Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand François Hollande réinvente... les CDS !

Quand François Hollande réinvente... les CDS !

Et nous prépare le plus beau crash de l'histoire....

Nous sommes en période pré-électorale et un certain nombre de candidats se proposent à nos suffrages. Devant la crise majeure que connaissent les pays d'Europe et les USA actuellement, il est intéressant de s'arrêter un instant sur les propositions des candidats.

C'est un de ceux qui nous sont présentés comme potentiellement éligibles qui a attiré mon attention ces jours ci. Pourquoi lui ? Parce que sa déclaration m'a paru tellement ahurissante et tellement à contre-sens qu'il m'a fallu la relire plusieurs fois pour y croire. Qu'un petit candidat opte pour une attitude idéologique et affirme avec force ce qu'il croit être sa part de vérité, cela est parfaitement compréhensible et admissible. Mais qu'un de ceux qui jouent pour le titre s'éloigne à ce point de la réalité pour s'enfoncer dans l'idéologie fait froid dans le dos. Nos « zélites » ne sont décidément pas à la hauteur de la tâche.

Que nous dit le camarade Hollande ? « elle appelle une stratégie européenne sur les marchés. Les Eurobonds, c’est à dire les emprunts européens, seraient un moyen efficace de lever de l’argent à moindre coût et de l’utiliser pour racheter la dette grecque décotée et de prendre les spéculateurs à leur propre jeux. La Banque Centrale Européenne pourrait de son coté acquérir des obligations non échues pour permettre une restructuration en douceur des dettes souveraines les plus attaquées »

Qu'est ce qu'un « Eurobond » ? Ni plus ni moins que la mutualisation de la dette des États défaillants avec les celle des États solvables. Puisque nous avons des États qui peuvent faire face à leurs dettes et des États qui ne peuvent pas faire face à leurs dettes, la proposition des idéologues comme Monsieur Hollande est tout simplement de mélanger ces différentes dettes et de vendre ce nouveau produit à des investisseurs.... Ça ne vous rappelle rien ? Voyons, réfléchissez.... Il y a quelques années, on appelait cela des CDO ou CMO.... Mais oui, bien sûr, c'est ainsi que les banques américaines ont vendu les créances douteuses du marché immobilier américain (pour ceux qui ont besoin de réviser : http://maviemonargent.info/a-propos/ et cliquez sur « la crise pour les N.... ») au monde entier !

Le problème, c'est que toutes les expériences de cette nature ont lamentablement failli. Née dans les années 90, cette ingénierie appelée MBS a toujours planté. C'est pourtant simple, personne n'a jamais vu qu'en mettant des fruits sains dans le même panier que des fruits pourris on rendait ces derniers comestibles ; non, c'est toujours l'inverse qui se produit. En finance, c'est exactement la même chose, mélanger une dette saine avec une dette pourrie dans un même produit ne fait que dévaloriser la saine sans pour autant sauver la valeur de la pourrie. Oh, bien sûr, nos alchimistes en herbe nos apprentis sorciers (qui ne jouent pas avec leurs sous mais avec les vôtres...) savent bien que ce genre de montage contre nature ne tient qu'un temps. Alors, ils mettent un garde-fou.

Dans l'histoire de la crise de l'immobilier américain, le garde fou s'appelait CDS. Monsieur Hollande nous propose le même montage. Au lieu que la garantie soit apportée par des organismes bancaires, il propose... que ce soit la BCE qui se mouille. Je rappelle les quelques chiffres que je donnais déjà dans un article précédent : « A la fin du premier trimestre 2011, la Grèce avait emprunté 90 milliards d’euros à la BCE. Vous connaissez le capital de la BCE ? 5,3 milliards d’euros. Autrement dit, si la dette grecque ne perd ne serait-ce que 6% de sa valeur, la banque centrale de l’Europe est sous l’eau. Vous comprenez mieux l’acharnement de M. Trichet à éviter toute forme de « restructuration » de la dette grecque ! Mais attendez, ce n’est pas fini. La BCE détient aussi 1 900 milliards d’actifs pas forcément très fiables en provenance de 17 pays européens. C’est contre ces actifs que la BCE prête à l’Irlande, au Portugal, à l’Espagne etc…, prenant leurs obligations en retour ! Si les pays débiteurs n’assurent pas leurs paiements, et nous savons que certains ne sont pas en mesure de le faire, les “actifs” de la BCE perdront leur valeur. Et notre belle banque centrale…. fera faillite !  » ( )

Rappelez vous, avec les CDS, ceux ci étaient émis sans qu'ils ne nécessitent de contrepartie en fonds propre (si ce n'est qu'à hauteur de 8%) de la part de la banque qui couvrait. Elle même se couvrait auprès d'une autre banque etc etc... Une cavalerie mondaile avec en fin de compte, création de monnaie artificielle. Et bien c'est exactement ce que préconise le camarade Hollande : La BCE émet de la monnaie de Banque Centrale pour acquérir des dettes pourries en se couvrant auprès des États sains qu'aucune norme comptable n'oblige à faire apparaître leurs engagements dans leurs comptes.... Youplaboum, Hollande, c'est mieux que la pierre philosophale ! Pourquoi s'embêter à utiliser du plomb (au prix où est le plomb en ce moment...) pour faire de l'or quand du papier suffit !

Le problème, c'est que tout cela va finir en groe Katastroff...

Lorsque la BCE sera chargée ras la g... de dettes pourries et que les marchés s'attaqueront, comme il se doit car c'est dans la nature du Darwinisme que d'abattre les faibles, à l'Euro et que tout l'édifice s'écroulera, que nous inventeront Monsieur Hollande et consorts ? La garantie mondiale ?

Je n'ai pas commenté le passage de la proposition concernant le rachat de la dette grecque décotée. Je réserve cela pour un article entièrement consacré à ce sujet.

Déjà, pour moi, F. Hollande est hors sujet sur le plan économique et financier. Sa proposition est pourrie, comme les Eurobonds qu'il préconise. Ce n'est ni plus ni moins que du réchauffé d'une recette qui nous a déjà contaminés avec une bactérie pire que l'E coli et dont nous ne sommes encore guerris.

 

Cette page est produite par maviemonargent.info.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Triodus Triodus 21 juillet 2011 09:59

    Super la photo !!!  smiley


    • T.REX T.REX 21 juillet 2011 20:33

      à l’auteur, Cette phrase est ridicule et dé crédibilise votre article :

      Qu’un petit candidat opte pour une attitude idéologique et affirme avec force ce qu’il croit être sa part de vérité, cela est parfaitement compréhensible et admissible. Mais qu’un de ceux qui jouent pour le titre s’éloigne à ce point de la réalité pour s’enfoncer dans l’idéologie fait froid dans le dos.

      Cela voudrait dire qu’un petit candidat peut croire et dire n’importe quoi sous prétexte qu’on s’en fout puisqu’il n’a aucune chance d’être élu et pire encore qu’un gros candidat ne peut avoir de discours idéologique, qu’il ne peut tendre vers son utopie, son rêve d’un monde meilleur, mais est comdamné à faire de lea real politique, celle des affaires plutôt que celle de l’humanisme.

      Ceci explique l’immobilisme politique et le désintérêt des concitoyens .


    • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 20:55

      @ Trex

      Bonjour,

      Je ne sais si cette phrase décrédibilise mon article, mais je crois comprendre que vous n’en partagez pas le sens.

      Mon opinion est en effet qu’un « petit » candidat peut se permettre d’affirmer des idéologies. Il faut comprendre que je crois pas aux idéologies. Tous les idéologues, quels qu’ils soient, se caractérisent par une volonté permanente à vouloir faire rentrer de force dans des cases des évènements que, pour le besoin de leur démonstration, ils déconnectent de la réalité. Par contre, les théories (qui peuvent devenir idéologies et en économie nous en connaissons quelques unes...) font, comme en sciences, avancer le raisonnement.... Tant qu’on a conscience qu’il s’agit de théorie et qu’on ne prend pas son raisonnement pour la réalité, ornière dans laquelle tombent les idéologues.
      Alors, oui, un petit candidat peut se permettre de tenir un discours idéologique (ex : René Dumont en 74 a fait avancer l’idée écologique comme personne avant lui ni depuis...) car il éveille un certain nombre de citoyens à un autre regard sur les problèmes de la cité. L’élection présidentielle est le seul moment de liberté politique qui existe en France (encore que, avec les nouvelles règles pour se présenter, les oligarques ont sérieusement réduit cette liberté) . Mais un candidat qui joue pour le poste devrait être avant tout un pragmatique. Un pragmatique et un politique. « Voilà où je veux aller et voilà comment je propose d’y arriver ». Quand on gère, il vaut mieux avoir les pieds sur terre et puiser ses connaissances dans le pays réel que de l’imaginer à travers le prisme d’un « prêt à penser ».

      Cordialement,

    • Alpo47 Alpo47 21 juillet 2011 10:06

      « Flamby » s’efforce visiblement de devenir le « clone » de DSK.
      Il reprend nombre de ses idées et déclarations. L’élection de ce « bonhomme » n’apporterait vraiment rien de positif aux 90% d’entre nous qui sont mis à contribution.
      Amusant de le voir essayer de prendre des airs « d’homme d’Etat ».


      • bernard bernard 21 juillet 2011 21:32

        Le costume est bien trop grand... et bien trop lourd pour lui...

        « En effet, le produit est gélatineux, parfois translucide, et brillant, ce qui inspire pour bon nombre dégoût et refus. »
         
        je ne suis pas certain de la différence entre le vrai « Flanby » et notre « Flamby » actuel.


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juillet 2011 10:37

        quelle déprime de voir et d’entendre tout ces nuls, incapables, nuisibles, cupides, nous donner des leçons d’économie !
        Comment la classe politique française a-t-elle pu tomber si bas dans la médiocrité ?
        Peut-être sont-ils finalement comme la majorité des économistes de métier, ils ne comprennent rien à rien à ce qu’ils font, des malfaisants par incompétence...


        • non667 21 juillet 2011 14:49

          à rien ..
          "ils ne comprennent rien à rien à ce qu’ils font, des malfaisants par incompétence..."

          nos élites sorties de science-po, ena ..etc ... arrivés au sommet du pouvoir seraient des imbéciles qui se trompent ?
          et nous simples pékins entrevoyons des solutions !

           NON ! NON ! LES ÉLITES POLITIQUES NE SE TROMPENT PAS MAIS NOUS TROMPENT !

           NE DÉFENDENT PAS NOS INTÉRÊTS MAIS LES LEURS !
           TOUS POURRIS  ! ils faut raisonner à partir de ce constats ça change tout ! cela doit tout changer dans notre réaction/stratégie , nous n’avons pas en face de nous des philanthropes incompétents mais des cyniques immondes traitres . qui seraient justiciables du T.P.I. (irak ,afga ,gaza , Libye ..... ) si celui-ci n’était pas à leurs bottes !
            smiley smiley smiley


        • Robin des Voix 21 juillet 2011 15:50

          Comment pouvez vous avoir la prétention de croire que ces gens, qui ont fait de si hautes études, sont des incapables ?.....

          Allez, un petit effort, dans le fond vous le savez hein ?
          Qu’ils savent très bien ce qu’ils font.... non ?

          Je pense qu’ils doivent bien rire dans leur tour d’ivoire à entendre les débats « sarko est nul ! incapable ! aucune compétence ! » alors que la majorité du peuple n’a pas 1% de leur éducation en géopolitique et économie / droit.

          Si le discours changeait en « Sarko imposteur ! vendu ! vengeance » dans toutes les bouches, déjà ils trembleraient plus.

          Car chacun sait que l’assassin qui feint d’être un impotent est le plus dangereux de tous.

          (aplauses)


        • Ronald Thatcher rienafoutiste 21 juillet 2011 19:56

          ... des idiots savants en somme ! comme si les études faisaient l’intelligence, allons allons !


        • JL JL 21 juillet 2011 10:54

          Je crains de ne pas bien comprendre les motivations de l’auteur.

          En effet, et Attali en palait encore ce matin sur France Inter, cette idée d’euro-bond est en train de faire son chemin.

          Mais à qui profitera le « crime » ? Et qui en sera victime ?

          Il me semble que l’auteur ici ait pour préoccupation l’intérêts des marchés. Je me trompe ?


          • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 11:05

            Bonjour,


            Oui, vous vous trompez lourdement. Mais que vous importe, n’est ce pas, votre réaction est typique de quelqu’un qui n’ayant d’argument à avancer dans le cadre du débat, essaie de déporter celui-ci.

          • jullien 21 juillet 2011 11:20

            @JL
            Ce que l’auteur nous explique, c’est que la BCE n’a pas assez d’argent en caisse et que les Etats de la zone Euro devront lui fournir l’argent nécessaire. En clair le contribuable va payer, soit tout de suite (si on utilise l’argent des impôts), soit plus tard (si on finance d’abord par l’emprunt) lors du remboursement des dettes.


          • JL JL 21 juillet 2011 11:21

            TDK1,

            j’ai au contraire, des arguments, et tellement même que j’ai enregistré l’émission de ce matin où Attali en parle, et si j’ai le temps, j’essaierai de la retranscrire ici. Je crois avoir été l’un des premiers à évoquer cette affaire d’euro-bons (et non pas « bond »), et ma crainte n’est pas que ce soient des produits financiers pourris, ce que vous laissez entendre, mais le contraire ! Et que derrière ça, se profile une raison supplémentaire de donner encore plus de pouvoirs à l’UE.

            En effet : que ferait pourrait l’UE qu’elle ne peut pas faire aujourd’hui, si elle avait encore plus de pouvoir, dans le souci de l’intérêts des peuples et non pas celui des marché ?

            Au contraire, si son souci est, ce que je crois celui des marchés, ou plus pudiquement, la confiance des marchés, elle pourrait lever des impôts européens, non ? N’est-ce pas ça qui se profile avec les euro-bons : une UE fédéraliste ? 

            Par conséquent, si vous ne répondez pas à ces questions, c’est vous, semble-t-il, qui bottez en touche par votre réponse désagréable et inadéquate.


          • JL JL 21 juillet 2011 11:24

            Julien, nos réponses se sont croisées. Je vous laisse prendre connaissance de ma réponse, et vous je répondrai si vous me questionnez à nouveau.


          • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 12:19

            @JL

            1) Ma réponse n’est pas si inadéquate que cela. Dans votre commentaire, vous me mettiez personnellement en cause en invoquant un « intérêt » et ce, sans argumenter quant au fond de l’article. Ca, excusez moi, mais c’est une attitude bien connue de certains milieux. Elle n’est pas si inadéquate que cela non plus parce qu’au moins, maintenant vous exprimez votre pensée sur le fond des Eurobonds (désolé, mais la langue officielle de l’UE, comme de la BCE, est désormais l’anglais et si, comme moi, vous travaillez sur l’imposante littérature dont nous abreuvent les fonctionnaires de Bruxelles, vous savez que fort peu sont désormais traduits en français.) 
            2) Venons en au fond. Je pose dans mon article une question simple : Comment le mélange de dettes pourries avec des dettes saines peut il faire un produit sain ? Cela ne s’est JAMAIS produit, JAMAIS. Je donne l’exemple de la crise de l’immobilier américain parce qu’il est dans les esprits de tous. D’autres analystes donnent bien d’autres exemples. 
            3) Vous confondez plusieurs aspects du problème. L’UE ; la BCE ; le fédéralisme ; le pouvoir centralisateur de Bruxelles ; la levée de l’impôt européen. 
            L’UE est un pouvoir politique qui vampirise l’idée européenne pour imposer une dictature oligarchique. Tandis que tous les Etats européens sont appelés à réduire leur budget de fonctionnement, la commission de Bruxelles, constituée de fonctionnaires non représentatifs d’une quelconque expression populaire, augmente sans cesse soin budget de fonctionnement. Ce budget est tous les ans rejeté par le parlement européen, Bruxelles n’en a cure. Le dernier pouvoir dont disposent les Etats (et par ce biais les populations européennes) c’est de cesser d’alimenter Moloch. D’où l’action permanente menée par les fonctionnaires de Bruxelles soutenus par les idéologues de l’oligarchie mondialiste (dont votre « ami » Attali est un des plus brillants porte voix en France) pour imposer une fiscalité européenne... Il y a sur le sujet quasi consensus entre les sociaux démocrates et les partis de droite. La première étape va vous être enfoncée de force très bientôt avec la taxe sur les banques (ça devrait sortit aujourd’hui) qui, paraît il, servira à financer l’aide aux pays en difficulté. En réalité, l’opération a uniquement pour but de créer un précédent et d’institutionnaliser le concept de fiscalité européenne. Et vous voulez savoir ? Je suis persuadé que la majorité du bon peuple (peur être vous ???) applaudirez ! Parce que ce sont les « vilains » banquier qui sont taxés... Aujourd’hui oui (encore que tout coût sur une structure commerciale se répercute forcément sur le consommateur final...), mais demain ? Quel rapport avec les Eurobonds ? Intrinsèquement, aucun. Si ce n’est que les partisans de l’oligarchie utilisent cet argument pour profiter de la situation et faire avancer e qu’ils appellent « l’intégration » et qui n’est qu’abandon de souveraineté. Le fédéralisme est aussi avancé par ces mêmes partisans de l’oligarchie, au grand énervement de fédéralistes que je connais et qui se battent pour cette idée depuis des décennies. En effet, dans leur esprit le fédéralisme européen est démocratique, pas oligarchique. Ils se font pirater. 
            4) C’est les contribuables qui vont payer... Oui, oui, oui, c’est très exactement ce que je dis. Pas parce que les impôts européens vont augmenter pour payer la dettes des pays défaillants, puisque les eurobonds sont couverts par la BCE (ah, flute, j’ai oublier de préciser BCE dans la partie précédente...) et, en dernier ressort, par les Etats (seule entité solvable). Mais parce que le système va se casser la figure. C’est simple à comprendre. Imaginez que votre frère vous demande de vous porter caution pour un crédit qu’il fait. Est ce que vous, lorsque vous allez souscrire un crédit, vous allez dire à votre banquier, qui vous demande votre budget pour évaluer votre solvabilité, que vous avez cautionné le crédit de votre frère ? Non, bien sûr. (de même, vous ne pouvez pas dire au fisc que vous provisionnez pour un éventuel défaut de paiement de votre frangin.... smiley Et bien, les Etats, c’est pareil. Nulle part n’apparaitra dans les comptes des Etats leurs engagements à l’égard de la couverture des Eurobonds !!! Pourtant, quand ça va planter, il faudra payer. Et comme tout le monde ne pourra pas payer, seuls les Etats solvables paieront. Avec quoi ? avec vos impôts ! 
            5) La spéculation. Oui, bien sûr, les eurobonds feront l’objet de spéculation, et pas qu’un peu ! C’est dans la logique du système. Maintenant, fzaut pas croire que tout spéculateur gagne, mathématiquement, il y en a toujours plus qui perdent qu’il n’y en a qui gagne. La spéculation se fera ne serait ce qu’en pariant sur l’échec....

            Bon, voilà, je crois avoir résumé ma pensée et répondu à vos principales objections,

            Cordialement,

          • Mich K Mich K 21 juillet 2011 12:44

            Tout ça nous ramène inexorablement toujours à la même question : Qui a le monopole du crédit ? A qui profitent ces dettes publiques ?

            Attali ce matin justement sur Inter mentionnait l’absurdité de la situation actuelle :
            - les BCE créée de la monnaie et le prête à taux très bas aux banques privées
            - et les Etats doivent eux se financer à taux élevé auprès des banques privées !

            Par contre dans la foulée, ce « génie médiatique » déconseille aux Etats de se financer directement auprès de la BCE à cause d’un risque d’inflation... smiley

            Donc en gros, on continue à faire gonfler les dettes pour payer des intérêts aux marchés financiers, jusqu’à la prochaine crise ! smiley
            Tant qu’on aura pas mis sur la table le Hold Up du système bancaire privé sur la monnaie qui devrait être un bien public, on pourra toujours débattre, la situation s’aggravera ! smiley


          • jullien 21 juillet 2011 13:12

            @JL
            Nos réponses se complètent. Mais quoi qu’il arrive, une chose est certaine : c’est « Monsieur Tout-le-monde » qui va payer la facture...


          • JL JL 21 juillet 2011 13:33

            TDK,

            pourquopi faire tant de phrases ? Il est clair que les peuples, les Allemands surtout, ne veulent pas être solidaires de la dette grecque. Les euro-bons sont un moyens pour passer outre et les forcer à l’être à l’insu de leur plein gré.

            Et pour les partsans du NWO, c’est un pas de plus vers la réalisation de leur objectif.


          • JL JL 21 juillet 2011 13:43

            Attali le dit clairement dans son propos, je cite en substance : « face aux mondialisés il faut une puissance politique de dimension équivalente, mondiale. »

            Les partisans du NWO et les marchés sont des alliés objectifs : les uns comme les autres ont intérêt à voir mourir les Etats nations. La différence c’est qu’il suffit à Attali et les siens de laisser faire les sirènes libérales activistes pour, derrière, plaider l’impuissance des Etats et avancer leur construction de NWO.


          • papi 21 juillet 2011 15:09

            @ JL

            comment pouvez vous prendre des arguments valables sur les discours d’attali ??
            Si peut être en horlogerie ..


          • JL JL 21 juillet 2011 15:29

            papi,

            des arguments ? Que voulez vous dire ? Je cite un fait : « Attali a dit que ».

            Vous êtes parti de ma question relative aux motivations de TDK, et croyez que je soutiens la position d’Attali ?

            J’ai voulu faire remarquer à TDK que son souci exprimé de voir les dettes mélangées dans un grand melting pot comme il dit, était une préoccupation que devaient avoir les marchés financiers, pas les citoyens.

            Ceci étant, les cons ça ose tout : il est en effet possible que, quand les dettes seront mélangées, les agences de notation attribuent la plus mauvaise note à l’ensemble, et ainsi c’est toute l’Euroland qui serait soumise à des taux d’usure, ceux de la Grèce aujourd’hui.

            Mais le raccourci de TDK, si tant est que c’en était un, n’était pas évident en première lecture.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 juillet 2011 17:59

            Pas besoin d’attendre François Hollande pour se retrouver avec des eurobonds, Sarkozy et Merkel viennent à l’instant de valider le principe :

            « Le projet d’accord de la zone euro prévoit de doter son Fonds de secours de la capacité inédite de racheter de la dette publique aux investisseurs sur les marchés, un premier pas vers les euro-obligations. » Lien, NouvelObs.fr


          • JL JL 21 juillet 2011 18:57

            Peachy,

            oui, une capitulation devant les marchés, ces « gens » qui votent avec leurs pieds, mais tous les jours !. Une fois de plus !

            Capitulation ? Non, plutôt connivence d’intérêts.

            Et qui faut-il « remercier » ? Angela Merckel ? Non, le traitre sur talonettes !

            Et comment en parlent-ils, nos medias ? Par exemple, Canal+, 18H50 : « ... Cette guerre menée par l’économie » Sic !!! C’est pas beau ça ?


          • PhilVite PhilVite 21 juillet 2011 11:40

            Il a dû maigrir aussi du cerveau. Méfiance !


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 21 juillet 2011 12:04

              @ TDK1 


              L’aimable personnage dont vous parlez ne connaît strictement rien à la chose économique.
              En témoigne, par exemple, cette surprenante video qui prêterait à sourire mais qui laisse pantois :

              Il est surprenant que de pareils gugusses ne trouvent pas le temps de se renseigner, se cultiver, voire même apprendre quelque chose en lisant par exemple les analyses remarquables de Jorion, Sarton du Chonchay, Leclerc, Sapir, Aglietta, Husson, Gréau, Santi pour...se taire.

              Bien à vous, Renaud Bouchard

              • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 12:34

                Bonjour,


                Vidéo intéressante. Contestable à certains égards (avec des si et des que...), mais intéressante. C’est une manière de poser le débat, certes non consensuelle, mais claire.
                Pour ma part, je ne suis pas un fana de la monnaie politique, même si, de toute manière (et l’évolution de la BCE ces temps derniers le prouve) on y revient toujours....

              • Aureus 21 juillet 2011 12:39

                "Lorsque la BCE sera chargée ras la g... de dettes pourries et que les marchés s’attaqueront, comme il se doit car c’est dans la nature du Darwinisme que d’abattre les faibles, à l’Euro et que tout l’édifice s’écroulera, que nous inventeront Monsieur Hollande et consorts ? La garantie mondiale ?« 

                On y court, oui. Mais il y a une étape supplémentaire avant d’en arriver là : le bloc euro-atlantique, qui bien sûr, échouera lui aussi.

                http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/bloc-euro-atlantique-unifie-en-55452

                A terme, le but semble effectivement de présenter des »solutions« toujours plus »globalisantes".


                • non666 non666 21 juillet 2011 12:41

                  La couverture de 8% (en fait 8,5% pour du AAA) suppose que les emetteurs supposés solvables ne voient pas leurs notes baisser....
                  Car sinon, on est deja dans le crash.

                  De toute façon, c’est ici que cela se decide :
                  http://www.ifrs.org/Home.htm

                  D’un autre coté, comment voulez vous que François Hollande, Young leader de la french american Foundation (http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf )
                  puisse avoir un autre point de vue sur la crise finaciere que celle de ses maitres ?

                  C’est comme si nous devions nous etonner de voir que les Rottschild envoient leurs employés defendre la version Officiele du 11 septembre quand celle ci est mise a mal dans l’envirronement français.
                  Laurent Joffrin , mis à la tete de Liberation par Rottschild, Thierry de Montbrial(Bilderberg) et BHL (les nouveaux actionnaires majoritaires de LIbé) est lui aussi , oh divin hasard sur la liste de la FAF citée au dessus....
                  Demandez a un type dont les convictions sont qu’il faut defendre l’image des etats unis, coute que coute (but de la F.A.F....) , qui est employé par une des grandes fortunes banquieres pour « tenir la presse de gauche » de faire une emission des « reporters de l’Histoire » sur le 11-09 et vous aurez une belle emission a charge !
                  Les conflits d’interets sont la , bien visibles, tout autour de nous.

                  La présidentielle qui vient va etre un duel entre les candidats du NWO, qu’ils soient étiquetttés a droite (Sarkozy , Borloo , Bayrou (trilatérale) ) ou à gauche (Hollande, Eva Joly)

                  Nous aurons le choix entre les cnadidats « de droite » qui vendront la « rigueur » (vers le peuple) apres avoir ouvert bien grand les robinets pour sauver les banques qui pourtant, sont domiciliées dans des paradis fiscaux) et qui distribueront le bien communs(Nucleaire , entreprises d’etats, marchés publics) aux amis (Bouyghes, Lagardere...)
                  OU, au choix,
                  aux candidats « de gauche » qui consolideront l’endettements des peuples vers les finaciers apatrides et leurs sous fifres des agences de notation pour preparer la grande « gouvernance mondiale » sans democratie.

                  Ou alors , on les egorge tous comme des porcs et on fait en sorte qu’ils n’aient pas de descendance vivante....



                  • JL JL 21 juillet 2011 13:26

                    J’aime bien la dernière proposition.

                     smiley


                  • slipenL’air 21 juillet 2011 16:04

                    Oui c’est calmant et rassurant  smiley 


                  • Loatse Loatse 21 juillet 2011 16:53

                    A cayenne à casser des cailloux oui !!!

                    (rien ne vaut le travail manuel pour avoir une juste valeur de l’argent...)


                  • Iren-Nao 24 juillet 2011 05:49

                    Ou alors , on les egorge tous comme des porcs et on fait en sorte qu’ils n’aient pas de descendance vivante....

                    Il est probable que ca finira comme cela, ou alors cela voudra dire que nous sommes foutus et definitivement esclaves..

                    Les ames sensibles qui se tremoussent a cette idee sont les memes qui nous bassinent avec les oeuvres grandioses de la Revolution Francaise.

                    Qu’un sang impur abreuve nos sillons.

                    Iren-Nao


                  • Loatse Loatse 21 juillet 2011 13:47

                    monsieur Hollande ne serait il pas en train de proposer ce que l’on déconseille fortement aux particuliers qui ne peuvent plus faire face à leurs crédits.. soit prendre un autre crédit auprès de sociétés qui pratiquent des taux prohibitifs pour pouvoir honorer ces crédits...

                    finalement, le pigeon se retrouve toujours le bec dans l’eau.... et finit en commission de surendettement avec pour conséquence la quasi mise sous tutelle de son budget...


                    • platon613 21 juillet 2011 14:41

                      Tout basculera avec la crise économique à venir très bientôt !

                      Farce du sommet européen : Vers un défaut de paiement de la Grèce

                      Après un pseudo compromis franco-allemand trouvé dans la nuit à Berlin, un défaut de paiement de la part de la Grèce est cependant potentiellement inévitable... un défaut de paiement du pays aurait des conséquences imprévisibles...

                      http://www.news-26.com/econmie/828-...


                      • papi 21 juillet 2011 15:24

                        @ l’auteur

                        Pour revenir sur le sujet de votre article, je dois avouer que je suis terriblement anxieux sur l’avenir de notre pays , si d’aventure M hollande ou une autre de même acabit venait à prendre les commandes de notre économie déjà mourante, ce serait après la saignée, la purge et
                        l’agonie serait longue ... pour le peuple ..
                        Si ce genre de déclaration n’ouvre pas les yeux de nos concitoyens , c’est qu’ils sont vraiment profondément endormis , ou en état d’hypnose..
                        Heureusement il y a un plan B , B comme bleu...... marine..


                        • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 15:57

                          Bonjour,


                          Voici ce que j’écrivais il y a peu sur un autre site à un intervenant qui défendait le retour au franc :

                          Stop à la démagogie !

                          Evitons les discours politiciens consistant à tout mélanger et tout confondre pour arriver à justifier ses choix idéologiques. Les institutions européennes (la commission) foirent lamentablement tout ce qu’elles entreprennent et ce, parce que mues par l’idéologie. Les seules réussites européennes (et elles sont importantes, Airbus, Ariane, synchrotron etc...) sont le résultat d’une coopération inter Etats et pas du tout du travail de Bruxelles. Est ce pour autant que TOUT ce qui est européen soit à jeter ? Bien sûr, au petit jeu du « qu’en serait il », il est facile de mettre Paris en bouteille et faire du Franc une monnaie stable, mais franchement, personne sur ce blog n’est un perdreau de l’année, tous nous souvenons de notre bon vieux franc qui, depuis l’après guerre et même pendant « les trente glorieuses » se dévalorisait en permanence. Quand je lis « les pays les moins endettés Allemagne, Pays Bas, Allemagne.. » j’hallucine... Avez vous lu le rapport de la Cour des Comptes de cette semaine ? (si non, vous en trouverez un résumé et un lien direct sur mon site http://maviemonargent.info/2011/la-cour-des-comptes-pilonne/ (si j’ai le droit...). 
                          Ce n’est pas parce que les gouvernements (d’ailleurs ce sont les gouvernements, pas la commission qui sont fautifs dans cette affaire) décident d’ajouter un domino supplémentaire derrière tous ceux qui s’écroulent les uns après les autres en ajoutant la garantie des Etats derrières les CDS qui explosent qu’il faut incriminer l’Euro. Je vous rappelle que le traité de Lisbonne (bon, je sais, on nous l’a refourgué malgré nous, n’empêche...) prévoyait l’INTERDICTION (oui oui, l’interdiction) de toute intervention des Etats de la zone euro en forme de soutien à un Etat défaillant. Cette clause était là à la demande de Trichet avec le soutien de l’Allemagne et ne visait à l’époque que la Grèce, vu qu’elle était déjà en situation de cessation de paiements avant son entrée dans la zone Euro. Ce sont les gouvernements qui ont décidé de ne pas respecter cette clause et d’aider inconsidérément des Etats défaillants. Ou est le problème aujourd’hui ? A la BCE : A la fin du premier trimestre 2011, la Grèce avait emprunté 90 milliards d’euros à la BCE. Vous connaissez le capital de la BCE ? 5,3 milliards d’euros. Autrement dit, si la dette grecque ne perd ne serait-ce que 6% de sa valeur, la banque centrale de l’Europe est sous l’eau. Vous comprenez mieux l’acharnement de M. Trichet à éviter toute forme de « restructuration » de la dette grecque ! Mais attendez, ce n’est pas fini. La BCE détient aussi 1 900 milliards d’actifs pas forcément très fiables en provenance de 17 pays européens. C’est contre ces actifs que la BCE prête à l’Irlande, au Portugal, à l’Espagne etc…, prenant leurs obligations en retour ! Si les pays débiteurs n’assurent pas leurs paiements, et nous savons que certains ne sont pas en mesure de le faire, les “actifs” de la BCE perdront leur valeur. Et notre belle banque centrale…. fera faillite ! L’Euro, aujourd’hui a contre lui : les Américains qui voient en lui un concurrent pour leur dollar (si l’euro n’existait pas, le dollar aurait déjà glissé, seule la fermeté de trichet (et le soutien des Chinois) empêche les américains de faire encore plus tourner la planche à billets), les communistes qui sont attachés à la monnaie politique dépendant directement et exclusivement des politiciens au pouvoir, les nationalistes qui croient benoîtement que parce qu’une monnaie porte le nom du pays elle est indépendante des fluctuations internationales et garante de l’indépendance. Peut être que l’euro n’a plus que quelques temps à vivre tel que nous le connaissons. Mais rien de changera, si ce n’est une plus forte dépendance au dollar qui redeviendra la seule monnaie de référence. Sincèrement quand vous voyez que Sarko a vendu, contre l’avis de tous les experts, le stock d’or de la BdF au plus mauvais moment faisant perdre à la France plusieurs dizaines de milliards d’Euros, vous croyez sincèrement que clowns pareils sont les garants d’une monnaie stable pour notre pays ? Ils ont planté le franc, ils plantent l’Euro. Ce n’est pas une raison pour s’en prendre à l’objet...

                          La proposition phare de M Le Pen, c’est le retour au franc. Je reste persuadé que ce n’est pas une solution.

                        • Loatse Loatse 21 juillet 2011 15:58

                          @Papi

                          Elle est avocate pas économiste...et comme en plus les économistes ne sont déjà pas d’accord entre eux (sortir ou non de l’euro ) je ne crois pas que ce soit une bonne idée non plus au vu de la gestion du front national plutot desastreuse des municipalités qu’ils ont eu en charge...


                        • victor latent 21 juillet 2011 18:41

                          « Evitons les discours politiciens consistant à tout mélanger et tout confondre pour arriver à justifier ses choix idéologiques. Les institutions européennes (la commission) foirent lamentablement tout ce qu’elles entreprennent et ce, parce que mues par l’idéologie. Les seules réussites européennes (et elles sont importantes, Airbus, Ariane, synchrotron etc...) sont le résultat d’une coopération inter Etats et pas du tout du travail de Bruxelles. Est ce pour autant que TOUT ce qui est européen soit à jeter ? »



                          Si les institutions européennes foirent lamentablement tout ce qu’elles entreprennent, pourquoi rester dans l’UE ?

                          Il serait plus judicieux et plus facile pour un pays d’utiliser l’article 50 du TUE que d’espérer vouloir changer l’UE au milieu de 26 pays aux avis et intérêts différents.

                          Le pays ainsi libéré des contraintes de l’UE, pourrait mener sa monnaie comme il l’entend, sans l’attente d’un hypothétique accord d’un pays situé à l’autre bout du continent européen.


                        • rastapopulo rastapopulo 21 juillet 2011 20:16

                          Tout ceux qui sont incapable de menacer de revenir au franc (et donc de tuer l’industrie allemande qui verrait sa monnaie doublé de valeur le jour même) ne savent pas négocier.


                        • TDK1 TDK1 21 juillet 2011 21:11

                          @ victor latent


                          Bonjour,

                          Il n’y a pas forcément corrélation entre la monnaie et l’UE. L’€ a un cours légal à Monaco, San Marin, Vatican, Andorre, Monténégro, Kosovo, Saint-Pierre-et-Miquelon et Mayotte qui ne sont pas à proprement parlé membres de l’UE. De leur côté, La Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Suède et la GB sont membres de l’UE, mais ne font pas partie de la zone euro. Cas particuliers, le Danemark, la Lettonie et la Lituanie ont leur monnaie « accrochée » à l’Euro. C’est à dire qu’ils ont une parité fixe à l’agard de l"Euro...

                          Dans une autre partie du monde, le franc CFA est la monnaie de plusieurs pays.

                          Il est donc envisageable de faire sauter le chancre bruxellois tout en conservant une monnaie unique. Comme il est possible de quitter l’Euro en restant scotché aux fonctionnaires incapables de la commission...

                          Aucune corrélation, donc.

                          Cordialement,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès