Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Prends garde, Lagardère !

Prends garde, Lagardère !

Sale mercredi pour le bel Arnaud Lagardère : pendant que son poulain Gasquet se crashait en trois sets à Roland-Garros, le Canard Enchaîné révèle son implication dans l’un des plus gros scandales industriels de l’année... Et pas question pour Sarkozy de lui offrir un parachute en période électorale...

Avis de grosses turbulences sur les dirigeants d’EADS, et nuages très noirs sur la tête d’Arnaud Lagardère en particulier, accusé d’avoir commis un délit d’initiés ayant permis aux dirigeants de s’en mettre plein les poches tout en crashant la société et 2 000 emplois en France. Le Canard Enchaîné de cette semaine refait l’un plus beaux matchs disputé sur court boursier, où Lagardère et compagnie feraient passer Bernard Tapie et Loïk Le Floch-Pringent pour d’aimables joueurs du dimanche.

Premier set le 4 avril 2006, avec une surprise sur les marchés financier : deux actionnaires EADS, le groupe Lagardère et les Allemands de Daimler-Chrysler revendent, notamment à la caisse des dépôts, la moitié des actions EADS en leur possession, équivalent à 7,5% du capital de la société. Pour un tout petit bénéfice : 2 milliards d’euros. Deuxième set deux mois plus tard, on apprend que l’airbus A380 sera livré avec un retard conséquent. Cette info provoque une chute de l’action EADS qui tombe à 19 euros le 14 juin, soit une perte de 26% de sa valeur. Si l’actionnaire de base a perdu gros, ce n’est pas le cas des dirigeants, qui se sont bien goinfrés au passage. Noël Forgeard, entre autres, s’en sort avec 3 millions et demis d’euros de stock-options et de plus-value !!!

Seulement, il ne faut pas prendre l’arbitre pour un imbécile dans ce jeu-là. Il y avait faute sur la balle de match : et si les dirigeants n’avaient pas vendu leurs contingents d’actions par hasard ??? Et s’ils ne s’étaient pas renseignés avant tout le monde sur les retards de livraison pour rafler le saladier d’argent comptant ??? Arnaud Lagardère nie en bloc : "Je préfère passer pour un incompétent plutôt que pour un malhonnête !". On rassure son entourage : il n’est pas incompétent. Sauf pour ce qui est d’effacer les preuves.

Un carnet a en effet été trouvé lors d’une perquisition diligentée par l’AMF (Autorité des marchés financiers) au siège du groupe Lagardère, dans le bureau du président du conseil de surveillance du groupe, Raymond Levy. Dans ce carnet, Lévy a noté toutes les conversations qu’il a eues avec les responsables d’EADS. Dont une sur les problèmes techniques de livraison de l’A 380, antérieurs à mars 2006. Il y a donc bel et bien eu délit d’initiés.

On pourrait penser que Lagardère pourrait utiliser "son frère", Nicolas Sarkozy. Après tout ce qu’il a fait pour lui : lui offrir la tête de Généstar, la patron de Paris-Match qui avait exposé en une les péripéties de Cécilia au bras de Richard Attias, ou faire censurer un article de trois lignes dans le Journal du Dimanche sur l’abstention de cette même Cécilia (on note du reste la contre-productivité de notre ami : en sanctionnant et censurant, il a offert plus de grain à moudre aux détracteurs de Sarkozy qu’en laissant filer...). Mais Nicolas Sarkozy n’est pas fou, surtout en pleine campagne électorale : si Arnaud Lagardère est dans les ennuis judiciaires, hors de question pour lui d’intervenir. Il projette même de trouver des partenaires plus solides que Lagardère et compagnie pour EADS, un délit d’initiés permettrait de réaliser l’affaire en douceur. L’amitié, c’est pour les sentiments, l’efficacité, c’est pour les entreprises.

Lagardère n’a pas beaucoup de soutien du reste dans ce domaine. Fils à papa, comme les Martin Bouygues et autres Olivier Dassault, arrivé à la tête d’un empire financier suite au décès brutal de son père Jean-Luc, Lagardère a plus la cote à Roland-Garros (il patronne la plupart des champions français : Mauresmo, Gasquet, Mathieu...) qu’auprès des autres têtes du CAC 40. Grand copain de Bertrand Delanoë (il a présidé le groupe d’industriels partenaire de la candidature olympique de Paris 2012), il attend peut-être une réelection municipale de celui-ci pour pouvoir refaire le match avec des balles neuves ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Anto 4 juin 2007 10:52

    J’était seulement stagiaire dans le secteur aéronautique à l’époque et meme pas chez EADS ou un sous-traitant. Et pourtant, je savais fin fevrier que l’A380 ne serait jamais pret dans les temps, que le projet A350 était en stand-by car irréalisable industriellement (les bureau d’étude attendaient l’annonce du retard du dreamliner de Boeing pour savoir si ils continuaient le projet initial ou si il repartaient de zero !).

    Et forgeard & Co ont eu le culot de dire qu’ils n’étaient au courant de rien...La phrase de Lagardère m’a fait rire dans le sens ou je me suis demandé pourquoi il prenait la peine de choisir entre malhonnete et incompétent quand il pouvait se targuer d’etre les deux à la fois....


    • LaEr LaEr 4 juin 2007 14:19

      « je me suis demandé pourquoi il prenait la peine de choisir entre malhonnete et incompétent quand il pouvait se targuer d’etre les deux à la fois.... » Très bon ;)

      Mais combien pariez-vous , qu’au mieux il sera condamné en première instance lors d’un procès retentissant et médiatisé, pour être ensuite blanchi en appel (et en toute discrétion) ?

      Et selon notre Président , ce sont des hommes comme lui et Boloré dont la France a besoin... On va pas être assez de 60 millions pour payer les pots cassés...

      Tiens, une autre citation de Nono-Lagardère : « C’est quoi l’indépendance en matière de presse ? Du pipeau. Avant de savoir s’ils sont indépendants, les journalistes feraient mieux de savoir si leur journal est pérenne. »


    • Gilles Gilles 4 juin 2007 14:34

      Et moi j’ai bossé à Airbus à Toulouse en 2003-2004 en tant qu’ingénieur sous traitant. Dans les discussions de couloirs, on parlait déjà de retards probables pour l’A380. Peut être pas de cette ampleur, mais tout de même, entendre ensuite que les dirigeants ne savaient rien, faut pas déconner.

      Ensuite, il est évident que Lagardère ne sera jamais condamné à plus qu’un peu de sursis dans le pire des cas et une amende ridicule par rapport à l’argent volée aux pauvres cons à qui ils ont refourgués leurs actions.

      Sarkozy, qui appelle Lagardère « son frère » a voulu nous faire croire que la réussite de la France tient uniquement dans le fait de travailler toujours plus pour pas plus ! Heureusement que ses amis et lui même ne se sentent pas dans la catégories des gens qui doivent bosser dur pour gagner leur vie ; ils volent.... plus rapide et plus sûr !


    • Hub. Hub 4 juin 2007 11:05

      Décidemment Arnaud Lagardère réussit tout ce qu’il entreprend. En effet, plus un seul joueur français sur la terre battue de Roland Garros et EADS au plus mal avec un gâchi humain et financier sans précédent pour une entreprise qui avait tout pour réussir... A ce rythme là il vaudrait mieux pour l’économie française que les fils à papa se contentent d’aller se dorer la pilule à Malte ou ailleurs en dilapidant la fortune de papa et que l’état nationalise ces entreprises en attendant de trouver un gestionnaire digne de ce nom recruté sur ses compétences, le cerveau ne faisant apparemment pas partie de l’héritage.


      • Anto 4 juin 2007 11:21

        c’est le principe des dynasties. Soyons sûr que cette tendance s’accentuera avec la fin des droits de succession.


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 4 juin 2007 11:40

        IDIOT ça marche trés bien chez Michelin .


      • Hub. Hub 4 juin 2007 11:48

        @anton

        Effectivement, notre économie repose sur le droit du sang digne des monarchies et autres système de castes les plus absolues, que l’on ne vienne pas nous parler alors de modernisation du système économique français alors que tout semble aller vers une accentuation de ce système rétrograde et générateur d’abus de pouvoir.


      • Hub. Hub 4 juin 2007 11:50

        @cambronne

        Une exception qui confirme la règle, (idiot toi même, nananèreuh !)


      • snoopy86 4 juin 2007 12:44

        Michelin est très loin d’être la seule exception.

        Il existe en France une multitude de sociétés familiales remarquablement gérées depuis plusieurs générations, à commencer par un groupe que vous adorez, Wendel investissement, longtemps présidé par Antoine Seillére. Citons aussi Peugeot.

        Qui plus est, lorsque ces familles ne trouvent pas en leur sein l’homme compétent, elles savent généralement mieux choisir les dirigeants, qui ne sont pas alors co-optés par une mafia ENA-X-mines..

        Lorsque vous citez Serge Dassault, remarquable industriel, vous oubliez qu’il est tout sauf un self-made-man. Il y a eu un certain Marcel avant lui.

        Par ailleurs, la volonté d’Arnaud Lagardère et de Daimler-Benz de se retirer d’EADS était connue depuis bien avant 2006. Rappelons notamment que M.Lagardère n’avait que modérément apprécié la nomination de Forgeard qui lui avait été imposée par le gouvernement ( L’Etat Français est toujours actionnaire d’EADS..) alors qu’il souhaitait voir nommer M. Camus.

        Concernant les autres héritiers en vue ( Bouygues, Pineau, Arnault) laissons leur faire leurs preuves avant de les juger...


      • JPL 10 juin 2007 05:17

        @ CAMBRONNE qui écrit :

        IDIOT ça marche trés bien chez Michelin

        Et de la part d’un auvergnat :
        La différence est que dans la tradition familiale Michelin il est hors de question de claquer 10 000 euros aux frais d’un copain millionnaire ami dans un palace parisien ou (2 jours après) de partir pour un séjour balnéaire à 200 000 euros (là aussi payé par un ami, qui n’attend bien sûr rien en retour...).
        D’un côté des gens qui valorisent vraiment le travail (et ont bossé dans leur vie, pas passé 30 ans dans la politique à faire des discours), considèrent que la réussite doit être discrète (pas le genre à se mettre au poignet des montres à 5400 euros) voire austère.
        De l’autre un beau parleur, un camelot, qui vend sa salade politique.


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 4 juin 2007 11:38

        A propos de la fameuse phrase de Lagardère sur le choix entre malhonnête et incompétence, je ne pense pas qu’il faille l’interpréter littéralement. Je crois qu’elle signifie tout simplement : vous pouvez dire ce que vous voulez, je m’en tirerai de toute façon sans dégâts, alors autant le dire en rigolant.


        • Anto 4 juin 2007 15:38

          C’est vrai que c’est plus classe qu’un doigt d’honneur


        • chris 4 juin 2007 19:47

          le canard enchaine n a rien revele. ces informations etaient deja connues et sont bcps mieux expliquees dans le monde diplomatiques du mois dernier : ou comment detruire un fleuron de l industrie

          http://www.monde-diplomatique.fr/2007/05/RUFFIN/14684


          • Jean Lasson 4 juin 2007 21:37

            @Gilles :

            « une amende ridicule par rapport à l’argent volé aux pauvres cons à qui ils ont refourgués leurs actions. »

            Ce qui est le plus scandaleux dans cette affaire, c’est d’apprendre que Lagardère a revendu ses actions à la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations). Donc les « pauvres cons » sont les citoyens, encore et toujours smiley Si j’ai bien interprété l’article du Canard, 2 milliards d’€ d’actions vendues = perte de plus de 500 millions d’€ pour la CDC, c-à-d nous, « pauvres cons »...


            • Le Chacal Le Chacal 4 juin 2007 21:40

              « pour qu’il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes » Proverbe Shadok


            • moebius 4 juin 2007 22:26

              Devant pareille goinfrerie et incompétence des dirigeants, une nationalisation devrait s’imposer ou en tout cas une moralisation (un proces) du privé. Avec Sarko faut pas réver, on va plutot perseverer et s’enfoncer


              • moebius 4 juin 2007 22:27

                Combines minables de minables patrons


              • Netcitoyen 4 juin 2007 22:36

                De toute façon maintenant que tous les Médias sont officiellement acquis à la cause présidentielle, seul Internet et les nouveaux Médias vont désormais assurer le rôle de contre pouvoir. Alors tous au Net, citoyens !


                • chris 5 juin 2007 01:40

                  Pour ceux qui n ont pas lu l article ans le monde diplomatique, le gouvernement qui a coule Airbus EADS c est le gouvernement Jospin avec Dominque SK : la gauche a plus privatise que la droite .... Maintenant c est vrai que je vois pas sarko faire quelquechose


                  • amsp 5 juin 2007 11:03

                    Pour rappel : le crédit lyonnais nous aura couté 20 milliards d’euros environ(130 milliards de francs), et pourtant, c’était une banque nationalisée à l’époque


                    • Satan's Tango Satan’s Tango 6 juin 2007 18:03

                      par parkway :

                      eh cambronne,

                      t’es content d’avoir vôté pour un copain d’un pourri ?

                      Mais le copain du pourri est un pourri lui-même ! Ne serait-ce que pour son appart de La Jatte qu’il s’est fait retaper au frais du con-tribuable et revendu avec bezef de bénéf toujours sur le dos des contribuables qui ont pourtant voté pour lui et que le génial Canard avait révélé juste avant les élections...

                      Courage ils ne vous restent que 59 mois à devoir subir cette calamité et ses sbires : souffrez plus pour que j’en profite plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès