Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pic du pétrole aidé par le froid et un dollar en difficulté

Pic du pétrole aidé par le froid et un dollar en difficulté

Un temps plus froid que d’habitude dans le Midwest et le sud-est des Etats-Unis devrait stimuler la consommation de carburant pour le chauffage.

Les options sur le brut étaient en forme pour le second jour consécutif ce mardi, alors que le dollar se trouvait affaibli face à la plupart de ses concurrents et que les températures inférieures aux normales saisonnières augmentaient la demande en fioul.

Sur le marché aux matières premières de New York, les contrats sur le pétrole à échéance pour janvier se sont échangés à 88.89 USD le baril en première partie de séance européenne, gagnant 0.74%.

Ils avaient auparavant culminé à 88.92 USD, leur cours le plus élevé du jour.

Le billet vert a subi une importante pression baissière après la redescente des taux des bons du trésor américains dans l'attente de la réunion du comité d'orientation de la politique monétaire de la Réserve Fédérale devant avoir lieu en cours de journée.

L'indice dollar, reflétant les performances du billet vert par rapport à un panier constitué de 6 de ses principaux rivaux, a laissé échapper 0.51% dans le même temps.

Les contrats sur le pétrole, libellés en dollars, ont tendance à monter quand ce dernier descend, les rendant moins coûteux pour les détenteurs d'autres devises.

Le temps plus froid que d'habitude dans le Midwest et le sud-est des Etats-Unis devrait stimuler la consommation de carburant pour le chauffage. En effet, d'après le service météorologique du pays, elle devrait dépasser la moyenne de 16.3% pour la semaine prenant fin le 25 décembre.

Un baril de pétrole brut produit environ 160 litres de fioul.

Le Crédit Suisse, fournisseur international de services financiers, a pour sa part remonté ses prévisions pour les contrats sur l'or noir à 85 USD du baril, contre seulement 72.5 précédemment.

La banque précisait dans son rapport qu'elle remontait le niveau des cours prévus "pour refléter la reprise de la demande des membres de l'OCDE, notamment de l'Amérique du Nord, et la progression de celle des pays extérieurs, principalement en Asie".

Les futures sur le gaz naturel pour janvier ont par ailleurs laissé échapper 0.07% pour s'échanger à 4.412 USD par million d'unités thermiques britanniques, et celles sur le carburant domestique pour janvier ont raflé 0.61% pour s'établir à 2.471 USD le gallon dans le même temps.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 16 décembre 2010 13:23

    C’est intéressant de nous parler de choses qui nous touchent au porte-monnaie, mais..

    C’est juste pour vendre votre site... ???
    Car là, ça va faire un flop.
    Les particuliers et petits porteurs se sont rendus compte du piège à cons...

    Il était temps qu’il y ait une bonne crise.


    • Alon 16 décembre 2010 13:33

      Non, je ne vends rien, j’informe. Une personne en vaut deux, n’est ce pas ?
      Peut être devrons nous faire un article sur l’hyper financierisation de nos vies...

      Slt
      alon


      • Yoann Yoann 16 décembre 2010 18:46

        Ah le forex et ses merveilles ... Non plus personne n’y croit à votre rêve en carton mon pauv’ monsieur, et si on possède un brin de conscience, on se détourne naturellement de votre honteuse promotion ...


        • Alon 19 décembre 2010 13:13

          savoir fait dejà partie de l’action, on se trouve très près des $100, ce qui donne un scénario tendu pour nous à la pompe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Alon


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès