Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Protectionnisme raisonné, Frontières commerciales intelligentes, Taxes (...)

Protectionnisme raisonné, Frontières commerciales intelligentes, Taxes équilibrantes... Des grandes idées modernes ?

J'ai tendance à dire qu'il faudrait pouvoir enseigner Maurice Allais aux futurs économistes, au moins pour qu'ils aient plusieurs scénarios mondialistes possibles et ensuite pour qu'ils apprennent à réfléchir par eux mêmes et développer leur instinct critique.

C'est affligeant de réaliser que la France disposait d'un Nobel Économique, et qu'il n'est jamais cité en référence par les conseillers économiques des institutions politiques, d'ailleurs questionnez n'importe quel "économiste médiatique", il sera bien incapable de vous décrire le travail d'Allais dans sa substance.

"Protectionnisme raisonné", "frontières commerciales intelligentes", ou encore "taxes équilibrantes à l'importation", des grandes idées modernes mais politiquement incorrectes. Tant mieux !

LA SITUATION OBJECTIVE.

On ne peut plus continuer à délocaliser la production industrielle des pays riches auprès des pays exportateurs à faible coût de main d'œuvre et à protection sociale quasiment nulle. C'est devenu indécent.

C'est une vision politique de court terme qui a pu fonctionner pendant quelques dizaines d'années, et qui a été mise en œuvre successivement par des politiciens pas du tout visionnaires.

Outre le fait que ce soit criminel, et exceptionnellement hypocrite car on sait bien que la marge bénéficiaire reviendra aux capitalistes purs et durs (les "financiers" du système in fine) et que les travailleurs pauvres seront toujours exploités dès leur plus jeune âge, ne leur laissant aucune chance de s'émanciper.

C'est aussi se tirer une balle dans le pied à long terme, car nous, pays occidentaux, principaux bénéficiaires de production offshore, allons perdre progressivement de quoi financer notre haut niveau de protection sociale, après notre capacité à innover et à produire les choses que nous consommons.

C'est à peu près déjà la situation dans laquelle nous nous trouvons désormais.

En étudiant de près les travaux de l'unique Prix Nobel d'Économie français, Maurice Allais, on découvre à la fois ce qui explique la situation paradoxale dans laquelle le monde se trouve, mais aussi les solutions innovantes, originales et pratiques à mettre en œuvre pour se sortir de la tourmente.

Au risque de choquer encore, je crois que les grandes idées de demain, c'est le "protectionnisme raisonné" et les "frontières commerciales intelligentes".

 

LE DÉSÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE POUR LES NULS.

Pour faire simple, par un exemple que tout un chacun pourra comprendre, prenons le cas d'un distributeur français de t-shirts.

En France, il n'y a plus aucun fabricant de t-shirts, ils ont tous disparus, ils créaient pourtant des milliers d'emplois dans le textile il n'y a pas si longtemps et l'industrie textile française a toujours été fleurissante 

Notre distributeur, il y a 10 ou 20 ans, pouvait faire fabriquer en France ses t-shirts pour 5 à 10 euros (30 à 65 francs à l'époque). Le distributeur n'était pas vraiment sollicité à l'époque par les pays exportateurs à faible coûts de main d'œuvre, et le choix de sous-traitants étrangers était plus ou moins limité, on était pas encore dans la "mondialisation" telle qu'on la connaît aujourd'hui.

Le fabricant français, fournisseur du distributeur dans notre exemple, avait un prix de revient de 2 à 5 euros, et pouvait espérer une belle marge commerciale à deux chiffres lui permettant de faire prospérer son industrie textile en France, d'embaucher, de former, d'innover par l'investissement.

Dernièrement, avec l'internet qui diffuse une large offre internationale, qui accélère les "collaborations globales" entre offres et demandes et la logistique internationale ("global forwarding logistic services") qui permet de transporter n'importe quelle marchandise d'un point à un autre du monde sans réelles contraintes et à coût maîtrisé, notre distributeur est sollicité par des fournisseurs de pays exportateurs à faible coût de main d'œuvre.

Les fournisseurs asiatiques vont proposer désormais à notre distributeur un t-shirt de qualité équivalent ou supérieure à ce qui se produisait en France (oui, je sais que c'est choquant de lire ça, mais sans qu'on ait eu le temps de s'en rendre compte, les chinois ont par exemple considérablement augmenté leur niveau de qualité, au point qu'on ne puisse plus vraiment affirmer que "produit chinois" signifie nécessairement "basse qualité", et il n'y a pas que les chinois en Asie par ailleurs) à un prix qui sera peut-être 2 ou 3 fois inférieur, malgré le coût du transport.

Notre distributeur, charmé par les offres de services qui se sont multipliées et la facilité de traiter avec les fournisseurs exportateurs à bas coûts a inévitablement abandonné son producteur local pour s'approvisionner là où il pouvait espérer de meilleures marges.

Du même coup, il a aussi baissé son chiffre d'affaire avec le temps, en proposant à des tarifs finaux moins élevés des produits qu'il a importé moins cher, baissant également sa marge, non pas en pourcentage, car elle a explosé "magiquement", mais en valeur nominale, et c'est là un des autres points cruciaux qui a échappé à tous les baratineurs défenseurs de cette mondialisation là.

En effet, en achetant un produit 8 euros fabriqué en France, qu'on vendait 15 euros, on réalisait 7 euros de marge nominale, soit 45% de marge environ sur le prix de vente, prix de vente qui était d'ailleurs acceptable pour le marché local, l'ensemble du système étant "maintenu ou orienté vers le haut" (c'est à dire qu'on ne cherchait pas le prix bas à tout prix, mais l'équilibre entre offre et demande locale).

Mais en achetant ce même produit en Asie, à 2 euros, on va avoir tendance à le vendre 7 euros, on va afficher une superbe marge de près de 70%, mais uniquement 5 euros de marge nominale. Dans le même mouvement, on va avoir tendance à "orienter le système vers le bas" (c'est à dire chercher à vendre encore moins cher, convaincu que c'est la panacé, produire donc moins de résultats in fine, ne pouvant plus ensuite assurer les niveaux de revenus d'avant).

Pour ce même article, le chiffre d'affaire va baisser de plus de 50%, il faudra vendre deux fois plus de produits pour être sûr de gagner plus d'argent que dans le scénario initial.

Vous connaissez beaucoup de commerçants qui vendent deux fois plus d'articles, qui consolident leur chiffre d'affaires et qui voient leur marge bénéficiaire nominale augmenter avec la mondialisation ? Pas moi. Par contre j'entends surtout des commerçants qui se plaignent.

L'idée qui consiste à dire qu'il faut pouvoir contrôler ce qu'on importe pour réguler les prix est objectivement intéressante. Je regrette qu'elle soit rejetée à Gauche et à Droite, mais ça ne m'étonne pas. Les solutions de demain ne viendront pas des mouvements politiques au pouvoir, obsolètes et indirectement corrompus.

 

LA SOLUTION MIRACULEUSE (QUI NE RELÈVE PAS DU MIRACLE MAIS DU COURAGE POLITIQUE).

Je dis que si un produit peut être fabriqué sur le marché local (en France pour ce qui nous concerne, ou en Europe si on veut l'envisager sur le plan européen en second temps), il faut pouvoir privilégier la fabrication locale, c'est le "protectionnisme raisonné".

On n'empêchera pas un distributeur d'importer un produit identique ou similaire à 2 euros, lorsque ce dernier peut être fabriqué localement à 8 euros.

Par contre, on doit pouvoir demander à ce distributeur de contribuer à un "fond d'équilibre commercial" entre le marché local et international, par une taxe à l'importation.

Que ce fournisseur paye sa marchandise 2 euros à son partenaire asiatique, mais alors qu'on le taxe également de 6 euros supplémentaire pour que son prix de revient ne fasse jamais concurrence à ce qui peut se produire localement.

Cette taxe reviendra à l'industrie "pénalisée" par les importations de produits des pays à bas coûts (pour financer notamment les investissements locaux dans l'industrie respective, ou le maintient du haut niveau de protection sociale par un système à définir), et/ou viendra en crédit des pays exportateurs à bas coûts, les contraignants à consommer des marchandises produites dans notre pays, à nos coûts et à leur destination.

Bien entendu, ce modèle tel que je l'ai expliqué est volontairement simpliqué et vulgarisé, mais j'en décris le grand mécanisme d'équilibre.

Chaque industrie, chaque secteur d'activité devra disposer d'un organisme de contrôle et de régulation des prix, le plus neutralisé possible, le législateur estimera quels seront les produits et les secteurs industriels concernés par cette régulation équilibrante, en concertation avec les corporations.

Ce qui se produit avec le t-shirt en exemple, se reproduit également à l'infini dans tous les secteurs d'activité, hélas sans qu'on parvienne à contrôler quoi que ce soit, c'est la "mondialisation", la "globalisation" destructrice.

J'appelle l'Europe à rapidement mettre Maurice Allay au programme de ses économistes les plus influents et à pimenter la vie économique européenne par un peu de protectionnisme raisonné.

Que la France donne rapidement le rythme d'une politique économique volontaire et innovante, pour le bien des peuples.


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 18 avril 2011 10:53

    "Mais en achetant ce même produit en Asie, à 2 euros, on va avoir tendance à le vendre 7 euros, on va afficher une superbe marge de près de 70%,"
    il y a des intermediaires
    le prix de gros pour un pantalon est de 2
    on le trouve rarement a moins de 10

    http://www.ventegros.fr/lot-10-pantalons-hommes-2339001.htm

    pantalon vente gros dans google


      • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 11:19

        Je ne peux qu’applaudir cet article.

        Quitte à faire grincer des dents, dois-je rappeler qu’une des seules personnalité politiques proposant la mise en application des idées de Mr Allais est Marine Le Pen.


        • samuel_ 18 avril 2011 11:46


           Vous avez bien raison de dire que Marine Le Pen est une des seules à proposer du protectionnisme. Et non pas la seule, car il y a aussi :

           * André Gérin, minoritaire sur cette question, au PC
           * Jacques Nikonoff et le MPEP
           * Jean-Luc Mélenchon et le PG
           * Benoit Hamon et Arnaud Montebourg, minoritaires sur cette question, au PS
           * Jean-Pierre Chevènement et le MRC
           * Nicolas Dupont-Aignan et DLR
           * François Asselinau et l’UPR


        • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 12:38

          Absolument je ne voulais pas donner la primeur sachant qu’il y avait quelques autres rares personnes.
          Pour mélenchon, non, on y est pas vraiment je trouve.
          Mais vous avez raison de parler de DLR et de l’UPR.


        • samuel_ 18 avril 2011 13:09

           @ Cocasse

           Le parti de Mélenchon, le Parti de Gauche, est issu d’un courant minoritaire du PS, aujourd’hui représenté par Hamon, qui pronait et prone encore le protectionnisme. Le PG a depuis écrit des textes officiels qui pronent le protectionnisme. A chaque fois qu’on demande à Mélenchon dans les médias s’il est pour du protectionnisme, il répond que oui. Jacques Généreux l’économiste qui appartient au PG, s’est dit favorable a du protectionnisme, dans son livre récent, L’autre société.

           Mais je crois que vous avez quand même raison de dire que Mélenchon n’est pas clair sur le protectionnisme, car le Parti Communiste, grand allié du PG au sein du Front de Gauche, n’est pas très clair sur le protectionnisme. Donc finalement, est-ce que le Front de Gauche au nom duquel Mélenchon sera candidat en 2012, mettra dans son programme du protectionnisme ? On ne peut pas en être sur c’est vrai.


        • Alliance Rebelle citoyen du sud 18 avril 2011 11:35

          @Cocasse : ’’seules personnalité politiques proposant la mise en application des idées de Mr Allais est Marine Le Pen’’ 


          malgrés toutes les critiques contre le front national , il vaudrait peut etre mieux pour les francais que ce parti les dirigent , au moins le front national n’as pas pour projet d’affamer le peuple pour que le capital fasse du profit , comme le projet de ce criminel de DSK , patron de l’actuel arme qui affament les peuples , le FMI , qui projettent de finir de liberaliser ce qui as echappé au capital , tel que EDF , la sncf , les transports public en commun , les chaines tv public , les caisses de retraites et les caisses assurance maladie etc...
          et pour le coté ’’raciste’’ de ce parti , apres tout les actes politique racistes de l’UMP , je pense pas ques les etrangers vivront pire

          • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 12:49

            Je ne crois pas au racisme du FN ou à celui de Marine.
            Il y a quelques électeurs qui le sont peut être, mais dans l’ensemble, il est plus question de politique d’immigration, et du refus de se laisser envahir.

            Je pense que l’établissement de la préférence nationale rendra plus difficile le fait de vivre ici comme étranger régularisé.
            Par contre, je pense aussi que la vie des français d’origine immigrée (dont avec la nationalité française) s’améliorera aussi.

            La seule façon de vivre en paix, c’est de tenir compte effectivement des problèmes d’immigration / intégration. Tant qu’un parti n’aura pas le courage de le faire, on ira vers des risques de radicalisation, de racisme, de communautarisme, voir de guerre civile.
            Dupont Aignan aussi souhaite s’attaquer à ce problème.


          • Alliance Rebelle citoyen du sud 18 avril 2011 13:25

            @Cocasse : j’ai mis raciste entre guillemets comme vous avez pu le ramerquez

            il est vrai que dans ce parti y traine certains jeune debile , taxé de ’’nazi’’ , mais ils ne represente pas la totalité des militants et des cadres du parti fn , et encore moins des electeurs fn
            malheureusement les média font tout pour diaboliser ce parti , car il represente un danger pour la classe dirigeante et ces suppots
            le fn en france c’est comme les islamistes chez nous en terre d’islam , islamistes que tout les medias font passé pour des terroristes egorgeur de femme et d’enfants 
            l’odre etabli dans ce monde par les classe dirigeantes a besoin d’ennemis pour maintenir ses privilege de cette meme classe et continuer ses crimes contre l’humanité 
            on peut tromper une partie de l’humanité tous le temps , on peut tromper toute l’humanité un temps mais ne peut pas tromper toute l’humanité tout le temps

          • enréfléchissant 18 avril 2011 11:48

            La régulation du capitalisme n’est pas la solution.

            Ouvrez vous l’esprit et découvrez que notre société ne sortira jamais de ses nombreux mots sans la sortie du capitalisme.
            Chômage, guerres, inégalités, vol, injustices, ça ne vous suffit pas ?
            Arrêtez donc d’essayer de trouver des « solutions » qui atténueraient certains problèmes liés au capitalisme, car la plupart des autres problèmes en seraient conservés si ce n’est n’est pas amplifiés.

            ANARCHISME

            • ploubi 18 avril 2011 12:14

              Une taxe calculée sur la distance entre le lieu de production et la vente au consommateur final indépendamment du pays de production serai une bonne chose.

              Cela permettrai de réellement mettre en « concurrence » des producteurs équivalents. Et faciliterai des implantations de production de taille plus modeste, mais plus réparti.

              - moins de pollution dues aux transport
              - sites de productions moins « intensifs » donc généralement moins polluant.
              ...


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 12:41

                Lieu de production certes, mais lieu de conditionnement, d’emballage ?
                Et comment tenir compte de la provenance de tous les constituants ?
                Exemple : un fabricant de plat cuisiné qui habite à coté, mais dont les ingrédients viennent d’un peu partout ?


              • ploubi 18 avril 2011 14:00

                Je n’ai pas dit que c’était facile à implémenter, ce n’est qu’une ébauche d’idée.

                Appliquer la taxe à chaque déplacement de marchandise lors du cycle de production du produit pourrai peut être fonctionner...


              • Cocasse Cocasse 18 avril 2011 14:11

                Je trouve l’idée assez intéressante mais difficile à mettre en œuvre, voir même très difficile.
                Une première ébauche serait d’abord de l’appliquer pour les produits agricoles, et ainsi donner la primeur à du « produire français, consommer français ».


              • ploubi 18 avril 2011 17:56

                C’est justement à ce genre de produits que je pense en priorité, quand je pense que l’on importe des légumes bio d’Egypte, ça me hérisse le poil !

                La mécanique ne serai pas spécialement difficile à implémenter, on arrive bien à gérer la TVA.

                Je pense que le plus dur en fait serai de définir à quelles catégories de produits ou type de transport il faudrait appliquer ce genre de taxe. Car je ne pense pas que cela puisse être appliqué à tous produit de consommation.

                Transport fluvial/routier/ferroviaire/avion...
                Tout n’est pas aussi évident qu’un T-Shirt ou 1Kg de patates...


              • rastapopulo rastapopulo 18 avril 2011 21:10

                Le fuel des bateaux doit être raffiné comme le diesel des voiture oui !!!!!

                Le reste c’est du faux archaïsme. L’homme est né en équateur (besoin de vitamine C, de vêtements,...). le priver de fruits du sud n’est pas du tout naturel et ne va pas aidé à avoir l’esprit clair, loin de là.

                Mais pour le protectionisme, c’est de la simple défense de la variété culturelle. L’originalité politique fait intégralement partie de la culture d’ailleurs. Donc il FAUT un protectionisme.

                Ce qui n’est pas dit dans le texte (alors que c’est présent) c’est que le protectionisme devrait être social.

                Si un pays veut éviter des taxes d’import, il n’a qu’à élever sa sécurité social. C’est juste pour tout le monde et non-arbitraire. 


              • Robert GIL ROBERT GIL 18 avril 2011 12:15

                Les donneurs d’ordres sont peu nombreux dans le monde, ce sont eux qui
                distribuent le travail et influent sur les logiques salariales. Les pays du sud
                produisent à bas prix, mais la majorité des usines qui fabriquent dans ces pays sont
                des usines occidentales, et 80% de leur production sont vendus sur les marchés des
                pays riches. La mondialisation est une chimère qui permet à certains de produire
                aux coûts les plus bas puis de vendre dans les pays où les gens ont les moyens
                d’acheter !
                La mise en concurrence est organisée par les industriels eux même qui
                délocalisent une partie de leur production et qui ensuite la mettent en concurrence
                avec celle restée dans leur pays d’origine. Tout cela pour le plus grand malheur des
                salariés du Sud comme du Nord et le plus grand bonheur des actionnaires. Pour le
                capital le développement des pays du Sud ne doit pas supprimer l’exploitation
                d’une main d’oeuvre bon marché, et doit continuer à faire pression sur les salaires
                des pays du nord. L’arnaque est parfaite, surtout que le monde ouvrier est loin
                d’être aussi uni que le monde des affaires ! Lire....

                http://2ccr.unblog.fr/2011/02/02/concurrence-et-mondialisation/


                • Alliance Rebelle citoyen du sud 18 avril 2011 12:21

                  @ROBERT GIL : ne pas oublier que tous les benefices obtenue dans ces delocalisation retournent a l’etranger , particulierment en france pour ce qui concerne mon pays le maroc

                  les francais sont perdant , nous on est perdant , seul le capital s’enrechie , et soutiens nos dictateurs pour maintenir ce fait et continué a s’enrichir sur notre dos et au detriment des francais aussi
                  cette mondialisation est une calamité pour l’humanité , qui ne produit plus pour satisfaire les besoins de base , mais juste pour enrechir la minorité ’’bourgeoisie mondiale’’ affameuse des peuples 
                  un jour consciente l’humanité elle sera => et libre elle sera

                  • Alliance Rebelle citoyen du sud 18 avril 2011 14:07

                    DSK est actuellement ’’’l’invité’’ chez france 24

                    je vois que les medias s’entetent a vouloir lui faire de la pub promotionnelle , et tout le monde sait qui controle les medias ...
                    si ce criminel du FMI qui a affamé la grece l’irlande le portugal et l’espagne avec ce sur-endettement , et d’autre peuple du sud ; s’il parvient a etre candidat aux elections soyez sur et certains que les medias le feront elire president , c’est sur et certain et le peuple francais , que dieu ai son ame

                    • kataroff kataroff 18 avril 2011 15:31

                      "Chaque industrie, chaque secteur d’activité devra disposer d’un organisme de contrôle et de régulation des prix, le plus neutralisé possible, le législateur estimera quels seront les produits et les secteurs industriels concernés par cette régulation équilibrante, en concertation avec les corporations."

                      Et le legislateur distribuera ses quotas et taxes douanieres avec impartialite et justice, pour le bien de tous, et tous les problemes s’en iront...

                      Plus serieusement, ca se rapproche de la definition de wikipedia du fascisme :

                      Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime qui était en vigueur sous la monarchie italienne quand Mussolini était au pouvoir, de 1922 à 1945. Adversaire de la démocratie, du parlementarisme, de l’individualisme, de la société libérale héritée du XIXe siècle, du capitalisme et de la liberté économique2,3, du socialisme4 et du marxisme[réf. souhaitée], le fascisme mussolinien est autoritaire, nationaliste, a recours à la violence et ne croit pas à l’égalité des êtres humains[réf. nécessaire]. Ce sens strict est notamment utilisé par les historiens de l’Italie.

                      Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s’est étendu à tout mouvement politique s’appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l’exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l’opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s’est en partie inspiré du fascisme.

                      PS : je parle uniquement des idees bien entendu


                      • rastapopulo rastapopulo 18 avril 2011 20:40

                        Musso ?

                        Celui qui a été financé par le MI6 depuis 1917 (6000€ actualisé/semaine pour ouvrir son journal, dénigré lors de cette officialisation dans Le Monde comme « des dépenses de prostitué sans impact politique ») et qui a reçut 100 millions $ (d’époque cette fois !!!!)en 26 de Morgan (jugé par la commission Pecora de Roosevelt pour trahison) ?

                        C’est ça le rapport avec le protectionisme qui défend simplement un peuple contre le dumping social ?

                        C’est assez fou cette lobotomie qui oublie que le free trade est historiquement impérialiste, esclavagiste, privatisé et délocalisé(esclave/coton/vêtement/epice/opium.

                        Dans le marché intérieur, loin de moi l’idée d’être contre la concurrence libre mais au niveau internationale cela s’appelle de l’impérialisme.

                        J’imagine que l’impérialisme est absent de votre éducation ou que bien commodément il est tût que l’impérialisme est privatisé depuis 350 ans...


                      • non667 24 avril 2011 15:29

                        à kataroff
                        je m’ apprêtais a la réaction ci dessous mais a la lecture de votre réaction je vous la dédie  :

                        monsieur rimmel  : à l’instar de Maurice allais vous nous dites que 1+1 = 2 . mais monsieur rimmel c’est de l’arithmétique ancienne complètement dépassée ! les math modernes nous disent que quelque soit X € à R il existe X tel que 1+1= X €R=]2 [ =tout sauf 2 !
                         vous êtes ringard peu-être même un peu réac voire facho et même un peu raciste ,légèrement antisémite donc finalement carrément nazi ! cela à des r.n. et me rappelle lhlpsdnh ! smiley smiley smiley smiley

                         à k  : quand le point godwin est dépassé la bêtise n’a plus de limite ! la votre tend vers l’infini !


                      • Kessonfait ? 18 avril 2011 19:30

                         Maurice Allais se serait déclaré en faveur d’un mouvement politique.

                        Ce même mouvement explique, par une vidéo, le phénomène de délocalisation dans la mondialisation.

                        Qu’en pensez vous ?


                        • Le péripate Le péripate 19 avril 2011 06:29

                          En fait, c’est assez simple : quand les marchandises ne passent plus les frontières ce sont les soldats qui les franchiront.


                          • rastapopulo rastapopulo 19 avril 2011 09:30

                            La démocratie d’un peuple qui a des normes sociales (et autres) mises en concurrence déloyales avec des peuples qui n’en ont pas là dedans ?

                            Non vraiment faut arrêtez les raccourcis historiques.

                            Besoin d’un rappel sur le free trade esclavagiste aussi sans doute !!!!!

                            Désolé de ne pas avaler une salade anti-nation (avant d’être libéral)...


                          • COVADONGA722 COVADONGA722 19 avril 2011 07:21

                            @Le Péripate
                            bonjour ,
                             
                            z’etes bien sur de votre maxime ?

                            je vous cite la longue liste des conflits ou l’on a envoyé les soldats d’abords pour inonder les pays de marchandises ensuite ?


                            • béta 19 avril 2011 11:53

                              Je suis tout à fait d’accord avec votre article. C’est rare :D

                              En fait c’est une idée tellement bête, qui vient tellement naturellement à l’esprit, et c’est vraiment étonnant que les grands partis n’en tiennent pas compte. En fait non, ce n’est pas étonnant, après tout, ils profitent certainement de cette situation, directement ou indirectement.

                              La réflexion que je me suis faite il y a longtemps était la suivante :
                              Soit on produit en france, on vend et on achète en france, ce qui fait que l’argent tourne à l’intérieur de la france. Tout le monde a de l’emploi et de revenus.
                              Soit on paie des chinois pour la production, et en plus de cela en paie le chômage. Donc au final il est plus cher d’acheter moins cher, vu qu’on paie le chômage à celui qui aurait dû avoir ce travail à la place du chinois.
                              C’est peut-être une vision très simplisite mais pas si éloignée de la réalité.

                              Je pense qu’à force d’enrichir la chine, elle deviendra trop chère pour nous, et on délocalisera ailleurs chez de nouveaux « relativement pauvres ». Si on continue ce système, il va falloir attendre que la France fasse partie des pays les plus pauvres, pour qu’à nouveau on retrouve un équilibre intérieur. Pas très glorieux comme vision !


                              • ploubi 20 avril 2011 14:57

                                C’est ça le cercle vertueux du capitalisme sauvage :)


                              • Amada 21 avril 2011 16:01

                                Bonjour,


                                merci pour cet article et le rappel de M. Allais et de l’omerta qui l’entoure.
                                Pour info, actuellement, tous les services « culturels » se délocalisent aussi : informaticiens, rédacteurs, publicitaires, enseignants, graphistes, voyants, hot-liners, webmasters, référenceurs, etc. D’eux on ne parle jamais puisqu’il n’y a pas de coût pétrole. Mais pour vivre, il faut qu’ils s’expatrient en Inde, à Madagascar etc.
                                Sinon, pour parler du programme FN sur des base fondées,
                                Cordialement
                                Amada

                                PS : ah et pour ce qui est du système, voir ici, et de la réponse, voir ici.

                                • elec 42 elec 42 24 avril 2011 10:29

                                  l’europe doit imposer à tous les pays avecqui elle commerce de réspecter certaines règles,que se soit au niveau salarial,social et environrmental,elle se l’impose à elle mème,imposont le aux autres,nous jouont à un jeu ou les règles ne sont pas les mèmes pour tous le monde !!!


                                  • Lorelei Lorelei 24 avril 2011 13:49

                                    Excellent billet car en effet le déséquilbre economique dans le monde est un des points par rapport aux reste du monde


                                    • iciailleurs 24 avril 2011 16:09

                                      Pour ceux qui nous proposent le FN comme remède, ce qui me gêne dans son programme ce sont des petits détails, insignifiants, comme le rétablissement de la peine de mort, par exemple.


                                      • non667 24 avril 2011 17:09

                                        à ici ailleurs
                                        vous avez bien raison c’est le problème n° 1 des français ! surtout de ceux qui sont condamné à mort par les exigences de france télécom ou autres délocaliseurs ! smiley


                                      • dédé 24 avril 2011 18:14

                                        notre ami MONTEBOURG propose un protectionnisme vert et européen (actuellement sur la cinq)
                                        -protectionnisme et Europe confédérale...(le FN peut offrir une carte de membre d’honneur à Arnaud)


                                        • dédé 24 avril 2011 18:30

                                          Il aborde l’immigration maintenant...c’est bien, il remet en cause SCHENGEN...encore un pas et avec Manuel VALS au niveau sécurité ils pourront adhérer
                                          Maitrise des flux migratoires...donc des frontières...on dirait du Marine dans le texte.

                                          Il aborde Chevènement (un supporter de ZEMMOUR) 

                                          AH non, dommage...il casse son discours par un : « on ne peut rien faire contre l’immigration »


                                           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès