Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Poker automobile

Poker automobile

Ainsi, il aura suffi que le plus gros actionnaire de la General Motors (environ 10 % du capital) soit las de ne pas gagner d’argent avec sa participation dans le n°1 mondial de l’automobile pour qu’un groupe qui pèse 330 000 employés dans le monde puisse à terme assez court changer de main ?

Qui est donc cet actionnaire un peu particulier ?

Il s’agit de Kirk Kerkorian . Probablement inconnu de la très grande majorité des Français, il est pourtant un des hommes les plus riches des Etats-Unis. Il possède une holding : Tracinda Corporation qui regroupe tous ses actifs financiers. Il est en outre actionnaire de la GM, le propriétaire du Mandalay Resort Group qui regroupe 15 casinos de Las Vegas, qui est pour lui une formidable machine à cash.

Il existe un domaine où notre investisseur a su se faire connaître : le cinéma. Il fut à plusieurs reprises propriétaire et vendeur des studios MGM . Il les acheta en 1969, les vendit à Ted Turner pour mieux les lui racheter. Quelques années plus tard, il les cédait à un homme d’affaire contestable : Giancarlo Parretti, qui tenta de s’associer avec le Crédit Lyonnais, et finalement notre ami Kirk rachetait ses studios dans d’excellentes conditions.

Peut-être fatigué de faire des allers et retours sur cet investissement, il le cédait en 2005 à Sony, ce qui lui permit de devenir un des plus importants propriétaires de casinos.

Même s’il semble vouer un culte à l’actuel patron du groupe Renault Nissan, il est évident que Kerkorian est un redoutable prédateur dans le monde des affaires. Nul doute que le gouvernement français, qui possède encore 15 % de Renault SA, va regarder de très près quelle est la marge entre le « coup du siècle » et le piège industriel.

Car ne l’oublions pas, 10 % du groupe General Motors peut dans certains cas suffire à se retrouver bailleur de fonds sans pour cela avoir un droit de regard sur l’outil de production et sur la conception des modèles.

Quelques économistes médiatiques comme Elie Cohen vous font froid dans le dos lorsqu’ils déclarent que General Motors "ne vaut presque rien aujourd’hui, mais il pèse toujours près d’un quart du marché américain. C’est donc une bonne opportunité de développement pour Renault en panne de gamme actuellement ..." Comme vous y allez monsieur Cohen, il semblerait que dans cet affaire vous vous comportez comme un joueur de Monopoly !

Alors, coup de poker ou mauvais coup en vue ? Le vieux joueur de 87 ans pourrait bien s’offrir encore quelques casinos avec l’argent des autres !

Sources et bibliographie

Yahoo Finances
Le Web de l’Humanité
GENERAL MOTORS

Documents joints à cet article

 Poker automobile  Poker automobile

Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 4 juillet 2006 13:56

    Au dernières nouvelles, Le scoop serait un peu éventé puisqu’on apprend qu’en fin de compte Carlos GHOSN aurait rencontré KERKORIAN courant Juin.

    Le tout est maintenant de savoir si l’actuel président de Renault & Nissan ne cherche pas à devenir un des géants de l’automobile en utilisant uniquement des techniques de croissance externes. N’oublions pas que Renault a déjà échoué dans l’aventure JEEP !!!

    Lorsqu’on regardre ce qui reste des constructeurs américains aujourd’hui et les difficultés du groupe Wolksvagen on est en droit de se demander s’il est nécessaire de continuer dans une logique de « grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf »

    TOYOTA, HYUNDAI, BMW ou PORSHE montrent que l’indépendance ou la taille ne sont pas un handicap dans la recherche de la rentabilité.

    SVP M. GHOSN, faites bien attention à ne pas gâcher l’héritage de Louis Schweitzer qui vous a transmis une entreprise saine et bénéficiaire.


    • tom (---.---.163.83) 4 juillet 2006 14:04

      Très bien vu M. BENARD....


      • jebthebear (---.---.3.72) 4 juillet 2006 14:23

        D’accord avec vous M. Benard, faudrait pas que Renault parte en sucette (« cocorico powa »), mais il me semble que vous oubliez un peu vite le grand succès de l’acquisition de Nissan, qui est du coup un superbe contre exemple a celui de Jeep...

        Par contre, je suis étonné de votre phrase « Comme vous y allez monsieur Cohen, il semblerait que dans cet affaire vous vous comportez comme un joueur de Monopoly ! »

        Pour moi, meme si cela reste contestable en soit (tout l’est de toute facon), une logique purement financiere dans une grosse boite revient a jouer au Monopoly (capitalisme exacerbé). Donc rien de nouveau sous le soleil sur ces propos de M. Cohen non ? On rachete une boite et par là meme, on étand sa gamme automatiquement...

        Jeb


        • JC BENARD (---.---.92.11) 4 juillet 2006 16:08

          NISSAN est une entreprise japonaise et JEEP était américaine vous noterez que je fais une nette différence entre les deux.

          Elie COHEN comme tous les économistes stars des media soçnt en général particulièrement habiles quand il s’agit de dépenser l’argent des AUTRES. Le coût de l’expérience « n’est que » de 1 milliard d’euro.

          En cas d’échec, qui payera encore les pots cassés de la plaisanterie ? je vous rapelle que le contribuable français au travers de l’état détient encore 15 % des parts de Renault.

          Ce qui faut surtout regarder dans cette affaire, c’est que ce n’est pas l’état major de GM qui est venu chercher Renault mais un investisseur propriétaire de casinos !!!

          Calme et prudence afin d’éviter de jouer les pigeons


        • djfo (---.---.91.222) 4 juillet 2006 14:40

          Nous voici revenus quelques années en arrière (doutes, questions sur le succès...) quand une certaine entreprise Française : Renault entrait au capital d’une PME japonaise Nissan pour en faire quelques années après un monstre de productivité et de générateur de cash avec à sa tete déjà un certain Carlos Ghosn !!Cet homme est exceptionnellement doué pour reprendre un business et le rendre profitable, s’il a répondu à cette offre, c’est qu’il sent surement un bénéfice pour les 3 entreprises, les actionnaires et forcément pour les salariés !!! A mon avis, GM va vivre des coupes sombres dans ses effectifs, des temps difficiles pour les salariés mais pour mieux se transformer et devenir un nouveau géant d’ici 3 ans !! on en reparle si vous le voulez.


          • JC BENARD (---.---.92.11) 4 juillet 2006 16:02

            Attention : NISSAN malgré son apparente fragilité était une entreprise qui avait une réputation excellente en termes de produits.

            Carlos G n’a eu qu’à appliquer des techniques de ressources humaines jusque là ignorées au Japon. depuis NISSAN va bien mais avec une qualité en retrait. Les ventes en France sont d’ailleurs catastrophiques.

            Quant à GM, l’entreprise est déjà moribonde. Pourquoi à votre avis les gens de TOYOTA n’ont jamais regardé en direction des constructeurs américains ?

            Tout simplement parce qu’ils ont pris le consommateur américain au sérieux en leur proposant des produits correctement finis et à des prix attrayants. Il est impossible de comparer aux USA une LEXUS avec le haut de gamme américain.

            Attention, acheter un entreprise qui a une image de marque déplorable ne garanti rien en termes de redressement.

            Et puis, n’oubliez pas que GM c’est aussi OPEL qui n’est pas non plus très brillant.


          • eresse (---.---.120.64) 5 juillet 2006 09:19

            A part flatter l’ego de Ghosn qui espere sans doute devenir le patron de GM / renault / Nissan, je ne vois pas tres bien l’interet de prendre des parts dans une entreprise « moribonde » qui croule sous la dette des retraites et est en « panne de gamme » (les SUV specialite GM ne font plus recette aux US). GM est mort, vive GM


            • maiouvaton (---.---.196.204) 8 juillet 2006 17:50

              bonjour rien n’est fait....dans un contexte où c’est GM qui est demandeur, Renault a une longeur d’avance...il peut collecter beaucoup d’informations...et l’utiliser à d’autres fin que le mariage....
              - un retrait de renault en fin de négotiation serait d’un grand dommage en termes d’image pour GM....
              - déjà aujourd’hui l’americain moyen est surpris de voir le géant demander de l’aide à un Français...

              Conclusion : Renault tire déjà un premier bénéfice de l’opération...il faut bien sur en sortir de manière aussi élégante..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès