Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pourquoi il sera toujours plus difficile d’acheter des produits made (...)

Pourquoi il sera toujours plus difficile d’acheter des produits made in France

Ce qui est fascinant avec la docte socialiste dans notre pays c'est sa propension à nous ressortir toujours les mêmes slogans, les mêmes chiffres datant d'il y a 20 ans, les mêmes poncifs sociaux comme si :

- le socialisme-communisme ne s'était pas effondré avec le mur de Berlin (le mur de la honte rappelons-le)

- les deux plus grands pays communistes (Russie-Chine) n'étaient pas devenus les pays les plus libéraux au monde (enrichissez-vous)

- la planète n'était pas un environnement fragile aux ressources limitées et qu'il fallait préserver (y compris de la surpopulation)

Les produits et services made in France sont et seront de moins en moins rentables, compétititifs et vendus dans notre pays comme à l'international

Même si nous n'avons pas manqué de bénéficier durant 2 ans de ce grotesque stagiaire avec son ministère du redressement productif et sa vareuse délavée, le cirque médiatique autour du made in France tourne désormais à vide (et je le regrette sincèrement) pour plusieurs raisons :

- le travail en France est parmi les plus coûteux dans le monde développé (pas seulement couteux en euros chargés mais aussi en conflictualité contre-productive, en lourdeurs et complexités administratives, en mauvaise ambiance sociale au travail, en absentéisme...)

- Le nombre d'actifs au travail, la durée d'une vie de travail, le temps annuel de travail sont tous parmi les plus bas du monde développé (personne en Europe à part les Français ne commence à travailler à 25 ou 30 ans, s'arrête à 55 ans, travaille 30 à 35 heures par semaine, prend 20 à 30 jours d'arrêts maladie et bénéficie de 5 à 8 semaines de congés payés)

- la productivité de tous les Français (chômeurs, handicapés, seniors, jeunes, femmes, immigrés..compris) est parmi les plus faible du monde développé (les socio-ringards prétendent le contraire car ils ne se basent que sur ceux qui ont un travail)

- le niveau d'éducation des travailleurs français se situe tout en bas dans l'échelle des compétences mesurée par l'OCDE (Etude PIAAC). Non seulement plus de 22 % des travailleurs ont un niveau extrêmement bas de connaissances (dont 2 millions d'illettrés) mais à l'autre extrémité du spectre professionnel nous avons bien moins de travailleurs hautement qualifiés (10 % à peine contre 15 % en moyenne dans l'OCDE)

- l'école française est hostile globalement aux entreprises, au travail dans le secteur privé. Elle croit préparer au travail de futurs ouvriers, techniciens ou fonctionnaires alors qu'elle forme largement dans le vide des travailleurs pour un monde qui n'existe plus (celui des 30 glorieuses)

Quelque soit le secteur économique nous perdons des positions, vendons de moins en moins nos produits et assistons à la destruction de notre tissu productif

- les entreprises industrielles disparaissent, sont vendues à l'encan, sont démantelées faute de repreneurs ou simplement de rentabilité (impossibilité d'investir en France tant les profits sont faibles)

- les entreprises commerciales se réduisent elles aussi sous la double influence d'Internet (ouvert sur le monde 24 h sur 24), d'un modèle basé uniquement sur l'importation à moindre cout et les très lourdes charges qu'elles supportent (y compris des loyers qu'elles ne parviennent plus à payer)

- les entreprises de services ne vont guère mieux (à l'exception de free ou de quelques rares sociétés sur des créneaux porteurs)

- l'agriculture française (un de nos anciens points forts) est entrain de couler car la main d'oeuvre est trop chère (15 euros de l'heure SMIC chargé en France contre 7,5 euros en Allemagne), les produits français sont plein de pesticides et d'engrais (le travail étant trop cher nous compensons par une utilisation effrénée de produits "phytosanitaires"), les Français ne veulent plus travailler dans l'agriculture ou l'élevage (demandez à des jeunes si le travail à la ferme les séduit, observez la moyenne d'âge des agriculteurs en France)

Le parti d'extrême droite qui nous promet une fermeture des frontières et une production française ne sait pas de quoi il parle

On aura beau faire, on aura beau dire et communiquer rien ne peut empêcher la mondialisation et la globalisation (à moins de prendre exemple sur la Corée du Nord ou le Vénézuela) :

- les usines ne reviendront plus en France (une fois qu'elles ont quitté notre pays elles ne reviennent plus) car les marchés sont mondialisés et qu'il est plus aisé de produire près d'où l'on consomme (en Asie notamment

- les usines sont aujourd'hui d'abord des usines de montage de pièces et éléments produits partout dans le monde (sous traitance), prétendre fabriquer en France c'est ne pas comprendre que sans pièces détachées venant de l'étranger nous ne pourrions rien produire (personne ne croit qu'une société en France va produire les puces des téléphones portable ou des ordinateurs que nous consommons)

- personne parmi les jeunes ne souhaite plus travailler en usine (même pour un travail d'ingénieur). Le modèle des jeunes actuellement c'est trader à Singapour (pour les polyglottes très qualifiés), fonctionnaire dans une administration (pour les moyennement qualifiés) ou équipier chez Mac do pour ceux qui ont raté la marche de l'école

Les Français sont devenus des consommateurs avisés (à défaut d'être des producteurs efficaces)

Les Français (tout en se prétendant sociaux) préfèrent les produits de bonne qualité fabriqués partout ailleurs qu'en France avec moins de social (le beurre et l'argent du beurre)

Ils préfèrent le choix de produits exotiques, d'une multiplicité de vendeurs (d'importateurs en fait), de grandes surfaces (des hangars où l'on vend à vil prix ce que la planète laborieuse produit), des produits qui leur donnent du pouvoir d'achat (si la chemise achetée 10 euros en hyper-marché était produite en France elle couterait 5 ou 6 fois plus chère), des services hi tech (plutôt Google ou Spotify que Félix Potin ou le RSI), des voitures coréennes garanties 7 ans ou des Dacia produites pas cher en Roumanie (avec toute la bonne conscience de ceux qui croit que Renault est une firme française et sociale ou qu'ils donnent du travail à des ouvriers roumains)

Pour s'en sortir il va falloir devenir réaliste et objectif

- le code du travail ne sert plus à rien (sauf donner du travail à des juristes) car le travail est sinistré. Quand on est sur le Titanic face à un Iceberg on oublie le code de la navigation et on chercher à sauver sa peau

- les recettes sociales du XX ème siècle sont devenues inopérantes et contre productives (les ponts, les congés payés, les CE, la règlementation tatillone et lourde)

- les recettes politiques de la V ème République ne fonctionnent plus (les 3 pouvoirs, un parlement et une fonction publique surnuméraires, un Président de la République substitut du Roi, des corps intermédiaires qui ne sont que la réincarnation des corporations)

- l'école est "out" depuis 30 ans, 40 % des écoliers venant du primaire ne maîtrisent même plus la langue française (Etude CEDRE de l'EN sortie en juillet 2016)

- le travail et la responsabilisation seules paieront, l'assistance sociale devra être limitée dans ses durées, ses périmètres et ses bénéficiaires

Rien ne sert de se rengorger sur les quelques rares secteurs qui fonctionnent encore

- L'aéronautique ou le spatial ne donneront pas du travail à tous les Français et les chinois nous aurons sans doute doublé dans 10 ans

- Le luxe comme le tourisme sont à la merci d'une grave crise économique ou de tension internationales (ou du terrorisme comme on le constate désormais)

- L'armement est une industrie dangereuse pour une petite Nation comme la France (qui n'a plus qu'un micro pouvoir sur la scène internationale)

Il y a urgence à tout reprendre et refonder (notamment nos références sociales et idéologiques)

Notre pays doit d'urgence se ré-inventer loin des recettes portées par la Gauche et et la Droite et leur nostalgie à 2 balles, par l'extrême gauche et ses solutions ruineuses pour l'économie et pour les libertés, loin du FN qui veut nous ramener à l'avant-guerre (avec les ligues, la xénophobie et une Europe belliciste et nationaliste) ou des écologistes dont le seul but est d'empêcher l'économie d'inventer et de se développer.

Le chantier est donc immense (bien plus vaste et urgent que celui de la reconstruction d'après-guerre) et nous aurons de moins en moins de marges de manoeuvre sans cette remise à plat de nos croyances et de nos institutions.


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 27 août 12:58

    - Le nombre d’actifs au travail, la durée d’une vie de travail, le temps annuel de travail sont tous parmi les plus bas du monde développé
    c’est archi faux vu mais cela ne servirait à rien de te pouver le contraire une nouvelle fois.
    pauvre lucilio.
    - l’agriculture française (un de nos anciens points forts) est entrain de couler car la main d’oeuvre est trop chère (15 euros de l’heure SMIC chargé en France contre 7,5 euros en Allemagne),
    ben voyons, aucune sécurité donc pour le travailleur agricole. pareil pour le garagiste qui répare le tracteur ?
    et le prix des fermes ?

    - si la chemise achetée 10 euros en hyper-marché était produite en France elle couterait 5 ou 6 fois plus chère
    uniquement si tu veut une marge brute de 90 ou 99%. un tee shirt vaut 10c en chine et 1€ chez le grossiste.


    • Abou Antoun Abou Antoun 27 août 13:08

      Cet article, quasiment sans liens, contient de nombreuses affirmations sans preuves.
      Pour le coût de la main d’œuvre, mieux vaudrait faire des tableaux comparatifs entre les différents pays d’Europe occidentale, et avec l’Europe de l’Est.
      Partant de là, les affirmations peuvent être considérées comme de simples opinions et contredites par des opinions divergentes.
      Seuls les faits ont de l’importance.


      • Ben Schott 27 août 13:26

         
        « - la productivité de tous les Français (chômeurs, handicapés, seniors, jeunes, femmes, immigrés..compris) est parmi les plus faible du monde développé (les socio-ringards prétendent le contraire car ils ne se basent que sur ceux qui ont un travail) »
         
        En tout cas les « socio-ringards » savent au moins une chose que l’auteur ignore (c’est un comble quand on a la prétention d’écrire un sujet économique !), c’est que la productivité des Français ne peut se mesurer qu’avec le ratio de la valeur ajoutée au nombre d’heures travaillées (on ne parle pas là de la productivité du capital) ! Or selon cette définition, la France est bien l’un des pays les plus productifs de l’OCDE.
         
        Parler de la productivité d’un chômeur, nulle par définition, n’est donc pas pertinent.
         
        Perceval, qui n’a pas inventé Excalibur, voulait peut-être parler du PIB/habitant, peut-être ?
         
        Ensuite, ça serait marrant que l’auteur nous parle de la productivité des femmes et des immigrés !
         


        • Spartacus Spartacus 27 août 21:47

          @Ben Schott


          la « productivié de la France est une chimère...
          La productivité se mesure avec les gens qui »travaillent"....Elle exclus donc les inactifs de sa moyenne.
          Par ailleurs 3 secteurs de moins de 10% des effectifs, représentent 45% de la valeur ajoutée., l’Aéronautique, vignobles et luxe ont un ratio effectifs/CA élevé qui fausse les chiffres nationaux.

          La productivité Française est très mauvaise. La productivité élevée est due à une compensation, mais ne reflète pas la réalité de la vraie productivité de la majorité des entreprises en France.

        • Ben Schott 28 août 05:47

          @Spartacus
           
          Tiens l’expert Spartacus !
           
          « Elle exclus donc les inactifs de sa moyenne. »
           
          Voilà, vous avez compris.
           
          « La productivité Française est très mauvaise »
           
          Finalement, non vous ne comprenez rien. La productivité française est excellente. Tout ce que vous pouvez dire éventuellement, c’est que les Français sont très productifs mais ne travaillent pas assez, ce qui est discutable.
           


        • Perceval 28 août 07:44

          @Ben Schott
          Personne ne se demande au nom de quels principes les Français seraient parmi les travailleurs les plus productifs alors que notre commerce extérieur est largement déficitaire depuis le début des années 2000.
          Soit les Français sont très productifs mais personne ne s’en rend compte dans le monde quand il s’agit d’acheter un téléphone ou une voiture soit ceux qui nous sortent comme un refrain cette forte productivité s’en remettent à des chiffres qui ont plus de 20 ans et veulent faire croire que notre modèle social qui exclut du travail les pauvres, les jeunes, les handicapés ou les seniors, que ce système est viable et finançable (ce qu’il n’est pas évidemment).
          La faillite de la Gauche éclate tous les jours depuis mai 2012 mais la Gauche n’en a cure, elle veut survivre.


        • Ben Schott 28 août 09:03

          @Perceval
           
          Vous confondez productivité et compétitivité.
           
          Vous deviez hier défendre idéologiquement aussi ardemment votre statut de fonctionnaire (de gauche) que vous le faites aujourd’hui de celui d’entrepreneur (libéral), avec la vigueur des nouveaux convertis et leur passion prosélyte, mais sans comprendre que le monde que vous appelez de vos vœux est un rouleau compresseur qui vous écrasera, vous et votre petite entreprise, comme les autres.
           


        • Spartacus Spartacus 28 août 10:35

          @Ben Schott


          Moins de 10%des français actifs sont ultra-productifs dans 3 grands secteurs d’activité. 

          Ces 3 grands secteurs d’activités font changer la moyenne générale.
          En réalité les 90% des Français actifs ont une productivité en dessous de la moyenne européenne.

          Une vente de plusieurs Airbus, peut en un seul mois changer la balance des paiements de la France et changer le chiffre de la productivité du pays.



        • Ben Schott 28 août 12:11

          @Spartacus
           
           
          « En réalité les 90% des Français actifs ont une productivité en dessous de la moyenne européenne. »
           
          Mais d’où sortez-vous ces chiffres ? Et de quels « 3 grands secteurs d’activité » parlez-vous ?
           
          « ... et changer le chiffre de la productivité du pays. »
           
          Vous aussi vous mélangez les termes. Vous voulez parler du PIB (qui a bien sûr un rapport avec la productivité, mais en tant que conséquence secondaire). En réalité, les salariés français sont les plus productifs et les mieux payés (c’est ce qui vous gêne en fait), mais il y a de moins en moins d’emplois (ce qui a une incidence sur le PIB). Un travailleur français produit 22% de plus qu’un Anglais en une heure, mais celui-ci, afin de rester compétitif, coûte moins cher et travaille un peu plus...
           
          Ce que vous aimeriez, en fait, c’est que les Français soient aussi productifs qu’ils le sont mais qu’ils soient payés comme des Chinois et travaillent autant qu’eux. Notez cependant que les Chinois ont vu leur croissance ralentir en raison de la morosité de leurs principaux marchés, les États-Unis et surtout l’Europe, parce qu’un travailleur pauvre, même très productif, n’achète plus !
           


        • sampiero sampiero 28 août 12:19

          @Ben Schott


          @Spartacus 
          « En réalité les 90% des Français actifs ont une productivité en dessous de la moyenne européenne. »

          Il a raison spartacus 
          90% sont ces salariés fainéants et nuls,  juste bons à faire  grève ! des gauchos !

          les 10% sont très productifs ! ce sont les grands patrons, les très riches qui eux, du haut de la passerelle de pilotage de leur yacht se lèvent l’âme de l’aube au crépuscule. smiley
           

        • Spartacus Spartacus 29 août 09:40

          @Ben Schott


          Vous ne comprenez pas ce qu’est la productivité.

          3 grand secteurs modifient a eux seules les chiffres de la productivité moyenne.
          Le Luxe, l’aéronautique et les vignobles.

          La productivité est un ratio entre la valeur de production et le nombre d’heures obtenues pour y arriver.
          Un sac Vuitton met autan d’heures à produire qu’un sac en jute. 
          La productivité de 1 salarié de Vuitton est plus efficiente que celle de 200 salariés de sacs en jute.

          La productivité d’un technicien visseur de boulons chez Airbus est plus importante que 200 visseurs de boulons de garages à vélo de coin de la rue.

          La productivité d’un cultivateur de château Margot est plus importante que 3000 éleveurs de lait.

          En réalité ces 3 secteurs ou la France est performante, cache une misère productive énorme.

          Pour info je vais régulièrement à Hong Kong en Chine, et j’y voit des chinois bien mieux payés que des Français....


        • Ben Schott 30 août 08:20

          @Spartacus
           
          « Vous ne comprenez pas ce qu’est la productivité »
           
          Non, c’est vous. Vous me citez trois secteurs économiques français en bonne santé (dont la productivité est en partie responsable bien sûr, mais en partie seulement), tous trois exportateurs et bénéficiant d’un savoir-faire reconnu (comme les voitures allemandes pour l’Allemagne par exemple).
           
          Comparer la fabrication d’un sac de jute et d’un sac Vuitton n’a aucun sens, pas plus que celle d’une bouteille de château Margaux et d’une bouteille de lait ! Vuiton ne cherche pas à concurrencer les fabricants de sacs de jute, ni les viticulteurs les producteurs de lait, soyez sérieux ! La productivité n’entrera en compte que sur leurs marchés respectifs, entre Vuitton et Hermes par exemple, et entre château Margaux et Romanée-Conti par exemple...
           


        • non667 27 août 14:29

          à perceval
          on se demande bien pourquoi en boxe on a inventé des catégories ?
           qui a avantage en économie a ce qu’il n’y ait pas de catégories  ? (barrière douanières ,monnaies nationales ) ?


          • mmbbb 27 août 15:49

            " Les Français (tout en se prétendant sociaux) préfèrent les produits de bonne qualité fabriqués partout ailleurs qu’en France avec moins de social«  Assertion complètement fausse. je suis allé l ’autre jour chez Tati, j’ai regarde de près les ustensiles de cuisine puisque desormais c’est un creneau meme la FNAC a un » coin cuisine" . Un moulin a legume de pietre qualite qui ne vaut pas les anciens Moulinex fabriques en France. Autre exemple les jouets chaque annee les mêmes reportages sur les jouets chinois qui ne respectent pas toutes les normes . Ce n’est pas tres grave lorsqu un gamin avale un oeil de son ourson et s’etouffe il n’etait simplement pas aux normes que l on exigerait d’un fabricant francais En revanche le gamin peut perdre la vie comme dans ce cas a cause de quelques dizaines d’euro . Affaire du canape de CONFO dont les fesses des utilisateurs eurent de l ’eczema Et ne me parlez pas de toutes cette quincaillerie vendue, elle ne dure que le temps d’un simple usage J’ai achete de la machine outil allemande c’est chere mais increvable Et pour finir nous sommes devenues une auberge espagnoles et meme les USA sont plus protectionniste que nous Quand cela les emmerdent ils mettent des frais de douane comme avec l’acier francais sous BUSH. Cet artitcle est un non sens


            • Doume65 28 août 17:51

              @mmbbb
              Si tu veux de l’électroménager de qualité, la marque Magimix offre ce qu’il y a de meilleur, et à des prix très corrects. C’est français. Tout comme Téfal ou Seb.

              En ce qui concerne les voitures, les françaises ne sont plus mal placées que les allemandes en terme de fiabilité, contrairement à ce qu’on croit.

              Il en va de même pour un tas de produits.


            • hugo BOTOPO 27 août 16:27

              C’est GRANDIOSE la seule intelligence économique fonctionnant encore en FRANCE consiste uniquement à tout dénigrer :
              - Ce qui a disparu,
              - Ce qui est en train de disparaître,
              - Ce qui fonctionne encore mais est appeler à disparaître !

              Tout cela au sujet des « produits made in France ».

              L’industrie ne concerne que de 12 à 15 % des « activités des français » et du PNB.
              Le reste, les vrais responsables du « déclin » apparent n’est surtout pas remis en cause : l’introspection sur ses erreurs et responsabilités personnelles est trop suicidaire et au-dessus des forces et farces intellectuelles !

              Les MARGES sur les produits français et les produits importés sont au profit des dirigeants des entreprises et des actionnaires : la part des marges prélevée pour les « dépenses publiques » au profit de tous les Français est faible.

              Les CHARGES seraient et sont excessives, certes ! Mais les charges se sont la sécurité sociale et la santé, les retraites, les allocations familiales, le chômage, les assurances, les impôts et taxes, et aussi et surtout le marketing, la publicité, les prestations de services (financiers, juristes, économistes,copains directeurs, administratifs, emballages, transports, commerciaux....). La part des salaires et leurs charges directes (retraites, maladies) des seuls ouvriers et techniciens de la production est une faible partie du CA des entreprises (ou du prix de vente du fruit de leur travail).

              La comparaison avec l’Allemagne est sous-jacente pour justifier le déclin français.
              L’industrie, la production c’est 25% du PIB et emplois en Allemagne ; et 75% en services suffit à bien faire tourner l’économie.

              Mais l’Allemagne c’est surtout la GRANDE INTELLIGENCE d’une faible natalité : 1,4 enfant par femme au lieu de 2 en France. Alors l’excédent de décès et des départs en retraite (plusieurs centaines de milliers/an) est heureusement transformé en postes de travail libérés (et en partie supprimés) à combler par des immigrés, principalement européens (avant la vague syrienne) dont les frais « d’élevage », (éducation, instruction, formation professionnelle, santé,....) ont été pris en charge par leurs pays d’origine. Ainsi depuis plus de deux décennies la riche Allemagne donneuse de leçons de bonne gestion, économise sur le dos de ses partenaires entre 80 et 100 milliards € chaque année. Et avec sa « mauvaise politique familiale » la population allemande se maintient !
              En France, avec tous les CHANTRES pleins d’IDIOTIE de notre forte natalité, gage de l’avenir et de nos retraites, nous avons depuis des décennies un excès de naissances sur les décès et départs en retraite de plus de 200 000 chaque année : d’où la nécessité de créer chaque année un nombre d’emplois supplémentaires supérieur à ces chiffres du fait de la disparition de certains emplois. Sinon c’est la croissance du nombre de chômeurs. Et, sans tenir compte du coût des mesures sociales pour subvenir aux besoins élémentaires des jeunes n’ayant pas trouvé d’emplois, « l’élevage » de ces jeunes surnuméraires (en coûts publics) est de l’ordre de 40 à 50 Md€/an, d’où des charges et des impôts pesant sur notre économie. D’où la croissance de notre dette publique. Et une forte croissance de la population en France.

              Alors notre ami Perceval osera-t-il se battre contre les coûts excessifs des dépenses publiques de santé (médecins, spécialistes hors de prix, analyses trop fréquentes, médicaments distribués en quantité (2 fois plus qu’en Allemagne et Pays-bas par personne) et souvent très chers (collusion laboratoires / monde politco-administratif) ? Fera-t-il la chasse à tous les postes de parasites dans tous les rouages de notre économie ? Condamnera-t-il la politique familiale désastreuse pour les finances publiques et aussi pour la sauvegarde des ressources planétaires ? L’équilibre du financement des retraites est assuré avec 1,5 enfant par femme (et les 40 M$/an d’économies budgétaires, sans compter le gain sur les dépenses d’allocations familiales) !

              Après cela PERCEVAL sera appelé à tout reprendre et refonder !


              • Abou Antoun Abou Antoun 27 août 17:53

                @hugo BOTOPO
                Excellent commentaire que j’approuve totalement. La politique nataliste totalement obtuse de la France la conduit à sa perte. Sur le plan économique la France est devenue une gigantesque fabrique de chômeurs, mais en plus on crée des tensions par un processus de remplacement des populations d’origine sans intégration.
                La seule chose qui compte dans un pays est la proportion des inactifs. Que ces inactifs soient des retraités ou des scolaires ne change rien à l’affaire. Les jeunes coûtent en éducation et formation, les vieux coûtent en soins.


              • Doume65 29 août 14:20

                @hugo BOTOPO
                « La part des salaires et leurs charges [...] est une faible partie du CA des entreprise »

                Généralisation abusive, comme toutes les généralisations. Cette part est très importante dans certaines catégories d’entreprise. Les petits commerces sont tous en train de crever à cause des charges ; les producteurs de fruits et légumes (se sont aussi des entreprises) ne peuvent s’aligner sur les prix des pays (de l’UE) à faibles salaires bruts...


              • foufouille foufouille 29 août 14:25

                @Doume65
                il te suffit de faire des camps de travail, tu pourras aligner les salaires sur ceux les moins chers.


              • Doume65 31 août 14:39

                @foufouille

                Nul et archi nul comme réponse !
                Il ne s’agit certainement pas de ça !
                Je dis qu’on est en train de tuer les petites entreprises (dont la paysannerie) française sous une concurrence à la con. Je hais le néocapitalisme et je le dis haut et fort depuis des années sur ce site. Alors te propos à la con, tirés sur du papier, je ne m’en servirais même pas aux toilettes.


              • zygzornifle zygzornifle 27 août 19:13

                parce qu’ils fabriqués ailleurs et sont étiquetés en France ou fabriqués avec des matières premières venues d’autres pays .... 


                • zygzornifle zygzornifle 27 août 19:14

                  Comme ils sont chers et que les français deviennent de plus en plus pauvres il n’y aura plus que les politiques et les patrons qui pourront se les payer .....


                  • fred.foyn fred.foyn 28 août 09:18
                    Les incohérences de l’UE, avec la disparité des salaires dans l’UE... ?
                    Un montage ridicule avec des différences de salaires énormes de l’ouest à l’est...Après ils osent parler d’union ?
                    Un même produit (fabriqué en Chine) ne sera pas vendu au même prix dans toute l’union.. ?
                    La patronne de l’UE une certaine Merkel fait gober a tous les pays de l’UE ses délires pour uniquement faire fructifier le « mark » de son pays.. ?
                    Et personne ne bronche ?

                    • fred.foyn fred.foyn 29 août 08:22

                      @fred.foyn.....Normal, on est en France !


                    • microf 29 août 11:21

                      La France a raté encore un secteur oú elle exellait, á savoir la mode.
                      Au moment oú le débat sur le burkini fait rage, la France aurait mieux fait de s´y lancer en faisant la promotion de cette mode, mais hélas, voila un secteur qui va encore l´échapper.


                      • cedric 17 septembre 04:59

                        Il suffit de lire les commentaires pour se rendre compte que les Francais sont en fin de course, incapables de se remettre en question même lorsque confronte a l évidence même de la destruction de leur pays

                        On a beau leur dire que le pays est en train de s’appauvrir considérablement due a la fuite de capitaux et un déficit commercial et public abyssal, rien n’y fait, ils préfèrent se gargariser de statistiques bidons et continuer a croire que la France est le pays le plus compétitif et innovateur du monde 

                        pour ce qui concerne la réalité c’est ici :

                        compétitivité horaire inférieure a la moyenne européenne :(la France se situe entre la Turquie et le Portugal)


                        déficit commercial :


                        déficit des comptes courants :


                        Il préfèrent continuer de rabâcher leurs slogans ringards marxistes en espérant faire fuir les quelques derniers riches et entreprises qui restent en France, pendant que le reste du monde s’enrichit et que la France devient progressivement un pays du tiers du monde qui ne vivotera plus que du tourisme et du vin dans quelques décennies

                        Mais gardez votre code du travail moyen ageux, ne touchez surtout pas aux acquis sociaux, continuez de persécuter les entreprises et les riches, c’est certain que la France s’enrichira considérablement et reprendra sa place de leader dans le monde 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès