Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand la démesure atteint des sommets

Quand la démesure atteint des sommets

Ce week-end, les pays membres de l’Union européenne ont décidé d’un plan d’aide d’un montant colossal de 750 milliards d’euros. La Banque centrale européenne fait également un geste en acceptant d’intervenir pour soulager le marché de la dette en zone euro.

L’UE s’accorde sur une aide financière de 750 milliards d’euros

Après les déclarations tonitruantes du gnome français et de sa copine allemande qui disent vouloir couper court aux spéculations, les valeurs bancaires et de l’assurance s’envolent , Le Bel 20 signe sa 4e plus forte hausse : +9,4%, Les pertes de la semaine dernière presque effacées , Les marchés enthousiastes sur le plan anti-crise européen

Et Miss Lagarde (ministre de l’Economie en France) très fière de nous annoncer :

« Il y a une détermination à construire un nouvel édifice, à réinventer le modèle européen »

£ Alors que nos Etats castrés se font déjà dévorer tout cru par une Haute Finance sans scrupules, ils n’ont rien trouvé de mieux que de leurs offrir l’ensemble des Etats de la zone Euro comme garantie.

$ Alors que les marchés s’en prennent aux Etats, nos Eurocrates nous font croire à la défense en empruntant à ces mêmes marchés !

€ Alors que l’Europe se fait attaquer à l’arme lourde par une mafia financière, elle ne trouve rien de mieux que de lui demander de se calmer en lui offrant la bombe atomique.

Mieux que le Christ : « si quelqu’un te frappe avec une batte de baseball, offre lui un canon »

Après la faillite des banques, des assureurs puis des Etats, on prépare celle d’un continent ! La démesure et les inégalités vont atteindre des sommets.

Gates, Buffet, Slim, Sorros, Mittal à droite et le reste (6,7 milliards d’individus) à gauche...

Lire : Polarisation des richesses

Le plus affligeant, c’est qu’une bonne partie de la gauche souhaite aller vers la droite et raisonne comme la droite (travailler plus pour gagner plus, moins d’impôts, combattre l’inflation, des banques indépendantes, de la croissance svp !)

Affligeant, désolant, hallucinant…

Alors qu’il serait si simple de couper les ailes de ces charognards financiers.

£ Séparer les banques de dépôt, des banques d’affaires et des banques de crédit à long terme et à moyen terme => réinstaurer le Glass-Steagall act

Lire : Mettre les banques au pas et redonner le la

¥ Fermer la bourse

$ Mettre en place une sérieuse réforme monétaire selon les modalités proposées par James ROBERTSON en usant par exemple du principe de la politique simultanée proposée par John BUNZL.

€ Organiser et faciliter la mise en place de monnaies alternatives telles que proposées par Bernard LIETAER ou Margrit KENNEDY. Des monnaies Business to Business pour sauver les petites entreprises et les PME. Des monnaies complémentaires pour permettre aux gens de faire valoir des savoir-faire et des services non reconnus par le système totalitaire actuel. Des monnaies sociales pour recréer des liens et de l’échange.

Tout cela existe depuis belle lurette. Tout cela se trouve sur les bureaux de nos décideurs. Mais ils n’en font rien.

Formatés par les plus hautes écoles, embourbés dans l’égo et fiers de dominer, ils professent sous hypnose du son caverneux de la pompe à Phynance

En fait ils sont issus de la pompe. Ce sont des enfants de la pompe. Chaque jour apporte son lot de délit d’initié. Un jour shérif, un jour gangster.

£ Nous l’avons constaté pour le virus H1N1 où certains responsables de l’OMS alarmistes faisaient partie des grandes firmes pharmaceutiques produisant le vaccin antigrippe.

$ Marie-Monique ROBIN l’a très bien mis en évidence pour Monsanto et la Food & Drug Administration censée légiférer et réglementer sur les questions de sécurité environnementale et de risque sanitaire.

€ Et nous le constatons aujourd’hui clairement entre le secteur bancaire et celui de l’Etat supposé le réglementer. Hier administrateur d’un grand groupe ou membre du conseil des gouverneurs d’une banque, demain ministre de l’économie et des finances. Hier directeur de Goldman Sach, demain secrétaire d’Etat au trésor des Etats-Unis.

Lire : OBAMA au pays des « portes tournantes » de la Haute Finance Américaine

Enfin, heureusement que tout ça n’est que du pipeau.

Et à propos de démesure, une petite (re)lecture de cette page (Argent et Intérêts) peut s’avérer utile.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • manusan 12 mai 2010 10:39

    Pour résoudre la crise des dettes nationales, les États ont donc décidé ..... de s’endetter.


    • ploutopia ploutopia 12 mai 2010 12:45

      La seule et unique question qu’il faut se poser est la suivante : Pourquoi un Etat (ou un ensemble d’Etats) qui représente(nt) une communauté de citoyens ayant prêté allégeance à un certain contrat social, doit-il (ou doivent-ils) emprunter de l’argent aux marchés, donc aux grands créanciers de ce monde ???

      http://www.public-debt.org/

      Et je me permets de reprendre ici la référence à MIRABEAU faite par Proudhon suite à l’article AV http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/l-eurogroupe-la-pression-s-74775

      Discours par lequel MIRABEAU exhorte l’Assemblée constituante, face à la crise, à décider la confiscation d’un quart des plus grandes fortunes (1789) :

      " Il faut le combler, ce gouffre effroyable. Eh bien  ! Voici la liste des propriétaires français. Choisissez parmi les plus riches, afin de sacrifier moins de citoyens ; mais choisissez ; car ne faut-il pas qu’un petit nombre périsse pour sauver la masse du peuple ? Allons, ces deux mille notables possèdent de quoi combler le déficit. Ramenez l’ordre dans vos finances, la paix et la prospérité dans le royaume (...). Vous reculez d’horreur... Hommes inconséquents ! Hommes pusillanimes ! Et ne voyez-vous pas qu’en décrétant la banqueroute, vous vous souillez d’un acte mille fois plus criminel ? (...) Croyez-vous que les milliers, les millions d’hommes qui perdront en un instant, par l’explosion terrible ou par ses contrecoups, tout ce qui faisait la consolation de leur vie, et peut-être leur unique moyen de la sustenter, vous laisseront paisiblement jouir de votre crime ? Contemplateurs stoïques des maux incalculables que cette catastrophe vomira sur la France, impassibles égoïstes, êtes-vous bien sûrs que tant d’hommes sans pain vous laisseront tranquillement savourer les mets dont vous n’avez voulu diminuer ni le nombre ni la délicatesse ? Non : vous périrez."

      Source : http://local.attac.org/13/aix/spip.php?article1176

      Discours toujours d’actualité ? Où sont les MIRABEAU d’aujourd’hui ?

      Je cherche et ne trouve que médiocrité et bassesses.

      Je cherche et ne trouve que monté d’extrémismes.

      Je cherche et ne trouve que volonté de scission et de rupture.

      Je cherche et ne trouve que discours démagogiques et xénophobes.

      Je cherche et ne trouve que revendications salariales et de pouvoir d’achat qui ne comprennent même pas qu’elles sont issues du même système que celui qu’elles disent vouloir combattre.

      Je cherche et ne trouve qu’une volonté d’un « tout-à-soi », source même de grand malaise qui règne aujourd’hui.

      Seules quelques petites voix émergent ici et là mais elles sont très vite étouffées par le brouhaha incessant de nos égos jouant des coudes dans la fourmilière monde.

      Nous sommes tous des petits capitalistes mais la démesure et le dogme semblent avoir aujourd’hui atteint des limites insupportables…

       

       


    • Gabriel Gabriel 12 mai 2010 10:43

      Pour les banques c’est open bar tous les jours. Nationalisation des pertes et privatisation des bénéfices. La mafia c’est installée durablement sur les places financières avec la bénédiction des gouvernements grassement rémunérés pour cela. La première phase en cours est l’appauvrissement des populations. La seconde la mise en esclavage de ces mêmes populations en leur ôtant toutes velléité de révolte par la peur et la division des peuples, coutumes et religions.


      • ploutopia ploutopia 12 mai 2010 10:48

        Au « Woodstock du capitalisme » (assemblée générale annuelle de Berkshire Hathaway), son président, Warren Buffett a été accueilli à sa grand messe comme une rock star, applaudi par 40.000 actionnaires ! L’AG menaçait d’être mouvementée au vu des accusations de fraudes sur Goldman Sachs. Mais l’oracle d’Omaha est parvenu à rassurer ces actionnaires : « Nous détenons 5 milliards de dollars d’actions préférentielles chez Goldman Sachs, et percevons chaque année 500 millions de dollars sur cet investissement, soit 15 dollars chaque seconde ! Tic, tic, tic, 15 dollars, 15 dollars, 15 dollars. We love our investment »

        Source : Mon Agent Lecho, mai 2010


        • simplesanstete 16 mai 2010 02:54

          La lutte de classe c’est eux, ils attaquent, ils se servent,ils fabriquent des guerres et ils sont fiers et plein d’amour « in god we trust » ainsi soit il enfin presque.....


        • ZEN ZEN 12 mai 2010 10:59

          Pour résoudre le problème de la dette on va créer une nouvelle montagne de dette !
          -Les dieux sont tombés sur la dette… !

          -Comment briser l’encerclement de la dette ?

          -« Le plan européen est une dose de morphine qui soulage le patient, mais le vrai traitement est encore à venir » ( Marek Belka, responsable européen du FMI)... à moins que le patient ne survive pas... smiley

          -La crise ? quand c’est fini ça recommence !


          • Alpo47 Alpo47 12 mai 2010 11:40

            Le plus important dans ce qui s’est passé ce week end, c’est, comme d’habitude, ce qui n’est pas dit : Ces 750 milliards supplémentaires, sont .... POUR LES BANQUES.
            Cela, c’est ce qui explique tous les écrans de fumée de communication des politiques.

            Comme l’a étonnamment dit A.Merkel, et comme nous le disons ici depuis des mois : « Les banques ont pris des risques inconsidérés et les Etats ont du s’endetter, donc se fragiliser, pour les sauver. Remises sur pied, les banques attaquent actuellement les Etats. ».

            La plus grande majorité des citoyens est encore inconsciente de ces faits.


            • ploutopia ploutopia 12 mai 2010 12:13

              Je publie ici un commentaire que j’ai trouvé particulièrement éloquent suite à un article tout aussi éloquent et repris sur le blog de Paul Jorion (blog sur lequel je fais malheureusement l’objet d’une censure sans nom… Pourquoi ? Paul Jorion aurait-il peur que mon blog lui vole la vedette ? Ca ne peut mal, il fait 15 fois plus de visites journalières que le mien…)

              Voici donc le commentaire de Zébu publié le 12 mai 2010 à 9h54 sur le blog de Paul Jorion à l’adresse http://www.pauljorion.com/blog/?p=11506. Article pour lequel Paul Jorion et consort mentionnent bien qu’il s’agit d’un billet invité mais qui ne mentionnent jamais la source initiale. Voilà pourquoi le blog de Paul Jorion est tant visité. Heureusement, une petite recherche sur google permet de tomber sur la source initiale publiée sur un formidable site : http://www.robin-woodard.eu/spip.php?article1036 (un concurrent potentiel à la course à la popularité sur le Net ?). Pourquoi se faire concurrence ? Ce qui compte, c’est que les idées passent. Peut-importe la popularité. Enfin bref, voici le commentaire en question :

              M. Papandreou a effectivement fait trembler toute la zone euro pour une raison précise : sa trop grande honnêteté. Car s’il avait fait comme tous ces prédécesseurs (en fait, son prédécesseur, Karamanlis), il aurait fait ‘canard’ et aurait tenté de régler le problème en Ecofin ou via d’autres moyens que la morale réprouve, moyens que ses ‘partenaires’ européens ne trouvaient pas jusque là si répugnants.
              A l’inverse, désirant dénoncer, à raison, la gabegie de son prédécesseur, il expose crûment la situation : la Grèce est pire qu’en faillite. Les comptes ont été truqués.
              Son accès au pouvoir se fait en octobre 2009. Et en novembre 2009, un Ecofin se tient où les ministres des finances examinent la situation grecque et « s’aperçoivent » qu’effectivement les chiffres de la dette mais aussi du PIB grec ont été ‘bidonnés’. Ils commandent alors un rapport à la Commission européenne pour vérifier cet état de fait et Eurostat rend un rapport sans appel en janvier 2010, ‘révélant’ la véritable situation : au lieu de -4% de déficit, on obtient -12% pour 2009.
              A partir de là, la ‘crise grecque’ s’enclenche et plus rien ne peut empêcher la spéculation.

              Imaginons. Si M. Papandreou avait continué à truquer les chiffres, comme Karamanlis (il ne mérite pas le ‘M.’ mais tout notre mépris), que serait-il arrivé  ? Rien, sans doute. Comme cela était le cas, avant 2009, et ce pendant des années. Car la Grèce truquait les chiffres et ce depuis 1997 !!
              C’est un rapport d’Eurostat qui rendit public ceci … lors d’un Ecofin en 2004, révélant, déjà, qu’entre 1997 et 2003, les ‘comptes’ avaient été truqués. En particulier pour 2003, où les différences atteignaient plus de 7 points en % !!

              Tout ceci est donc une vaste ‘blague’. M. Papandreou n’est ni responsable ni coupable.
              Le coupable, c’est Karamanlis. Actuellement, il vit toujours en liberté dans son beau pays.
              Les responsables sont les ministres des finances de l’UE, qui ont su et qui n’ont rien fait.
              En droit, cela s’appelle non assistance à personne en danger et au niveau professionnel, une faute grave. En politique, c’est impardonnable.
              Et pourtant, ceux qui étaient présents en 2004 le sont toujours en Europe.
              Et pourtant, on a tenté (brièvement) d’intenter un ‘procès’ à Eurostat.

              Il est symptomatique de constater que l’on n’entend plus parler du Président de la Commission Européenne. On peut penser qu’on lui a intimé de la boucler, s’il ne souhaitait être mis en face de ses responsabilités. Car de fait, on en viendrait à juger toute une idéologie, qui soutient l’existence de l’UE et de ses pratiques depuis ses origines : le néo-libéralisme. Karamanlis en était un des acteurs, jugés par ses ‘pairs’ comme ‘digne de confiance’, c’est dire. Les ministres des finances successifs depuis 2004, depuis qu’ils ’savaient’, aussi.

              Ce procès là ne sera pas instruit. Et tant qu’il ne le sera pas, il existera toujours le déni de justice. Une ‘Union’ Européenne, quelqu’elle soit, ne peut pas continuer très longtemps à exister (et encore moins fonctionner) sur ces bases là.

              S’il y a une mise en faillite impérative à mettre en oeuvre sans tarder, c’est bien celle du néo-libéralisme : tromperie, fraude, faillite morale, échec économique et social, …
              Les chefs d’accusations ne manquent pas. Les coupables non plus.

               


              • Alpo47 Alpo47 12 mai 2010 12:50

                P.Jorion a effectivement pour fâcheuse habitude d’effacer tous les commentaires qui ne vont pas dans le sens de ses analyses
                Pour ma part, j’ai « disparu » lorsque je dénonçais l’obligation pour les Etats à devoir emprunter aux banques privées. Etonnant, non ?
                Si on peut lui reconnaitre le droit de faire ce qu’il veut sur son blog, il serait bien plus honnête à annoncer clairement la couleur.
                La question qui se pose est : Pour qui roule P.Jorion ?


              • simplesanstete 16 mai 2010 02:18

                Pour qui Jorion roule t il ? C’est la roue de secours critique d’ Attila.

                Jorion est encore attaché à Attali, c’est une grosse CAUTION ce conseiller de tous les princes, je compare Jorion à Jospin un puritain protestant qui a des dettes de notoriété envers le sus dit, le monde des intellos est bouffi d’écoles où tout ce beau monde se cooptent pour l’accès aux hauts parleurs, il a un certain talent de prof , virtuel certes, il hésite entre la proie et l’ombre, une analyse de lui même en progrès avec en fond de scène la relation cruciale entre finance et pouvoir. Il pense sans rire que la psychanalyse serait la seule véritable science et dans les faits, le champs des sciences sociales de son blog roll, tout y est, EXCEPTE le mot RELIGION. C’est sa grosse limite.Je le fréquente tous les jours, il a ses têtes comme tous les profs mais surtout faut pas touché à son « sponsor »et ses, comment dire, attachements communautaires privilégiés, Attali est un sioniste critique et opportuniste TOUJOURS, il beurre sa tartine des 2 côtés et puis il aide les pôvres avec son micro crédit, prend 20,000 euros de l’heure pour une conférence etc etc il est au dessus de la mêlée ce saint..
                La religion serait un lien privé, vient juste de déclarer Zemmour chez Ruquier à 2h07, encore un gros mot de ce conformiste rebelle et zélé. A 2h11 on parle fatalement d’antisémitisme comme toutes les nuits sur « on n’est pas couché »encore un message définitif.


              • Blanc bulletin 12 mai 2010 12:14

                Nos élus ont travaillé un dimanche soir jusqu’à 04:00

                L’UE à fédéré ses membres sur un projet de solidarité

                Christine Lagarde, sur Radio-france, s’est reprise après avoir enchaîné, en substance :
                Le chômage à augmenté de 25% en France, de 150 % aux états-unis et de 50% en Allemagne, chaque économie a réagis selon ses fondamentaux .../... je me réjouis que le chômage ait baissé en France
                (alors qu’habituellement ce n’est pas un oxymoron qui l’arrête)

                Par voie de conséquence, je suis très très inquiet
                Pour les banques

                Pour mes impôts à venir, plus précisément
                Parce que les banques, à la réflexion
                Ca devrait aller


                • olive17 olive17 12 mai 2010 20:06

                  Comme les peuples passent à la caisse, j’aimerais bien savoir comment on va réussir à rendre possible le fait que l’on puisse juger tous ces gens (Merdias, politiques, etc...), et surtout, de quelle manière on va pouvoir les sanctionner...

                  Tous ces parasites ont failli et surtout ont trompé leur peuple et la démocratie.

                  On va leur épargner la guillotine, le peloton d’exécution, ou la pendaison, mais suspension des avantages, retraites dorées et autres, pourraient bien être remplacés par des TIG à vie, histoire de leur faire voir ce qu’est le réel travail et la valeur des choses...


                  Vous l’aurez compris c’est gens me débectent au plus au point....


                  • simplesanstete 16 mai 2010 02:47

                    Z’ont trompé personne, les cochons ne veulent rien savoir du charcutier, c’est toujours la démocrachie, 50 millions de morts au siècle dernier, faut pas rêver, la démesure est à la hausse comme les dettes, l’ignorance çà coute chère, c’est une faute, racine du mot dette.A vos dictionnaires camarades !!!


                  • olive17 olive17 12 mai 2010 20:17

                    Désolé pour l’orthographe :

                    ces gens me débecte au plus au point....


                    • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 15 mai 2010 23:38

                      Que de cupidité de la part des néolibéraux. Il fallait que le système en vienne là pour que l’on dénigre cette fausse conception du monde qu’est le néolibéralisme. . . et il y en aura encore pour le défendre malgré tous ces contresens. Plus de liberté du marché diront certains comme si la foi dans le marché était une parole de l’Évangile. Le marché écrase le simple citoyen au point d’en faire un esclave de son patron.
                       »Je suis un homme libre qui croit au tenseur de spatialité où le marché n’est qu’une variable parmi quatre et elle n’est pas la plus importante. Vous verrez que j’ai bien raison car Dieu a voulu un monde où la justice est prédominante. Ce monde doit avoir une fin et ce n’est pas Obama qui nous la donnera.
                      Pierre Boisjoli
                      le conseiller divin
                      le seigneur des seigneurs
                      le roi des rois
                      l ;e prince de la paix


                      • simplesanstete 16 mai 2010 02:35

                        ET dieu est aussi un produit dérivé, la titrisation de l’ignorance, çà fait un moment que çà dure, mine de rien c’est un puits sans fonds, une assurance tous risques pour toute sorte de saloperies et c’est très populaire l’admiration de la soffrance, censuré chez Jorion, faut pas se décridibiliser, quand même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès