Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Plus de mille milliards de dollars d’économie à faire avec (...)

Plus de mille milliards de dollars d’économie à faire avec l’efficacité énergétique

Pour promouvoir l’écologie, plutôt que de taxer les particuliers avec la taxe carbone (dite « contribution climat énergie »), il est plus porteur de parler des milliards d’économies réalisables par les entreprises et les collectivités locales.



La meilleure façon de convaincre les Etats, les entreprises et les particuliers de l’intérêt des technologies propres, c’est de parler argent. Et ça tombe plutôt bien puisque McKinsey, un cabinet d’audit américain, a publié un rapport en ce sens avec un chiffre astronomique : l’efficacité énergétique (le fait de traquer les pertes d’énergies, très nombreuses) pourrait faire économiser aux Etats-Unis plus de mille milliards de dollars d’ici 2020.

Evidemment, pour économiser, il faut d’abord investir, mais les sommes à mettre en jeu semblent atteignables, puisque pour bénéficier de cette économie de 1 200 milliards, il faudrait compter environ 500 milliards d’investissements. Ceux-ci doivent viser non pas la production d’énergie, mais leur économie, avec par exemple la réalisation de maison éco-efficiente (celles dotées de systèmes de climatisation passive), ou encore de systèmes dits de rétro-énergie (des systèmes qui génèrent de l’énergie… à partir de l’énergie utilisée au départ, comme ces ralentisseurs qui génèrent de l’électricité au passage de voitures). Ces investissements concernent bien sûr aussi la prévention et l’éducation des populations à l’éco-efficience, comme de prévoir des cours sur l’utilisation de l’énergie dans les écoles.


Principaux éléments du potentiel d’efficacité énergétique

Selon ce rapport, les ménages et les entreprises pourraient économiser près de 30% de leur énergie simplement en connaissant mieux la manière dont elle est produite et consommée (c’est d’ailleurs l’objet de l’exposition « So Watt » d’EDF où le design est mis au service de l’économie d’énergie, avec des interrupteurs capables de vous « rappeler » par son ou par lumière qu’ils sont activés depuis trop longtemps). En moyenne, un Etat pourrait économiser un quart de son énergie par ces investissements. Avec autant de gigatonnes de gaz à effet de serre en moins (via EcoGeek).

TechnoPropres
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 2 septembre 2009 15:02

    C’est peu être trivial de le dire , mais consommer des produits locaux est une des bases !

    non à la mondialisation gourmande en energie !


    • christian 2 septembre 2009 16:18

      Bonjour, vous vous dites économiste, promoteur du développement durable.

      A votre avis, car tous les décideurs savent depuis longtemps ( politiques, fournisseurs d’énergie, aménageurs, industriels etc..) ce que vous soulignez dans votre article, comment réduire d’un quart ou d’un tiers ou encore de moitié la consommation occidentale d’énergie fossile ou nucléaire, sans engendrer des baisse de CA, des baisses de recettes fiscales, de baisses de croissance !

      C’est la ou le développement « dit durable » se heurte à la mécanique capitalistique du profit et des mécanismes capitalistique de mesure de croissance, car aujourd"hui la croissance se mesure par la consommation et la chute de celle-ci entraine rapidement la chute se la croissance ( donc baisse de CA, baisse de recettes fiscales).

      Les acteurs économiques capitalistiques ne font que ce raisonnement, car ils restent dans la paradigme, profit = croissance.

      A mon avis, faire des économies n’est pas à l’ordre du jour du type d’économie dans lequel nous évoluons, car il est synonyme, à tres court terme de perte de croissance !

      A mon avis l’écnomie de type capitalistique privé libérale se trouve devant ses propres contradictions, et je ne vois pas, en France, en Europe, ou aux USA une quelconque remise en cause de ce type d’économie.

      Merci de votre éclairage ( basse consommation )


      • chems eddine Chitour 2 septembre 2009 16:48

        Article pertinent mais qui nous laisse sur notre faim
        L’auteur n’indique pas quelles sont les pistes pour les économies d’énergie ? On peut signale sans être exhaustif le rendement thermodynamique d’un moteur à combustion interne et qui est autour de 30 %. Celaveut dire que quand on consomme 3 litres d’’essence , 2 litres sont convertis en chaleur et 1 litre et converti en travail ’mécanique , électriqu chimique... Imaginons que le rendement thermodynamique double nous consommerons moins d’essence donc moins de CO2 pour la même quantité de travail rendu. 
        En fait, les écconomies d’énergie , c’est comment consommer moins en consommant mieux . Le problèmedes énergies carbonées c’est que le CO2 produit est stocké dans l’atmosphère et mt &20 ans pour disparaitre.D’ici là si à Copenhague des décisions importantes et drastiques ne sont pas prises ; il est fort à craindre que nous n’aurons plus la capacité de revenir en arrière avec des changements de plus en lus erratiues avec comme premières victimes les payx du Sud qui n’ont pas les moyens d’atténuer les effets devastateurs des pertubations climatiques

        Prof.C.E. Chitour

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès