques, issue de « terres rare » ?

                    Cette question n’a pas été abordée, alors que l’on apprend sur internet que la chine possède justement la majorité (plus de 70%, certains sites indiquent 95%) des terres rares exploitées actuellement dans le monde.

                    Peut-il y avoir un lien de causalité entre le fait que les sociétés européen dans ce secteur dépérissent et ce besoin  ?

                     

                    Quid aussi de l’intérêt stratégique pour un pays tel que la France de promouvoir une industrie dans laquelle il n’a visiblement pas d’avenir (du fait des besoins en matériaux necessaire que l’on ne peut pas « voler » à la Chine comme on le fait par ailleurs en Afrique, d’un taux d’ensoleillement pas particulierement avantageux < 2000h/an en majorité) et qui de plus est en concurrence directe avec une autre industrie qui est promue elle depuis des décennies, le nucléaire ?


                    • Croa Croa 2 mars 2013 08:47

                      Il ne faut pas tout mélanger : Les terres rares sont utilisés dans la fabrication de certains accus et surtout de certains condensateurs. D’ailleurs si la mode n’était pas à la miniaturisation nous pourrions tout à fait nous en passer.

                      La silice est présente partout et c’est pas cher !


                    • Tipol 28 février 2013 15:38

                      L’usage du photovoltaïque en Europe ne peut être que marginal à cause du climat.
                      Il pourrait être avantageusement utilisé dans les régions chaudes, en Espagne,... mais là, il y a déjà des exploitations directes de l’énergie disponible par des cultures ; et c’est bien mieux.
                      -
                      Le prix de production du photovoltaïque est comme tous les autres prix, les chinois, la mondialisation ont tendance à sortir ça au prix du sable, il nous faudra trouver le moyen de suivre, ou laisser les gros producteurs faire.
                      La production de photovoltaïque en gros volume n’a de sens que si c’est vendu dans le « Sahara » ; et là, il y a aussi d’autres systèmes de capture des énergies de bien plus haut rendement.
                      Le rendement est encore très faible, mieux vaudrait encore chauffer de l’eau et faire des mini-centrales ; en plus, l’eau chaude peut se garder dans des cumulus.
                      - Les équations sont très simples. En France, la moitié Nord de la Loire reçoit environ 450 à 500 watt.heure d’énergie par m2 en plein midi très ensoleillé en été.
                      Le reste du temps, c’est une misère.
                      Alors le voltaïque, même en petitte solution alternative n’est viable pour servir directement de source d’énergie. C’est un attrape nigaud, un attrape budgets pour des politiciens. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas le développer ; mais pas pour extraire une production d’énergie à relier au réseau de force.
                      Le voltaïque chez nous a sa place pour de petites installations techniques qui ne demandent pas de grosses puissances, dans des lieux isolés. Dans ce cadre, ça représente déjà un gros marché.


                      • Micka FRENCH Micka FRENCH 28 février 2013 22:12

                        Bien racontée........

                        Micka FRENCH


                      • Croa Croa 1er mars 2013 00:07

                        FAUX !
                        Les teutons et autres peuples du Nord ont un climat plus pourris que le notre mais pourtant ils font mieux que nous dans le domaine !

                        Au Sahara ça fonctionnerait certes, mais avec un mauvais rendement car les cellules chaufferaient trop ! Il faut se garder des idées reçues et dans les déserts chauds le solaire thermique (centrales à tours) est plus efficace que le photovoltaïque. Mais à quoi bon car...
                         smiley Au Sahara, à qui voulez-vous vendre de l’électricité ? smiley


                      • titi 1er mars 2013 00:10

                        « Le voltaïque chez nous a sa place pour de petites installations techniques qui ne demandent pas de grosses puissances, dans des lieux isolés. Dans ce cadre, ça représente déjà un gros marché. »

                        Sauf que...

                        pour installer des panneaux vous devez le demander à votre mairie qui peut le refuser si cela risque de dénaturer le paysage.

                        En gros, dans le pays d’Ubu, on vous incite à installer des panneaux pour vous conformer au Grenelle... mais on vous demande de les mettre les plus à l’ombre possible pour vous conformer au PLU... smiley

                         


                      • Micka FRENCH Micka FRENCH 1er mars 2013 08:09

                        Ce monsieur Tipol, un troll, à n’en pas douter, ne sait que les pays du nord, tels l’Islande sont les mieux équipés, ou veut diffuser de fausse infos.

                        On y vent de nouvelles maisons entièrement autonomes, mais Chuuut, les centrales nucléaires française doivent tourner coûte que coûté, nos dirigeants ayant toutes leurs actions chez EDF et AREVA......

                        Micka FRENCH, électrisée....


                      • titi 3 mars 2013 00:21

                        Euh... vu la proximité du cercle polaire, je ne vois pas bien comment des panneaux photovoltaiques pourrait rendre une maison autonome pendant les 4 mois de nuit polaire.

                        Par contre c’est sûr qu’en Islande la géothermie est bien plus facile que dans nos contrées.
                        C’est plus cette énergie qui me semble-t-il y est utilisée.


                      • eric 28 février 2013 17:00

                        C’est en gors ce que Taylor disait a Montebourg dans sa lettre...


                        • pierrot pierrot 28 février 2013 17:02

                          Il existait de nombreuses entreprise pas sérieuses ni compétentes dans le domaine des énergies renouvelables en Europe, d’où les nombreuses faillites en Allemagne et en france.
                          Les concentrations permettent de penser que le marché s’est épurée des brebis galeuses.


                          • 1984 28 février 2013 17:40

                            Pour que le solaire soit rentable il faudrait encore que le ciel cesse d’être pourri en permanence par les trainés des avions...Trainés qui n’ont pas grand chose a voir avec celle qu’engendraient les avions avant 1999 ! Mais je suppose que l’on va me traiter de conspirationniste.
                            Ah oui, savez vous quel est le pire gaz à effet de serre ? La vapeur d’eau !


                            • lsga lsga 28 février 2013 18:17

                              en même temps, la Chine possède 99% des terres rares (et polluantes) nécessaires au Photovoltaïque.

                              Et puis, le photovoltaïque : c’est nul, cher, inefficace, polluant. 


                              L’avenir du Solaire, c’est Andasol, et c’est une technologie allemande en Espagne :

                              • pierrot pierrot 1er mars 2013 19:44

                                Andasol, c’est de l’énergie solaire.

                                Intéressant mais énergie diluée et aléatoire et à investissement élevé.


                              • Jason Jason 28 février 2013 18:39

                                « La croissance chinoise ne tombe pas du ciel : elle vient des gigantesques travaux d’infrastructures qui soutiennent la demande intérieure et font reculer les coûts de production. »

                                Allez dire cela à Bruxelles qui bloque la croissance qui serait soutenue par les Etats au nom de la libre concurrence. La politique de croissance et d’investissement au niveau européen n’existe simplement pas. Les grands travaux c’était autrefois. Dès qu’il existe un projet un tant soit peu coûteux qui demande l’intervention de l’Etat, Bruxelles dit non. Concurrence et jalousie des autres Etats aidant.

                                L’économie de marché et le libéralisme financiers sont les bibles de Bruxelles. Allez demander à MM. Barroso et consorts de changer cela ! En Chine, la Banque, c’est l’Etat. La BCE, en comparaison fait quoi ? Rien, car ce n’est pas son rôle, et l’Allemagne y veille.


                                • Croa Croa 1er mars 2013 00:17

                                  Plutôt que de croissance il faudrait parler ici de développement. Ce, bien que la croissance puisse être fille du développement... provisoirement ! (Le développement reste un acquis, lui !)

                                  L’Europe se réserve en réalité une part de croissance mais par la finance ( En richesses réelle il y a appauvrissement en effet.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès