Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pour ou contre l’euro, là n’est peut-être pas la (...)

Pour ou contre l’euro, là n’est peut-être pas la question

A l’heure où de plus en plus de personnes prônent la sortie de l’euro au travers de discours politique bien sentis et autres livres exploitant le filon, l’occasion de parler d’autres formes d’échange monétaire se présente.

Si aujourd’hui 1/4 de la population française se déclare hostile à l’euro, la majorité d'europhile s'effrite au gré des crises rencontrées par les pays de l'eurozone et des rencontres entre hauts responsables européens, modestement appelé « sommet ». N’en déplaise aux esprits manichéens, il existe d’autres voies.

Cela vous paraîtra a priori saugrenue et peu crédible comme idée d’imaginer la création d’un Euro-PACA ou d’un Euro-18ème arrondissement de Paris. Saugrenue peut être dans un premier temps mais peu crédible ça reste à prouver (on croit ce qu'on nous dit, surtout quand on nous le répète). La raison à cela (ce scepticisme de circonstance) est que des expériences de ce type existent d’ores et déjà outre-manche.

En Septembre 2009 fut crée le Brixton pound dans le Sud de Londres. Monnaie locale qui soit dit en passant rend hommage au peintre Vincent Van Gogh qui a résidé dans le quartier, en figurant l'artiste torturé sur les billets de 20. Le principe de cette monnaie est qu’elle ne peut être utilisée que dans le quartier. Inutile dans ces conditions de tenter de faire un tour de London Eyes ou de bateau sur la Tamise avec un Brixton Pound. Ce n’est pas demain la veille que Van Gogh supplantera la reine dans le Royaume-Uni, fusse-t-il sur des billets.

Cette initiative vise à soutenir l’activité des commerçants du quartier et à développer du lien social. Ce système est gagnant pour le vendeur, pour les raisons que vous devinez mais aussi pour l’acheteur qui, en contrepartie de son effort de consommer de préférence dans le quartier se verra accorder des réductions sur les produits.

Aujourd’hui plus de 80 magasins du quartier utilisent comme monnaie d’échange le Brixton pound, lequel est indexé sur la valeur de la livre sterling (1 Brixton Pound = 1 Livre quelque soit la variation de la devise anglaise sur les marchés des changes).

Autre initiative qui gagne à être plus largement connue le SEL (système d’échange local).

Si aujourd’hui en échange de notre travail, on obtient de l’argent, il faut rappeler qu’il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, dans la Rome antique, les travailleurs se voyaient octroyer en contrepartie de leur besogne, une ration de sel. D’où notre salaire…. Le SEL en majuscule, n’a rien avoir avec l’argent non plus. Il est même par essence son antithèse.

Le SEL est un système d’échange non monétaire basé sur l’échange de savoirs, de savoir-faire, de biens, de services. Ce système trouve déjà application dans divers pays d’Europe (dont la France) et aux Etats-Unis. Il permet à une zone géographique bien définit (et forcément réduite) de répondre aux besoins des résidents sans passer par un échange de monnaie et ce tout en recréant du lien social entre individus. L’édifice repose sur un système de point. C'est-à-dire que si je vais faire les courses pour le compte de ma voisine, je gagne 10 points par exemple. Si autrement, un jardinier du coin exerce son art sur ma parcelle de terre, je lui dois un certain nombre de point et ainsi de suite. Ce concept est intéressant du point de vue de la réinsertion des chômeurs qui ont un temps fou mais ne savent souvent pas bien quoi en faire.

Dans certain SEL, les points que l’on gagne ou que l’on cède sont directement indexés sur le temps nécessaire à la réalisation de la tâche. Une heure de nettoyage vaut autant qu’une heure de massage thaïlandais par exemple. Et au passage cela permettra de détendre tout ce beau monde….


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • jpm jpm 11 octobre 2011 15:18

    Le probleme des SEL generalises a grande echelle, c´est que cela legalise le travail au noir. En effet pourquoi payer des charges sociales sur le salaire de mon jardinier ou de ma femme de menage. et pourquoi ce dernier et cette derniere payerait des impots si on peut s´arranger entre nous ? Eh bien tout simplement pour payer les services publics (ecoles, hopitaux, justice...) que les participants au SEL continuent d´utiliser alors que ce sont les autres qui payent pour eux.

    Ces systemes de SEL, bien sympathiques au plan local, ne sont donc pas forcement solidaire a l´echelle nationale. C´est pour cela, il vaut mieux ne pas en abuser... et les consommer avec moderation pour la cuisine locale.
     


    • al.terre.natif 18 octobre 2011 16:17

      « ca légalise le travail au noir, c’est à dire sans charge », mais revenons au début : pourquoi le travail est-il taxé ? car il rapporte. Le SEL ne rapporte pas, car le seul endroit ou vous pouvez dépenser, c’est au SEL, avec les autres .... Vous ne pouvez pas non plus économiser et vous faire un capital de SEL énorme qui vous ferait devenir le riche des SEL ...

      Renseigner vous 5 min ;)

      ... et même, car je vous entends déjà revenir à la charge :) pourquoi le travail au noir est-il prohibé ? : car il évite la participation de l’individu aux charges communes de la société. Bien. Mais, imaginez seulement que l’on puisse donner du temps à la société pour remplir sa part de participation ? Par exemple en travaillant gratuitement pour la commune, ou bien pour l’état, quelques jours par mois, cela suffirait-il de votre point de vue pour avoir le droit de « travailler au noir » (et sans profits financiers) le reste du temps ?


    • Robert GIL ROBERT GIL 11 octobre 2011 16:50

      voici un article qui jette les bases d’une monnaie alternative nationale qui pourrait trés bien cohabiter avec l’euro, ceci est un essai et est donc perfectible :

      http://2ccr.unblog.fr/2011/03/13/une-monnaie-alternative-le-franc/


      • lloreen 12 octobre 2011 12:41

        Voilà encore des solutions dans le même esprit alternatif :

        http://www.dailymotion.com/video/xl8c3h_voter-2012-politique-ou-demosophie_news#rel-page-under-1

        Et ceci pour une action citoyenne dès le 20 novembre 2011
        http://unricpouruneac.unblog.fr/

        Je suis tout à fait d’accord avec vous que la question n’est pas d’être pour ou contre l’euro.
        Il s’agit surtout d’être CONTRE à 100% du système de l’argent dette tel qu’il est instauré depuis la loi 1973 (Pompidou) puis tel qu’il a été instauré par l’article 123 de l’inique traité illégitime de Lisbonne .

        Voilà la seule question .

        Et les citoyens manifestent de plus en plus leur opposition à cette arnaque « légalisée » dont le but est d’appauvrir le monde.
        Voilà ce qu’il faut imposer : la fin du système de l’argent-dette et tout ce qui y est associé : partis, « représentants... ».

        C’est tout l’enjeu des manifestation partout dans le monde.


        • yoananda 12 octobre 2011 12:48

          SEL
          SOL
          Or (glod)
          Bitcoin
          Ripple
          Troc
          Paypal

          il y a plein de monnaies alternatives.

          Quand au fait de payer des impôts et charges sociales ... ce qui n’est pas déclaré ne donne pas de d’accès aux droit (tu n’a pas droit au chomage avec du travail au noir, etc...)
          Donc, c’est juste un choix de vie.
          Que l’état s’arroge le monopole c’est son problème pas le notre.
          Et de toute manière, on paye plus d’impôts pour moins de services. C’est le programme ultra libéral de l’Europe, tout privatiser. L’education nationale est en délabrement, la police n’a plus de moyens, les hopitaux n’en parlons pas.

          Faut pas être dupe et sortir de la pensée moutonnante.


          • lechoux 12 octobre 2011 16:19

            « 1 Brixton Pound = 1 Livre quelque soit la variation de la devise anglaise sur les marchés des changes »

            Sans indexation, ces monnaies locales sont des concentration d’inflation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phatchut


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès