Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pour en finir avec l’apparition du néolibéralisme

Pour en finir avec l’apparition du néolibéralisme

Durant les années 70, les thèses de JM Keynes furent réfutées par Milton Friedman. À cette époque, pendant le premier choc pétrolier, les États Unis suivis de tous les pays occidentaux subirent une forte inflation puis une hausse du chômage.

 Une thèse du courant de Keynes démontre que le chômage et l’inflation avaient une relation inverse. Si on augmentait l’inflation, on diminuait le chômage. Cette relation fut remise en question en 1973. En effet, à cette époque de nombreux pays avait à la fois du chômage et de l’inflation.

 Cette remise en question d’une des thèses du keynésianisme donna beaucoup d’importance aux thèses de Friedman. Petit à petit, tous les pays occidentaux adoptèrent l’idéologie néolibérale. D’abord les États Unis, puis l’Angleterre et enfin les pays de la zone euro.

 Après 30 années de néolibéralisme, il est intéressant de se rendre compte que :

▪ notre dette publique a explosée à cause des intérêts des emprunts

▪ l’économie réelle ne représente que 7% par rapport à l’économie financière.

▪ Le chômage a explosé dans tous les pays néolibéraux :

États Unis 19%, France 13% Grèce 21,8%

▪ On doit faire des mesures d’austérités et des réformes sociales impliquant la privatisation de nos institutions publiques

▪ On a une croissance à 0,5% pour ne pas dire 0%

 

Par conséquent le néolibéralisme ne marche pas. Selon ces libéraux, c’est parce que l’état fait des interférences avec le marché. Selon Adam Smith, le marché serait régit par la « main invisible ». Ils rêvent d’un monde libéré de toute contrainte des états et des hommes. Un monde privatisé dans lequel l’argent est synonyme de vivre.

 

Le néo libéralisme a donc pris de l’importance en 1973 grâce à Friedman. Friedman a expliqué la stagflation (inflation + chômage) par des arguments économiques. Dans son principal ouvrage de 1968 : Inflation et systèmes monétaires, Friedman développe une idée qui lui tient à cœur « l'inflation est toujours et partout un phénomène monétaire », c'est donc une croissance excessive de la masse monétaire qui engendre l'inflation.

Ce que Milton Friedman n’a pas compris c’est que l’inflation peut aussi arriver à cause de la hausse des prix sur un secteur ou un produit sur lequel nous sommes très dépendant. En effet, selon Clark, l’économie est structurée en trois secteurs d’activité : le secteur primaire, le secteur secondaire et le secteur tertiaire. Lorsqu’il existe un goulot d’étranglement dans l’un de ces secteurs, les prix peuvent augmenter dans d’autres secteurs en raison de l’excès de demande par rapport à l’offre insatisfaite et se propager dans l’ensemble de l’économie.

 Ainsi, je vais vous montrer comment l’inflation est apparue en occident.

 Avant les années 70, trois industries pétrolières contrôlaient le pétrole au moyen orient. Les pays arabes n’avaient par leurs mots à dire sur le prix, la distribution, l’exploitation, ils n’avaient aucun contrôle sur leurs ressources en hydrocarbures. Ces hydrocarbures étaient vendus aux pays occidentaux et aux restes du monde. Toute notre économie est basée sur eux. En effet, grâce à eux, on fabrique du pétrole, des produits hygiéniques (shampooing), alimentaires, de protection, de contenant (matière plastique), tissus, etc. Mais aussi, comme nous possédons une économie mondialisée, tous les prix des produits importés subissent aussi la hausse des prix du pétrole.

En 1973 exactement, l’Iran, l’Irak, la Lybie, la Syrie le Venezuela et l’Algérie décidèrent de nationaliser les exploitations pétrolières. Ainsi, l’OPEP contrôlait prêt de 74% des réserves mondiales et décidèrent en réaction à l’aide américaine pour défendre Israël de faire une très hausse des prix et annonce un embargo total sur les États Unis et la Hollande. Suite à la hausse des prix et à la diminution de l’offre dans certain pays, le prix du pétrole flamba ainsi que tous les produits dérives.

Par conséquent, tous les pays touchaés par cet embargo et cette hausse des prix subirent la hausse des prix de tous les produits dans leurs économies, c’est à dire, il subirent une forte inflation.

Cette inflation diminue donc le pouvoir d’achat des ménages et des entreprises. Toutes les petites entreprises qui n’avaient aucune ressource pour faire face à cette hausse des prix durent licencier ou mettre la clef sous la porte, ceci créant une forte vague de chômage.

 

La critique de Milton Friedman est donc fausse car elle explique la stagflation par des causes économies alors que celle-ci s’explique par des causes géopolitiques.

 

Pour finir, j'aimerais rajouter que depuis les attentats du 11 septembre, nous savons que les USA veulent attaquer par ordre : Irak, Afghanistan, la Lybie, La Syrie, l'Iran et enfin le Venezuela. Tous ces pays détiennent les plus grosses ressources en hydrocarbures. 

Une fois que toutes les ressources seront contrôlées, aucun état ne pourra s'opposer à "l'Empire occidental".

 

Mieux s’informer pour mieux lutter.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • anny paule 23 avril 2012 15:28

    Vous avez tout à fait raison... le problème, c’est que nos concitoyens n’ont toujours rien compris, du moins, une large majorité d’entre-eux, si l’on en juge par les résultats d’hier soir !

    Même si Hollande est élu (ce que je souhaite malgré moi mais qui est loin d’être acquis !) il reste néolibéral... Il faudra que nous soyons pire que les Grecs... mais ça vient ! pour qu’ils résistent ! Il y a des chances pour que ce soit bien tard !


    • Robert GIL ROBERT GIL 23 avril 2012 16:28

      Voici le résumé que Naomi Klein fait de la doctrine libérale de Friedman, son livre de référence “Capitalism and Freedom”, publié en 1962. Attention, c’est du brutal :
      Voir ci-dessous :
      http://2ccr.unblog.fr/2011/03/25/la-doctrine-friedman/


      • raymond 23 avril 2012 17:16

        Clair et net merci à l’auteur


        • stephane 23 avril 2012 18:21

          @ l’auteur,

          d’accord avec vous pour l’importance du pétrole dans notre monde ...

          Mais, SVP, actualisez vos sources : c’est parce qu’ils ont connu leur « pic oil » en 1971 que les Etats-Unis ont proposé -discrètement- aux pays de l’Opep, de doubler le prix du baril. Il leur fallait absolument procéder à de lourds investissements pour pallier aux rendements déclinants et procéder à de nouvelles prospections. Aubaine pour les pays producteurs comme l’Arabie Saoudite qui jusque là subissaient le joug des prix, comme vous l’avez indiqué, des Etats-Unis.

          Mais drame pour tout l’Occident dont les économies furent durablement déstabilisées par ce doublement du prix de l’énergie : passage dorénavant obligatoire par la case « libéralisme » de Reagan et Thatcher.

          Quand ils sont dans la « mouise » les States ne connaissent plus personne, n’ont plus d’amis...
          un peu comme aujourd’hui, à l’heure du pic pétrolier mondial, avéré par les chiffres - notamment de l’AIE- depuis 2005/2006.

          Merci d’avoir abordé ce problème si crucial,

          cordialement.


          • Vaccin à la désinformation Vaccin à la désinformation 23 avril 2012 18:25

            merci d’avoir pris le temps de faire cette mise au point :)


          • kiouty 23 avril 2012 23:15

            Par conséquent le néolibéralisme ne marche pas. Selon ces libéraux, c’est parce que l’état fait des interférences avec le marché. Selon Adam Smith, le marché serait régit par la « main invisible ». Ils rêvent d’un monde libéré de toute contrainte des états et des hommes. Un monde privatisé dans lequel l’argent est synonyme de vivre.

            Vous n’avez rien compris,vous êtes en pleine confusion. Les libéraux veulent effectivement un monde régi par le marche. Les néolibéraux disent certes la même chose en public, adoptant ainsi le costume libéral avec une fausse naïveté, mais en revanche ne croient pas un mot toutes ces thèses qu’ils savent être parfaitement imbéciles.
             Eux veulent que l’argent public soit détourné massivement vers le privé au lieu d’être gaspillé dans des idioties sociales comme de hôpitaux publics ou des écoles publiques, qui n’ont pas pour objet de faire des profits astronomiques (heresie !!!).


            • Vaccin à la désinformation Vaccin à la désinformation 24 avril 2012 08:35

              On ne peut malheureusement argumenter contre une thèse qu’avec des faits et des preuves et non avec des opinions


            • Thorgal 24 avril 2012 13:24

              de liberalisme, on glisse vers neo-liberalisme pour probablement finir avec NECRO-liberalisme.


              • Never Give Up Never Give Up 24 avril 2012 20:54

                La France un pays néolibérale ??????

                Vous plaisantez nous vivons dans l’un des pays les plus interventionistes du monde...

                de plus pour votre information il existe de nombreux courants dans le libéralisme, donc limiter le libéralisme à « Milton Friedman » équivaut à comparer tous les partis de gauche au bolchevisme


                CDLT 

                • Wàng 25 avril 2012 19:24

                  Il faut être fou, fou à lier, pour se croire dans une société libérale dans un état qui dépense 57% de la production nationale ...


                  • JL JL1 25 avril 2012 19:42

                    wang,

                    d’abord, l’État, autrement dit, les représentants du peuple souverains (quand ses ils ne trichent pas) ne dépense pas 57 % de la production nationale, mais contrôle la moitié de la production. Nuance !

                    D’autre part, le libéralisme c’est la reconnaissance de l’économie de marché. On est dans une société libérale, qui tend vers l’ultralibéralisme, c’est-à-dire quand la bankocratie dicte sa loi à l’État.


                  • Never Give Up Never Give Up 25 avril 2012 22:07

                    JL1,

                    Si la « bankocratie » comme vous dites tient l’etat (nous) par les « c******s » c’est bien parce que l’etat (nos élus) ne controle rien !!!!

                    De dire « le libéralisme c’est l’économie de marché » est plus que réducteur c’est comme si je vous disais que d’etre de gauche c’est etre stalinien....

                  • JL JL1 26 avril 2012 17:17

                    NGU,

                    la vacuité argumentative de votre post n’appelle aucune réponse.


                  • gnarf 30 avril 2012 15:17

                    Vous nous expliquez que tous ces pays dont la France ont ete gouvernes selon les theses neoliberales, de Friedman. Or, il est bien connu que les neoliberaux ne jurent que par la reduction des depenses publiques. Friedman et tous les autres insistent toujours lourdement sur cette idee.


                    Or dans les pays que vous citez, les Etats ont vu leur endettement exploser sur 30 ans, bien avant que n’arrive la crise des subprimes. La France a adopte 37 budgets consecutifs deficitaires, s’endettant annee apres annees depuis 1974.

                    A l’inverse, nous savons tous ici que Keynes defend l’endettement publique, le soutien permanent de la croissance par la depense publique. Plans de relance, grandes infrastructures, grands travaux. Autant de choses que les pays comme la France ont mis en pratique annee apres annee, soutenant par des investissements publiques le batiment, les infrastructures, les champions nationaux. Ce sont des politiques Keynesiennes a l’exact oppose des politiques neoliberales.

                    Il me parait donc tres clairement que les gouvernements successifs de la France sont constants dans le Keynesianisme, donc a l’oppose du neoliberalisme de Friedman. Lors de la crise de subprimes en 2008 la premiere reaction du gouvernement Francais fut un « plan de relance » de 20 milliards d’euros, et Sarkozy demanda a bruxelles qu’un plan Europeen de relance de 200 milliards d’euros soit lance. Les gouvernements de pays plutot liberaux (Luxembourg, Irelande, Pologne) se sont immediatement opposes a de tels plans.

                    La France est, a ete, et sera gouvernee par des Keynesiens, et pas des neoliberaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès