Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pire qu’en 1929

Pire qu’en 1929

Les experts comparaient encore récemment la crise actuelle à celle de 1929… Il semble qu’ils se soient trompés. Celle-ci pourrait être encore bien pire, et devenir une première historique d’une ampleur jamais connue. Des recoupements de déclarations récentes de différents spécialistes laissent présager un effondrement sans précédent. Pire qu’en 1929, une crise dont personne ne voit le bout du tunnel, comme l’indique le Wall street Journal. Très loin du plan Obama, le sauvetage des banques pourrait en effet coûter 4000 milliards de $.

Selon l’ancien cadre de Fanny Mae, Edward J. Pinto, la différence avec la crise de 1929 réside dans le fait que, actuellement, les crédits immobiliers encourus dépassent le capital immobilier lui-même, ce qui n’était pas le cas lors de la grande dépression. Il ajoute : “current mortgage modification efforts by the government and banks are not effective because there are more defaults of Federal Housing Administration loans than there were for the Federal Home Owners Loan Corp. of the 1930s”.
 
Le professeur Peter Morici, de l’université du Maryland, a déclaré que la situation n’était pas celle d’une récession, mais d’une dépression. Une stimulation ne donnera à l’économie qu’un coup de pouce temporaire, et restera insuffisante, ajoute-t-il, en concluant : « The economy will not recover without fundamental changes in banking and trade policy ». Chacun aura apprécié que ce changement fondamental n’est pas à l’ordre du jour.
 
Selon Roubini, qu’on ne présente plus, les banques, qui anticipent des pertes importantes, ne prêtent plus, mais gèlent les liquidités. Les bourses pourraient s’effondrer et perdre 20%, et la montée du prix de l’or annonce la crainte que les pays et sociétés n’honorent pas leur dette. La conclusion est alarmante : "Certainly starting a war with China on the issue of the currency is very, very dangerous, the US is relying on the kindness of strangers — Russia, China, the Gulf States … to finance a huge, and growing, twin current account and fiscal deficit".
 
Paul Jorion, qui avait déjà annoncé que la crise était pire qu’en 1929, aborde le problème sous un autre aspect. D’après lui, les spéculateurs sur les marchés à terme des matières premières travaillent délibérément en opposition de phase pour faire s’envoler les prix durant les fortes demandes. Ce phénomène de rapacité de circonstances, bien connu et pourtant insoluble par nature du libéralisme, aurait pour effet de provoquer de futures émeutes de la faim.

Après l’effondrement de l’économie islandaise, la fin annoncée de la livre sterling, d’autres candidats comme la Hongrie, l’Estonie, l’Ukraine, la Lettonie, la Lituanie, pourraient rapidement se trouver aux abois.
 
Par delà la propagande médiatique officielle, payée pour son silence, on découvre que la vie d’un individu moyen aux Etats-Unis est bien plus catastrophique qu’on nous le laisse entendre, pour preuve ce témoignage récent, qui parle, entre autres, de quasi villes fantômes, de millions de personnes sans abris, et de chutes libres des salaires (pour des crédits fixes). C’est dans ce contexte que le congrès vient d’adopter le HR645, qui, dans le cadre des prérogatives inquiétantes attribuées à la FEMA, renforce encore son pouvoir au autorisant l’établissement de « centre de situations d’urgence » sur des bases militaires. Des mesures qui s’accélèrent et qui deviennent fort inquiétantes.

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

227 réactions à cet article    


  • Yannick Harrel Yannick Harrel 31 janvier 2009 04:00

    Bonjour,

    Tableau effrayant que vous dressez mais qui semble trouver son fondement dans quelques indicateurs qui laissent craindre le pire. Je ne suis aucunement persuadé aussi que le pire de la crise est derrière nous (ça c’est bon pour les politiciens à courte vue, les mêmes qui n’ont d’ailleurs pas été foutus de prendre des mesures de précaution lorsqu’elles pouvaient encore s’appliquer) et que le pire au contraire ne fait que s’avancer inexorablement avec son cortège de troubles sociaux.

    L’Europe occidentale, hormis l’Islande, est pour l’heure épargnée mais qu’arriverait-il si des pays venaient à être meurtris de plein fouet et durablement ? D’autant que l’effet métastasique serait terrible de par le poids économique et diplomatique des grandes entités de l’UE. Il est plausible dans le même temps et selon un tel scénario de parier sur une mutation des démocraties pouvant fort bien se raidir, voire entrer en autarcie plus ou moins prononcé. Difficile de prévoir la suite des évènements désormais, en tout cas ils ne risquent pas d’être joyeux . Le peuple va souffrir, par la faute de prédateurs financiers comme de politiques déphasés. Entre cupidité et irresponsabilité, le monde occidental va droit dans le mur. 

    Cordialement


    • Croa Croa 31 janvier 2009 09:15

      « ça c’est bon pour les politiciens à courte vue »

      Mouais, surtout pour ceux qui les écoutent !

       Les politiciens ont une vue qui porte plus loin qu’on ne le croit, mais leurs préoccupation n’est pas l’intérêt général. Ils savent très bien qu’on va dans le mur mais en attendant ils auront fait carrière !


    • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 10:56

      "L’Europe occidentale, hormis l’Islande, est pour l’heure épargnée"

      Pas tout-à-fait quand même, la Hongrie, pour ne pas citer les républiques de l’anciens bloc soviétique, ne doit sa survie qu’à un prêt de 20 milliards attribué par le FMI, la banque mondiale et l’UE en octobre, la GB est en mode survie, et "d’autres pays comme l’Irlande, le Portugal et l’Espagne se trouvent déjà également "sous surveillance négative" des agences de notation"


    • Parpaillot Parpaillot 31 janvier 2009 15:03

      @ John Lloyds

      " ... et "d’autres pays comme l’Irlande, le Portugal et l’Espagne se trouvent déjà également "sous surveillance négative" des agences de notation" ..."

      ... Sans oublier la Grèce, voire l’Italie (?), voir ici un article publié dans le journal "Le Temps" du 28 janvier dernier.

      Cordialement !


    • Tonton Tall 31 janvier 2009 15:26

      les agences de notation.... ça me rappelle les pronostiqueurs du Paris-Turf ... smiley
      entre ce qu’ls jouent et ce qu’ils disent ....


    • Tonton Tall 1er février 2009 17:50

      tiens, on moinsse ce post ?
      et bien, écoutez seulement les agences de notation alors ...
      ce n’est pas mon compte en banque qui en sera moinssé


    • Croa Croa 1er février 2009 23:21

      Les pros sont nombreux sur ce forum. ..

      Faut pas débiner la presse à grand tirage !


    • thx1138 31 janvier 2009 05:33

      Monsieur Lloyds

      Le témoignage de madame Catherine X ajouté a votre article, est très pertinent. Je suis un Canadien Français et je peux vous dire que la description de Catherine X est véridique car nos voisins du sud ( les USA) ont toujours caché les aspects négatifs des leur sociétés.
      Sur Agoravox je remarque que plusieurs personnes attendent inconscienment des USA qu’ils changent d’attitude envers le monde mais c’est mal connaître les Américains. Avant toute choses, ils vont se servir en premier dans quelques domaines que ce soit, au risque de provoquer plus de dégats que présentement. C’est dans leur mentalité et pour s’en convaincre vous n’avez qu’à venir voir comment ils traitent vos cousins Français d’Amérique du Nord.
      Catherine X est rentré au pays après son aventure américaine car elle avait la double nationalité. Mes ancêtres sont arrivés en Nouvelle-France en 1674 et en 1763 nous avons été conquis par l’empire Britannique. Beaucoup d’entre nous n’avons jamais renonncé à nos origines Française. Malheureusement en 1998, le gouvernement Français a passer une lois qui empêchent les Québécois de recouvrer leur citoyenneté Française. Pour notre parts nous sommes figés ici contre notre gré. Ne nous reste plus qu’à assiter au triste spectacle d’un empire s’écroulant, qui s’apprête à tout faire pour sauver sa peau sans considération pour autrui.
      Ne soyez pas dupe, attendez-vous au pire scénario.

      Votre cousin d’Amérique


      • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 11:01

        Merci pour votre témoignage, les interventions de nos cousins canadiens, hélas trop rares, sont toujours très appréciées, surtout n’hésitez pas à apporter d’autres informations complémentaires qui pourraient nous éclairer.


      • Philou017 Philou017 31 janvier 2009 12:48

        Des précisions sur ce témoignage.

        En fait, il s’agit d’une intervention sur le forum oleocene.org. forums.oleocene.org/viewtopic.php
        La personne intervient ensuite à plusieurs reprises sur le fil, pour répondre aux questions.

        Je précise que ce témoignage a été remis en doute par certains modérateurs, pour cause d’adresses IP suspectes : forums.oleocene.org/viewtopic.php

        Cette constatation ne me parait pas avérée comme le montre un intervenant , Kilo-Bravo :
        forums.oleocene.org/viewtopic.php :

        Un ou deux autres intervenants le remettent en cause sur certaines iimprécisions.

        Pour ma part je considere ce témoignage tres crédible. Mais’wait and see’.


      • K K 31 janvier 2009 17:19

        Oui, la tendance sur le forum est maintenant a ce que j’ai dit plus tot :

        un temoignage avec les limites que cela comporte. Limites liees a l’environnement et au veciu particulier. Les erreurs figurant dans le texte s’expliquent parfaitement par le traumatisme subit


      • Philou017 Philou017 31 janvier 2009 18:11

        K : témoignage partiel peut-être, mais pas limité. Plus je fais des recherches, plus je trouve de choses justes. Voir plus bas moi aussi.


      • Radix Radix 31 janvier 2009 20:16

        Bonjour

        Rappelez-vous : " Le mode de vie américain n’est pas négociable" !

        A votre avis quelle solution ont-ils trouvé pour ne pas être obligé de négocier sur un monde finit et une population en croissance exponentielle ?

        Radix


      • Jean-paul 31 janvier 2009 21:01

        @thx138
        Le bonjour aux canadiens qui passent l’hiver en Floride .
        Quant a Catherine lisez bien .......................... contrainte et forcee de retournee en France .


      • slashbin 31 janvier 2009 21:41

        A ce cher cousin d’Amérique, dont je partage à présent le territoire, je rappelle que sa vision de Québécois indépendantistes n’est pas partagée par nombre de Québécois, sans parler des Canadiens Français d’Ontario et du Nouveau Brunswick.

        Mon avis sur les Américains a considérablement changé depuis que je vis au Canada, car j’ai eu régulièrement à m’y rendre. A chaque fois, j’ai été agréablement surpris de l’accueil, que ce soit dans le Vermont, petit état rural (et écologiquement nettement en avance sur le Québec) et chaleureux, ou à Seattle.

        Le Québec vit de BS de la part de l’état fédéral, et chiale au lieu de se prendre en mains, alors qu’il jouit de ressources extraordinaires. Au lieu de critiquer ces maudits Anglais, nombre de Québécois feraient mieux de se bouger et de se réveiller. Un Québec indépendant irait droit à sa ruine en cas d’indépendance, du moins si le système politique ne change pas fondamentalement.

        Le Québecois de base n’est pas si éloigné de l’Américain moyen dans sa surutilisation de la carte de crédit, et parfois un individualisme, une superficialité dans les contacts, bien décevant. Mais il a l’avantage et l’inconvénient de jouir de meilleur systéme social, lequel s’effondrera cependant si rien n’est fait.

        Je ne regrette en rien mon immigration au Québec, laquelle est cependant plus opportuniste que par idéal. Au final, comme toute société, j’y ai trouvé beaucoup de positif et de négatif, et à terme, pour peu que le Québec reste dans le Canada, que je ne considère par comme britannique (malgré l’effigie de la reine sur la monnaie), mais comme une terre d’avenir. L’anti-américanisme primaire ce certains est affligeant, alors que s’il est vrai que certains états sont au bord de la catastrophe (c’est un fait qu’on ne peut nier), d’autres états restent une terre accueillante et agréable à découvrir. Je ne remets pas en cause le témoignage de Catherine X. Les USA sont un pays de contradiction. On y trouve le meilleur et le pire. Mais on ne peut généraliser ainsi.


      • Jean-paul 31 janvier 2009 21:57

        Montreal ressemble a une ville americaine .


      • Philou017 Philou017 31 janvier 2009 22:18

        Les petits minables qui s’intitulent modérateur sur le forum Oleocene.org viennent de fermer le fil, et envisagent de le supprimer.

        Ces petits imbeciles ne le ferment pas parce qu’il n’est pas intéréssant, mais parce qu’ils les dérangent profondément. Ce sont eux qui ont repandu le bruit totalement injustifié d’IP multiples, bruit brillament demonté par un internaute sur le même fil.
        Ces personnages se sont même permis selon toute vraissemblance d’inonder cette dame de mails insultants. En effet, l’adresse e-mail de la dame n’est pas accessible, mais enregistrée dans son profil. Ca situe le niveau du forum oleocene.org aujourd’hui.
        Un forum qui était d’une certaine qualité il y a un certain temps, mais qui a bien dérivé. Bonjour la démocratie. Ce témoignage qui a fait un buzz sur le net était intéréssant, et la moindre des choses était de le laisser à la disposition des internautes.

        Pour un moment, le fil sera bien sur bien sur disponible dans le cache Google :
        www.google.fr/search

        Faites circuler !!


      • John Lloyds John Lloyds 1er février 2009 12:37

        C’est un très bon signe pour le témoignage. Un hoax aurait été démonté par une argumentation solide, puis tourné en ridicule. Non seulement l’argumentation était inexistante, mais la plupart des détails du témoignage concernant la situation sociale aux US peuvent être vérifiés sur le net.


      • slashbin 2 février 2009 00:58

        @Jean-Paul.

        Définissez ce qu’est une ville américaine... Montréal est certaine américaine dans le sens géographique vu qu’elle se trouve en Américe du Nord. Mais après... Montréal a une atmosphère beaucoup plus latine que nombre de villes du continent ; on sent un certain héritage français. Mais le développement économique britannique et américain a joué, avec notamment un centre-ville assez typique de certaines grande-villes. Ce qui fait qu’au final, un américain y trouvera un air d’Europe, et un Européen un air d’Amérique.

        Reste qu’ici aussi, la diversité est telle qu’on ne peut trancher. Montréal et Toronto s’oppose totalement, et au niveau de l’architecture, on préféra souvent Québec ou Washington D.C., dont les plans des bâtiments gouvernementaux étaient... français. Seattle s’oppose à Victoria à l’ouest. Le nord diffère sensiblement du sud.

        C’est un peu comme si on ne faisait aucune différence entre les pays européens. Or, en se limitant aux USA, a-t-on vraiment un pays ou une cinquantaine de pays ? Chaque état a ses caractéristiques et lois propres. Certains correspondrant certainement au témoignage de Catherine X. Mais d’autres,... beaucoup moins.


      • boris boris 31 janvier 2009 07:13

        Bonjour à tous, bonjour John, smiley

        Le témoignage de Catherine fais froid dans le dos effectivement, là c’est du live, du vécu, bien que je pensais que ça allait trés mal aux US mais pas (encore) à ce point, la description de Cleveland fait penser au fim ’Je suis une légende" manque plus que la "muscle car" et Will Smith dégommant les cerfs en libertés dans la ville désertée.

        La réalité est entrain de rejoindre la fiction, Catherine est contente de rentrer en France mais croit elle sincérement où plutôt naïvement que la situation "idylique" va durer ?

        Bien sur que non et notre cousin du Québec que je salue au passage, ne doit pas regretter de ne pouvoir venir en France car bientôt la situation sera la même partout.

        Pour ma part, je viens de liquider mon entreprise, je l’ai fais sciemment en le préparant et en bernant mon organisme bancaire, juste retour des choses et je m’apprête en fonction de la situation qui peut évoluer trés rapidemment partir en Corse dont je suis originaire, cette île sera un refuge pour bien des raisons que je ne développerais pas ici, par les temps qui s’annoncent.


        • boris boris 31 janvier 2009 07:21

          Ah, j’ai ounlié de remercier l’auteur pour cet excellent article, et de le remercier aussi pour son discernement .


          • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 11:04

            "Pour ma part, je viens de liquider mon entreprise, je l’ai fais sciemment en le préparant et en bernant mon organisme bancaire, juste retour des choses "

            Bienvenu au club smiley


          • tolosa 31 janvier 2009 08:44

            Bonjour, attention le "témoignage" de catherine est sans doute un faux. La supercherie est démasquée ici (http://forums.oleocene.org/viewtopic.php?f=41&t=8802)


            • JPC45 31 janvier 2009 09:44

              Plus c’est gros, plus ça conforte les gogos. Quelle crédibilité donner au journalisme citoyen dans ce conditions ?


            • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 10:37

              "attention le "témoignage" de catherine est sans doute un faux."

              J’ai indiqué ce témoignage parce qu’il avait le mérite de synthésiser, sur du vécu, des informations éparses que j’avais lu sur d’autres dossiers économiques. Bien malin celui qui pourra dire s’il est vrai ou faux, même si les américanophiles vont évidemment tenter de le plomber, en tous cas il corrobore bien les données qu’on peut trouver sur le net, et pour lesquelles très peu de travail de synthèse ont été entrepris.

              Par exemple :

              Etc Etc ... Tout ça pour dire que même si ce témoignage est faux, la plus grande partie de ses constituants peut être vérifié, et il constituerait la figure romanesque d’un quidam très représentatif.

            • JL JL 31 janvier 2009 10:56

              @ Tolossa, vous pourriez nous dire à qui profiterait un tel faux ? Cela serait une preuve de votre bonne foi. En l’absence d’une telle preuve, c’est vous qui êtes suspect.


            • JPC45 31 janvier 2009 11:08

              bien sur, les gogo ont du mal à avouer que c’est faux...et même continue dans leur erreur !


            • K K 31 janvier 2009 11:17

              J’ai lu l’ensemble des post du forum que vous indiquez. Rien ne prouve que le temooignage soit faux. C’est juste une deduction du moderateur car l’utilisatrice a la meme IP que d’autres intervenants. Passons sur tous les cas de figures qui font qu’on peut avoir la meme adresse IP qu’un autre (pas en meme temps bien sur, mais l’IP pour identifier une personne doit etre datee).

              Maintenant, il y a plusieurs erreurs dans le temoignage. Mais aucune erreur qui le disqualifie. J’ai bien des collegues etrangers qui payaient le pharmacien en liquide alors qu’ils etaient inscrits depuis des annees a la secu et une bonne mutuelle (payee par l entreprise a 100%) a tier payant. Quand on change de pays, on n’est pas au courant de tout et les employeurs croient qu’on l’est et que tout va de soi.

              Pour ma part, j’ai paye des impots dans deux pays differents concernant les meme sommes car j’ignorais tout de la facon de declarer (maintenant, c est ok , je ne me ferai plus avoir lol) et de recuperer le trop percu. Ca paraitra une grossiere erreur a certain disqualifiant mon passage dans le pays car ignorant mes droits. A part les avocats d’un pays, qui connait l’ensemble de ses regles et des droits et devoirs ?


            • JPC45 31 janvier 2009 11:24

              vous avez vraiment lu car il y a des choses fausses qui sont dites ds le message. il vous faut quoi pour admetre que ce témoignage est bidon ?


            • Yann Takvorian 31 janvier 2009 11:30

              Pour bien connaitre les USA, je peux dire que ce témoignage est biaisé dans le sens qu’il n’est pas faux mais qu’il ne dépeint qu’une facette de la "vie en amérique" de facon excessive.

              Oui, tout cela existe et les "quartiers fantomes" existent comme les "banlieues fantomes" vidées de leurs habitants par effet boule-de-neige, existe.

              Mais est-ce cela "a grandeur" ? Non. L’amérique, c’est 380 millions d’habitants sur une superficie immense. Des coins paumés, il y en a. Des coins riches aussi.

              L’Amérique est le pays des différences. On dit aussi que c’est un pays pauvre ou les gens sont très riches (de dettes). Si on ne regarde que les points négatifs, on peut dresser un tel tableau. Mais ce n’est pas représentatif de l’ensemble.

              Donc, le témoignage est véridique dans sa subjectivité, mais exagéré de facon objective parce qu’il ne tient pas compte de tout le reste.


            • Grasyop 31 janvier 2009 11:34

              « L’amérique, c’est 380 millions d’habitants »

              305 millions. (Wikipédia)


            • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 11:48

              "Pour bien connaitre les USA"

              Votre expérience est-elle récente ? Ce détail est essentiel, car la situation sociale s’est effondrée en novembre, et le paysage actuel est certainement très différent de celui de 2007.


            • K K 31 janvier 2009 13:46

              vous avez vraiment lu car il y a des choses fausses qui sont dites ds le message. il vous faut quoi pour admetre que ce témoignage est bidon ?


              Les Etats Unis presentent une forte disparite selon les etats. Il n’y a rien de commun entre la Californie et l’Idaho par exemple. Il y a des choses fausse, je dirais plutot des erreurs, mais comme je le dis dans mon message, ce n’est pas parce qu on vit a un endroit qu on est au courant de toutes les lois et toutes les regles. Il m’a fallu tres longtemps dans un pays scandinave avant de savoir que l’assurance sociale y est liee a l’appartenance syndicale.
              Les erreurs sont : pas de droit de sol alors que au contraire les USA appliquent un droit du sol strict (d’ou l’interet de savoir si Obama est ne a Hawai ou au Kenya lol)
              Faillite du systeme educatif : Les grands etablissements sont bien pourvus mais il y a reellement des ecoles en faillite. dans ce cas, le bouche a oreille et kla rumeur amplifient tout.
              Non validation du diplome science po : ce n est pas automatique, donc si elle n a pas fait les demarches, c est vrai

              Je pense que cette Dame etait dans un milieu qui a ete durement touche. Elle a vu ses voisins surendettes se faire saisir leurs biens etc, entendu les rumeurs et a panique. Son temoignage est biaise par sa peur mais il n’est pas totalement faux. Surtout vu de son point de vue.

              Je pense que les temoignage des refugies d’Algerie lorsqu ils sont revenus etaient aussi errones.


            • dom y loulou dom 31 janvier 2009 15:47

              un petit aperçu supplémentaire pour les incrédules qui veulent à tout prix croire qu’OOOBAAAMAAA va TOUT CHANGER... tout a déjà changé ...

              http://fr.youtube.com/watch?v=OgvgSLHHxLM&feature=related


            • Kobayachi Kobayachi 31 janvier 2009 16:49
              Cela fait 3 ans que je vis aux USA, et de ma propre expérience je dirais qu’il s’agit soit d’un faut témoignage soit c’est le témoignage d’une personne ayant beaucoup d’amertume après une expérience peu être décevante pour elle.
               
              Je passe assez souvent à Cleveland et je peux vous assurer que c’est loin d’être une ville fantôme (même si le centre ville y a toujours un peu ressembler le dimanche). Les villes ont évolué différemment ici qu’en Europe et il n’est pas rare de voir un quartier entier tomber dans l’abandon, les gens ont fuient les centre ville depuis bien longtemps.

              Beaucoup de fait relater dans ce témoignage, bien qu’ils ne soient pas tous réfutables, sont amha très largement exagérer et ne donnes pas une image fidèle du pays.

            • Philou017 Philou017 31 janvier 2009 17:16

              Kobayachi : Il semble que vous avez de Cleveland une vue tres partielle. Peut-être que vous traversez Cleveland en avion ? Apres une recherche Google rapide :

              "Des quartiers déserts, des suites de maisons aux fenêtres barricadées, abandonnées, souvent pillées. Plusieurs quartiers de Cleveland deviennent fantômes, touchés de plein fouet par la crise des « subprimes ».

              Depuis le début de la crise, les huissiers de la ville saisissent maison après maison. Elles sont vidées des biens personnels de leurs propriétaires. Ils ont 24 heures pour les récupérer, mais souvent ne le font pas. Ils n’ont pas les moyens de déménager ni de rembourser les emprunts à taux variables de leurs habitations. Beaucoup de victimes trouvent refuge auprès de leur famille ou louent un appartement. Les moins chanceux viennent grossir les rangs des sans abris, déjà nombreux à Cleveland.

              Au bureau du shérif, ces maisons sont vendues aux enchères à des prix dérisoires. « Leur nombre a triplé depuis les cinq dernières années » témoigne Marion Wentucky, commissaire priseur. « Quand j’ai commencé à m’occuper de ces enchères il y a sept ou huit ans, si on en vendait 80 par semaines, on trouvait que c’était beaucoup ». Ce jour là, 241 maisons sont parties entre les mains de banques ou de spéculateurs. Un jour comme les autres...

              « Le malheur des uns fait le bonheur des autres », commente un homme qui vient d’acquérir une maison pour 30 000 dollars (environ 20 000 euros). Il va la remettre en état pour la revendre ensuite. « Ca me fait de la peine pour les gens qui habitent la maison que je viens d’acheter, poursuit-il. Mais je ne vais pas les mettre dehors, enfin pas tout de suite »."

              La suite sur www.france24.com/fr/20080122-grands-reportages-reporters-le-terrain

              Voir aussi :
              La crise des subprimes touche durement Cleveland en 2007 avec 7 000 logements saisis par les banques et autres organismes prêteurs pour défaut de remboursement des emprunts. Constatant les ravages occasionnés par cette crise, avec l’explosion de la criminalité et l’abandon de certains quartiers, la ville de Cleveland intente en janvier 2008 un procès à 21 banques et organismes de crédit.[12].
              fr.wikipedia.org/wiki/Cleveland
               


            • Philou017 Philou017 31 janvier 2009 17:54

              "Son temoignage est biaise par sa peur mais il n’est pas totalement faux"

              Ce temoignage est tres pres de la réalité, même s’il concerne qu"une région des Etats-Unis. Catherine connaot bien la situation pour avoir vécu 11 ans Aux EU, contrairement à beaucoup d’intervenants. Son exposé sur l’immobilier me parait tres clair.

              Droit du sol : comme le dit Catherine , le droit du sol aux EU est une coutume et non une loi, qui eqt appliquée de facon tres differente selon les états
              fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_des_%C3%89tats-Unis

              Universités :

              	

              Crise économique : les universités américaines dans la tourmente www.educpros.fr/detail-article/h/8f4b7d5430/a/crise-economique-les-universites-americaines-dans-la-tourmente.html

              Des difficultés déjà prévisibles en Janvier 2008 :
              www.bulletins-electroniques.com/actualites/52805.htm

              Avec les états Américainsen difficulté, dont certains endettés jusqu’au cou, ca va pas s’arranger.


            • K K 31 janvier 2009 18:10

              Il est clair que pour ma part je n ai qu une vue indirecte puisque je ne suis pas alle aux USA depuis 2004. J’y ai toutefois des connaissances. Ils sont comme beaucoup tres endettes. Ils ne comprennent pas pourquoi en France on ne s’endette pas autant. J’ai essaye de leur expliquer les lis contre le surendettement, mais ils ne comprennent pas. Ce n est pas dans leur culture.


            • John Lloyds John Lloyds 31 janvier 2009 19:05

              Kobayachi, vous en sniffez beaucoup avant vos déplacements à Cleveland ? Pas besoin d’être sur place pour savoir que "la ville a subit de plein fouet la crise du secteur automobile et s’est vidée de près de la moitié de sa population. Aujourd’hui, Cleveland est une ville qui souffre : depuis 2007 et le début de la crise des subprimes, la fameuse crise des crédits hypothécaires, elle détient le record de maisons saisies et de familles expulsées".

              Je vous fais la suite du voyage organisé, puisqu’il semble qu’on ne parle pas de la même ville, à commencer par ici, où vous constaterez par vous-même l’état de délabrement avancé tant de la ville que de l’état. Déjà en 2007, le volume des saisies est comparé à celui de la grande dépression ; "In this area, there have not been so many sheriff’s sales since America’s Great Depression in the 1930s".

              Décidemment, ce témoignage, bien qu’il soit conforme à la réalité, semble gêner beaucoup de monde.


            • darthbob darthbob 31 janvier 2009 21:20

              je vois pas bien le rapport avec les rapatriés d’Algérie

              c’est dommage, ça décridibilise totalement vos propos

              D’après vous, un "témoin" raconte forcément n’importe quoi, dès lors qu’il subit un traumatisme ???

              étrange point de vue

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès