Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Projet de réforme des retraites : cherchez l’erreur !

Projet de réforme des retraites : cherchez l’erreur !

L’objectif de la réforme des retraites en cours est d’assurer l’équilibre financier des régimes.

Qui dit équilibre financier dit nouvelles recettes, assurées par l’augmentation des cotisations salariales et patronales, et moindres dépenses par l’ouverture différée des droits suite à l’allongement des durées de cotisation.

Le cas des majorations de pensions pour enfant

Hormis les mesures annoncées pour rétablir l’équilibre du financement, il en est une qui, a priori, n’aura aucun effet sur l’équilibre des régimes : il s’agit de la fiscalisation des majorations de pensions de 10 % (à partir de 3 enfants) jusqu’alors exonérées d’impôt sur le revenu. Autrement dit, les déclarations de revenus des pensionnés concernés porteront désormais sur 100 % de leurs revenus au lieu de 90 % actuellement, ce qui provoquera une hausse sensible de l’impôt à payer (de l’ordre de 10%, en moyenne, selon les estimations) pour ceux qui sont imposables, et des effets pervers pour ceux qui ne le sont pas (en limite de barème) mais qui le deviendront de fait. Il est donc faux de dire comme le fait la presse, que ce sont les pensionnés les plus aisés qui seront concernés.

Ce n’est pas neutre puisque les majorations versées s’élevaient au total à 6 milliards d’euros en 2010, ce qui donnera sans doute une coquette recette fiscale supplémentaire pour l’Etat.

En l’absence d’éléments concernant le reversement de cette somme supplémentaire aux régimes de retraite de base ou complémentaires, force est de constater que cette mesure n’aura aucun effet sur l’équilibre des régimes mais contribuera à combler une (petite) partie du déficit budgétaire de l’Etat.

Il s’agit donc simplement de la suppression d’une niche fiscale qui n’a aucun lien avec la réforme sur les retraites et qui a été intégrée dans celle-ci uniquement afin d’éviter de la présenter dans le projet de budget 2014.

Une fusée à deux étages

Le seul lien avec la réforme est de préparer les salariés concernés par ces majorations dans le futur à voir diminuer cet avantage puisqu’on nous dit qu’une refonte de cette majoration pour enfants va être engagée afin qu’elle puisse intervenir dès le premier enfant.

Au-delà de 2020, cette majoration sera progressivement plafonnée et transformée en majoration forfaitaire pour enfant et elle bénéficiera principalement aux femmes, ce qui signifie, d’une part, que les hommes qui bénéficiaient jusqu’à présent de cette majoration devront sans doute s’habituer à voir disparaître cet avantage, et, d’autre part, que les pensions perçues par les femmes étant en général plus faibles, le montant global versé au titre de ces majorations devrait être notablement inférieur aux 6 Milliards actuels.

Dans tous les cas, les retraités futurs ayant élevés trois enfants (ou plus) devront donc s’attendre à voir leurs pensions diminuer par rapport à la situation actuelle.

Au final, la suppression pure et simple de la majoration pour enfants, mesure qui avait été agitée comme un épouvantail, se trouve opportunément transformée et revue à la baisse avec au passage un bonus fiscal pour l’Etat.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • lemouton lemouton 11 septembre 2013 18:45

    Bonjour monsieur Drouet...

    euh... je ne comprends pas bien le but de votre écrit..  smiley

    Nous sommes au bord d’un cataclysme sociétal, créé de toutes pièces par la cupidité des mafieux de la haute finance..

    mais en vous lisant, je suis desolé de vous le dire, j’ai l’ impression que vous entendre débattre du sexe des anges.. smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 11 septembre 2013 20:37

      Bonjour lemouton

      Le diable est souvent dans le détail : faire passer la fiscalisation des majorations pour enfants comme une mesure utile à la réforme des retraites, c’est prendre les gens pour des imbéciles et personne n’a soulevé le lièvre.

      Je tenais simplement à remettre les choses à leur place en disant qu’il s’agissait en fait de la suppression d’une niche fiscale qui rapportera gros au budget de l’Etat et surtout pas aux régimes de retraite 


      • Yohan Yohan 11 septembre 2013 22:32

        Pendant qu’on s’angoisse sur l’avenir de nos retraites, nos édiles UMPS se gobergent sur notre dos, le cumul de mandat n’est pas près d’être mis à mal. On comprend mieux pourquoi les députés ont coincé dans un couloir la dizaine de séditieux qui voulait remettre en question les privilèges incroyables de nos députés. Bizarre, depuis, silence radio. 

        Jusqu’à quand allons nous supporter d’être roulés dans la farine ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès