Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Prix de l’eau en France : moins on consomme, plus on paye (...)

Prix de l’eau en France : moins on consomme, plus on paye !

On savait que les factures d’eau avaient flambé depuis les années 90. On sait aujourd’hui que les petits consommateurs financent les plus gros consommateurs. Autrement dit, c’est pour les français qui luttent contre le gaspillage d’eau, que la facture a le plus augmenté.

En France, nos dépenses en eau courante représentent un jackpot de 14 milliards d’euros par an. Mais personne ne peut expliquer pourquoi à Auvers sur Oise, le mètre cube d’eau est facturé 5,50€ alors qu’on ne le paye que 2,50€ à Paris. La commune du Val de Marne ne se situe pourtant qu’à 30 km de la capitale…

Personne ne comprend pourquoi à Saint-Etienne, le mètre cube d’eau est facturé 4€39 contre 1,98€ à Clermont Ferrand. Et pourquoi cet écart entre Nice et Grenoble ? Le prix du mètre cube varie de 3,66€ sur la côté d’azur à 2,29€ au pied des Alpes.

Déjà en 2009, Que Choisir avait dénoncé des taux de marge ubuesques de plus de 50% à Marseille, Bordeaux ou dans les 144 communes d’Ile de France gérées par le Sedif. Une situation qui conduisait les opérateurs à facturer le mètre cube d’eau jusqu’à 2,5 fois plus cher que son coût réel.

Mais en plus de l’inégalité territoriale, une enquête de la Confédération Logement (CLCV) révèle l’injustice faite aux petits consommateurs.

On se doutait déjà qu’il y avait anguille sous roche : entre 2004 et 2008, les français ont diminué leur consommation d’eau de 8,5%. Dans le même temps, leur facture bondissait de plus de 3% par an, soit une hausse bien supérieure à l’inflation. Résultat : 33 500 foyers se sont retrouvés en difficulté financière pour payer leur eau fin 2008. Car les foyers modestes, financent les plus gros consommateurs !

  1. D’abord car le tarif moyen de 3€ /m3 est une pure fiction. Il se base sur une consommation de 120 mètres cube, idéale pour un couple et deux enfants. Or 56% des ménages français sont composés de personnes seules ou de couples sans enfants. La grande majorité des foyers consomment bien moins de 120m3 d’eau par an.
     
  2. Par ailleurs, cette estimation moyenne ne prend pas en compte la baisse d’au moins 10% de la consommation d’eau des français depuis 2004.
     
  3. Le prix de 3 euros le mètre cube exclut les frais annexes qui peuvent doubler la facture. La part fixe annuelle (abonnements, frais d’accès au service) varie de 87€ à 150€ annuels en fonction des localités.

Ce qui conduit la CLCV à écrire que « les statistiques officielles ont tendance à sous-estimer le prix de l’eau. A l’inverse, la part fixe est favorable aux personnes qui consomment plus de 120 m3 d’eau par an ». Après avoir estimé la structure tarifaire de 56 communes, la CLCV obtient un prix moyen du mètre cube à 3,56€. Soit 18% de plus que le prix officiel !

Et lorsqu’on rentre dans le détail, on se rend compte que dans une quinzaine de localités étudiées, le prix du mètre cube dépasse les 5€ pour les petits consommateurs (moins de 50m3 /an). Pendant ce temps là, ceux qui surconsomment plus de 200 m3, paient moins de 3 euros le m3 dans 8 communes.

Plus on consomme, moins on paye. L’exemple de la commune de Trigny dans l’Aisne est emblématique : un petit consommateur (- de 50 m3) paye 6,77€ le mètre cube alors que son voisin qui dépasse les 200 m3 paie 4,88€ le m3 d’eau.

Conclusion :

Régies publiques et services privés ont insidieusement mis en place une tarification dégressive qui favorise le gaspillage. Une stratégie d’autant plus hypocrite que nous sommes inondés de campagne visant à culpabiliser le consommateur (fermer l’eau du robinet quand on se lave les dents, prendre une douche plutôt qu’un bain, etc.).
 
En réalité, les opérateurs cherchent à compenser la baisse de la consommation d’eau des foyers, en majorant le prix de l’eau pour leurs plus mauvais clients, c'est-à-dire tous ceux qui tentent de maîtriser leur consommation d’eau en réparant les fuites ou en investissant dans des cuves à eau de pluie…
 
Ces opérateurs sont d’ailleurs d’autant plus enclins à adopter une tarification dégressive qu’ils sont eux-mêmes incapables de déterminer la quantité exacte d’eau consommée par les foyers. On se souvient de cette enquête de 60 millions de consommateurs qui révélait que 22% de la production d’eau est gaspillée chaque année à cause de fuites dans les canalisations collectives. Ce sont donc 3,5 millions de mètres cubes, prélevés dans les rivières et les nappes phréatiques, qui disparaissent dans les canalisations. Ce gaspillage a aussi un coût qui est insidieusement répercuté sur les factures des usagers.

Sur la facture comme dans la gestion quotidienne, on fait comme si l’eau était une ressource illimitée en établissant une tarification favorable au gaspillage.

Solution : la tarification progressive !

Or, on sait que de nombreux contrats entre mairies et opérateurs privés vont être renégociés d’ici 2015. C’est pour cela qu’il est temps de passer d’une tarification dégressive à une facturation progressive, comme l’a fait la ville de Libourne depuis 2010. Là bas, les consommateurs expérimentent une nouvelle tarification :

- L'eau vitale, de 0 à 15m3, est facturée 0.10 € / m3. 
- L’eau utile - de 16 à 120 m3- coûte 0.70 € / m3.
- L’eau de confort, entre 121 et 150 m3, est tarifée à 0.75 € / m3 puis 0,83 € au-delà de 151 m3.

Si l’on étendait ce système à toutes les villes, on ferait baisser la facture des foyers modestes et on contribuerait à mieux préserver la ressource en eau en récompensant ceux qui font des efforts.

--------------------------------------------------------------------------------------

A lire : les résultats de l’enquête CLCV par commune

A lire aussi : L’opération transparence des prix de l’eau lancée par France Libertés et 60 millions de consommateurs : http://www.prixdeleau.fr/ et « Eau : le grand gâchis », 60 millions de consommateurs, numéro de Juillet 2011.

--------------------------------------------------------------------------------------


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 08:19

    Il faut déterminer les besoins de chacun par rapport aux membres
    de la famille vivant sous le même toit. Ensuite il faut établir un prix planché
    assez bas pour que chacun puisse avoir accès à l’eau et l’énergie. Dans un
    deuxième temps il faut taxer de manière exponentielle tout dépassement, de
    façon que même pour ceux qui ont les moyens, le barème soit dissuasif, afin
    de mettre fin au gaspillage. Si la sanction n’est pas dissuasive par rapport aux
    revenus, cela revient à ajouter une inégalité à une autre.....
    http://2ccr.unblog.fr/2011/01/11/egalite-des-biens-et-des-sanctions/


    • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 18:05

      Je pense plutôt que l’eau doit être gratuite, et que les impôts doivent couvrir tous les besoins vitaux (eau, chauffage, électricité), au lieu de payer les frais d’hébergement, les déplacements, et l’alimentation de nos élus sur payés.

      Petit rappel sur les salaires et avantages des politiques. Diminuer tous ces salaires de 3000€ par mois, permettrais de couvrir pas mal de frais nationaux.

      Quant au gaspillage, je pense au contraire qu’au lieu de taper encore un fois sur les gens, il faut les éduquer. Or la seule méthode d’éducation des Français consiste à leur prendre leur argent. Vous vous imaginez prendre la tirelire de votre fille si elle laisse couler l’eau trop longtemps ? Non, mieux vaut lui expliquer.

      De plus, le gros du gaspillage est fait par l’état (et les entreprises). Il n’est pas rare de voir, dans les rues de Paris, l’eau couler par temps sec, pour procéder au netoyage des canalisations. La récupération des eaux de pluie, ça n’interesse personne, pour tout ce qui concerne le nettoyage ? Aucun effort véritablement écologique n’est fait dans ce pays à grande échelle. Et je ne parle que des canalisations !

      Encore une fois, tout est bon pour faire payer encore et encore le contribuable mal informé ou mal formé.


    • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 20:34

      je rajouterais les agriculteurs, pas loin de chez moi, les champs sont arrosés sur des hectares et des hectares ....meme quand il pleut !


    • devphil30 devphil30 4 novembre 2011 10:03

      Oui d’accord avec votre conclusion pour une tarification écologique en fonction de la consommation mais cela ne pourra pas intéressé les revendeurs d’eau car justement leur marge se font dans les petites consommations mais avec des frais annexes importants.


      Philippe 

      • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2011 20:36

        il faut creer un service public de l’eau et de l’energie, sinon ce n’est pas possible.


      • sandre08 4 novembre 2011 11:25

        Pour consommer moins d’eau,j’ai remplacé ma chasse d’eau.Je consomme moins mais je paie toujours autant car une taxe sur la pollution domestique a été crée.Cette taxe a doublé la seconde année.Nous sommes que des cochons de payeurs qui engraissent les beaux parleurs .


        • Jason Jason 4 novembre 2011 13:13


          Comment ? Vous ne connaissez pas le slogan : Consommons moins pour qu’ils gagnent plus.

          Le vin est tiré, il faut le boire. Euh, je veux dire : les contrats sont signés, il faut passer à la caisse.

          Qui est responsable ? Mais personne, voyons !

          Là-haut, ils s’en foutent, ils prennent leur bain dans le champagne !


          • sleeping-zombie 4 novembre 2011 13:46

            Hello,
            Tout à fait d’accord avec l’article. Mais si on veut aller plus loin, on peut revoir l’ensemble du système de distribution d’eau : pourquoi s’embêter à distribuer de l’eau potable quand l’écrasante majorité de cette eau ne sert qu’a laver ? (le sol, les vêtements, la vaisselle, soi-même).
            Pourquoi avoir des stations d’épuration qui perdent un temps fou à la rendre potable, alors qu’il suffit de la rendre propre ?
            On gagnerait vraiment à avoir 2 système de distribution d’eau :
            -un d’eau potable, de très haute qualité et cher.
            -un d’eau retraitée, utilisable pour tout ce qui est nettoyage.

            Évidemment, ça forcerait a refaire des millions de kilomètres de canalisation. Et on a pas l’argent. On a des millions de chômeurs, la plupart voulant sincèrement travailler, mais pas d’argent... anarchie, quand tu nous tiens...


            • BOBW BOBW 4 novembre 2011 22:32

               sleeping-zombie : Ii y a une part de juste dans ce que vous dites , maiscependant laissez moi éclater de rire smiley : Voici quelques années la Compagnie des eaux (maintenant Véolia privatisée) avec 2 compteurs : -eau potable -eau non potable avec de grosses différences sur le prix du mètre cube. Et bien c’est la même canalisation... ! smiley

              Vous saisissez l’arnaque sur le dos du consommateur ! smiley

            • sleeping-zombie 7 novembre 2011 22:37

              Forcément, quand on confie un bien collectif a des intérêts privés... mais ça c’est pas un problème spécifique à l’eau. Les boites de conserves dont le contenu est le même mais dont l’emballage diffère, les plats des restaurants qui sont de la bouffe industrielle (mais d’un circuit différent) etc...


            • Loatse Loatse 4 novembre 2011 14:29

              Merci l’auteur pour votre article,

              Curieusement, j’avais remarqué que plus je prenais soin de faire attention à ma consommation d’eau moins ma facture diminuait...

              En fait ce n’est pas consommation en tant qu’elle même qui revient cher, mais les taxes et divers afférents à cette consommation qui est en 2 tranches, la 1 et la 2 ????

              C’est ainsi que je m’apercois avoir deux abonnements, l’un pour la potabilisation et distribution de l’eau, l’autre pour la collecte et dépollution des eaux usées.... + une taxe de « lutte contre la pollution » assez conséquente...

              idem, consommation collectivités, part communale, part intercommunale..... j’attend la part interégionale....

              (le prix au m3 pour ma ville est de 8 euros il grimpe jusqu’à près de 12 euros à une dizaine de kilomètres de là...

              Bref, toutes ces charges annexes, portent ma facturation de 120 euro/ht à 239 euro.. soit le double.... soit annuellement (en tenant compte des variations) l’équivalent d’un demi salaire approximativement...

              Pour 2010, la société Veolia (pour la citer) a dégagé en 2010 un bénéfice net annuel de 581,1 millions d’euros

              Faudrait dans le même principe, envisager de leur faire payer nos déchets :) avec taxes de transport, de dépôt, de.......

              http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/le-recyclage-fait-bondir-le-benefice-de-veolia_236973.html


              • JC (Exether) 4 novembre 2011 14:52

                Votre argument est un peu biaisé et incomplet, certes on paie le mètre cube plus cher quand on consomme moins et c’est très discutable ; si je reprends votre exemple, il reste que la facture totale pour 200m3 (à 4,88€/m3, soit 976€ au total) est quand même plus élevée que pour 50m3 (à 6,77€, soit 338,5€ au total).

                De plus la structure fixe + variable * volume correspond à une réalité économique, il faut bien mettre en place les infrastructures.

                Dans votre conclusion vous parlez de tarifs très peu cher en comparaison des 3€/m3, comment est-il possible de faire des prix aussi bas ? Est-ce que cela correspond à des marges très importantes de la part des compagnies des eaux ?

                Enfin, il serait intéressant aussi de se pencher sur le cas des agriculteurs et autres utilisateurs ’industriels’. A quel prix payent-il l’eau ? Au même tarifs ? Les tarifs sont ils adaptés afin d’éviter des usages exagérés de cette ressource ?


                • LE CHAT LE CHAT 4 novembre 2011 16:05

                  idée très interessante que de faire payer les gaspilleurs , bravo à Libourne !
                  surtout pour l’eau vitale à 0.10 le m3 , l’accès à l’eau potable est un droit et doit être accessible à tous !


                  • ermaz 4 novembre 2011 17:29

                    Bonjour ou bonsoir,

                    Ceci est une petite annecdote qui m’ait arrivé et qui continue...

                    Ayant une maison en Bretagne (Finistère), je n’ai pas eu le choix d’être « débiteur » de la « SAUR », pour la question de l’eau... (c’était la seule alternative, ou alors c’était voulue pour cette « zone »...)

                    J’ai quitté cette région depuis plus de 3 ans, en laissant ma fille et son ami dans cete maison, qui n’ont d’ailleurs pas « utiliser » plus d’un ans...mais ils ont oublier de payer la « dime » de l’eau...alors l’eau a été coupé, normale ...(en plus ils étaient partis dans le sud de France)...

                    Bon l’eau est coupé, mais je reçoie quand même des factures pour l’eau consomée ou que je vais consommer... formidable !!!! et ce depuis 2 ans....

                    Alors pours les sceptiques, quand je vais en Bretagne, je regarde mon compteur d’eau qui lui n’a jamais bougé...

                    Voilà c’était juste une annecdote, pour vous dire « vérifier toujours par vous même »...

                    cordialement à tous^^

                     

                     

                     


                    • jacques lemiere 4 novembre 2011 19:30

                      C’est pourtant assez logique, primo , l’eau est gratuite, ce que l’on paye est sont acheminement sa potabilisation et son traitement..

                      Donc le simple raccordement au réseau à un coût, ainsi que la relève des compteurs....
                      donc somme fixe ( en gros abonnement) + somme proportionnelle à la conso...
                      C’est donc logique, imaginez un tarif uniquement fonction de la consommation, et que pour des raisons x ou Y ( plus exactement pour la clarté du raisonnement, les gens décident de ne pas consommer d’eau du robinet....la société qu distribue ne peut plus entretenir le réseau et les installation, comble du comble il ne peut pas relever le compteur...le réseau est foutu....

                      Que le coût du traitement augmente c’est aussi « normal », de nouvelles règles environnementales sont sans cesse mises en place et je vous assure qu’à chaque fois les sommes à engager sont énormes....

                      Alors la critique doit se placer à un autre niveau....en premier lieu on a pas vraiment le choix du distributeur, et on pourrait surtout imaginer une livraison minimum à bas coût...
                      On ne doit surtout pas hésiter à s’organiser pour faire pression sur les élus pour gérer cela au mieux...Il y a aussi le cas particulier des agriculteurs....



                      • jacques lemiere 4 novembre 2011 19:34

                        euh pour donner un exemple votre voiture qui reste au garage vous payez.... et plus vous faites de kilomètres plus le prix au kilomètre diminue..

                        Il y a donc certes des scandales mais on ne peut pas se contenter d’un coup de gueule sans réfléchir....allez dans les delib demandez des comptes.... alors vous pourrez faire un articleplus fouillé...mais bon...

                      • Jean DOSSOY Jean DOSSOY 7 novembre 2011 20:13

                        Bizarre le raisonnement

                        Mon boulanger passes devant ma porte et je lui prends de temps en temps du pain, assez rarement d’ailleurs, et il vit très bien en ne faisant qu’un prix de baguette pour tous.

                        Les parts fixes ou abonnements ( eau et assainbissement ) ne servent qu’à réduire la facture des plus consommateurs et/ou pollueurs. C’est également mathématiques ( cours troisième collège ). 


                      • TigerSean TigerSean 4 novembre 2011 20:08

                        D’accord avec votre article, mais absolument pas d’accord avec la conclusion.

                        Il faut payer l’eau vitale ? C’est du grand n’importe quoi.

                        L’eau est une matière première GRATUITE et surtout VITALE (comme l’air, la terre, le feu).

                        Certes, son traitement coûte, ainsi que sa distribution, mais tout cela est remboursé depuis belle lurette ! Et si on regarde la facture annuelle de chaque habitant de France, et compte tenu des impôts payés, il est largement possible que l’eau soit complètement gratuite elle aussi : Chez moi, pour quatre personnes, c’est 70€/mois ! si l’on fait une moyenne, cela fait 17,5€/Mois et par habitants. Pour toute la France (en sachant que les coûts d’acheminement son différents, mais j’estime être dans la moyenne), cela fait 1 137 500 000... Un milliard d’Euros !!!

                        Les recettes fiscales à ce jour sont de 254,8 milliards €, et les recettes non fiscales de 16,9 milliards... Les recettes non fiscales corespondent à l’eau, l’electricité, le PMU, etc..


                        • BOBW BOBW 4 novembre 2011 22:40

                          Certaines communes sensées et défendant l’intérêt de leurs habitants ont fait marche arrière et devant les fortes augmentations de Véolia ont décidé de redistribuer l’eau avec une régie municipale comme dans le temps.

                          Tous les électeurs devraient être attentifs et faire pression sur leurs conseillers municipaux élus.

                          • elec 42 elec 42 6 novembre 2011 09:55

                            et oui le système est comme ça,faire des économies faire attention à sa consommation d’eau inclu une hausse des tarifs,les grands distributeurs vont faires moins de bénéfices,ils onts bien compris le systhème ,taxer les plus virtueux rapporte plus que de taxer les gros consommateurs,aucune protestation possible,aucune concurance,un seule fournisseur ,on à privatiser,mais je ne peux pas choisir,on dirait un capitalisme stalinien,vous avex le choix entre moi et moi,les autres n’existent pas.pleurer.


                            • Jean DOSSOY Jean DOSSOY 7 novembre 2011 08:41

                              ATTENTION

                              La facturation progressive, appliquée avec une part fixe ( ou abonnement ) - et c’est toujours le cas - est un vrai leurre !!!

                              C’est mathématique ! Voir sur igepac, ici :

                              http://www.igepac.com/article-differents-modes-de-facturation-de-l-eau-et-de-l-assainissement-un-cahier-d-igepac-71761521.html


                              • yega 26 novembre 2011 20:08

                                Lyonnaise des Eaux et consorts...
                                Le Grand Capital une fois de plus...
                                Voter à droite, c’est voter libéral et voter libéral c’est voter POUR le Grand Capital !
                                Quand les neuneus (fachos et autres nases du cerveau) auront pigé ça... on aura fait un grand pas en avant !


                                • pbjardin 18 janvier 2013 11:57

                                  il faut juste faire un petit rappel : l’eau est le 3em secteur le plus corrompu après l’armement et le BTP ! Alors que c’est une ressource vitale pour l’humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ?
                                  Alors que l’on voit bien que la ressource eau va finir par se raréfier. Ce qui montre bien que les économies d’eau doivent se faire au quotidien par chacun d’entre nous !
                                  pour info 60 millions de consommateurs, dans son numéro de juillet 2011, teste des douchettes à économie d’eau et préconise la pose de matériel d’économie d’eau sur les robinets et WC.
                                  L’étude montre qu’une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d’eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d’économie d’eau par an, tout en gardant le même confort.
                                  Il est indiqué que ces matériels d’économie d’eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d’eau (30% d’économie pour l’eau et 15% supplémentaire sur l’énergie).
                                  plus d’infos sur http://www.activeau.fr/economiseur_eau_douche_reduction_facture.htm

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès